DSK: la baffe (mis à jour)

Un volet de «l’affaire» se termine ici: abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn. Cet emballement planétaire qui aura fait couler autant d’encre et voir des positions aussi contradictoires s’affirmer pendant des mois, s’éteint comme un pétard mouillé.

dsk22-1-Nafissatou-Diallo-1-115212_L.jpgLa baffe

Si l’arrestation de M. Strauss-Kahn avait sidéré une partie du monde, l’abandon des charges est comme une baffe, même atténuée par la préparation récente de l’opinion publique à cet abandon.

Une baffe de la justice américaine à l’encontre de tous les préjugés que les européens se sont faits. Cette justice est capable de changer de cap à 180° si elle considère qu’elle ne peut apporter la preuve des accusations. De l’image de l’homme menotté à celle de la femme qui ment, la «storytelling» a basculé à la suite d’une enquête apparemment fouillée.

Donc un procureur US ne craint pas de se déjuger lui-même au nom de la justice qu’il défend et par laquelle il accusait naguère. On aimerait voir cela plus souvent: que la justice reconnaisse ses erreurs. Elle n’en sortirait que grandie. C’est malheureusement trop rare, et la pingrerie de la conscience judiciaire que l’on rencontre fréquemment en Europe encourage à la défiance.

C’est aussi une remise en question pour qui a exprimé le désir d’une justice revancharde. Le gros poisson étant forcément mauvais dans l’imagerie populaire, il devait être coupable. Il ne l’est plus. Le petit devait être forcément victime, dans la même imagerie: on voit que ce petit est capable de mensonges comme n’importe quel gros.

Dans les contes de notre enfance, l’ogre était l’ogre. Ici on ne sait plus vraiment qui est l’ogre.

A méditer, dans cette époque où l’on taxe les politiciens et autres dirigeants de n’avoir plus aucune morale. Plus grand monde n’a de morale, et le petit ne répare pas le gros, au contraire: il confirme le délitement installé de la conscience morale de nombre d’individus qui forment nos sociétés. Ce n’est plus une question de classe, de race ou de genre qui est en cause, mais d’individus.


Le temps des procureurs

Oh, j’imagine que tous les «procureurs spontanés» que cette affaire a engendrés et qui ont jugé DSK coupable avant tout procès et sans avoir toutes les pièces, s’en sortiront par d’autres accusations. On va entendre que son argent lui permet tout. Que ses avocats ont déjà défendu la mafia. Que salir Madame Diallo ne signifie pas qu’il ne l’a pas agressée. Que l’abandon des charges ne prouve pas son innocence. Certes.

Mais il faudra mettre dans la balance l’avocat de Madame Diallo qui a été condamné récemment pour avoir utilisé délibérément d’un faux témoignage dans un procès. Qui fait état de lettres anonymes invérifiables. Qui lance des accusations tous azimuts, lesquelles sont ensuite généralement démenties. Qui fait de la politique et du communautarisme plus que du judiciaire. Qui visiblement utilise Nafissatou Diallo pour sa propre notoriété.
dsk22-2-Cyrus-Vance_scalewidth_630.jpg
Il faudra admettre que les preuves du dossier médical n’en sont pas. Ce sont des affirmations dont on ne peut établir la cause sur la base d’un simple examen. Le diagnostic reprenant les affirmations de la patiente, l’autorité médicale s’est déjugée. Elle ne peut en effet affirmer que ce qu’elle constate elle-même sans reprendre les propos du patient. Imaginez que vous tombiez en vélo, sur la tête. A l’hôpital vous dite que votre voisin vous a frappé. Si le médecin incrimine le voisin en écrivant: «plaie due à un coup», il envoie le voisin innocent en prison! Elle aurait donc dû dire: rougeur de la fourchette vulvaire (et non vaginale) compatible avec une agression, un viol, mais aussi avec un rapport normal et intense, ou avec un accident. E l’occurrence, ce rapport médical dessert gravement l’accusatrice parce qu’il montre que son emprise émotionnelle a conduit le médecin à la faute.

Plus quelqu’un en fait dans une accusation, plus il faut se méfier: c’est mon expérience, qui se confirme régulièrement.

Il faudra repenser aux multiples mensonges ou variations de l’accusatrice, dans cette affaire ou dans d’autres. Et aux incohérences qui ont émaillée le fil depuis le début et qui ont déjà été largement décrites et commentées. (Lire par exemple ici et ici). Pour un abandon des charges, il faut que la perte de crédibilité soit particulièrement importante. Une telle décision ne se prend pas à la légère.

Il faut enfin considérer que le procureur Cyrus Vance, s’il a réagi trop vite au début, a ensuite fait son travail en professionnel de façon apparemment exhaustive et fouillée. S’il abandonne les charges, s’il ne peut prouver l’accusation, pire: s’il doute avec des raisons objectives de la sincérité de Madame Diallo, un procès n’a plus aucune raison d’être.

Certains diront que l’abandon des charges ne prouve pas l’innocence de Dominique Strauss-Kahn. Mais rien ne prouve pour autant sa culpabilité. Et l’on ne peut passer les mensonges de l’accusatrice aux pertes et profits. Et dans ce genre d’affaire où il est très difficile pour un homme de montrer son innocence et où on ne lui fait aucun cadeau, un non lieu ou un acquittement est un signal particulièrement fort de non-culpabilité.

On verra ce qu’il adviendra de la procédure au civil, et si l’avocat de Madame Diallo, coutumier des exagérations, déformations et faux témoignages ou lettres anonymes, réussira à convaincre les jurés.

On saura demain le détail des motivations du procureur, qui doivent être assez graves. En l’état DSK doit être considéré comme innocent. Il y a une vérité judiciaire. Cette vérité judiciaire recouvre possiblement la vérité des faits. En tous cas il n’y a pas d’éléments qui permette à  une vérité judiciaire de confirmer la version de Madame Diallo. Pour les autres questions, le civil, l'affaire Banon, il sera temps d'en reparler ultérieurement. Madame Diallo a annoncé vouloir déposer une plainte en France pour subornation de témoin. Cela deviendrait-il de l'acharnement?


dsk22-3--00b52.jpgQuelles conclusions?

Malheureusement, et c’est bien l’horreur dans ce genre d’accusations: vous restez marqué à vie même si vous êtes déchargé de toute culpabilité.

Alors, fausse accusation? Malentendu? Trouble mental? Vengeance? Complot même? On n’en sait rien. Rien ne permet de l’affirmer, comme souvent dans ces cas. Mais de cette affaire gardons à l’esprit quelques conclusions temporaires.

- Une rumeur peut tuer, ou presque. De tout ce qui a été dit sur DSK par une meute qui ne se contenait plus, presque rien n’a été démontré. Et l'on ne peut accuser quelqu'un sur son passé parce que ce passé, vrai ou non, ne nous plaît pas.

Un homme accusé de viol est automatiquement coupable pour nombre de personnes, en particulier pour la justice, simplement parce qu’il est un homme.

- Les conclusions de rapports médicaux sont sujets à caution, et ce n’est pas la première fois que je vois des professionnels de la santé tirer des conclusions exagérées qui les placent en position de faute professionnelle.

- La question des allégations soit fantaisistes, soit irrationnelles, soit délibérément mensongères, est un fait de société d’une extrême gravité que la justice devrait empoigner avec une très grande fermeté. Aux Etats-Unis, une fausse accusation est appelée «la balle d’argent», parce que dans les westerns c’est la balle qui tue à coup sûr. Je rappelle ici que dans les conditions particulières de l’éducation nationale, en France entre 1997 et 2002, sur la demande de Ségolène Royal, 73% d’enseignants accusés ont été accusés à tort d’abus sur leurs élèves, selon l’enquête fouillée réalisée par Marie-Monique Robin dans le livre «L’école du soupçon». 73%: chiffre à méditer. Les fausses accusations causent malheureusement aussi un préjudice aux vraies victimes de viol, que l’on sera tenté de mettre en doute plus rapidement.

- Les mouvements féministes devraient réfléchir à deux fois avant de soutenir aveuglément par solidarité communautariste et par réflexe anti-hommes une femme dont le statut de victime n’est pas démontré.

- Ces mouvements féministes, et la société en général, doivent impérativement abandonner le stéréotype qui fait de l’homme un prédateur par principe; le sexisme misandre doit être démonté autant que la misogynie. Car une telle affaire ne peut prendre une telle ampleur que parce qu’elle est alimentée par les stéréotypes les plus éculés sur les hommes considérés comme les mauvais, les violents, les violeurs et les prédateurs.



Pour l’organisation d’une «Marche bleue»

En attendant, Monsieur Strauss-Kahn doit dorénavant être considéré comme innocent. Et l'on ne peut que regretter un tel gâchis.

Et je trouverais bien que s’organise par exemple à Paris, en septembre ou octobre, une «Marche bleue» contre les accusation fantaisistes ou mensongères. L’affaire Loïc Sécher, récemment innocenté par sa prétendue victime, et bien d’autres, sont là pour rappeler que des hommes voient leur vie brisée parce qu’une accusation a été lancé à la légère ou par vengeance, et que la justice n’a pas étudié les dossiers correctement.

 

 

manhattan2.jpg

PS: J'ajoute ici en mise à jour quelques éléments fournis cette nuit par le bureau du procureur:

- La crédibilité de la plaignante ne peut résister à "l'examen le plus élémentaire".

- Enfin, elle nie essayer de gagner de l'argent, mais il y a la fameuse conversation téléphonique en fulani avec son fiancé en prison où elle laisse entendre qu'elle peut se faire du fric sur le dos de DSK. Son avocat conteste la traduction, mais le procureur affirme qu'elle a été confirmée par deux traducteurs différents.

