05 octobre 2011

Le petit business de Tristane Banon

Depuis une semaine je me demandais à quoi pouvait bien servir la campagne de communication mise au point par Tristane Banon. Parler de son affaire? C’est fait depuis longtemps. On sait ce qu’elle dit et de quoi elle s’annonce victime. On le sait depuis le mois de mai.


banon-t-2.jpgLa campagne médiatique

Elle et sa mère ont largement été présentes sur divers médias. Que Dominique Strauss-Kahn ait dit sa version après tout ce que d’autres avaient déversé dans la presse était quasiment un droit de réponse. Elle a ensuite reçu un droit de réponse au droit de réponse, sur France 2, puis sur d’autres chaînes et médias. Combien d’interventions en une semaine? 4 sauf erreur. Un traitement de star! Sans compter la manif où elle a surfé sur les les 200 féministes professionnelles en mal de publicité (Paroles de femmes, Choisir la cause des femmes).

Pour quelqu’un qui au printemps se profilait victime misérable et assurait ne plus répondre elle-même mais laisser parler son avocat, elle apparaît pimpante, parfaite femme-enfant. Ses amours avec un adolescent de 16 ans s’étalent sur le web: elle ne bronche pas et personne ne s’en soucie. Ils ont le droit de s’aimer, même avec la différence d’âge! Oh, j’entends de mauvaises langues dire que si c’était un homme plus âgé ans avec une adolescente de 16 ans cela aurait déjà fait un scandale. Mais non! La société est mature, elle ne monte pas toujours dans l’émotionnel ni ne porte des petits jugements venimeux de derrière les rideaux! Que croyez-vous? La société est raisonnable. Le libéralisme intellectuel, qui considère que la liberté individuelle est un fondement de la société - dans le respect des lois bien sûr - est toujours valorisé...

Donc, pourquoi avoir parlé chez Ardisson en 2006 comme on parlerait de ses dernières vacances, sans plus d’émotion? Pourquoi repasser en 2008 chez Ardisson, hyperséductrice pour raconter comme si de rien n’était, dans un roman significatif (J’ai oublié de la tuer), la vie amoureuse de sa mère, ce monstre qui ne lui a jamais porté d’attention? Pourquoi ce joli petit canard qui cherche éperdument de la reconnaissance mais ne vend pas ses livres? Pourquoi cette jeune femme si éplorée au printemps qui assurait ne plus vouloir s’exposer aux médias, pourquoi donc vient-elle 4 fois dans une semaine se raconter?

Après son club féministe c’est TF1 en dernier qui lui a offert un magnifique tremplin. Et pourquoi? Je croyais naïvement que c’était pour continuer à faire le procès en public avant le procès, et pour se mettre l’opinion dans sa poche autour de la théâtralisation de son histoire. Je croyais qu’elle ne faisait que copier Nafissatou Diallo. Et puis, j’ai pris du recul sur ce timing, à la lecture de l’info parue hier soir. J’ai vu ce qu’il fallait voir.

Banon-t3.jpg
Le premier rôle

D’abord elle devient une vedette série B après le 14 mai. On parle d’elle, mais  c’est Nafi qui a le premier rôle. Tristane annonce qu’elle ne poursuivra pas Dominique Strauss-Kahn, «pour ne pas être instrumentalisée par la justice américaine». Argument abscons, incompréhensible, puisqu’au contraire, si ses accusation sont vraies, elle se donnait une chance d’être entendue au niveau planétaire. C’eût été courageux.

Non, elle reste en retrait. Pendant ce temps Nafissatou Diallo accumule les contre-performances et les mensonges, à un point où l’on peut se demander si elle le fait exprès. Nafi se sabotait, peut-être délibérément, pour faire classer le volet pénal où elle n’aurait pas gagné facilement, peut-être pas du tout, et aller très vite au civil où elle a plus de chances. C’est d’ailleurs à l’époque ce que soutenait son avocat, celui qui faisait le procès dans la rue. Comment ne pas penser à une stratégie?

Début juillet DSK voit la situation se renverser en sa faveur. De victime héroïque, Nafi devient au mieux une affabulatrice. C’est le moment, le premier rôle est libre: Tristane Banon dépose plainte. Et endosse donc ledit premier rôle.

Pendant l’été, on entend son avocat, sa mère, alors qu’elle dit vivre un enfer, agressée moralement. Et l’enfer s’arrête soudain il y a 10 jours. Après DSK, meilleure audience télévisée depuis longtemps, elle reprend l’audience à son compte. Plusieurs apparitions et interviews. On se demandait ce qu’elle avait à dire de spécial à se répéter ainsi. Son histoire, on la connaît. Pourquoi bravait-elle ainsi l’opinion de nombreuses femmes et groupes féministes exprimées sur les forums, qui trouvaient indécente cette exposition médiatique très people pour une éventuelle tentative de viol. Nombre d’entre elles lui demandaient de laisser faire la justice, et lui reprochaient de capitaliser sur elle toute l’attention au détriment des femmes victimes dans l’ombre. Tristane s’en est excusée. Mais elle n’a pas modifié sa stratégie médiatique.

Banon-t6.jpgPromotion

Maintenant on sait ce qu’elle avait à dire. Ou plutôt à annoncer.

Tristane Banon sort un livre le 13 octobre: «Le bal des hypocrites». Quel timing! Quel superbe campagne de promo! Le bon tempo. Attendre un éventuel procès, risquer un classement, elle aurait eu moins d’impact. Grâce à la prestation de DSK elle vient d’avoir une semaine exceptionnelle et elle sait que cela ne se renouvellera pas: elle ne passionne pas les foules, la Tristane. Il fallait donc aller vite. «Le bal des hypocrites». En serait-elle la reine?

Que dit l’Express:

«Selon BibliObs, la journaliste-romancière s'apprête à publier un récit de 126 pages sur la façon dont elle a vécu l'affaire DSK. Elle y expliquera également ce qui l'a conduite à porter plainte contre DSK pour tentative de viol. "Avec une dignité et une sincérité qui forcent l'admiration, elle raconte ici ces six semaines au cours desquelles sa vie a basculé", explique son éditeur. D'après les premiers extraits publiés sur le site de l'hebdomadaire, "Le bal des hypocrites" s'annonce comme un véritable règlement de compte».

Ah, c’est son vécu, et c’est un règlement de compte. Plus besoin de procès alors si elle règle ses comptes toute seule et fait de l’argent avec..

Elle continue:
tristane-banon-hot-photo-insolite.jpg
«"L'Affaire', c'est juste une vie qu'on a jetée à la poubelle. Seulement ma vie que l'on a cassée comme on déchire un dessin raté. Finalement, ça n'est rien, ou pas grand-chose, mes tripes que des journalistes ont tricotées comme de la laine pour se faire un pull pour l'hiver. De ceux que l'on porte sans se soucier de qui crèvera de froid dehors, sans se soucier de la peine que ça fait, à l'intérieur, de n'être qu'un lapin face aux chasseurs.»

Je n’ai pas vu de vie jetée à la poubelle lors de son deuxième passage chez Ardisson en 2008. Depuis deux semaines son discours s’est précisé: avec DSK «elle avait peur du pouvoir». (Elle a quand-même reconnu l’avoir harcelé pour obtenir cette interview). L’histoire de Banon reprend de plus en plus les mots, les attitudes que l’on connaît chez des victimes de viols. Elle est de toute évidence coachée. J’ai déjà vu cela.

Alors, que son histoire soit vraie ou non, au minimum elle nous aura fait une belle campagne de promo pour pouvoir vendre son bouquin. La guerre commerciale fait rage!

 

Sauf que... le titre Le bal des hypocrites existe déjà:

 

De Thierry Chopin, France-Europe : le bal des hypocrites, Paris, Editions Saint-Simon / Lignes de Repères, 2008.

 

Raaaahhhh.... Damned!

Commentaires

J’adhère totalement à votre analyse !
Cordialement.

Écrit par : Casimira31 | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Super ! un article émouvant aux larmes pour un soutien de DSK. Je suis triste depuis cette histoire, mais aujourd'hui grâce à votre plume, (magnifique) je me revigore.
Votre article est juste. MERCI.

