France: le sexisme démagogique du gouvernement

Quelle pitié! Comment le gouvernement Fillion peut-il en arriver là? Comment peut-il s’étaler dans la démagogie comme un cochon dans la boue? Il n’y a plus aucune dignité dans ce conglomérat de ministres angoissés. Et l’angoissée en chef est Roselyne Bachelot.

bachelot-roseline.JPGOn connaissait son incompétence depuis sa gestion de la grippe H1N1. Elle confirme avec les attaques contre les clients des prostituées, qui seraient plus criminels que les mafias contre lesquelles le gouvernement a peur de lutter. Elle persiste et signe avec son plan contre les violences faites aux femmes.

Le 7 mars dernier elle a détaillé, en compagnie de Claude Guéant, bavardeur en chef, le plan interministériel de lutte contre la violence faite aux femmes. Ce plan comporte deux volets. Le premier est la violence conjugale et sexuelle.


Premier volet du plan Bachelot

Selon ses propos:

«En 2009, 650 000 femmes de 18 à 75 ans ont signalé avoir été victimes de violences sexuelles hors et dans le ménage.»

Madame la Ministre Roselyne Bachelot ment effrontément. Car l’OND (Office national de la délinquance), dans son enquête de victimation de 2009, annonce:

«Cette crainte est à rapprocher du nombre croissant de femmes ayant déclaré avoir été victimes de violences physiques ou sexuelles, qui est passé de 567 000 en 2007 à 650 000 deux ans plus tard.»

Il s’agit donc de violences physiques OU sexuelles, pas seulement sexuelles comme l’affirme Madame Bachelot qui, comme à l’accoutumée, dit n’importe quoi. Cela change considérablement les choses. Comparons avec des chiffres fournis par l’enquête «Contexte de la Sexualité en France - CSF». Ils affichent que 9,1% des femmes de plus de 18 ans déclarent avoir subi des relations sexuelles forcées. Ce qui devrait donner près de 2,5 millions de femmes violées (10% des femmes majeures), sans compter les autres agressions sexuelles. Ceci démontre l’aspect très aléatoire des chiffres.

Si l’on se réfère aux faits constatés par la police (ce qui n’est qu’une indication, pas une preuve) il y a en 2006 22’864 cas de violences sexuelles globales; les mis en causes sont au nombre de 14’276;  enfin les condamnés ne sont que 10’180, dont 1’626 pour viol. Dans la mesure où l’OND et certains groupes féministes parlent de 10% des faits dénoncés, même en multipliant par 10 les chiffres ci-dessus, on est très loin des 650’000 ou 2,5 millions agressions sexuelles.

homme-victime1.jpg
Et les hommes victimes?

Autre aspect du problème: les hommes sont également victimes de violence conjugale. Et pas à 2%, ou 5%: 10% des hommes selon un article du Figaro de 2007.

Selon l’OND, 110’000 hommes sont battus.

Ce qui ressort de cela est que les hommes sont aussi victimes de violences physiques et psychologiques dans le couple, à un niveau insoupçonné et grave, mais que le gouvernement a choisi de défendre les femmes et de criminaliser les hommes. On en a l’habitude.


La violence au travail

Le deuxième volet élargit le concept de violence faite aux femmes:

«Lors d'un déplacement à Viroflay, dans les Yvelines, les deux ministres ont présenté leurs séries de mesures. La première ciblera les "violences sexistes et sexuelles au travail, parce qu'il n'y a pas que dans le milieu familial [qu'elles] existent", selon Roselyne Bachelot.»

Cela signifie encore une fois que seules les femmes seraient victimes de violences, sexistes celles-ci, au travail: mobbing, pression, discrimination, blagues douteuses, harcèlement, etc. On croit rêver. Ce monde doit être le paradis des hommes, ce que tous confirmeront bien évidemment: aucun homme n’a jamais été dénigré systématiquement, rabaissé, insulté, agressé, mobbé, et qu'aucun n'a subi cette forme de violence d’une gravité parfois mortelle: les fausses accusations, crime en pleine expansion et quasiment impuni. Et j’en passe.

