02 avril 2011

Rebelles libyens: le doute s’insinue

Ah, ces images d’insurgés en pick-up, armés de bric et de broc et prenant des poses triomphatrices dignes d’une bande de copains plus de que soldats! Elles ont fait gagner beaucoup de sympathie à la cause de la rébellion. Kadhafi étant détesté un peu partout et sa cruauté connue, cette rébellion semblait d’autant plus légitime qu’elle était comme David contre Golliath, le petit contre le gros, au point où la Ligue arabe elle-même la soutenait.


libye2-1.jpgLes réserves de l’OTAN

Aujourd’hui, au plus haut niveau de l’Otan, le doute s’insinue. L'amiral James Stavridis, qui commande les Forces de l'Otan en Europe, soupçonne ouvertement que des djihadistes puissent être présents parmi les insurgés. Ce qui questionne sur l’opportunité de les armer. Or sans armes lourdes, et malgré un appui aérien, ceux-ci ont peu de chance de battre définitivement l’armée du guide sanglant.

Sous la plume de Georges Malbrunot, le Figaro commente cette information et les doutes du commandement de la coalition, à savoir:

- la Libye a fourni le plus fort contingent de moudjahidin étrangers en Irak;
- ils ont été nombreux à fréquenter les camps d’entraînement en Afghanistan et à fréquenter l’entourage de Ben Laden;
- la ville de Darnah a fourni le plus de djihadistes en Irak et est connue pour être un fief islamiste;
- avec Benghazi, cette ville a été le point de départ des émeutes anti-Kadhafi des années 1990, émeutes initiées et menées par des intégristes musulmans.

Ces doutes sur une possible infiltration ou un téléguidage des insurgés sont d’autant plus intriguant qu’ils sont exprimés publiquement et à l’encontre d’alliés que l’on défend contre un massacre annoncé. Il y a quelques jours l’information circulait selon laquelle des membres d’Al Qaeda au Maghreb (AQMI) venaient se servir en Libye en armes abandonnées par les soldats de Kadhafi. Cette information, qui n’a toutefois pas été confirmée par des occidentaux (pas d’image aérienne), émane de sources africaines.

La crainte existe de voir se reproduire ce qui s’est passé en Afghanistan et en Irak:

«Il ne s'agit pas de commettre la même erreur qu'en Afghanistan», prévient un diplomate français, qui rappelle les livraisons d'armes américaines consenties aux djihadistes avant que ces derniers ne les utilisent contre leurs ex-alliés.»


Les intentions du CNT
libye2-2.jpg
En Irak également, les responsables chiites avaient accueilli les américains en libérateurs, avant de se retourner contre eux avec les armes données par ces même libérateurs. Il est clair que la violence qui continue à régner en Irak entre les communautés, et la violence des talibans quand ils étaient au pouvoir, n’augure pas d’avenir radieux à la démocratie pluraliste. Entre Kadhafi et l’équivalent des talibans, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

Toutefois le Conseil National de Transition (CNT) qui gère a minima la situation dans les villes libérées affirme vouloir former un Etat démocratique en Libye. Selon l’Express:

«...le CNT "garantit" à "tout Libyen le droit de vote pour des élections législatives et présidentielles libres et justes". Une "Constitution nationale approuvée par référendum" garantira "la formation de partis politiques et le respect de la liberté d'expression grâce à des médias et des manifestations pacifiques.»

On peut supposer que derrière toutes les déclarations il y a une part de propagande. C’est le cas dans toutes les guerres. Il est donc aléatoire de déterminer quelle est la vérité. On peut cependant déduire des doutes émis par le commandement européen de l’OTAN que les rebelles ont peu de chance de recevoir des armes lourdes venant des pays de la coalition. Or sans ces armes ils ne pourront probablement pas gagner contre l’armée de Kadhafi - à moins que celle-ci, sous le pilonnage aérien, n’abandonne la partie. Ce n’est pas gagné. Kadhafi a de l’argent et paie probablement bien ses soldats.