Écrit par : Agnès | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour votre article, les mots justes et une analyse tout à fait exacte de la situation, un plaisir de vous lire.
Bonne journée

Écrit par : Danielle | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Petite précision, celui qui est en train de tâter ses mandarines sur la dernière photo, c’est Christophe Beaugrand, un schtroumpf « Coquet » présentateur vedette de « Pink » la chaîne gay du câble….donc ça ne compte pas !

C’est malheureux qu’elle sorte ce livre maintenant, ça la discrédite un peu et pourtant moi j’y croyais à son histoire, par esprit de logistique, son entourage aurait dû lui conseiller d’attendre l’issue judiciaire pour publier ce bouquin.

Ça aurait plus logique et bien plus rentable car maintenant ça va juste faire feu de paille et ça va nuire à sa version des faits même si elle semble avoir dit la vérité depuis 2003.

C’est un typique dérapage parisien ce genre d’affaires.

Écrit par : Barbie Forever | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Hello Barbie,

Pour moi certains signes inspiraient le doute plus que la foi en ses propos. Ou alors une déformation ou une amplification de quelque chose. C'est toujours très difficile de mettre quelqu'un en doute. Mais là, comme pour Madame Diallo, il y a des éléments qui ne me permettent pas de la suivre aveuglément. Je ne peux affirmer qu'il y a fausse accusation mais quelque chose ne colle pas.

Sa stratégie, qui me paraît évidente aujourd'hui, me montre un décalage considérable entre l'image de pauvresse victime (voir encore le lapin face aux chasseurs de la présentation de son livre) qu'elle a donné aux médias ces derniers jours, et la réalité d'une personne qui calcule son timing et ses effets. Elle me paraît plus faire partie des chasseurs que des lapins. Un lapin n'a pas de stratégie particulière. Un chasseur oui.

Pourquoi ne pas avoir parlé de son livre depuis 10 jours? Elle le savait, forcément. Il y a donc une omission volontaire, qui laisse planer un doute sur une volonté de manipuler l'opinion.

Ça, c'est très gênant. Et je ne peux enlever de mon esprit le sentiment d'un opportunisme certain. Pourquoi pas, mais alors qu'elle joue carte sur table. La dissimulation est suspecte.

Écrit par : hommelibre | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

et c'est reparti,il suffit que la lune monte et le sexe lui trouvera toujours matière à remonter ..dans les sondages évidemment,rire

Écrit par : lovsmeralda | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Vraiment, dans cette histoire, on ne sait plus à quel "sein" se vouer!

Écrit par : Zorg | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

on ne dira pas un coup de maitre, mais un coup de plume! bien travaillé oh la la !!!quelle surprise! à présent le doute est permis sur cette fausse ou vraie ????? histoire, à qui profite le crime????......nul doute qu'il y a bel et bien une orchestration derrière tout cela magnifique! melle banon
en tt cas dsk ne lachera pas non plus, j en suis certaine, il nous reviendra...
merci à la tribune de Genève.... pour ce texte, qui nous éclaire un peu..

Écrit par : dan | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Merci de votre message ; peut être qu'enfin nous allons comprendre ce harcèlement médiatico-judiciaire de Miss Banon contre DSK !
Néanmoins, j'ai du mal à croire que 40.000 personnes soient intéressées par cette histoire .. selon les blogs que j'ai consultés, au contraire, Anne-Caroline Banon alias Tristane nous a si longtemps pris en otage médiatique avec ses délires que la majorité des blogueurs est en overdose de cette demoiselle !
Vivement qu'elle aille s'occuper d'autre chose que de nous asséner une nième vérité vraie de ses délires !

Écrit par : RAMIPIER | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

finalement l'épidémie de fausses accusations de violences conjugales viols, remonte au niveau des puissants, avec mafissatou diallo, et cette tristane, avec banon, avec l'énorme crédibilité habituelle qu'accordent les médias à la parole des femmes, et on a droit maintenant au niveau mondial à la mauvaise foi féminine dans toute son ampleur. vu le manque de crédibilité de ces deux affaires.
peut-être que ces deux affaires ferons prendre conscience au public de la réalité des accusations mensongéres de violences conjugales de viols.
ces sur que ces deux affaires déservent la cause des vraies victimes, mais de toute façon ce ne sonts pas les campagnes féministes actuelles qui feronts baisser la violence conjugale.
la violence conjugale est une affaire de couple, les deux conjoints sonts concernés les deux doivent faire un effort sur leur comportement. alors que selon les féministes seul l'homme est coupable, la conjointe co responsable dans la majorité des cas de la violence dans le couple s'en tire a bon compte comme unique et seule victime.

Écrit par : leclercq | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Il y a toujours un moment, dans les manigances, ou le voile se déchire mettant en pleine lumière le but inavouable à atteindre. Voilà maintenant nous savons ce qu'est réellement la banon. Que la justice ouvre bien les yeux sur son grand cirque médiatique. C'est elle qui tient le fusil et dans le viseur il y a la vie d'un homme. De présumée victime, elle vient de passer coupable d'avoir manipulé la justice, la presse, les associations de femmes, l'opinion, à des fins bassement mercantiles. Son seul but était sa propre publicité afin de vendre son livre. Elle n'a jamais eu de talent en tant "qu'écrivaillon", elle a passé l'été a faire son casting de comédienne. Capable de tout pour arriver à ses fins. Parmi tous les rôles qu'elle a endossés c'est celui de Menteuse qui l'a faite connaitre!! Pas très flatteur mais tellement vrai. Que la justice tombe et que la banon se retrouve nez à nez avec une plainte en diffamation de DSK. Dégout total pour la banon. Vu de la Méditerranée.!!! mrl83

Écrit par : mrl83 | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Sur les photos elle a l'air très désespérée cette guenon en rut !!!! mrl83

Écrit par : mrl83 | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"même avec la différence d’âge!"

Vous êtes bien placé pour en parler, n'est-ce pas?


"Quel superbe campagne de promo!"

Idem, quoique plusieurs crans en dessous.


"Elle est de toute évidence coachée."

Un connaisseur à ce que je vois. Mais pas par vous! Un regret?


"Sauf que... le titre Le bal des hypocrites existe déjà:"

Sauf que... le titre n'est pas exactement le même.

Sauf que... :

http://www.abebooks.fr/search/tn/LE+DIABLE+EN+ETE

Raaaahhhh.... Damned!

Mais c'était bien essayé. L'éternelle histoire de la paille et de la poutre.


"Son histoire, on la connaît."

Mais vous ne la croyez pas. Tristane Banon fermez votre gueule!
Pourrais-je vous faire remarquer 1) que la liberté d'expression existe 2) que vous n'êtes pas obligé de l'écouter.


Et la photo que vous reproduisez complaisamment, vous êtes sûr à 100% qu'elle n'a pas été photoshopée? Parce que vous en avez la preuve?


Sur ce coup, vous auriez eu mieux d'avoir recours aux conseils d'un coach, car votre haine est trop lisible.

Écrit par : Johann | 05 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Et la photo que vous reproduisez complaisamment, vous êtes sûr à 100% qu'elle n'a pas été photoshopée? Parce que vous en avez la preuve?"

Et revoilà le négationniste minus habens qui vient encore éructer. La voilà la preuve le "neteux" emmerdeur JE SAIS TOUT!

"Adrien Rohard explique lui que la photo se trouvait sur les profils Facebook de la romancière, de Christophe Beaugrand, et de lui-même. Des profils verrouillés qui ne sont donc pas accessibles à moins d'être virtuellement "ami" avec ces comptes. Et malgré l'indignation de nombreux internautes, le cliché continue de se propager à vitesse grand V. En France mais aussi dans d'autres pays d'Europe.

18 commentaires:

catnatt a dit…
Oulà ya un truc inexact.

Effectivement, les comptes facebook de Adrien Rohard et de Christophe Beaugrand étaient peut-être vérouillés.
Mais je vous garantis que le soir où cette photo est sortie sur twitter, à 23h05, un pote me filait le lein vers le compte facebook de TRistane Banon et la TOTALITE des photos étaient en accès libre.

A tel point, mais je ne sais pas s'il l'a fait apres, mon pote m'a dit "non mais ça craint là, je la préviens non ?" et je lui ai répondu qu'évidemment, il fallait la prévenir.

Tristane Banon est une cruchette, désolée de le dire masis faut vraiment être un peu concon pour oublier de bloquer ses photos

8 juil. 2011 15:18:00


FERMEZ DONC VOTRE GRANDE GUEULE JOHANN!

