Les 24 ans du Hamas

Quoi qu’il en soit, tout ce qui concerne Israël suscite un clivage. Les positions sont ancrées, bétonnées: on est d’un côté ou de l’autre. La polémique autour de la venue à Genève d’un membre du gouvernement du Hamas le démontre une nouvelle fois.

israel1.jpgCette région de l’est de la Méditerranée a été le théâtre de nombreuses guerres aux temps des romains, puis des chrétiens. Depuis lors elle a été occupée, sans identité nationale indépendante. Ce n’était pas un pays mais une province aux multiples identités successives. Les musulmans, les Turcs, les Anglais ont tour à tour administré le territoire. La guerre continue aujourd’hui et Israël a été attaqué par les pays arabes dès son installation en 1948.

Pourtant la décision de l’ONU créant l’Etat d’Israël, créait aussi pour la première fois un Etat Palestinien. Les guerres successives contre Israël ont modifié la donne. La charte du Hamas qui veut la destruction d’Israël n’arrange rien.

On parle beaucoup des morts causés par Tsahal. Pourquoi a-t-on si peu parlé de l’anniversaire des 24 ans du Hamas le 15 décembre dernier? A cette occasion l’armée palestinienne a publié un décompte de ses faits d’armes:

«Dans un communiqué, la branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, a parallèlement revendiqué le tir de plus de 11 000 roquettes et obus de mortiers contre Israël depuis sa création, ajoutant être parvenue à tuer 1365 Israéliens et à en blesser 6411.»

AFP Gaza.


Cela n’a pas fait la une ni l’objet de manifestations.

Pourquoi dénonce-t-on le blocus israélien, sans parler en parallèle du nombre d’armes acquises et importées par le Hamas? D’où viennent-elles et avec quel argent? L’aide internationale directe aux Palestiniens est estimée à plus de 10 milliards de dollars ces quinze dernières années, sans compter l’aide indirecte. Sert-elle à acheter des armes dans une région que l’on dit être démunie de tout?

Pourquoi y a-t-il eu si peu de couverture médiatique quand un représentant du Hamas s’est rendu à Tunis début janvier, et qu’une manifestation appelant à la destruction d’Israël et au meurtre des juifs s’est déroulée dans l’aéroport?

Parlons-en aussi. Ce qui se passe au Moyen-Orient n’est pas noir ou blanc.


Catégories : Politique 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "Quoi qu’il en soit, tout ce qui concerne Israël suscite un clivage. Les positions sont ancrées, bétonnées: on est d’un côté ou de l’autre."

    C'est sans doute pour cette raison que les soutiens les plus efficaces pour la création d'un état "palestinien" sont en Israël, par contre si un seul "palestinien" soutient ouvertement Israël, il est condamné à mort, comme c'est même le cas entre les soi-disant représentants de la "démocratie" palestinienne, plus de 600 membres de l'olp, tués à la machette, pendus, incendiés etc. etc. à Gaza et quelques centaines de membres du hamas en Judée-Samarie !!!

    Homelibre, vous déraillez, mais ce n'est pas de votre faute, l'information bien-pensante et de gauche attribue le rôle de victimes à des terroristes et des corrompus, comment voulez-vous aborder le sujet sans vous planter ???

    Où vous commettez une erreur, comme le faisait les communistes européens à l'époque du stalinsime, c'est à dire jusqu'à la perestroïka, c'est que vous ne voyez pas que les premières victime de l'olp et du hamas, sont les "palestiniens" eux-mêmes, ce sont eux qui se font voler les énormes subsides leur étant alloués par l'international, ce sont eux qui se font massacrer par leurs propres dirigeants dés qu'ils tentent de manifester quelconques avis, donc ne voyez pas que volet israélien dans le malheur des "palestiniens" !

    Gaza n'est plus occupé par Israël depuis 2005 et cependant c'est depuis 2005 que le hamas à lancé plus de 14'000 missiles sur la population civile israélienne et c'est grâce à la vigilance d'Israël, de ses alarmes qui sonnent sans cesses, aux abris installés à proximité de chaque habitations que le nombre de victime est heureusement bas.

    Imaginez que 14'000 missiles en 7 ans atterrissent sur le canton de Genève ???

    Imaginez des centaines de victimes suite à des lancements intempestifs sur les zones habitées de Genève et cela en plus, seulement après qu'Israël ait rendu la totalité du sol de Gaza aux gazaouis !!!

