18 décembre 2011

Jésus, ce fils d’un couple moderne

On en se rend pas assez compte de l’énormité qui est advenue il y a 2’000 ans. Dans une société décrite comme très patriarcale et supposément esclavagiste des femmes, l’histoire de Jésus est un grand coup de pied dans ce que la modernité dit du passé.


marie3.jpgSelon la théorie on devrait avoir l’image d’un couple dominé par l’homme. L’enfant est censément obéissant, la femme baisse les yeux, l’homme est bouffi d’orgueil et sûr de sa puissance et de sa paternité. Enfin, selon la doxa moderne.

Mais ce n’est pas du tout ce qui s’est passé. La story racontée, vraie ou fausse, réelle ou mythique, est très différente. Même mythique, elle dit quelque chose d’étonnant pour l’époque telle qu’on se la représente.

L’homme travaille le bois. Un métier simple. Pas de brillant social. Pas de position de notable. La femme qui est sa fiancée, Marie, devient enceinte avant même qu’ils se soient «connus» bibliquement.

Il y a bien des éléments remarquables dans cette histoire, aussi intrigantes pour les non croyants qu’édifiantes pour les croyants. D’abord c’est le même ange qui annonce la naissance de Jean le Baptiste, puis de Jésus, et enfin qui investit Mahomet de la fonction de prophète d’une nouvelle religion. Cet ange, ou archange, aime visiblement semer la zizanie. Installateur de prophètes, anticipait-il vraiment les conséquences de ses annonces qui aujourd’hui vaudraient à ceux qui les écoutent un séjour en hôpital psychiatrique? Prévoyait-il que chrétiens et musulmans, supposés issus du même livre, se haïraient un jour au point de vouloir leur perte mutuelle?

Mais observons cette famille. La femme devient enceinte, et ce n’est pas de son homme. Le premier réflexe de Joseph est de briser le couple. Mais un ange lui dit qu’il doit accepter cette paternité tout sauf réglementaire. Et il croit l’ange. Il devient donc père sans avoir été géniteur. Le lien du sang n’a plus de valeur. Seul le lien légal subsiste. Et la situation est acceptée par la société.
marie2.jpg
A 12 ans l’enfant va faire la leçon à l’intelligentsia du temple. Il grandit au sein d’une famille qui le voit comme le sauveur du monde. Il suit ce chemin jusqu’à sa disparition.


Que retenir de cette affaire hors d’une vue mythologique de la religion? Que la femme devient enceinte sans l’homme. Celui-ci n’est pas indispensable. Sa paternité est culturelle. La filiation biologique perd toute importance. Joseph comme Marie écoutent les anges et leur obéissent. Aujourd’hui ceux qui parlent des anges sont considérés comme de doux dingues. L’homme accepte cette situation contraire à toute la culture décrite par les théories modernes sur les relations hommes-femmes.

Ce couple ne préfigure-t-il pas l’époque actuelle? L’étonnante liberté de la procréation, l’abandon des traditions, l’insoumission aux règles, l’enfant roi, la paternité incertaine, le dialogue avec la voix des anges, n’est-ce pas ce qui se passe aujourd’hui?

Le christianisme aurait-il donc ouvert la route à cette nouvelle norme de la famille nucléaire, où l’homme donne nom et subsistance sans avoir de lien de sang? Où la liberté de la femme obéit à autre chose, à d’autres appels qu’aux contraintes familiales et sociétales établies? Le père c’est le nom. La mère c’est la vie. La règle est celle qu’en son coeur on admet comme juste. La tradition n’a plus force de loi. Et l’enfant est roi et porteur d’une mythologie du salut qui ne dépare pas aujourd’hui.

Il y a 2’000 ans, le 20e siècle se préparait.


Lire aussi le billet de Pachakmac.



Image: Botticelli et Arcabas.


Et une vision iconoclaste de Gabriel... :-)



 

 

 

 

Un cadeau agréable pour les fêtes:

CouvDiable.jpg

22:29 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : noël, religion, jésus, marie, nativité, grossesse, paternité, dieu, mythe, anges, culture, biologie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"l’histoire de Jésus est un grand coup de pied dans ce que la modernité dit du passé."

Et la modernité ne voit pas l'énorme tronc dans son oeil.
Dérive des politiciens, de l'économie, des relations entre humains, de la solidarité ....
Oui plus de 2000 ans nous sépare, mais entre le passé et aujourd'hui c'est le jour et la nuit

Écrit par : kasilar | 18 décembre 2011

"Prévoyait-il que chrétiens et musulmans, supposés issus du même livre, se haïraient un jour au point de vouloir leur perte mutuelle?"

