24 février 2012

Parution de mon nouveau livre!

Je délaisse momentanément la méditation romantique du Diable en été pour un Essai effronté. Je reviendrai avec un nouveau roman, si tout va bien d’ici l’été. Entretemps au printemps, publication de mon premier album numérique de chansons françaises, latino et world.


FéministaPanneauA4.jpgNouveau livre donc où se côtoient humour, analyse critique, polémique et indignation. (Cliquer sur l’image pour l’agrandir). J’y démonte le féminisme radical. Je fais une distinction claire entre le féminisme réformiste, qui a contribué à rétablir une situation normale après 150 ans de code Napoléon, et le féminisme radical, idéologique et politique, outil de déconstruction de l’homme, de la famille et de la société.

Dans ce livre je propose un nouveau paradigme qui englobe et dépasse celui posé par Simone de Beauvoir il y a une soixantaine d’années. Provocateur juste ce qu’il faut, parfois tendre, c’est un livre de réflexion et de combat. Un combat contre le féminisme radical, la Féminista, qui ne peut fonctionner qu’en démolissant les hommes ou en les soumettant, et qui fait des dégâts. Et cela, c’est no way. Never. Même pas en rêve.

Mais si des hommes extrémistes cherchent un livre contre les femmes, ils seront déçus: j’aime les femmes, elles sont mes amies.

Réfuter la domination masculine et la théorie des genres peut provoquer des crispations. On ne dénonce pas le prêt-à-penser sans créer des résistances. Les dominantes qui trouvent dans la théorie radicale féministe la justification de leur comportement personnel, et qui en vivent, ne lâcheront pas leur os facilement. Elles parleront peut-être d’atteinte aux droits des femmes, comme souvent en pareil cas. Moi je ne connais pas les droits des femmes, je ne connais que les droits humains. Je ne fais pas de discrimination (au sens exclusion du mot) ni de communautarisme.

Mais même si le ton est enjoué et le style enlevé, ce livre est écrit avec une vraie intention. J’argumente et je remets sur la place publique un débat qui avait été confisqué et que l’on croyait un peu trop vite clos. J’ai constaté depuis des années que le questionnement que je propose est partagé par beaucoup de femmes et d’hommes. Cela seul justifierait ce livre, s’il en était besoin.

Je n’exclus pas non plus que les papesses de la Féminista ne décrètent une omerta contre le gentil emmerdeur qui ne pense pas comme il faut penser. Silence radio style Corée du Nord! C’est pourquoi il faut soutenir ce livre et la réflexion qu’il véhicule, en le faisant connaître. On n’est pas obligé-e d’être d’accord en tout, mais qu’au moins on libère la pensée des carcans du nouveau dogme.


La présentation de Féminista : ras-le-bol ! est ici, sur le site des Editions Atypic. Il peut être commandé en ligne et sera envoyé dans les meilleurs délais. En Suisse les librairies ne l’on pas encore pris mais il doit être possible de le commander en mentionnant le site des Editions Atypic. De plus il n’est pas cher.

Hors de Suisse il est pour l’instant disponible uniquement en ligne sur le site. Produire un livre est un investissement important pour une jeune édition et le développement se fera selon la demande.

Commentaires

L'existence serait bien plus intéressante sans importuns décalés de votre espèce.
Qu'attendez vous de vos lecteurs? Des commentaires populistes et phobiques? A mon avis, vos attentes devraient être comblées, et votre ego rasséréné.

Écrit par : LALANNE | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

@ Lalanne:

Hargneux, pffff... Le procès d'intention démarre fort! Vous devez vous y connaître en populisme. Rien de tel qu'une bonne petite attaque ad hominem pour vous mettre en forme dès le matin.

Mais si vous pouviez être plus explicite et exprimer une vraie pensée, l'existence serait plus intéressante.

Écrit par : hommelibre | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

"j'en ai révé, il l'a fait."
Gniak gniak !!
Vous prévoyez une petite séance de dédicaces ? Je la sens bien :-)))

Écrit par : Patricia | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

Oui oui oui ! Une petite séance de dédicace et ca me donnera une raison pour passer quelques jours à Genève.

Écrit par : Nash | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

A Patricia:

si je réalise vos rêves... :-)))

La séance de dédicace n'est pas encore prévue, mais demandée si gentiment, je vais voir cela pour le mois de mars.

Écrit par : hommelibre | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

BRAVO ET FÉLICITATIONS Homme Libre!

Je ferai ma commande pour avoir mon exemplaire. Je sais que cela ne peut être que du bon!

Bonne suite et pleins succès John

Écrit par : Gorgui Ndoye | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

BRAVO ET FÉLICITATIONS Homme Libre!

Je ferai ma commande pour avoir mon exemplaire. Je sais que cela ne peut être que du bon!

Bonne suite et pleins succès John

Écrit par : Gorgui Ndoye | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

Génial ! Sacré rythme Hommelibre, si ça continue va falloir que je rajoute une étagère à ma bibliothèque Lol ! ;o)

Bon j'attendrai la séance de dédicace (avé l'apéro?) pour me le procurer et le faire parapher. Internet et moi ce n'est toujours pas ça.
Tenez-nous au courant hein

Belle soirée

Écrit par : Loredana | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

Merci Gorgui, et bonne lecture.

Loredana, je vais m'efforcer de remplir au plus vite votre nouvelle étagère!!!

⪽ ̮⪾

Je tiendrai au courant. J'aimerais changer et faire une dédicace dans une librairie, où l'on puisse aussi avoir l'apéritif.
Belle soirée à vous.

Écrit par : hommelibre | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

Je ne sais que répondre homme libre, bravo et excellente initiative. Reste à espérer que le ministère de la Verite de Big Mother ne le censure pas. Se vend il en France oú dois-je me rendre mordicus en Suisse ???

Écrit par : kasilar | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

Il peut être commandé en ligne et il vous sera envoyé en France ou dans n'importe quel pays, Kasilar. En Suisse les librairies ont reçu l'info, mais ne l'ont pas encore pris en stock. Il faudra aller encore au charbon.

Écrit par : hommelibre | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

félicitation,
ça se fête ça,
ça ne peut être que bon,
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 24 février 2012

Répondre à ce commentaire

Il faut dire qu'entre le titre, l'illustration de la couverture, et le "On est parfait, c'est bien pour ça que vous les femmes ne cherchez "rien qu' à nous copier" et pas l'inverse...Il faudrait n'avoir aucun humour pour ne pas trouver ça excellent !!! :-)))
Je ne peux pas m'empêcher de rire à chaque fois que je regarde l'homme de cromagnon avec sa grosse massue...Qu'est ce qu'il s'apprête à massacrer ? Le dressing ?
En parlant de dressing et du fameux type qui va boire tranquille sa bière chez le voisin :

http://www.youtube.com/watch?v=dwVZvTj7L6o

Je suis totalement fan!

Comment comptez vous organiser votre promotion internet ? Pour une fois qu'on a peut être l'occasion de déclencher un vrai dialogue, il vous faut une couverture maximum .
Des articles et des extraits.
ça serait dommage que les Chiennes de Garde loupent ça.

Écrit par : Patricia | 25 février 2012

Répondre à ce commentaire

Merci Patricia.

Le ton n'est pas le même jusqu'au bout, mais assez régulièrement pour comprendre que l'humour n'est pas contraire à une analyse critique.

Pour la promo, je la commence, je vais faire passer sur mes blogs français, ou glisser le lien vers http://www.atypic.ch sur des forums. Je mettrai aussi des extraits occasionnellement. Mais c'est sûr que j'ai besoin de relais, et de toutes façons plus il y a de personnes qui le mentionnent plus cela le fera connaître. Je ne m'engage pas sur une route facile mais le débat que je propose est légitime.


