20 juin 2011

Stardust: mission accomplie

C’est un beau nom, Stardust. «Poussière d’étoile». Hubert Reeves, l’homme qui rêve éveillé en regardant le ciel, avait écrit l’un de ses livres avec ce même titre. L’humain est fait de poussières d’étoiles. Les éléments lourds et complexes dans l’univers sont issus de l’activité d’étoiles géantes. Mais de quoi est fait plus précisément le jardin de notre maison, le système solaire?


stardust1.jpgPour répondre à cette question de nombreux instruments sont à l’affût. Certains étudient en particulier les comètes, que l’on pensait représentatives des premiers moments de notre système. La mission de la sonde Stardust a été conçue pour récolter de la matière de comète. Lancée le 7 janvier 1999, elle était équipée d’un écran de gel de silice pour capturer des grains de poussière de la comète Wild 2. Ce qu’elle a effectué en 2004 en passant à 100 km du noyau. Ces grains de poussière (images Nasa, cliquer pour agrandir) sont revenus sur Terre en 2006. Le numéro de juin de Science & Vie fait le point sur les résultats de cette mission.

Leur analyse par différents laboratoires dans le monde a réservé quelques surprises. On a retrouvé de nombreuses poussières minérales abondantes à l’intérieur du système solaire. Cette découverte rapprocherait les comètes des astéroïdes proches, avec de la glace en plus. La distinction entre les deux types d’objets célestes n’est plus aussi nette qu’avant. L’origine supposée très lointaine des comètes (nuage de Oort) n’est plus aussi sûre. Ce nuage situé à la limite du système solaire n’a pas été repéré. On attribue à son existence hypothétique d’être un réservoir à comètes.
stardust2-aerogel_tracks-small.jpg
D’autre part une équipe scientifique américaine dirigée par Eve Berger vient de déceler de la cubanite. Il s’agit d’un minéral qui ne se forme qu’en présence d’eau liquide. Comment une comète qui voyage dans les grands froids aurait-elle pu former ce minéral? On a d’abord pensé à de la cubanite formée à l’intérieur du système solaire et propulsé par les vents solaires vers le lointain espace. Ces poussières minérales auraient été captées et stockées dans la glace. Problème: la présence de Jupiter dans la période de formation supposée de la cubanite empêchait la propulsion de cette poussière plus loin que son orbite.

L’hypothèse actuelle est que les comètes contiennent des matériaux radioactifs (présents dans le système solaire des débuts) qui, en chauffant, ont pu faire fondre les glaces internes et créer des poches d’eau liquide. Un pas de plus, semble-t-il, vers une nouvelle définition des comètes, qui ne seraient pas de simples «boules de neige sale». Et surtout une reconsidération de leur place dans l’univers: jusqu’à récemment on les croyait immuables, traces fidèles du système solaire primitif. Aujourd’hui on pense qu’elles sont beaucoup plus actives et ont évolué avec le temps.

stardust4.jpgStardust a continué sa route dans l’espace après avoir envoyé sur Terre la capsule avec les grains de comète. Elle a encore été utilisée en février dernier pour survoler la comète Tempel 1 et photographier le cratère provoqué par la collision avec l’impacteur de la sonde Deep Impact en 2004.

Puis, dans la nuit du 24 au 25 mars le reste de carburant a été brûlé. Aujourd’hui la sonde vogue dans l’espace, silencieuse, inerte, ayant accompli sa mission et même plus avec brio. Mission qui permet aujourd’hui d’en savoir un peu plus sur notre jardin, le système solaire. Mais qui fait émerger de nouvelles questions. Auxquelles de nouvelles missions devront proposer des réponses en allants explorer d’encore plus près les comètes.

La passionnante exploration de l’univers est un domaine où le rêve, la science et la technologie peuvent se donner libre cours. A consommer sans modération.

 

 

 

Réservez un moment le 22 juin entre 18 et 20 heures - Apéritif et dédicaces pour la sortie de mon roman

CouvDiable.jpg

11:35 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ciel, espace, nasa, comètes, stardust, wild 2, tempel 1, deep impact, science, vie, étoiles, hubert reeves, oort | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

@Hommelibre fait de poussière très jolie expression ce qui fait dire aux femmes de ménages et aux autres attention ene secouant votre chiffon des fois qu'un de vos ancêtres serait entrain de prendre un bain de molécules,faut toujours être prudent même avec la poussière , comme vous dites si bien ce merveilleux livre d'Hubert Reeves qui va bientot avoir son anniversaire on ne peut que le recommander tout comme le vôtre!

Écrit par : lovsmeralda | 20 juin 2011

Très joli Lovsmeralda! Je ferai très attention en faisant la poussière... :-))

Écrit par : hommelibre | 20 juin 2011

Les commentaires sont fermés.