Non, les chrétiens et les musulmans ne se haïront plus je pense puisqu'il sont tous autant que les juifs, boudhistes et certains autres athées stigmatisés par une certaine laïcité qui en réalité leur interdit de pratiquer librement leur religion.
Oui il n'y a plus qu'une seule religion dont on vénère du matin jusqu'au soir le dieu argent et que après récompense on donne l'aumoconsommation (la consommation ) qui nous permet d'exister.
Mais un jour le dieu argent se mit en colère et frappa de ses cavaliers de l'apocalypse nommés traders d'une crise sans fin qui vit beaucoup de gens à la rue.
Seuls les plus endurants sont les plus riches eux sont proches du dieu argent.
Les chefs religieux étant les actionnaires et les patrons des grands groupes qui eux ont tout les droits polluer....

Voilà en résumé c'est ça notre nouvelle religion, universelle c'est pratique mais elle n'est pas parfaite et n'est pas un exemple de la démocratie

Écrit par : kasilar | 18 décembre 2011

Bonsoir Kasilar. Non. Le dieu argent n'est pas le Dieu de la modernité. Ne mélangez pas matérialisme et spirituel. C'est vrai, les biens matériels offrent le confort pour l'esprit qui alors peu en toute tranquillité méditer plutôt que greloter par -20 degrés dehors sous un pont. C'est vrai que sans un minimum de confort qui dépasse le seuil de la survie physique, un être humain ne peut méditer et ne peut devenir un être spirituel. L'ascèse doit être volontaire et non forcée par des conditions inhumaines.

L'état spirituel supérieur est d'abord un état psychique qui, comme l'écrit John, peut parfois faire passer pour fou son auteur. Les chamans et autres prêtres des religions du monde tiennent parfois des propos "hallucinants ou considérés comme incohérents". Mais l'état spirituel, les anges, et le Ciel, tout ce discours spirituel trouvé dans les grands textes sacrés des religions est irrationnel et n'appartient pas à ce monde matériel. Pour simplifier, c'est aussi difficile pour le commun des mortels d'aborder le monde spirituel que pour ce même commun des mortels de comprendre les théories scientifiques d'Einstein, par exemple. Sans exercices, sans entrer en communion avec le monde des esprits, un être humain coupé de son être spirituel ne peut agir en être spirituel.

John, merci de ce billet...et de la chanson très bien choisie. Au fait, je dois vous faire une confidence étonnante. Ils m'arrivent depuis plusieurs mois, voir quelques années de m'assoupir dans de petites siestes de "marin" et juste avant mon réveil une voix d'enfant, un garçon ou un ange à mon avis, m'appelle et me dit simplement et chaque fois "papaaaa" avec une tonalité si douce et si merveilleuse que je la crois réelle. Et dans cette voix, j'entends "Ne m'abandonne pas. Je suis là avec toi". C'est vraiment très très étrange. Il n'y a aucune explication rationnelle à ce rêve réel répétitif. Et vraiment, cette voix m'accompagne désormais dans ma vie avec beaucoup de bonheur. Je suis, à chaque fois que cela arrive, très heureux de l'entendre et de savoir qu'un enfant ou un ange m'accompagne dans ce second monde qu'est notre être spirituel.

Bonne fin de soirée.

Écrit par : pachakmac | 19 décembre 2011

"L’homme travaille le bois."

Le père ou le fils? Bref, la fable du charpentier. C'est sûr que de tous temps les charpentiers pouvaient enseigner les écritures dans les temples...


"Et la situation est acceptée par la société."

Et vous croyez donc à la fable? Une fable écrite au minimum un siècle après la supposée naissance, si naissance il y a eu, ce qui n'est pas démontré.

Deutéronome 22
22 Si l'on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux, l'homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d'Israël.
23 Si une jeune fille vierge est fiancée, et qu'un homme la rencontre dans la ville et couche avec elle,
24 vous les amènerez tous deux à la porte de la ville, vous les lapiderez, et ils mourront, la jeune fille pour n'avoir pas crié dans la ville, et l'homme pour avoir déshonoré la femme de son prochain. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.

D'ailleurs Joseph était bien le père, si du moins on admet l'existence de Jésus. Puis les textes ont été tripatouillés...

Vous croyez aussi au grand méchant loup, au petit poucet, à cendrillon?