PS: je suis aussi très fan de la pub Heineken!

:-))))

Écrit par : hommelibre | 25 février 2012

Répondre à ce commentaire

"On est parfait, c'est bien pour ça que vous les femmes ne cherchez "rien qu' à nous copier" et pas l'inverse..."

Quoi que....La réalisation des repas quotidiens nous est souvent réservée, les tâches de couture aussi. Comment se fait il que lorsque vous vous y mettez, vous devenez de "Grands Chefs" ou bien encore de "Grands Couturiers" ?
Une "suprématie masculine" ne peut pas expliquer cela. Il y autre chose, non ?

Écrit par : Patricia | 25 février 2012

Répondre à ce commentaire

Patricia, pour répondre à cela je dois vous dévoiler un secret: nous sommes tellement parfaits que tout ce que nous faisons est parfait. Si nous en faisons peu c'est pour vous éviter une comparaison déprimante...

:-)))))))))))))))))))))))))))

Écrit par : hommelibre | 26 février 2012

Répondre à ce commentaire

Déception

Écrit par : Fabienne | 26 février 2012

Répondre à ce commentaire

Oui… à mon avis…l’une des plus horribles fausses routes de ce « féminisme étriqué » n’est-elle pas cette campagne biaisée de violences conjugales à l’égard des femmes… répétée à longueur d’années… payée avec l’argent des contribuables… sans qu’elle ne s’inquiète de la violence des femmes à l’égard des enfants, des hommes et des personnes âgées !?!

Accepterions-nous ces formes de discriminations envers les enfants et les hommes… si… les campagnes de luttes contre le SIDA ne se préoccupaient QUE DES FEMMES ?... Sans s’inquiéter des enfants et des hommes qui peuvent AUSSI être victimes du SIDA ?... Personne n’accepterait une telle discrimination de genre ! Je pense !
Alors… pourquoi acceptons-nous une telle discrimination en ce qui concerne la violence entre les femmes et les hommes ?
Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Écrit par : Will | 27 février 2012

Répondre à ce commentaire

Il est temps d’opposer une vraie résistance à cette dictature intellectuelle immorale qui brise des hommes, qui les humilie en les contraignant à vivre dans le mensonge et qui salit, donc discrédite les vraies valeurs comme la liberté, la solidarité, la justice, la générosité, le respect de l’autre.
(François Medioni pour LibertyVox)
http://www.libertyvox.com/article.php?id=200
Note 1 Gramsci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Gramsci
Note 2 Ecole de Francfort : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Francfort

Écrit par : Will | 27 février 2012

Répondre à ce commentaire

Je ne pense pas que Simone de Beauvoir était une femme normale… elle avait les enfants en horreur… si… à mon âge, ma mémoire ne fait pas défaut... car j'ai assez bien lu sur elle ;-)...

Écrit par : Will | 27 février 2012

Répondre à ce commentaire

Détrompez vous Will il existe des campagnes contre les "cancers des femmes".

Écrit par : pat | 27 février 2012

Répondre à ce commentaire

"la deuxième mort de Simone de Beauvoir". Merci de la faire revivre avec cette publicité qui m'évoque une époque où on brûlait les sorcières... au Moyen-Age.

Si elle a été le déclencheur du mouvement féministe, elle n’en a pas moins réfuté certains excès et je parierais qu’elle n’aurait jamais adhéré à un mouvement comme celui des "Chiennes de garde" qui est un mouvement qui tient des propos hystériques.
Beauvoir n'avait rien de commun avec ces hystériques et savait garder des propos modérés pour parler des valeurs qui lui tenaient à coeur.
Il fallait que je l'écrive ici . Je n'ai aucune envie de polémiquer sur ce sujet, ce serait sans fin, car comme elle le dit : "Chaque argument appelle aussitôt son contraire et souvent tous deux portent à faux." Voir ci-dessous.

"Cependant nous ne devons pas considérer avec moins de méfiance les arguments des féministes : bien souvent le souci polémique leur ôte toute valeur. […] Quand on se querelle on ne raisonne plus bien. Ce qu’on a cherché inlassablement à prouver c’est que la femme est supérieure, inférieure ou égale à l’homme : créée après Adam, elle est évidemment un être secondaire, ont dit les uns ; au contraire, ont dit les autres. Adam n’était qu’une ébauche et Dieu a réussi l’être humain dans sa perfection quand il a créé Eve ; son cerveau est plus petit : mais il est relativement plus grand ; le Christ s’est fait homme : c’est peut-être par humilité. Chaque argument appelle aussitôt son contraire et souvent tous deux portent à faux. Si on veut tenter d’y voir clair il faut sortir de ces ornières ; il faut refuser les vagues notions de supériorité, infériorité, égalité qui ont perverti toutes les discussions et repartir à neuf.
Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, 1949.

Écrit par : Ambre | 28 février 2012

Répondre à ce commentaire

Pourquoi une révolution féminine a eu lieu et jamais masculine?

Si la Révolution féminine a eu lieu, c'est que les femmes ont subi des injustices criantes. Elle se sont soulevées contre l'emprise des hommes qui étaient les seuls aux commandes de l'Etat. Ce sont eux qui ont élaboré des lois.

En plus, les religions dirigées par des hommes ont contribué à ce que la femme reste un être inférieur. Et, dans ce monde d'hommes, ils ont choisi les premiers rôles.

Les femme prises dans cet étau machiste n'ont eu de cesse que de dénoncer cette injustice. Maintensnt qu'elles ont réussi à jeter aux orties ce système obsolète, les hommes remettent en cause l'égalité homme-femme.

Pour des cas isolés d'hommes bafoués et dénoncés pour des délits qu'ils n'ont pas commis, ils descendent en flammes le sexe opposé. Qu'ils s'insurgent contre la personne incriminée, qu'ils s'élèvent contre l'injustice dont ils ont été les victimes, mais qu'ils cessent ces attaques contre les femmes. S'ils se sentent exploités, la loi est là pour leur rendre justice.

Alors, je me pose la question. Est-ce la peur de l'homme qui voit rétrécir son territoire de mâle dominant. Ou est-ce son inconscient d'ex-exploiteur qui se rebelle? L'homme n'a cessé de vouloir reprendre les rêns du pouvoir?

Les femmes empêcheront que les anciens démons du mâle dominant se réveillent. Et les chiennes de garde ou autres féministes veilleront à ce que la citadelle des femmes ne sera pas reprise. On ne leur demande pas d'être des anges, simplement les gardiennes de nos libertés.

C'est ainsi qu'une nouvelle ère se dessine. L'homme et la femme ne sont pas parfaits, mais égaux.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

L'égalité n'empêchera jamais la différence entre les sexes. Le féminisme ultra fait du marxisme de genre en tentant de dire que nous sommes tous égaux tout en conservant d'énormes privilèges dont l'un est naturel par la différence numéro 1 entre nous: les femmes enfantent, pas les hommes.

Si le femme enfante et l'homme pas, ce n'est pas pour des prunes. L'homme a un devoir supérieur de protection sur l'être féminin qui enfante. Maintenant, quand les féministes ultra veulent supprimer ce devoir de protection tout en conservant la Bourse des Finances qui sortent de l'homme, là j'écris haut et fort que l'homme n'est pas un cochon de payeur après avoir été le petit cochonnet de sa dame. Car à pratiquer la liberté dans un seul sens, certaines femmes ont compris l'intérêt d'enfanter avec un homme puis de partir pour un autre, toucher la tune du premier, les allocations familiales, le salaire du nouvel élu, et le sien propre. Quant quatre sources de revenus tombent, alors là, enfin, la famille nouvellement recomposée peut partir en vacances et s'éclater de bonheur grâce à l'argent qui y participe à ce cochon de bonheur...