- Mais rien ne confirme qu'il lui ait agrippé le vagin et qu'il ait causé la fameuse rougeur, comme sa défense l'a suggéré.

On constate ici qu’il s’agit bien d’une rougeur, par d’un hématome ou d’une blessure de la gravité présentée initialement par l’avocat Kenneth Thompson.

Enfin ce point qui mérite commentaire:

- Il y a bien eu acte sexuel, mais "précipité" comme l'écrit le procureur. Nafissatou Diallo est entrée dans la chambre à 12 h 6 et DSK a passé un coup de fil à sa fille à 12 h 13. Donc tout a été consommé en moins de dix minutes, ce qui suggère, estime Cyrus Vance, un acte sexuel "probablement" non consenti.... Mais rien ne permet de le confirmer.

Le procureur suppose que l’acte sexuel a été non consenti. Le mot «probablement» permet à Madame Diallo de s’en sortir avec moins de dégâts moraux mais il signifie que le procureur n’a pas de certitude. Il se base uniquement sur la précipitation ou la rapidité pour supposer que l’acte n’aurait pas été consenti. Ce qui n’est qu’une spéculation. C'est d'ailleurs une position curieuse: rien ne permet de confirmer le non-concentement, mais c'est quand-même probablement non consenti. Rhétorique pour le moins étrange.

Juridiquement c’est notoirement insuffisant pour justifier une accusation.

Catégories : société 98 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il reste donc une relation relation sexuelle consentie (gratos)par une inconnue et qui a duré exactement 6 minutes selon le seul timing possible ! éclat de rire

    On se fout de qui ?

    On verra bien ce qui va se passer au civil. D'autant qu'en France on a une tentative de subornation de témoins qui s'ajoute au film.

  • Faut-il se congratuler d'avoir soutenu DSK et salué à Anne Saint Clair? Non.

    Faut-il affirmer que la justice américaine pratique l'excellence? Non

    Faut-il faire confiance aux médias? Non

    Faut-il faire confiance à la majorité des journalistes? Oui. Il n'y a qu'une minorité de journalistes -plouks et -menteurs afin de faire du "papier"

    Faut-il que "Diallo" et ces complices paient le prix fort pour ce qu'ils ont fait, oui. Normalement dans son cas c'est la prison, et restitution des sommes d'argent induement perçues.

    Faut-il penser qu'une organisation est derrière tout cela ? Oui, touts les documentaires montrent qu'il y a une organisation et soutient pour cette femme de confession musulmane. Quant à savoir si c'est local telle une organisation de petits mafieux, de quartier? Je ne sais pas.

    En attendant la "Barnon" devrait commencer à chercher une place "au bois de boulogne," sa mère fera le lit et le matelas.Les copines de la secte féministe s'occuperont de la communication et des poussières.

  • @ Synchro: il y a une storytelling pleine de bugs, et une femme dont la parole trouble a fait douter le procureur au point d'abandonner les charges. Que vouloir prouver d'autre?

  • @John,
    Juste une chose pour mémoire :
    On a dit qu'elle avait menti pour obtenir ses papiers et inventé un viol collectif :
    mais qui a prouvé qu'elle avait menti et comment ??? Comment peux t'on prouver qu'il n'y a pas eu viol quand on parle d'un viol qui s'est d'roulé dans un pays étranger et qui n'a pas été déclaré ?? ça m'intrigue (je n'ai pas tout suivi)
    D'autre part, malgré tout, j'espère qu'il restera possible dans l'esprit des gens qu'une prostituée se fasse vraiment violer.

  • Patricia,

    Je vous entends bien et l'on ne doit pas conclure de cette décision que le viol - d'une prostituée ou de n'importe qui - est une invention à chaque fois. Je crois que cette affaire montre à quel point les choses sont difficile pour les deux protagonistes: pour une femme vraiment violée, pour un homme accusé faussement.

    Sur vos questions précise, c'est elle-même qui a reconnu avoir inventé ce viol collectif pour s'attirer la sympathie et obtenir les papiers d'immigration.

  • Oooh, j'en vois qui sont déçus !

    Ainsi, le vilain juif socialo n'est pas reconnu coupable d'"ogritude" dans cette affaire grotesque et puant le coup monté (je l'ai dit le premier jour).

    Mais que les déçus se rassurent, cette lamentable histoire, outre qu'elle aura mis une fois de plus en lumière la délirante justice américaine, aura atteint au moins l'un de ses buts (à part le fric bien sûr): dynamiter définitivement toute possibilité de candidature présidentielle d'un homme doué et intelligent (sauf en matière de femmes évidemment).

    La fausse affaire Strauss-Kahn, ce n'est rien, juste cinq ans de sarkozie imbécile de plus. Une paille !

  • John,
    ELle aurait donc avoué avoir menti devant le grand jury.
    Pourtant, personne n'aurait eu les moyens de prouver qu'elle avait menti pour obtenir ses papiers. Quel but ???
    Pour le moins surprenant pour une manipulatrice sensée gèrer 5 portables et plusieurs comptes bancaires.
    Je ne pas sure du tout qu'il y ait eu relation forcée mais pas sure du tout non plus qu'elle n'ait pas eu lieu.
    Quid de son compagnon en prison ???
    Quid de l'homme déja présent dans la chambre qui lui a dit qu'elle pouvait entrer ???
    Il y a autre chose la dessous qu'on ne connaitra jamais.

  • Je n'ai jamais cru un seul instant que DSK pouvait être coupable, j'ai toujours pensé à une manipulation, pas un complot, par des personnes connaissant ses problèmes de libido, il a été dit que la soubrette avait réclamée de l'argent après l'acte, grand bien lui a pris de ne pas avoir payé car la femme de chambre aurait quand même dénoncée le viol et prétendue ensuite qu'il lui avait donné de l'argent pour acheter son silence, "tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise", la Diallo a trop tirée sur la corde et son avocat de toute évidence voyait a travers elle une façon inespérée d'être enfin reconnu comme le justicier noir face aux blancs, une revanche sur l'histoire en quelque sorte, quoi de plus gratifiant pour la communauté black de voir le deuxième personnage de la planète sur le plan politique être crucifié à la face du monde. DSK a fait des erreurs soit mais le piège n'était pas parfait hélas. A DSK, courage "marackchi"le chemin va être encore éprouvant et long, tes détracteurs guettent tes moindres mouvements mais ils finiront par se lasser. Un Marocain Casablancais admirateur.

  • Patricia: en effet. La storytelling restera incomplète. Mais je serais riche, je ne mettrais plus les pieds au Sofitel...

    @ Philippe-Emmanuel: on peut en effet se demander à qui sert le crime...

  • @ Léon1er: Bonsoir le Maroc! J'ai quelques bons amis marocains en France, et un bon souvenir d'un voyage à Zagora fait il y a quelques années!

    ;-)

  • Il est bien cet "homme libre" . . . il a tout compris . . .
    La Sarkozie n'en est pas à une entourloupe près, tous les coups sont permis.
    Il a éliminé DSK de la présidentielle de la manière la plus vile, à l'image de sa personnalité.
    La France est aujourd'hui sujette d'un LAQUAIS des fortunes de l'exagone.
    Rien n'est trop pour plaire aux membres du "Club du Fouquet's" qui exploitent son égo "Naboléonien" (je ne suis pas FN, oh non ! . . . mais il faut se rendre à l'évidence d'une Présidence française tenue par un "Valais")
    On parle du "Printemps Arabe" ?
    La France se réveillera bientôt . . .
    des Pétainistes et autres Laquais de la corruption financière ou raciste actuelle.

  • @ Bravo Charly (Papa Tango Charly........)
    "Il a éliminé DSK de la présidentielle de la manière la plus vile, à l'image de sa personnalité"

    Il faudrait arrété un peu les experts Miami.
    Sarkozy n'a éliminé personne.
    Je veux bien que vous ne soyez pas proche du pouvoir et de son mode de fonctionnement mais quand même..
    Il faut être un vrai gogo pour penser qu’on organise un complot international en s’octroyant 10 minutes de fourchette d’action à tout casser sur un coup de téléphone portable improbable avant le décollage d’un avion pour la France..
    Les complots sont bien plus huilés que ça et la cible confortablement en ligne de mire avant le tir croyez moi...

  • Patricia,

    Comme vous le souligniez plus haut, on ne sait pas si il y a eu réellement une montée d'adrénaline de DSK, une enième mythomanie d'une "réfugiée" guinéenne, ou un coup montée d'une complexité mathématique derrière tout ça. Que disent les médias ? Juste ce qui peuvent leur faire gagner leur bifteack rien de plus. La vérité n'est pas de notre ressort simple mortels. Nous vivons dans un monde si corrompu, qu'elle ne lui en laisse plus la place ...

  • Yes, Kasilar.

    :-/

  • Qui est fondé à poursuivre la mythomane guinéenne, d'une part, pour avoir menti à la justice alors qu'elle était sous serment et, d'autre part, pour avoir menti au Département de l’Immigration ? A ma connaissance, aucune action en justice ne la vise actuellement. Comment cela se fait-il?

    Et finalement, DSK est-il fondé à porter plainte contre cette menteuse pathologique pour le tort qu'elle lui a fait subir ?

  • @ Giona

    L'affaire n'est pas terminée, elle commence pour DSK, il va de soit que cette affaire fera l'objet de livres, de publications, d'interviews, film.. qui n'ont seulement vont rapporter de l'argent à leurs auteurs, mais il faut le penser, remettre les pendules à l'heure.

    Je ne serai pas étonné d'une inculpation de "Diallo" dans les jours qui viennent sinon ça voudrait dire que la justice US ne vaut guère mieux que la justice des monarchies despotes.

  • Quelques précisions, d’après les éléments fournis hier soir par le bureau du Procureur Vance:

    La crédibilité de la plaignante ne peut résister à "l'examen le plus élémentaire".

