Cécile Duflot, contorsionniste, achève Eva Joly

Les français peuvent être heureux: l’art fleurit avec générosité le long des allées du pouvoir. Les candidats à la présidentielle de mai prochain sont de vrais artistes. Pinder, Zapatta et autres cirques qui font rêver depuis des générations devraient y être attentifs: certains candidats et certaines candidates seront disponibles dès le 7 mai prochain. Plutôt que de les laisser tristement aller pointer à L’ANPE (Agence Nationale des Présidentiables Econduits) il pourraient en embaucher tant leurs numéros sont épatants et démontrent un professionnalisme accompli.

duflot-joly.jpgAujourd’hui c’est Cécile Duflot qui est à l’honneur. Elle avait déjà mérité de la patrie reconnaissante dans un numéro qui laissait un peu sur sa faim. On sentait le talent éclore mais on attendait plus de cette femme si palpitante. C’est venu, et cette fois elle est brillante. Elle se surpasse dans un numéro de contorsionniste éblouissant.

En effet elle a déclaré aujourd’hui qu’il fallait «protéger» la candidate Eva Joly.

Quoi? Comment, rien d’extraordinaire? Mais si!

«On a tiré les leçons d'une première période où on a vu qu'il y avait une sorte de jeu qui consistait à fragiliser Eva Joly, a-t-elle dit lors d'une rencontre avec les journalistes en compagnie du député-maire de Bègles Noël Mamère. Je m'y refuse, parce qu'elle a un parcours très différent de ceux qui ont le cuir tanné par l'habitude de la politique et la grande capacité à ne rien dire, qu'elle ose d'avantage et nous avons le devoir de protéger notre candidate et de faire corps avec elle.»

Attention: cela n’a rien de sexuel. Qu’alliez-vous imaginer? Elle continue:

«On va tous s'engager pour faire campagne partout de manière collective mais aussi pour protéger Eva Joly de ceux et celles qui ont décidé d'en faire une sorte de victime expiatoire du débat sur l'identité nationale.»

duflot4.jpg
En clair cela veut dire que la candidate Joly pédale dans la mélasse, Sa campagne ne marche pas, c’est une pauvre victime et c’est la faute aux autres, si elle est si fragile c’est peut-être qu’elle est un peu nunuche, et elle - petit ange blond des légendes nordiques, ne fait pas le poids faces aux méchants ours du sud. Bref, comme un chef d’oeuvre en péril il faut la protéger.

Protéger une candidate: quel aveu... Aveu qu’elle n’a pas la solidité pour être dans l’arène et donc pour gouverner. Après Cohn-Bendit qui disait il y a quelques jours qu’il voterait Hollande dès le premier tour, Duflot termine le travail: elle achève Joly, couteau de boucher entre les dents et sourire aux lèvres. Duflot n’est pas végétarienne. Elle est plutôt cannibale.

Les Verts, vous les aimez comment? Bien saignants!

Du coup ils vont tous s’y coller, à la campagne. Signe de plus de l’incapacité reconnue de Madame Joly: «Dès lors, les cadres du parti, Noël Mamère, Dominique Voynet, José Bové et Daniel Cohn-Bendit, notamment, vont se lancer dans une campagne plus active.» Les Verts ont donc 5 candidats.

Il fallait le faire: assassiner Madame Joly en prétextant qu’on la protège, c’est le grand art de la contorsion. Il y a du Robespierre dans cette femme. Ou du Gainsbourg.

D’ailleurs Cécile Duflot, en bonne camarade, effectue un rappel: une seconde figure inouïe. On se souvient qu’hier encore François Hollande affirmait, par la bouche de son porte-parole Bernard Cazeneuve, qu’il n’appliquerait qu’une petite portion de l’accord avec les Verts sur le nucléaire.

Dans son final ébouriffant, Cécile Duflot déclare: «ce n'est pas un élément déterminant.» A choix cela veut dire: Hollande on s’en fout, ou l’accord on s’en fout.

Après Eva Joly dans une reconstitution historique en capitaine d'un drakkar, et Nicolas Sarkozy en clown, une nouvelle étoile brille au firmament de la France. C’est une grande, une très grande contorsionniste: Cécile Duflot, fossoyeuse des Verts.

Salut l’artiste!




Une histoire en Haute-Provence:

CouvDiable.jpg

 

Catégories : Politique 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • Cohn-Bendit votant Fromage mou. L'époque est cruelle. Mais c'est le genre de cruautés que j'aime beaucoup...

Les commentaires sont fermés.