DSK: nouvelle plainte en France

Alors que les accusations contre Dominique Strauss-Kahn sont sérieusement grevées par la perte de crédibilité de l’accusatrice Nafissatou Diallo, alors que beaucoup s’attendent à un non-lieu, voici que resurgit Tristane Banon.

tristane-banon.jpgOn a parlé d’elle au début de l’affaire du Sofitel parce qu’elle a déclaré avoir subi elle-même une tentative de viol par M. Strauss-Kahn. Elle en parle dans une émission enregistrée chez Ardisson en 2007 (vidéo 1).

La tentative remonterait à 2002, lors d’une interview qu’elle avait demandé au politicien en vue de l’écriture d’un livre, «Erreurs avouées».

Comme différentes affaires, dont celle initiée par Nifissatou Diallo le montrent, il faut tenter d’analyser ce genre d’accusation avec beaucoup d’attention et se poser les questions indispensables, autant sur l’accusatrice que sur celui qu’on accuse. Les accusations mensongères existent et peuvent être motivées par différentes raisons qui vont de la vengeance à la vénalité ou au trouble psychique. L’affaire du Sofitel montre que l’on doit justement analyser non seulement les faits allégués mais la personne qui les raconte. Beaucoup a été dit sur DSK, peu sur elle. Autant avoir plus d’informations, en attendant ce que dira la justice.

Tristane Banon a écrit et raconté son enfance («J’ai oublié de la tuer»): son enfance est «saccagée» selon ses propres paroles. Son père a abandonné sa mère peu après la naissance. Sa mère n’a jamais fait attention à elle jusqu’à ce qu’elle soit adulte. Toujours absente, ne s’intéressant pas à elle. Une manière assez brutale de parler de ses parents. Un règlement de compte poli à écouter sur la vidéo 2. Puis elle dit avoir subi des violences physiques de la part d’une nounou. Si tout ce qui est dit est vrai, Cosette était une chanceuse à côté de Tristane.

Je ne sais pas que penser de ce déballage sur ses parents, sur la manière dont elle en parle à la télévision qui ressemble à un lynchage public, sur un ton presque anodin. Le ton léger, badin, est à lui seul comme un déni d’elle-même. L’étrangeté me saisit à écouter ces deux vidéos: où est la souffrance? Coupée. C’est ce qui m’étonne.

Une fois adulte elle fréquente les people et écrit ce premier livre sur les erreurs de personnalités connues. C’est là où elle dit avoir subi une tentative de viol par DSK. Lors du deuxième entretien avec lui, il lui aurait pris la main, puis le bras, puis l’aurait agressée sexuellement. Il ne serait pas allé au bout. La vidéo contient une information utile: elle dit avoir branché l’enregistreur.

Elle doit donc avoir une preuve audio de cette agression.

Sur ce point il faut attendre que l’instruction commence.

Sa mère est venue à la télévision soutenir sa fille, qui lui aurait raconté la scène. Elle lui aurait à l’époque déconseillé de déposer plainte, parce qu’il y avait un lien d'amitié avec DSK et qu’elle-même (la mère) appartient au même parti. Mais alors pourquoi en avoir parlé ouvertement lors de l’enregistrement de l’émission sur la vidéo 1? Et pourquoi en parler sur ce ton badin, léger, amusé, qu’Ardisson ne semble pas prendre au sérieux? Je ne dis pas qu'elle aurait dû pleurer: on sait que les larmes et l’état apparent de stress ne sont pas des preuves; mais ce détachement est lisse, si lisse. Dans mon expérience professionnelle je n'ai pas trouvé d'attitude si lisse après un traumatisme. Et une question: vient pourquoi aurait-elle accepté de tenir sa main, puis son bras? Que s’est-il joué là? Une journaliste professionnelle n’aurait jamais accepté une telle ambiguïté.

Elle avait annoncé il y a un mois qu’elle ne déposerait pas plainte et qu’elle ne voulait pas être instrumentalisée par la justice américaine. Raison étrange, mais soit. L’annonce aujourd’hui de la plainte est très opportune: elle centre toute la suite du dossier sur elle. Je dois dire qu’il y a chez Tristane Banon un comportement qui me déroute.

Récemment L’Express a publié le chapitre inédit de l’interview de Dominique Strauss-Kahn. Elle ne parle pas de tentative de viol. Par contre voici comment elle décrit sa propre attitude envers DSK, qui visiblement la frustrait. Cela soit être analysé sans complaisance:
tristane-banon2.jpg
«Je n'ai rien vu venir, je l'ai harcelé, même; je le voulais, ce rendez-vous.»

Elle le harcèle. Cela commence bien.

«Il me fait entrer, marmonne quelques civilités et me fixe. Visiblement, si la langue n'est pas encore de bois, le regard est déjà de braise.

J'attaque: - Alors, monsieur DSK, pour vous, l'erreur, qu'est-ce que c'est?  

Il réfléchit un instant puis, comme un automate, se met en route: ...»


D’emblée le vocabulaire montre qu’elle se situe sur un ring avec DSK: J’attaque, regard de braise, et qu’elle est rapidement dénigrante envers lui: «comme un automate».

«Je le regarde droit dans les yeux:  

Si vous êtes si humain que ça, pourquoi avoir choisi la politique où la moindre erreur peut vous être fatale! Où tout n'est que mécanique de guerre?

Posément, il me répond.»


Elle est provocatrice, lui est posé.

«Jolie répartie. Pirouette d'acrobate. Ça comble le vide, mais pas le creux du contenu. Mais où est le contenu? Les réponses de Strauss-Kahn ne sont plus qu'un contenant. Il tente de jouer de son charme, voudrait que nous jouions à un autre jeu. C'est un enfant: il récite sa leçon, mais pense a la récré.»

Un enfant qui récite sa leçon... assez méprisant pour une journaliste. Et un enfant pense-t-il vraiment à jouer à un autre jeu? Enfin:

«L'animal politique est une bête traquée. La peur du mot de trop, de la parole en l'air que retiendra un canard à scandales...»

Elle reconnaît elle-même que DSK est prudent et se surveille. Comment dans ses conditions aurait-il pu se lâcher au point de devenir un «chimpanzé en rut» comme elle le dit? D’accord son style d’écriture est un peu amateur, mais elle n’emploie pas n’importe quels mots pour se décrire elle-même. Des deux, j’ai l’impression que c’est elle la prédatrice.


Tristane-banon3.jpgJ’ai trouvé un commentaire de Véronique de Bure sur Tristane Banon. Madame de Bure travaillait aux Editions Anne Carrière. Il est entre autre question d’un livre qui affirme qu’il n’y a pas eu d’agression parce que Madame Banon n’en parle pas:

«Ce livre laisse clairement entendre qu'il n'y a pas eu d'agression parce qu'il n'y a rien dans ce chapitre. La raison en est simple: ce n'est pas quelque chose que l'on écrit dans un livre, ce n'était pas le propos, et nous-mêmes, au sein de la maison d'édition, nous n'aurions jamais laissé passer une telle bombe dans un livre aussi léger!»

Elle ne mentionne pas l’avoir incitée à déposer plainte, ou en avoir parlé.


Bon, tout cela est possible. Je laisse le bénéfice du doute, tout en remarquant que la journaliste a pu écrire des choses terribles sur son enfance, et qu’en plus cela a été accepté par l’éditeur alors qu’elle mettait en cause nommément ses parents (sa mère étant de plus une élue PS).

