14 octobre 2011

La galanterie des grillons

La vie des grillons est charmante et leur galanterie n’a d’égale que la douceur des soirs d’été. Pensez: ils ont des prairies entières pour eux tous seuls. Pas de crise du logement. La nourriture est autour de la maison et elle pousse sans effort. Il paraît qu’en élevage ils apprécient aussi des granulés pour lapins la nourriture pour poissons rouge. Mais en liberté les graminées et quelques feuilles ou morceaux de fruits leur conviennent bien.


grillon2.jpgVu qu’ils ne bossent pas ils passent une grande partie de leur temps à chanter. Leur chant a deux fonctions: garder les distances et se rapprocher. Garder les distances avec les autres mâles et se rapprocher des femelles. Et il paraîtrait que côté femelles ils ont un truc infaillible.


Quand une femelle arrive le mâle l’invite à rentrer chez lui. Et c’est là qu’intervient le truc: il la fait toujours passer en premier et n’entre dans le terrier qu’après elle, même s’il y a une menace de prédateur. C’est l’observation faite par un chercheur espagnol qui a filmé des grillons pendant trois ans.


Mais pourquoi leur attribuer une galanterie? Parce qu’en rentrant après elle même en cas de danger le mâle protège la femelle. C’est pas beau, ça? Protéger sa femelle au péril de sa vie?


Bon, le chercheur a une hypothèse pour expliquer ce comportement. Si la femelle est saine et sauve il pourra faire crac crac plus longtemps. Ce serait donc son appétit sexuel qui le pousse à jouer au chevalier servant.


Euh... Oui, pourquoi pas.


Et si chez les humains c’était pareil? Si nos galanteries, nos attitudes protectrices de chevaliers ne servaient qu’à ne pas perdre notre femelle?


Et si au fond cela leur plaisait? Si elles avaient besoin de sentir notre force et notre prise de risques pour elles, afin de s’assurer que nous tiendrons la route? Si elles appréciaient notre attention portée sur elles et notre comportement de mâles farouches et néanmoins civilisés? L’amour n’enlève pas notre animalité.


Par contre, à déconseiller:

 

00:51 Publié dans Bestiaire | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : grillons, été, femelles, mâles, chant, sexualité, galanterie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Ah la galanterie des anciens Messieurs ou est-elle donc passée?ils savaient se montrer charmants savait charmer et charmeurs à souhaits savaient vous faire vivre des heures qui 60 ans plus tard vous font encore tourner la tête heureusement les souvenirs existent ,on dit qu'il ne faut jamais comparer excusez du peu mais dans le monde actuel les femmes sont trop souvent prises pour de simples natels,belle évolution humaine oui car les femmes aussi ayant imité la gente masculine sont-elles aussi responsables de ce manque de galanterie,et pourtant les années 60 étaient le reflet de celles des années 20 qui elles connurent des cartes postales dont les termes amoureux ne purent jamais être exprimés autrement que par écrits et pour cause de guerre,alors leur descendance put-elle réaliser leurs voeux,peut-être est-ce une raison de plus qui vit disparaitre cette galanterie.Mais devoir attendre le chant du grillon pour être galant montre bien le peu d'imaginaire de l'humain d'aujourd'hui,les anciens eux étaient galants à l'année ne cherchant pas comme c'est si souvent la mode à se comporter comme leur signe du astral et ils sont nombreux a cultiver cet art de vivre donc plus facilement repérables par les plus âgées ,on ne fait jamais d'omelettes sans casser des oeufs ce dicton devrait être affiché tous les jours pour les éventuels grillons en fuite, ceux qui aujourd'hui sont à la recherche du temps passé,rire

Écrit par : lovsmeralda | 14 octobre 2011

"La galanterie des grillons afin de faire crac-crac" ou "Les grillons hantent la galerie afin de faire crac-crac"?

Écrit par : Baptiste Kapp | 14 octobre 2011

@ Baptiste:

:-))


La galante rit!

- Grillons (en une).

Crac, crac (bruit de l'allumette).

D'accord, c'est un peu tiré par les cheveux...

Écrit par : hommelibre | 14 octobre 2011

Un vrai goujat avec son "Amber nectar" (0_0)

Je ne pense pas que la galanterie soit une question de génération ni d'éducation ni de "protection de la femelle" ni de "stratégie pour faire crac-crac!

La galanterie peut aussi être féminine. Masculine ou féminine c'est un "geste" de générosité, gratuit. La galanterie est quelque chose d'inné. On l'a en soi ou on ne l'a pas. Etre galant(e) c'est être prévenant(e). Cela procure autant de plaisir à celui qui donne qu'à celui qui reçoit. C'est délicat, c'est doux, c'est aimant.
La galanterie masculine est cependant devenue rarissime:(
Messieurs, soyez galants, attentionnés, ce n'est pas désuet du tout (*_=)
(Le crac-crac n'en sera que plus savoureux (0_0))

Écrit par : Ambre | 14 octobre 2011

Ambre,

Oh, je suis désolé pour cet Amber Nectar! Vous imaginez bien que je ne pensais pas à vous... D'ailleurs, avec un plaidoyer aussi délicat et délicieux pour la galanterie, je ne peux que souscrire.


(☼↓☼)

Écrit par : hommelibre | 14 octobre 2011

@ H.L. : Je ris! Bien sûr, je n'ai pas songé un instant que vous pensiez à moi avec cette pub (0_0). Ce n'est pas non plus pour cela que je le traitais de goujat...

Passez un bon week-end!

(Impossible de vous égaler avec vos beaux smileys:)))

(ù_ù).. hu hu!

Écrit par : Ambre | 15 octobre 2011

Sauf que la galanterie est anti féministe autrement dit contre la marche sociale contemporaine. Si je suis galant envers une femme de nos jours elle le prendra mal, du moins son orgueil en prendra un coup. Du coup je suis galant avec le/la plus offrant(e)

Écrit par : kasilar | 15 octobre 2011

Great information, thanks so much for this information, I love the videos to watch

Écrit par : gifts for photographers | 21 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.