Les Schtroumpfs: une communauté fermée, nazie et stalinienne

Quelle fureur s’est emparée de l’esprit d’Antoine Buéno pour assassiner moralement à ce point les Schtroumpfs? Un vrai désir d’analyse? Ou un coup de pub? Monsieur Buéno se définit prospectiviste. Il souhaite explorer dans l’écrit ce que pourrait devenir la société, en particulier suite à la transition induite par les chocs énergétique, démographique et climatologique.

schtroumpf02-m.jpgMais alors que vient faire cette monographie sur les Schtroumpfs dans ce projet? Le lien n’est pas apparent. Peu importe, concentrons-nous sur le sujet. Et en préambule sur cette affirmation:

«Dans mon livre, je montre en quoi le village des schtroumpfs nous présente un archétype d’utopie totalitaire emprunt de stalinisme et de nazisme.»

Rapidement ses arguments sont les suivants:

- le fait de vivre en autarcie, sans contact avec le monde extérieur, fermé aux autres;
- la couleur unique qui laisse entendre une impossibilité à vivre la différence;
- le racisme, en particulier dans l’histoire du Schtroumpf noir;
- le racisme encore, avec une Schtroumpfette aux cheveux trop blonds,
- racisme toujours avec le sorcier Gargamel qui ressemblerait à un juif
- stalinien et nazi à cause de la société collectiviste dirigée de manière autoritaire par un grand Schtroumpf.

Voilà...


Mais voyons ce qu’il dit précisément des Schtroumpfs noirs:

«La coloration noire du derme est la marque d'une dégénérescence dangereuse. De plus, le comportement des schtroumpfs noirs est caractéristique. Ils ont perdu toute forme d'intelligence. Réduits à l'état d'êtres primitifs, ils se déplacent en faisant des bonds et en hurlant "Gnap! Gnap! Gnap!". C'est à peu près la manière dont pouvaient parfois être perçus les Africains par les blancs colonisateurs au XIXe siècle, surtout les Belges comme Peyo. Les schtroumpfs noirs sont plus probablement des schtroumpfs nègres. Et ce, d'autant plus que leur unique obsession est de "croquer" les schtroumpfs bleus, métaphore grossière du cannibalisme. Il est remarquable que, chronologiquement, le tout premier danger contre lequel les schtroumpfs aient à se prémunir soit une dégénérescence raciale présentée comme une maladie contagieuse. Dans cette histoire, la corruption des organismes fait peser sur le groupe entier un risque d'extinction. La pureté du sang est vitale.»
schtroumpf2-hf1v44ta.jpg
Le mot «noir» devrait-il être banni du langage? Et jaune aussi alors? Et brun? Et puis blanc tant qu’on y est, vu que le blanc serait le grand méchant? Plus sérieusement le mot noir est inscrit dans l’inconscient comme signifiant l’obscurité, la peur, le danger, la menace. On dit bien «idées noires». Si l’on disait «idées bleues» ou «idées vertes» cela n’aurait pas le même sens.

On a même des connotations paradoxales autour du noir. Ainsi Zorro est habillé de noir, masque compris. Il est pourtant justicier et agit pour le bien. La menace de justice! Le noir n’est donc pas simplement synonyme de mal, de cannibalisme ou de maladie contagieuse. On voit que les choses ne sont pas aussi simplistes que présentée par Antoine Buéno.

Sur le monde corporatisme en vigueur chez les nazis l’auteur dit ceci:

«La société nazie, et l'Italie fasciste avant elle, étaient organisées sur un modèle corporatiste. C'est aussi le cas du village des schtroumpfs. Comme nous l'avons vu, la majorité des schtroumpfs sont indifférenciés. Mais lorsqu'ils ne le sont pas, c'est souvent par leur profession qu'ils sont désignés. Leur rôle social les définit.»

Les Schtroumpfs sont des êtres plus assimilables à un troupeaux de petites bêtes gentilles qui singent un peu le monde humain, mais s’en distinguent nettement par justement le sens de la communauté. Sens de la communauté que l’on retrouve presque à l’identique dans Astérix quand le village gaulois est attaqué ou quand il se retrouve pour le banquet final. On ne prétend pourtant pas qu’Astérix soit un modèle nazi.

Chez les Schtroumpfs le principe du chef débonnaire donne plus l’idée d’une unité et d’une communauté de type aborigène dirigée par un sage que celle d’un führer. Il faut vraiment pousser loin et tordre l’image pour en arriver à une vision aussi violente des Schtroumpfs.