Écrit par : Patoucha | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

C'est n'importe quoi... xD

Écrit par : jeux gratuit | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Au bal des hypocrites, notre danseuse,la banon, devra quitter la piste avant les 12 coups de minuit si elle ne veut pas être transformée en citrouille!!! Vu de la Méditerranée !!! mrl83

Écrit par : mrl83 | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Un ebook d'humour vient de paraître: DSK: exercices de style
dans une suite New Yorkaise, Léo Pitte, éditions Max Milo,
orange et itunes,0,99 centimes

Écrit par : fab | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Et voila, c'est reparti.....
Casimira31, dan, mrl83,danielle, agnes...que du beau monde tout droit déboulé de chez l'autre abruti.
Rahhhhhhhhh, Damned.

Écrit par : Patricia | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Et vous Patricia ? De chez quel abruti vous venez ?
Ou dois-je dire de chez quelle abrutie ? Au féminin ! ^^

Écrit par : Casimira31 | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Olé Olé Olé...Elle est en veille la Casimira....
Adoratrice du Phoenix, plus enfiévrée qu'un taliban.
Méfiez vous,vous frôlez l'autocombustion.....

Écrit par : Patricia | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que vous pouvais être bête !

Alors vous répondez à ma question ?

De chez quel abruti vous venez ?
Ou dois-je dire de chez quelle abrutie ?

Écrit par : Casimira31 | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Je sais très bien ce que vous insinuez. Kali n'est pas Nicole. Je ne fricote pas avec des révisionnistes, sauf dans vos délires.
Que vous détestiez Tristane Banon vous regarde, chacun ses opinions mais la façon dont vous vous acharnez sur elle sur le blog de votre ami, au point que cela en devient obsessionnel, est intolérable.
Il a dépassé la mesure le jour ou il a suggéré qu'elle aurait mieux fait de se suicider.
Vous êtes indignes et ce n'est pas toute votre armada de petits copains qui trainent partout qui me fera taire.

Écrit par : Patricia | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

LOL !!!

Écrit par : Casimira31 | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

HL versus les féministes, les féministes versus DSK, les juifs versus Banon, Barbie en pink ;) lieux communs ou poncifs ?

Écrit par : psy | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

LOL !!
Ça fait maigre. Isn’t it ??
Savez-vous seulement qui est DSK ??
Ce n’est pas rien de prendre la défense d’un homme tel que lui.
Qu’est ce qui ose vous laisser penser que vous avez les compétences intellectuelles pour vous positionner, pire encore, parler à sa place ?
Votre blog est une catastrophe littéraire.
Les allusions de votre copain aux rois mages de Galilée et Sheila concernant le couple DSK sont grotesques voire insultantes.
Par pitié, arrêtez de parler à la place de DSK, vous l’insultez.

Écrit par : Patricia | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que vous pouvais être bête !

Alors vous répondez à ma question ?

De chez quel abruti vous venez ?
Ou dois-je dire de chez quelle abrutie ?

Écrit par : Casimira31 | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Qu'est-ce que vous pouvais être bête !"

Non seulement tu fumes mais tu bugues cocotte.....
Réponse one post plus haut.

Écrit par : Patricia | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que vous pouvais être bête !

Alors vous répondez à ma question ?

De chez quel abruti vous venez ?
Ou dois-je dire de chez quelle abrutie ?

Écrit par : Casimira31 | 06 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ John :
Pourquoi avoir choisi 3 photos ou elle est au summum de sa beauté ??

Écrit par : Patricia | 07 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

site à voir :

http://alexandre-thomas-forum.blogs.nouvelobs.com/

Écrit par : viisteur | 07 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Merci à visiteur pour le lien mais je préfère les copier/coller :)


"La surmédiatisation aujourd'hui d'un cas vieux de 8 ans divise les féministes, le timing curieux choisi par la plaignante pour saisir la justice laisse planer un douteux sérieux quant à ses motivations profondes. Non, personne ne cherche à nuire à Tristane Banon, elle se fourvoie toute seule.2




"A l'heure où les Trolls malins tentent de prendre le contrôle de mon forum pour en faire une tribune pro DSK et anti Nafissatou Diallo, anti Tristane Banon et anti-féministe tout court, il est temps de remettre les pendules à l'heure et revenir à nos fondamentaux.

Tout d'abord, on constatera que ce blog a été créé bien avant le drame du Sofitel. Il est vrai que le cas Banon remonte à 2003, mais certains d'entre nous n'avons entendu parler de cette journaliste pour la première fois que lorsque sa mère est montée au créneau le 15 mai, un jour après les événements de New York.

Ce blog n'est donc ni anti, ni pro, mais seulement à la recherche de la vérité et de la justice. Nous voulons défendre la veuve et l'orphelin et nous prendrons toujours parti pour la victime, que celle-ci s'appelle DSK, Loïc Sécher? Patrick Dills, Christian Ranucci, Richard Roman et bien d'autres encore.

Pour revenir aux deux accusatrices de DSK, si Nafissatou Diallo a d'ores et déjà été confondue par ces nombreux mensonges, Tristane Banon ne parvient pas à convaincre avec son histoire, car le moment où elle dépose sa plainte trouble plus d'un observateur.

Je répète ce que j'ai déjà eu l'occasion de rappeler : même la guerre à des règles et on ne tire pas sur une personne à terre.

Le dire est un cas de conscience. Ne pas exprimer des doutes sincères, c'est se rendre complice peut-être d'une erreur judiciaire.

Donc, les Trolls qui viennent déverser leur haine sur ce forum, me placent devant un dilemne : les publier texto au prix de leur donner le bâton pour me faire battre puisqu'ils vont illico se plaindre auprès de la rédaction du Nouvel Obs, ne pas les publier et me voir ccusé de restreindre la liberté d'expression.

(....)

ET TOC!

Écrit par : Patoucha | 08 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ John :
Vous la détestez.
Vous avez fermé le dialogue.
"Naf Naf", c'était aussi de la médiatisation menée par un homme détruit et en survie, prêt à tout pour faire éclater la vérité.

@Patoucha :
ET TOC : pauvre conne.

Écrit par : Patricia | 08 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Mais j'avoue qu'elle est ravissante, moi si j'étais homme je me la sauterais bien volontiers!

Écrit par : Patoucha | 08 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Réponse:"la bouteille"

Écrit par : Pierre NOËL | 08 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

" Mais j'avoue qu'elle est ravissante, moi si j'étais homme je me la sauterais bien volontiers! "

MDRRRR!!!!! Patoucha.

D.J

Écrit par : D.J | 08 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ Patricia:

Je vous répondrai demain, à moins que je me réveille cette nuit!

@ Pierre:

Non, là je peux pas laisser vos dernier comm, même si elle vous énerve. Essayons de rester dans le cadre.

Écrit par : hommelibre | 08 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ John

J'avoue que vous avez raison, je m'incline...Pourtant un peu de calcul mental c'est bon pour la mémoire?

Écrit par : Pierre NOËL | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Patricia, je vous adore.

Écrit par : Johann | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Mais j'avoue qu'elle est ravissante, moi si j'étais homme je me la sauterais bien volontiers!

Chauuuuude Patoucha !!!
Pas sure que ce soit elle...

Écrit par : Patricia | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Patricia, je vous adore."

Je m'en doute : j'ai la manière et aucune limite.

Écrit par : Patricia | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ Hommelibre

Banon n'aurait-elle pas été boostée par l'arrêt Klouvi c/ France prononcé le 30 juin 2011 par la CourEDH ? Elle peut dénoncer (à tort ou raison, je n'en sais rien) sans craindre d'être à son tour condamnée du chef de dénonciation calomnieuse. Rien ne prouve(ra) que ce qu'elle relate soit inexact. Reste la diffamation, délit mineur. Diffamation pour avoir clamé en public sa dénonciation et sa version des faits. Sanctions pécuniaires éventuelles. Moindre que le bénéfice qu'elle tire de cette publicité. D'ailleurs, DSK en s'ouvrant publiquement de sa vaine plainte en dénonciation calomnieuse n'a-t'il pas à son tout diffamé Banon ? Remarquez qu'au vu du "calibre" de DSK la justice se mettra peut être en marche contre Banon. Mais elle ne sera pas condamnée. Martyre de la cause féminine dans l'entre deux.