Pour celui qui est tombé...par contre...difficile de trouver une compagne qui aime et s'accommode d'un homme à très faible ressources financières. Le sacrifice de l'amour pour ces dames?... Vous voyez où l'égalité pleine et sans différenciation nous mène aujourd'hui...

Écrit par : pachakmac | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

"c'est que les femmes ont subi des injustices criantes."

quelles injustices ? ça on sait pas, plutôt, coup de gueule de bourgoises nantis qui testent l'ordre établi avec un fonctionnement de comméres quelles onts toujours d'ailleurs, fonctionnement qui se résume comme toute bonne commére, au mensonge à l'éxagération à la mauvaise foi.

" Elle se sont soulevées contre l'emprise des hommes qui étaient les seuls aux commandes de l'Etat."

Ah parce quelles avaient envie elles d'êtres aux commandes de l'état !!!

depuis la parité, le nombre de femmes en ppolitique n'a pas beaucoup augmenté.
on peut se poser la question si c'est vraiment une de leur priorité de vie je ne crois, leuirs enfants et leur vie de famille passe avant.

c'est quand même trés fort de revendiquer pour des trucs qui n'intéressent que peu de femmes.

"Les femme prises dans cet étau machiste", mais bien sur la grande activité des bourgoises nantis c'était de dépenser l'argent de son bourgois de mari, de régner sur les bonnes d'une main de fer, de passer des journées entiéres dans les grands magasins en cassant leur maris dans les boudoirs bibliotéques de ces mêmes grands magasins.

"Pour des cas isolés d'hommes bafoués"

au non ils ne sonts pas isolés les hommes bafoués, dans une grande proportion de ménages les hommes subissent l'irrespect de leurs épouses, la violence psychologique quotidienne, empêchés de joués leur rôle éducatif auprés des enfants, ils onts peur du boyvarisme de leur épouse, et des conséquences, trés bien décrites dans le post au-dessus.

ces épouses croient dur comme fer aux mensonges féministes, sur le partage des taches ménagéres, l'inégalité salariale, la violence conjugale. et oui personne ne leur a dit que ce ne sonts que des ragots de comméres à grande échelle.

Écrit par : leclercq | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Ah oui la supposé domination masculine serait aussi responsable du faible nombre de femmes dans les arts où qui onts inventé quelque chose et oui les hommes sonts moins homogénes que les femmes plus de génis plus d'idiots aussi plus passionnés aussi.

Écrit par : leclercq | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

"Si nous en faisons peu c'est pour vous éviter une comparaison déprimante..."
:-)))))))))))))))))))))))))))

Qui a dit que nous étions de pauvres être pacifistes et sans défense ?
Allez hop, un bon coup de couvercle de cocotte Staub, ça vous fera pas de mal..Et paaf !!
Et encore, je suis magnagnime, j'évite de vous tailler un costume avec ma machine à coudre...
Non mais :-))))))

« Les femmes prises dans cet étau machiste n'ont eu de cesse que de dénoncer cette injustice. »

Et elles ont mené des combats justifiés tels que le droit de vote pour les femmes ou bien encore le droit à l’avortement (j’en passe, bien sûr).
Mais regardez à quoi ressemblent les combats d’aujourd’hui ? On en est réduit à se chamailler autour de mots de vocabulaire, de règles de grammaire, d’une affiche publicitaire mal interprétée, d’une phrase malencontreusement prononcée.
Non, je suis une femme mais je ne veux pas que les Chiennes de garde s’occupent de moi. Ce sont des dictateurs en puissance, des espèces de mono maniaques névrosées qui luttent, à leur manière pour les droits de la femme (d’une façon qui selon moi nous dessert plus qu’elle sert notre cause) mais qui n’ont strictement aucun respect pour les hommes et je n’adhère pas à ça.

Faites le tour de votre entourage, vous constaterez surement que vous êtes entourée d’un maximum d’hommes respectables et pas l’inverse.
Je dirais même qu’elles sont dangereuses parce qu’elles véhiculent une image totalement tronquée de l’homme au nom d’une poignée de machos abrutis qui n’est pas représentative de la population masculine que l’on côtoie dans nos pays.
Elles feraient mieux de se concentrer sur les conditions de vie des filles des rues de kinshasa ou bien encore sur le sort de ces jeunes femmes vitriolées.
Au lieu de ça, elles élisent tous les ans le macho de l'année, cherchent des poux à tous les publicistes et taguent les affiches avec des messages orduriers à l'encontre des hommes.
Totalement inutile et contre productif.
Ce n'est pas la défense de la femme qui les animent, c'est la guerre avec les hommes.
Vous êtes intelligente et cultivée, vous ne pouvez pas adhérer à ça.

Écrit par : Patricia | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Si, si, les femmes ont subi des injustices criantes au cours des siècles. Mais ça, vous n'êtes pas assez honnête pour le reconnaître.
Mais le plus grave, c'est qu'elles subissent encore AUJOURD'HUI des injustices criantes de par le monde....
A l'heure où il faut continuer à se battre contre l'excision, la burqua, la "minorité" des femmes en pays musulman, l'avortement ou le crime des fillettes, les mariages forcés, la lapidation des femmes violées, etc, votre combat fait un peu.....nombriliste.

Écrit par : lucide | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Pour pachakmac,

C'est ce que je dis: les hommes et les femmes ne sont pas parfaits, mais égaux.
Les lois sont là pour régler les cas litigieux.

Leclercq, je ne vais pas à nouveau donner les "injustices criantes" dont les femmes ont été victimes. La liste est très longue. Vous pouvez regarder sous "Révolution féminine".

Pour Patricia,

Effectivement le mouvement des *chiennes de garde" est radical. Je conçois que leur défense du droit de la femme prend des proportions extrêmes. Mais comme leur nom l'indique chiennes "de garde", elles font office de surveillance sans violence.

Lucide,

Effectivement, si dans nos pays bénis où la démocratie a permis aux femmes d'accéder à la liberté, il y a bien des femmes dans le monde qui n'ont pas cette chance-là. Il faut les soutenir.
Et, Fadela Amara, présidente de l'association "ni pute, ni soumise" représente un soutien bienvenu. Elle est pour l'émancipation filles et garçons, l'égalité des sexes, la laïcité et la mixité dans les quartiers défavorisés entre autres.

Elle est faite, en 2005, docteure honoris causa

Écrit par : Noëlle Ribordy | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

@ Lucide:

Je pense que l'on ne peut analyser le passé avec les critères d'aujourd'hui. Nous avons aujourd'hui une haute technologie, qui n'existait pas il y a 1000 ans. On ne peut pour autant considérer l'an 1000 comme retardé, puisque simplement cela n'existait pas.

De même sur les normes sociales. Fut un temps où l'esclavage était dans les moeurs et l'on ne se posait pas de questions. Il a fallu toute une évolution pour que le concept de liberté se développe et s'applique à tout le monde. On peut reprocher le principe qu'une personne soit propriété d'une autre, oui, mais nous ne savons pas comment cela s'est constitué, donc difficile d'être objectif.

Les femmes ont subi des injustices: oui. Je n'ai jamais dit le contraire. Les hommes aussi. Les enfants aussi. L'injustice n'est pas la chasse gardée de la moitié féminine de l'humanité. Les injustices peuvent se comptabiliser des deux côtés. Les hommes aux galères, dans les mines, crevant sur les champs de bataille, avaient-ils donc un sort enviable?