L’auteur analyse également l’aspect «nature et beaux sentiments» des Schtroumpfs, les comparant au romantisme allemand et au Moyen-Âge, qui auraient été les fondements de l’idéologie nazie. Donc si l’on aime la nature, si l’on imagine comme dans l’animisme que les arbres représentent des entités, on serait assimilables à des nazis?

L’analyse est singulièrement superficielle. C'est typique d'une grille de lecture exclusivement politique et idéologique, et qui ne sait plus mesurer les choses à leur réelle importance. Ah, pauvres Schtroumpfs, à quelles fins êtes-vous utilisés?

Heureusement je doute fort que cette monographie aboutisse à mettre leurs aventures à l’index, et je n’ai pas vu qu’un enfant ou un adulte qui les lit finit un album en levant la main droite!

Catégories : Politique 17 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • A ce moment là on peut aussi traiter de raciste certaines tribues amazoniènnes inconnues récemment vue par voie aérienne. On peut s'apercevoir qu'ils sont comme les Schtroumpfs, ils ont une couleur unique et vivent en autarcie. Mais bon comme ils ne sont pas blances Ce n'est pas un problème.

    Mais bon, cet Antoine Buéno doit avoir un problème mental grave. Peyot ( le créateur des schtroumpfs ) a créé cet BD pour faire rire les gosses et les plus grands et rien d'autre de plus. Et ce Guéno va encore chercher des poux dans la tête d'une BD pour gosses.

    Aussi n'importe quoi que ces anti-racistes qui ont vu du racisme dans la campagne de la confédération contre le travail au noir, parce que cela visait pour eux les noirs.

  • Enfin un article critique sur ce livre à venir... Le pire, c'est que ce type se présente comme universitaire en "sciences politiques". Je crois que si c'était vraiment le cas, il aboutirait à d'autres résultats un peu plus nuancés.

  • Dis donc ! C’est un miracle s’il ne les a pas traités d’homophobes aussi ! Car le Schtroumpf coquet est clairement gay et bien qu’il traîne tout le temps dans le sillage de la Schtroumpfette, les autres ne le prennent jamais au sérieux, le pauvre ! ; )

    J’ai vu il y a quelques années, un très bon reportage sur Arte sur les racines mythologiques du nazisme et dernièrement, j’ai fini de lire le « Matin des magiciens » où Pauwels et Bergier, examinaient ce « pétage de plombs collectif » sous tous les angles y compris les plus loufoques mais du coup, un éclairage différent apparaît, même sur le procès de Nuremberg, ce livre devrait faire partie (malgré son côté atypique) des programmes scolaires du cycle, si ça avait été le cas, on éviterait de faire des amalgames douteux comme ce monsieur a fait avec ces créatures inoffensives qui ont toujours été les Schtroumpfs !
    Il est important de connaître tous les détails des sujets tabous de ce genre, pour éviter de mystifier ce qui ne doit pas l’être !

    Amicalement

  • Mon Dieu ! Je me rends compte que j'ai été manipulé dès mon plus jeune âge ! Quelle honte de s'en prendre à de petites têtes blondes avec une pareille propagande d'extrême-droite !

    D'ailleurs, ça a pris. Maintenant je milite quotidiennement pour la suprématie de la race bleue ! Et à mort Gargamel non de non ! Pareil pour Azraël. Non mais ! Et aussi c'est vrai que chaque fois que je vois un noir, je change de trottoir, parce que je suis sûr que s'il me touchait, je deviendrait instantanément noir moi aussi et me mettrait à faire "Gnap gnap" en sautillant ! :D

    P.S. Le plus étonnant n'est pas qu'on trouve des imbéciles pour écrire des bouquins, mais c'est qu'ils parviennent à se faire éditer.

  • Si on veut pousser trop loin l'analyse, on pourrait aussi soutenir que la communauté des Schtroumpfs est une communauté homosexuelle où le sexe opposé n'a sa place que comme fétiche, si l'on peut dire, comme Blanche Neige au milieu des sept nains ou Marcello Mastroiani égaré dans la "Cité des Femmes". Ou bien seraient-ils des enfants indigo venus des étoiles? Je vous pose la question.

  • Des personnages bleu en culotte blanche, un chef bleu-blanc-rouge qui veut virer des noirs plus costauds que la moyenne, un type à lunette qui énerve tout le monde... Pour moi, ça parle de foot cette histoire...

