Un chêne pour Dominique Strauss-Kahn!

Les bombes à fragmentation détruisent tout. Rien ne doit rester assez intact. Mitraillée de bouts de ferraille la cible explose comme une pastèque lancée contre un TGV à pleine vitesse. On peut tenter de recoudre les petits bouts, aucune cohérence n’apparaîtra plus.

Taylor.jpgLa fragmentation de l’information a en partie le même effet: un bout par ci, un bout par là, tout est dit et son contraire.

Dans l’affaire Sofitel-DSK-Diallo la fragmentation fait son oeuvre. Depuis la mise en liberté sur parole du mari d’Anne Sinclair la charge qui semblait solide s’est émiettée sous l’effet des mensonges. L’accusatrice a perdu sa crédibilité. Son avocat, Me Kenneth Thompson, s’est livré à une plaidoirie publique à la sortie de l’audience et affirme qu’il y a des lésions au vagin et une déchirure d’un ligament.

Or il y a deux jours l’un des avocats de DSK affirmait en conférence de presse que le dossier médical ne contient ni trace de lésion ni preuve de déchirure...

A ce poker menteur le procès n’a plus d’importance puisqu’il se joue en place publique. Mais alors que l’on joue franc jeu. Si les deux avocats se sont permis d’annoncer le contenu supposé du dossier médical, avec en plus pour Me Thompson un luxe de détails d’une impudeur aux conséquences probablement dramatiques pour une femme musulmane, qu’on diffuse ouvertement cette pièce! Que peut-il y avoir de pire? Me Thompson a déjà jeté Nafissatou au jugement de sa culture.

La fragmentation continue. Le lendemain de l’audience on apprenait que l’horaire inscrit sur la clé magnétique de la suite 2806 correspond aux propos de Madame Diallo. Ce qui viendrait contredire les déclarations d’un collègue qui l’aurait laissée entrer alors qu’il était à l’intérieur. Petits bouts incohérents...

On apprend encore que Nafissatou Diallo a consulté une psychologue sur conseil de Me Thompson, et que la psychologue se dit convaincue que l’accusatrice dit vrai. Cette affirmation est extrêmement grave. C’est une faute professionnelle de base: un soignant ne reprend jamais à son compte les affirmations d’un patient. Il ne doit dire que ce qu’il constate lui-même. J’ai déjà vu le cas: une psychologue et un médecin se sont laissés subjuguer par l’accusatrice. Le médecin a reçu un blâme de son autorité de tutelle. On ne doit jamais accuser qui que ce soit sur la base d’un rapport de thérapeute qui ne fait qu’interpréter. En quittant la neutralité du thérapeute cette psychologue est déjà inutile. Non crédible. Son nom: Diallo. Mariama Diallo...
thompson.jpg
Bref, avec tous ces petits bouts la cohérence du dossier se perd. Le procès est quoi qu’il en soit déjà plombé. L’affaire aurait dû faire l’objet d’une enquête plus sérieuse au début, comme l’a déclaré un responsable de la police de New-York il y a quelques temps. Le Procureur Vance a été trop vite.

Il y a en plus des associations afroaméricaines et féministes qui réclament publiquement le procès et font pression sur le procureur. La justice est harcelée par deux lobbys communautaristes. C’est au nom d’une appartenance non-universelle, communautariste et ethnique que ces associations veulent le procès de l’homme blanc DSK. La confrontation ethno-politique et fémino-masculine qui se profile est tout autant toxique que les mensonges et que les faits contradictoires déjà relevés.

On peut donc considérer que procès ou non, l’affaire est devenue incontrôlable. Les enjeux sont trop politiques. Il ne peut plus y avoir de procès serein. Ce qui compte c’est de gagner à soi le plus grand nombre de fantômes anonymes que nous sommes.

Mettre les débats et les affirmations sur la place publique comme on le voit a déplacé l’institution judiciaire. Le juge n’est plus juge. Les avocats, les associations qui font du lobbying, la presse, tout le monde devient juge.

En France, Tristane Banon a aussi pris le public à partie en demandant aux téléspectateurs de se mettre à sa place lors de son interview mercredi sur France 2. Elle est dans une stratégie où son image d’hyperséductrice laisse place au visage d’une presque adolescente victime. Qu’elle dise la vérité ou non sa stratégie indique qu’il y a une réflexion sur comment apparaître, une volonté de présenter une image plus crédible. Le temps est aux calculs d'impact sur le public.

Donc actuellement les deux affaires se déroulent sur la place publique. Trop. Et en même temps pas assez. A impliquer à ce degré le public il faudrait lui faire une vraie place. Ainsi, de même que Louis IX rendait la justice sous un chêne, il faudrait planter un chêne, par exemple dans le Sahara, pour que des millions de personnes puissent assister et participer à la palabre.