Écrit par : Johann | 19 décembre 2011

25 décembre, date anniversaire de Mithra reprise par Constantin et ses successeurs.

Il faut revenir sur cette période où la frontière entre, ce que nous appelons le christianisme et les mythes polythéistes se confondent !

Lisez les manuscrits gnostiques pour mieux comprendre qui aurait pu être celui connut aujourd'hui sous le nom de "Jésus", après on discute !!!

Selon les textes gnostiques, "Jésus" aimait charnellement Marie-Madeleine, il l'embrassait sans cesse sur la bouche ouvertement et elle a donné naissance à plusieurs enfants. Il faudrait se pencher sur les plus anciens textes datant de l'époque et ne parlant pas uniquement d'une fraction de sa vie pour mieux en parler, les évangiles de Philippe, Thomas, Marie et Judas !!!

Écrit par : Corto | 19 décembre 2011

Selon les manuscrits de la mer morte, Marie aurait été la "compagne" d'un gradé romain du nom de Julius Panthera, 9 mois avant l'arrivée du petit !!!

Écrit par : Corto | 19 décembre 2011

"Et vous croyez donc à la fable? Une fable écrite au minimum un siècle après la supposée naissance, si naissance il y a eu, ce qui n'est pas démontré.
"

"Vous croyez aussi au grand méchant loup, au petit poucet, à cendrillon?"

Il y a des choses que l'on racontent qui sont vrais ou pas après libre à chacun d'y croire ou pas.
De toute façon tu n'as aucune preuve évidente que ça n'existait pas, donc je ne comprends pas trop ton négationnisme pour le coup

Écrit par : kasilar | 19 décembre 2011

kasilar, si c'est juste pour "croire" en quelque chose, alors dans ce cas, pas de problème kasilar, achètes-toi la collection complète de Babar, c'est plus vraisemblable que les "textes" montés par Rome au 4ème siècle.

Le problème, est que les "évangiles officiels" sont inconsistants, se contredisent et ne tiennent pas la route, cela même au dire des universités de théologies les plus réputées.

Maintenant si l'on compare les "évangiles officiels" de l'église catholique romaine et les textes gnostiques retrouvés ces dernières décennies et écris antérieurement aux "évangiles de Jean, de Luc, de Mathieu et de Marc, plus rien ne tient debout, le coup de la "vierge" alors que "Jésus" est le troisième fils de Marie, semble encore plus surréaliste, quand à la résurrection, des centaines de crucifiés ont survécus à la crucifixion etc. etc. !!!

Il ne s'agit justement pas de croire ou pas croire, mais de parler de textes, eux bel et bien existants !!!!

Écrit par : Corto | 19 décembre 2011

Ce que je trouve important, sans entrer dans une controverse sur les textes et les faits véridiques ou non - il y a tant d'avis différents que je ne peux prétendre détenir une vérité - c'est ce discours qui est tenu de longue date. Ce discours sur la relation de couple a forcément valeur de modèle. Le message envoyé est très différent de la représentation que l'on se fait de cette époque. Il contient des parallèles - des germes? - avec notre époque.

Concernant les lois sur l'adultère, on voit qu'entre les lois formelles et la réalité il y a souvent un décalage. De plus l'enseignement proposé par l'évangile est lui aussi d'une grande modernité: "Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre." Renvoi à soi-même, à sa conscience individuelle. Mise à mal du mécanisme de rejet voire de bouc émissaire. Mode d'enseignement très moderne.

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2011

Bonjour HommeLibre,
Dans l'histoire de la religion catholique :
il y a la fille qui met un enfant naturel au monde
il y a l'homme qui accepte d'adopter l'enfant naturel
il y a l'enfant naturel qui se la pète grave, à 12 ans il va seul au Temple
car il doit s'occuper des affaires de son Père car les types barbus qui y sont ne comprennent rien.
Et de ce fait-divers on en a fait une religion ennuyeuse, injuste misogyne et scandaleuse à tous points de vue.
Ecrite par qui? des hommes tiens! ils se sont dit à l'époque c'est nous les plus forts et pis c'est tout!
Un peu moins de deux mille ans plus tard, les femmes ont renversé la vapeur et ce sont les hommes qui courbent l'échine.
C'est assez bien résumé.
Un fait-divers! je vous dis! rien d'autre!
Bonne journée, HommeLibre
A méditer pour la prochaine fois que les hommes voudront inventer un nouveau concept de mi-dieu mi-homme. Faut pas prendre les femmes pour des hommes non plus!!!!
Il ne reste que un peu plus d'un an avant la fin de notre monde, il faut vite trouver un nouveau sujet d'inquiétude pour les 2 000 prochaines années.