Mais  quelque chose ne passe pas, une intuition, un ressenti, devant une cohérence incertaine des éléments présentés, et cette étrange opportunité de déposer plainte juste maintenant. La cohérence est très importante. Elle me semble manquer ici, comme elle manquait dans l'affaire du Sofitel. Mais gageons que les ventes des livres de Madame Banon vont monter en flèche.

La justice va donc se saisir de l’affaire. J’espère qu’elle travaillera avec la même rigueur qu’à New-York. Car au-delà des noms connus de cette saga, c’est la question de la crédibilité de certaines accusations qui est en jeu, et la parole plus crue d’un côté que de l’autre.


Vidéo 1:




Vidéo 2:




La vidéo 3 est récente. Elle redit son histoire, sur un ton cette fois plus sobre.

Catégories : société 68 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • L'occasion fait le larron.C'est une vraie curie. On va finir par avoir de l'empathie pour DSK. on ne peut pa croire à cette histoire si ancienne qui ressort des placards alors que DSK est à terre.

  • Elle ment, peut être......
    Dans ce cas, trouvez moi une seule bonne raison pour laquelle elle se lancerait dans cette bataille sachant que le moindre détail de sa vie va être fouillé et mis à jour et qu'elle est déja mis à mal par l'opinion publique.
    Serait elle masochiste ????
    Elle joue gros, très gros même.

  • @Hommelibre

    Tout d'abord je rappelle que DSK est présumé innocent de l'accusation de tentative de viol et que Mlle Banon est présumée innocente de celle de dénonciation calomnieuse. Ce d'autant plus que tous deux ne sont pas accusés.

    Votre interprétation psychologisante me semble douteuse. Vous donnez l'impression d'avoir professionnellement fréquenté des individus dont la structure mentale est celle de l'état-limite, plus ou moins structuré, ou du névrotique et c'est tout. Ce que vous décrivez, ce que vous exprimez, laisse accroitre qu'elle ne se situerait pas dans l'une de ces catégories.

    De ce fait, elle vous échappe. Ce n'est certainement pas une preuve du fait que ses allégations sont mensongères.

  • Patricia, je n'en sais rien. C'est une observation et une intuition comme j'en ai déjà eues. Je peux me tromper. Je l'admets. Je n'ai pas de position définitive.

    Elle joue gros. Oui. Comme Nafissatou Diallo. Comme d'autres. Elle a déjà lancé l'affaire en en parlant dans une émission enregistrée. Emission ressortie depuis le 15 mai. Elle ne peut guère reculer.

    Je fais l'avocat du diable: elle peut se dire que le public doit déjà avaler une menteuse. Deux c'est trop. Quel timing, quand-même. Et je me demande quelle est la stratégie - car pour moi il y en a forcément une. Cela ne se fait pas par hasard. Empêcher DSK de rentrer en France sans être à nouveau inculpé? Le tenir éloigné de la primaire, donc? Ou relancer la procédure américaine? De toutes façon on l'éloigne de la France. Mais je n'exclus pas qu'elle dise vrai. Je trouve simplement tout cela très, très troublant.

  • @ CEDH: En effet tous deux sont préjugés innocents. Cela ne m'empêche pas de poser des questions sur l'opportunité de cette plainte, son timing, la stratégie qui la sous-tend, l'historique, et sur l'accusatrice. Car dorénavant il faudra le faire par principe. Une accusatrice n'a pas raison simplement parce qu'elle accuse. Cette accusation-ci résonne comme s'il fallait annuler le possible non-lieu américain, ou l'empêcher.

    A ce niveau, je ne crois pas au hasard.

  • J'ajoute: je veux dire qu'elle pouvait attendre qu'il rentre en France, ou qu'il soit éventuellement candidat. Elle n'avait aucune urgence. Là on en rajoute une couche au moment où tout se fragilise. Etrange.

  • Ce qui est troublant est le fait que ni la justice ni la police française n'ait à ce jour éclairci l'affaire. La dénonciation des faits est notoire depuis au moins 2007. Et les faits relatés sont graves.

    Cette lacune, qui n'honore pas la France, découle-t'elle de la loi française ou d'une violation de cette loi ? Est-elle conforme aux obligations internationales de la France ?

  • J'ai regardé avec attention la très bonne émission d'Yves Calvi sur le sujet tout à l'heure :
    Tout d'abord, les journalistes et juristes présents expliquaient que la justice américaine ne peut absolument pas récuperer cet évènement à son profit (je cite juste les dires car je n'y connais rien en matière de justice , je pense que CEDH pourrait apporter son avis éclairé sur la question).

    "Le tenir éloigné de la primaire, donc?"
    Selon les informations, DSK se serait entretenu le week end dernier avec Martine Aubry pour lui faire part du fait qu'il renonçait à la course aux primaires, ce pourquoi, informée, elle aurait hier soir sur france 2 déclarée qu'elle restait dans la course.

    Je sais que vous ne comprenez pas du tout cette distance amusée avec laquelle elle raconte les faits et qu'elle vous parait suspect. Pas moi.
    Tout d'abord, il s'agit d'une "tentative de viol" et pas d'un viol.C'est malgré tout à différencier : selon elle, il y a eu lutte puis elle a réussi à se libérer de cette emprise physique.
    D'autre part, comme je vous l'avais déja dit, certaines femmes sont capables de mettre en place des mécanismes psychologiques de protection très fort pour supporter le traumatisme : la "fausse" désinvolture affichée en fait partie.
    "En rire, faute de réparation qui ne vient pas, ça vaut toujours mieux que de se mettre une balle dans la tête", et puis ça laisse l'impression qu'on est pas détruite.je vous promets.

  • Pourquoi serait-elle une menteuse parce qu'elle a de la peine à "y aller".

    Cela est d'autant plus vrai que DSK est particulièrement puissant puisque disposant d'amitiés politiques, ethniques et de l'argent.

    Quant au timing de la plainte, il est peut être une nécessité. Profiter de la médiatisation des frasques de DSK pour assurer sa propre médiatisation pour que ne soit pas enterrée sa plainte est une bonne tactique, l'arme du pauvre, le moyen de survivre à l'ire ethnico-politico-friquée qu'elle va soulever.

  • @ Patricia

    "Tout d'abord, les journalistes et juristes présents expliquaient que la justice américaine ne peut absolument pas récuperer cet évènement à son profit"

    Je comprends pas ce que vous voulez dire.

  • Patricia, je vous entends. Mais je creuse jusqu'au bout. Je ne crois rien par principe ou par affect. Si je vois que je fais fausse route je l'admettrai sans regret, car le tour aura été fait.

    En attendant d'avoir fait le tour:

    Tristane Banon collabore au site Atlantico, site qui le premier, à la vitesse de l'éclair, avait annoncé l'arrestation de DSK. (Site proche de Sarko...)

    Tiens, elle a commis un papier sur les vrais hommes qui n'existent plus - ce qu'elle déplore. Elle voudrait un homme, un vrai, pas une nounou. Un costaud, quoi, qui y va franchement...

    http://www.atlantico.fr/atlantico-light/hommes-n-existent-plus-49995.html

    Par contre je veux bien vous croire sur ce que DSK aurait dit à Aubry. Parce que pour qu'elle se maintienne dans la course, avec son ultra-visible manque de motivation et ses mots creux, il faudrait qu'elle soit carrément suicidaire pour continuer face à lui.

