C’est fait: DSK libre sur parole

La décision vient d’être prise à New-York: le juge Obus annule la caution et décide de la libération sur parole de Dominique Strauss-Kahn. La contrainte judiciaire est donc considérablement allégée. Pour autant les poursuites sont maintenues par le procureur.

Justice1-1.jpgIl s’agit d’une étape importante puisque les raisons de cet allégement sont confirmées: la crédibilité de l’accusatrice est mise en cause. C’est une nouvelle phase qui commence aujourd’hui dans cette affaire. On ne peut préjuger de la suite qui adviendra. Toutefois, en regard de la dureté de l’accusation et des premiers jours de cette affaire, et de tout ce qui a été dit sur ce qui s’est passé ou non au Sofitel, le doute s’est introduit dans le dossier Sofitel-Diallo-Strauss-Kahn. Le procureur Cyrus Vance, cité par l’avocat Ben  Brafman, a déclaré lui-même que cette affaire n’est pas ce qu’elle semblait être.

Dès cet instant l’accusé peut circuler librement sur le territoire des Etats-Unis. Il ne peut encore se rendre à l’étranger. Il va quitter l’appartement de Manhattan pour se rendre possiblement dans la mai de son épouse.

L’avocat de l’accusatrice, citée par son avocat M. Thompson, a déclaré que Madame Diallo n’a pas varié dans ses déclarations. La non variation des propos ne saurait cependant être une preuve pour l’accusation. L’avocat Kenneth Thompson a ensuite fait le procès en plaidant déjà devant le public, en racontant sa version comme une vérité et une certitude. On comprend qu’il tente de défendre sa cliente contre la perte de crédit. Il affirme nombre de détails sordides qui ne peuvent être démontrés. Et il tente de minimiser les mensonges sur sa demande d’immigration, prétendant que Madame Diallo aurait été violée par des soldats en Guinée - raison pour laquelle elle aurait menti à l’immigration.

Ce discours paraît contre-productif. Loin de rétablir la parole de sa cliente l’avocat me paraît en faire trop et le choc de cette audience est visible.

L’affaire va pouvoir continuer avec un peu plus de sérénité.

Quel que sera le résultat la situation d’aujourd’hui contraste à ce point avec celle de mi-mai que je ne peux me départir du sentiment d’un acharnement de l’accusation.

Mais encore une fois je ne préjuge pas du résultat.

 

 

 

Un roman pour l'été:

CouvDiable.jpg

Catégories : Politique 22 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Selon la lettre adressée par le Procureur aux défenseurs de DSK, l'accusatrice a été l'auteur de deux faux témoignages (parjuries).

    L'un lors de sa demande d'asile.

    L'autre lors de son témoignage devant le Grand jury en l'affaire DSK.

    Elle a aussi été capable d'exposer par devant les assistants du Procureur avoir été violée par un gang, alors que cela était faux. Qui plus est avec pleurs et état de détresse simulés (!).

    DSK sera libéré des accusations qui portent sur lui.

    Il est même à prévoir que l'accusatrice ne pourra pas obtenir de l'argent au civil. On peut même dire que la dernière intervention de l'avocat Thompson vise à éviter que l'accusatrice soit poursuivie pour parjure.

    Aux USA, le premier faux témoignage met à néant, à lui seul, l'accusation.

    En Europe, les autres mensonges dans le cadre de l'affaire DSK, tant devant le Grand jury que devant la police, ne peuvent que conduire à ne pas considérer cette femme comme crédible.

    Cela sur la base des faits directement pertinents à la cause en question. Pas besoin de prendre en compte un éventuel trafic de drogue, de blanchiment et de fraude fiscale.

    Lundi férié aux USA.

    Testis unus testis nullus.

    http://www.nytimes.com/interactive/2011/07/01/nyregion/20110701-Strauss-Kahn-letter.html?ref=nyregion

  • On apprend à l'instant un autre mensonge de la femme de chambre: contrairement à son état supposé d'hébétude, elle a reconnu avoir nettoyé une (ou deux, j'ai entendu les deux infos) autres chambres avant de revenir dans la suite 2806 de DSK.

    Fausse déclaration à l'immigration, fausse déclaration de viol en Guinée, fausse déclaration devant le grand jury, coup de téléphone enregistré où elle déclare étudier les bénéfices qu'elle peut avoir à accuser DSK, cela commence à faire beaucoup...