Je rappelle que selon la jurisprudence du Tribunal fédéral suisse, le juge connaissant d'une accusation de dénonciation calomnieuse est lié par l'acquittement dont le dénoncé a bénéficié. Lié, c'est-à-dire que, pour le juge de la dénonciation calomnieuse, les faits ne se sont pas déroulés ou en tous les cas que le dénoncé n'en était pas l'auteur.

Voilà des lustres que je bataille en soutenant que cela constitue une violation de la présomption d'innocence de la personne accusée de dénonciation calomnieuse. En effet, ce n'est pas parce qu'il n'existe pas de charges suffisantes à l'encontre d'un auteur d'infraction, qu'il existe automatiquement des charges suffisantes contre celui qui l'a dénoncé.

D'ailleurs, il y a belle lurette que les juridictions cantonales contournent l'obstacle en disant : oui les faits dénoncés n'ont pas existé, mais l'auteur de la dénonciation s'est trompé. Hommelibre, vous connaissez l'hypocrite détour. Sur un autre registre, rappelons nous Myriam, qui avait accusé plusieurs gendarmes genevois d'un comportement raciste pénalement réprimé. Les policiers furent acquittés. Myriam poursuivie pour dénonciation calomnieuse. Que décida la Chambre pénale ? Que certes, les faits ne s'étaient pas produits mais que Myriam s'était trompée. Au vu du dossier, pas convaincant du tout. En vérité nos juges n'ont pas trop cru la maréchaussée. Mais l'obstacle juridique (et politique) était contourné.

L'arrêt Klouvi contre la France du 30 juin 2011 met fin à ces pratiques.

Rappel. Ce n'est pas parce qu'il n'existe pas de raisons suffisantes permettant de penser, au delà de tout doute raisonnable, qu'une personne a commis une infraction que l'on peut en inférer, au delà de tout doute raisonnable, que le dénonciateur a menti.


@ Patricia

Somme toute, je crois que nous devons tous remercier Madame Diallo. Que ce qu'elle affirme soit exact ou non n'est pas le plus important. Dès lors que DSK a reconnu avoir eu des comportements innappropriés et immoraux, il n'est pas digne d'être président de la République.

Exit l'énergumène baisant. L'embêtant est que les autres candidats apparaissent ... limités.


@ Patoucha

Banon est ravissante, en photo, dites vous. Et si vous êtiez un homme vous auriez "envie de lui sauter dessus", dites-vous. "Envie de lui sauter dessus", c'est votre expression.

Écrit par : CEDH | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Je m'en doute : j'ai la manière et aucune limite."

Raison de plus! Vous êtes libre?


"Dès lors que DSK a reconnu avoir eu des comportements innappropriés et immoraux, il n'est pas digne d'être président de la République."

Je rappelle qu'il a déclaré aux journalistes de Marianne que si FH était encore candidat à la primaire le 13 juillet, FH serait "politiquement" un "HOMME MORT". Seul un salopard peut parler ainsi d'un "camarade" du même parti. Rappelons aussi que dsq a été laminé à la primaire PS de 2007. Battu notamment par... une femme. Et qu'il aurait été battu aussi aujourd'hui même. Il avait été boosté par des sondages bidon et une habile manipulation de l'opinion publique.

Écrit par : Johann | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

" c’est TF1 en dernier qui lui a offert un magnifique tremplin."

Comme pour Loana ? Triste présage.

Écrit par : Giona | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@CEDH :
"Dès lors que DSK a reconnu avoir eu des comportements innappropriés et immoraux, il n'est pas digne d'être président de la République."

ça ne l'empêche pas de préparer son retour.
Aubry a signé son arrêt de mort en expliquant qu'elle pensait la même chose de DSK qu'un bon nombre de femmes, Royal est complètement dans le vent, reste Hollande que Lang vient de rallier avec tout le clan DSK après avoir laissé tomber Aubry .
En cas de victoire, ils mettront la pression à Hollande pour qu'il prenne DSK dans son gouvernement.
Etant donné qu'ils n'ont aucune idée et organisé toutes leurs campagnes sur le thème anti Sarkozy, à la place de Sarko, d'ici un petit mois, je leur ferai la surprise de me retirer, histoire de remanier les cartes.

@Johann :

"Raison de plus! Vous êtes libre?"
ça pourrait être dangereux, je ne suis pas un cadeau.

Écrit par : Patricia | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ Patricia:

Je réponds à votre interpellation d'hier.

J'ai beaucoup pensé aux possibles similitudes que vous évoquez, depuis le début des assauts médiatique de TB. Y a-t-il réellement similitude? Peut-on comparer le fait que j'aie médiatisé l'accusation contre moi par un livre et un site avec sa démarche?

Une comparaison rapide pourrait y faire penser puisqu'il y a des éléments formellement identiques. Mais en creusant davantage la similitude tombe.

D'abord parce que les deux affaires ne sont pas symétriques. Même si dans les deux cas il y a affirmation d'être victimes, dans son cas c'est elle qui accuse, dans le mien c'est moi qui ai été accusé. Nuance gargantuesque dans une époque où les hommes sont automatiquement coupables et considérés comme étant normalement capables du pire. L'a priori la concernant, dans cette société, est qu'elle est victime. D'ailleurs des féministes la suivent sans état d'âme. L'a priori concernant l'homme accusé est qu'il est coupable. Donc les configurations d'arrière-plan sont opposées. On peut dire qu'il est difficile pour une femme d'être crue quand elle dénonce une possible agression sexuelle. Pour un homme, vous multipliez cette difficulté par 10 ou plus, et vous aurez une idée de la question...

Ensuite je n'ai pas eu comme elle et sa mère le tapis rouge médiatique qu'elles ont depuis des mois.

De plus elle ne risquait pas grand chose: elle ne risquait pas son job ni sa carrière. Moi j'ai écrit quand la rumeur a commencé à saper ma réputation et mon travail, pour tenter de redresser la barre. Peine perdue. Je voulais aussi témoigner: le résultat est que mon nom a été largement diffusé dans la presse accolé au mot viol. Le lundi qui a suivi mon acquittement, un canard gratuit a publié "Le présumé violeur finalement acquitté". Sous la plume de cette merde de pseudo-journaliste à la botte du grand féminisme, Valérie Duby. Dans l'article, la version de l'accusatrice était ajoutée d'une déclaration infondée et perverse de l'avocate perverse Viviane Schenker. J'ai demandé un droit de réponse, le canard m'a interviewé, mais n'a jamais passé l'interview!!! Ma version n'a jamais été reprise par un journaliste.

Alors j'ai compris le système. Mais j'ai peut-être eu tort de témoigner. Le résultat, à part mon cancer: mon job, que j'ai mis 25 ans à construire, où j'ai apporté de la qualité, des innovations, où j'ai mis ma vie, mon job est détruit. J'ai tenté de redresser la barre, sans succès. Dans quelques mois j'aurai fini mes réserves, je n'aurai plus rien. Je cherche maintenant n'importe quoi pour ne pas être à la rue au printemps prochain. Voilà les résultats d'une fausse accusation. Voilà les effets d'un système pourri par le féminisme et les préjugés anti-hommes. Cela ne signifie pas que toutes les accusations sont fausses, mais qu'il faut être très vigilant et savoir analyser.

Alors j'apprends, je relis le livre de Job, je développe une acceptation plus grande des hauts et bas de la vie. Mais je ne fais pas l'impasse sur les risques de fausses accusations.

Autre chose: dans mon livre j'apportais des éléments concrets sur les mensonges de l'accusatrice et de la juge d'instruction, sur les invraisemblances du dossier, sur l'emballement du personnel médical poussé à la faute (j'ai eu aussi raison là-dessus). TB elle n'apporte rien. De plus si son histoire d'enfance est vraie, elle souffre probablement d'un trouble connu, qui devrait faire relativiser ses propos.

Autre chose encore: je connais le traumatisme d'une telle affaire. Je connais ce traumatisme de l'intérieur. Je sais dans quel état j'ai été quand il fallait aller à une audience ou parler de l'affaire (cela va beaucoup mieux mais j'ai encore l'écho du choc en moi). Et bien jamais je n'aurais pu parler à la télé ou en public comme TB l'a fait, avec cette désinvolture, cette absence d'émotion, cette légèreté toute parisienne, cette séduction si active, cette démonstration de soi. Je ne crois pas qu'un tel choc ne puisse se lire sur la personne, et je ne le lis pas chez elle. Même la rigidité actuelle du regard n'a pas à voir avec ce traumatisme mais avec d'autres raisons à mon avis.