Par contre je n'accepte clairement pas que l'on mette sur le dos des hommes, comme une généralité et une entreprise délibérée, une supposée domination sur les femmes. Les hommes faisaient la politique? C'était leur espace de pouvoir. Celui des femmes était la maison, l'éducation et les soins. Le système de répartition des rôles était une forme d'organisation où les hommes avaient aussi des obligations et contraintes, et payaient cher avec une mortalité très jeune. Bref, je ne vais pas refaire la liste ici mais je ne vois pas en quoi parler des hommes serait plus nombriliste que parler des femmes. Certains hommes ont pris l'habitude de voir leur parole tournée en dérision. Mais pas tous, et de moins en moins.

Il faut vous habituer à perdre l'hégémonie culturelle et à ne plus parler à la place des hommes ou à les minimiser, ni à les traiter d'esclavagistes. Là, je crois que cela va.

Concernant l'excision, j'ai déjà écrit sur ce sujet et même créé des affichettes contre cela. Mais nous pouvons seulement l'empêcher ici. En Afrique il faut un travail en profondeur auprès des mères qui semble-t-il pratiquent majoritairement l'excision sur leurs filles.

Minorité des femmes en pays musulmans? Je le croyais aussi. Je réalise maintenant que si elle veulent changer cela c'est à elles de le faire. Les femmes sont assez nombreuses et puissantes pour se battre si elles le décident. Nous n'avons pas à leur imposer nos vues, encore moins notre féminisme quand on voit comment celui-ci en arrive à faire de tous les hommes des violeurs en puissance. Ici les hommes se sont couchés. Il est temps qu'ils se relèvent.

Lapidation: j'en ai aussi fait des billets, j'ai même créé une chanson et un clip sur ce sujet:

http://www.youtube.com/watch?v=aloXHSxdomU&feature=player_embedded

Écrit par : hommelibre | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

« les femmes enfantent, pas les hommes »…

En fait, ce ne sont pas les femmes qui enfantent ! Ce sont les enfants qui naissent ! Quelle confusion, mille sabords !
Et sans les hommes, les enfants ne peuvent naître !
Les femmes et les hommes sont donc complémentaires… CQFD

"Pour des cas isolés d'hommes bafoués"

Je suis d’accord avec leclercq…
En 2008, nous avions relevé... bien plus que des cas isolés... mais plus de 2 millions d’hommes (Sur Internet) violés dans leurs droits fondamentaux, spoliés de leurs enfants (moi, je ne vois plus mes 5 enfants aliénés à leurs mères, depuis plus de 18 ans) et spoliés de leurs patrimoines… tous en difficultés de paiements de pensions alimentaires… dont certains sont SDF… ou mort dans la quarantaine (et même avant) et ou d’autres se sont suicidés !
Tous les jours des papas se suicident en sortant des tribunaux de familles…

Bravo à pachakmac… qui explique bien une facette de la situation dominante de ces femmes qui se croient tout permis… et aussi bravo à hommelibre pour son livre… et bravo aux femmes honnêtes qui n’écrasent pas les hommes… ni les détruisent !

Écrit par : Will | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

@HommeLibre ...Mais le passé ayant accouché du présent, il n'est pas non plus inutile de s'en informer: hors, force est de constater, par exemple, sans entrer dans les injustices mondiales actuelles, que les femmes en Suisse n'ont obtenu le droit de vote qu'en 1971, que les Appenzelloises encore plus tard, que l'homme était le chef du foyer jusqu'à récemment; les différence salariales sont aussi loin d'être résolues.


D'un autre côté les hommes se faisaient tuer à la guerre et les femmes en enfantant....

Je doute fort que les guerres aient été décidées par des femmes, même si l'exception doit confirmer la règle de temps à autre....

Écrit par : lucide | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Lucide,

Le droit de vote des femmes: 1971. Et celui des hommes? En moyenne fin du XIXe siècle. Soit à peine plus tôt historiquement. Avant seules les classes dominantes votaient, ou avaient le pouvoir sans voter. Les hommes dans leur majorité n'avaient rien à dire politiquement.

Chefs de famille: oui, dans un système mono-représentatif où le clan, la famille, était l'entité de référence. L'homme était supposé parler au nom de toute sa famille, pas en son nom seul. L'individu était subordonné au clan. Cela a été inversé. Le développement du concept d'individualité et d'autonomie individuelle a permis une évolution vers une bi-représentation. Ce développement de l'individualité, les hommes l'ont voulu aussi et ont fait pour qu'il se développe.

Cela ne signifie pas qu'à l'époque où l'homme était chef de famille il en ait massivement abusé. Ce n'était pas son intérêt ni l'intérêt de personne. Cela ne signifie pas non plus que la femme n'avait pas son mot à dire dans les décisions ou dans la gestion de l'argent. On est exactement devant un biais: de cette notion de chef de famille on fait un instrument d'oppression. Mais il faut les montrer, ces oppresseurs. Moi je ne les ai pas vu. Mon père bossait, ma mère gérait l'argent et décidait du budget.

On peut faire dire autre chose à une loi après coup, mais cela ne se vérifie pas dans les faits. C'est une relecture a postériori de l'Histoire. Mais elle n'est pas juste.

Les guerres ont été initialement, peut-être, des moyens de subsistance - conquérir un territoire riche. Il fallait aussi se défendre. Il n'y a pas à savoir qui à une fois décidé les guerres. Le constat est que les femmes ne se sont pas dressées au milieu des champs de batailles pour dire stop. Elles étaient donc d'accord.

D'ailleurs si certaines femmes ne valorisaient pas autant les chefs, les dominants, ceux-ci auraient peut-être moins envie de l'être et de supplanter les autres ou de leur prendre leurs territoires.

Écrit par : hommelibre | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Lucide,

J'ai oublié de préciser en ce qui concerne les différences salariales: en effet, quand on tient compte de tous les facteurs, il reste 5% à 10% de différence salariale inexpliqués. Il faudrait creuser davantage pour comprendre ce point. Par exemple, si l'on comparait un homme et une femme, même âge, même formation, même travail, même horaire, même nombre d'années d'expérience, même niveau de responsabilités, même entreprise, même rendement, aurait-on encore ces 5% à 10% de différence?

Écrit par : hommelibre | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

"Le constat est que les femmes ne se sont pas dressées au milieu des champs de batailles pour dire stop. Elles étaient donc d'accord."

Les raccourcis ne vous effraient pas, lol!

Je reprendrai plus tard, je dois filer.

Écrit par : lucide | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Revenez vite, Lucide!

Écrit par : hommelibre | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

"Guerres et sexes : essai sur les genres en histoire militaire" :
http://carlpepin.com/2011/03/06/guerres-et-sexes-essai-sur-les-genres-en-histoire-militaire/

Écrit par : Patricia | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

lucide

" les différence salariales sont aussi loin d'être résolues."

que sais-tu du sujet des écrits de féministes malhonnêtes, de mauvaise foi avec un fonctionnement de commére. si tu veux parler d'un sujet creuse un peu plus que les affirmations péremptoires féministes.

"les femmes en Suisse n'ont obtenu le droit de vote qu'en 1971, que les Appenzelloises encore plus tard, que l'homme était le chef du foyer jusqu'à récemment"

connais un peu mieux la réalité des familles au lieu de nous citer des lois lis "du coté des hommes de marie Rouanet" un vrai témoignage sur la réalité.

" le chef du foyer jusqu'à récemment" et tu fera que les chefs de famille comme tu les appelle, n'étaient même pas chez eux dans leur maison n'osaient toucher à rien de peur de se faire rabrouer, ne géraient pas l'argent du ménage."

ils devaient quémander auprés de leur épouse pour acheter quelque chose. c'est pour ça qu'ils se constituaient une caisse avec les menus travaux qu'ils exécutaient en dehors du travail.

il y a un an un chasseur m'a acheter une chienne teckel, il s'est servi de sa caisse noire !!!

tu vois c'est étonnant la réalité des sois disants chefs de foyer.

