10 octobre 2011

Primaires socialistes: Ségolène avait raison

Le coup de pub du parti Socialiste français est réussi. On parle d’eux depuis une semaine et les primaires font la une.  Bien joué. Ils ont placé deux références: une de procédure, celle des primaires. L’autre quantitative. C’est au chiffre d’hier que seront jaugée, pour longtemps, les prochaines primaires de gauche ou de droite.


hollande-2.jpgCertains responsables socialistes ne se sont pas privé de mettre en avant le nombre de votants. Par exemple, un département de la région parisienne a vu défilé à lui seul autant d’électeurs que pour l’ensemble de la primaire écologiste.

Non seulement le PS a conforté sa place de leader à gauche mais cette procédure électorale donne une forte légitimité aux candidats arrivés en tête. Le gagnant ou la gagnante dimanche prochain disposera d’une force et d’une aura indiscutable sur le plan de la représentativité.

A côté de cela l’UMP est empêtrée dans une ex-sarkomania devenue sarkokastoa. Il va être plébiscité faute de mieux. A moins qu’il ne décide qu’il a mieux à faire: pouponner par exemple. Mais c’est peu probable. Maintenant qu’il est dans la peau du mal-aimé et de l’incompris, il ne s’en ira pas la queue entre les jambes. Il a un nouveau défi: se faire re-aimer.

Ça va être dur.

Que de paradoxes dans la politique! Le PS qui passait pour archaïque sur ses positions idéologiques prend un coup de jeune grâce aux primaires. Mais il faut convaincre. Convaincre sur un programme, et convaincre sur des personnalités. Le vote anti-Sarkozy ne fera pas tout, même au deuxième tour en 2012. Hollandtubie fait nounours mais cela suffira-t-il?
segolene_royal3.jpg
Ce matin la presse et le net passent les moments de l’annonce des résultats. Vals est applaudi mais sans passion. Il est probablement déçu mais a su montrer un bon visage.

Ségplène Royal quant à elle est défaite, dans tous les sens du terme. Défaite dans les urnes, et déconstruite dans sa conviction d’être la meilleure et de pouvoir sauver la France. Mettre autant d’affect pour si peu de résultat, je comprends bien que le choc est rude.

Mais elle l’avait dit: «Ne croyez pas les sondages, ils peuvent se tromper, le peuple est là, je le sens, il m’aime!»

En effet les sondages peuvent se tromper. Ils la plaçaient en troisième position autour de 15%. Elle se retrouve à moins de 7%... Sa conviction d’avoir un rôle historique à tenir et de ressusciter le mitterrandisme n’était visiblement pas vraiment partagée.

Comme disait un journaliste: la page Ségolène est tournée.

Commentaires

"sarkokastoa"

Excellent!


"la page Ségolène est tournée."

Bien heureusement!

Écrit par : Johann | 10 octobre 2011

"Le vote anti-Sarkozy ne fera pas tout"

Sarko est cramé. Il est massivement rejeté. Il a fait des dégâts dans l'éducation nationale, les hôpitaux, les tribunaux et même la police et au-delà. Les gens s'en souviendront! Il suffit de lire les commentaires sur les journaux français en ligne pour comprendre qu'il y a un profond ressentiment contre le président bling-bling qui a dénaturé sa fonction. Les électeurs lui offriront un congé de paternité.

Dimanche prochain, c'est le futur Président de la République qui sera désigné. L'élection du mois de mai prochain ne sera qu'une formalité.

Écrit par : Johann | 10 octobre 2011

Qui que l'on mette au pouvoir rien ne changera. Les banques mèneront le peuple par la braguette. I faut changer tout le système en place qui favorise les plus riche. Cette gauche caviar n'est pas la gauche des Français.

Écrit par : kasilar | 10 octobre 2011

Great information, thanks so much for sharing it all with us

Écrit par : advice on equity release | 21 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.