    Enfin, elle nie essayer de gagner de l'argent, mais il y a la fameuse conversation téléphonique en fulani avec son fiancé en prison où elle laisse entendre qu'elle peut se faire du fric sur le dos de DSK. Son avocat conteste la traduction, mais le procureur affirme qu'elle a été confirmée par deux traducteurs différents.

    Enfin, elle nie essayer de gagner de l'argent, mais il y a la fameuse conversation téléphonique en fulani avec son fiancé en prison où elle laisse entendre qu'elle peut se faire du fric sur le dos de DSK. Son avocat conteste la traduction, mais le procureur affirme qu'elle a été confirmée par deux traducteurs différents.

    Mais rien ne confirme qu'il lui ait agrippé le vagin et qu'il ait causé la fameuse rougeur, comme sa défense l'a suggéré.

    On constate ici qu’il s’agit bien d’une rougeur, par d’un hématome ou d’une blessure de la gravité présentée initialement par l’avocat Kenneth Thompson.


    Enfin ce point qui mérite commentaire:

    Il y a bien eu acte sexuel, mais "précipité" comme l'écrit le procureur. Nafissatou Diallo est entrée dans la chambre à 12 h 6 et DSK a passé un coup de fil à sa fille à 12 h 13. Donc tout a été consommé en moins de dix minutes, ce qui suggère, estime Cyrus Vance, un acte sexuel "probablement" non consenti.

    Le procureur suppose que l’acte sexuel a été non consenti. Le mot «probablement» permet à Madame Diallo de s’en sortir avec moins de dégâts moraux mais il signifie que le procureur n’a pas de certitude. Il se base uniquement sur la précipitation ou la rapidité pour supposer que l’acte n’aurait pas été consenti. Ce qui n’est qu’une spéculation.

    Juridiquement c’est notoirement insuffisant pour justifier une accusation.

  • Il l'a fait mais ce n'était pas avec Blanche-Neige, juste une cochonne excitée éblouie par son corps d'athléte, donc c'était gratuit et par pur désir altruiste!!
    Qui peut croire cela? la cause des femmes (surtout pauvres et noires) n'est même plus celle de l'époque de la Case de l'Oncle Tom.
    Elle a débité le discours appris par les ONG à ceux qui veulent trouver du travail aux USA, un mensonge bien huilé, lui s'est dégagé des problèmes de le MNEF, de la cassette Mery, de ses adultères.... rien à voir!
    Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront Blanc ou Noir (encore plus dans ce cas précis).

  • "en France entre 1997 et 2002, sur la demande de Ségolène Royal, 73% d’enseignants accusés ont été accusés à tort d’abus sur leurs élèves"

    Mazette ! Ségolène Royal aurait demandé à ce que 73% d'enseignants accusés soient accusés à tort ? Elle aurait demandé d'accuser à tort des enseignants ? Ou elle a encouragé à signaler les abus sur les élèves ce qui a favorisé les fausses déclarations ? Quelle méchante femme ! Elle aurait mieux fait de demander de ne surtout pas signaler les abus commis sur les élèves, comme il n'y aurait pas eu de fausses déclarations. Ni de vraies par contre...

  • Fabrice: Ségolène Royal, dans le climat de l'affaire Dutroux où l'on voyait des pédophiles partout, a recommandé de dénoncer même les rumeurs. Elle porte donc une part de responsabilité dans ce gâchis.

  • John, le Procureur, en disant que l'acte avait été probablement contraint, n'essaie pas de sauver l'honneur de Diallo, il dit ce qu'il pense, et puis voilà. Le problème est en réalité qu'une victime discréditée dans sa parole ne peut pas gagner un procès au Pénal aux Etats-Unis, et que le Procureur est aussi chargé de ne pas faire dépenser du temps et de l'argent à l'Etat inutilement: c'est un souci constant, en Amérique! En revanche, par l'idée que l'acte n'a sans doute pas été consenti, il encourage tout à fait à poursuivre l'affaire au Civil. C'est bien ce qu'il faut lire, ce qu'il faut comprendre, et non tout ce qu'on a pu dire, que le Procureur se soucierait réellement de la moralité des uns et des autres, du destin politique de Truc ou de la réputation de Machine. C'est du roman.

  • Rémi,

    Je pense qu'il n'aurait pas dû dire cela. Ou bien il peut démontrer une agression, ou bien il ne le peut pas. S'il ne le peut pas sa conviction personnelle ne vaut pas tripette.

    En disant cela il continue le "procès public" initié par l'avocat Kenneth Thompson. Il continue le spectacle au lieu d'y mettre fin. Pas cohérent, puisqu'en même temps il demande un non-lieu qui devrait être une fin. C'est même franchement moche, puisqu'ainsi de nombreux commentateurs continuent à alimenter la culpabilité de quelqu'un pour qui on va pourtant demander un non-lieu. Il dit à l'accusatrice: "Tu n'es pas crédible, ta version est pourrie, personne ne peut te faire confiance, donc ce que tu racontes est nul et non avenu, mais va quand-même au civil essayer de lui soutirer un max de fric"...

    Ou la justice et le actes judiciaires ont un sens, ou ils n'en ont pas. Il ne peuvent avoir deux sens complètement opposés. Un non-lieu, un abandon de procédure signifient que l'accusation ne peut faire la preuve, donc qu'elle ne tient pas. Dès lors, si l'on ne peut faire la preuve on admet qu'il n'y a plus rien à dire. On laisse ce genre de commentaires accusateurs pour le café du commerce. Un procureur qui s'amuse à cela se discrédite.

    Cela dit, au point où il en est, il n'a plus grand chose à perdre. Ses arrières-petits-enfants porteront encore la honte de ce procureur...

    Il envoie un double message. C'est peut-être lui-même qu'il tente de sauver, vu sa précipitation du départ reconnue largement.

  • Au fond, en se questionnant plus loin, comment Madame Diallo a-t-elle pu commettre autant de bourdes? Pourquoi son avocat a-t-il été excessif au point de la desservir?

    Et si c'était cela la stratégie: tout faire pour annuler un procès pénal, tout en gardant des chances de gagner au civil... Machavélique, non?

  • En disant cela, le Procureur, essaie simplement de se faire aussi passer pour une victime.
    Le message est avant tout politique et subliminal du type " j'avais tout pour bien faire, mais c'est de la faute à la plaignante , si peu fiable !"

    Histoire de sauver ses fesses, ooops, je voulais dire la face !

  • @ Aoki: cela a du sens.

  • Moi, je pense que le Procureur a le droit de donner son opinion personnelle, et qu'un jugement est aussi affaire d'intime conviction. Je pense que le culte de la preuve absolue est une blague, un argument qu'on brandit pour faire taire ceux qui ont une impression sur les faits qui n'est pas celle qu'on voudrait. Mais sinon, il encourage réellement à poursuivre au Civil, et indirectement, il encourage les victimes à faire attention à ce qu'elles disent, et à rester dans la vérité face à la Justice. Il a raison, il y a tellement de philosophes qui prétendent que toute vérité est relative que finalement, bientôt, on ne pourra plus juger personne, même dans un tribunal.

  • (Mais il va sans dire que la vérité en soi ne dépend pas réellement non plus de ce que décide l'Etat ou ses représentants, y compris les juges.)

  • "Une baffe de la justice américaine à l’encontre de tous les préjugés que les européens se sont faits. Cette justice est capable de changer de cap à 180° si elle considère qu’elle ne peut apporter la preuve des accusations".

    Ma version :

    Une baffe pour la justice américaine qui a tendance à accuser sans preuves et doit souvent changer de cap à 180°. Elle bafoue ainsi le principe de la présomption d'innocence qui prévaut encore dans nos contrées, dieu merci.

  • Euh, disons que en l'absence totale de preuve, d'un côté ou de l'autre, on est en présence de deux vérités contradictoires, l'un(e) ment, c'est évident.
    Le nabot sexagénaire érotomane supérieurement intelligent et pourri de pognon, habitué aux succès faciles et aux filles de joie de luxe qui tout d'un coup se dit :"Tiens, je vais varier les plaisirs et celle-là, je vais la violer. A un mois de me présenter à la Présidentielle française, ça va me faire une pub d'enfer..."
    Ou alors
    La pauvre femme de ménage, ex-beauté du village, évoluant dans un milieu où il est quasi recommandé d'arnaquer les blancs (style "C'est de la récupération, suite à tout ce qu'ils nous ont fait subir") qui escroque les services sociaux, blanchit de l'argent de la drogue, réussit à faire croire aux flics de l'immigration qu'elle a subi un viol en groupe, ment à sa famille sur ses activités réelles et s'avère nettement mieux informée et "à la redresse" pour employer un terme d'argot? Une aventurière trentenaire d'1m80, donc, qui se dit: "Ce mec dans cette suite est bourré de pognon, c'est la chance de ma vie. Je vais me le faire et ensuite, je vais le faire chanter"
    Cherche à qui le crime profite...
    Et à part ça, bien d'accord avec Jacphil, mais à tout prendre, mieux vaut un proc qui reconnait ses erreurs qu'un(e) proc qui s'entête et s'obstine dans l'erreur judiciaire. N'est-ce pas John ?

  • Séraphin: sûr. Ça change...

  • John, il y eut dans les médias comme sur votre blog un "réflexe "palvovien"

    Une seule version, et des sentiments. Une femme, escroc, -mais femme de "couleur" qui plus est, musulmane, il n'en fallait pas plus pour déclencher une "guerre" contre les hommes, l'argent, la réussite, les blancs etc...La grande boîte noire c'est ouverte...

    Tirer sur un homme qui est -aussi de confession -Juive.