Imaginer Kadhafi rester en place, même dans un pays partagé en deux, c’est prendre le risque de voir une tension accrue dans cette partie du monde et au niveau africain. Surtout après ce qui se passe actuellement. En Afrique plusieurs gouvernements soutiennent Kadhafi. On se demande pourquoi. Vu la corruption qui règne assez largement sur ce continent, l’argent du pétrole libyen n’y est peut-être pas pour rien.


chameau4.jpgCrois en Dieu mais attache ton chameau

Les humains sont décidément les mêmes partout. L’ancien colonialisme de quelques pays d’Europe n’explique pas les comportements dictatoriaux, la corruption, le mépris des populations civiles, le détournement de l’argent de l’Etat. Sans compter que le colonialisme n’est pas occidental: il a toujours existé. Les romains l’ont pratiqué, les grecs, les arabes, les perses, les mongols, etc, etc. C’est donc l’humain qui est en question et non une culture ou une civilisation.

Droit, respect des peuples, démocratie: ces valeurs ne changent pas automatiquement ce dont les humains sont faits au fond d’eux-mêmes. Partout ils ont la même férocité, le goût du pouvoir et de la domination, la volonté de prendre ce qui ne leur appartient pas. Pourquoi TOUTES les religions et toutes les lois condamnent-elles le vol et le crime? Parce que vol et crime ont existé toujours et partout. On a encore trouvé nulle part de pays où les humains soient si parfaits qu’ils ne pensent même pas à voler.

Notre angélisme à vouloir le bien et sauver la veuve et l’orphelin ne doit pas nous mener à croire que demain la paix règnera sur la Terre. Tous les humains sont frères? Sans doute, en théorie. Certains cependant le sont plus que d’autres. Séparés par des religions censées les unifier, par des cultures au moyen desquelles ils dressent parfois des murs ou des supériorités, par des richesses inégalement réparties, ne doutons pas que notre frère, celui à qui nous tendons la main, n’hésitera pas à nous pousser à l’eau quand SON intérêt «supérieur» sera en cause.

C’est le jeu. Mais ne désespérons pas. Lentement, millénaire par millénaire, nous avançons. Enfin, peut-être. Disons-nous que oui: l’espoir est plus agréable à vivre, plus encourageant pour les nouvelles générations, que la désillusion. Laquelle n’est au fond qu’une remise au sol nécessaire. Faisons-nous confiances les uns aux autres. Mais pas aveuglément.

Cela me rappelle un proverbe arabe que j’aime bien: «Crois en Dieu, mais attache ton chameau». Ce qui pourrait être décodé de la manière suivante: «Fais confiance dans l’humain, qui est capable de respect, de bonté et d’intégrité. Mais, quand-même, ne laisse pas ton vélo dans la rue sans cadenas.»

11:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : libye, rébellion, otan, liberté, cnt, kadhafi, chameau, arabe, occident, tyran, dictateur, colonialisme, europe | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

http://lavoixdesmartyrsdelalibertedexpression.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/03/31/horreur-a-benghazi-l-emprunte-d-al-qaida.html

pour completer l info. Et tous les medias le savent. Ne peuvemt pas ne pas savoir. Media menteurs

Écrit par : doudoubis | 02 avril 2011

Bouig, Boloré, Lagardère, des menteurs ! mais comment osez-vous ! Ce sont les proches du président de la république française, terre des droits de l'homme !!!

Écrit par : Corto | 02 avril 2011

Il n'y a pas lieu de penser que des régimes DEMOCRATIQUES LAÏQUES vont succéder aux anciennes dictatures. Les anacondas font un travail souterrain pour imposer l'islam -d'apparence moderne- ou la CHARIA sera le coeur des nouvelles républiques.

Le Maroc tarde à trouver le chemin de la Laïcité, qu'on le veuille ou non il n'existe aucun autre système, qui pourrait permettre le vivre entre croyants et non croyants, qui plus est de différentes ethnies.

Comme vous l'écrivez John, la coruption dans toute l'Afrique et, j'ajoute, chez certains Occidentaux, ne permet pas l'installation de démocraties viables.

Les peuples doivent se doter de lois strictes ou l'argent comme les libertés individuelles et collectives, sont aussi bien protégées que l'or dans un coffre.

Écrit par : Pierre NOËL | 02 avril 2011

Parce que vous pensez que la Suisse ou la France sont des démocraties ?

Écrit par : Corto | 02 avril 2011

Pierre Noël,

Arrêtez de pisser sur votre froc..

Écrit par : Papa Noël | 02 avril 2011

La question évoquées sur les islamistes au sein des rebelles est loin d'être stupide. Mais si Kadhafi reste au pouvoir la question démocratique ne se posera plus. Mieux tenter le pari. En cas de chute du régime kadhafiste Il y a aura en tout cas un salopard de moins sur Terre.