Et puis je vois trop bien la stratégie, précise, pensée, et ces assauts médiatiques où l'on fait en permanence le procès avant le procès. A ce point cela devient indécent.

Voilà donc, Patricia, pourquoi je ne considère pas les choses comme symétriques. Si je l'avais pensé je n'aurais pas écrit la même chose. Il y a d'autres affaires où je vois des symétries (pas forcément avec mon affaire d'ailleurs) ou des incohérences et où je n'interviens pas.

Écrit par : hommelibre | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ hommelibre

Votre témoignage est poignant.

Il faut détruire un mythe. L'administration de la justice n'est pas LA Justice. Il faudrait que le bon peuple se mette dans la tête le fait que justice s'écrit avec un j minuscule et que cette minuscule-justice est bien souvent incapable de faire le départ du faux d'avec le vrai. Et que quand elle prétend y être parvenu, elle peut fort bien se planter.

Vous avez aussi été particulièrement exposé de par la nature de votre profession. Vous auriez été expert-comptable, votre sort s'en serait trouvé amélioré.

Votre premier livre est-il ou non épuisé ?

@ Johann

Je vous signale qu'à mes yeux DSK est innocent. Bannon aussi. Et ND aussi.

Écrit par : CEDH | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

CEDH:

J'en ai encore quelques exemplaires, j'en mets un à votre disposition avec plaisir. D'autant plus que j'ai appris à apprécier votre rigueur intellectuelle et juridique et qu'elle m'a fait évoluer.

Dites-moi comment vous le faire parvenir.

Écrit par : hommelibre | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@Homme libre :
Ce n’était aucunement un reproche de ma part mais une question. J’espère que vous l’avez pris de cette façon.
D’autant plus que j’ai été particulièrement impressionnée par l’effet sur les jurés.
Vous êtes fou (au sens sympathique du terme), vous risquiez très gros.
Même si je connais vos souffrances et que j’ose envisager les épreuves auxquelles vous avez du faire face, je sens que vous avez beaucoup d’animosité envers Tristane Banon, c’est ce qui me dérange.
Pourquoi avoir mis cette photo d’elle en train de se faire tripoter les seins par un ami ??
Vous l’avez dit et répété: DSK est un grand séducteur, un amateur de femmes qui collectionne les aventures mais ça ne fait pas de lui un violeur.
Je vous répondrai que Tristane Banon pourrait bien avoir fait des dizaines de photos semblables, les afficher sur son Facebook et mener une vie sexuelle bien remplie, ça ne fait pas d’elle une menteuse.
Ou cela reviendrait à dire qu’on a aucune chance d’être crédible si on est pas vierge ou bonne sœur, ce qui est grave. (Imaginez donc alors le travail d’un avocat qui tenterait de faire inculper pour viol l’agresseur d’une prostituée…bon courage…)
Ce qui supposerait également qu’on est suspecte si on a la chance de reprendre une sexualité normale après un viol. Cela deviendrait peut être garant du fait qu’on n’a pas du être bien traumatisée.
Le traumatisme est-il indispensable à la qualification du viol ??? Je ne pense pas, un rapport sexuel sous la contrainte est un viol. Quand bien même une femme n’en sortirait pas traumatisée, ça n’efface pas le crime pour autant.
On peut même aller encore plus loin : quand bien même une femme non consentante, maitrisée et forcée par son agresseur ressentirait un orgasme inattendu, ça reste un viol.
Quand à l’expression elle-même du traumatisme qui vous fait tant douter chez Tristane Banon, je vous répondrai par la thèse inverse de la vôtre :
Une femme qui ment et invente un viol ou bien une tentative n’utilisera pas d’emblée un ton détaché et badin.
Un peu trop risqué et complètement illogique pour tenter de faire croire à un mensonge, vous ne croyez pas ???
Non, ça ne fait pas du tout crédible et une menteuse, ça a surtout besoin d’être crédible.
Vous apprendrez d’ailleurs dans cette vidéo que j’ai dénichée sur internet que la fameuse scène du diner qui a tourné partout a été coupée et que tout n’a pas été diffusé. C’est Jean louis Apathie, présent au diner qui l‘affirme.

http://www.youtube.com/watch?v=L-GEJ67ZVWA&feature=related

Ce fameux diner : Tristane Banon a mis 8 ans pour porter plainte. Voila encore une affaire suspecte.
Mais DSK , lui, en a mis 4..
Ce n’est pourtant pas rien de se faire publiquement accusé de tentative de viol à la télévision. Quel homme innocent, célèbre, marié et père de famille par dessus le marché laisserait passer ça sans immédiatement réagir ??
Il va falloir que vous me l’expliquiez.

« Le résultat est que mon nom a été largement diffusé dans la presse accolé au mot viol. »
Tout internet accole son nom à « pute », « salope »j’en passe et des meilleures…allez donc voir les commentaires d’un grand nombre d’internautes…
Il faudra que je vous retrouve le blogueur qui a publié tout l'organigramme des "types qui l'ont sautée", ça vaut le coup d'oeil tellement c'est ignoble.

"Le lundi qui a suivi mon acquittement, un canard gratuit a publié "Le présumé violeur finalement acquitté". Sous la plume de cette merde de pseudo-journaliste à la botte du grand féminisme, Valérie Duby."
Son affaire va sans doute être classée : qu’est ce que vous croyez qu’il va s’écrire sur elle exactement ??
Largement autant d’ignominies qu’en ce moment mais cela sera en plus ponctué de railleries.
Oui, on se moquera d’elle en prime."Bien fait pour ta gueule la Banon"
Imaginez seulement 2 secondes qu’elle ne mente pas.
Son livre : tout le monde en parle et y va de son petit commentaire mais qui va avoir la curiosité d’aller voir ce qu’il y a dedans pour se faire une idée ?
Pas grand monde.


"Pendant ce temps Nafissatou Diallo accumule les contre-performances et les mensonges, à un point où l’on peut se demander si elle le fait exprès."
Oui, c’est vrai, comme je le disais, quelle godiche celle la pour une pro de l’arnaque…téléphoner à son mec en prison pour magouiller alors qu’on est sous protection judiciaire, non mais franchement.
Sauf que ce n’est pas elle qui a appelé mais lui et puis il y a eu 2 appels et pas un :

http://www.nytimes.com/2011/07/28/nyregion/strauss-kahns-accuser-was-misquoted-lawyer-says.html?_r=3

Extrait :
"the man she was speaking with, who initiated the calls to Ms. Diallo" :
2 appels, 2 et les 2 traductions mélangées.

je sais, je suis fouille merde, mais je trouve.

Écrit par : Patricia | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"@ hommelibre Votre témoignage est poignant. "
Certes, mais il inspire une question. Pourquoi, vous qui vous considérez comme une victime d'une mauvaise justice vous en prenez-vous à TB, en principe une victime comme vous ? Pensez-vous qu'elle a tout inventé depuis le début ? Vous seriez bien le seul. Porter plainte à l'époque des faits contre un personnage d'une telle importance, qui l'aurait fait ? Tout le monde sait que la justice est pour le moins imparfaite...
Sur l'affaire Nafissatou D, j'ai retenu cette hypothèse d'un financier français de Genève : DSK est connu pour son goût immodéré des femmes "et son incapacité à maîtriser ses pulsions" (M.Rocard) mais aussi pour être plutôt pingre. Le temps à disposition dans la suite 2306 est cohérent avec une relation tout ce qu'il y a de plus tarifée que DSK aurait refusé d'honorer dans son entier...
Ce qui explique aussi les incohérences de la femme de chambre...
Voilà, vous en faites ce que vous voulez, comme d'hab...

Écrit par : Géo | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Le temps à disposition dans la suite 2306 est cohérent avec une relation tout ce qu'il y a de plus tarifée que DSK aurait refusé d'honorer dans son entier..."

C'est aussi ce que j'avais envisagé, ce qui expliquerait qu'elle n'avait malgré tout pas d'argent liquide sur elle car personne dans cette longue affaire n'a jamais dit qu'on avait trouvé de l'argent sur elle, (une somme en liquide significative, pas 10 dollars..),détail curieux qui n'aurait pas échappé à la police.

