Revue de presse: Biber - DSK - French kiss

L’amour, toujours l’amour! Sous toutes ses formes: l’amour qui rend beau et fait maigrir, l’amour pas loin de la prison, l’amour et l’argent. A défaut d’avenir radieux il reste l’amour. Mais pas toujours radieux lui non plus. Ainsi la mésaventure de l’idole des adolescentes.

mariah-yeater.jpgJustin Bieber ne biberonnera pas

Mariah Yeater. Ce nom vous dit quelque chose? C’est une jeune célébrité dont la presse people et djeune parle beaucoup. Ah! Qu’a-t-elle fait d’extraordinaire pour être célèbre? Presque rien: elle a dit tout haut que Justin Bieber était le père de son bébé de 4 mois.

Justin Bieber? Lui-même. Il auraient passé une nuit ensemble le 25 octobre 2010. Justin était vierge, n’aurait pas mis de préservatif et le tout se serait déroulé en 30 secondes. Waow! Vite fait et hop un bébé? Ça, quand on sait qu’il y a des femmes qui deviennent enceintes rien que sous l’effet d’un regard pénétrant et torride, tout est possible.

Elle a donc claironné à la télévision que JB était le papa et qu’elle avait des preuves. Elle réclamait une pension alimentaire de 12.000 dollars mensuels. Elle s’est ainsi mise en vitrine publique et a fait la une de plusieurs magazines avec son bébé.

Mais le Justin n’était pas d’accord. Il a proposé de se soumettre à un test de paternité. De plus son garde du corps affirme que JB n’a rencontré personne lors du concert en question ni après.

Aujourd’hui, badaboum, l’accusation s’effondre. Mariah annonce publiquement qu’elle retire sa plainte. Ses deux avocats la lâchent. On apprend dans le même temps qu’elle a déjà accusé un autre garçon d’être le père. Et cerise sur le gâteau, elle aurait pu être poursuivie pour détournement de mineur, JB ayant 16 ans au moment des supposés faits. Il était donc mineur au yeux de la loi de Californie.

N’empêche, si cela avait marché, elle touchait une pension de 12‘000 dollars par mois pendant 20 ans! Quand on pense que dans le sud-ouest de la France un homme vient d’être condamné à 1 an de prison ferme pour tentative de vol de bonbons à 2€ en vertu de la loi sur la récidive, on se dit que tant qu’à se faire pincer, autant viser haut!

Je conseille quand même à JB d’aller au bout de l’affaire et de faire la comparaison ADN. Sans quoi, j’en prends le pari, on lui collera une suspicion sur le dos pendant le reste de sa vie. C’est entre autre à cela que ça sert, les fausses accusations.


sexy-spect1.jpgDSK: la justice publique

On apprend que Dominique Strauss-Kahn et son épouse Anne Sinclair vont poursuivre en justice tout média qui reproduira des informations issues d’une instruction judiciaire ou les mettant en cause de manière calomnieuse.

C’est vrai que c’est hallucinant. Les infos tombent dans la presse quasiment en temps réel: copies de sms, PV d’audiences, témoignages. Le tout invérifiable, comme d’hab. Il y a donc du côté de la police ou des magistrats des personnes qui se foutent complètement du secret de l’instruction et de la présomption d’innocence. On le savait déjà. Mais à ce point cela devient du grand spectacle!

Allez, puisque maintenant les procès se font sans procès par presse interposée, je propose à la justice française de tenir ses audiences en direct et en public sur France 3. On pourrait même assister aux reconstitutions de quelques parties libertines. On demande des hommes volontaires. Tout sera à la charge de l’Etat, décharges comprises! Les voyeurs et voyeuses pourront amener leurs chaises pliantes. Et des préservatifs au cas où la température monte.


french-kiss1.jpgFrench kiss

Il paraît que les baisers sur la bouche, avec la langue, font perdre des calories. Ainsi un baiser bien baveux d’une minute équivaudrait à courir un 500 mètres! Franchement, on serait idiots de continuer à courir...

Il rend aussi plus amoureux de la personne aimée grâce aux ocytocynes qui nous gratifient de grands flux d’empathie et de tendresse! Et le stress! Fini avec les vagues d’endorphines qui dévalent de notre cerveau dans tous les rouages de notre bien-être.

En plus cela ferait un lifting naturel du visage en renforçant les muscles des joues et de la langue. Mieux que le chewing gum, parce que dans le baiser il faut être créatif.

Moralité: si un matin vous faites la gueule, roulez une pelle à votre voisin ou voisine! C’est bon pour la santé et vous n’aurez pas besoin d’un traitement de peau «coup d’éclat».