A son niveau Madame Bachelot sait très bien ce qu’elle fait. Dans son sexisme anti-homme, sa misandrie éhontée, elle n’en a rien à faire des hommes. Et cela se comprend: elle va à la pêche aux voix des femmes. Ou au moins elle tente de limiter le vote féministe à gauche, ce qui est la base arrière, la caserne habituelle des féministes anti-hommes.

Si Madame Bachelot parlait aussi de violence faite aux hommes, si elle ouvrait la boîte de Pandore de la violence faite aux hommes dont la violence féminine est un volet important, elle verrait se lever une polémique sans merci contre elle. On connaît la force du lobbying féministe. Alors elle ment sur les chiffres et exclut les hommes de son plan contre les violences. Avec l’aval probable du président.

Si les hommes veulent continuer à être criminalisés, culpabilisés, privés de leurs enfants en cas de divorce, accusés faussement, s’ils veulent continuer à être des cibles, ils devront voter UMP ou PS, voire extrême gauche et écolos en 2012.

S’ils en ont assez de ce procès permanent qui leur est fait, il ne reste que le centre et principalement Bayrou, ou le FN.

Catégories : Politique 21 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Rentable les bakchichs d'âni le banquier des frèros ?

    Ecrit par : Corto | mardi, 26 avril 2011

    A tous les blogueurs, si vous voulez bénéficier de certains avantages, avec quelques milliers de francs, vous trouverez un arrangement avec J-F. Mabut !

  • « Laissez Israël prendre le contrôle de la Syrie »

    « Laissez Israël prendre le contrôle de la Syrie »
    Le gouvernement syrien continue de s’attaquer aux manifestants pro réforme, avec un nombre de morts atteignant lundi 25 personnes durant une manifestation à Daraa, selon des sources syriennes.

    Des milliers de soldats appuyés par des chars ont envahis lundi la ville où le soulèvement de cinq semaines avait commencé, ouvrant le feu sans discernement sur les civils avant l’aube, et tuant au moins 11 personnes, selon des témoins.

    L’offensive a été planifiée en détail, l’électricité, l’eau et les services de téléphonie mobile étant coupés pour permettre aux forces de sécurité de progresser plus facilement dans la ville en désorganisant les manifestants.

    Selon des témoins, des autobus remplis de soldats ont pris place avant l’aube et des tireurs d’élite ont pris position sur les toits des maisons et des immeubles, tandis que d’autres agents de sécurité fouillaient les maisons des manifestants présumés.

    « Nous avons besoin de l’intervention internationale. Nous avons besoin de pays pour nous aider, » a déclaré un témoin dans Daraa à l’Associated Press au téléphone, ajoutant qu’il a vu cinq cadavres après que les forces de sécurité ont ouvert le feu sur une voiture.

    « Laissez Obama venir prendre le contrôle de la Syrie. Laissez Israël venir prendre le contrôle de la Syrie. Que les juifs viennent… tout sera mieux que Bachar el-Assad, » a-t-il dit, jouant sur la haine de la Syrie envers Israël pour mette en évidence à quel point les résidents de la ville méprisent le dictateur syrien.

    Pendant ce temps, la Maison Blanche intensifie sa condamnation du régime du président Bachar el-Assad, mais ne demande toujours pas le départ du dictateur que certains chefs de file du parti démocrate américain considèrent comme un « réformateur potentiel et un possible négociateur de paix ».

    Le département d’état américain a déclaré lundi aux citoyens américains de quitter la Syrie dès que possible et a ordonné à une partie du personnel de l'ambassade américaine à Damas de quitter le pays.

  • C'est "marrant" comme l'onu met du temps pour condamner la syrie !

    Quand c'est Israël pour 9 terroristes sur un bateau qui viole les eaux territoriales et que sont "équipage" frappe à coup de barres de fer les soldats venant vérifier les papiers et qu'il y a 9 morts parmi les membres armés de couteaux et de barres de fer, l'onu met 2 jours pour condamner, maintenant qu'il y a des milliers de victimes en Syrie, pas un mot !

