Adieu, Novembre

Etrange, étrange novembre. Si sec. Pas d’eau. Pas une goutte. Novembre, mois des pluies et des tempêtes d’automne, qui de déguise en un septembre tardif. Où sont les langueurs  de fin d’après-midi et les longues brumes? Où sont les soirs venteux laissant des tapis de feuilles brunes aux jardins et aux chemins?

TerreInclinée.jpgSaisons.

Si la Terre était droite sur son axe elles n’existeraient pas. Mais quand a-t-on déterminé l’angle de l’inclinaison de notre planète?


ERATOSTENE (-276, -194)

Est connu pour avoir mesuré le rayon de la Terre en remarquant que le Soleil, au solstice d’été, est à la verticale de la ville de Syène, alors qu’au même moment, une ombre est produite par un piquet à Alexandrie. Mais il a également mesuré avec une précision de 7 minutes d’arc l’inclinaison de l’axe de la Terre sur l’écliptique.


Après lui Hipparque a étudié les mouvement des astres ainsi que les éclipses. Tiens, à propos des éclipses, la machine d’Anticythère pouvait les prévoir longtemps à l’avance. Cela date d’il y a plus de 2’000 ans.


Pourquoi parler de cette machine? Rien à voir avec novembre. Peut-être à cause de la sonde Phobos Grunt. Les techniciens n'arrivent toujours pas à la faire remonter vers une orbite où elle resterait jusqu'à la prochaine fenêtre de tir en 2013. Parce que pour cette année c'est fini, elle ne pourrait plus y aller. Si encore elle redémarre. Pourvu que ça marche!


Bon. A défaut de pluie sur la ville, il y en a dans cette vidéo. Chanson écrite il y a juste 4 ans.

 

Catégories : Météo 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Novembre sans eau, comme un Sahel de nos coeurs en souffrance. Novembre dépouillé qui va; décembre décharné qui vient. Comme un Noël qu'on attend plus tant le dégoût et l'échec sont immensément suspendus aux étoiles de notre sapin féérique. L'amour d'un nouveau-né qu'elle attendait avec joie dans le creux de ses reins et qui sera mort de soif, avorté dans le désert des sentiments évanouis. Octobre de révolution et mes yeux effarés devant l'injustice commise et l'arrache-coeur. J'étais parti en terre promise avec elle trouver notre coin de paradis. Je vivais comme ces enfants du désert Désespérados qui tentent de faire de leurs soyeux ricochets des mirages d'eau désertique sur le visage extatique d'une sainte vierge noire. De leurs prunelles joyeuses, des cierges s'illuminent devant l'autel des miracles perdus, des joyaux d'humanité fleurissent de leurs coeurs enchantés mais plus personne ne les entend. Qui sait encore aller à la source des femmes et aimer dans les yeux rieurs des enfants du monde abandonné? Au cinéma, le sublime. Dans la réalité, l'habit déchiré des épouses abimées et la déprime tenace des hommes sacrifiés. Rejoindre à la fin du scénario tous ces mômes sur leur îlot en perdition pour préserver notre âme de la folie meurtrière.

    Merci John. Tout simplement votre meilleur chanson qu'il m'ait été donné d'écouter. Et qui mériterait un plein succès public. Je la reprends sur mon blog dans mon prochain billet.

  • Désert Désespérados

    Novembre sans eau, comme un Sahel de nos coeurs en souffrance. Novembre dépouillé qui va; décembre décharné qui vient. Comme un Noël qu'on attend plus tant le dégoût et l'échec sont immensément suspendus aux étoiles de notre sapin féérique. L'amour d'un nouveau-né qu'elle attendait avec joie dans le creux de ses reins et qui sera mort de soif, avorté dans le désert des sentiments évanouis. Octobre de révolution et mes yeux effarés devant l'injustice commise et l'arrache-coeur. J'étais parti en terre promise avec elle trouvé notre coin de paradis. Je vivais comme ces enfants du désert Désespérados qui tentent de faire de leurs soyeux ricochets des mirages d'eau désertique sur le visage extatique d'une sainte vierge noire. De leurs prunelles joyeuses, des cierges s'illuminent devant l'autel des miracles perdus, des joyaux d'humanité fleurissent de leurs coeurs enchantés mais plus personne ne les entend. Qui sait encore aller à la source des femmes et aimer dans les yeux rieurs des enfants du monde abandonné? Au cinéma, le sublime. Dans la réalité, l'habit déchiré des épouses abimées et la déprime tenace des hommes sacrifiés. Rejoindre à la fin du scénario tous ces mômes sur leur îlot en perdition pour préserver nos âmes de la folie meurtrière.

    Merci, John. Sans doute votre meilleure chanson qu'il m'ait été donné d'écouter. Elle mériterait un franc succès public. Je la reprends sur mon blog pour mon prochain billet.

  • Bonjour Homme Libre,
    Novembre sec? sans eau? hier encore nous étions en vigilance jaune pour fortes pluies et orages depuis dimanche! Les cours d'eau ont gonflé et se sont déversés dans les rues sur les routes créant des embouteillages et beaucoup de dégâtes dans les maisons.
    Novembre sec, sans eau? cela dépend où!
    Bonne journée, un verre de pluie pour humidifier l'air en Suisse?

  • Bonjour Madison,

    Je ne sais pas où vous êtes, mais ici c'est sec comme le désert depuis plus d'un mois. C'est vrai que la région est plus touchée que d'autres. Oui, envoyez-nous un grand verre d'eau!

    :-)

    Bonne journée.

  • Bonjour HommeLibre
    Je vis sur une île et officiellement aujourd'hui c'est la fin de la saison des pluies mais je doute que les nuages s'accrochent au calendrier pour déterminer leur heure de passage.
    En Suisse vous avez de magnifiques paysages des montagnes enneigées.

  • C'est vrai qu'il ne pleut plus depuis un moment. Il y a deux/trois ans j'avais connu des fin novembre où j'en était à sortir les écharpes et bonnets. Maintenant je me demande s'il va neiger cette année. Je me souviens qu'on avait eu pas mal de neige l'année dernière en une ou deux fois. Mais la sécheresse que l'on a eu ce printemps et un peu en été a l'air de perdurer.

    J'espère qu'il va neiger au moins quelques flocons tout de même :(

Les commentaires sont fermés.