Mais par les temps qui courent faites-lui signer une décharge avant de passer à l’acte. On ne sait jamais. Ce serait trop bête que votre jogging lingual spontané et naturel débouche (si j’ose dire) sur une plainte pénale.

:-)

 

 

 

Un cadeau agréable pour les fêtes:

CouvDiable.jpg

Catégories : Humour 11 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Et oui notre presse française est atteinte d'une crise de pudibonderie qui lui permet de parler de cul en se drapant dans un manteau de vierge effarouchée. Mais elle ne se fait pas honneur !
    La vie sexuelle (vraie ou supposée !) de Dominique Strauss Kazhn est étalée au grand jour . Sa vie privée avec Anne Sinclair aussi , comme ça ne suffisait pas le Figaro samedi nous a sorti aussi les enfants.
    Par contre bizarrement les mêmes "journalistes" (oui maintenant je mets des guillemets ) qui se sont élevés avec force et à juste titre contre l'exploitation des "fadettes" de leur confrère du Monde trouvent parfaitement normal de se retrouver presque en temps réel en possession de SMS émanant soi-disant de Dominique Strauss Kahn. Je dis soi-disant car aucune source judiciaire officielle ne le confirme pour l'instant. SMS et morceaux d'auditions des uns et des autres à partir desquelles ils se livrent à toutes les spéculations possibles Et en plus ils nous prennent pour des c...car la lecture attentive de ce flot de boue permet de voir que les soi disant témoignages contredisent parfois leurs interprétations quand ils ne se contredisent pas entre eux.
    Tout cela pourrait être drôle si au milieu il n'y avait pas une famille et un homme déjà à terre dont chacun évaluera le comportement à l'aune de sa propre moraleet qui a droit comme tout être humain au respect et de sa difnité et de sa vie privée . Et qui pour l'instant la justice ne l'ayant pas entendu ne peut même pas se défendre.
    Si Mr. Strauss-Kahn a commis des actes qui relévent de la justice, qu'il soit jugé et si il y a lieu, condamné. Mais il n'appartient pas aux journalistes de nous fabriquer un coupable idéal ( riche ,puissant ,séduisant au sens large du mot séduisant ) pouvant cristalliser toutes les frustrations d'une société malade , ni de jouer les moralisateurs de nos vies .

    Quant au "jogging luingual" vous avez parfaitement raison , bien s'assurer y compris par un écrit et que ledit voisin ou ladite voisine ne sera pas "surprise" !

  • Jusqu'à nouvel avis, la prostitution majeure n'est pas interdite! Donc ce qui se passe avec DSK aujourd'hui devient un procès politique, même si le soupçon de réseau de prostitution existe ainsi que soupçon de détournement de fonds publics aussi, un procès où l'on crée une chasse aux sorcières renversées (les hommes sorciers au bûcher pour vices majeurs). Mais on le sait. Naviguer en eau trouble est fatal à l'être humain. Tout puissant qui agit en mal (mal étant défini ici comme acte contraire à une bonne moralité, à la fidélité amoureuse) finit un jour par tomber de son piédestal. Par contre, cette descente en enfer orchestrée n'est pas admissible. Les journalistes jouent aux chacals. Pourquoi ont-ils tant caché avant et aujourd'hui ils se défoulent comme ceux qui se sont défoulés sur Kadhafi plutôt que le juger devant un Tribunal avec le nécessaire recul d'un jugement établi en toute sérénité et loyal pour toutes les parties concernées? Participer à la ratonnade avant le jugement est indigne. Dans cette attaque, il n'y a pas une prétendue victime de viol comme avec l'affaire Nafissatou Diallo dont les avocats de DSK ont également tout fait pour détruire la crédibilité de la victime dans cette agression supposée. Il n'y a que des textos, des parties fines consenties, des filles de joie qui ont touché leur thunes, se sont sans doute bien amusées sur le moment. Aucune d'entre elles qui parlent aujourd'hui ne prétendent qu'elles ont été maltraitées par les organisateurs d'orgies.

    Pour celles et ceux que cela intéressent, j'ai posté dans mon dernier billet une vidéo (en 3 parties) concernant l'histoire des sorcières. Très intéressant à écouter.

  • Un peu d'humour ne nuit certes pas à la santé, hommelibre.

    J'ai traité le sujet d'une manière autre dans mes deux blogs: http://voix.blog.tdg.ch/ et http://billets.blog.tdg.ch/ car on ne peut laisser passer tant d'abjections. Même si elles relèvent aussi de la nature humaine et de ses maux.