    Les assad n'auraient pas fait assez de victime en 50 ans, presque 500'000 cadavres fondus à l'acide !

  • rien de nouveau sous le soleil, à son habitude corto déconne et tout va très bien madame la marquise !

  • Vous avez raison John, la posture de Bachelot relève du racolage électoral, pas des chiffres de l'INSEE (Institut National français de la Statistique et des Etudes Economiques) :

    http://www.insee.fr/fr/default.asp

    Bachelot est en mission commandée, comme elle l'a été en d'autres circonstances. Souvenons-nous par exemple de la campagne catastrophique de l'équipe de France à la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud, où Bachelot avait parlé aux joueurs "les yeux dans les yeux", selon ses propres termes, et ceci dans les vestiaires. Un morceau d'anthologie ...

  • On se souvient des frasques du colonel Kadhafi, reçu en grandes pompes à l’Elysée, après avoir imposé l’installation de sa tente de bédouin dans le parc du palais de Marigny. La ministre Rama Yade avait été choquée et avait cru devoir préciser que la France n’était pas un « paillasson sur lequel on pouvait s’essuyer ». Elle avait montré alors beaucoup de dignité au moment où Nicolas Sarkozy était pourtant au firmament des sondages.

    Il s’agissait bien d’un courage politique que l’inconscience ou, plutôt, la jeunesse pouvait permettre. C’était en d’autres temps, du temps où la France espérait placer 10 milliards de matériel alors qu’au final, elle n’a signé que 200 millions d’euros de contrats restés impayés et à la charge des contribuables français !

    Mais le temps passe et en d’autres cieux, le président libyen du CNT (Conseil National de Transition), Moustapha Abdeljalil, vient d’être reçu par le chef de l'Etat français et il a demandé à la France d'intensifier ses frappes contre les forces du colonel Kadhafi et d'accroitre son aide humanitaire. Cette personnalité libyenne, qui s’affiche au devant de l’actualité et sur les marches de l’Elysée, a eu pourtant un parcours ne manquant pas d’originalité.

    Mais la diplomatie française ne s’embarrasse ni de morale et ni de souvenirs. Nicolas Sarkozy, qui fait face à sa propre expérience militaire avec un risque de désastre, a mis les pieds dans le bourbier libyen qui pourrait devenir, pour lui, un petit Afghanistan.

    Il est donc prêt à toutes les compromissions, même celle d’oublier l’affaire des infirmières bulgares dénouée par sa précédente femme, Cécilia. Cette longue procédure diplomatique et judiciaire a eu lieu en Libye entre 1999 et 2007 et dans laquelle les inculpés, cinq infirmières bulgares et un médecin anesthésiste d’origine palestinienne naturalisé bulgare furent accusés sans preuves de plusieurs crimes.

    Les six inculpés ont été condamnés à mort après un procès douteux et un chantage odieux. Cette histoire doit être rappelée car le président du CNT libyen, Moustapha Abdeljalil, celui-là même qui veut remplacer aujourd’hui le colonel Kadhafi à la tête de la Libye, fut à son heure de gloire le Président de la Cour d'Appel.

    En cette qualité, il confirma notamment la condamnation à mort des cinq infirmières et du médecin bulgares, malgré le retentissement international de l’affaire. Il fut d’ailleurs récompensé en devenant, de 2007 à 2011, secrétaire du Comité général du peuple, autre intitulé de Ministre de la Justice. C’était en d’autres temps et en d’autres cieux.

  • Corto: ce n'est pas vraiment le sujet du billet... Je comprends bien l'importance de ce que vous écrivez mais n'y a-t-il pas un autre billet plus adéquat?