    14'000 missiles en 7 ans, vous imaginez ce que cela représente pour région équivalente au canton de Genève ????

    14'000 missiles pourquoi ? parce qu'Israël fournit Gaza en eau, en électricité, en nourriture en carburant, en systèmes d'irrigations pour que le hamas détruise ces tuyaux pour en faire des missiles ?????

    Regardez les vidéos sur Youtube montrant des gazaouis exaspérés par la cruauté du hamas envers sa population, prenez en compte que le hamas est l'allié objectif du clan El Assad, le même qui massacres et assassine sa population, que dans la charte du hamas, le chapitre n°1 déclare que le but principale du hamas est de détruire l'état d'Israël et d'exterminer le peuple Juif !!!

    Qui peut soutenir de pareilles ignominies ???

    Alors ne parlez pas de noir ou de blanc, il y a 70 ans en europe centrale, les choses n'étaient noires ou blanches, il y avait le nazisme, le même nazisme que prône le hamas et le hizbollah, ceci avec la bénédiction du clan el assad, ce clan qui a déroulés des tapis rouges pour tous les ss en fuite, il n'y a pas de doute qui subsiste quand à l'idéologie des pro-el-assad comme le hamas et le hizbollah, il y a simplement des nazis de religion musulmane et des Juifs ayant construit l'un des états les plus développé et démocratique et social de la planète !!! Un pays où les musulmans israéliens ne voudrait jamais changer de nationalité, de vie et d'acquis sociaux et humains !!!!

    Bien à vous

  • Ceci dit, les tapis rouges déroulés par la Suisse pour des ordures concerne des ordures de plus en plus voyantes, à l'époque de Mobutu, de Polpot, de Bocassa, il n'y avait que les journaux pour ne rien dire à la population, maintenant, il y a internet, ce qui rend plus visible les complicités helvétiques dans la crasse mondiale, faut il être invité officiellement en Suisse pour remplir les conditions de criminel ? En tout cas, ça fait un bout de temps que les personnages politiques dignes évitent de venir chez nous, c'est peut être face à ces lacunes diplomatique que le conseil fédéral se rabat sur les restes de la colère du diable !!!!

  • Corto, ok pour ce développement. Je précise que je n'attribue pas le rôle de victime aux palestiniens de Gaza, quand on voit l'attitude guerrière et l'envoi de milliers d'obus sur Israel. Les guerres arabes contre Israël ont causé un grand tort à l'instauration d'un Etat palestinien. Ceux-ci restent liés aux pays arabe pour des raisons culturelles et religieuses, mais c'est totalement inefficace dans leur projet d'avoir un Etat.

  • Vous parlez d'un état dans lequel deux mafias s'entretuent ?

    Ce que je voulais transmettre, c'est qu'il n'y a pas le blanc et le noir, il y a d'un coté des centaines de millions d'arabes vivant dans la terreur des dictatures sanguinaires et de l'autre un état super-démocratique dans lequel les arabes jouissent de droits qu'ils n'ont nul-part ailleurs dans l'ensemble du monde arabe, sans parler des multiples guerres que ces pays ont intentés contre Israël avec une incroyable lâcheté et soutenus et encadrés par quantité d'anciens ss de renommée mondiale !!!

    Quant aux "palestiniens" comme je le répète souvent, ils n'ont pas réussis à trouvé une identité ne puisant pas son nom dans la langue hébraïque, c'est pour dire, ils se revendiquent "palestiniens" alors que ce terme inscrit dans la Thora désigne les "peuples des mers" venus en Israël il y a 2'650 ans, il s'agissait vraisemblablement de crétois ayant fuis un cataclysme, certains historien affirment qu'ils auraient fuis la Crête suite à l'explosion du volcan de Santorin, il est également mentionné des cieux noirci dans les écritures et cela dans la même période où ces derniers auraient accostés sur la terre d'Israël. Ne pas confondre avec les "philistins", je parle des "phailashs" ou "pailashs" !

    Ces réfugiés des mers, se sont très vite assimilés aux peuples d'Israël, il y a eu quelques disputes territoriales, mais qui ont été plus ou moins réglées dans la négociations. Ce n'est que lors de l'occupation romaine que ces derniers utilisaient le terme de "pahilash" pour humilier les israéliens, dans le sens de leur transmettre qu'ils allaient disparaitre comme ont disparus ces "pailash", pas dans le sens que les Juifs avaient fait disparaitre les "phailash" soit par l'assimilation, mais à la romaine et par le glaive !!!!

Les commentaires sont fermés.