    Il y a des normes, des règles de déontologie qui sont largement malmenées et qui n'ont pas à l'être au prétexte que...

    DSK paiera de ses actes devant la justice qui est là pour ça.

    Bien à vous,
    HRF

  • Les journalistes ne sont que des marionnettes dans les mains de leurs patrons qui ne s'embarrassent pas de scrupules. Piétiner, salir pourvu qu'ils renflouent leurs caisses vides et gagnent une place dorée dans le monde des bassesses, de l'intrigue et du mensonge.

  • pachakmac,
    DSK est atomisé, il ne s'en relèvera surement pas, la presse s'en est chargée.
    Elle a tout d'abord caché les travers d'un homme puissant et s'acharne azujourd'hui sur ce même qui n'est plus rien.
    Nafissatou Diallo n'était rien, elle est passée directement à la seconde étape.
    C'est ce qui différencie les anonymes des puissants.

  • @Ulysse
    Pas seulement !
    La presse n'est d'une certaine manière que notre reflet (ce qui ne l'excuse pas)ou du moins le reflet de notre société , elle nous vend ce qui s'achète .
    Certains justifient le comportement actuel avec Dominique Strauss Kahn par le fait que lui même a pu faire état de sa vie privée (oui on l'a vu faire cuire un steack dans sa cuisine à Washington !) comme beaucoup d'autres politiques d'ailleurs .Certes ceux-ci ont sans doute leur part de responsabilités dans cet état de fait , mais force est de constater que si depuis quelques années maintenant on nous les "vend" comme des paquets de lessive à coups de publicitaires qui dans ce cas portent le nom de communicants . C'est que nous sommes prêts à les "acheter" comme ça !
    Et le voyeurisme dont on fait preuve aujourd'hui dans cette affaire , n'est rien d'autres mais à une échelle beaucoup plus importante que les rumeurs , ragots et bruits plus ou moins fondés qui peuvent être colportés sur les places de nos villages , dans nos cages d'escaliers ou sur nos lieux de travail.
    D'ailleurs ceux qui se réjouissent du sort fait à Dominique Strauss Kahn sous prétexte qu'homme public sa vie doit être rendue publique devrait réfléchir au fait que dans une certaine mesure nous sommes tous des hommes et des femmes publiques dans la sphère où nous évoluons et qu'aucun d'entre nous quoiqu'il ait à se reprocher n'apprécierai que sa vie soit livrée en pature . La différence aujourd'hui entre lui (qui n'est plus rien et plus candidat à rien )et nous ne tient plus qu'à la taille de la sphère .

  • "La différence aujourd'hui entre lui (qui n'est plus rien et plus candidat à rien )et nous ne tient plus qu'à la taille de la sphère ."

    Assez d'accord avec cela. On peut arguer toutefois que DSK avait un niveau de responsabilités plus important que la plupart et que cela augmente sa sphère sans que ce soit proportionnel. Mais cet argument reste relatif à la sphère. Un parent est représentatif devant ses enfants, un employé ou un directeur devant son entreprise, etc.

    Je crains qu'entre ce lâchage juridique, les téléphones portables, internet, il faille bientôt faire le deuil de la notion de vie privée. Ou alors il faudra devenir parfait aux yeux de l'opinion, ce qui sera une nouvelle forme de dictature (avec en compensation des comportements cachés dignes de Mr Hyde). On ne pourra même plus faire une blague incorrecte entre amis: car lequel a laissé son portable ouvert?

    Une paranoïa généralisée prend forme. Quand la paranoïa se traduit au niveau politique, cela donne le nazisme, entre autres.

  • Merci Hélène. J'avais lu vos billets, qui appelaient aussi à réfléchir à nos comportements dans cette affaire.

  • Pachakmac,

    J'ai regardé votre billet. Les sorcier-e-s changent selon les époques, la chasse reste!

  • "Il n'y a que des textos, des parties fines consenties, des filles de joie qui ont touché leurs thunes"

    Intervention à titre exceptionnel :

    Le libertinage se pratique entre égaux qui recherchent un plaisir partagé.
    La prostitution se pratique sous contrainte, à minima économique. Le client et la prostituée ne sont pas égaux.
    Soyez gentil, cessez d’enfumer les masses.

  • Oui j'avais remarqué que la vie privée occupait une place importante dans cette société.
    Que ces bien-penseurs en soutane foutent la paix au gens et leurs vie privées. Y a vraiment des coups de pieds qui se perdent !!!
    C'est comme ces féministes qui veulent s'immiscer dans la vie privée des gens.

    Qu'ils aillent tous se faire foutre

Les commentaires sont fermés.