  • Vous trouvez pas que les traits de son visage ressemblent fortement à ceux de DSK ? Ces yeux, son nez ect ... , il y a une très forte ressemblance , de plus sa mère étais amis avec dsk , je serais elle je ferai un test de paternité ^^

    Qu'es que vous en pensez ?

  • @CEDH :
    Ils expliquaient lors de l'émission que ce nouvel évènement arrivé en France ne pourrait absolument pas changer le cours de la justice américaine concernant l'accusation de viol dont DSK est victime, (contrairement à ce que pense l'opinion française qui craint qu'elle desserve DSK) et qu'il n'interferait donc pas avec un éventuel non lieu.

    @ John :
    J'ai lu l'article que vous citez :

    " Ils continuent sur le bilan carbone de la chose à scratch et concluent sur leur probable retour imminent à la bonne vieille version tissu lavable de la chose. « Oui, peut-être, je ne sais pas, je n’ai pas d’avis sur la question », c’est tout ce que je sais répondre."

    Je la sens tout simplement loin d'envisager une éventuelle maternité.
    Et puis imaginez un peu, son père l'a abandonnée et sa mère ne s'occupait pas du tout d'elle, comment voulez vous qu'elle envisage un instant que des hommes puissent se questionner sur des couches ???

    "Au restaurant, rares sont ceux qui assument l’entrée-plat-dessert mauvais pour la ligne, car quand ils ne sont pas complètement à la diète, ils se « surveillent ». L’homme de 2011 est une femme comme les autres, une femme au foyer modèle, une femme fatale parfois, une femme-objet même…L’homme des années 2000 est toutes les femmes, dans ce qu’elles ont de pire !"

    Elle ne trouve pas très masculin le fait de faire attention à sa ligne.
    Elle souhaite sans doute que les hommes fassent preuve d'un peu plus de profondeur que de s'occuper de leur aspect physique, les attributs masculins se rapprochent surement plus pour elle de valeurs telles que la fiabilité, la sécurité et l'honneteté.
    C'est quand même un peu à son honneur : elle se montre donc suceptible d'être séduite par autre chose qu'un physique parfait.

    "c’était avant mai 68 et la libéralisation de la femme, en ce temps reculé, les hommes protégeaient les femmes qui acceptaient, en échange, un rôle bien à elle."
    " Mais quand je vois que la femme gagne toujours, à poste égal, un salaire bien inférieur à monsieur qui ne prend même plus la peine de l’inviter au restaurant pour la draguer car ça serait une sorte de machisme, « nous sommes égaux, payons à deux » ; quand je vois ça, je ne suis pas certaine que nous ayons gagné au change."


    Elle est l'anti féminisme à elle toute seule. Vous devriez tous l'adorer Messieurs sur ce blog.
    Ceci dit, ça n'a rien d'étonnant sachant qu'elle a grandi sans père et sans référent masculin pour se construire.
    J'avoue que je lis des choses assez atroces sur elle sur la toile, comme quoi, par exemple, elle detesterait les hommes.
    Je ne crois pas du tout, je pense au contraire qu'elle attend le sien : une tâche très dure qui consisterait à combler à lui tout seul toutes les lacunes.
    Je crois que c'est ça qu'elle appelle dans son langage "être un homme".

  • Le questionnement sur elle est normal Patricia. Ce genre d'accusation est d'une gravité extrême. Dans notre société tuer choque moins qu'être soupçonné de viol. Alors il faut, oui il faut tout passer au crible. Dans mon affaire si la juge d'instruction avait fait simplement son travail, soit de vérifier nombre d'affirmations de l'accusatrice, affirmations que je contestais (et le procès m'a donné raison), on n'aurait pas éventré ma vie pendant 7 ans. 7 ans de viol moral.

    Un exemple: elle disait s'être mutilée à l'adolescence, ce qui devait montrer une fragilité dont j'aurais été conscient. J'ai eu beau montrer des photos d'elles bras nus sans aucune cicatrice, la juge d'instruction n'a pas voulu demander un éventuel dossier médical (qui n'existait pas). Je sais donc jusqu'où va le mensonge et l'aveuglement.

    Il faut que mon expérience serve. Alors quand je sens intuitivement que cela ne colle pas ou quand je constate des incohérences, plus d'autres signes que je ne dirai pas, je creuse. Si j'ai faux je l'admettrai. Mais je suis certain qu'il est légitime de creuser.

  • PS: euh... je ne fais pas la même lecture de son texte. Mais bon...

  • J'ai réécouté l'interview de la mère sur France 3. Elle n'y était pas, donc elle rapporte ce qu'n lui a dit. mais une chose: elle dit que sa fille a eu les portes fermées dans tous les groupes de presse, car "on avait peur de ce qu'elle pouvait éventuellement révéler". Révéler quoi? Elle n'en a pas parlé, n'a pas écrit dessus avant 2007.

    N'est-ce pas plutôt un talent, disons... incertain? Avez-vous lu le chapitre inédit?

  • PS : C'est normal, vous êtes un homme, je suis une femme.
    Je ne la perçois pas comme vous, je lui ferais bien mon poulet confit aux fruits secs pendant qu'elle me raconte plus en détail son histoire, mais expérience faite sur l'affaire de la femme de chambre, je vous fais confiance, c'est peut être une menteuse.
    (qui cherche vraiment les ennuis......)

  • DSK dépose une plainte pénale contre elle pour dénonciation calomnieuse. Ses avocats la préparent.

    Source: Emission "C'est dans l'air"

    Hommelibre, je constate à nouveau que mon commentaire - Lettre du Procureur présentant les chefs d'accusations requis contre la femme de ménage adressée au avocats de DSK et au Juge? Y a-t-il une explication?

  • @ Patoucha

    Vous avez posez la question suivante chez Hayoun:" Il lui a fait une pipe ou pas? etc...

    (Père Hayoun est avec sa femme de ménage chambre de météor123...) Que font-ils? En attendant son blog est bloqué!

    Je vous ai répondu:"une musulmanne ne fait pas de pipe elle croque...Monsieur!

    Bonne nuit ensoleillée.....Mais douce!Merci John..

  • C'est marrant ces nanas qui soit disant se fond "violer" ou que l'on veut violer....Bizarre..

    Encore plus bizarre la "gourdasse de mère" (si on peu appeller cela une mère) qui ne porte pas plainte à l'époque pour cela, elle donne des arguments de femme de chambre escroc...

    J'ai comme impression que DSK va remplir ses comptes bancaires avec les plaintes qu'il va gagner! On s'étonnera encore de sa richesse...

    Il me semble, et vous en conviendrez que les p***** qui veulent se faire de l'argent de cette manière, vont devoir se diriger vers le bois de boulogne.

  • Juste un détail: selon l'avocat, et comme semble en témoigner une interview à L'Express, la décision de déposer plainte a été prise avant que l'affaire newyorkaise ne rebondisse (c'est-à-dire que la victime passe de ce statut à celui d'affabulatrice).
    Pour le reste, je sais que je ne sais rien.

  • Et si nous reparlions de l'affaire des "ballets roses" dans laquelle "Charles" n'avait absolument rien à voir !