"Si, si, les femmes ont subi des injustices criantes au cours des siècles. Mais ça, vous n'êtes pas assez honnête pour le reconnaître."

et vous suffisament malhonnête pour affirmer que les femmes étaient de tous temps domminées par les hommes.

cite les ces injustices criantes !!!!


"Mais le plus grave, c'est qu'elles subissent encore AUJOURD'HUI des injustices criantes de par le monde...."


tout à fait mais quel rapport avec les hommes occidentaux aucun.

égalité , c'est pas le cas aujourd'hui les féministes pronent l'inégalité hommes femmes pas autre chose !!!.

les femmes onts besoin d'un contre pouvoir dans le couple (écrit par une psychologue femme), les féministes fonts tout pour quelles n'aient plus ce contre pouvoir, si elles l'avaient elles respecteraient plus leur compagnon, il y aurait moins de comméres de village.

ces féministes radicales sonts des femmes qui n'onts pas de contre pouvoir dans leur couple et qui unies en association en onts pas plus au niveau national, les hommes politiques plient devant elles, et pourtant elles gardent les mêmes méthodes de comméres, le mensonge la mauvaise foi, la malhonnêteté, l'exagération et ça marche, ces associations onts besoin d'un contre pouvoir pour les réguler mettre à jour leur malhonnêteté.

Écrit par : leclercq | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

"Une position extrême prétend que seuls les hommes (et pas les femmes) sont aptes physiquement à pratiquer la guerre,"

repris dans le lien. actuellement toutes les unitées qui crapahutent, portent 40 Kgrs sur leur dos, cet abruti d'historien en connais beaucoup des femmes qui peuvent crapahuter avec 40Kgrs .

mon pére qui a fait 28 mois d'algérie portait pour son FM avec ses deux pourvoyeurs 5000 coups en 7,5 mm plus son barda au complet, ilm n'a jamais été épuisé par la marche en algérie tellement leur entrainement en france pendant 6 mois avait été dur, des copains à lui avaient perdu plus de dix kilos en six mois, marche toutes les nuits repos minumun nouriture minimun, qu'il se renseigne cet historien avant d'écrire n'importe quoi, c'est vrai qu'il parle des genres à partir de là on peut avoir des doutes sur sa partialité

"Par contraste, les femmes manqueraient de cette force physique nécessaire pour le combat"

à croire cet imbécile les femmes ne manqueraient pas de force physique !!!

Écrit par : leclercq | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

" le seul emploi à grande échelle des femmes au combat le fut par l’Union soviétique au cours de la Seconde Guerre mondiale"

en grande partie comme tireur d'élite, il n'y a pas de munitions et de barda à porter, ce cher historien oublie de le préciser.

et ce sonts toujours les hommes sur le terrain qui gagnent les guerres, pour ça il faut qu'ils soient aussi félins et manuoevriers que leurs adversaires dixit Bigeard marcel, ce qui n'est pas le cas en Afhganistan, on a oublié l'adage, que l'objectif j'ustifiait les pertes, en plus les soldats onts des régles d'engagement régles que n'onts pas leurs adversaires, oui ce n'est pas une armée conventionnelle, nos soldats disent qu'ils onts les mains attachées aux couilles !!! oui les dés sonts pipés.

Écrit par : leclercq | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

@Leclerq :
Tu (moi aussi je m'y mets, voila) ne retiens que ce qui te déranges toi aussi, ah lala..
L'article propose différentes visions et dit aussi certaines choses pertinentes je trouve.
C'est vrai, après tout, que savons nous vraiment de la place de la femme dans la guerre ? son influence psychologique ?
Une partie des hommes de ma famille étant des officiers, je ne peux que rapporter qu'ils considèrent que la femme n'est pas physiquement faite pour et que la mixité cause problème.
Mais cela ne reflète que le coté technique des choses.La problèmatique est bien plus vaste.

Écrit par : Patricia | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Intéressant ce lien, Patricia. Il y a matière à discussion. Je ne suis pas vraiment convaincu par le début. Je pense qu'avec en moyenne plus de muscles et moins de graisse le corps masculin est plus apte à des conditions où la force physique est nécessaire.

La problématique du viol, crime principalement masculin, montre la dissymétrie des moyens de coercition et de défense physiques entre les hommes et les femmes. Il y a là toujours une différence naturelle entre les sexes et je ne vois pas en quoi cette différence pourrait n'être qu'un stéréotype.

Cela dit la différence n'est pas grande au oint où les femmes seraient dépourvues de moyens, de combattivité ou d'agressivité.

La part de la nature et de la culture reste comme souvent difficile à évaluer. La nature a très bien pu être à l'origine, et la culture a amplifié la nature en vue d'une plus grande spécialisation de chaque sexe. C'est la thèse que je soutiens dans mon livre.

On peut réduire l'écart si on le souhaite, éviter les stéréotypes dénigrants (après tout il y en a des valorisants, la virilité et certaines de ses représentations comme la chevalerie en fait partie - réf. Braveheart). On peut décloisonner les activités réservées aux genres. De toutes façons les femmes ont de toujours fait presque tout (sauf la guerre en première ligne avant l'époque moderne, à part quelques exceptions) ce que font les hommes.

La partie qui mentionne le rôle psychologique des femmes est très intéressant, car même sans armes elles sont actives dans la guerre en poussant les hommes.

Un autre point intéressant est la valorisation du chevalier et de la guerre au Moyen-Âge. Serait-ce la raison de la disgrâce dans laquelle la femme est tombée vers la renaissance? Aurait-on survalorisé les attributs de la masculinité à cause des guerres incessantes au détriment de ceux de la féminité?

Si c'est le cas, la paix et donc l'Europe unie sont utiles à un rééquilibrage des valeurs attribuées à chaque sexe.


Je reste à penser que vouloir démonter ou nier la valeur du masculin est une chose néfaste pour les hommes et pour la société. Peu m'importe d'ailleurs que le masculin soit plus culturel ou ait un fond naturel. La nécessité d'une identité propre à un ensemble, à un groupe, reste utile à la construction individuelle. D'ailleurs les femmes ne font pas autre chose en s'identifiant elles aussi en tant que groupe. Le tout est de ne pas s'y enfermer ou se cloisonner dans son groupe, sans quoi on arrive uniquement à un rapport de force et de pouvoir comme c'est le cas avec le féminisme radical.

Écrit par : hommelibre | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

Lucide,

Raccourci, oui, et non. Le lien mis par Patricia est intéressant à ce sujet.

Et puis, les hommes sont liés à la mort (guerre) et les femmes la vie (enfanter), c'est quand-même pas mal raccourci aussi, non?

:-)

Écrit par : hommelibre | 29 février 2012

Répondre à ce commentaire

@John :
"La partie qui mentionne le rôle psychologique des femmes est très intéressant, car même sans armes elles sont actives dans la guerre en poussant les hommes."
C'est celle qui m'interesse le plus, elle mérite des recherches et un approfondissement.J'aimerais bien en savoir plus.

La femme enfante..la femme enfante...
Chui pressée !! mais je vous fais part de la reflexion d'un futur papa, un cri du coeur :

"Je commence à en avoir ras le bol qu'on me serve du "j'aimerais bien t'y voir" !!, j'imagine que si on était biologiquement programmé pour porter des enfants et les mettre au monde, on s'y prendrait aussi bien que vous, MERDE A LA FIN!!"

Ah Ah Ah..Excellent !!!! :-))))
Je vous jure, il y a des moments ou on est obligé de se retenir !!! :-)))

Écrit par : Patricia | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Une discussion sans fin, hommelibre. Votre construction sur les relations hommes-femmes ressemble à une investigation policière. Vous choisissez un coupable, en l'occurrence la femme et vous donnez tous les éléments à charge. Vous faites en sorte qu'elle soit coupable.