  • @Hommelibre, Dame Bachelot a le complexe de la diaconesse des années 50,de quoi être de vrais mysogines à vie pour tous ceux ayant eu la chance de participer aux trop fameux *camps de convalescence*/rire,marqués au feu!donc digne héritière des Kapos comme écrit dans un commentaire précédent la comparaison pourrait s'étendre aux matrones du moyen-âge ou une Walkirie des temps modernes alors si d'autres femmes envient son karma bon courage pour vous Messieurs!
    bonne journée à vous

  • "Comparons avec des chiffres fournis par l’enquête «Contexte de la Sexualité en France - CSF». Ils affichent que 9,1% des femmes de plus de 18 ans déclarent avoir subi des relations sexuelles forcées. [...] Si l’on se réfère aux faits constatés par la police (ce qui n’est qu’une indication, pas une preuve) il y a en 2006 22’864 cas de violences sexuelles globales [...] Dans la mesure où l’OND et certains groupes féministes parlent de 10% des faits dénoncés, même en multipliant par 10 les chiffres ci-dessus, on est très loin des 650’000 ou 2,5 millions agressions sexuelles."

    A vous lire, on dirait que ce sont les chiffres de l'enquêtes qui sont surestimés. Or, il semble plus "logique" que ce soit ceux de la police qui soit sous-estimés puisque nombre de victimes ne portent pas plainte ; et pour condamner quelqu'un, il faut des preuves d'où le faible nombre de condamnés.

    De plus selon les chiffres de l'INSEE (http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATnon05320), 7.5% des femmes ont déclaré avoir été victimes de violence sexuelle (1% attouchement sexuel ou viol) en 2007 ou en 2008. C'est énorme ! Sans compter celles qui ont honte et qui ne le déclarent pas...

    Après je suis d'accord avec vous : les violences faites aux hommes sont toute aussi monstrueuses que celles faites aux femmes, et il faut les dénoncer avec autant de vigueur.
    Et en parlant de violences sexuels, je pense que celles faites aux hommes sont aussi largement sous-estimées

    La vraie question est : pourquoi y a t-il un tabou sur les violences faites aux hommes ? pourquoi est-ce une honte ?

    Pour moi, c'est parce que, non seulement les femmes, mais aussi les hommes sont obligés de jouer les rôles que leur impose la société : l'homme doit toujours être fort et dominant, la femme soumise.
    Dans notre système de domination masculine actuelle, c'est une honte pour un homme de se révéler parfois faible : il n'est plus considéré comme un vrai homme, c'est une "tapette".

    Tout ça pour dire que le système patriarcal peut aussi être source de souffrances pour les hommes qui doivent sans cesse prouver leur masculinité.

    Le but du féminisme n'est pas d'être CONTRE les hommes, mais de supprimer ce système oppresseur pour les deux sexes. Du moins, c'est ma vision et je pense que pas mal de féministes la partagent.
    Je connais des hommes féministes : ils s'en foutent de la libération des hommes. Ce qu'ils veulent, c'est en finir avec ce système qui les oblige à jouer ce rôle de mâle dominant.

    Donc OUI : dénonçons les violences faites aux hommes ! et que les hommes n'en aient pas honte !
    Et les hommes ont autant le droit que les femmes de s'occuper de leurs enfants;
    Je suis féministe, et j'était aussi d'accord pour qu'on supprime le privilège des femmes à l'assurance.

    Ma conclusion : hommes et femmes, nous ne devrions pas être obligés de nous comportez en fonction de nos organes reproducteurs ni jugés en fonction de cela.

  • Antisexisme

    Oui c'est vrai mais pourquoi ne fait-on jamais la différence entre les féministes que vous citez et les radicales .
    Je connais aussi des femmes se réclamant du féminisme et disant sans problème,ouvertement,"ça leur apprendra à ces hommes,faut les mâter,après des siècles de souffrance qu'ils nous font subir,on a le droit de se venger"... ce genre de truc...
    Et pour être franc, c'est ce discours qui revient le plus souvent dans la populace,bien avant les questions de salaire ou d'avortement.