On pourrait aussi envisager qu'ils se connaissaient, (ce qui expliquerait qu'elle soit rentrée dans la chambre)et qu'ils n'en étaient pas à leur première relation tarifée.
DSK descendait toujours dans cet hotel apparemment.
Mais pour ça, il faudrait pouvoir connaitre sa date d'entrée en fonction dans l'hotel, le nombre de fois ou DSK y a fait un séjour depuis et peaufiner en comparant ses dates de séjour et les jours de congé de N.D.
Etonnant d'ailleurs si cette recherche n'a pas été faite au cours de l'enquête.

Écrit par : Patricia | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"ça ne fait pas d’elle une menteuse."

Ni une femme qui peut se faire tripoter par n'importe qui.


"ça pourrait être dangereux, je ne suis pas un cadeau."

Moi non plus apparemment. Donc vous êtes libre!
Quel sorte de danger? Une fausse accusation de viol, autrement je ne vois pas...
Et fouille merde en plus, décidément tout pour me plaire!!!


"Pourquoi, vous qui vous considérez comme une victime d'une mauvaise justice vous en prenez-vous à TB, en principe une victime comme vous ?"

Parce qu'il considère que la victime n'est pas TB mais dsq. TB a tout inventé pour se faire de la publicité, à son avis. Je me trompe?


"Cela ne signifie pas que toutes les accusations sont fausses, mais qu'il faut être très vigilant et savoir analyser."

Très juste! Sans a priori. Ni féminisme, ni misogynie. Ni "je connais le système".


"D'abord parce que les deux affaires ne sont pas symétriques."

Oui et non.
Oui, dans les deux cas il y a une femme qui accuse.
Non, dans un cas il y a eu une fausse accusation.


Je retiens ce commentaire de John sur son histoire :

"Autre chose encore: je connais le traumatisme d'une telle affaire. Je connais ce traumatisme de l'intérieur. Je sais dans quel état j'ai été quand il fallait aller à une audience ou parler de l'affaire (cela va beaucoup mieux mais j'ai encore l'écho du choc en moi). Et bien jamais je n'aurais pu parler à la télé ou en public comme TB l'a fait, avec cette désinvolture, cette absence d'émotion, cette légèreté toute parisienne, cette séduction si active, cette démonstration de soi."

Et voilà pourquoi il a fallu à TB 8 ans pour se reconstruire. Mais elle y a réussi. Sans doute par force de caractère. Certaines personnes parfois ne se reconstruisent jamais. Ruminer n'est pas bon pour la santé. Il faut savoir tourner la page. On ne peut pas reprocher à TB l'utilisation des médias si cela l'aide à tourner cette page.

Chaque personne réagit différemment à un traumatisme. Pas de connaissance autre qu'individuelle.


"Je ne crois pas qu'un tel choc ne puisse se lire sur la personne, et je ne le lis pas chez elle."

Psychologie à deux balles. Ce n'est qu'une opinion, respectable comme opinion, mais ce n'est pas une vérité. Un choc peut se dépasser. Certaines personnes ont vécu des chocs certainement plus importants, ils en sont revenus. Je dirai même : un choc doit être dépassé.


"Même la rigidité actuelle du regard n'a pas à voir avec ce traumatisme mais avec d'autres raisons à mon avis."

On nage en pleine subjectivité.
Et ma subjectivité me dit que ce blog vous permet de vous complaire dans votre rôle de victime. Ayez le cran d'examiner vos propres responsabilités. Prenez un coach. Libérez-vous.


"Dans quelques mois j'aurai fini mes réserves, je n'aurai plus rien."

C'est très triste et je suis sincèrement désolé.

Écrit par : Johann | 09 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@Johann :
« Quel sorte de danger? Une fausse accusation de viol, autrement je ne vois pas... »

J’ai beau savoir que rien n’égale une femme dans le domaine de l’amour et de la vengeance, ce n’est pas du tout mon genre : bien trop compliqué et trop long d’élaborer ce genre de truc complètement tordu pour mon esprit basique.
C’est un machin pour détraquée/ amoureuse déçue/ éconduite / ou érotomane passée en deuxième phase, ce truc là.
Je suis juste une super attachiante pas du tout disposée à faire un effort et croyez moi, c’est pour amateur, ça occupe.


@John :
"Et bien jamais je n'aurais pu parler à la télé ou en public comme TB l'a fait, avec cette désinvolture, cette absence d'émotion, cette légèreté toute parisienne, cette séduction si active, cette démonstration de soi."

C'est une tentative, elle s'est physiquement battue et a échappé à son agresseur : elle a gagné à la bataille physique.
De quoi exprimer avec une certaine fierté sa supériorité du moment,prenez le en compte.
ça n'a rien à voir avec votre histoire.

Écrit par : Patricia | 11 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Je suis juste une super attachiante pas du tout disposée à faire un effort et croyez moi, c’est pour amateur, ça occupe."

D'habitude je vous suis 5/5, mais là je cale, ni comprenant que pouic ou peu s'en faut! De quel effort parlez-vous? De l'"effort" de tomber amoureuse? Car c'est bien vrai "que rien n’égale une femme dans le domaine de l’amour". Mais est-ce que ça demande un "effort"? Ou alors vous êtes tellement "attachiante" au point d'être possessive? Ou êtes-vous trop occupée?...

Écrit par : Johann | 11 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"attachiante". Une vraie trouvaille, j'adore ce mot (0_0) vraiment.

Écrit par : Ambre | 11 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Parce qu'il considère que la victime n'est pas TB mais dsq. TB a tout inventé pour se faire de la publicité, à son avis. Je me trompe?"
Je vous rappelle que DSK a admis avoir voulu embrasser TB mais sans violence. Donc il s'est passé qqch qui n'a pas plu à la jeune dame, merci d'en tenir compte. A moins que vous imaginiez qu'un gros cochon à l'haleine pourrie de 60 ans qui veut vous embrasser était la chance de sa vie pour une fille de 22-23 ans ???
Il y a un passage dans "Montagne noire " de Jorge Semprun où il parle de ces jeunes filles de 20 ans si fières de leurs amants "si jeunes et si beaux", en parlant de lui et sauf erreur de Picasso, la soixantaine passée. J'avoue avoir failli dégueuler à cette lecture et à la mort de Semprun, j'ai pas mal ricané de tous les petits cochons dégoulinant de bave panégyrique sur ce vieux vicelard...
Hemingway pantin débile dans l'"Adieu aux armes". Nourrissier s'est aussi compromis dans ce genre, j'ai très heureusement oublié le titre de la merde qu'il a écrite sur ce sujet.
Romain Gary a écrit "Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable" et s'est suicidé à 65 ans. Cela vous a une autre allure que l'ignominie de Semprun...

Écrit par : Géo | 12 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"de 60 ans"

Soyons exact, il y a 8 ans, il avait... 8 ans de moins. C'est aujourd'hui qu'il a 61 ou 62 ans. Bref il doit aimer baiser les femmes de 30 ans plus jeunes. Tss, tss, même pas cap de les séduire. Quant aux risques encourus à vouloir séduire réellement une personne plus jeune... ils ne sont pas nuls non plus.

Écrit par : Johann | 12 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

L'affaire vient d'être classée sans suite.
Le parquet de Paris reconnait néanmoins qu'il y a eu agression sexuelle mais que les faits sont prescrits.

Écrit par : Patricia | 13 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Décision qui intervient le jour même de la sortie de son livre? Etrange, étrange...

Et le Parquet qui dit que les faits d'agression sont reconnus, alors même qu'ils n'ont pas été jugés? Doublement étrange...

A voir si c'est bien le texte de l'ordonnance.

Si le Parquet a affirme bien cela c'est grave pour la justice. Bon sang, on est en démocratie ou en république bananière? Ce n'est pas le parquet qui juge si les faits ont eu lieu. Même s'il en avait éventuellement le droit (les procureurs peuvent prononcer des condamnations pour certains délits, pour celui-là je n'en suis pas sûr), il y aurait appel, puis procès avec jury.

C'est fou! Deux fois condamné sans procès.

De qui se moque-t-on?