Certain évoque que Kadhfi est devenu un allié de l'occident contre le terrorisme islamique. Pourtant Kadhafi rêve d'une Europe occidentale islamisée avec la charria comme constitution. Ce dernier l'évoqua régulièrement. On ne peut dans ces conditions prétendre que Kadhafi est un allié fiable. En plus vouloir rayer de la carte en démantelant la Suisse en représailles de l'arrestation de son fils de p...d'Hannibal qui se croit tout permis en dehors de chez lui. Sans parler des otages suisses. Qui fait de Kadhafi non pas d'un terroriste repenti mais bien d'un terroriste tout court.

Les USA ont certes pas été trop regardant en soutenant la résistance afghane contre l'URSS qui par la suite à donné le pouvoir aux Talibans. ( je rappel que c'est l'invasion soviétique qui a fait naître le djihad islamique en Afghanistan et non le soutient des USA à la résistance ) Mais l'erreur vient que l'occident n'a pas suffisamment soutenu par la suite le commandant Massoud. Résistant contre les soviétiques et opposé au régime des talibans.

D.J

Écrit par : D.J | 02 avril 2011

D'accord avec vous D.J

Nous sommes des lâches et nous payons le prix de ce comportement en ayant laissé Massoud se débrouiller avec les Islamistes Talibans.

Ce prix à payer n'est pas fini, car l'Afghanistan est devenu un pays purement islamique, et à moins de lâcher une bombe à neutrons, nous nous retrouveront avec deux pays islamiques dont le Pakistan dotés de la bombe nucléaire.

La -bombe à neutrons- peut être remplacée par des écoles du savoir et de la paix, non pas au nom d'un dieu, mais au nom des enfants de cette planète...

Écrit par : Pierre NOËL | 02 avril 2011

Massoud ne se laissait simplement pas acheter par aucun des camps, personne ne veut de personnages luttant pour leurs populations, Israël semble être la seule exception d'ailleurs on ne s'y trompe pas, Olmert est inculpé et va être jugé et Katsav a été condamné à 8 ans ferme, sans parler des autres cas !

Dans quel pays vous voyez de tels exemple de justice égale pour tous ? En Suisse ?

Écrit par : Corto | 02 avril 2011

Encore moins en France le Français est une C.....e -molle puisqu'il est capable de remettre au pouvoir des politiciens condamnés par la justice!

Écrit par : Pierre NOËL | 02 avril 2011

Oui, oui, Al-Quaeda, c'est exactement ce que dit Kadhafi. Merci relayer la propagande du grand leader anti-terroriste...

Pour le reste :

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1152424


"Nous sommes des lâches et nous payons le prix de ce comportement en ayant laissé Massoud se débrouiller avec les Islamistes Talibans."

Savez-vous qui a soutenu Massoud, ce qui lui a permis de résister jusqu'au bout aux Talibans? La Russie. Seulement elle.

Écrit par : Johann | 02 avril 2011

Johann, tout le monde a essayé d'acheter Massoud, les russes ont aussi essayés, mais ils ont également essayés de l'éliminer bien après leur retrait de l'Afghanistan. Quand à ses assassins, ils étaient en relation avec la dgst française !

Écrit par : Corto | 02 avril 2011

Ce matin les rafales ont descendus une centaines de "rebelles" en libye, joli carton, pas un mot dans les médias français, mais ça chauffe sur al arabia !

Écrit par : Corto | 02 avril 2011

Johann: je ne suis pas sur place, je n'en sais donc rien réellement. Mais il est troublant que ce soit le commandement de l'OTAN qui affirme cela. Quel serait son intérêt?

Écrit par : hommelibre | 02 avril 2011

Oublié, Johann: j'avais lu cette info du Monde. Je voulais en parler, mais j'attendais une confirmation qui aurait dû venir quand les insurgés on repris Ajdabyia. Or il n'y a eu aucune confirmation ultérieure, à ma connaissance.

Je ne doute pas par principe, vous savez que je soutiens l'aide apportée aux rebelles. Et à les voir, il semble que ce soit plutôt un mouvement non encadré. Mais certains peuvent aussi attendre le moment propice pour en prendre le contrôle. Les doutes de l'OTAN m'interpellent.

Écrit par : hommelibre | 02 avril 2011

La France et la Suisse sont des démocraties qui vacillent à cause de leurs dirigeants de droite comme de gauche...Les CHRETIENS.

@ John

Vous avez raison de douter. Le mensonge autorisé des frères musulmans.

