03 janvier 2012

Comment attraper un K-lypse

Ah, les K-lypses! Etranges êtres répartis bien inégalement sur Terre, dans le temps et dans l’espace. Dans le temps: ils semblent connaître des périodes de disparition et de résurgence. On ne sait pas encore tout de la périodicité de ces phases mais il y aurait des poussées de populations environ tous les 1000 ans.


Apocalypse1.jpgDans l’espace: il y en a un  peu partout mais certains endroits sont davantage colonisés que d’autres. Internet est une de leur préférences. Ils prolifèrent aussi dans quelques librairies spécialisées.

L’intérêt d’un K-lypse est qu’il entretient la conversation. Il a toujours quelque chose à dire. Il parle de ses passions: on les a beaucoup entendus lors du tsunami. Ils se sont déchaînés lors du passage de la comète Elenin. Ils aiment faire des prédictions. Evidement parfois ils se trompent. On ne les entend plus pendant quelques temps puis ils recommencent.

C’est charmant un K-lypse. Mais difficile à attraper. Ils restent en troupeaux et ne se mélangent que pour répandre leur vision du monde.

Pour les attraper c’est comme pour les canards et différents oiseaux: il faut un appeau. Un appeau imite le chant de l’oiseau. Celui-ci arrive en se disant: «Chouette, un copain (ou une copine)!» Et là, hop, on l’attrape.

Pour un bon appeau il faut qu’il soit capable d’imiter le bruit d’une vague géante, d’un tremblement de Terre, d’une méga-éruption volcanique ou d’un gros astéroïde heurtant notre planète. Il doit si possible imiter les cris de gens qui se noient ou meurent dans une coulée de lave. Quand leapocalypse3.jpg K-lypse entend le son d’une K-tastrophe ou d’un K-taclysme il est très heureux.

Pour l’attraper seul un appeau adéquat est efficace. Et là il faut faire très attention. Certains menteurs n’hésitent pas à vous vendre des contrefaçons: l’appeau Pierre, qui n’amasse pas mousse même quand elle roule; l’appeau Thicaire, sans intérêt pour la chasse au K-lypse; l’appeau Ney, richement décoré d’une queue de cheval; l’appeau Dologue; l’appeau Tache qui salit les cahiers de cours à l’école; l’appeau Cible. L’appeau Tiron lui est une gourmandise donc inefficace pour la chasse au K-lypse.


Bref il faut exiger le seul appeau capable de le piéger: l’appeau K-lypse.

Il n’est pas impossible qu’en jouant de l’appeau K-lypse, quatre cavaliers déboulent. C’est normal. C’est dans le scénario.

10:58 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : chasse, bible, terre, temps, apocalypse, appeau, espace, canard, oiseau, planète, cheval, pierre | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Très bon :=))

Écrit par : arkencielle | 03 janvier 2012

Ah ces K. Depuis Kafka, ils nous effraient autant qu'ils font des apparitions sporadiques dans l'Histoire disséminant quelques virus de paix et d'amour ou au contraire de violence et de guerre. D'où leurs procès sans cesse remis au goût du jour. Les K existent en littérature, au cinéma, ou en musique. Il y a eu aussi de tragique K en politique, des Balkans en passant par la Lybie...on n'ose pas dire en Amérique à cause de Marilyn et de Jackie. Et puis en Suisse, il y a un drôle de K. Mais ça, vous le savez depuis quelques temps. Bref, Le K est un K d'O ou une Katastrophe. A vous de savoir à quel genre de K vous préférez avoir à faire:)

John, que pensez-vous du K-lypse de la nouvelle année de la TdG et de 24 Heures avec leurs blogueuses et blogueurs?

Écrit par : pachakmac | 03 janvier 2012

Bonsoir Pachakmac,

Je m'en suis ouvert sous le billet de Haykel. J'ai vu que finalement 24 heures a mis une invita à aller sur les blogs, à droite plus bas comme sur la tdg.

Je pense et je propose que la Tribune fasse plus et mise plus sur les blogs. Elle devrait miser sur un portail de plus en plus vu et connu, qui attire de plus en plus de monde, pour en tirer aussi des bénéfices commerciaux légitimes. J'ai proposé chez Haykel des Etats généraux des blogs tdg (et 24H, car pourquoi ne pas les réunir?).

A suivre.

Écrit par : hommelibre | 03 janvier 2012

@ Ark:

;o)

Écrit par : hommelibre | 03 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.