Écrit par : madison | 19 décembre 2011

"Ce couple ne préfigure-t-il pas l’époque actuelle? L’étonnante liberté de la procréation, l’abandon des traditions, l’insoumission aux règles, l’enfant roi, la paternité incertaine, le dialogue avec la voix des anges, n’est-ce pas ce qui se passe aujourd’hui?"

Pour parler d'aujourd'hui, j'aborderai vos questions autrement: c'est de liberté de non-procréation dont il faudrait parler. L'abandon de la croyance et sa doctrine religieuse pour le retour de traditions ou rites païens, l'obligation de l'insoumission aux règle pour se voir exister, l'enfant roi fruit de l'égoïsme consumériste, la paternité incertaine symbole de l'éclatement familiale, le dialogue avec notre "tout puissant nous-même"....

Jésus partageait son quotidien avec les marginaux et les prostituées. Il a été crucifié entouré de voleurs, eux-aussi crucifiés. Jésus a toujours été rebelle d'une certaine façon, de sa naissance à sa mort. Ce qui est paradoxal. Car de nos jours l'Église est synonyme de conformisme.... Nous sommes entourés de faux rebelles, qui font leur révolution entre deux magasins ou deux crises existentielles.... Bref le message de Jésus reste pertinent et d'actualité!

Écrit par : Riro | 19 décembre 2011

"Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre."

A comparer avec :

Luc 16:16 La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer.
17 Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu'il ne l'est qu'un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.
18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et quiconque épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère.

Où est endossée toute la loi et les prophètes. Et donc entre autres Dt 22. Et qui va même plus loin dans la définition de l'adultère. On peut clairement y voir une interdiction d'une forme de divorce.

Avez-vous dit contradiction? Oui, et elle ne peut s'expliquer que par deux auteurs différents et successifs. Les évangiles sont des textes composites élaborés pendant une longue période. De plus l'épisode de la femme adultère est tiré de Jean et est absent des synoptiques. Jean est le plus tardif des évangiles plein de mysticisme et très éloigné du message original qu'il a perverti.

Écrit par : Johann | 19 décembre 2011

Qui souffre (le plus) de la politique anti-israélienne de l’ONU ?

Ce sont les paroles de Simon Deng, qui a été un esclave soudanais. Il s’est adressé à la conférence de « Durban III » à New York sur « Les périls de l’intolérance globale » le 22 septembre 2011.

Je tiens à remercier les organisateurs de cette conférence, les Périls de l’Intolérance Mondiale. C’est un grand honneur pour moi et c’est vraiment un privilège d’être parmi les distingués conférenciers aujourd’hui. Je suis venu ici en tant qu’ami de l’Etat d’Israël et du peuple juif.

- Je suis venu pour protester contre cette conférence de Durban qui est basée sur un ensemble de mensonges. Elle est organisée par des nations qui sont-elles-mêmes coupables des pires sortes d’oppression.

Elle n’aidera pas les victimes du racisme. Elle isolera seulement et visera l’Etat juif. C’est un outil des ennemis d’Israël. L’ONU est devenue un outil contre Israël. Depuis plus de 50 ans, 82 pour cent des réunions d’urgence de l’Assemblée générale de l’ONU n’ont fait que condamner un Etat - Israël. Hitler en serait très heureux.

La Conférence de Durban est un outrage. Tous les honnêtes gens le savent. Mais les amis, je viens ici aujourd’hui avec une idée radicale. Je viens vous dire qu’il y a des peuples qui souffrent de l’anti-israélisme de l’ONU, bien plus que les Israéliens. J’appartiens à l’un de ces peuples.

S’il vous plaît écoutez-moi.



En exagérant la souffrance des Palestiniens, et en blâmant les Juifs, l’ONU a étouffé les cris de ceux qui souffrent à une bien plus grande échelle.

 Depuis plus de cinquante ans, la population indigène noire du Soudan - Chrétiens et Musulmans --- ont été les victimes de la brutalité, des régimes racistes arabo-musulmans à Khartoum.



Au Sud Soudan, mon pays natal, environ 4 millions d’hommes innocents, de femmes et d’enfants ont été massacrés de 1955 à 2005. Sept millions ont été victimes d’un nettoyage ethnique et ils sont devenus le plus grand groupe de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale.

