Pluie d’étoiles filantes mais pas d’apocalypse

Elle est annoncée. Elle est estimée. Mais on ne peut jamais être totalement certains du nombre. Comme elles sembleront provenir de la constellation du Dragon on les nomme les Draconides. Mais comment peut-on savoir à l’avance si elles seront nombreuses ou non?

RTEmagicP_comet_txdam24760_7e0231.jpgLes Draconides

Les étoiles filantes sont des poussières de comètes. Quand une comète s’approche du soleil elle perd de la matière. Sa queue envoie dans l’espace des millions de fines particules de poussière, comme un léger nuage. Ce nuage, dont la densité et l’homogénéité sont généralement irrégulières, est invisible une fois la comète repartie mais si la comète est sur le même plan que la Terre il y a des chances de le traverser une fois par année.


Et alors les grains de poussières brûlent en entrant dans l’atmosphère. Pour cela il faut trois conditions:

- qu’une comète ait laissé un nuage de poussière assez abondant sur notre trajectoire;

- que nous passions précisément à travers les plus grosses densités du nuage;

- et que le ciel soit dégagé.
P21-2.png
Les Draconides (ou Giacobinides) sont issues de la comète 21P Giacobini-Zinner. C’est une comète périodique qui repasse près du soleil environ tous les 6 ans et demie environ. Elle est trop peu lumineuse pour être vue à l’oeil nu.

Habituellement les Draconides sont discrètes. Le nuage de poussière n’est pas très dense. Toutefois suite à des explosions de la comète certaines nuages ont été d’une densité exceptionnelle. En 1946 par exemple on a compté 10‘000 étoiles filante par heure!

Samedi le compte devrait être plus modeste. Selon l’estimation de densité du nuage qu’ils ont faite ils espère des pics jusqu’à 750 étoiles filantes à l’heure, soit plus d’une dizaine par minute. Les pics sont prévus pour 19 heures (trop tôt, il fait encore jour) et 22 heures. Toutefois la lune sera très lumineuse car bientôt pleine. Il vaudra mieux se trouver en dehors de ville, plutôt en hauteur, pour bénéficier du ciel le plus lumineux et sombre possible. Les étoiles filantes sembleront arriver de la région située entre la Petite et la Grande ourse et l’horiton ouest. Presque à l’opposé du très visuel W de Cassiopée par rapport à la Petite ourse. On peut bien sûr les voir en d’autres endroits du ciel mais la lune rendra l’observation difficile. Et puis malgré les annonces, les pluies d’étoiles filantes ne donnent pas toujours le spectacle attendu.

(Carte du ciel: http://www.stelvision.com/carte-ciel/index.php). Cliquer pour agrandir.



Elenin.pngEt la comète Elenin?

Elle passe au plus près de la Terre ces jours-ci. Et, désolé pour les amateurs d’apocalypse: elle ne provoquera pas le tremblement de terre mondial géant prévu. Cette comète a défrayé la chronique. Elle était suspectée d’être la planète Nibiru en personne (si elle existe). Elle devait passer si près qu’elle ferait craquer l’écorce terrestre.

Ce n’est pas le cas. D’accord, elle a encore quelques jours avant d’être au plus près. Ce sera le 16. Mais le risque de voir la planète comme sur l’image est nul au vu des masses en présence. L’effet papillon ne marche pas dans ce cas. A la distance où elle se trouve actuellement, si elle avait une masse dangereuse pour la Terre cela se saurait déjà. Tous les astronomes amateurs du monde le verraient et le diraient, en plus des professionnels.

Mais le culte de la fin du monde marche bien. On pouvait même lire sur certains forums que la Nasa n’en parlait presque pas pour ne pas effrayer les population à cause du sort terrible qui les attendait. Mais non: la comète est simplement peu intéressante pour le public et visible seulement aux instruments.

Alors, déçus? Bah, il y aura d’autres occasion de cultiver la peur de la fin du monde.

Et logiquement le soleil s’éteindra dans quelques milliards d’années après avoir grillé la Terre comme sur un barbecue. Après ce sera le froid glacial de la nuit cosmique.

D’ici là, comme le disait Gandhi:

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde! »

Oilà oilà...



M51.pngRendez-vous dimanche 23 octobre à Ferney

L’association d’astronomie M51 à Ferney vous invite dès 17 heures à l’Esplanade du lac à Divonne. Un conte astronomique sera joué par des enfants, suivi d’une conférence de Didier Quéloz, découvreux d’exoplanètes, sur le thème: «Y a-t-il de la vie ailleurs dans l’univers?» (Cliquer sur l’image).

Le club est présidé par notre ami blogueur Anaxagore.




Images:


N. A. Sharp/NOAO/AURA/NSF

Stelvision

 

 

 

 

 

 

Ici aussi il y a des étoiles:

CouvDiable.jpg

Catégories : Univers 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.