Tête de brocoli!

Gainsbourg avait chanté l’homme à la tête de chou, sans préciser quel chou. Salvador Dali avait d’autres audaces que légumières. Quant aux injures classiques, le brocoli ne semble pas y figurer. Que lui -a-t-il donc pris de traiter un de ses copains de «tête de brocoli»? Et d’être fiché à vie à cause de cela?

KidsManifesto.pngIl a 5 ans. Ceci explique peut-être cela. A 5 ans on dit des mots sans encore trop connaître leur sens. Si ça se trouve il n’aime pas le brocoli. L’histoire ne dit rien à ce sujet. Elle dit seulement qu’il a traité un camarade de classe de «tête de brocoli» et qu’il est maintenant fiché selon l’Equality act anglais.

L’Equality Act 2010 est une loi qui contraint les fonctionnaires anglais à dénoncer les incivilités. Dont les injures racistes ou homophobes font partie.

Les enseignants s’y plient comme tous les fonctionnaires. Désobéir à la loi pourrait les conduire à être sanctionnés professionnellement. Alors, ils notent et fichent tout ceux qui sont à leur portée.

Y compris à l’école primaire et enfantine. Un enfant de trois ans traite un autre enfant à peau brune de «barre de chocolat»? Fiché. Un autre trouve un travail amusant, joyeux, «gay» (gay en anglais signifie joyeux avant d’être accolé à l’homosexualité masculine)? Idem. Cette pratique est dénoncée par le Club Manifesto qui milite pour la liberté d’expression.

On peut se demander si à ces âges les enfants ont conscience de la portée de ce genre de mots. Ils répètent des termes qui certes, chez l’adulte, sont chargés de choses pas toujours sympa. Mais de là à les ficher à cet âge comme des criminels, il y a un pas que Kafka n’aurait pas désavoué.

Bienvenue dans le monde paranoïaque moderne.

Car si être fiché à cet âge pour ces mots est interrogeant sur le monde vers lequel nous allons, savoir que ces fiches sont archivées dans une banque de données est franchement inquiétant pour la démocratie. Cette banque de donnée est accessibles aux responsables de services publics. Une fois numérisés ces documents peuvent être consultés par la police, un procureur, un recteur d’Université. Et le gamin, une fois adulte, traîne toute sa vie le fait d’avoir un jour, à 5 ans, traité quelqu’un de «tête de brocoli».
brocoli.jpg
Dans ce monde où l’on cherche partout la petite bête, où le moindre faux pas devient une affaire mondiale comme l’incident Depardieu l’a montré, où les procureurs auto-proclamés se dressent un peu partout, on peut craindre l’usage qui sera fait de tels documents.

Et en poussant dès la petite enfance l’enfant dans la case «délinquant» la société moderne prépare de futurs exclus, des bannis, et de futurs délinquants - puisqu’ils sont déjà qualifiés ainsi, ils n’auront plus grand chose à perdre.

Imaginez votre fille ou votre fils qui traite un copain de tête de spaghetti à l’école, parce qu’il a entendu ce mot à la télé ou n’importe où, ou parce que cela le fait rire (les enfants aiment rire pour un mot ou un son) et alors que ce mot n’était pas forcément utilisé à des fins malveillantes. Imaginez recevoir une note de l’école ou du Ministère de la Justice, vous informant que votre enfant est fiché pour propos de nature discriminatoires...

Peut-être piqueriez-vous une saine colère. Peut-être aussi auriez-vous envie d’envoyer promener ce gouvernement, de pirater ses ordinateurs, de tout effacer les documents, puis tant qu’à faire effacer l’état civil, puis toutes les données sur tout le pays. Juste comme ça, pour leur faire comprendre qu’ils vont trop loin, et que les lois doctrinaires sont aussi dangereuses que les dangers qu’elles sont censées dénoncer. Et pour dire que la soumission des humains à une loi aberrante est un danger encore plus grand. C'est grâce à cette soumission qu'à une autre époque le fascisme s'est installé et a proliféré.

 

Le Matin paper publie un article ce jour sur ce sujet.

Catégories : société 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Kweku Adoboli, c'est le nom du type qui vient de faire perdre 2'000'000'000 de dollars à l'UBS. Qui peut-on désormais traiter de tête d'Adoboli ?

  • Rabbit: MdR!!!!

    (⁀‿‿‿‿⁀)

  • Il me semble que ce sont les employeurs de UBS qui sont les responsables. N'ayons pas peur de les surnommer têtes de bites.

    Concernant les enfants, l'éducation c'est des mots et des phrases adaptées et non des sanctions fascisantes, ou des fichages issus également du fascisme et de l'obscurantisme.

  • "Bienvenue dans le monde paranoïaque moderne."


    Surtout hypocrite et lâche!

  • Finalement, je reviens sur ce que j'ai dit. L'or va être multiplié par cinq grâce à UBS le Franc Suisse va être rattaché à l'euro! C'est la dernière nouvelle que je viens de recevoir de Marc Mayor de chez "www.moneyWeek.com"

    Merci aux dirigeants de UBS d'être clairvoyant pour l'or et l'économie de l'Europe -et de la Suisse.Je vous fais donc mes plates excuses...Ceci dit cela ne vous empêche pas mesdames et messieurs de chez UBS de gérer nos affaires d'une manière encore plus pointue.

    Celles et ceux qui ont suivit mes conseils d'acheter de l'or, vont traverser la crise en limitant les dégâts...

    Concernant le commentaire signé "Patoucha" j'ai un doute que ce soit la vrai personne....

    http://edito-matieres-premieres.fr/la-suisse-lance-or-en-orbite/

  • Ben... Pierre NOËL, là c'est bien moi :) contrairement aux commentaires chez Velen.

    Excellente nuit

Les commentaires sont fermés.