Pour que la justice trouve encore son compte j’espère que le Procureur Vance creuse, regarde les protagonistes dans les yeux et soit sans complaisance quelles qu'en soient les conséquences pour lui-même, et qu’il restera indépendant des pressions.

Catégories : société 9 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ils sont aussi escrocs que menteurs, si on rajoute des gens à scandale! Ils ne se sont pas intégrés mais ont amené dans leur baluchon leur mentalité.

  • entierement d'accord, "escrocs, menteurs, affabulateurs, les qualificatifs sont assez nombreux, il faut abattre D.S.K à tout prix, ça peut rapporter gros, je pense que dans cette affaire l'information va tuer l'information je reste persuader que la chute va en surprendre plus d'un......

  • entierement d'accord, "escrocs, menteurs, affabulateurs, les qualificatifs sont assez nombreux, il faut abattre D.S.K à tout prix, ça peut rapporter gros, je pense que dans cette affaire l'information va tuer l'information je reste persuader que la chute va en surprendre plus d'un......

  • entierement d'accord, "escrocs, menteurs, affabulateurs, les qualificatifs sont assez nombreux, il faut abattre D.S.K à tout prix, ça peut rapporter gros, je pense que dans cette affaire l'information va tuer l'information je reste persuader que la chute va en surprendre plus d'un......

  • Le plus étonnant, c'est l'argument choc de la thérapeute Diallo (dont on ne sait pas très bien si elle est effectivement psy ou juste assistante sociale): "Nafissatou ne peut pas être une prostituée, parce que coucher hors mariage, dans la culture peule, équivaut à se mettre au ban de sa communauté ".
    C'est sans doute pourquoi la Guinée connait un taux de SIDA des plus spectaculaires (au-dessus de 5% les bonnes années) au point qu'un chercheur Peul, du nom de Barry (l'autre grande famille du pays avec les Diallo) teste un remède bon marché à base d'eau de Javel, contre ce qu'il appelle "une petite grippe du sang". La Chine communiste aussi prétendait que l'homosexualité n'existait pas en Chine... Jusqu'à ce que le SIDA y explose.

  • J'ai lu de ci de là une propagande disant que le mari de Nafissatou avait le sida. Et bien si DSK est contaminé, je dirais bien fait !

  • Très juste. Dans le monde postmoderne complètement moribonds, les pauvres ne sont pas toujours les plus gentils... Les blessures qu'a eu l'indécence de détailler cet avocat qui a travaillé pour le directeur d'interpol pendant quelques années et qui a donc été au service de la CIA avant de devenir le spécialiste de l'extorsion de DI, elles ne prouvent rien, parce que l'employé du Sofitel et sans doute de d'autres officines, a pu se les donner à soi-même (on ne parle même pas du collant craqué !) ou se faire aider par le mystérieux employé qui lui aurait ouvert la porte. Sur son état de choc, il faut dès lors comprendre qu'en effet, c'est terrifiant de se retrouver pour x raisons à faire ça ! Quant au sperme, malheureusement, si dsk a eu une relation la veille avec la mystérieuse jeune blonde, il a utilisé un préservatif que la femme de ménage n'aura pas manqué de trouver... Mais les avocats de DSK ne disent pas ça, parce que ce serait trop indécent, trop obscène, sale, réaliste, d'entrer dans ce détail-là. C'est toujours indécent un procès parce que sordide, et c'est pourquoi l'exigence de réserve peut supplanter celle de la transparence liée à la démocratie.

  • Merci pour cet article, voilà ca que j'attendais de lire parce que ça correspond exactement à ce que je ressens. Cette affaire est politique, il n'en reste pas moins qu'elle est sordide ! Il ne suffit pas d'être pauvre, noire, musulmane et femme de chambre pour être au dessus de tout soupçon. De même qu'il ne suffit pas d'être blanc, homme de pouvoir, riche et juif pour être innocent. Les médias se sont emparées de la moindre rumeur sans être vérifiée, des pages et des pages avec tout et son contraire, les inimitiés se sont révélées, les prises de position aussi, mais seulement deux personnes savent ce qu'il s'est vraiment passé dans cette suite et nous ne saurons jamais la vérité alors maintenant il faut juste sauver les apparences mais le mal est fait, et rien ne pourra balayer ce déversement d'imondices !

  • entierement d'accord, "escrocs, menteurs, affabulateurs, les qualificatifs sont assez nombreux, il faut abattre D.S.K à tout prix

Les commentaires sont fermés.