La vache PDC écrase le taureau UDC!

VachePDC1.jpgRéponse du berger à la bergère. La mascotte du PDC valaisan, une belle vache tonique et costaude, avait été détournée par l’UDC. Un taureau massif montait la vache dont on ne sait si elle était dans les pommes sous le poids du mâle ou en extase. Aujourd’hui Le Matin diffuse en avant-première la réplique du PDC, qui détourne le détournement.

Il y a quelques semaines donc, les PDC valaisans avaient choisi la vache d’Hérens comme mascotte. Elle présente à leurs yeux une image combative, fière et forte (image 1, cliquer pour agrandir).



VachePDC2.jpgOui mais voilà, l’UDC du Valais avait détourné l’image et la mascotte, en mettant la bonne vache ko sous la puissance amoureuse d’un taureau UDC très conquérant (image 2). Une responsable du PDC avait regretté que l’on fasse de l’humour avec une image de viol. La dame ne doit pas souvent aller dans la nature et a dû faire son éducation sexuelle en regardant des films de Walt Disney. J’en avais parlé précédemment.


VachePDC3.jpg


Entre temps un premier détournement du détournement a eu lieu, où le taureau était remplacé par un bouc. C’est sûr que le spectacle y perd. Le bouc a beau s’évertuer, la bonne vache ne sent pas grand chose. C’est un peu comme passer un coton-tige sur un hérisson pour lui provoquer une érection. Au mieux il vous demandera de brosser les restes de ouate pris dans ses piquants. Au fait pourquoi un bouc? Parce que c’est la mascotte de l’UDC. Du bouc au taureau, serait-ce que l’UDC surestime ses prouesses sexuelles (image 3)?

 


VachePDC5.jpgEnfin le Matin de ce jour dévoile un autre détournement du détournement, soit la réplique du PDC (image 4 scannée dans Le Matin): la vache a forci, elle écrase maintenant le taureau de tout son poids et les coucougnettes de monsieur ne lui servent plus à rien, si encore il n’attrape pas une éléphantiasis... Ah, le PDC a laissé de côté la critique de viol. Il y met de l’humour.

 

 

Oui, oui, quoique... Cette réplique, bien que gentillette en apparence et n’atteignant pas 6 sur l’échelle de Richter, offre quand-même un spectacle terrible et une invitation au crime: on est ici en pleine violence de couple, madame écrasant monsieur avec un plaisir sadique.


Mais que fait la police?

 

 

Et juste pour le plaisir voici un autre détournement du détournement:

 

VachePDC4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, pour ceux et celles qui auraient séché les cours d'éducation sexuelle, voici une image torride... Ames sensibles s'abstenir: c'est renversant!

 

 

 

Le diable en été

CouvDiable.jpg

Catégories : Humour 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • J'ai toujours su que la politique ne "Valais" pas grand'chose!

    Mais, la vache!... ça va de "mâle en pis"!... Et le bouc Zottel (ein richtiger Trottel) va finir par nous faire devenir chèvre.

  • Je ne sais pas qui a raison ou tord dans l'affaire mais votre billet m'a bien fait rire :-)

  • C'était fait pour! :-)

    Baptiste: :-)))

  • @Hommelibre on dit qu'une publication de livre fait ressortir certains côtés cachés de son auteur en est-il de même pour vous/rire,mais ces images sont craquantes par leur humour et ceux qui s'offusquent sont très souvent des incompris de la couette qui ont encore beaucoup à apprendre!
    bonne soirée à vous

  • Y a rien de tel que l'homologue masculin de la "grosse vache"... c'est à dire un grrrrros nounours !

  • @miguelitoz007,ok avec vous mais pas du genre Brélaz tout de même !

Les commentaires sont fermés.