Un petit break

Un moment différent, dans le déferlement de ces jours et leurs vents de tempête.

Un moment d'homme et de femme, de ce qu'il y a de beau entre un homme et une femme.

Un moment de tendresse. Une mémoire de ce qui commence.

CouvDiable.jpgUn court extrait de mon roman dont la parution est prévue pour le 11 juin:

"Je n’ai pas senti sa main prendre la mienne. Elle doit y être depuis toujours. J’aime comme elle marche. On dirait une danse : elle se tourne de gauche, de droite, saute une pierre, joue des épaules. Son visage exprime tout d’elle : curiosité, plaisir, gravité, intérêt, et bien d’autres choses. D’habitude les humains conçoivent le monde depuis un seul point de vue. Elsa peut changer d’angle plusieurs fois dans la conversation. Elle fait le tour, multiplie les regards, ne s’arrête que lorsqu’elle a trouvé une synthèse. À un détour du chemin je l’arrête et la regarde. Elle me regarde aussi. Son visage passe du sourire à l’attente, de l’attente au rire, du rire à la tendresse.
— Je me sens bien avec toi.
— Moi aussi, dit-elle.
De ses cheveux un éclat de lumière glisse vers le coin de ses lèvres. J’approche lentement. Mon cœur est à l’envers, à l’endroit. Il est encore temps de reculer. J’ai un livre à écrire. Mais elle me touche. Elle est si accueillante, si bienveillante. Mes fantômes ne sont pas loin, qui des deux souffrira en premier ? Non Paul il n’y a pas à souffrir ; il y a ce vent chaud, cette lumière, quelque chose qui soulève ton bras. Crier stop ! Mais je ne peux plus reculer, ma main est en mouvement, ma main vers son visage comme une aile d’oiseau, son visage se penche, ses lèvres dans ma paume, c’est trop tard ! Le pas est fait. Elle le veut aussi. L’espace entre nous se lie. Après tant de désirs, d’hésitations et de silence, là, enfin, je pose un baiser au coin de ses lèvres. Juste là : sur l’éclat du soleil. Elle tourne un peu son visage, me regarde tout droit, intensément, et colle ses lèvres sur les miennes. Puis elle ferme les yeux."

 

Ces séquences de Braveheart me semblent appropriées pour compléter ce petit break:

 

 

Catégories : Poésie 9 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Salut homme libre salut à tous,

    Un break fait du bien, il faut reprendre de l'énergie et laisser le temps au corps de se refaire une santé! Finalement je reviens, votre blog comme d'autres sont pour moi une drogue....Je remercie au passage celles et ceux qui m'ont apporté leur soutien en OR!

    Bien à vous.

  • Heureux que le libre paraisse, et fier de l'avoir lu en primeur! Bonne chance John.

  • "une mémoire de ce qui commence"

    Nul doute, quand vous êtes sur le mode romancier, les formules percutantes fusent !
    J'espère que ce qui commence amènera du succès à cette parution et que ce sera effectivement qu'un commencement.

  • "Crier stop ! Mais je ne peux plus reculer, ma main est en mouvement, ma main vers son visage comme une aile d’oiseau, son visage se penche, ses lèvres dans ma paume, c’est trop tard ! Le pas est fait."

    Je connais une qui va prendre cette scène pour une agression. LOL

    "Un court extrait de mon roman dont la parution est prévue pour le 11 juin:"

    Wouaouwwwwwww tous mes bons voeux! Mais peut-on en savoir plus?

    ----------

    Heureuse de vous revoir Pierre NOËL. Vous m'avez manqué!

  • Je ferai une note le 11 juin.

    Pierre, content de vous retrouver. Les blogs sont une drogue douce mais efficace... :-))

  • Merci Patoucha! Très heureux de vous retrouver sur ce blog de première qualité.

    Invisible mais présent, je me suis "obligé" mais avec plaisir, à lire quelques articles et commentaires....
    Le roman de John est très chaud en tous cas pour cet extrait...J'ai enlevé le pull..Le reste après...Lorsque ce roman paraîtra, j'irai en forêt pour le lire loin des femmes....Sous un "douglas" de trente cinq mètres de haut, je fermerai les yeux et je penserai à ce que j'ai lu, en écoutant le vent ronronner à la cîme des arbres...J'imaginerai être le personnage devant cette créature de rêve dont les lèvres s'approchent des miennes les yeux fermés, nos mains seront serrées comme nos corps, puis....Bing une pomme de pin viendra me frapper la tête afin de me rappeller que je suis en 2011 et qu'il est temps de rentrer au bercail!

    Le break m'aura fait du bien, et ce sera repartit pour un tour....

  • Pierre: ouille... quand vous le lirez, faudrait peut-être vous mettre pas loin d'une rivière fraîche!

    ;-)

  • MDR MDRRR Pierre NOEËL! C'est pas un "pin" bénit :)))))

    Excellente nuit à vous

  • Une rivière avec des syrènes, et du pain béniouioui avec un bon St Emilion...et, le cigare...Dieu s'en contentera!

    Dieu est fatigué, bonne nuit à tous et merci encore pour ce moment de détente!

Les commentaires sont fermés.