  • @ Hommelibre

    A mes yeux d'européens ce qui suit est déterminant.

    "Additionally, in two separate interviews with assistant district attorneys assigned to the case, the complainant stated that she had been the victim of a gang rape in the past in her native country and provided details of the attack. During both of these interviews, the victim cried and appeared to be markedly distraught when recounting the incident. In subsequent interviews, she admitted that the gang rape had never occurred."

    (extrait de la communication du procureur)

    Comment croire une femme qui décrit un viol par un gang, avec pleurs et signes marqués de détresse, alors que ce viol n'a pas eu lieu ?

    Aux yeux des américains :

    Le mensonge écrit en matière d'immigration est déjà décisif. Alors le faux témoignage devant le Grand Jury ..

    Quant au contenu du faux témoignage devant le Grand Jury. Je ne vous suis pas. Perdre les pédales suite à un viol peut aussi conduire à continuer comme si de rien était.

  • CEDH: oui, la question est qu'elle avait d'abord donné une autre version n'incluant pas ces deux chambres. Mais en effet l'extrait que vous citez est significatif et déterminant de sa capacité à mentir en jouant le traumatisme.

  • Cette femme sera certainement récompensée par le FBI car, en effet, pour les USA il est préférable d'avoir à la tête du FMI dame Lagarde bien connue aux USA et jouissant d'un capital d'antipathie non négligeable et que de plus elle traîne quelques casseroles aussi grande que celle des chaudrons ayant servi aux Gaulois.

  • @CEDH :
    "Comment croire une femme qui décrit un viol par un gang, avec pleurs et signes marqués de détresse, alors que ce viol n'a pas eu lieu ? "

    Et si c'était le prix à payer pour la liberté et l'Eldorado ???
    Certains hommes simulaient bien la folie pour se faire réformer et échapper au service militaire de leur propre pays.
    Parce qu'on simule une fois, on est menteur pour la vie ?????

    "Je ne vous suis pas. Perdre les pédales suite à un viol peut aussi conduire à continuer comme si de rien était."
    Merci.

  • La version de l'accusatrice quant aux faits survenus après ce qui s'est passé dans la chambre de DSK a sans doute changé à raison de ce que les portes des deux autres chambres ont été ouvertes avec sa carte.

    Une preuve extérieure a donc démontré qu'elle a menti par devant le Grand jury.

    Ce fait est établi indépendamment d'un hypothétique témoignage de DSK.

  • Bonsoir John,

    Juste avant de quitter, j'aimerais attirer votre attention sur un éventuel message qui sera signé par l'usurpateur de mon pseudo, dans le style de celui que je viens de voir dans la rubrique "Les derniers commentaires " de la page principale des blogs:



    Non, elle ne le mérite absolument pas. Pourquoi donc? parce qu'elle est goy

    Par Patoucha dans DOMINIQUE STRAUSS-KAHN EST INNOCENT (II)

    Bonne nuit

  • La version de l'accusatrice quant aux faits survenus après ce qui s'est passé dans la chambre de DSK : de mal en pis.

    Les enregistrements d'accès aux chambres démontrent qu'elle a menti devant le Grand jury (Perjury). Les mêmes enregistrements démontrent une nouvelle version mensongère exposée ce mardi au Procureur.

    Son deuxième mensonge est ahurissant. Pourquoi a-t'elle menti ce mardi en exposant une nouvelle version mensongère ? Est-elle tombée sur la tête ? En ce sens elle semble d'ailleurs adopter des comportements qui, bien qu'explicables par le stress, sont à NY en les locaux du procureur parfaitement inadaptés. La psychiatrie transculturelle pourrait-elle nous éclairer ? Qu'en pensez-vous hommelibre ?

    A moins qu'elle ait été achetée pour saboter son témoignage. Après tout, elle sait fort bien simuler puisque elle à même d'exposer avoir été violée par un gang, alors que cela est faux, en simulant un état de détresse manifeste. Il s'agit là d'une éventualité dont j'avais déjà évoquée qu'elle puisse surgir. Mais rien ne l'atteste. En l'état, elle reste toute théorique et est loin d'être la plus plausible au vu du contexte accablant l'accusatrice.

    Quoiqu'il en soit, une preuve extérieure a démontré qu'elle a menti par devant le Grand jury. Ce fait est établi indépendamment d'un hypothétique témoignage de DSK. Le sort de la procédure en cours est scellé. Quel est le sort de l'accusatrice ?

