Troy Davis, mort demain

Sa grâce vient d’être refusée. Le couloir de la mort est sa dernière maison. L’autel de la mort sera sa dernière couche. C’est la table où on l’allongera pour ses dernières minutes. Il sera sanglé. Impossible de bouger, de se débattre ou de tomber.

davis3.jpgOn trouera ses bras pour glisser des tuyaux dans ses veines. Dans ces tuyaux, des liquides colorés couleront et se mélangeront avec son sang. Dehors, quelques personnes assisteront. La belle affaire: mourir en étant la vedette d’un mauvais spectacle.

Aux Etats-Unis de nombreuses personnes sont condamnées à mort par erreur. En février 2010, on en était à 250 condamnés innocentés par l’analyse ADN. Ce sont ceux qui ont pu être sauvés. Et ceux qui n’ont pas eu cette chance, ceux qui, innocents, sont morts? Imaginons un instant ce qui se passe pour eux. Ils n’ont jamais pu prouver leur innocence. Après une longue attente on les emmène à l’abattoir. Ils sont attachés. Ont leur met les tuyaux. Que ressentent-ils? Comment imaginer l’inimaginable?

Ce n’est même pas un cauchemar. Ils ne se réveilleront pas.

Troy Davis a été condamné à mort pour le meurtre d’un policier en 1991. L’accusation reposait sur 9 témoignages visuels. Aucun élément matériel ne validait l’accusation.

Sur les 9 témoins, 7 sont revenus sur leur déposition par la suite. Ils ont avoué avoir menti.

«Beaucoup ont déclaré avoir agi sous la pression des enquêteurs. Parmi eux, un illettré aurait signé sa déposition rédigée par la police alors qu'il n'était pas capable de la lire, une jeune femme qui était en liberté conditionnelle a eu peur de dire aux policiers qu'elle n'avait pas vu le tireur et enfin un adolescent a accusé Troy Davis sous la menace de poursuites pour complicité. Parmi les deux témoins à ne pas s'être rétractés, l'un est Sylvester Coles, qui avait accusé Davis le premier, mais qui a lui-même été accusé du meurtre par plusieurs témoins. L'autre, Steven Sanders, avait affirmé que le meurtrier était gaucher, ce qui n'est pas le cas de Davis.» (Wikipedia)


En 2008 de nouveaux témoins ont disculpé Troy Davis. Rien n’y a fait. Le système judiciaire a des impasses. Sa grâce étant rejetée, il sera mort demain. Et il y a une très forte possibilité, une possibilité déraisonnable, qu’il meure par erreur.

Une association américaine se bat contre la peine de mort et pour l’analyse ADN systématique à chaque fois qu’elle permettrait de confirmer ou d’invalider une accusation.


Pour Troy Davis cela ne servira à rien. Seule une grâce pouvait le sauver.

Demain à 19 heures 30 à Atlanta, Géorgie, soit 1 heure 30 jeudi pour nous, il sera mort. Imaginons un instant ce qu’exprimera son regard au moment de l’injection. Imaginons ce qui se passera en lui.

 

La peine de mort est irréversible. Même pour les innocents.

Catégories : société 14 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • L'horreur. Que peut-on encore faire ? J'ai parcouru le dossier : il n'y a à peu près rien ! http://risquecensure.blogspot.com

  • D E G O U T A N T

    et merde pour la "justice" américaine
    merde à Obama qui laisse faire des choses pareilles
    je suis "outrée"
    je ne comprends pas.... comment est ce possible????

    tous ces justiciers américains.... que des criminels

    de toutes façons, l'amérique n'a plus RIEN d'un exemple

    des racistes, des pourris !!!!!

  • Cè vraiment ABSURDE! Je suis abbatu par cette mauvaise décision de la justice américaine. Et pourtant ils se croient démocrates? C'est horrible! Mais Dieu est là pour les juger, les punir et c'est pour bientôt. Nous t'aimons fort cher TROY DAVIS!

  • Cè vraiment ABSURDE! Je suis abbatu par cette mauvaise décision de la justice américaine. Et pourtant ils se croient démocrates? C'est horrible! Mais Dieu est là pour les juger, les punir et c'est pour bientôt. Nous t'aimons fort cher TROY DAVIS!

  • Effroyable justice, effroyable pays. Je n'y ai plus mis les pieds depuis 15 ans, je n'y retournerai plus jamais. Cela peut tomber sur n'importe qui: le simple fait de se trouver sur les lieux d'un crime après coup, sans l'avoir vu ni su.
    Abominable torture que sont les années de sursis avant que la décision ne tombe de vous exécuter.
    Il faut que ce pays évolue vers plus d'humanité, vers plus de courage au travail juristique. Pour cela, qu'il cesse de créer des disparités sociale et économique abyssales entre les travailleurs et communautés humaines, qu'il cesse de pratiquer la ségrégation.
    Au souvenir de Troy, et de nombreux autres présumés ou prouvés innocents qu'on a exécutés pour rien. Luttons au côté et conjointement avec le NCADP (National Coalition to Abolish the Death Penalty).

