29 septembre 2011

Ile Hierro aux Canaries: la crainte du tsunami

Ténérife, La Palma, sont connues pour la douceur de leur climat. Elles sont situées dans l’Atlantique à hauteur du sud-Maroc. Ces petits paradis du tourisme reposent sur un chaudron. En effet les Canaries sont des îles volcaniques. Elles se sont formées par des écoulements de lave depuis quelques millions d’années.


hierro1.jpgLe principal volcan est le Tiede, sur Tenerife, culminant à 3‘708 mètres et est le point le plus haut d’Espagne. Sa dernière éruption date de 1909. Depuis, les volcans de La Palma sont entrés deux fois en éruption.

Une des îles de l’archipel, El Hierro, est plus calme et n’a pas connu d’éruption documentée depuis des milliers d’années. Enfin, était plus calme. Depuis juillet elle est secouée de micro-séismes (8‘000) qui se sont amplifiés en nombre et en intensité. Les séismes dans un volcan sont l’indication que de la lave remonte en bousculant de grosses roches. On a d’ailleurs constaté ces jours un léger renflement du volcan, indice que la lave s’accumulerait dans sa chambre magmatique.

C’est encore au conditionnel car les probabilités d’éruption sont actuellement évaluées à 15%. Les autorités ont toutefois fait évacuer des habitants et fait passer l’événement en alerte jaune (le deuxième niveau sur trois).

La grande crainte à propos des Canaries est l’effondrement des falaises volcaniques sous-marines. Cela concerne principalement l’un des volcans de La Palma, le Cumbre Vieja. En 2001 des chercheurs ont tenté d’évaluer l’amplitude d’un tsunami depuis La Palma. En prenant l’hypothèse la plus catastrophique ils ont évalué qu’une vague de plusieurs centaines de mètres traverserait l’Atlantique jusqu’aux Amériques. en 2008 une autre étude, plus précise et mieux documentée, a revu le risque à la baisse. La vague n’aurait «que» 9,6 mètres en touchant la Floride. Toutefois elle atteindrait plus de 30 m sur les côtes africaines et plus de 15 m au Brésil.
volcans.jpg
Les scientifiques qui analysent en permanence les volcans des Canaries estiment qu’il peut se passer encore des milliers d’années avant qu’un effondrement ne se produise, et qu’il ne serait pas forcément de l’ampleurs estimée dans l’étude de 2008. La prédiction est un art aléatoire. Rien ne peut être affirmé avec certitude. On sait seulement qu’il y a déjà eu au moins un effondrement de la falaise sous-marine dans le passé. Cet effondrement ne concernait pas l’île d’Hierro.

L’histoire de la Terre est de toutes façons parsemée d’événement climatiques ou géologiques extrêmes. Le risque d’explosion de la Caldera de Yellowstone aux Etats-Unis, par exemple, est bien réel lui aussi. Un supervolcan peut affecter gravement le climat de la planète. Les risques font partie de la vie. Nous n’y pouvons rien changer et devons vivre avec. Cela dit, depuis environ 10‘000, la période est plutôt calme: pas de supervolcan en activité, pas de glaciation.

Nous saurons dans les semaines à venir si le volcan d’El Hierro entre ou non en éruption. A suivre.


20:19 Publié dans Volcan | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : el hierro, volcan, canarie, trunami, éruption, séisme, yellowstone, tenerife, la palma, afrique, floride | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

L'hypothèse du Super-Tsunami qu'engendrerait l'éboulement d'un pan du Cumbre Vieja fait débat.
Si tout tombe d'un coup,là c'est sûr que ça se produira mais certains pensent que cet éboulement n'aura pas lieu d'un coup mais en plusieurs étapes étalées dans le temps donc sans crainte de Tsunami majeur.

Mais il existe aussi le risque d'un tel phénomène à Hawaï .

Écrit par : nemo | 05 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.