23 octobre: affiches de campagne (2)

Aujourd’hui: le parti évangéliste, les jeunes verts, l’UDC et l’Alliance bleue. Regard toujours subjectif et décalé.

Cliquer pour agrandir les affiches.

IMG_0738.jpgParti évangéliste

L’optimisme incroyable du PEV rayonne sur cette affiche. On ne sait pas ce qui les rend si heureux. Est-ce d’être sur l’affiche? D’ailleurs pourquoi sont-ils si nombreux? Sont-ils si ambitieux qu’ils espèrent décrocher la majorité des mandats?

L’image est sympa. Elle fait un peu photo de classe. Mais le décor !... A part la touche de verdure d’un arbre un peu rachitique, le fond est brouillon et mange l’espace.

Allez, repassez-moi ça par Photoshop! De l’air. Mettez un ciel bleu, peut-être le Cervin, une belle rasade de soleil, bref lâchez-vous un  peu.

Cela dit il faut le souligner: des candidats souriants, cela ne court pas les rue. Alors saluons cet effort et ce désir de donner une image positive.

Le slogan: clair. Simple. Efficace dans le sens où le message ne présente aucune ambiguïté.




IMG_0742.jpgLes jeunes Verts

Houlala... Très mecs, très virils, droits dans leurs bottes, voire raides. Le sourire est resté collé à l’intérieur du casque. Ils n’ont d’ailleurs pas eu le temps d’ôter leur uniforme. On pourrait voir deux superflics, avec la fliquette d’aéroport en arrière-plan, casquette de service bien arrimée, bras croisés, elle aussi dans une posture très virile.

Ça fait du bien de voir que la virilité est une valeur pas totalement perdue! Et au moins avec eux ça ne rigole pas!

Par contre ils auraient dû contrôler leur réserve d’essence avant de partir: maintenant ils sont obligé de faire de l’auto-stop. On ne peut pas penser à tout...

Pour ce qui est du texte, difficile à lire sur le fond clair et foncé. Après déchiffrage on se demande ce qu’ils ont voulu dire. «Nous voulons des villes piétonnes et taxer le kérosène». On ne pourra plus faire atterrir son 747 sur le pont du Mont-Blanc? Et pourquoi des motards? Contraste plus confusionnant qu’interpellant. Des villes piétonnes. Rien d’autre. Pas des villes piétonnes ET motorisée. Non, seulement piétonnes. Où mettra-ton les dizaines de milliers de voitures? A Meyrin, Thônex et Confignon sur des parkings grands de plusieurs dizaines de km2. Et une noria de bus défileront à Plan-les-Ouates en permanence.

Mais non! Ils veulent rapprocher le travail et les loisirs du logement. Ah... Alors les banques à Onex? Les grands magasins à Puplinge? Je propose mieux: on rase la ville et on recommence à zéro après avoir brûlé toutes les bagnoles.




IMG_0739.jpgUDC

Sombre, sombre. Un  phare en perdition dans la tempête. Quelle profonde solitude. Quelle hostilité autour de nous, à nos pieds, contre nos murs. Le monde est un désert de violence et la Suisse se dresse au milieu tel un pénis turgescent. Les responsables de la comm UDC nous feraient-ils une déprime?

Je verrais bien une BD apocalyptique autour de cette image.

«Croire en la Suisse». La croyance est l’apanage des religions. Croyance associée à cette image: on est dans une sorte de mystique, de mission patriotique quasi-divine. Les thèmes vont bien avec l’image: il n’y a pas de porte au pied du phare. Personne n’y rentre, personne n’en sort. A moins de se jeter depuis le haut dans un geste de désespoir patriotique.

Le trait est forcé. Un monde aussi fermé ne peut être un monde vivable. Il ne s’agit pas de laisser venir le monde entier en Suisse, le territoire et ses moyens de subsistance ne le pourraient pas. Mais entre cela et un monde fermé, il y a peut-être un certain nombre de nuances. Surtout que les industriels de l’UDC n’ont eux pas de problème pour commercer avec l’ennemi: le monde extérieur.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais...




IMG_0747.jpgAlliance bleue

Ah, enfin du sérieux! Le prophète est là, il va nous sauver des voleurs.

Le prophète... Entre lui, le PEV et la mystique UDC, l’avenir politique s’annonce religieux. Si l’on ajoute les deux superflics verts, ces élections c’est: ordre, patrie et religion.

Le texte, on ne peut pas le rater. Ce «Voleurs!» est très aguicheur et visible de loin. Est-ce vraiment un slogan de campagne? Il n’appelle guère à la réflexion mais bien plus au mouvement d’humeur.

Je ne suis pas certain que l’on fasse de la bonne politique par humeur.

Mais bon, si le «prophète» l’a dit...

 

 

 

A suivre.

Premier billet sur la campagne du 23 ici.

Catégories : Politique 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Nous voulons des villes piétonnes, sans immigrés et sans voleurs, mais avec des valeurs chrétiennes et la santé gratuite. Et le monde sera meilleur.

    Pas très convaincant, tout ça. Ni le graphisme de ces affiches et encore moins les slogans.

  • @ Benpal:

    :-))


    En effet ce n'est pas le meilleur cru.

  • Bonjour,
    Sur l'affiche UDC, je vois écrit "Les Suisses vôtent UDC". Oui mais lesquels? Les bons ou les mauvais suisses vôtent UDC?

Les commentaires sont fermés.