    Tout cela est infiniment triste car des femmes violées il y en a.

    Tout cela est infiniment triste car des femmes violées à main armée de dollars (ou d'euro) il y en a (prostitution dans le tiers monde et ailleurs aussi).

    Des femmes de chambres maltraitées par les clients, il y en a. D'ailleurs elles le sont aussi souvent par leur employeur.

    http://www.nytimes.com/2011/07/02/nyregion/one-revelation-after-another-undercut-strauss-kahn-accusers-credibility.html?pagewanted=2&hp

  • Patricia, je sais ce qui vous touche dans cette affaire. Nous avons d'une certaine manière vous et moi quelque chose qui nous y relie, chacun selon sa propre expérience.

    Mais cela fait beaucoup de mensonges, des mensonges pour certains travaillés et élaborés, donc pas seulement sous le coup du stress. Voir ici les points détaillés contenus dans la lettre du procureur.

    http://www.lepost.fr/article/2011/07/01/2538617_affaire-dsk-les-4-mensonges-de-la-femme-de-menage.html

    Cela ne prouve en effet pas un mensonge sur ce qui s'est passé dans la suite. Mais cela pose question, à tout le moins. Ce serait bien sûr lui faire un procès d'intention que de se baser sur d'autres mensonges pour supposer que son accusation en est un de plus. Comme c'est un très mauvais procès d'intention que d'incriminer DSK parce qu'il est riche (comme d'ailleurs c'est une forme de racisme inversé que de la croire elle parce qu'elle est africaine et pauvre femme de chambre).

    Toutefois cela fait plus d'un mois que son avocat dit qu'elle est détruite et qu'elle pleure tous les jours. Oui, mais cela elle a su le faire à l'identique en inventant le faux viol en Guinée. Oui elle aurait pu vaquer à nettoyer une autre chambre après l'incident. Mais son avocat dit qu'elle avait un ligament de l'épaule déchiré et qu'elle a encore mal au point où elle devrait être possiblement opérée. Est-ce cohérent?

    Tant qu'il n'y a pas de non-lieu je neveux pas prendre de position. Mais il est légitime, et mon expérience personnelle m'y rend attentif, de se questionner.

  • CEDH: je n'ai pas de réponse certaine à ce que vous suggérez. Mais de par mon expérience je peux dire ceci:

    - Quand le procureur a commencé à découvrir les incohérences (enregistrement du téléphone à un trafiquant où Mme Diallo dit se demander quel parti elle peut trouver à continuer l'accusation, compte en banque avec 100'000 $), il est probable que ses enquêteurs ont commencé à mettre l'accusatrice sous pression. En ce sens, ils travaillent certainement mieux qu'à Genève!...

    Et là elle a commencé à craquer.

    Je n'exclus pas qu'elle ait continué à mentir pour commencer à faire accréditer un possible trouble psychique, qui atténuerait les conséquences d'une possible fausse accusation au cas où le non-lieu est prononcé.

    - J'ai vu comment une accusatrice peut se rendre malade alors qu'elle ne l'était pas et sans aucun passé médical, pour d'une part faire croire à son accusation - comme si les conséquences qu'elle présente étaient preuve d'une cause précise - mais aussi pour gagner la mansuétude du parquet au cas où elle perd. Et j'ai vu que cela peut marcher.

    - En cas de fausse accusation de Mme Diallo, on ne peut exclure qu'elle ait elle-même bien compris comment les choses marchent, et ait utilisé son origine et joué sur le riche blanc contre la pauvre noire. On sait que dans certains milieux l'époque est à la culpabilisation systémique de "l'homme blanc". Si en plus il est riche et puissant, il est forcément salaud dans l'imaginaire populaire.

    - L'aspect stress est aussi à prendre en compte. En l'absence de trouble psychologique, faire tenir ensemble des mensonges est un art. Car il faut garder une certaine cohérence. En général ce sont les larmes qui lient le tout et font passer les accrocs à la cohérence. Mais en cas d'enquête rigoureuse - ce qui semble être le cas ici - les larmes n'amadouent plus les enquêteurs. Alors dans la panique on peut tenter autre chose, mais c'est aussi incohérent et à un moment tout mensonge revient dans les pattes de celui qui les commet. C'est le reflux qui emporte tout ce qui ne tient pas debout. Un processus difficilement maîtrisable.