    -Il faut constater que la "communauté" coupable de complexes d'infériorité, d'ignorances, à poursuivit une politique connue des initiés "la Taquyia"! Ce faisant, entraînant des gens sincères et honnêtes dans un sentimentalisme aveuglant.

    DSK est un type bien, Anne Saint Clair une grande dame. C'est ce que j'ai écrit depuis le début. L'amour sincère d'un couple est puissant. Cette puissance dérange elle augmente la méchanceté,la jalousie. l'arrogance de certains croyants qui feraient bien de balayer devant leur porte, vu ce qu'ils ont comme feuille de route et de comportements envers les femmes -entre autres.

    Cette "femme escroc" est capable du pire, jamais du meilleur, ses mensonges en attestent.La puissance de sa croyance à escroquer les uns et les autres démontre une capacité de destruction surtout dans "ce domaine"...Le sexe.

    Anne Saint Clair démontre sa capacité de femme à prendre des responsabilités dans une honnêteté sans faille pour l'amour qu'elle porte à "son homme"...

    L'amour et la sincérité sont gagnants dans tous procès.

    Il faut retenir la réaction de la -communauté, elle en dit long sur "la feuille de route"

  • Il faudrait vérifier le compte bancaire du procureur, ça se paye d'abandonner un procès quand on pense qu'il y a matière.
    Une personne tétanisée par la peur, surtout en situation irrégulière sera en état de faiblesse quelque soit sa carrure. Un Bonobo en rut a une force décuplée.
    Si n'allaient au procès que les non coupables que ferait-on des autres?
    DSK est peut-être malin, c'est du moins sa réputation, bien qu'il n'ait jamais pu intégrer l'ENA alors que la candidate PS qualifiée de "Dinde" y était rentrée boursière sans bénéficier d'appuis, mais bon, c'est une bonne femme et on sait ce que valent les femmes toutes des P.... ou alors des quotas.
    La plaignante avait droit au procès, le Procureur le savait mais il a besoin d'argent pour sa campagne.

  • Rémi, je ne pense pas que toute vérité est relative. Par contre les opinions et les convictions le sont beaucoup plus.

    Dans un procès criminel, il faut des aveux, des preuves matérielles, des témoignages crédibles ou un grand ensemble d'indices concordants pour décider d'une culpabilité ou non.

    Tout doit donc être analysé avec grand soin. Une impression ne fait pas une vérité. La rhétorique d'un avocat non plus. La conviction d'un procureur non plus.

  • Tout cela montre qu'USA il vaut mieux être blanc que noir, riche que pauvre, homme que femme et juif que musulman !

  • Autre surprise, c'est de découvrir que, pour obtenir l'asile politique, les demandeurs disent strictement que la vérité sur leur vie dans leur pays !

  • Le mensonge pour obtenir l'asile politique c'est à cause du système mais finalement ça entraine moins de malheur que les mariages blancs et les enfants qui naissent uniquement pour donner une carte de résident aux demandeurs d'asile, les faux étudiants, les faux touristes, on peut augmenter la liste.

  • Le document de 25 pages de Cyrus Vance est partiellement traduit sur Libération. En voici un passage, disons, ... troublant...


    "2. A deux reprises, le 16 et le 30 mai, Nafissatou raconte aux procureurs avoir été victime d’un viol collectif en Guinée. Le 30 mai en particulier, elle fait un récit « précis et poignant » du nombre de ses attaquants, et de la présence de sa fille de 2 ans alors, « arrachée à ses bras et jetée au sol ». Elle montre des cicatrices, qu’elle attribue à ce viol. « Les deux fois, la plaignante a raconté le viol avec beaucoup d’émotion et de conviction, écrit le procureur : elle pleurait, parlait avec hésitation, et semblait désespérée, ce que l’on pouvait comprendre »… Quelques jours plus tard, le 8 et 9 juin, Nafissatou avoue avoir « entièrement inventé cette agression ». Elle a raconté tout cela pour rester cohérente avec sa demande d’asile, où elle avait fait état de ce viol, explique-t-elle. Les procureurs vérifient et découvrent… qu’il n’est pas question de viol dans son dossier d’asile. Nafissatou Diallo explique alors qu’elle avait répété ce récit de viol avec un homme qui l’avait préparé à sa demande d’asile… Pour le procureur, il est non seulement «très significatif » que l’accusatrice ait déjà inventé un récit de viol, mais aussi qu’elle ait une telle « capacité à raconter une fiction avec une conviction totale ».


    http://washington.blogs.liberation.fr/great_america/2011/08/affaire-dsk-les-mensonges-de-nafissatou-diallo.html

  • "Pavlovien" excusez moi.

  • Les mensonges de Madame Diallo sont accablants ! Comment pouvoir encore croire ce qu’elle dit ?
    Dominique Strauss-Kahn a surtout un bon dos et un solide compte en banque !

  • @RM
    Même une vérité peut être relative dans le regard humain, question de position et de point de vue (l'histoire des aveugles et de l'éléphant, pour ceux qui connaissent).
    Cela dit, non un procureur se devrait de rester factuel. En l'occurrence si Cyrus Vance jr, ne le fait pas vraiment, c'est surtout pour une question d'image à conserver.

    @Rosine
    je voudrais bien savoir par quel jeux le procureur aurait touché de l'argent pour stopper la plainte ? De l'argent de quelle provenance ? C'est un peu délirant à mon sens.

    A part cela les projections personnelles continuent à bon train, de faire feu de tous bois.
    Un pur bonheur navrant !

  • Cyrus Vance va demander au juge l'abandon des charges contre l'ancien directeur du FMI accusé du viol de Nafissatou Diallo. Il justifie sa position dans un rapport de 25 pages. J’estime que ce rapport devrait être porté au grand public ! Et j’estime aussi que les mensonges devraient être sanctionnés très sévèrement et que l’on pourrait être remboursé de tous ses frais et des manques à gagner !
    Les 100.000 $ de la Sainte Nitouche de Nafissatou Diallo ne suffiraient pas à dédommager DSK !

    Tous les gens qui ont été faussement accusés (Chiffre au 10/2008 : plus de 2 millions de sites et blogues sur Internet) peuvent témoigner que le « Mensonge Tue » !

    En Amérique, les hommes n’osent plus approcher les femmes, ni les draguer ! Ce sont UNIQUEMENT les femmes qui draguent ! Et ça commence à arriver chez nous, en Europe !

  • 7 minutes???????????? ca ressemble à un rapport fulgurant et irrésistible.
    je ne sais pas si dsk a usé de force ou si il a eu une envie partagée par la femme de chambre et on ne le saura peut-être jamais d'ailleurs alors affirmer de manière tranchante que lui est coupable ou non elle est coupable ou non me semble imposiible à vérifier mais bon pendant ce temps là on ne parle plus de fukushima ou autres "pécadilles".

  • Précision du rapport de Cyrue Vance:

    Un mot a été omis dans la traduction. En page 23 du rapport il est dit que la rapidité du rapport avait initialement fait penser à une relation non consentie.

    Le mot "initialement" recadre un peu plus les propos du proc.

  • DSK a grand intérêt à arroser (d'argent) pour arrêter l'affaire et le futur procès car il serait obligé de s'expliquer lui aussi sur les moments précédent l'acte, les visites reçues, celles proposées, la description de l'acte, il y aurait enquêtes et incursions dans sa vie passée privée.
    Tout s'achète, il faut le reconnaître.
    Le procureur a dû subir des pressions phénoménales de tous les lobbies mais le plus puissant c'est l'argent.
    Anne Sinclair a une responsabilité, celle d'avoir voulu mettre au pouvoir un homme malade, elle savait, cautionnait, mais il n'aurait pas été le premier. Quel gachis.

  • Oups, j'avais lu "les propos du porc" :)
    "En page 23 du rapport il est dit que la rapidité du rapport avait initialement fait penser à une relation non consentie."
    Ce qui n'a strictement aucun sens d'ailleurs : Il y a des rapports consentis qui durent 7 minutes.
    Imaginez que ça vous prenne comme ça en plein restaurant,entre le plat principal et le dessert : c'est à peu près le temps que ça va durer sachant que vous n'allez tout de même pas accaparer les toilettes des dames plus d'une heure, c'est pas très confortable.

  • Patricia: MDR!!! Un peu d'humour ça fait du bien (à propos du porc...) :-)))

    Oui, 7 min à l'apéro en mangeant des chips, ça le fait, et des fois l'excitation de la rapidité augmente l'intensité. Par contre au resto, les toilettes... faut quand même bien choisir l'établissement. Moi je suis sensible aux odeurs...

  • ah les lieux insolites pour les irépréssibles envies!!!Anne Sinclair a fait un choix d'homme, elle semble l'assumer pour le moment, c'est sur que dsk lui doit une fière chandelle, mais bon il n'y a pas un modèle unique de couple et celui-ci fonctionne parfois sur des critères qui nous échappent mais c'est du domaine privé où la morale n'a pas son mot à dire....heureusement d'ailleurs

  • New-York: le non-lieu vient d'être confirmé.

  • John,
    Je sous entendais endroit select.....le style "powder room" plus que toilettes à la turque bien arrosées mouches volantes comprises.
    Trêve de plaisanterie, j'espère que DSK va dorénavant faire preuve de beaucoup de prudence parce que je ne serais pas étonnée que sa petite histoire déclenche des vocations.
    Sa grosse faiblesse pour les femmes et le montant de la fortune de son épouse étant maintenant de notoriété plus que publique, quoi de plus tentant pour une manipulatrice de prendre tout son temps avant de ne pas le louper....

  • Le document de 25 pages de Cyrus Vance est partiellement traduit sur Libération. En voici un passage, disons, ... troublant...