Et maintenant que va-t-elle faire? Constitution de partie civile pour entretenir l'intérêt autour d'elle (vu qu'elle risque fort de tomber dans l'oubli)? Evaluer quelle stratégie est meilleure pour vendre son bouquin: continuer ou victimiser?

De toutes façon son avocat savait que les faits incriminés ne pouvaient être qualifiés de tentative de viol. La loi est précise à ce sujet. Donc tout cela était prévu d'avance...

Écrit par : hommelibre | 13 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Et maintenant que va-t-elle faire? Constitution de partie civile pour entretenir l'intérêt autour d'elle (vu qu'elle risque fort de tomber dans l'oubli)? Evaluer quelle stratégie est meilleure pour vendre son bouquin: continuer ou victimiser?"

Tenter de battre le record de Catherine Millet ?

Se pacser avec Christine Angot ?

Co-inventer avec Nafisatou Diallo une recette pour Thinksgiving day ?

Écrit par : Giona | 13 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"A l'issue de l'enquête confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne, il ressort que si faute d'éléments de preuve suffisants, les poursuites ne peuvent être engagées du chef de tentative de viol, des faits pouvant être qualifiés d'agression sexuelle sont quant à eux reconnus".

Reconnus ? Qu'est-ce que cela veut dire. Pour moi, reconnu, veut dire reconnu par la personne soupçonnée. Remarquez, qu'en droit suisse la tentative de baiser lingual est un crime.

Quant à la tentative de viol, elle est difficile à prouver. Même 8 minutes après les faits. Puisqu'il s'agit de prouver l'intention de pénétrer. Certes, en France le concept de pénétration est plus large. Mais cela est toujours bien difficile sans aveux ou si l'auteur n'est pas très proche de l'accomplissement de son méfait. Bannon, lors de son intervention télévisée, avait exprimé sa conviction qu'il s'agissait d'une telle tentative. Peut être est-ce ce que qu'elle pense ?

Rappelez-vous, selon Bannon, la tentative de viol n'est pas prouvable 8 ans ou 8 minutes après. Et elle préconisait de changer la loi. Abandon de la présomption d'innocence, je ne vois rien d'autre. Preuve à charge de l'homme (ou de la femme) qu'il ne voulait pas violer.

Comme je l'avais prévu, elle avait prévu. Prévu le rebond. Certaines féministes vont la suivre. Et si le terme reconnus veut dire reconnu par DSK ....

Écrit par : CEDH | 13 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Parquet :

«il ressort que si faute d'éléments de preuve suffisants, les poursuites ne peuvent être engagées du chef de tentative de viol, des faits pouvant être qualifiés d'agression sexuelle sont quant à eux reconnus».«Néanmoins, commis en 2003 et n'ayant été révélés qu'en juillet 2011 ces faits ne peuvent être poursuivis, l'action publique étant éteinte en application de la prescription triennale en matière délictuelle».


L'avocat de Bannon :

«Il(DSK) devra donc se satisfaire d'un statut d'agresseur sexuel non jugé bénéficiant de la prescription applicable en la matière, lui permettant d'échapper à une condamnation pénale, mais désormais pas à une suspicion légitime quant à son comportement vis-à-vis des femme" "Cette décision du parquet, bien qu'insatisfaisante, constitue une première victoire pour Mademoiselle Banon puisqu'au terme de cinq mois d'une bataille acharnée, il est établi sans réserve que son dossier n'est pas «vide» et que les faits qu'elle a dénoncés ne sont pas 'imaginaires'».

Avocat de DSK :

«Quand quelqu'un fait l'objet d'une plainte et que cette plainte est classée sans suite, ça veut dire qu'il n'y a pas lieu à poursuivre la personne. Cela s'appelle être blanchi».

Selon le figaro.fr

Bannon 1, DSK 0.

Écrit par : CEDH | 13 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@ CEDH: c'était bien de la stratégie. Son avocat sait pourtant très bien que ce qu'il dit n'a aucune valeur juridique et que le dossier est vide tant qu'il n'est pas jugé et démontré. Banon s'est vengée de faits réels OU imaginaires. On ne le saura jamais. Banon échappe à pire: perdre le procès. Comme vous dite l'avocat avait prévu. Tout était calculé.

On a donc compris aujourd'hui que la suspicion même sans aucun procès et jugement suffit. Mais la suspicion doit aussi être portée sur elle.

C'est d'une gravité assez extrême.

L'étape suivante sera en effet la fin de la présomption d'innocence.


Ce que je crains c'est le réveil des hommes dans quelques décennies, quand il y en aura eu un nombre assez grand passé à la moulinette pour que cela explose. Il y aura un déchaînement de violence et une barbarie affective. La guerre ayant été lancée, il n'y aura plus de quartier.

Je ne vois pas ce qui pourrait éviter la catastrophe. La fin du féminisme guerrier se fera dans le sang.

Écrit par : hommelibre | 13 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

«Il(DSK) devra donc se satisfaire d'un statut d'agresseur sexuel non jugé bénéficiant de la prescription applicable en la matière, lui permettant d'échapper à une condamnation pénale, mais désormais pas à une suspicion légitime quant à son comportement vis-à-vis des femme"

En tous cas, très efficace.
L'opinion publique considère que la justice française vient officiellement de proclamer DSK agresseur sexuel en liberté.

Écrit par : Patricia | 13 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

AFFAIRE CLASSEE!


L'arrogant petit avocat avait la mine bien défaite devant les micros pour, encore et toujours, employer des "grands mots" pour palier à sa défaite. En définitive, il n'a réussi qu'à donner un coup d'épée dans l'eau avec ce qu'il croyait être SON affaire du siècle! Bien fait pour son matricule!


J'attends la suite de la plainte pénale déposée par DSK et celle de son ex-femme à l'encontre de la mère de T. Banon!

Écrit par : Patoucha | 14 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Les détails de l'audition de DSK reproduits aujourd'hui sur la TdG. Voici en quoi consisterait une agression sexuelle:


Le parquet de Paris a classé jeudi sans suite la plainte de Melle Banon, qui accuse l’ex-patron du FMI d’avoir tenté de la violer dans un appartement parisien en 2003, mais il a dans le même temps affirmé que des faits qualifiés d’agression sexuelle étaient "reconnus" mais prescrits.

Contestant cette qualification, les avocats de DSK, Mes Henri Leclerc et Frédérique Baulieu, ont estimé dans un communiqué que "sa démarche de vérité" devait "être poursuivie publiquement".

Ils ont donc transmis une partie des questions posées par les policiers à DSK lors de son audition le 12 septembre et les réponses de l’ex-favori socialiste pour l’élection présidentielle:

-Question: "Pouvez-vous nous relater le déroulement de cette entrevue ?

-Réponse: Tristane Banon est arrivée, nous nous sommes assis, elle dans le fauteuil et moi dans le canapé. Elle m’a posé quelques questions peu différentes de celles du premier entretien. Après 25 voire 30 minutes, elle a terminé ses questions et nous avons discuté d’une façon plus légère. Nous avons "badiné". Nous avons adopté un ton de conversation plus personnel.

-Question: Qu’entendez-vous par "badiné" ?

-Réponse: Je lui ai demandé quels étaient ses goûts en matière d’art, de littérature, de voyages. Nous avons parlé sur un ton plus léger. Ensuite nous nous sommes levés pour partir. J’ai alors tenté de l’embrasser. Elle m’a repoussé. Elle a quitté les lieux mécontente. Le tout s’étale sur environ 30 voire 45 minutes.

- Question: Pouvez-vous détailler cette scène ?

- Réponse: J’ai essayé de la prendre dans mes bras. J’ai tenté de l’embrasser sur la bouche. Elle m’a repoussé fermement. Elle m’a lancé, en substance +Ca va pas ?+. J’ai de suite relâché mon étreinte, elle s’est emparée de ses affaires et elle a quitté l’appartement furieuse."

Écrit par : hommelibre | 14 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

@Homme libre :
Admettons : ses versions sont les bonnes.
Tristane Banon et Nafissatou Diallo sont 2 menteuses qui ont tenté de profiter de la situation.
Quand un homme propose à une première parfaite inconnue dont il ne connait rien de lui tailler une pipe et tente de rouler une pelle (dixit lui)à une seconde parfaite inconnue dont il ne connait strictement rien non plus, à chaque fois, ce type prend le risque de tomber sur une vraie garce.
Non seulement vous le défendez mais en plus, vous n'êtes pas conscient que vous le déresponsabilisez totalement.
Pour moi, DSK est un mec qui se plaint d’avoir les chaussures pleines de crotte à chaque fois qu’il met un pied dans la merde.
Heureusement pour lui, pour le moment, il marche dedans systématiquement du pied gauche.