    - Après, sur les motivations à faire cela, difficile à dire. Mais il est possible qu'elle n'ait pas été seule à mettre ces mensonges en place si c'est bien une fausse accusation (je reste prudent en l'absence de non-lieu ou d'acquittement). Pour les autres mensonges, il est fait état d'une K7 vidéo faite par un tiers et expliquant ce qu'elle devait dire à l'immigration. Par contre je ne suis pas certain qu'il y ait un complot politique: un tel complot avec une tel enjeu aurait été mieux préparé. Là les failles de l'accusatrice sont grosses.

  • John,
    Je suis tout à fait d'accord avec vous.
    Je suis pourtant intriguée de découvrir en quelques heures seulement et contre toute attente,un personnage à ce point maquiavélique.
    On nous déballe le contenu de la valise de Mary Poppins !!!
    Je serais très interessée de savoir :
    qui est donc ce fameux détenu ??? un ami, un petit ami, un cousin, un mafieux, maquereau ???
    quelles relations entretient elle exactement avec lui ??
    Ou passe l'argent déposé sur tous ces différents comptes banquaires ???
    A quoi sert 'il ???? des fins personnels, une organisation quelconque ????
    Qui tire les ficelles ????
    Quel est son degré d'implication ??? Est elle forcée, purement volontaire, sous l'emprise de l'amour ???

    On ne sait rien.

  • Patricia,

    Je comprends et adopte aussi votre questionnement. C'est vrai que tout est déballé en vrac d'un coup; c'est le résultat de plusieurs semaines d'investigations. Mais cela laisse beaucoup de questions sans réponses.

    De plus le procureur reste dans le factuel, il ne va pas dans la psychologie ou le causal. A ce stade ce n'est peut-être pas son rôle. Ce devra être fait en cas de procès, ou après si le non-lieu est prononcé.

    Ces questions sont parfaitement légitimes et nécessaires pour comprendre de l'intérieur comment on en arrive à cela, et aussi pour évaluer le degré de responsabilité de l'accusatrice, au cas toujours où l'hypothèse d'une fausse accusation l'emporte.

  • La "sérieuse.. et "discrète" - on comprend à présent pourquoi - mère de famille" a téléphoné en prison à un détenu quelques heures après sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn et aurait discuté de l'intérêt de poursuivre l'homme politique en justice. Le détenu avec lequel elle s'entretenait avait été arrêté pour s'être trouvé en possession de marijuana. Il fait partie des personnes qui ont transféré sur le compte de la jeune femme de nombreuses sommes d'argent, dont le total atteindrait environ 100’000 dollars au cours des deux dernières années ». (Elle était sous écoute par le bureau du Procureur)

    Laurence Neuer : « Les transferts auraient été réalisés en Arizona, en Géorgie, à New York et en Pennsylvanie. Ces dernières semaines, les avocats de Strauss-Kahn, Benjamin Brafman et William W. Taylor, avaient laissé entendre, notamment dans une lettre du 25 mai, qu'ils étaient en possession d'informations qui "diminueraient considérablement la crédibilité" de l'accusatrice. D'où le profil bas des représentants du Procureur hier au Tribunal, ceux-là même qui accusaient avec véhémence DSK. A relever aussi la politesse envers DSK "le criminel" du Juge! Cela prouve que seul DSK connaissait la teneur du chantage et que c'est la seule raison qui l'a poussé a plaidé "NON COUPABLE" nonobstant les années de prison encourus de ce choix aux Etats-Unis!

    Que les suspicieux y vont en conjectures, cela ne change rien à la réalité des faits! Cette femme s'est avérée être une menteuse et un escroc, - cela n'est pas une surprise au vu de tous les gens principalement en France et en Suisse qui se sont fait avoir par les mafieux africains - comme je l'ai maintenu dans mes commentaires.

    C'est à son tour de sortir menottée du Tribunal pour lui apprendre à vivre honnêtement! C'est bien beau de profiter des lois des pays d'accueil, mais de là à croire que c'est gagné... c'est sans compter sur la manière dont fonctionne la justice aux Etats-Unis.

  • Sur la base de sources personnelles, je peux vous dire que le Procureur Vance, en mauvaise situation de carrière, a offert un plea bargain à DSK. DSK reconnait la prostitution et est condamné légèrement à raison de ce fait. En échange Vance renonce aux 7 chefs d'accusation.

    Du coup, Vance pourrait être en mesure de coincer l'accusatrice, au moins pour prostitution et en ressortirait M. Super-Fairness (truth and fact).