Écrit par : Pierre NOËL | 02 avril 2011

L'otan à pris cette opération en main afin d'empêcher le nain d'y aller seul comme il jurait de le faire, en encadrant la véhémence du nain, les US ont empêché un massacre ! Ce con allait mettre le feu contre l'occident tout entier avec tous les muzs de la planète !

Écrit par : Corto | 02 avril 2011

De quoi s'inquiéter aussi! Sarkozy serait-il en train d'oeuvrer pour l'islamisation de la Libye et de la Côte d'Ivoire?

Libye : Des insurgés inquiétants

avril 3rd, 2011 claude-Europe-Israël.org

On en connaît un peu plus sur le Conseil national de transition libyen – ce regroupement d'insurgés auquel les puissances occidentales ont accordé aveuglément l'appui formidable de leurs forces aériennes. Et ce que l'on apprend n'a rien de rassurant. Le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, alors juge, présidait la Cour d'appel de Tripoli qui a confirmé le verdict de peine de mort imposé aux infirmières bulgares que le régime Kadhafi avait littéralement prises en otage entre 1999 et 2007, sous prétexte qu'elles auraient inoculé le virus du sida à des enfants libyens (sic).


Le journaliste Georgui Mikov, qui a suivi cette ignoble affaire, a déclaré à L'Express que « M. Abdeljalil a été nommé ministre de la Justice en 2007 en récompense de son intransigeance (dans ce dossier) ».

Abdel Fattah Younis, le « chef militaire » de la rébellion, est l'ancien ministre de l'Intérieur de Kadhafi. En cette qualité, il avait la main haute sur le système de torture dont les otages bulgares, entre autres, ont été victimes.

Idris Laga, le « coordonnateur militaire » de la rébellion, est l'ancien président de l'Association des parents d'enfants infectés, l'organisation mise sur pied pour faire monter les enchères sur le « rachat » des prisonnières bulgares. Selon Vladimir Tchoukov, spécialiste du monde arabe, « Laga est un homme sans scrupule animé par une haine profonde de l'Occident ».

Le visage extérieur de la rébellion est incarné par Mahmoud Jibril, un diplômé de l'Université de Pittsburgh, mais derrière lui la réalité est tout autre.

Une équipe de France2 a réussi à rencontrer le président Abdeljalil dans le lieu où il se cache, sa tête ayant été mise à prix par Kadhafi. L'homme a 59 ans, il parle d'un ton feutré. Détail qui frappe: il a sur le front ce qu'on appelle la « marque de prière », le signe des musulmans ultra-pieux. Comme le nez et le front doivent être bien posés sur le sol et que les « pieux » doivent multiplier les prosternations, et ce, au moins cinq fois par jour, le frottement répété du front sur le tapis de prière produit cette marque sombre et calleuse.

Au beau milieu de l'interview, le chef des rebelles s'interrompt inopinément et se tourne en direction de la Mecque. C'est l'heure de la prière, l'interview est terminée.

M. Abdeljalila un diplôme en études sur la charia. Il se serait retourné contre Kadhafi, dit-on, à cause du traitement subi par les prisonniers politiques. On peut supposer que les prisonniers dont il prenait la défense étaient des islamistes soupçonnés de collusion avec Al-Qaïda ou avec l'Islam radical, ces derniers ayant été ces dernières années les principales cibles de Kadhafi.

Le 12 mars, l'un des chefs d'Al-Qaïda au Sahara, le Libyen Abou Yahya, a diffusé un message vidéo enjoignant les rebelles de poursuivre le combat et d'instaurer une république islamiste. Enfin, selon le service de recherche du Congrès américain, l'un des groupes associés aux insurgés, le Mouvement islamique libyen pour le changement, a été identifié comme lié à Al-Qaïda.

Quant à la direction militaire de l'insurrection, elle est inexistante, comme on le voit par les comptes rendus quotidiens des journalistes français qui suivent les opérations au front. Les très rares officiers visibles racontent n'importe quoi, se contredisent ou mentent carrément. Les combats sont laissés à des jeunes non formés et indisciplinés, les « chabab »… qui reçoivent, en même temps que leur ration alimentaire, des doses de haschisch.

Et c'est à cette « armée » que Hillary Clinton et Alain Juppé pensent à envoyer des armes? On croit rêver, devant tant d'irresponsabilité.

Source : Point de bascule, par Lysiane Gagnon

Écrit par : Patoucha | 07 avril 2011

Les commentaires sont fermés.