    Quand une mineure fait des révélations 8 ans plus tard, là je comprend, mais la Banon à passé 31 ans, elle a attendu 8 ans pour nous faire la complainte de l'interview qui a mal tourné !!!

    Une P***** de 23 ans voulait se faire la première page du torchon pour laquelle elle était simple pigiste et ça aurait tourné au viol ? Combien d'autre P***** auraient été prête à bien plus pour une simple dédicace !

    Comme le dit Pierre l'état de New York va octroyé le salaire le plus conséquent de l'histoire américaine, à cause d'un procureur un peu naïf !

    Autre chose, la plainte de DSK pour diffamation est déjà déposée, en fait c'est Banon qui réagit avec une plainte pour tenter de se protéger légalement, pas étonnant qu'elle aille très mal, le patrimoine de la famille Banon va finir en frais de justice et de compensation.

    Dans le code pénal, il y a des notions de délais, justement pour éviter ce genre de manipulations, alors qu'une affaire ressorte 8 ans plus tard, il peut être normal de faire sauter les délais, mais dans le cas Banon, cette afaire risque de faire jurisprudence et ainsi pénaliser des milliers de futures victimes, car dans ce dossier, nous voyons que d'autres intérêts semblent prendre le dessus sur le reste !

    Autre chose, nous pouvons nous demander également si la Banon n'est pas instrumentalisée par son avocat, car il se la pète, c'est à se demander si ça ne frôle pas l'indécence, mais si j'ai un conseil pour la Banon ; changes d'avocat !

  • Ce que j'ai remarqué dans cette affaire comme dans d'autre, c'est la dizaine de femmes sortie de nul part qui racontent leurs petites anecdotes salasse sur DSK (qu'elles ont probablement inventé d'ailleurs) dans le seul but d'être sur le devant de la scène par pur narcissisme probablement.
    et c'est ainsi avec d'autres hommes Tiger Woods (victime d'une tentative de meurtre 2 fois par sa femme), Schwarzenegger etc etc
    Tandis que quand des femmes sont mise sur le devant de la scène pour des affaires de mœurs, les hommes ne sortent pas de nul part pour être sous les feux des projecteurs, les hommes ont la dignité de laissé l'intime à l'intime.

  • Haine ethnique, commandant une désinformation qui se veut systématique, c'est bien ce que je prédisais.

  • @ clergo

    Je n'ai pas entendu parler des dizaines de femmes sorties de nulle part qui, pour reprendre votre expression, racontent leurs petites anecdotes salaces sur DSK. Avez-vous des références ?

    Quant à Mlle Tristane Banon, l'affaire est sur la place publique et médiatique depuis de nombreuses années. L'Etat français a été défaillant en ne donnant pas suite à des dénonciations publiques, notoires, filmées et diffusées. Une ouverture immédiate d'une enquête se justifiait afin de clarifier dès que possible les faits. Le viol n'est pas poursuivi sur plainte et la poursuite n'est pas à la libre disposition de la victime. Le prix du sang n'est pas la loi de notre civilisation. La poursuite pénale est justifiée par un intérêt public.

    De plus, comme corto le fait remarquer, le temps rend plus problématique la manifestation de la vérité.

    La France n'est pas grandie par pareille défaillance.

  • @ CEDH:

    Clergo a hélas raison, même si je n'ai pas compté. Pour Schwarzenegger par exemple, Brigitte Nielsen (ex de stallone) vient de sortir une autobiographie où elle raconte avoir fait toutes les galipettes possible avec lui lors du tournage d'un film alors qu'il était au début de sa relation avec sa femme.

    Une autre: "Sandra Bernhard qui se dit comédienne à ses heures, affirme que l’acteur a été très violent envers elle, et ce, pour aucune raison valable, elle était alors jeune et maigre, dit-elle."

    "Gigi Goyette, une ancienne actrice notamment apparue dans La Petite Maison Dans la Prairie, affirme avoir eu des relations sexuelles avec Arnold Schwarzenegger alors qu’il était marié avec Maria Shriver, mais l’acteur a déclaré qu’elle essaie juste de gagner de l’argent.
    L’affaire Schwarzenegger est loin d’être terminée, puisqu’une femme (Gigi Goyette) vient de se manifester, affirmant qu’elle a eu une relation avec l’acteur, quand il était encore marié. Dans une interview accordée au magazine Extra, Gigi s’excuse auprès de Maria Shriver, qui s’est séparée d’Arnold Schwarzenegger après avoir appris qu’il avait eu un enfant avec une autre femme."

    http://www.news-de-stars.com/arnold-schwarzenegger/arnold-schwarzenegger-l-039-une-de-ses-pretendues-ma-tresses-aurait-menti_art49111.html

    "Assez catégorique, Goyette aurait affirmé ne pas avoir été la seule à avoir cocufié la femme de Schwarzenegger. «Il y avait tant d’autres femmes avec qui il entretenait des relations intimes alors qu’il était marié. Au moins une douzaine!"

    Et aussi sa supposée aventure avec une strip teaseuse:

    http://www.parismatch.com/People-Match/Politique/Actu/Des-photos-de-Schwarzenegger-avec-une-strip-teaseuse-300179/

    C'est un peu dérangeant cet étalage. Dans la même veine Mme Banon épingle trois de ses ex dans un billet que j'ai mentionné plus haut. Pas méchant mais dénigrant.


    Mais toutes les femmes ne sont pas ainsi. La plupart de celles que je connais respectent l'intimité.


    *** Corto et Pierre: le mot p***** est utilisé de manière un peu brutale. Ne m'en veuillez pas si je le remplace par des astérisques.

  • CEDH, ce que vous dites est faut, l'histoire de Banon n'est pas sur la place publique contrairement à ce que tous les médias affirment, car le non de DSK était bipé lors des émissions en questions !

    Encore les mêmes fausses vérités émises par la presse et prisent pour argent comptant par la meute enragée qui n'entend que ce qui l'arrange, CEDH je ne vous mets pas dans la meute, mais c'est tellement facile de répéter des conneries si on ne fait pas très attention ! n plus du bipage du nom, les télévisions ayant relayées les propos de Banon, sont des chaines câblées très peu "publiques" !

  • @Corto :

    "CEDH, ce que vous dites est faut, l'histoire de Banon n'est pas sur la place publique contrairement à ce que tous les médias affirment, car le non de DSK était bipé lors des émissions en questions !"

    N'importe quoi !!!!!!!!
    Qu'est ce que vous faites alors des gens qui étaient présents lors du diner filmé chez Ardisson ??????
    Tristane Banon ne l'appelait pas "BIIIIIIIP" quand elle le nommait donc, ils savaient tous de qui il s'agit : l'affaire est bien sur la place publique depuis très longtemps.

  • Madame Banon aurait eu maintes occasions de porter plainte notamment lorsque DSK a été candidat au FMI pour le déstabiliser. Donc, pour certaines le courage de dénoncer un acte "odieux" semblr tenir plus d'un mouvement grégaire ambiant et fort mediatisé que d'une vraie nécessité. On sait que dans des cas de grande souffrance notamment de petites filles abusées régulièrement par un proche ( père, frère...) les victimes gardent le secret des années durant et que souvent à l'âge adulte, certaines portent plainte. Mais j'estime qu'une adulte de 23 ans qui fait tout son possible pour décrocher une interview à travers ses relations, notamment sa mère membre du PS, et en toute connaissance de cause, sachant que DSK est un coureur de jupons, aurait du s'en méfier encore plus. Peut-être l'ambition d'un jeune pigiste a été contrarié par un DSK entreprenant. Mais seule une confrontation des deux protagonistes devant un tribunal apporte un nouvel éclairage.