    De manière nettement moins fiable, il semblerait, selon certaines sources, que cela étoufferait l'affaire qui semble mettre en cause d'autres personnes, pas inconnues, à NY. Non pas pour leur participation à un complot contre DSK mais à un réseau de prostitution. Vance pourrait aussi tenter de se refaire une réputation en mettant à bas ce réseau.

    Relevons que Thompson (qui s'est fait berner sur toute la ligne) est furieux.

  • John,
    Merci......On se comprend, pour le coup, c'était trop.
    Je vous renvoie cette extrême gentillesse à ma façon au nom de cette histoire qui nous lie de façon surprenante et que finalement j'aime bien:
    Une seule et une seule chose dans cette histoire m'a toujours fait tiquer que j'ai plus ou moins volontairement laissé de coté à cause du coupable qui courre et que "nous connaissons" tous les deux, si je peux m'exprimer ainsi :-)
    DSK a appelé l'hôtel pour signaler qu'il avait oublié son portable et puis, il a indiqué sans rechigner ou il se trouvait :
    Ce n’est pas l’attitude normale d’un homme qui vient de commettre un viol.
    Ou alors, il ne saurait même plus différencier un rapport forcé d’un rapport consenti et on atteint une dimension encore différente.
    J'aimerais malgré tout en savoir plus sur cette "manipulatrice" et pouvoir juger de sa véritable marge de manoeuvre.
    Formation oblige, je n'oublie pas malgré tout qu'en matière de viol, une seule équation prévaut encore :
    une femme irréprochable est crédible.
    une trafiquante, une fille "pas nette" ment par nature, l'a bien cherché et au pire, l'a bien mérité.
    Vous m'en faites faire des pas.........je vous promets.
    Quelle histoire !!

  • Patricia,

    C'était normal.

    Sur cette affaire, on verra où cela finira. Elle laissera des traces, d'une manière ou d'une autre.

    Sur un plan plus personnel je pourrais mettre mes talents d'analyse de dossiers à des procureurs ou des avocats. Je sais dépister les bugs et donner des pistes de recherche. Je crois même que je commence à "sentir" ces affaires comme un limier. Mais derrière il faut la rigueur de l'investigation. Tiens je devrais peut-être essayer de trouver des mandats auprès de cabinets d'avocats, vu que suite à ma propre affaire mon ancien job ne semble pas se réparer.

  • @ Patricia

    "Formation oblige, je n'oublie pas malgré tout qu'en matière de viol, une seule équation prévaut encore :
    une femme irréprochable est crédible.
    une trafiquante, une fille "pas nette" ment par nature, l'a bien cherché et au pire, l'a bien mérité"

    Pour moi, la "pire" des femmes ne doit pas être violée. Le problème n'est donc pas le fond, mais bien les preuves. C'est donc bien le fait qu'une "mauvaise" personne est moins crédible que vous remettez en cause.

    Mais au fond en matière de preuve vous semblez admettre l'équation selon laquelle l'homme qui nie ment alors que la femme qui accuse dit la vérité. Cette équation n'est pas la mienne. Parole contre parole, sans adjonction d'autres éléments, doit conduire à la conclusion que rien n'est démontré au delà tout doute raisonnable, ce aussi irréprochable que soit l'accusatrice. Que ce soit dans un sens ou dans l'autre.

  • CEDH:

    Cette rigueur me semble aussi nécessaire, quel que soit l'aspect émotionnel et moral d'une telle affaire.

  • ? Hommelibre, où est passé mon commentaire de la dernière minute où je vous faisais part - env. 2h 30 du mat - de la communication téléphonique avec le détenu qui est, en fait, son son 2ème mari ?

    Bonne journée!

  • donc si je comprends la femme de chambre a viole dsk et elle est a la tete d'un traffic de drogue international...ok on est face aux avocats qui ont defendu mickael jackson je vous rappelle, l'adulte qui dormait avec les gosses mais juste comme ca, parce que les enfants sont gentils et mickael aussi...l'affaire me semble plutot claire : en fait il s'agit d'un viol pur et simple defendu par le lobby juif ! tristane banon porta plainte demain donc c'est pas fini pour le bonobo !

  • Le Troll "john" le "lobby" juif vous emmerde la vermine rampante antisémite!

    Marre de votre sale tronche les racistes!

Les commentaires sont fermés.