22 juillet 2011

Le pélican Foyallé

Aujourd'hui, un pélican soigne sa pub.

Depuis une semaine Foyallé travaille d’arrache-pieds. Ou d’arrache-ailes. Personne ne sait ce qu’il mijote. Son nid est entouré d’une palissade qui le cache aux regards des curieux. Lui-même ne répond pas aux appels et ne sort plus.


Il n’est pourtant pas asocial ou renfermé. D’ordinaire il aime passer du temps avec ses amis. On le voit fréquemment manger des tapas de sardines sur la plage et rire à bec déployé dès qu’une bonne blague fuse.

pelican1.jpgFoyallé n’est donc ni sauvage ni timide. C’est plutôt une grande gueule - enfin, un grand bec. La nature l’a doté d’une bouche si grande que naturellement il en fait un usage professionnel: il s’est spécialisé dans le transport. «Foyallé, transports en tous genres». C’est son slogan. Qui suscite quelques remarques amusées:

- Tu fais aussi des transports amoureux?

- Tu t’occupes de trans-porc de cochons?

Il est réputé sérieux. Cependant les affaires sont moyennes. Un jour un capitaine de bateau sur le pont duquel il avait été plaqué par une bourrasque intempestive lui a dit: «Soigne ta publicité, fils!»

- Oui, oui. Mais comment?

- Ton slogan, «Transports en tous genres», n’est pas formidable. N’importe qui peut écrire ça.

- Oui, mais si c’est vrai?

- Que ce soit vrai n’est pas tout, fils. Tu dois trouver quelque chose de personnel, d’unique. Quelque chose qui marque les esprits.

- Par exemple?

- Je ne sais pas. Regarde mon bateau: je l’appelle «Le bateau ou tard». Tôt ou tard... Tu comprends?

- Oui, mais ça veut dire quoi?

- Tôt ou tard, à toute heure, je sors en mer et je rapporte du poisson. Tout le monde se souvient du «Bateau ou tard». Tu comprends?

- Oui, répondit Foyallé, pensif.

Mais quel slogan trouver pour des transports? Quoi d’original, de personnel et d’unique? Foyallé passa beaucoup de temps et creusa ses méninges dans tous les sens. Et un jour, il y a une semaine, il se mit au travail. Et ce matin, n’en pouvant plus d’attendre, quelques-uns l’interpellent.

- Oh, Foyallé! Quand-est-ce que tu nous montres ce que tu prépares?

- Ce soir, promis. Soyez tous présents avant le coucher du soleil.

La journée passe dans la fébrilité. Qu’elle est longue, cette course du soleil. Il monte, monte, comme une petite bête, lentement. Puis il arrive au sommet, plus haut que les plus grands arbres. Après il descend, lentement, trop lentement. Enfin, une heure avant le coucher du soleil, tout les pélicans se réunissent devant le nid de Foyallé. A la place de la palissade il a installé un grand rideau.

- Tout le monde est là? demande Foyallé.

- Oui, oui, tout le monde. Alors?

- Chers amis, j’ai suivi le conseil d’un capitaine de navire et j’ai soigné ma publicité. Vous vous souvenez de mon slogan: «Transports en tous genres»?

- Oui, oui!

- Et bien j’ai décidé d’en changer.

Il tire alors sur une ficelle et fait tomber le rideau. Au-dessus de son nid, il est écrit en lettres blanches sur le tronc foncé de l’arbre:

«Can faut y aller, Foyallé!»

Après un moment d’intense observation, l’assemblée des pélicans commence à rire, puis rit de plus en plus fort, à bec déployé. Et de répéter le slogan:

- Can faut y aller, Foyallé!

- Il a osé! déplorent d'autres.


Et de rire encore! Et ce rire qui s’étend de proche en proche, gagne les alentour, se répand dans la brousse, et bientôt à des lieues on répète:

- Péli-Can faut y aller, Foyallé!

Les rires continuent pendant plusieurs jours. La savane tremble, vibre et hoquète au rythme des gloussements pélicanesques. Des semaines, des mois plus tard, on se souvient encore des transports Foyallé. Aux dernières nouvelles, il paraîtrait qu’on y embauche.

 

 

 

 

Une belle histoire:


CouvDiable.jpg

19:15 Publié dans Bestiaire | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pélican, afrique, transports, aile, bateau, capitaine | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Un très bel oiseau, merci pour l'article !

Écrit par : mutuelle animaux | 06 octobre 2011

L'illustration parait irréelle mais on voit bien qu'il existe encore sur la planète des oiseaux d'une rare beauté.

Écrit par : cigarette électronique | 10 octobre 2011

C'est très réconfortant de savoir qu'il existe encore d'aussi bel animal dans notre planète avec tous les fléau qui existent

Écrit par : Carine | 14 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.