  • Patricia, CEDH parlait de "public", dans une discussion privée entre "amis", des fois j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de personnes qui raisonnent à l'envers, est-ce que ça vient des OGM ?

    Patricia, le nom lors de cette émission n'a pas été rendu "public", à moins que quand vous entendez Biiiiiip, votre cerveau le transforme en DSK !

    Suis devenu fou ?

    Mais Patricia, ne vous en faites pas, depuis ce matin Banon a le soutien de l'avocat de la prostituée (qui se fait payer après ses prestations) et liée à la mafia new-yorkaise, très pieuse, irréprochable et employée modèle du sofitel ! Non cette fois Banon est sous bonne protection ! ! !

  • @ Corto :
    "Quand une mineure fait des révélations 8 ans plus tard, là je comprend, mais la Banon à passé 31 ans, elle a attendu 8 ans pour nous faire la complainte de l'interview qui a mal tourné !!!"

    Et je vous retourne la question : cela fait des années qu'elle raconte que DSK a tenté de la violer et lui, la dedans, il met 8 ans pour porter plainte pour diffamation ????
    Vous laisseriez aussi longtemps une femme vous accuser publiquement dans les diners mondains de tentative de viol sans réagir, vous ????

  • Dans la dernière vidéo, elle dit ; "au début je n'en ai parlé à personne, car je pensais que personne ne me croirais" !

    Avait-elle besoin d'être crue ? Par qui, par la justice ? et cela sous entend que nous devions la croire 8 ans après et dans le contexte actuel ?

  • Je vous le répète, dans la première vidéo le nom de DSK n'apparait pas et de toute manière dans une affaire de diffamation, ce n'est pas contre Banon qu'il aurait fallut poser une plainte, mais contre le responsable de la chaine qui "aurait" diffusé son nom, ce qui n'est pas le cas !

    Par contre dans cet émission elle dit que DSK lui a envoyé des dizaines de textos et qu'en suite quand elle s'est rendue chez un avocat très célèbre pour poser plainte (à l'époque) il y avait une pille de dossiers (comme ça) sur son bureau concernant DSK et ses autres tentatives de viols, ce n'est pas compliqué, elle n'aura qu'a les utiliser pour sa défense.

    Je n'ai jamais vu un avocat montrer des dossiers concernant d'autres clients à une personne venant le consulter !

    Autre contradiction, dans la troisième vidéo elle dit avoir attendu un long moment avant d'en parler et dans la troisième elle se contredit en disant, juste après j'ai été chez un très grand avocat !

    Ce qui me semble évident dans ces affaire contre DSK qui n'est pas forcément un saint et qu'il aime la compagnie féminine, les accusatrices pratique le mensonge, je ne vois par pourquoi une victime ait besoin de mentir, un accusé, c'est normal, mais une victime n'a pas à mentir, elle peut ne pas tout dire pour des raison intimes, ce qui se comprend aisément, mais rajouté des demi-vérités ou des grossiers mensonges, c'est incompréhensible !

    Comme je l'ai dit, DSK a posé plainte avant Banon pour diffamation et elle pose plainte pour se défendre, réaction impulsive de la part de son avocat un peu trop cabotin et inexpérimenté !

    Patricia, il n'est pas seulement utile de savoir si Banon dit totalement la vérité ou pas, il s'agit de savoir si elle a une chance contre DSK du point de vue juridique et juridiquement je vous assure que ces "révélations" n'étaient pas publiques !

  • "et dans la troisième elle se contredit en disant"

    pardon c'est dans la première vidéo !

  • @ Corto
    @ Patricia

    1.

    Les propos ont été tenus lors d'une émission télévisée qui a bel et bien été diffusée, certes pas en "prime time" sur TF1, mais elle a été diffusée. Je ne disconviens pas que le nom de DSK ait été caviardé. Il n'empêche que les enregistrements de l'émission comportaient le nom dissimulé et que les invités et autres techniciens n'ignoraient pas le non du politicien mis en cause.

    Il aurait appartenu à la police et à justice de se saisir de l'affaire et de procéder à l'audition de Mlle Tristane Banon. Ne serait-ce que pour constater que l'accusation "ne tenait" pas la route. J'y reviendrai dès que possible.

    La France s'est déshonorée.

    La France a méprisé la parole d'une personne dont elle ne pouvait d'emblée exclure qu'elle soit victime. Dès lors, on peut comprendre que les victimes de puissants se taisent et que Mlle Banon, si elle est victime, ait eu du mal à déposer plainte.

    La non réaction des invités, de la société et de l'Etat est l'expression caricaturale de ce qui amène une victime à se taire.

    A ce stade SHAME ON FRANCE.

    Quant au fait que l'affaire New-Yorkaise lui ait donné espoir, cela est compréhensible.

    Rien de louche dans le fait de tarder, sous conseil d'une mère Strauss-Kahnienne, rien de louche de ne rien faire suite à ce qui précède et rien de louche à agir ensuite de NY.

    Rien de louche ne veut pas dire que ce qu'elle dise soit vrai. Si DSK nie, et il semble le faire par sa plainte en dénonciation calomnieuse, alors, en l'état, la réponse à claire : pas de charge suffisante démontrant qu'il a commis l'infraction.


    2.

    Il faudrait arrêter de mélanger diffamation, calomnie et dénonciation calomnieuse. La diffamation consiste à dire mal à propos du mal de quelqu'un, sans que ce que l'on dise soit nécessairement faux. Cette infraction est punissable d'une peine maximale de 180-jours amendes en Suisse et Sarkozy avait le projet de supprimer l'infraction en France.

    La calomnie consiste à dire du mal en alléguant des faits faux. Punissable en Suisse par une peine maximale de 3 ans de prison.

    La dénonciation calomnieuse consiste à dire quelque chose de faux afin de faire ouvrir une procédure pénale (et administrative aussi en France). En Suisse punissable par une peine maximale de 20 ans.

    La plainte annoncée par DSK est un plainte pour dénonciation calomnieuse et non pour diffamation.



    @ Hommelibre

    Schwarzenegger, soit ! Mais DSK ? Clergo, comme vous-même, mettez en avant l'existence de dizaines d'affaires concernant DSK. Où sont elles ?

  • CEDH: non, j'ai dit que je n'ai pas compté. D'ailleurs je constate que cela existe, mais je n'en tiens pas un compte. Si vous saviez le nombre d'histoire que l'on m'a collé lors de mon affaires... Histoires qui sont toutes tombées à l'eau... Raaahhh, je n'étais même pas à la hauteur des fantasmes de 2 copines de l'accusatrice!

    :-)))

  • @Pierre NOËL

    "@ Patoucha"

    "Vous avez posez la question suivante chez Hayoun:" Il lui a fait une pipe ou pas? etc...

    (Père Hayoun est avec sa femme de ménage chambre de météor123...) Que font-ils? En attendant son blog est bloqué!