    ==> L'extrait est accablant.
    Ça finis en non lieu, DSk n'est donc pas innocenté, il n'est pas déclaré non coupable, il aura toujours l'étiquette du violeur sur la tête, la fameuse double peine.

  • @ rik: Oui. Moche.


    @ Victor: rassurez-moi: c'est du 2e degré?

  • Kenneth Thompson refait le procès devant la presse. Lamentable.

    Vu les mensonges que lui aussi a proféré, lui qui vient d'être condamné pour usage délibéré de faux témoignage dans un procès, cet avocat est un pourri. Il utilise sa couleur de peau, le féminisme, etc, pour passer ses saloperies.

    Il faut le faire taire, car il fait un tort énorme aux femmes, aux noirs, bref à ceux qu'il prétend défendre. En fait il les utilise à son profit, pour faire son trou.

    Avocat de m...

    Ca me met en colère!



    Patricia, heureusement que vous me faites sourire. Oui, endroit sélect... Et pour DSK, en effet.

  • Pas du tout ... les juifs de New York se sont arrangés entre eux !
    C'est dégueulasse pour la pauvre p'tite musulmane qui passe à la casserole !

    Menteuse oui, mais aussi violée !

  • John, il n'a pas dit que c'était certain, mais seulement que c'était probable. Je pense qu'il a le droit de le dire.

  • Et bien Victor j'ai ôté ce commentaire aux relents d'antisémitisme. Si vous en remettez un je vous bannis.


    Rémi: un mot a été omis dans la traduction, que j'ai repris plus haut: le mot initialement indique qu'au début il y a cru. Mais il a changé d'avis. Donc il ne dit plus qu'il croit à une relation contrainte.

    Mais je pense pour ma part. Malgré cela, qu'il a un devoir de réserve. Qu'il assume dans la solitude et le secret. En mettant au public il se dédouane et au final se montre fort lâche. Je rejoins en ce sens le comm de Aoki plus haut, disant que Vance se défausse sur Diallo pour tenter de justifier sa précipitation initiale.

  • Cela n'a rien d'antisémite ... c'est une vérité qui ressortiras ailleurs que sur les blogs.

  • Rosine,

    Même si c'est absolument improbable

    1)DSK a démissionné le 19 mai, il n'a plus une position d'influence envers qui que ce soit
    2) Fait-il partie des plus grandes fortunes du monde, pour pouvoir se permettre de manipuler un procureur des Etats Unis, avec le nombre de fouineur excités par cette affaire ?
    3) Un procureur aussi visible médiatiquement prendrait un tel risque ?

    Je confirme, c'est vraiment du délire

  • De nombreux lobbies soutiennent DSK, il y a les puissants, les riches, les reconnaissants et l'appartenance de naissance. J'ai travaillé plusieurs années dans des milieux très aisés de Central Park et suis consciente que tout s'achète, si ce n'est par l'argent c'est par les arrangements et les services entre semblables, c'est partout pareil réflexe de caste.
    Cyrus Vance n'a pas vu où il mettait les pieds, pourtant la cause lui semblait vraiment évidente, il a quand même dû se résigner à abandonner les charges, il va certainement le payer très cher, j'espère que la reconnaissance envers son geste sera suffisante.
    J'espère que Nafissatou sera bien protégée, sa vie va devenir difficile.

  • Pour les déçues et (us) lisez le roman de "homme libre" "le diable en été" et saoulez vous au champagne c'est excellent pour la santé du moral....

    Si possible faites l'amour sincèrement, pas la guerre!

  • John, les termes qu'il utilise indiquent, comme élément matériel, le laps de temps très court, qui tend à indiquer une relation forcée, mais évidemment, ce n'est pas sûr. C'est ce qu'il dit, il a raison. Je ne vois pas pourquoi il devrait le garder pour lui. La brièveté du contact est bien un indice, mais il veut dire qu'il n'est pas suffisant pour faire un procès. Au fond, il ne donne pas son intime conviction. Il ne dit rien. Il évalue les éléments existants, leur force d'argument. Il admet que la contrainte est une possibilité, que le temps bref du contact le suggère. Et ma foi, c'est bien le cas. Cependant, il ne certifie rien. Chirac, c'était dix minutes douche comprise, mais remarquez que c'était avec une collaboratrice qu'il connaissait bien, et non une femme de chambre qu'il ne connaissait pas avant. Mais ici, le temps de la douche a pu être remplacé par une discussion pleine de convergence entre les deux parties: pourquoi pas? Quand on est d'accord dès le départ, pourquoi parler? Cela dit, le temps de la conversation même dans ce cas a dû être trop court, et il reste immoral de ne pas tenir des engagements même implicites: même si tout était venu de ce que le monsieur n'a pas voulu honorer grandement la dame, en termes financiers, cela revient bien à une contrainte, puisque le contrat n'a pas été tenu: il y a eu tromperie. Ce n'est pas parce que la prostitution est illicite que les contrats qui l'impliquent peuvent être traités n'importe comment, sinon, cela s'apparente bien à une contrainte. Que cela n'ait pas été dit clairement et non compris par le monsieur, c'est possible, ou alors y a-t-il eu désaccord sur la somme? Mais dans ce cas, c'était bien à lui de se renseigner, quand on prend quelque chose au restaurant sans regarder le prix, on ne peut pas se plaindre après. Ce n'est peut-être pas aussi grave qu'on pouvait le penser, mais dans tous les cas, qui peut penser que le monsieur n'est pas minimalement dans son tort, et qu'il n'est pas un peu, un peu je ne dirais pas quoi, mais cette histoire ne donne pas l'image de quelqu'un de posé, maîtrisé, intelligent, sérieux, mais de quelqu'un qui est tout le contraire.

  • (La seule chose qui donnerait tort à Nafissatou, c'est qu'elle ait changé les conditions de son consentement entre l'avant et l'après. Peut-être qu'ils s'étaient mis d'accord sur un truc, et qu'il l'a forcée à en faire un autre. Mais pourquoi aurait-elle changé les termes de ses conditions? Elle aurait réfléchi pendant les trois minutes de volupté de cet étalon de vingt ans?)

  • Dieu c'est invité à la fête en l'honneur de DSK. Il a fait trembler la terre!

    Dieu merci pour ta décision...Amen.

  • Rémi, nous n'avons pas le même sentiment à l'égard du procureur. Ce n'est pas grave, et je ne saurais dire qui a raison. Nous sommes limités par le manque d'informations claires et nous ne pouvons pas faire mieux. Pour ce qui est de l'hypothèse du contrat, c'est intéressant. Mais si c'est vrai la vengeance est un peu disproportionnée!

  • "On verra bien ce qui va se passer au civil"

    Il ne se passera RIEN! NADA! Ils croyaient déjà au pénal qu'ils allaient se dorer au soleil jusqu'à la fin de leurs jours. Mais il sont tombés sur un os: NON COUPABLE! Il en sera de même au civil avec le rapport de 25 pages qui taxe l'escroc en jupons de malhonnête et de menteuse! Les procès en civil aux Etats-Unis s'arrêtent pour la majorité à une négociation.... - le but recherché depuis le pénal par cette bande de malotrus - et là encore, NADA sera la réponse dans deux ans, car cela n'est pas pour demain!

    Pour les autres, il fallait suivre avant de se relancer dans des conjectures! DSK EST LIBRE et BLANCHI de toute cette boue qu'on le veuille ou pas! L'appel du fantoche avocat a été rejeté et le passeport lui sera remis demain!
    J'en connais qui vont rire jaune à son retour à Washington et en France.

    Quant à la Banon, elle ferait mieux d'aller se faire soigner et de se tasser surtout après la photo récente, où elle se fait tripoter les seins par deux journalistes, qui circule sur le net. Le texte qui suit ne servira pas sa défense!

    ------

    Pierre NOËL, cela fait deux séismes à NEW-YORK, sauf que celui de DSK a été planétaire. Le Procureur s'avançait pour parler quand tout s'est mis à trembler. Pire que le coup de tonnerre de ce qu'il avait à dire.....

    L'usurpateur de mon pseudo continue à faire des siennes!

  • "Et finalement, DSK est-il fondé à porter plainte contre cette menteuse pathologique pour le tort qu'elle lui a fait subir ?"

    C'est ce que j'espère Giona. Je la voyais même ressortir menottée. Le séisme a fait taire le Procureur... J'aimerais bien savoir ce qu'il avait à nous apprendre en plus du rapport... N'est-ce pas au Procureur de porter plainte pour le préjudice causé, par ses mensonges, à son cabinet et à DSK?!!!!!
    En tout cas, je ne vois pas l'affaire en rester là!

  • "Kenneth Thompson refait le procès devant la presse. Lamentable.

    Vu les mensonges que lui aussi a proféré, lui qui vient d'être condamné pour usage délibéré de faux témoignage dans un procès, cet avocat est un pourri. Il utilise sa couleur de peau, le féminisme, etc, pour passer ses saloperies.

    Il faut le faire taire, car il fait un tort énorme aux femmes, aux noirs, bref à ceux qu'il prétend défendre. En fait il les utilise à son profit, pour faire son trou.

    Avocat de m...

    Ca me met en colère!

    "

    Oui c'est triste tout de même, mais le rôle d'avocat se limite à mentir pour se faire du fric.
    "Les avocats portent des robes pour mentir aussi bien que les femmes. " Sacha Guiltry
    C'est bien pourquoi je n'ai jamais eu aucune sympathie pour ces personnes

  • Anne sinclair est une très grande dame et j'ai une très grande admiration pour cette femme. Ce couple a le droit de vivre dans la paix et la sérénité arrêtez de les persécuter. Que de véritables assassinats sur enfants et vieillards n'ayant pas suscité autant d'intérêt qu'une vile histoire de blanc et noir ou de pauvre et riche!!!!!!!!!!

