25 février 2012

Epoux Lavier: la vérité judiciaire

Cette histoire est difficile, douloureuse. On apprenait hier la condamnation de ce couple. Mais que s’est-il vraiment passé? Les bribes recueillies dans la presse posent beaucoup de questions. Elles n’apportent pas de réponses humaines. Seulement une réponse judiciaire.


rivière-creuse2.jpgJ’avais écrit le 1er décembre sur le procès à venir des époux. Il vient de se terminer. Ils ont donc été condamnés à 10 et 8 mois de prison avec sursis pour «violences habituelles» sur leurs enfants. La corruption passive a été abandonnée.

Pour mémoire ce couple a fait partie de la charrette d’Outreau. Après les années prison, après les années humiliation, ils ont été réhabilité comme la plupart des accusés. Pendant des années leurs enfants leur ont été retirés. Les retrouver a pris un temps interminable. Une rupture pendant laquelle ces enfants, encore petits, ont vécu avec l’idée de parents criminels.

Leur vie a été déstructurée. Puis leurs enfants ont fugué et les ont dénoncé: ils les auraient punis en les faisant tenir des heures à genoux sur un manche à balai. Ils se sont plaints de coups. Le Tribunal de Boulogne-sur-Mer a donné raison à la parole des enfants.

Mais de n’importe quel côté que l’on prenne cette affaire il semble que partout coule une rivière de souffrance.

Il faudrait comprendre, aller parler avec les parents, puis avec les enfants. Il faudrait voir les acteurs sociaux, les acteurs judiciaires, enquêter, aller au fond des choses. Il faudrait les moyens de passer le temps qu’il faut, probablement des mois, et écrire, témoigner, donner de la parole, donner du sens.

La justice a désigné des victimes. Peut-on se contenter de cette condamnation? Je n'en suis pas certain. Rien ne semble fini. Surtout pas cette souffrance dont on ne sait où elle s’arrêtera.

 

00:06 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : justice, lavier, outreau, condamnation | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.