Une petite réflexsion d'abord sur la force physique des hommes. Au temps de Ötzi, les hommes n'étaient guère plus grands que les femmes. Ötzi mesurait 1.59 m et pesait 40 kg.

Savez-vous qui, en son temps, mettait en doute le mouvement féministe et se demandait s'il était nécessaire qu'il soit aussi radical? l'intellectuel Bernard-Henri Lévy. Voici ce qu'il disait:
"D'où vient que ce soit à des hommes d'expliquer, de raconter la "sexualité féminine". Pourquoi ce silence des femmes?"

Ses propos ringards datent de 1980. Il a oublié que la femme fut mise sous tutelle de l'homme et du religieux et qu'elle était considérée comme mère et épouse. Mais depuis la libération des femmes, il y a un florilège de livres sur la sexualité féminine, écrits par les femmes, celui de Catherie Millet, entre autres.

Vous voyez comme Pierre Béguin, vous mettez les deux pieds contre le mur et tentez de stopper l'avancée de nos libertés.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

"… les hommes sont liés à la guerre : à la mort… et les femmes sont liées à la vie : aux enfantements…"
... j’estime c'est bien plus qu’un raccourci !!!
C’est une comparaison entre la femme et l’homme, par une féministe radicale, pour dire (Insinuer, persuader,…) que la femme est supérieure à l’homme…
J’entends ça depuis les années 60 !!!

Écrit par : Will | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Noëlle,

Je suis très perplexe à vous lire. Je ne vous suis plus du tout. J'ai beau me relire je ne vois pas où je désigne les femmes comme des coupables. D'autant moins que ma critique vise d'une part le féminisme radical, ou extrémiste et anti-homme, et d'autre part la misandrie et le grand stéréotype de la domination masculine, qui développe une vision de type paranoïaque sur les hommes.

Le féminisme dont je parle est loin de représenter LES femmes, même s'il essaie abusivement de parler en leur nom.

Enquête policière? Non: contre-enquête. L'enquête a déjà été faite et le supposé coupable condamné: l'homme. De quels éléments à charge parlez-vous? Parce que je dis que les femmes ont encouragé à la guerre? Lisez le lien donné par Patricia. Revoyez les scènes où les soldats qui partent au front reçoivent l'admiration des jeunes femmes. Hommes et femmes ont contribué à la guerre, chacun à leur manière. Si donc vous y voyez des éléments à charge, ceux-ci concernent les hommes autant que les femmes. Peut-être feriez-vous bien de changer de lunettes parce que là j'ai l'impression que vous ne lisez pas ce que j'écris.

Vous citez Ötzi. Que sait-on de son époque? Pas grand-chose. La guerre était-elle déjà institutionnalisée comme dans l'antiquité? Il semble en tous cas qu'il soit mort des suites d'une blessure par flèche à l'épaule. Qui a tiré cette flèche? On ne sait pas. Et puis s'il était plus petit qu'aujourd'hui, quelle était la taille des femmes alors? Citer Ötzi n'amène pas très loin et n'enlève rien au fait que les hommes font la guerre et que les femmes les y encouragent. Il n'y a rien à charge là-dedans, juste une remarque qui implique les deux sexes. Cela me paraît opportun alors que souvent on oppose l'homme "porteur de mort" et la femme "porteuse de vie". Ce manichéisme est cité fréquemment dans le discours des femrads ou de leurs adeptes. Je ne prends pas cette image d'anges et de démons.

Que cherchez-vous à faire en citant BHL? Je ne vois pas ce que cela vient faire là. Il critiquait la radicalité féministe? Soit. Il n'est pas le seul. Et est-ce un crime de critiquer cet extrémisme qui fait des hommes des coupables par principe? Non.

Je marche avec les femmes, mais ne comptez pas sur moi pour endosser l'image d'homme criminel et esclavagiste. "Vos libertés": quel aveu... Il s'agit bien d'un communautarisme. Cela ne m'intéresse pas. Votre guerre se voudrait légitime comme toutes les guerres. Mais ce n'est qu'une guerre avec sa propagande et ses stratégies.

Vous dressez les femmes contre les hommes, Noëlle. Ne vous étonnez pas que certains de ceux-ci disent stop.

Écrit par : hommelibre | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Il parait que les deux tomes du livre "femmes de dictateurs" écrits par l'historienne Diane Ducret sont excellents. Elle a fait un travail de recherches remarquable, selon les dires.
Selon elle, Hitler a reçu plus de lettres de femmes que Les Beatles et Mick Jagger réunis.(Au secours....)
Son interview, très interessante, ici :
http://www.youtube.com/watch?v=j_m11NB8TLo

En plus, elle est absolument superbe.

Écrit par : Patricia | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

J'en ai lu des extraits Patricia. Assez impressionnant. Cela questionne vraiment la relation homme-femme, des deux côtés. Les deux sexes sont partenaires d'un théâtre qui doit avoir du sens, sans quoi il n'existerait pas. La survie de l'espèce a longtemps passé par la victoire du plus fort. Est-ce génétique?

Il semble en tous cas que l'amour est venu changer la donne et causer un bouleversement de société. On voit bien par exemple dans Tristan et Yseult ou Roméo et Juliette que le coeur a pris l'ascendant et relègue les structures claniques et sociale à l'arrière-plan. Et pour que l'amour s'exprime vraiment, autant pour les hommes que pour les femmes, il fallait qu'homme et femme se rencontrent hors des rails. Pour leur propre liberté les hommes et les femmes ont intérêt à la liberté de l'autre.

La "génétique affective" va peut-être un jour prendre entièrement le pas sur la génétique biologique. La grande révolution de l'amour sera alors accomplie. Mais on est encore dans la transition, pour 1000 ans ou plus. C'est un très long processus.

Écrit par : hommelibre | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

exemple comment se fait-il que l'épreuve de la planche à rétablissement chez les pompiers soit différente pour les hommes et pour les femmes !!!

"La planche à rétablissement a fait son apparition dans les casernes de sapeurs-pompiers
de Paris à partir du 16 juin 1895. Elle est depuis l’agrès de référence pour l’admission au service
incendie et un baromètre de la forme physique du sapeur-pompier en unité d’incendie.
AU GROUPEMENT D’INSTRUCTION
L’objectif fixé aux recrues à l’instruction est de réussir à se rétablir sur la planche en tenue de
sport au bout du 2e mois et en tenue d’intervention au bout du 8e mois.
EN CENTRE DE SECOURS
Elle est montée, au moins 2 fois par jour, par tout le personnel de garde afin de contrôler sa
condition physique.
Caractéristiques
de la planche
Largeur : 1 m.
Profondeur : 1,30 m.
Épaisseur : 4 à 5 cm.
Hauteur : fixée à 2,40 m du sol."

et ça en tenue de feu compléte, j'ai vu un reportage sur les pompiers de paris les femmes doivent là monter mais en survêtement, elles ne vonts pas au feu en survêtement que je sache !!!

Ah c'est beau la parité, en réalité les pompiers onts baisser leur froc devant les féministes en donnant des passe droits aux femmes.

http://www.forum-pompier.com/sujet8759.html

"Pour ce qui est du Bataillon, Rob faudrait voir à se renseigner un peu...

A l'Emp on montait plusieurs fois par jour, parfois obligés et parfois pour s'entrainer, en 5 mois et quelque d'instruction je n'ai pas vu une seule fois la nenette de notre cours réussir! (peut-etre le soir quand on était au lit).
Par contre ca a du plomber sa note de sport, donc sa moyenne générale donc son affectation a l'issue du cours...