  • Rosine, vous dites des bêtises, les riches ne soutiennent pas DSK. En particulier pas les riches français, comme les deux fondateurs du groupe Accor, qui lui reprochent de vouloir taxer les français résidant à l'étranger, comme le fait Washington de ses concitoyens. Et pas non plus les riches des Etats-Unis ou d'ailleurs, qui n'aimaient pas trop son travail au FMI où il a clairement fait avancer les intérêts des pays en développement.
    Rémi, c'est un fait que les occasionnelles africaines - qui ne se considèrent pas comme des prostituées - ont coutume de se faire rétribuer après l'acte et non en avant, en exigeant un "petit cadeau". A tue tête au besoin. Ce que DSK a effectivement pu refuser non par avarice, mais par crainte de voir débouler les flics dans la chambre, la prostitution étant illégale à New York... Un piège infernal, son seul tort (et il n'est pas mince) étant d'y être tombé.
    Nafissatou a aussi pu dès le départ décider qu'elle allait faire chanter le personnage, et même être entrée dans la suite (voir y avoir été introduite) en toute connaissance de cause. Cela collerait assez bien avec ce que l'on sait aujourd'hui du personnage.

  • Ci-dessous le rapport correctement traduit en français du procureur Vance

    http://www.rue89.com/2011/08/23/abandon-des-poursuites-contre-dsk-le-document-en-francais-2reur18883

  • Je ne dis pas de bétises, je ne pense pas comme vous.
    Les réseaux qui soutiennent DSK sont puissants car ils tissent leur toile dans l'argent, le pouvoir, les medias, les milieux artistiques.
    Quant à son rôle positif au FMI, les journaux américains et autres ne semblent pas tous partager votre opinion mais ce n'est pas la question.
    Le problème c'est le viol ou l'acte non rétribué puisqu'il faut admettre les deux points de vue.
    C'était pipé d'avance et la plaignante n'avait aucune chance de gagner au pénal, j'espère pour elle puisqu'elle s'est exécutée, forcée ou non?? qu'elle sera rétribuée pour son courage.
    Je reste politiquement correcte au pire DSK a un tempérament Ecossais puisque ça on peut l'écrire.

  • Je crois que certains n'ont pas bien compris : il y a eu abandon des charges faute de preuves "suffisantes"; DSK est techniquement blanchi mais pas innocenté.
    Pour l'être il aurait fallu aller au procès, que le jury décide lui même de son innocence par un verdict.
    De ce fait, il y a du boulot sur la planche : la presse française est globalement négative à son encontre ce matin.
    Pourquoi ??? Parce que n' ayant pas eu procès, le doute persiste dans l'esprit des gens.
    Inutile de balancer des insultes, je soulève seulement le coté technique de la décision et ses repercussions dans l'opinion publique française.

  • Patricia,

    Tout est relatif, comme dirait Einstein. La question est de savoir si vous voyez le verre à moitié plein ou à moitié vide.
    Les charges sont abandonnées, fautes de preuves suffisantes, l'affaire est donc classée. Selon le principe de la présomption d'innocence (que la justice américaine bafoue régulièrement), tant que vous n'êtes pas jugé coupable (par un tribunal), vous êtes innocent. En termes juridiques bien sûr.

    Je suis d'accord que l'opinion publique française ne l'entend pas comme cela et que sa candidature à la présidence est compromise. Voir même toute sa future carrière politique. Imaginez-vous un candidat socialiste avec DSK comme conseiller ? Ou DSK membre d'un futur-hypothétique gouvernement de gauche ?

    Les prochaines semaines vont être intéressantes, il va devoir s'expliquer devant la presse et parler de son futur.

  • Pour moi, après avoir lu le rapport bien plus en détail parce que mieux et plus complètement traduit, la messe est dite: le non-lieu innocente DSK. Pas besoin de procès: les choses sont à mes yeux assez claires.

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2011/08/24/l-affaire-strauss-kahn-effet-du-sexisme-ambiant.html

  • @ Patricia

    "Je crois que certains n'ont pas bien compris : il y a eu abandon des charges faute de preuves "suffisantes"; DSK est techniquement blanchi mais pas innocenté. Pour l'être il aurait fallu aller au procès, que le jury décide lui même de son innocence par un verdict. De ce fait, il y a du boulot sur la planche : la presse française est globalement négative à son encontre ce matin."

    Grossière erreur. C'est vous qui n'avez rien compris. DSK a toujours été innocent. Et il le demeure. Pas de condamnation, pas de coupable. "Techniquement blanchi" est une expression de votre crû, qui ne veut rien dire puisqu'elle suppose qu'il ait été noirci auparavant, ce qu'il n'a pas été puisqu'il n'a pas auparavant été condamné et était donc resté innocent et blanc. L'expression "techniquement blanchi" est, au delà de maladresse de vocabulaire, l'expression de la violation par vous d'un principe cardinal et civilisationnel : la présomption d'innocence.

    Suite civile. Outre la difficulté, voir l'impossibilité d'obtenir en France et ailleurs l'exécution d'un jugement civil qui condamnerait DSK à payer un montant disproportionné à titre de dommages et intérêts punitifs, se pose la question du degré de preuve NYC.

    Ce degré de preuve qui ressemble au degré de vraisemblance prépondérante connu en Suisse en matière d'assurance sociale est, s'agissant de la responsabilité encourue à raison d'un quasi délit, choquant. Cela ne heurte-t'il pas l'ordre public procédural international français ? Ce serait alors un motif d'inexecutabilité d'un tel jugement en France et ailleurs.

    De toute les manières on ne saura jamais s'il a, lui ou un tiers généreux, payé ou non.

    De manière générale, la justice n'est pas à même d'éclairer qui que ce soit sur la matérialité des faits dont elle a à connaître. Elle ne fait que construire sa réalité, réalité judiciaire, qui peut être différente selon les tribunaux, dans le cadre de procédures formalisée. La chose jugée n'est pas la vérité, elle tient lieu de vérité. "Res judicata pro veritate habetur".

  • Afin de se refaire une "virginité+ DSK viens de changer son patronyme. Dorénavsnt, il se nomme Dominique j'trousse q'Anne !!

  • « Kenneth Thompson refait le procès devant la presse. Lamentable. »

    Oui ! Bien sûr que l’on ne devrait même plus écouter cet avocat ! Car il fait un tort énorme aux femmes, aux noirs, à la « Justice », à ceux qu'il prétend défendre. En fait il les utilise à son profit, pour gagner son pognon !!!

    Faut-il encore rappeler que du temps de Socrate, afin de tromper la « Justice », les avocats qui mentaient étaient mis à mort ?

    Ca me met aussi en colère!

    « Menteuse oui, mais aussi violée ! »
    C’est quoi ça pour un trouble de la pensée ?
    Comment peut-on affirmer ça quand on n’a rien vu ! Il s’agit bien d’une propension à utiliser des arguments pour entretenir la guerre entre les femmes et les hommes !
    Le procureur ne croit même plus à une relation contrainte ! Comment croire une menteuse de haut niveau qui voulait se faire du fric sur le dos de DSK ?

    Cherchez le mobile (motif) de l’action de cette femme de chambre, détentrice d’un compte bancaire bien garni : plus de 400.000 $… et vous saurez quoi.

    Et quand on se retrouve dans la situation de DSK, il faut savoir que l’on est lâché par TOUS ses amis ! Il a bien eu de la chance d’avoir une femme exceptionnelle pour lui venir en aide. Et que dit-on d’Anne Saint Clair ? On la salit !!!

    Faut-il rappeler qu’il n’y a que les gens sales qui salissent les autres !

    Je confirme, aussi, que c'est vraiment du délire ! C’est même de l’hystérie collective ! Et que des innocents sont en prison, en raison des mensonges !
    Faut-il encore rappeler les nombreux cas de libération d’innocents condamnés ?
    La mémoire est bien courte ! Il y a donc bien trop de menteuses qui arrivent à leurs fins.

    « Cyrus Vance n'a pas vu où il mettait les pieds, pourtant la cause lui semblait vraiment évidente,… »
    Mais c’est quoi ça, après une histoire mensongère ?
    "Les avocats portent des robes pour mentir aussi bien que les femmes. " Sacha Guitry

    Oui il sont tombés sur un os: DSK est NON COUPABLE! Ok ?
    Un non coupable n’a rien à se reprocher ! Une menteuse a pas mal de choses à se reprocher. Mais avec l’aide du mouvement féministe dogmatique et victimaire, cette femme de chambre se sent tellement puissante.

    Les procès en civil aux Etats-Unis s'arrêtent, pour la majorité, à une négociation... Il est possible que DSK réclame, à cette « escroc féministe », des dommages et intérêts. DSK EST LIBRE et BLANCHI de toute cette boue qu'on le veuille ou non.

    Oui, c’est un fait, cette « escroc » aurait dû sortir menottée du tribunal ! Elle qui a voulu tromper la justice pour gagner de l’argent ? Mais elle est sortie libre. C’est un scandale !

    Oui, bien sûr, l'affaire n’en restera pas là… DSK va s’exprimer dès son retour en France. Son cas médiatisé dans le monde entier, devra (nous l’espérons) servir à mettre un terme aux dérives inquiétantes de ces mensonges utilisés en « Justice ».

    Ça n’arrive pas qu’aux autres ! Vous aussi, vous risquez – à tout moment – de vous retrouver totalement broyés, emprisonnés. Je n’aurais jamais pensé qu’une chose pareille pouvait arriver à DSK.

  • Non Octave, c'est encore et toujours Dominique Nique-Nique !