L’ONU est préoccupée par les soi-disant réfugiés palestiniens. Elle a dédié un organisme distinct rien que pour eux. Et ils bénéficient d’un privilège spécial. Pendant ce temps, mon peuple, ethniquement nettoyé, assassiné et asservis, est relativement ignoré. L’ONU refuse de dire au monde la vérité sur les causes réelles des conflits au Soudan. Qui sait vraiment ce qui se passe au Darfour ?

Ce n’est pas un « conflit tribal ». Il s’agit d’un conflit enraciné dans le colonialisme arabe bien connu en Afrique du Nord. Au Darfour, une région dans le Soudan occidental, tout le monde est musulman. Tout le monde est musulman parce que les Arabes ont envahi l’Afrique du Nord pour convertir les peuples autochtones à l’islam. Aux yeux des islamistes à Khartoum, les habitants du Darfour ne sont pas assez musulmans. Et les habitants du Darfour ne veulent pas être arabisés. Ils aiment leurs propres langues africaines, leurs vêtements et leurs coutumes. La réponse arabe est un génocide ! Mais personne à l’ONU dit la vérité au sujet du Darfour.

Dans les monts Nuba, une autre région du Soudan, le génocide a pris place alors que je vous parle. Le régime islamiste de Khartoum cible les noirs Africains - Musulmans et Chrétiens. Personne à l’ONU ne dit la vérité au sujet des monts Nuba.

Entendez-vous l’ONU condamner le racisme arabe contre les Noirs ?

 Qu’est-ce que vous trouvez sur les pages du New York Times, ou dans le dossier des condamnations de l’ONU ? Seulement « les crimes israéliens » et la souffrance palestinienne. Mon peuple a été évincé des Unes des journaux au profit d’une exagération de la souffrance palestinienne. Ce que fait Israël est dépeint comme un péché en Occident. Mais la vérité est que le vrai péché arrive lorsque l’Occident nous abandonne : nous, les victimes de l’apartheid arabe/islamique.

L’esclavage a été pratiqué pendant des siècles au Soudan. Il a été réanimé comme un outil de guerre dans les années 90. Khartoum a déclaré le djihad contre mon peuple et pour le légitimer ils ont pris des esclaves comme butin de guerre. Les milices arabes ont été envoyées pour détruire les villages du Sud et ont été encouragées à prendre les femmes africaines et les enfants comme esclaves. Nous pensons qu’environ 200.000 ont été enlevés, transportés au Nord et vendus comme esclaves.

Je suis une preuve vivante de ce crime contre l’humanité.

 Je n’aime pas parler de mon expérience en tant qu’esclave, mais je le fais car il est important que le monde sache que l’esclavage existe encore aujourd’hui.


Je n’avais que neuf ans quand un voisin arabe nommé Abdullahi m’a amené par ruse avec lui sur un bateau. Le bateau s’est arrêté dans le Nord Soudan où il m’a donné en cadeau à sa famille. Pendant trois ans et demi j’ai été leur esclave subissant les choses qu’aucun enfant ne devrait subir : brutalité, humiliation, coups, travaillant sans relâche ; dormant à même le sol avec les animaux, mangeant les restes de la famille. Pendant ces trois ans, j’ai été incapable de dire le mot « non ». Tout ce que je pouvais dire était « oui », « oui », « oui ».

Les nations Unies connaissaient l’asservissement du Sud Soudan par les Arabes. Leur propre personnel l’a signalé. Il y a eu l’UNICEF - sous la pression d’un groupe juif américain anti-esclavage - seize ans pour reconnaître ce qui se passait. Je tiens à remercier mon ami le Dr Charles Jacobs pour mener la lutte anti-esclavagiste.



Mais le gouvernement soudanais et la Ligue arabe ont fait pression sur l’UNICEF, et l’UNICEF a fait marche arrière, et a commencé à critiquer ceux qui ont travaillé à la libération des esclaves soudanais. En 1998, le Dr Gaspar Biro, les courageux rapporteurs spéciaux de l’ONU pour les Droits de l’homme qui ont signalé l’esclavage au Soudan, ont démissionné pour protester contre les actions de l’ONU.

Mes amis, aujourd’hui, des dizaines de milliers de noirs Sud-soudanais servent encore leurs maîtres dans le Nord et l’ONU est silencieuse à ce sujet. Elle offenserait l’OCI et la Ligue arabe.

En tant qu’ancien esclave et victime de la pire espèce de racisme, permettez-moi d’expliquer pourquoi je pense que dire qu’Israël est un Etat raciste est absolument absurde et immoral.