  • @ Barbie: Le Matin des Magiciens, lu il y a déjà assez longtemps. Faudrait que j'y refasse un tour. Quand à l'auteur, Monsieur Buéno, je me demande si au fond ce n'est pas un coup de pub pour le chocolat Kinder (Bueno). Il faudra regarder attentivement dans les prochains mois s'il n'y a pas une campagne de pub Kinder avec les Schtroumpfs...

    Possible aussi qu'il s'en prenne ensuite aux hommes bleus du Sahara, les Touaregs - un pub pour VW!

    :-))

    Au sujet du romantisme il n'a pas cité les Walkyries, mais par Odin cela ne saurait tarder. Walhalla...

  • @ Kad:

    Faut faire attention à une chose. Chez les humains il n'y a pas de queue apparente (sauf dans les camps nudistes). Donc un noir pourrait vous mordre le nez. Mieux vaut sortir avec votre écharpe, même en été. Un bras en écharpe ça peut le faire aussi... :-)))

  • @ Acratopège:

    Question difficile... Blanche-neige et les sept nains, c'est possible. Le fétichisme pourrait d'ailleurs y être double, elle-même utilisant les nains comme des jouets. Si vous voyez ce que je veux dire. Non? Bon, d'accord, je vais être plus explicite: elle pose ses nains dans le jardin, avec leurs bonnets aux pointes arrondies bien dressés. Puis elle s'assied sur eux pour cueillir des fleurs et, curieusement, pousse de petits cris... Bon, oui, c'est nain-porte quoi!!! :-))) Mais ça fait Tiche.

    ... (silence...)

    Pour les enfants: indigo oui c'est possible. Mais seulement undigo. Paske un g'and maig non, c'est pas possible. Le g'and maig' c'est Ga'gamel.

    Là, ça fait Tache...

    :-)))))))

    Je devrais transférer ces infos à Monsieur kinder Buéno pour compléter sa monographie. Et peut-être lui suggérer la polygraphie pour élargir son point de vue.

  • @ Frodon:

    Mais c'est bien sûr! C'est une critique déguisée des bleus et de la 10crimination. Ah, le foot s'insinue partout. Je les imagine bien, les joueurs, habillés en schtroumpfs, courant après le ballon au Mondial. On retrouverait du plaisir à les regarder...

    :-))

  • @ Gnap:

    En effet. Cela pose question sur le niveau intellectuel de l'universitaire.

    @ D.J.:

    Le travail au noir... Je crois que je vais rire une bonne partie de la soirée!

    :-)))))) Suis-je raciste si j'en ris?

  • Riez, riez Homme Libre!
    Ça vaut mieux que pleurer en pensant à quoi les "intellectuels" passent leur temps, pffffff!
    Belle soirée donc!

  • Bonsoir Colette!

    J'ai déjà écouté le rossignol que vous avez mis en ligne. Quelle belle qualité d'enregistrement.

    Ah les nuits de mai, les premières douceur nocturnes, les rossignols jusque tard...

    J'aime tant le chant du merle, mais il y a chez le rossignol cette solitude, et la profondeur de la nuit, l'espace invisible ouvert par son chant.


    J'avais une fois déliré sur le rossignol, au départ d'une citation de Cioran:

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/08/22/%E2%80%9Cdans-un-monde-sans-melancolie-les-rossignols-se-mettraient.html

    Bonne soirée Colette!

    :-)

  • Intéressant que ce truc-là revienne sur le devant de la scène, puisque c'était déjà le thème d'un des livres précédents de Buéno, "Triptyque de l'asphyxie" si ma mémoire est bonne - j'ai l'ouvrage chez moi, je pourrais avoir envie de le lire prochainement. Je pense que tout cela doit être lu au deuxième, voire au vingtième degré.

    Quant à la question du noir intrinsèquement mauvais, vous savez sans doute qu'au nom du politiquement correct, les Schtroumpfs noirs ont été teints en violet pour leur version américaine...

  • On vit une époque merdique! Il y a trop d'idiots inutiles qui saliraient même tous nos rêves d'enfants de Bamby à Cendrillon! Walt Disney va finir par se retourner dans sa tombe si ça continue!

  • Eh! Monsieur Buéno:comme on dit en Italie "La mère des imbéciles est toujours enceinte"

  • La liberté d'un homme est très important. C'est pourquoi nous devons faire quelque chose pour gagner ce statut.

Les commentaires sont fermés.