  • Je sais pas... Patricia a raison quand elle dit qu'il n'est pas "innocenté" , on le lâche avant tout parce qu'on a pas de quoi dire "il est coupable" mais on dit pas qu'on le lâche "parce qu'on sait qu'il n'a rien fait".
    Le mal est fait,si il est innocenté en justice,il ne peut être que moitié innocent/coupable dans nos têtes,faute de preuve.

    Pour le reste je suis content de voir qu'on se décide à faire des trucs comme cette "Marche Bleue" dont il est question dans l'article;Hors du net et des livres,qui n'auront jamais l'impact nécéssaire auprès de ceux qui ne lisent pas ou peu.
    Mais je sais pas si prendre l'exemple de DSK durant cette marche (ça reste flou en son cas) soit une bonne idée,ou sinon pour DÉNONCER certains et surtout certaines qui se font une joie de défendre la femme de chambre seulement parce que c'est une Femme,je n'exagère pas,et OSENT parler de justice et de sexisme après ça.

  • Ce qui m'étonne dans cette affaire c'est l'absence de prise de position par les féministes dont les Chiennes de Garde. Peut-être que ces organisations sencées défendrent les femmes sont de gauche et, jusqu'à preuve du contraire, c'est aussi le cas de DSK ! Elles iront bouffer du caviar avec lui puis s'étonneront d'avoir des problèmes relationnels avec le queutard !

  • Une femme violée (ce qui implique un non consentement...) peut se défendre, ou être tétanisée par la peur surtout si elle est en situation irrégulière et risque de perdre son travail et tout ce qu'elle a construit.
    Dans plus de 90 % des cas elle ne porte pas plainte, la honte, le risque des moqueries et de ne pas être crue, la certitude que ce serait pire...ND a dû porter plainte parce que le Sofitel l'a fait pour elle, c'est un engrenage.
    Impossible qu'en 7 mn sans se connaître, l'envie de la chair flasque de DSK ait tout submergé chez cette femme, pas de rapport de professionnelle ils n'avaient pas le temps d'en discuter (ou alors Sainte Anne le brime vraiment côté argent de poche), je pense vraiment à la brutalité d'un pervers qui croit que tout lui est permis.
    Tous les socialistes qui continuent à l'encenser vont devoir compter avec leur opinion sur lui pour obtenir l'investiture des choqués par cette situation.
    Rien ne me (nous) fera changer d'avis.

  • Rosine,
    On ne peut juger sur des croyances... Or vous semblez juger DSK sur la base de vos doutes et croyances. Vous suggérez même plus haut un lien avec un lobby de l'argent (hum!).
    Nombre d'hommes de pouvoir ont des problèmes de "quéquette non maîtrisée". Je vous rappelle Berlusconi, Chirac, Clinton, Albert de Monaco, Kennedy, Katsav, etc. Cela me semble plutôt un travers (une perversité) associé à l'amour du pouvoir.
    Il me semble sage de rester factuel.

  • Les exemples choisis mis à part Berlusconi QUI PAYE sont des hommes séduisants, du moins plus jeunes et qui n'ont jamais eu cette réputation de harceleurs lourds.
    Mais admettons, puisque vous reconnaissez une perversité qu'un pervers ne devrait pas prétendre à des postes où ce travers fait de lui une proie du chantage , du ridicule ou des tribunaux.
    Une personne addictive, à l'alcool, le sexe, le jeu...ne devrait pas diriger un pays,je ne prétends pas avoir raison, peut-être que les plus dévoyés sont à même de voir le mal où il est et de se méfier.

  • @ CEDH :
    "DSK a toujours été innocent. Et il le demeure. Pas de condamnation, pas de coupable".
    Et on fait quoi avec ce discours de juriste au delà d'un tribunal ???
    Vous n'empêcherez jamais une partie des gens de penser qu'il n'est peut être pas innocent : une décision de justice ne fait pas figure de parole divine auprès du peuple.
    Il va bien devoir quand même faire face à ses détracteurs et pour un bon bout de temps. Ce n'est pas la "Justice" qui va l'accompagner dans cet exercice, faire tomber les doutes et regagner la confiance de certains mais plutôt une armée de conseillers en communication.

    @Jacphil :
    "Sa candidature à la présidence est compromise".
    Elle n'est pas compromise, il n'y en aura surement pas, c'est pratiquement impensable qu'il se présente en France pour le prochain quinquennat.
    Très risqué aussi pour la crédibilité du PS qu'il le nomme même seulement ministre en cas de victoire de la gauche.
    Dans 5 ans peut être, en fonction des évènements qui vont suivre et encore.
    Il faut éviter de minimiser l'opinion publique et ses retentissements.
    Ce n'est pas une assemblée de politologues qui se rend aux urnes, c'est le peuple.

    @ Lock :
    "on le lâche avant tout parce qu'on a pas de quoi dire "il est coupable" mais on dit pas qu'on le lâche "parce qu'on sait qu'il n'a rien fait".
    Le mal est fait,si il est innocenté en justice,il ne peut être que moitié innocent/coupable dans nos têtes,faute de preuve."

    Exactement ce que pense une partie de l'opinion française.

  • Jamais il ne pourrait résister au charme de Michèle Obama, peut-être une certaine maitrise avec Angela Merckel?

    C'est une pathologie qui peut se soigner mais ce malade ne devrait plus occuper aucun poste important. C'est ce qu'avait dit la jeune hongroise "consentante" Piroska Nagy, qui savait de quoi elle parlait.

    Le pire nous a été évité malheureusement pour ND c'est le pire qui l'attend.

  • Qui a entendu parler de Monsieur X ?
    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/qui-a-entendu-parler-de-monsieur-x-99378

    Un phénomène de société...
    M’intéressant, moi aussi, de près au phénomène de société que sont devenues les fausses accusations d’abus sexuel, j’ai cherché à en savoir plus. A ma grande surprise, je n’ai trouvé sur cette affaire que deux articles de fond, proposés par des sites de jurisprudence : lextimes et juritravail : Rien dans les grands quotidiens, rien dans les hebdos. Et aujourd’hui, un mois plus tard, il n’y a rien de nouveau.

    Par curiosité, j’aurais voulu, moi aussi, savoir (ce qui ne figure pas dans ces articles) quelle a été l’attitude de l’accusatrice ; comment elle a expliqué sa persévérance dans une erreur aussi lourde de conséquence, à l’occasion d’un premier procès, puis d’un deuxième ; si elle a exprimé des remords et présenté des excuses. J’aurais voulu savoir à quelle peine avait été condamné M. X, ce qu’il en a effectué, ce à quoi il a échappé.

    Surtout, j’aurais, moi aussi, voulu que les médias, abusivement focalisés sur l’affaire DSK, fassent les bons constats :
    - le premier jury a bien travaillé. Mais le second n’a pas hésité à condamner sans aveux, sans témoins et sans preuves. Comment est-ce encore possible ? Rien n’a changé depuis la commission post-Outreau et les timides réformes réalisées.
    - inconscience de l’accusatrice, inconscience du second jury : n’y a-t-il pas là la démonstration de la très grande force de l’idéologie contemporaine consistant à voir en tout homme un agresseur sexuel potentiel, et en toute femme une victime, crédible a priori dès qu’elle profère des accusations ? En d’autres termes un sexisme inversé ?
    - M. X ne doit la révision qu’à une circonstance providentielle, extérieure à la procédure le concernant. Combien d’accusés à tort, qui n’ont pas bénéficiés de ce genre de circonstance, subissent encore les conséquences d’une condamnation injuste ? Quand on a suivi une affaire comme celle de l’instituteur Jean-Paul Degache, on connaît la réponse…

    En l’absence d’un comptage des fausses accusations d’abus sexuel, auquel il faudra bien procéder un jour, le public croit qu’elles sont un phénomène rare et marginal. Il n’en connaît que de grands épisodes : Outreau, Loïc Secher, etc. Il ignore que se produisent chaque année, dans l’Education nationale, dans les entreprises, des dizaines d’affaires du même type, avec des procès qui passent inaperçus parce que noyés dans la masse, ou des classements sans suite qui blanchissent les mis en cause, mais les laissent meurtris à jamais.

    Dans le cas présent, il s’agit pourtant d’une affaire exceptionnelle et emblématique : il est inconcevable qu’elle ne rencontre pas plus d’écho. C’est pourquoi la question mérite d’être posée, ici et là, et le plus fort possible : qui a entendu parler de Monsieur X. ?

  • "L'abandon hier des poursuites pour crimes sexuels contre Dominique Strauss-Kahn par le juge Michael Obus, qui a accepté la demande de non-lieu du procureur Cyrus Vance Jr., n'innocente pas l'ex-patron du FMI.

    Seul un procès qui aurait abouti à un verdict de "non coupable" aurait été clairement un blanchiment."

    Par Marc Pierre Stehlin . Avocat.(extrait de son interview)

    Un imbécile de plus, j'imagine.

  • Marc Pierre Stehlin ? Un menteur de plus, oui ! C'est un pervers !

  • "Marc Pierre Stehlin ? Un menteur de plus, oui ! C'est un pervers !"

    Au moins !!!
    Avocat au barreau de Paris et de New York depuis plus de 20 ans, (qui ne connait absolument rien au modèle américain, cela va sans dire), administrateur de l'ONG Care France.
    Un pauvre gars qui ne sait pas ce qu'il dit.

  • @ Fatima

    Vous êtes "peau rouge" de la tribu des -Iroquois?

    C'est pour plaisanter, car en fait on ne peut vous donner tort dans votre réflexion.La tuerie en Syrie, Haïti, la corne de l'Afrique ou ce n'est plus d'actualité, comme les dettes UE et USA...Finalement l'affaire DSK ne fait pas que des "malheureux"

  • @ Patoucha

    Pour l'instant c'est le silence sur le sujet d'éventuelles plaintes de DSK ou de ses avocats à l'encontre de diallo-l'escroc et contre le procureur. Il faut peut-être attendre le retour en France de DSK ?