    Beaucoup de gens croient alors que critiquer ce genre de féminisme précis revient à critiquer tout le féminisme...
    Et du coup on accepte plus ou moins les idées radicales,on fait passer pour des héroines et des rebelles celles qui prônent l'élimination du mâle,de grandes philosophes éclairées celles qui pensent qu'un matriarcat serait l'avenir du monde etc...
    Et surtout, on précise qu'elles sont trèèèès courageuses ! ...sans voire que c'est tellement "politiquement correct".

    Le féminisme ne fait pas peur aux hommes parce qu'il "remet en cause leur suprématie" ou autre belles phrases du même genre que l'on entend quotidiennement , mais parce qu'il est aussi porté par des misandres que l'on écoute au même titre que les autres féministes(en partie seulement je précise).

    Honnêtement je pense que se serait plus facile pour les féministes se réclamant vraiment de l'égalité de faire passer leur message égalitaire auprès des hommes si elles avaient le courage de faire le ménage dans leur rangs et de dénoncer ouvertement les propos extrêmistes qu'on y entend souvent ( une femme de préférence car quand un homme le fait,il passe pour le gros macho rétrograde que l'on imagine et le message se casse la figure )

    Encore plus honnêtement,en fait c'est presque une impression et ça n'engage que moi,je pense que parmi les féministes,il y en a moins oeuvrant pour l'égalité que oeuvrant pour leur pomme,voire par vengeance et haine.

  • @ Antisexisme

    "pourquoi y a t-il un tabou sur les violences faites aux hommes ? pourquoi est-ce une honte ? Pour moi, c'est parce que, non seulement les femmes, mais aussi les hommes sont obligés de jouer les rôles que leur impose la société : l'homme doit toujours être fort et dominant, la femme soumise."

    Dans le cas étudié par Hommelibre, ça ne marche pas : c'est un ministère (qui plus est fortement féminisé) qui nie officiellement l'existence d'hommes victimes. Rien à voir avec un "rôle" joué par les hommes.

    "notre système de domination masculine actuelle"

    Même remarque : on est face à une action gouvernementale qui discrimine les hommes. En quoi dominent-ils ?

  • @ Jean: Il y aurait pour des séries de billets à décortiquer les stats de l'Insee (merci pour le lien). Il suffit de chercher un peu et on voit que le chiffre de Madame Bachelot est totalement démenti par cette officine gouvernementale.

  • @ Lovsmeralda: C'est vrai qu'elle donnerait envie d'être moine... :-))

  • @ Antisexisme: je vous entends bien sur le but du féminisme, en tous cas des féministes qui n'ont pas envie de criminaliser les hommes par principe.

    J'avais déjà proposé de faire des campagnes communes - hommes et femmes - contre la violence dans le couple. On m'a répondu que cela semblait difficile...

    Sur les chiffres, c'est terrible, car tant d'enquêtes tant de chiffres différents. J'y reviens prochainement dans un autre billet.

  • Hommelibre, je ne suis pas tout à fait d'accord quand au fait qu'il n'y ait pas d lien entre le silence politique sur la situation et les conneries lâchées pour distraire la population face aux implications de sarko dans des jeux de corruption.
    Si l'on regarde dans l'histoire, les répressions liées à la sexualité, ont toujours apparues dans des cas semblable, juste pour attirer l'attention sur des actions totalement débiles.

  • @Hommelibre,vous ne pensez pas si bien dire,rire

  • "il ne reste que le centre et principalement Bayrou,...."

    Ce serait remplacé un mal pour un autre! Avez-vous déjà vu (son intervention, digne d'un dictateur, dans la préparation d'un de ses discours? Ou même écouter ses allocutions? Moi si! Il n'a ni la prestance ni la consistance d'un Chef d'Etat!

