Février, fer et azur

Ce peut être fermé. Bouché de tous côtés. Pas d’issue, rien qui sauve. On ne peut que rester là, comme une pierre, à regarder les mouettes folles emportées par la bise et des squelettes noirs lancer leurs bras vers un ciel couleur de fer gris. La terre ne bouge pas. Elle sait. Elle connaît le pire. Elle se souvient.

février4.jpg1901. 1956. 1985. Qui aurait cru, au milieu de l’hiver, alors que les jours avaient repris presque une heure, qu’une telle rage sans merci allait encore venir? Février de ces années-là fut un grand coup. La terre se souvient. Elle ne dit rien.


Ce peut être azur. Ciel ouvert de tous côtés, bleu infini, lumineux, étincelant de rires à venir. Une lumière que seule l’hiver offre, comme pour dire: «Je reviens, la lumière, je reviens déjà!»


Mais février attend encore sous la lune brillante et ronde, pieds serrés dans le froid. Février n'est pas morne. Il est prudent.

Parfois il se met à danser des tangos tempétueux au-dessus des villes et des montagnes. Février il faut le sentir. Avec le vent, souffle coupé, ou dans le silence.

février.jpg


Parfois un soleil blanc ranime les os des arbres, leur danse démente et leurs tortillonnements métaboliques. La sève, la sève, elle frémit!


La terre alors respire comme un animal tout juste sorti du ventre d'une femelle délivrée.

 

Elle gonfle de force cachée, son coeur bat à nouveau, plus vite. Il faut le sentir, caché derrière sa prudence, le sentir gonfler de vie, déjà gorgé de force retenue. Dans cette poussée, dans cette retenue, il y a février. Février, dernière marche avant la renaissance.


Il faut sentir la force de février pour savoir ce que la Terre a dans le ventre. Pour connaître le dernier soubresaut de la mort et le premier mouvement de la vie.

Février solde les comptes.
On sait qu’après une page sera tournée.
Février. Toutes les morts et toutes les promesses sont là.


Catégories : Poésie 14 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ce matin la cuvée s'annonce exceptionnelle !

    Superbe et tellement vrai le dernier paragraphe.

    Chaleureuse journée Hommelibre

  • Merci Loredana.

    Toute belle journée à vous aussi.

  • Merci pour ces mots magnifiques et denses, chapeau bas ; merci pour la force poétique de vos images en écho à ce texte ciselé. Et merci pour la musique qui va si bien avec ce billet. Vous aidez février à bien commencer.

  • Bonsoir Marie-Jeanne,

    Très content que cela vous ait touché, et grand merci pour ce compliment. Les textes comme celui-ci c'est, paraît-il, la meilleure part de moi...

    :-)))

    Vous trouvez que la musique va bien avec ce billet: j'en suis très heureux. Je me suis demandé si cela serait perçu. Ce n'était pas évident.

    J'en profite pour vous retourner le compliment: j'ai plusieurs fois apprécié vos billets. Votre intelligence force le respect, et je trouve votre écriture très claire, posant bien les sujets - dans un domaine qui n'est pas des plus faciles.

    Merci encore, et bien à vous.

  • très poètique,quelle force dans les mots!!!vivement que Mars terrasse l'hiver,
    en habit d’ukrainienne,c'est glagla ;)))!!!bizzzouxxx!!!

  • Sarah, m'enfin, vous allez attraper le mal (naaannn, pas le mâle....)... :-))) En habit d'ukrainienne par ce temps, pfff, vous êtes trop forte.

    Et puis vous allez me donner des idées (enfin, j'ai contribué aussi, je l'avoue): je vous imagine dans ce superbe habit d'ukrainienne, pieds dans la neige, tête dans les étoiles, sourire complice, et votre bonne humeur toujours pareille.

    Hum.... l'habit d'ukrainienne, je ne sais pas si tous ceux et celles qui lisent vont comprendre...

    :-))))))

    Bizzzouxxx!

  • je risque d'etre rouge comme une pivoine aussi ;)))!!!
    bizzzouxxx!!!

  • Hommelibre sait parler aux femmes!!! ;o)

    Aaahhh, mais c'est qu'on n'attrape pas des bouches avec du p'tit nègre!! (Ok, pas terrible, je suis d'accord...)


    Pffff...!!! Trente secondes torse nu, avant de se faire plaquer (au propre) puis réchauffer par une demi-douzaine de poulets! Fastoche!


    Par contre, voguer dans la stratosphère, sans casque, c'est autre chose! Y'a plus personne, hein..!!!

    http://tempsreel.nouvelobs.com/high-tech/20120128.OBS0049/un-premier-lego-dans-l-espace.html


    Même Darius en a parlé....

    Que faites-vous John?!? Allez, laissez tomber les Ukrainiennes et venez faire un tour dans la stratosphère, que diable!!

    Go Canada go!!



    =:oB

  • Sarah, elles n'ont vraiment pas froid aux yeux. Ni ailleurs...

    http://www.lacote.ch/fr/societe/societe-sante/seins-nus-contre-le-mondial-2014-en-bielorussie-477-380562

    Au fait, madame Michu vous remercie bien!

    :-))))

  • mdrrr bah oui, elle était lésée mme Michu dans l'histoire,faut des hommen ;))),
    les suisses devaient être contents, par contre faut se méfier parfois
    http://cequibuzz.com/video-915
    bonne soirée, bizzzouxxx!!!

  • Sarah: ..... Pas gentilles les paysannes russes! En tous cas je préfère les fraises natures plutôt qu'en jus....
    ....... ;-)

    bizzzouxxx!!!

  • En février, on peut encore sentir ce froid glacial sur nos corps, quoique ce que vous avez écrit nous réchauffe le cœur avec vos belles paroles si poétiques et si romantiques.Profiter dernièrement des bottes et des fourrures, et avec ces mots, on peut espérer que le soleil sera bientôt là. Il faut quand même regarder du bon côté des choses, admirer un dernier bonhomme de neige tant qu'il est encore là.

  • Belle article, vous avez vraiment un don exceptionnel! Merci beaucoup

  • De bien belles photos avec une bonne video pour illustrer un article très intéressant et surtout un vrai style d'écriture qui fait plaisir car trop rare dans notre monde formaté au texto et sms

Les commentaires sont fermés.