26 août 2011

Les femmes en voie de disparition!

Un peu de légèreté pour détendre un peu l’atmosphère: la disparition prochaine des femmes...

- Ouaip. Je sais pas si c’est drôle. La disparition des femmes est un coup des ligues d’homme, allez!

- Non, c’est très sérieux, mais très irréaliste.


economist.pngVoilà. Un hebdomadaire anglais, The Economist, constatant dans les rapports de l’ONU que la démographie est en déclin dans de nombreux pays du monde, a calculé jusqu’à quand les femmes se reproduiraient.

Le taux de reproduction moyen des femmes est de manière assez générale en-dessous de 1. Par exemple à Hong-Kong il est de 0,547. Cela signifie qu’aujourd’hui, 1’000 femmes donnent naissance à 547 filles. Soit pas assez pour se remplacer. En comptant 3,75 millions de femmes dans l’ancienne colonie britannique, il faudra environ 25 générations pour qu’il n’y ait plus qu’une seule femme, soit en l’an 2798. (Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

En Allemagne nos chères compagnes tiendront un peu plus loin que l’an 3000. Au Canada ce sera jusqu’en 4500, et au Brésil, messieurs, réjouissez-vous: vous trouverez des Brésiliennes sur les plages de Copacabana jusqu’en l’an 5000!

C’est pas beau, la vie?
brésil3.jpg
Notez qu’en France, qui a un taux de reproduction des filles de 0,95%, il y aura des femmes jusqu’en l’an 12000. Bon, il y a de quoi voir venir.

Mais... il y a un mais. Forcément. D’abord, on ne sait pas si notre espèce survivra jusqu’en 3000, ou en 12000. Ensuite cette projection est faite sur une situation très actuelle et si rien de change. Or, pour diverses raisons, ce taux varie et peut remonter durant le siècle à venir ou le suivant. Du coup, les femmes ne disparaissent pas. Cette étude, bien que sérieuse dans son calcul, est évidemment fantaisiste dans sa conclusion.

Et heureusement. Car, enfin, comment pourrait-on imaginer un monde sans les femmes?

Et puis la disparition des femmes aurait une conséquence terrible pour les hommes, terrible... c’est qu’ils disparaîtraient aussi!!! Et oui, car il naissent des femmes. Donc, pas de femmes, pas d’hommes.

De toutes façon je préférerais disparaître avec elles: imaginer vivre dans un monde sans femmes est trop déprimant.

01:22 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : femmes, disparition, fertilité, economist | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

et sans homme que le monde serait insipide!

Écrit par : lovsmeralda | 26 août 2011

Lovsmeralda: nous nous comprenons!

:-)

Écrit par : hommelibre | 26 août 2011

Les commentaires sont fermés.