En compagnie (plb), c'etait un peu différend.
On y avait le droit à chaque fois que le moniteur de sport de la compagnie etait là.
Et encore! Seul les moins de deux ou trois ans de service etaient obligés les autres n'étaient pas loin et montaient s'ils voulaient, les autres regardaient et pas de garde-à-vous.
Quand le moniteur de sport était pas la, ca dependait du maitre de service (sous-off de jour).
Pour les filles, ben il y en avait trois ou quatres dans ma caserne et elles essayaient aussi souvent que possible mais ne montaient pas souvent pour ainsi dire presque jamais.
On ne leur enlevait pas pour autant leur piquet opérationnel."

les pompiers onts baisser leur froc voilà à quoi on a droit maintenant.

http://www.lesptitsegaux.org/charlotte_la_pompiere.html

on bourre le crâne aux gamins en leur faisant croire que les femmes pompiers fonts exactement la même chose que les hommes ce qui est faux.

les petits égaux confond égalité avec similarité de quel droit ?

"D’autres professeurs ont été surpris des réactions des enfants : leurs visions des métiers sont très stéréotypées, ils ne s’autorisent souvent pas à jouer à des jeux ou avec des jouets destinés à l’autre sexe.
Si le but de l’expérimentation n’était pas d’évaluer l’impact du programme sur les représentations genrées des enfants, "

la suite ça sera égalia !!!

on a droit évidement au bourrage de crâne habituel

http://www.lesptitsegaux.org/favoriser_egalite_filles_garcons.html

"De toutes façons les femmes ont de toujours fait presque tout (sauf la guerre en première ligne avant l'époque moderne, à part quelques exceptions) ce que font les hommes."

pour faire physiquement ce que faisait un homme, elle s'entraidaient le faisaient à plusieurs, et oui il faut bien trouver une solution quand il n'y a pas le choix, comme en 1914-1918, il n'y avait plus que les femmes et les hommes de plus de cinquantes ans quand-même.

dans les usines l'utilisation de moyens de manutentions date de cette époque là.

"sauf la guerre en première ligne" elles ne fonts toujours pas la guerre en premiére j'ai expliqué pourquoi. elles retent dans le meilleur des cas dans les véhicules àservir les mitrailleuses.

Écrit par : leclercq | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Moi aussi, j’ai été surpris de lire les divagations de cette Noëlle qui prétend que vous, hommelibre, désignez les femmes comme des coupables !?!

En fait, vous faites surtout allusion à ces femmes qui se plaignent d’être née fille au lieu d’être nées garçon…
Ces femmes qui ont des ressentiments ou de la haine envers les hommes… et qui aiment les écraser… les détruire…
Ces lesbiennes, ou vaginocrates, qui se regroupent et hurlent toutes ensemble !
Ces féministes radicales, ou extrémistes et anti-hommes, victimaires, dogmatiques, intégristes,… chancres de l’humanité !
Ces femmes minoritaires en nombre, et en déclins, qui font chier les gens normaux… Honte à ces femmes !
Même les femmes que nous connaissons préfèrent voir leurs talons que leurs pointes !
Même ces femmes exceptionnellement intelligentes… ces féministes pas comme les autres… que j’admire beaucoup, comme Élisabeth Badinter (en France) …
http://www.marianne2.fr/Elisabeth-Badinter-une-feministe-a-contre-courant_a208876.html
… où sur France Inter, Elisabeth Badinter dénonçait la façon dont certaines féministes avaient piétiné la présomption d’innocence et s’étaient servi sans scrupule de l’affaire DSK…
Le magazine américain The New Yorker a dressé le portrait de celle qu’un sondage - publié par Marianne il y a un an - avait désigné comme « l’intellectuelle la plus influente » auprès des français…
&…
La vérité sur les violences conjugales par Elisabeth BADINTER
http://laviedeperes.over-blog.com/article-la-verite-sur-les-violences-conjugales-par-elisabeth-badinter-68423861-comments.html#anchorComment
où l'enjeu n'est plus la condamnation des hommes violents, mais celle des hommes en général…
&…
Erin Pizzey (Angleterre) - How feminists tried to destroy the family - London
http://www.dailymail.co.uk/news/article-430702/How-feminists-tried-destroy-family.html
Last updated - January 2007 (Le féminisme destructeur des familles) – Erin Pizzey qui a si bien décrit ces féministes déviantes, sexistes et misandres… qui ont TOUTES de graves problèmes psychologiques… mais comme les portes des asiles psychiatriques leur sont fermées… elles nous empoisonnent la vie, à nous les hommes… mais jusqu’où… et jusque quand ???...

Et tant d’autres féministes, pas comme les « autres », qui font partie de mes connaissances et amies, et qui ont la honte d’entendre de tels discours insensés et indignes !

J'ai beaucoup de mal à lire des critiques sur certaines femmes déjantées… sans éducation… sans faire remarquer que la société est en équilibre instable, et que seule une prévention des déséquilibres affectifs, éducatifs, pourra dégonfler la cruelle bulle féministe qui fait penser à tant d'hommes et de femmes qu'ils peuvent avoir bonne conscience, en bons petits bourgeois sûrs d'eux, qui lisent Libé, le Monde, Le Figaro, et s'en remettent à la justice comme en 39 en Allemagne, puis en France, on le faisait pour savoir qui avait raison et qui avait tort…
Oui, elle dresse les femmes contre les hommes, cette Noëlle. Elle ne doit pas s’étonner nous lui disons STOP… non pas au nom de la liberté d’expression… mais nous lui disons STOP au nom de l’Humanité !

Oui… c’est bien ça, Patricia… « Hitler a reçu plus de lettres de femmes que Les Beatles et Mick Jagger réunis.(Au secours....) » sans compter les gros criminels emprisonnés qui reçoivent aussi des lettres enflammées de pauvres femmes en extases…

Écrit par : Will | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Réhabilitation de la condition masculine... ou ironie... !!!!
De toute façon, je diffuse : GiedRé, voudrait pisser debout…
http://www.youtube.com/watch?v=Xrh91gmh3_s

Écrit par : Will | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

http://tpe.stefcecile.parite.pagesperso-orange.fr/guerre1ergm.htm

"Les industriels doivent moderniser leur outillage et réorganiser le travail pour l’adapter à cette nouvelle main d’œuvre. Des appareils de levage et de manutention, des machines automatiques apparaissent dans tous les secteurs : machines à décharner dans les mégisseries, encolleuses dans l’industrie cotonnière, etc."

"Les industriels affectent les ouvrières à des tâches délimitées et organisent la production en série. On découvre les « qualités féminines » : aptitude aux travaux monotones, patience et habileté…"

oui les aptitudes des hommes et des femmes sonts différentes, plus adaptées aux travaux monotones moins créatives, inventives, passionnées.

"les maladies aussi contractées par fatigue, des fausses couches et des naissances prématurées. Les outils étaient inadaptés aux femmes."

que j'ai mis ce lien ne veut pas dire que je suis en accord avec les écrits de ce site.

Écrit par : leclercq | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

1000 Ans! Bigre, c'est un très long baiser d'Amour, John!))

A part ce bon mot qui me fait bien rire. oui le débat est fort intéressant ici. Avez-vous vu à la télévision comme l'épouse de Bachar el Assad est en amour et en admiration devant son mari durant le référendum ignoble qu'il a proposé à son peuple mourant sous la torture et les bombes? Est-ce du romantisme? Auquel cas, je crains hélas que le romantisme peut aussi entraîner les pire dérives humaines... Personnellement j'opte résolument pour la liberté amoureuse du couple, le regard lucide sur l'autre, le désir d'être à la fois à elle ou à lui en coeur et en esprit et fier de la liberté d'esprit et de coeur (ce qui ne veut pas encore dire aller au lit obligatoirement avec X, Y ou Z) de son ou sa partenaire de vie. Laisser respirer l'amour, ne point l'étouffer, mais lui dire aussi sa valeur, son respect, sa continuité, son évolution, sa créativité, son échange.