  • Erratum: Ce serait "remplacer" :)

  • @lovsmeralda

    "Si l'on regarde dans l'histoire, les répressions liées à la sexualité,"

    Vous ne croyez pas si bien dire mais là c'est pire:

    "

    www.mosci.info

    -

    MOSCI – Case Postale 145 – CH 1350 Orbe

    0041(0)79/444.79.75

    -

    Communiqué de presse du MOSCI

    -

    Appels au crime et à la violence sur le site du Centre islamique de Lausanne

    -

    Le MOSCI, alerté par un de ses sympathisant, a découvert, sur le site du Centre islamique de Lausanne (CIL), un texte en arabe appelant notamment au meurtre, à la torture, à la violence (notamment sur mineurs) et soutien du terrorisme. Ce texte autorise aussi l’esclavagisme. Par ailleurs, nous avons pu mettre la main sur plusieurs enregistrements audio des prêches de Mouwaffak Al-Rifai, l’imam du CIL, incitant à la haine contre les juifs et chrétiens et où il tient le même discours que celui du texte arabe susmentionné. Le MOSCI a déposé une dénonciation pénale auprès du Procureur général Eric Cottier à l’encontre du CIL et son imam en réclamant leur condamnation. Il réclame aussi le renvoi d’Al Rifai du territoire suisse du fait de la menace qu’il représente pour la sécurité intérieure. Le MOSCI relève qu’il avait déjà en 2008 mis en garde contre le double discours et les orientations pour le moins extrémistes du CIL. (http://www.mosci.info/articles/cil-nouvelle-mosquee-a-lausanne.htm).

    -

    Il appelle les responsables politiques de tenir compte de cette réalité en refusant dorénavant les invitations du CIL et en prenant les décisions qui s’imposent. Le MOSCI accuse le CIL et son imam d’avoir violé le Code pénal en ayant en particulier :

    appelé à la violence et au crime (259 CP)

    incité dans le même sens au financement du terrorisme (259 et 260 quinquies CP)

    incité à la haine et à la discrimination raciale (261bis CP)

    -

    Mouwaffak Al Rifai lors d’un prêche au CIL

    Le CIL et le rôle d’Al Rifai

    Le CIL s’inscrit dans une tendance habache, souvent qualifié de secte. Ce courant, originaire du Liban, pratique abondamment le takfir (déclaration d’apostasie formulée à l’encontre d’une personne de religion musulmane ou d’un groupe et équivalant à une condamnation à mort de celui qui en fait l’objet). Le courant habache compte plusieurs mosquées en Suisse: outre celle de Lausanne, on en compte à Serrières (NE), Zürich, Bienne et Genève (cette dernière se trouve à la Rue des Acacias, son affiliation au courant habache se confirme à la visite de son site Internet www.ccisg.ch qui fait référence à al-Harari, l’auteur du texte incriminé publié sur le site du CIL). Mouwaffak Al Rifai est le cheikh (ou leader) du courant habache en Suisse. Vu son rôle et ses connaissances en islam, il est très probable, voire inévitable, que Mouwaffak Al Rifai ait donné son assentiment à la publication du texte en question sur le site Internet du CIL, ceci sans compter le fait qu’il soutienne les mêmes thèses que celles exposées dans ledit texte.

    -

    Le texte publié

    Page 15

    « Il est un devoir du parent du petit garçon et de la petite fille qui ont atteint l’âge de discernement de leur ordonner de faire la prière et de leur apprendre comment la faire à 7 ans. Il les bat à 10 ans s’ils la délaissent, comme s’ils délaissent le jeûne si leur santé permet le jeûne. […]Ceci est un devoir pour le père. S’il ne le fait pas, il aurait mérité le châtiment le jour dernier. »

    Page 16 :

    « Et il est un devoir des responsables de tuer celui qui délaisse la prière par paresse. Ils le tuent s’il ne se repentit. »

    Page 40 :

    « Aussi ceux qui font le Jihad, qui partent à la guerre sainte pour attaquer les mécréants, ils n’ont pas se salaires chez le calife, chez l’imam, mais ils partent pour la récompense de Dieu, ils partent pour combattre les mécréants. Ceux là si on leur donne de l’argent récolté pour l’aumône obligatoire (la Zakat), c’est valable, car c’est bien ceci le sens du verset « et dans le sentier de Dieu ». Dans le sentier de Dieu ne veut pas dire construire une mosquée ou une école ou faire une association ou du sorte. »