Écrit par : Patricia | 15 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Patricia, je souligne la catastrophe judiciaire et sociale de cette affaire. Par ailleurs il a évidemment pris des risques et il en est responsable. Il le paie d'ailleurs très cher.

Par contre, pour TB, il savait qui c'était. Quand j'ai lu ce qu'elle disait à savoir qu'elle lui aurait tenu la main (à sa demande à lui, mais ce n'est pas très sérieux), il peut avoir pris cela pour une ouverture. Après, selon lui, il essaie, ça ne marche pas.

On peut se demander ce qui l'aurait attiré vu la différence d'âge. La brillance du pouvoir? Il paraît que c'est sexy (ce sont des amies femmes qui me le disent).

Écrit par : hommelibre | 15 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

pauvre banon, manipulée par un petit avocat sans talent et instrumentalisée par une mère aigrie qui n'a jamais digéré de s'être faite larguer par un homme dont elle rêvait de partager un avenir brillant. Maintenant que les Primaires s'achèvent, que tous les fonds de commerce ont fait leur pub à bon compte : les sexistes qui s'arrogent le titre de féministes, les antisémites qui se sont farcis un juif à bon compte,les médias et leurs publicitaires,les torchons,les fanatiques evangélistes,les putitains ango-saxons,les adversaires politiques de DSK,de gauche comme de droite,les cocus,les patrons de bistrot... on peut espérer que DSK va enfin pouvoir contre-attaquer sans complexe; et quand on connait la force et l'intelligence du bonhomme,j'en connais qui peuvent se faire du souci.

Écrit par : rikers13 | 16 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Il contre attaquera sans doute après ça :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/10/16/01016-20111016ARTFIG00071-l-enquete-sur-le-carlton-de-lille-s-etend-a-new-york.php

Et voila, il a encore marché dans la crotte....Décidement.

Écrit par : Patricia | 16 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

(C'est pas tant qu'il utilisait les services de prostituées bien sûr, ça fait longtemps qu'on a dépassé le stade avec lui...)
Mais c'est que dans l'état de New York, c'est passible d'un an de prison...
Pas de chance quand même...Il aurait pu se les faire en France et bien non, elles faisaient des aller retour New York et, pour corser le tout, certaines du réseau étaient mineures...(à savoir, lesquelles???)
ça devient énorme quand même : le mec est absolument sur tous les coups (de putes...) !!!
Bon, on imagine qu'il y en a un la bas qui se frotte les mains en attendant la suite.

Écrit par : Patricia | 16 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

Patricia, c'est facile de le mettre sur tous les coups maintenant! La simple supposition est devenue preuve de culpabilité. Il est devenu l'équivalent du croquemitaine, il suffit de citer son nom...

Écrit par : hommelibre | 16 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

hommelibre, certains commentaires ont des relents d'égouts. Tolérer cette vulgarité n'apporte rien à votre blog sinon à nous faire fuir!

Écrit par : Patoucha | 16 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

"Tolérer cette vulgarité n'apporte rien à votre blog sinon à nous faire fuir!"
ça serait une drole de perte....

Écrit par : Patricia | 16 octobre 2011

Répondre à ce commentaire

pourquoi perdre son temps à déblatérer sur cette pseudo journaliste ?
D'autant que ses photos sont plutôt vulgaires qu'autre chose ce qui n'est pas fait pour la mettre en valeur loin de là. Elle fait aussi partie de ces gens qui vivent dans un monde factice tel que celui des médias. Sa pub. pour vendre n'importe quoi elle a appris à le faire à travers le "journalisme", celui qui "pue" qui est devenu malsain.
Quoiqu'il lui soit arrivé avec ou sans DSK, qu'elle aille se faire voir ailleurs car vraiment elle n'attire pas la compassion, elle ferait pitié tout au plus.

Écrit par : Marina | 05 novembre 2011

Répondre à ce commentaire

Vous êtes un faussaire, mon cher et petit Monsieur, auteur d’un article que je ne peux malheureusement entièrement contredire, point par point, même si je suis un inconditionnel critique de la Tristoune. En quoi faussaire ? Parce que vous avez soigneusement sectionné le haut de la photo, qui montre des Messieurs-Dames, semblables aux deux (ou trois ; le petit à droite, elle en est aussi ?) pédés qui tripotent une Tristoune aux anges, qui se tripotent mutuellement. Pourquoi ? Ça affaiblissait votre papier ?… Des photos recadrées, je ne connais que ça, chez les faussaires.
Dans un autre blog, aussi haineux – qui lui aussi, tiens, tiens… affiche la photo tronquée – j’ai lu ceci à propos de ce cliché : « Il aurait été réalisé avec d'autres bien plus croustillants, lors d'une partouze en carré (3 mecs, une femme, en l’occurrence Tristane Banon)... ». Le sinistre auteur de cette infamie aurait même pu, s’il avait une once d’intelligence, parler de cinq personnes, 3 pédés et 2 femmes, ou 3 pédés, 1 femme, et un autre : le photographe.

Cette photo est certes à gerber, elle me fait mal, mais on n’a affaire qu’à des pédés. Dont l’un, le barbu au bouc, est particulièrement répugnant, sale dans sa vie. Dommage que Cécile (de Ménibus) ne lui ait pas retourné les baffes qu’il mérite.

Alors, oui, si Tristoune est discréditable, c’est par ses fréquentations : ces pédé, ou ses admirations : Jean-Luc Romero – le sinistre euthanaziste –, arrivant en tête de son compte Facebook, et les gouinasses dites féministes, ses nouvelles amies, depuis Violette.

Je vous renvoie à la sérénité de son témoignage fait en octobre 2006 face à Alexis Trégarot ; tout, depuis, n’est plus que dérapage pitoyable.

Écrit par : Budelberger | 05 décembre 2011

Répondre à ce commentaire

@ Patricia (09 octobre 2011)

« DSK est un grand séducteur » : non, le Goret violeur n’est pas un séducteur – pourquoi ne pas parler de « légèreté » pendant que vous y êtes ?… – ; c’est la presse américaine qui l’a très justement qualifié, dès le premier jour : « le Perv » ; pour qui il n’y a que « troussage de domestiques », et quand ça arrive, « il n’y a pas mort d’homme »…

« Il faudra que je vous retrouve le blogueur qui a publié tout l'organigramme des "types qui l'ont sautée", ça vaut le coup d'oeil tellement c'est ignoble. » : essayez ceci : http://mixbeat.com/photo/tristane-banon-atelle-eu-une?commentId=2334900:Comment:189383&xg_source=activity (il dénombre autant de gouineries que de coucheries) ; ce qui est amusant, c’est que j’ai connu l’existence de ce « Mixbeat » par le numéro de novembre de « Technikart », avec la Tristoune en couverture, où ce type, là, un dénommé « Carl de Canada », bénéficie de la page 39. (Étrange « Technikart » qui accueille aimablement Tristoune – la Une + 10 pages –, et qui dès la page suivant le reportage, fait aussi une fleur à son tortionnaire – le site « Mixbeat » est ordurier envers Tristoune ; pas qu’envers elle, mais pour l’heure, c’est Tristoune qui me préoccupe – ; j’ai bien tenté de me manifester sur ce site, mais pour ce faire, il faut s’inscrire, mais je n’ai jamais réussi à finaliser mon inscription : il y a un bug quelque part !) C’est ce « Carl de Canada » que Tristoune traite de « crétin » dans « Voici » nº 1255 (« [Ma liaison avec mon avocat] C’est parti d’un crétin qui a également annoncé que je m’étais suicidée. » ; http://www.voici.fr/news-people/actu-people/tristane-banon-conseille-a-anne-sinclair-de-divorcer-432423).

Je crains que maintenant, Tristoune ne fasse plus que décevoir ses trop-aimants. Mais comme elle l’écrit elle-même : « Les trop aimants sont souvent pires que les détesteurs. » !… (Deux néologismes dans la même courte phrase !) Donc, tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes factice ; et je passerai à autre chose.

Écrit par : Budelberger | 05 décembre 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).