J’ai été en Israël à cinq reprises pour visiter les réfugiés soudanais. Laissez-moi vous dire ce qu’ils sont devenus là-bas. Ce sont des Soudanais qui ont fui le racisme arabe, en espérant trouver un abri en Egypte. Ils ont eu tort. Lorsque les Forces de sécurité égyptiennes ont abattus 26 réfugiés noirs au Caire, qui protestaient contre le racisme égyptien, les Soudanais se sont rendus compte que le racisme arabe au Caire est le même que celui de Khartoum. Ils avaient besoin d’un abri et ils l’ont trouvé en Israël. Tout en esquivant les balles des patrouilles égyptiennes frontalières, ils ont marché de très longues distances, l’espoir des réfugiés était d’atteindre le côté israélien de la barrière où ils savaient qu’ils seraient en sécurité.

Les Musulmans noirs du Darfour ont choisi Israël à tout autres pays arabo-musulmans de la région. Savez-vous ce que cela signifie !!!?? Et les Arabes disent qu’Israël est raciste !?

En Israël, les Soudanais noirs, Chrétiens et Musulmans ont été accueillis et traités comme des êtres humains. Il suffit d’y aller et leur demander, comme je l’ai fait. Ils m’ont dit que par rapport à la situation en Egypte, Israël est le « Paradis ».

Israël, un Etat raciste ? Pour mon peuple, des gens qui connaissent ce qu’est le racisme - la réponse est absolument, non ! Israël est un Etat composé de personnes aux couleurs de l‘arc-en-ciel. Les Juifs eux-mêmes sont de toutes les couleurs, même noir. J’ai rencontré des Juifs Ethiopiens en Israël. De beaux Juifs noirs.

Donc oui… Je suis venu ici aujourd’hui pour vous dire que les gens qui souffrent le plus de la politique anti-israélienne de l’ONU ce ne sont pas les Israéliens, mais tous ces peuples que l’ONU ignore au profit de son grand mensonge contre Israël : nous, les victimes d’abus arabo-musulmans ; les femmes, les minorités ethniques, les minorités religieuses, les homosexuels, dans le monde arabo-musulman. Ceux-ci sont les plus grandes victimes de la haine contre Israël de l’ONU.

Regardez la situation des Coptes en Egypte, celle des Chrétiens en Irak, au Nigeria et en Iran, les hindous et les Bahaïs qui souffrent de l’oppression islamique. Les Sikhs. Nous - Une coalition arc-en-ciel de victimes, cibles des djihadistes - tous en souffrance ! Nous sommes ignorés, nous sommes abandonnés. Alors que le gros mensonge contre les Juifs peut aller de l’avant.

En 2005, j’ai visité un des camps de réfugiés au Sud Soudan. J’ai rencontré une jeune fille âgée de douze ans qui m’a parlé de son rêve. Dans son rêve elle voulait aller à l’école pour devenir médecin. Et puis, elle voulait visiter Israël. J’ai été choqué. Comment une fille de réfugiés qui a passé la plupart de sa vie dans le Nord connaissait Israël ? Quand je lui ai demandé pourquoi elle voulait se rendre en Israël, elle m’a dit « C’est notre peuple ». Je n’ai jamais été capable de trouver une réponse à ma question.

Le 9 Janvier 2011 le Sud-Soudan est devenu un Etat indépendant. Pour le Sud-Soudan, cela signifie la continuation de l’oppression, de la brutalité, de la diabolisation, de l’islamisation, de l’arabisation et de l’asservissement.

De la même façon, les Arabes continuent de nier aux Juifs leur droit souverain à leur patrie et la conférence de Durban III se poursuit en niant la légitimité d’Israël.

En tant qu’ami d’Israël, je vous fais part d’une nouvelle de mon Président, le Président de la République du Sud-Soudan, Salva Kiir - a publiquement déclaré qu’une ambassade sera construite en Israël --- pas à Tel-Aviv, mais à Jérusalem, capitale éternelle du peuple juif.

Je tiens également à vous assurer que ma propre nouvelle nation, et l’ensemble de ses gens, s’opposeront aux forums racistes comme Durban III. Nous nous opposerons tout simplement en disant la vérité. Notre vérité.

Mes amis juifs m’ont appris quelque chose que je veux vous dire maintenant.

AM YISRAEL CHAI !

Le Peuple d’Israël est Vivant ! Merci

Simon Deng

Écrit par : Corto | 20 décembre 2011

merci Corto pour ce morceau de discours d'un homme hélas ignoré par les "grands"

Écrit par : partizan | 24 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.