Oui, résolument, l'amour est le plus beau des combats à mener sur cette planète dévastée par l'horreur de la violence et des guerres. Et quand ce combat mène à la victoire de la paix, de la liberté, de la grandeur d'âme des êtres humains, alors l'amour n'est plus cette façon possessive de prendre tout de l'autre ou des autres, de le réduire à un objet exploitable et manipulable, de tuer ou d'asservir l'autre pour imposer sa loi, sa dictature, sa domination physique et psychique. Hitler avait des centaines de milliers d'admiratrices et d'amoureuses. Espérons que demain, les poètes de la liberté seront à leur tour les femmes et les hommes admirés et aimés par le plus grand nombre des êtres humains. Nous sommes encore assez loin du compte, je crois. Même en Suisse. je crois que Christoph Blocher a nettement plus d'admiratrices que Maurice Chappaz, pour ne citer que ces deux-là pour notre pays. 1000 ans? Un très très très long baiser d'Amour dans le Temps.

«Je voudrais que les baisers

remplacent les chants d’oiseaux.

Qu’ils pépient dès l’aube

sur tes joues, tes paupières.

Je voudrais que la nuit

remplace le jour,

que la prière

remplace le travail,

que le silence

remplace les paroles.

Je voudrais que l’éternité

remplace cette vie

ne serait-ce qu’un instant».

Maurice Chappaz, poème copier-coller du blog 24 Heures "Itinéraire"

Écrit par : pachakmac | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

http://tpe.stefcecile.parite.pagesperso-orange.fr/legetat.htm

"L’employeur expliquait en temps général une différence de rémunération entre hommes et femmes alors qu’ils étaient dans la même catégorie et au même coefficient par le fait que les hommes effectuaient un travail de manutention tandis que les femmes exerçaient une tâche de tri. La Cour de cassation a procédé à une analyse collective des deux catégories de salariés (féminins et masculins) et a considéré que le critère de la force physique constituait un critère non déterminant justifiant une différence de rémunération. Aussi sont considérées comme ayant une valeur égale des activités différentes exercées par des hommes et des femmes."

sympa pour les hommes ils se crévent le cul avec un boulot éreintant physiquement et n'en retirent aucune satisfaction pécuniére . finalement ils devraient faire du tri comme ça pas d'épuisement physique.



"en 1975, il est interdit de rédiger des offres d’emploi sexistes, de refuser une embauche ou de licencier en fonction du sexe"


si je comprends bien un entrepreneur n'a pas le droit de refuser à une femme un poste de manutention même si le poste n'est pas adapté à son physie on est dans le grand n'importe quoi.

continuez comme ça les féministes, je connais une femme qui a tiré des transpalettes pendant 15 ans dans une usine, ses coiffes sonts usées, elle ne peut plus lever les brs elle vous remerçie bien les féministes.

Écrit par : leclercq | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Bon et bien voila.
Comme d'habitude, toutes les filles ont déserté.Je peux les comprendre.
Situation représentative de l'incompréhension totale actuelle qui règne entre les 2 sexes.
Dommage, nous avons beaucoup à échanger.
Je reste sans doute parce que j'ai fait le gros effort d'accepter de prendre en compte la part de nuisibilité des femmes totalement occultée dans le discours féministe radical.
Ce n'est pas facile lorsque l'on a grandi inconsciemment formatée par la société dans l'idée que la femme est bonne et que l'homme est mauvais.
Je pense pourtant que c'est une étape nécessaire pour y voir plus clair.
Cependant, cette mise en lumière de la part sombre des femmes ne doit pas être un prétexte pour étouffer le féminisme juste.

Écrit par : Patricia | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Patricia,

Le féminisme juste pour moi c'est celui qui a demandé le rétablissement de l'égalité de droit et de valeur. D'autres choses en ont découlé. Je fais court, cela pourrait être l'objet d'un autre billet pour ouvrir un débat plus nuancé.

Actuellement il y a une saturation d'entendre le stéréotype sur les hommes. Comme si les femmes n'avaient jamais existé avant le XXe siècle. Et comme on peut le voir dans certains commentaires il y a de la colère chez certains hommes. Il y a des mots que je regrette dans ces colères. Parfois je les efface, parfois je les laisse pour que cette colère soit entendue. Mais je n'ai presque jamais effacé un commentaire de femme, même s'il n'exprimait pas dans la même analyse que celle que je fais. Sauf quand une femme m'a attaqué personnellement jusqu'au harcèlement et a dépassé la limite.

Il n'y a pas tant d'endroit pour débattre, y compris pour exprimer des désaccords. Ici c'est un lieu de palabre à l'africaine, continent où les femmes (du sud du Sahara) ont une liberté de parole étonnante et ne s'en privent pas. Dans la palabre on parle longtemps et beaucoup, avant de trouver une vision d'ensemble.

Il y aurait beaucoup à dire. J'y reviendrai. Je ne m'arrête pas tant que ce n'est pas fini.


J'ai vu les images de la femme de Bachar. Ouaip... Quand je l'ai vue tout sourire je me suis d'abord demandé si c'était ailleurs, dans un autre temps, où la guerre n'aurait pas lieu.

Écrit par : hommelibre | 01 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour.
Eh ben moi, c' est l' Ego des humains qui m' horripile à travers la sexualité.
Voilà, ça, c' est ma " liberté d' esprit et de coeur ".
Je crois que je vais m' occuper du bonheur d' un petit chien.
Cela me fera oublier le sexe.
Bonne journée à tous.

Écrit par : Cristal Gagnante | 02 mars 2012

Répondre à ce commentaire

une vidéo est plus parlante

http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=OCzU-cMLbrY

http://www.youtube.com/watch?v=05Wr1bpbjxM&feature=related

"La planche à rétablissement a fait son apparition dans les casernes de sapeurs-pompiers
de Paris à partir du 16 juin 1895. Elle est depuis l’agrès de référence pour l’admission au service
incendie et un baromètre de la forme physique du sapeur-pompier en unité d’incendie."

c'est bien écrit l'admission en unité d'incendie c'est une régle qui doit être respectée par tous hommes et femmes pas de passe droit.

affirmer qu'un métier est plus spéciquement masculin c'est véhiculer des stéréotypes, il y en a marre, un peu de bon sens que diable, qu'une instit s'amuse à bourrer le crâne à mon enfant avec ces bêtises je m'occuperais personnelement de son remontage de bretelles.

d'affirmer qu'un métier est plus spécifiquement féminin ne dérange par contre personne, plus minutieuse plus d'habileté dans les doigts, ce qui est vrai.

Écrit par : leclercq | 02 mars 2012

Répondre à ce commentaire

@ Patricia

"L'article propose différentes visions et dit aussi certaines choses pertinentes je trouve."

cet article est trés bien à part cette phrase

"Une position extrême prétend que seuls les hommes (et pas les femmes) sont aptes physiquement à pratiquer la guerre,"

je ne vois pas de position extrême que du simple bon sens, mais on a l'impression que le bon sens est une valeur qui se perd actuellement.

où bien on a droit à ce genre de commentaires "Une petite réflexsion d'abord sur la force physique des hommes. Au temps de Ötzi, les hommes n'étaient guère plus grands que les femmes. Ötzi mesurait 1.59 m et pesait 40 kg."

complétement hors sujet, on sent bien que le but de la personne qui écrit c'est d'avoir raison.

Écrit par : leclercq | 02 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Arte comfirme bien quelle est une chaine féministe

http://www.arte.tv/fr/2966430,CmC=2968928.html

Écrit par : leclercq | 02 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).