    Je vous ai répondu:"une musulmanne ne fait pas de pipe elle croque...Monsieur!

    Désolée, Pierre NOËL, je ne crois pas avoir jamais employé un langage aussi vulgaire et grossier. Vous le devez à l'usurpateur de mon pseudo.

    Je viens de passer sur le blog de M-RH dont aucun de ses derniers billets n'est commenté?

    Merci pour ma nuit :) Bonne journée à vous

  • Franchement, ce tandem pathétique que forme la mère et la fille fait rire tout le monde tant elles frisent le ridicule! Son très ami avocat (illusion rapide faite par Calvi hier) ne vaut pas mieux tant il s'embrouillait dans ses leitmotivs juridiques.

    Elle semble vraiment traumatisée au vu des photos et des vidéos!

    Vous avez dit pitoyable?

  • CEDH, merci de remettre l'église au milieu du village, car le gps ne fonctionne plus très bien au sein de la meute journalistique, nous sommes inondés d'imprécisions, ce qui semble faire marcher le fond de commerce de ces "chiens" comme les a nommés Mitterrand après le décès de Bérégovoi.

    Comme vous le dites très justement, il s'agit dans la plainte de DSK de dénonciation(s) calomnieuse(s), ce qui induit tout un train de charges attenantes comme "faux témoignage", "induire la justice en erreur" etc. etc.

    Elle risque très gros la petite, car les avocats de DSK, comme à New-York, ne vont pas tarder de mettre en évidences des contradictions dans cette affaire, comme celle des textos, en principe un violeur n'envoie pas de textos à sa victime, à moins qu'il soit complétement débile, ce qui ne semble pas être le cas de DSK !

  • Patoucha, n'avez vous pas aussi été harcelé par DSK, je me rappel, j'ai tout vu, mais les visages étaient floutés, mais rassurez-moi, c'était bien vous avec DSK ?

  • "harcelée" pardon !

  • @ Patoucha

    Je vous crois à 100 %. Non pardon à 99.99999999999999999999999999999999999%.


    @ Corto

    Tout dépend du contenu des texto. Ne pas perdre le contact avec un victime est une bonne technique. Ces texto ne sont ni à charge ni à décharge. Leur contenu peut-il éclairer ? Je ne le sais pas. Pour l'instant les innocents le demeurent.

    DSK pas complètement débile ? En général certainement. Intelligent, nul doute. Dans toutes les circonstances. En êtes-vous sûr ? Il ne conteste pas avoir entretenu des relations sexuelles dans la chambre à NY. Consenties. Soit. Mais qu'est-ce qui a motivé le consentement de son accusatrice New yorkaise.

    S'est-elle engagée dans des rapports sexuels puisque DSK a un piège a fille, un piège tabou, un joujou extra qui fait crac boum ue, qui fait que les filles en tombent à ses genoux.

    http://www.youtube.com/watch?v=OJrmwbdDDuQ

    Ou bien alors agissait-elle pour obtenir un avantage ? Pour de l'argent et non pour un coup de piston au FMI au vu de sa condition.

    Il ne se serait pas rendu compte de ce que la relation était tarifée, cela n'ayant pas été convenu auparavant. Ne pas annoncer la couleur c'est très latina -et comme elle se faisait passer pour latina- c'est crédible.

    Remarquez qu'elle a peut-être agi pour le faire chanter dès le début. J'en doute car elle aurait été un peu plus cohérente, notamment elle n'aurait pas varié sur les versions après ... Cela ressemble plutôt à une vengeance spontanée.

    Mais cela ne change rien au fait que cet homme a perdu de vue qu'elle ne pouvait agir que par intérêt. Il a un grain qui ne lui permet pas d'évaluer correctement la situation. Un grain qui fait qu'il croit qu'il est un irréductible séducteur intrinsèque, que son pouvoir de séduction ne découle pas de sa position sociale ou de son argent, un grain qui lui fait perdre contact avec la réalité.

    Un délire en secteur ?

  • CEDH, encore une info venant de la vindicte journaleuse à quatre sous, qui a dit que DSK a eu une relation avec la femme de chambre, il y a eu une rumeur très largement répandue que des traces de sperme contenant de l'ADN de DSK avait été retrouvé dans la chambre et sur la blouse de Dialo, puis ces rumeurs provenant soi-disant de la police new-yorkaise ont été démenties par la police elle-même, que ces rumeurs étaient sans aucun fondement. A ce jour rien ne confirme même que Dialo ne se soit rendue dans la suite 2806, même que d'autres rumeurs, cette fois émanant de la police new-yorkaise, disaient qu'il n'avaient pas trouvés de sperme contenant de l'ADN de DSK.

    Donc pour l'instant rien de concret permet d'affirmer quoi que ce soit sur les faits ce matin du 14 mai ! Ce qui est certains par contre, c'est que la prétendue victime semble se prostituer dans les règle de la piété musulmane, qu'elle a abrité 100'000 $ appartenant à l'une de ses proches relations, actuellement incarcérée dans la prison de l'état de New-York, Rickers Island, que ses déclarations à l'immigration sont mensongères etGu justement sur le fait qu'elle se disait déjà victime de viol dans son pays la Guinée, qu'elle a menti sur le déroulement des fait le matin du présumé viol, que lors de sont téléphone avec son pote taulard le lendemain de l'arrestation, elle a dit ;"c'est un mec très important, e l'ai accusé de viol, combien puis-je lui soutirer" ?et j'en passe !

    Le reste, personne n'en sait rien ! Et je ne suis même pas sûr qu'elle soit entrée dans la chambre de DSK !

  • "... elle a abrité 100'000 $ appartenant à l'une de ses proches relations, actuellement incarcérée dans la prison de l'état de New-York, Rickers Island ... "

    Rickers Island est une prison d'Etat New-yorkaise alors que ledit ami, éventuellement mari, est détenue dans une prison fédérale sis en Arizona.

    Pour le reste je laisse le lecteur prendre connaissance de vos informations

  • Ma quééééé..... histoire de fous. Je cherche la logique des comportements, alors que rien ne dit qu'ils sont logiques. Dois-je inclure l'absence de logique dans mon logiciel d'analyse? Où bien dois-je trouver une sorte de méta-logique, un discours sur le discours où la démonstration du réel est soit extrêmement fine et emberlificotée, soit au contraire d'une simplicité aveuglante?

  • @hommelibre

    Histoire de fous.

    Peut-être bien. Mais les folies ont leurs logiques. Logiques non névrotiques. Mais au vu de votre discours, qui se lacanise, vous est sans doute sur le chemin de la compréhension.

  • L'avocat de la femme de ménage attaque le New York Post pour calomnie.

    @ corto :
    Je me demande bien comment vous pouvez connaitre le contenu de la conversation que cette femme a eu avec son soi disant compagnon : elle s'est déroulée en peule et personne n'a jusqu'ici publié une traduction officielle.

    Conversation enregistrée par l'établissement carcéral lui même dès le lendemain de l'agression et qui a mis un mois et demi à ressurgir....
    un peu curieux tout de même.

  • Qu'est ce qu'il y a encore de curieux, qu'elle parle le peule ou que ça ait mis un mois et demi ?

    Patricia, vous avez vraiment beaucoup de problème de compréhension et je n'ai pas votre conclusion concernant vos dernières allégations, si vous commenciez par finir ce que vous avez commencé avant de remettre ça ?