    Lorsque nous érigeons nos critiques contre la Chine, prenons soin de ne pas oublier la quasi totalité des états Américains qui tient à conserver cette prérogative de vie et de mort humaine dans sa justice.

    Les exécutions n'ont pas résolu leurs problèmes de sécurité, elles ne dissuadent pas, elles ne sont là que pour donner la possibilité de boucler définitivement des dossiers dont les policiers et la justice n'ont pas réussi à résoudre l'énigme et où il a été difficile de mettre la main sur le vrai coupable.

    Rappelons nous que la justice bourgeoise possède ses deux poids et deux mesures. On vient de le voir avec Strauss Kahn.
    Elle est semblable dans nos Républiques Occidentales. La seule chose qui atténue ses deux mesures: la peine de mort abolie.

  • Cit/ "Ce n’est même pas un cauchemar. Ils ne se réveilleront pas."

    Si, c'est un cauchemar... Nous nous réveillerons, nous aussi, un peu plus tard; sans doute. Aurons-nous honte d'avoir trop dormi, d'avoir abdiquer jusque là notre pouvoir de créer notre monde en marchant notre parole, et d'avoir permis cela? Qu'adviendra-t-il du monde où cela se passe? "cela" qui se passe aussi sous notre fenêtre, derrière des vitrines de bonne conscience et des miroirs qui ne servent qu'à se trouver beau...

    Troy Davis, tu es dans Notre coeur. Nous remercions du sacrifice de ton innocence. Puisse-t-il ouvrir notre coeur et l'embraser d'actes ardents et Puissent nos coeurs s'unir dans l'action.
    La mort est une porte que chacun d'entre nous passera. Sois sans crainte, pose le fardeau de l'ambassadeur. que ton coeur soit délivré. Que la suite du voyage te soit beau et béni par Ce qui EST.

  • une condamation est inadmissible, sans preuves formelles de la culpabilité de l'accusé, ce n'et plus de la justice mais de la parodie de justice.

    on ne boucle pas des dossiers en assasinant les gens. ces juges là onts du sang sur les mains.

  • En arriver là, par la somme cumulée des bêtises, lâchetés, racisme ordinaire et rigidités pleines de faux semblant au plus haut niveau; c'est le désespoir absolu pour ce condamné.
    Un gouffre abyssal de noir absolu qui anéanti toutes croyances en une rédemption de l'humanité et de la lumière.

  • que fait le president Americain voyons?on ne peut pas donner la mort a un homme sans preuves formelles.jai honte pour les americains et toutes mes pensees iront vers cet hommes qui m est inconnu,on ne peut pas rester indifferent.

  • Ou va le monde?

  • En détournant quelque peu les paroles de Guillaumet dans les Andes on pourra dire à propos de la justice américaine : "Tu vois, ce que j'ai fait, aucun animal ne l'aurait fait.

  • Troy tu es parti dans la dignité. Je te pleure, mais je t'admire, j'envie ta force et ton courage. Jusqu'au
    Bout tu as lutté. Que dire face à cette barbarie , cette inhumanité de ceux qui qui ont ont fait coulé ton sang? Mais comme tu nous l' a dit, ce combat, ton combat ne s'arrêtera pas. Je ne peux exprimer toute ma peine et ma haine à l'égard de ceux qui t'ont ôté la vie. Troy, des millions de gens t'aiment et continueront le combat contre un système si inique. Rip

  • Je ne vois plus une amérique, mais une bande de criminels racistes. Je vois maintenant que bin ladden et ses troupes ont pleinement raison de vouloire détruire ce putain d'amerique...Cher Troy, si la mort est vraiment un moyen de se libérer des problèmes alors vas en paix. Tu es maintenant libre des tracasseries de ce monde. Ils t'ont tué, mais leur tour arrive. Ils ne resteront pas sans inpunis. Et comme tu l'as dis, La batail pour la justice n'est pas terminée. NOUS TAIMONS TOUS...

  • Je ne vois plus une amérique, mais une bande de criminels racistes. Je vois maintenant que bin ladden et ses troupes ont pleinement raison de vouloire détruire ce putain d'amerique...Cher Troy, si la mort est vraiment un moyen de se libérer des problèmes alors vas en paix. Tu es maintenant libre des tracasseries de ce monde. Ils t'ont tué, mais leur tour arrive. Ils ne resteront pas sans inpunis. Et comme tu l'as dis, La batail pour la justice n'est pas terminée. NOUS TAIMONS TOUS...

Les commentaires sont fermés.