    Les USA fabriquent des faux-dollars cela devrait bien se passer....

  • « Marc Pierre Stehlin ? Un pauvre gars qui ne sait pas ce qu'il dit. »

    Bien du contraire ! Il sait parfaitement ce qu’il dit ! Et il sait parfaitement ce qu’il fait ! Il faut voir toutes les conneries qui se déroulent dans les tribunaux.

    Comme tous les avocats, il ne fait que pervertir tout ce qu’il entreprend !
    Plus qu’un pervers, c’est aussi un « manipulateur destructeur » !
    Et la justice fonctionne comme ça. Tout le monde le sait… et tout le monde s’en fiche… Chacun pense que ça n’arrive qu’aux autres ! C’est un peu comme pour les incendies qui détruisent tout, mais où l’on ne pense pas à s’assurer.
    Le divorce conflictuel, c’est pire qu’un incendie qui détruit tout.

    Avec cette fausse accusation, DSK est bien moins atteint dans son honneur, dans son patrimoine, dans son avenir,… il n’a pas perdu ses enfants !

    En séparation / divorce conflictuel, vous êtes (en 15 jours) expulsé de votre foyer sans que la justice ne s’inquiète du bien-fondé des accusations de l’épouse, ni du désarroi des jeunes enfants privés d’un père attentionné ! Vous êtes ensuite condamné à payer une pension alimentaire qui ne vous laisse plus assez d’argent pour vivre… et enfin, un beau jour, vous ne voyez plus vos enfants.

    Voilà le travail de la « Justice » familialiste qui est complètement illégale, tant elle viole les droits fondamentaux des êtres humains… à la grosse louche : 90 % d’hommes lorsqu’ils sont pères, et 10 % de femmes lorsqu’elles sont mères!
    Il est grand temps de passer au « Karcher » tous ces tribunaux des « Pays des Droits de l’Homme ».

    C’est en approchant les séparations / divorces conflictuels (les uns depuis plus de 25 ans) que nous avons pu découvrir leurs fonctionnements toxiques, malveillants, délétères, voire morbides pour autant de gens et leurs familles.

    Et dès que l’on a approché d’autres gens qui se sont suicidés (5 à 6 suicides tous les jours) après les actes destructeurs de ces avocats, on comprend toutes les horreurs ce cette « Justice » de malfaçons !

  • Ce n'est pas en faisant dévier le fil sur un problème personnel sur lequel nous avons encore moins de recul que sur la relation "consentie violemment" de DSK, qu'on va faire avancer la discussion.
    DSK n'a "pas perdu ses enfants", vu son âge, il y a longtemps qu'il ne les a plus à charge et ce sont ses femmes qui s'en occupaient certainement. Il n'y pensait pas vraiment quand il faisait des galipettes.
    Il y a toujours un trublion pour essayer de noyer le poisson.
    Mr Stehlin est un homme bien.

  • "Anne sinclair est une très grande dame et j'ai une très grande admiration pour cette femme. Ce couple a le droit de vivre dans la paix et la sérénité arrêtez de les persécuter. Que de véritables assassinats sur enfants et vieillards n'ayant pas suscité autant d'intérêt qu'une vile histoire de blanc et noir ou de pauvre et riche!!!!!!!!!!"
    Ou tout simplement d'une femme et d'un homme afin d'entretenir une éventuelle guerre des sexes. La preuve on e voit ici : certains sont convaincus que DSK est coupable :-/
    Personnellement je n'ai pas plus de sympathie pour la plaignante que pour l'accusé, car les deux sont coupables
    "Ce qui m'étonne dans cette affaire c'est l'absence de prise de position par les féministes dont les Chiennes de Garde. Peut-être que ces organisations sencées défendrent les femmes sont de gauche et, jusqu'à preuve du contraire, c'est aussi le cas de DSK ! Elles iront bouffer du caviar avec lui puis s'étonneront d'avoir des problèmes relationnels avec le queutard !
    "
    Au risque de me répéter , le féminisme n'est pas de gauche. Je dirais que ça vient plus d'un mouvement néo-libéraliste et plutôt de l'Amérique.
    N'oubliez pas que les femmes au pouvoir sont essentiellement de droite.
    Si vous voulez mon avis, vous mélangez politique et féminisme, alors que tous les partis sont à cheval sur cette idéologie, c'est juste que le combat n'est pas le même. Alors S'IL VOUS PLAIT évitez d'associer féminisme et gauchisme.
    N'oubliez pas non plus que la vraie gauche (pas le PS) milite pour les droits de l'homme.
    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/10/15/sur-le-feminisme-de-droite/

  • « Mr Stehlin est un homme bien. »

    Pour rester poli : Mon œil !!!... On ne connaît (quasiment) aucun avocat qui refuse de mentir.

    On ne connaît (quasiment) aucun avocat qui refuse de « sur - con - flic - tu - a – li – ser » les situations !

    On ne connaît (quasiment) aucun avocat qui refuse de « mettre de l’huile sur le feu »,…

    Bref, on ne connaît (quasiment) aucun avocat qui puisse rester honnête et qui puisse gérer les conflits.
    Comment ? En utilisant tous les outils (existant depuis plus de 50 ans) de gestion de conflits… en utilisant, par exemple, la médiation… au lieu d’utiliser la judiciarisation : la « ju - di - cia - ri - sa – tion » !
    On parle de plus en plus d’utiliser la déjudiciarisation : la « dé - ju - di - cia - ri - sa – tion ».

    En effet, je sais de quoi je parle, et je ne parle pas de mon cas personnel, puisque depuis plus de 17 ans, j’ai approché plus de 10.000 cas (après on ne compte plus) pour pouvoir tirer cette conclusion :

    « Les avocats pervertissent toutes les situations conflictuelles. C’est une industrie du conflit, (ou une industrie du mensonge), qui se déroule (et qui prend de plus en plus d’ampleur) partout dans les sociétés modernes en dérives.

    Bientôt, si l’on continue comme ça, il sera impossible de juger quelqu’un !

    Que l’on nous indique un seul avocat qui puisse « déconflictualiser » les situations, (quelles qu’elles soient) afin de libérer (ou de désengorger) les tribunaux ?

    Faut-il rappeler que la « Présomption d’innocence » est l’une des conventions de la « Déclaration des Droits de l’Homme » ???...

    On est très loin de vivre dans une société qui respecte ces trois valeurs fondamentales telles que : On ne tue pas ! On ne vole pas ! On ne ment pas !
    Mais les réalités nous prouvent bien que l’on s’éloigne, de plus en plus, d’une société où il fait bon de vivre ! Comme au temps après la guerre de 1940/45. On ne va quand même pas faire l’autruche !

  • « Mr Stehlin est un homme bien. »
    Pour rester poli : Mon œil !!!...

    Voici encore, par l’un de nos collaborateurs, un portrait des avocats:
    « Se moquer du monde ? « Bien évidemment », pour reprendre un de leurs tics de langage « s’agissant de… ».
    Se moquer et exploiter ! Faire intrusion et dénaturer ! Voler et violer ! Plaider et mentir ! Capturer et faire acte caractérisé de négationnisme !
    Tout cela, c’est leur brioche quotidienne !

    C'est un crime contre la Civilisation, que ce lobby, de robes noires, n'est pas près de reconnaître.

    Et ils en sont tellement fiers qu’on les voit tous les jours à la télé, qu’on les entend à la radio, qu’on les lit dans la presse, qu’on les connaît envahissant les trois pouvoirs en se glorifiant que les réseaux francs-maçons de la 3ième République, c’est bien fini, et que c’est leur facilité d’éloquence et leur sens des devoirs qui explique qu'ils envahissent la sphère politicienne!!! »
    À bon entendeur…

  • "Pour l'instant c'est le silence sur le sujet d'éventuelles plaintes de DSK"

    Aux dernières nouvelles ses avocats n'excluent pas des poursuites.....Cette affaire a été trop loin pour en rester là! Cela va faire mal!

    Vous avez un problème Victor DUMITRESCU? Le tiers de votre nom pourrait concurrencer celle de "....Dominique Nique-Nique !"

    "Cela n'a rien d'antisémite ... c'est une vérité qui ressortiras ailleurs que sur les blogs."

    Vraiment? Relisez vous donc et je ne parle pas de ce qu'hommelibre a bien voulu laisser passer ce qui en dit long sur votre état d'esprit!...... Par qui? Sinon par des antisémites!

    Les "affaires" Polanski et DSK ont fait plus de bruit - et ça perdure - que les Tsunamis, tremblements de terre et ouragans de ces dernières années dans cette blogosphère parce que des Juifs!

    Vous avez dit écoeurant!

  • hommelibre, je me suis délectée en dévorant votre bouquin lors d'une journée fraîche vu l'atmosphère ambiante - magistralement décrite. - Un autre jour, j'aurais fondue... Histoire bien ficelée, Une écriture alerte et vivante. Lieu et personnages bien rendus. On s'y croirait! Et puis cette transposition d'Elsa avec votre conscience... page 128/129. Ai-je tort sur ce dernier point?

    Voilà, je voulais vous faire part de mes impressions. Si j'avais arrêté de lire, par ennui, au bout de quelques pages, je vous l'aurais dit!

  • ce prince a eu une vie sentimentale des plus mouvementée, ça ne là pas emêcher de faire une trés grande carriére politique.

    le monde a bien changé sous l'influence du féminisme, la sexualité des hommes est judiciarisée.

    http://videos.arte.tv/fr/videos/hardenberg_le_prince_reformateur-4112646.html

    celle des femmes nettement moins, le bovarysme féminin est passé dans les moeurs, plus de romance dans le couple on refait sa vie.

Les commentaires sont fermés.