  • CEDH, j'ai la mauvaise habitude de ne pas vérifier mes infos, mais n'était-il pas aussi, selon la presse, il y a quelques jours dans la prison de Rickers-Island ?

    Aurait-il été transféré fissa-fissa dans l'Arizona, peut être pour éviter qu'ils se retrouvent dans la même taule ? Car le procureur peut lui coller un mandat à chaque instant ! J'ai aussi lu, qu'elle avait quitté le territoire américain assez rapidement après ses derniers interrogatoires, il y a 3 semaines ?

    Parce que mis à part son avocat qui aboie à tue-tête, on a pas beaucoup d'info sur elle ?

  • @ Corto :
    "Patricia, vous avez vraiment beaucoup de problème de compréhension"

    Pensez donc ce que vous voulez du moment que ça peut vous fait plaisir.
    Mais évitez tout de même de traiter une parfaite inconnue telle que Tristane Banon de vulgaire p****, même mes neveux qui sortent à peine de l'adolescence ont dépassés le cap......
    Quitte à être désagréable, vous gagnerez au moins en crédibilité.

  • Bien, on peut donc en conclure que CEDH n'aime pas trop la France, mais qu'il connait Jacques Dutronc dans le texte, ce qui fait de lui un très probable quinqua, voire sexagénaire. Pour l'âge de la mariée, le mystère demeure. Mais je vois ici pour la 2ème fois quelqu'un sous-entendre que DSK serait le père inconnu (et ignoré) de Tristane. Ce qui serait un rebondissement digne de "Top Model". Mais après tout pourquoi pas ? On a vu pire dans la vraie vie.

  • ....quoiqu'on en dise ou qu'on en pense, DSK est un porc sur pattes, un obsédé du c** ! Il aura "payé" par-là où il a toujours péché : cela lui aura coûté sa place de Big Boss au FMI ainsi que les prochaines élections..!

  • Patricia vous partez en boucle, qui a dit que Banon est une p..., à par vous ?

    Valérie, "DSK le paye par ou il a pêché" ? J'ai plutôt l'impression qu'il ne va jamais se faire autant de $ avec les indemnités que l'état de New-York va devoir lui verser net d'impôt !

    Et le même scénario risque bien de se répéter avec la Banon ! ! !

  • @ Corto :
    "Une P***** de 23 ans voulait se faire la première page du torchon pour laquelle elle était simple pigiste et ça aurait tourné au viol ? Combien d'autre P***** auraient été prête à bien plus pour une simple dédicace !"

    "*** Corto et Pierre: le mot p***** est utilisé de manière un peu brutale. Ne m'en veuillez pas si je le remplace par des astérisques." (homme libre)


    C'est quand même bien de vous, non ? Je n'invente pas, c'est plus haut.

    @Valérie :
    et ça va lui couter surement bien plus cher encore.

    "les femmes ne s'attendent pas toutes à ce que leurs maris soient fidèles mais ce qu'elles ne supportent pas, c'est que cela soit rendu public"
    Jo Kennedy.

  • Je confirme: "la mère est une gour*asse. La fille une pé*asse"

    J'ai une fille qui a maintenant 32 ans. Si elle avait subit ce que l'autre "pé*asse" raconte, je serai allé chercher le coupable jusque dans les fosses septiques et lui aurait fait bouffer la totalité de son sexe -cru!

    Cette histoire comme l'autre d'ailleurs, ne sont pas crédibles, ou alors pour ce qui concerne les parents de la "asse" ils sont en état d'arrestation pour "non assistance à personne en danger" "et non dénonciation de crimes"

    En général les maris fidèles aboient un peu trop...Ouaff-ouaff! En plus ils se mordent souvent la queue...et se sucent le fion. Fin.

  • @Pierre Noël :
    "J'ai une fille qui a maintenant 32 ans. Si elle avait subit ce que l'autre "pé*asse" raconte, je serai allé chercher le coupable jusque dans les fosses septiques et lui aurait fait bouffer la totalité de son sexe -cru!"

    Parole d'homme qui n'a pas vécu cette infamie.
    Faudrait il encore que vous puissiez le trouver.
    savez vous que certains violeurs disparaissent pour toujours et que le crime reste définitivement impuni???
    Heureusement pour vous et votre fille,ça reste du domaine de l'imagination.

  • @ Patricia vous ne connaissez pas le citoyen....Parole d'homme.

    Ce n'est pas qu'un commentaire.Parole d'homme et de père...

  • Je constate que certaines personnes n'ont tiré aucune leçon de cette affaire et qu'elles continuent à surfer sur la diffamation. N'est-ce pas la Valérie?! Pour ne citer que vous!

    __________

    Pour en revenir à la "journaliste écrivain"... qui n'a pas hésité à livrer sa vie en pâture dans un bouquin: Abandonnée dès son enfance par un père qu'elle n'a jamais connu! dit avoir eu une enfance malheureuse, avoir subi petite des attouchements par un ami de la famille.... Sa mère recevait beaucoup d'hommes. etc etc. Il est à se demander où était cette mère qui vient nous dire aujourd'hui que depuis sa "tentative de viol"en 2002... sa fille est malheureuse, qu'elle est très mal et qu'elle pleure tous les jours?! Une mère qui ne se rend pas compte du mal être de son enfant - d'après les écrits de sa fille... qui a tout de même pu mener ses études à bien et obtenir des diplômes malgré ses "souffrances et sa "fragilité" psychologique, ce qui est exceptionnel, vous en conviendrez, à moins que TB soit atteinte d'une mythomanie galopante - qui ne réagit pas aux dénonciations de cette enfance qu'elle dit malheureuse - se lance sans aucune gêne dans des déclarations fracassantes à la TV au lieu de s'occuper de l'état mental chancelant de sa fille - elle se contentait de lui téléphoner.... toujours selon ses dires - n'a fait que la persuader dans ses délires exacerbés depuis l'Affaire DSK, alors qu'elle n'a RIEN FAIT quand petite, sa fille a (ou aurait) subi des attouchements?! De qui se moque cette mère indigne? Et quel but poursuit-elle dans ce scandale à travers sa fille jetée en pâture aux médias pour une affaire de "tentative" de viol.... du même acabit que celui dénoncé aux Etats-Unis?!

    Une tentative de viol, telle que décrite par celles qui l'ont réellement subie (témoignages) et ont échappé à l'acte, cela laisse des traces. Des vêtements déchirés, des bleus que laissent une lutte ...et la fille qui s'échappe hagarde et désorientée, ne peut laisser indifférents les passants...... Cela ne semble pas le cas de T. Banon qui, selon son avocat, il y aurait des "témoins"....

    Un fait certain c'est là une affaire instrumentalisée. Et qui sait, peut être demain le Canard enchainé ou Marianne lanceront une bombe....

  • Ce serait bien la première fois que j'aurai utilisé ce terme depuis des années !

    Aussi quand je caviarde un mot, je n'utilise jamais des *** astérisques !

    Il y a de drôle de truc dans les blogs TDG, comme usurpations de pseudo, censures infondées, maintenant il semblerait que Mabut ou autre sont passés à la mal-faction des commentaires !

    Mais ne sais par contre qui utilise des *** pour caviarder, ils sont assez rares !