    Page 57 :

    « la punition de celui qui boit de l’alcool est de 40 coups de fouet pour l’homme libre, et la moitié pour les esclaves. L’Imam peut augmenter le nombre de coups de fouets pour faire peur à ceux qui osent. Le Calife peut augmenter s’il le veut jusqu’à 80 coups de fouet »

    -

    NDLR : dès 40 coups de fouets, le supplicié risque la mort, à partir de 80, l’issue fatale est certaine.

    Page 59-60 :

    « Et la punition de celui qui fait le qathf [diffamation, dans sa conception islamique] est 80 coups de fouet pour l’homme libre, et pour les esclaves la moitié. »

    Page 64 :

    « la punition du voleur qui a volé l’équivalent d’un quart de dinar d’un coffre est de lui amputer sa main droite. S’il récidive, on devra lui amputer son pied gauche. S’il récidive on devra lui amputer sa main gauche, et s’il récidive encore on devra lui amputer son pied droit. »

    Page 66 :

    « Et il fait parti des péchés du sexe le Zina, la coïte, et c’est faire entrer la première partie de son pénis dans l’organe sexuel féminin. Ceci est le Zina, et ceci fait partie des grands péchés. Et la Sodomie, ce qui est faire entrer la première partie de son pénis dans l’anus. Et ceci est également parmi les grands péchés. Et la punition de l’homme libre ou femme libre qui a déjà été marié une fois dans la vie est d’être lapidé par des pierres de taille moyenne jusqu’à la mort. Celui ou celle qui n’a jamais été marié avant, sa punition est 100 coups de fouet, et une expulsion du pays pendant une année. La punition de l’esclave est la moitié de ceci. »

    Page 76 :

    « Et d’attaquer les caravanes, et sa punition dépendra alors de ce qu’il aurait fait, soit une punition corporelle, soit en lui amputant le bras et la jambe opposés, s’il n’est pas tué, ou bien , s’il a tué, il devra être tué et crucifié». Le texte parle à de nombreuses reprises du traitement réservé aux esclaves et précise que l’esclavagisme existe dans certains pays musulmans et est aboli dans d’autres, sans ne jamais rejeter cette pratique. Il autorise donc implicitement l’esclavagisme.

    Source :

    http://www.al-islam.ch/section_articles_arabe/islam.swf

    (Cheikh Abdullah Al Harari, la science obligatoire pour chacun);

    traduction des extraits et captures d’écran à l’adresse suivante :

    http://www.mosci.info/pdf/cil-traduction.pdf

    -

    Les discours d’Al Rifai

    Mouwaffak Al Rifai incite à la haine et à la discrimination raciale à l’encontre des juifs et chrétiens en déclarant dans un de ses prêches :

    « Tarik Ramadan cherche à plaire aux chrétiens et aux juifs. Il cherche à plaire aux diables. Mémorisez ça bien : Celui qui cherche à plaire aux chrétiens et aux juifs, il s’attire la Colère de Dieu ! Et celui qui cherche à plaire à Allah, il s’attirera la colère des chrétiens et des juifs. Aucune discussion là-dessus ! » (minute 11 :00). Dans le même enregistrement, Al Rifai dit : « mais il a vu qu'il faisait du mal. il le vole. il frappe ses enfants. il agresse sa maison. Alors il lui dit : Juif! C'est pour dire qu'il leur ressemble. Qu'est ce que tu as ? tu es juif ? ». (minute 9 :03).

    Source :

    http://alharary.com/vb/uploaded/9/1240153167.mp3

    Suite à lire sur Drzz info - Michel Garroté

  • sur http://censureideologique.blog.tdg.ch/

    L'article censuré en France de Michle Garoté par le tribunal de haute instance !

  • Patoucha, hallucinant cet article!

Les commentaires sont fermés.