  • Mais ce qu'il y a aussi de complétement frappé, c'est que pendant que les médias de mettre les pleins feux sur une affaire foireuse, el assad massacre sa population et les médias répètent depuis un mois et demi le même chiffre de 1'300 victimes en Syrie, ça c'est complétement cinglé !

  • Le mot caviardé par je ne sais pas qui, mais il n'y a pas beaucoup de possibilité, était pigiste et sans P majuscule !

    C'est là que l'on comprend la perversion des Suisses, qui ont pillés tout le fric des dictatures, mensonges, manipulations et mauvaise fois !

  • En fait ces deux grognasses sont piègées par le retournement de la situation en faveur de DSK.

    Leur grand théâtre à commencé un peu après lorque que DSK fut arrêté, (même si cette affaire est née bien avant) elle ont pensé que tout était vrai, et que la femme de chambre allait toucher le gros lot. Là, les choses sont allées vites, déclarations à la presse au point qu'un non retourt n'était plus possible.

    Puis il y a se revirement de la situation, elles se sont prise dans leur propre piège, (c'était pas prévu au plan) avec obligation pour s'en sortir, d'aller jusqu'au bout de leur sinistre scénario...Tous les mensonges et tous les coups sont permis, car elles ne sont plus aussi sûr du résultat.

    Les contradictions ne vont pas tarder à sortir entre la fille et la mère lorsqu'elles vont être auditionnées, afin de répondre à des questions précises.

    -valérie se permet d'insulter DSK de " porc sur pattes?" Vous pesez combien? Je pense que je vais envoyer votre commentaire aux avocats de DSK. Vous verrez qu'elle suite il donneront.Ne pensez pas un instant que DSK et Anne St clair vont rester les bras croisés face aux insultes, aux calomnies etc...

  • Définition de grognasse: mot familier "femme laide et antipathique"

    Référence "le petit Larousse 2010"

  • @ Séraphin Lampion

    Pour Dutronc, désolé, mais je suis tombé dessus à la radio dans une voiture de location. Pour la suite, youtube a tout fait. Peut-être devriez vous postuler pour un emploi à NY chez Cy Vance ? (smile)

    @ Patoucha

    Pourquoi s'en prendre à la mère de Tristane Banon ? Ce n'est pas elle la plaignante. On ne peut reprocher à Tristane Banon sa mère.

    Par contre, il semble que l'on puisse reprocher à Tristane Banon la médiatisation du dépôt de plainte. Rien ne justifie pareille médiatisation. Elle pouvait envoyer sa plainte sans s'en épancher dans la presse. Il s'agit là de diffamation illicite. Certes, la médiatisation de la plainte de DSK pour dénonciation calomnieuse est elle aussi attentatoire à l'honneur, mais elle me semble licite car justifiée par l'annonce publique préalable de Tristane banon.

    Sur le fond. Rien de neuf. Aucun indice sérieux. Deux innocents.


    @ hommelibre

    Qu'est ce que Bergeret penserait du personnage Banon ? Trouvez l'exacte réponse et vous aurez une meilleure approche, vous serez moins dérouté et nous serions mieux éclairés.

  • Pierre, c'est ce que je vais faire sur le champs.

    Mais je le répète, je n'ai jamais écrit P*****, et ce n'est pas mon habitude de mettre des *** pour caviarder !

    ça en devient pathétique, à l'image de ce que sont devenus les Suisses à force de téter aux mamelles du fric sale des dictatures sanguinaires, ils sont devenus comme leurs pourvoyeurs de fond, bien-sûr via les médias nationaux et complétements pourris mais dans ce cas je soupçonne sérieusement la patte de John, dans ce coup.

    Les blogs TDG sont envahis par les islamistes hystériques et malsains, pléonasme !

  • CEDH, pour le coup, dans l'affaire Banon/DSK, je ne mettrais pas une bille pour Banon, par contre la plainte pour dénonciation calomnieuse semble mieux alléguée en faits, mais reste à voir le contenu de la plainte, peut être c'est moins éloquent que dans les médias qui ne font que supposer !

    Par contre ma mère Banon est très prudente, elle n'a pas l'air du tout convaincue par les propos de sa fille et contrairement à la vindicte, elle se distancie de sa fille quand aux éventuels faits. Mais surtout, on sent dans ses propos qu'elle semble mieux connaitre sa fille que quiconque, d'ailleurs d'après une déclaration faite par la fille, elles ne sont pas en bon terme, aussi la mère a déclarée ; "je ne savais pas que cette affaire avait autant affecté ma fille, si j'avais su, je ne l'aurais pas dissuadée de déposer plainte", la fille déclare avoir été voir un des plus grand avocat de la place, je passe les détails contradictoires, dés lors pourquoi ne pas avoir engagé des poursuites ? peut être que l'avocat l'en aurait aussi dissuadé, pour autant que la Banon ait réellement été voir un grand avocat, dont elle refuse de révéler l'identité, en gros, elle vont en passé des heures chez le ou la juge qui ouvrirait l'enquête en tentative de viol !

    Aussi, si la Banon avait consulté en son temps un avocat, il lui aurait dit de ne pas alléguer "publiquement" des faits condamnables à l'encontre de DSK, que cela risquerait de lui coûter très cher. Il a dû voir que Banon se contredisait, en général, c'est la raison principale pour laquelle un bavard refuse de défendre un dossier !

    Car la règle en cas de viol consiste à courir dans un hôpital faire constater d'éventuelles traces de viol ainsi qu'effectuer des prélèvement, dés que vous êtes dans les mains des médecins, ces derniers prennent les devants pour en informer les autorités compétentes en matière de viol, si une victime n'agit pas de la sorte, cela indique que dés le départ les faits ne sont pas toujours si clair que ça, il faut arrêter avec ces mythes de victimisation paralysant les victimes, c'est entretenir un mythe qui profite aux violeurs et aux associations souvent friandes de cas complexes et indéfendables juridiquement.

    Il y a même des cas de femmes mariées accusant leur époux de viol, car elles avaient une migraine, Mesdames, si vous en avez assez de vos époux, il y a une procédure civil vous accordant immédiatement la séparation des corps, mais l'attrait du pénal est plus excitant !

    Il y a un fait qui sera déterminant dans la plainte Banon, le délai ne sera pas octroyé, car ce dernier est aménagé dans le but de permettre aux victimes de pouvoir s'exprimer suite à une éventuelle emprise physique ou psychologique ayant pu empêcher la victime de pouvoir s'exprimer, ce n'est pas le cas de la Banon, elle s'est d'abord exprimée dans tous cafés de commerces et autres plateaux de télévisions afin de se faire remarquer et ensuite, bien ensuite, elle dépose plainte pénale, ça les juges ne vont pas trop apprécier, car c'est justement ce genre d'attitude qui risquerait ou pourrait tendre à affaiblir cette disposition légale.

    Le fait d'octroyer aux victime des délais aussi long, présume la bonne fois de la plaignante, dans le cas Banon, il s'agit d'opportunité !

  • @ CEDH: Bergeret, oui. C'est très possible. Il a des signes forts dans ce sens. C'est le "discours sur le discours" dont je parlais l'autre fois.

  • CEDH, cette femme est aussi exhibitionniste sinon plus que sa fille! Mais vous devriez peut-être me relire.....

Les commentaires sont fermés.