19 mars 2011

La Libye, l’archange et le businessman (1ère partie)

Pour ne pas emprunter les chemin rebattus, je vais défendre l’intervention en Libye sous l’angle du cynisme. Plusieurs débats sur différents forum montrent des positions très tranchées. En gros: les uns disent qu’il faut agir au nom d’un devoir humanitaire et de l’urgence, et parce que Kadhafi et ses fils vivants seront plus dangereux que jamais après ce qui s’est passé. Sans compter l’effet désastreux que sa survie signifierait au plan international. Les autres disent que l’attaquer va augmenter le terrorisme, qu’on ne fait pas de l’humanitaire avec des bombes et que l’on ne doit pas leur imposer notre vision du monde et de la démocratie. Nous ne sommes pas les gendarmes du monde. Le devoir d’ingérence cher à Kouchner est contesté.


KadafLibye2.jpgLes limites du pacifisme

La guerre est dangereuse, abominable, nous le savons tous. Elle est la négation de l’autre. Et ses conséquences humaines, politiques et morales sont incalculables. Commencer des opérations militaires c’est partir dans une aventure dont nul ne peut prévoir l’issue et la durée. Mais toutes les conséquences ne sont pas négatives. L’intervention américaine en Europe en 1944 a rendu la liberté à la France et à d’autres pays et mis fin à la plus abominable des tyrannies.

Comme j’aimerais que le dialogue, le respect, la négociation, soient la règle dans les relations humaines et inter-Etats. Oui mais voilà: on voit un clan massacrer un peuple qui est proche de nous. On sait quel sera le prix si ce clan gagne en terme de morts, de torturés, de disparus, de vengeance sadique, puis de chantage contre les occidentaux. Difficile de ne pas bouger.

Le pacifisme lui-même est remis en question. Face aux crimes de Kadhafi et à ses armes, la parole et les roses ou le jasmin ne suffisent pas. Ce serait un aveuglement grave de croire que la castagne est forcément une mauvaise chose. Soyons pacifistes aussi loin que possible, anticipons, négocions, développons la justice, mais quand c’est trop tard il faut quitter l’idéologie et voir le réel: Kadhafi ne comprend que le langage des bombes. N’ayons donc aucun scrupule à lui parler son langage.


L’archange

Qui donc sommes-nous pour aller faire les gendarmes ailleurs? Et quelle est cette propension à nous prendre pour les sauveurs du monde? A jouer les archanges, les libérateurs, ceux qui sont forcément du côté du bien?

Ne sommes-nous pas en train d’imposer notre vision de la liberté? Non. Il se trouve que, contrairement à une idée répandue, la liberté peut avoir le même sens à Benghazi qu'à Paris ou à Washington. La liberté à laquelle les libyens disent aspirer ressemble beaucoup à la nôtre: liberté politique, liberté de parole, liberté de choix. Révision déchirante d’une idéologie relativiste, remise en cause de plusieurs décennies de croyances culpabilisantes et auto-flagellantes pour l’occident.
archange1.jpg
Mais il y a une étrangeté à voir les politiciens se la jouer chevaliers blancs. Qu’a fait le monde au Rwanda? Rien. Qu’a-t-il fait lors du génocide cambodgien? Pas grand chose. On peut faire une liste des manquements: elles serait longue et inciterait à moins de certitudes de la part des responsables politiques. Les archanges d’aujourd’hui devraient faire profil bas.

Mais voilà: l’archange est irrationnel. Il montre sa bienveillance et n’offre aucune prise à la critique. Il se moque du passé: seul le présent compte. Comment critiquer un sauveteur sur un champ de bataille? Impossible: on se sentirait dans la peau du salaud - ce que personne ne revendique vraiment. Nous avons tous besoin d’un motif honorable pour agir - même Kadhafi s’en donne! Personne ne dira: je tue les gens parce que je veux seulement les dominer. On dira: je tue les gens parce que ce sont des bandits, des terroristes, etc.

L’ange noir Kadhafi a réveillé l’archange blanc occidental, humaniste et puissant. Et je n’exclus pas que cette intervention, demandée par les libyens et la Ligue arabe, soit réparatrice pour les occidentaux, qui se rehaussent moralement après les guerres de Gerges W. Bush, et pour les pays arabes qui veulent se dédouaner du terrorisme islamiste en reconnaissant que les occidentaux ne sont pas qu’un grand Satan mais aussi de possibles libérateurs.


Les intentions cachées

Une partie des gouvernements occidentaux a donc revêtu la tunique de l’archange. Pourtant d’autres critiques se font, persistantes: on y va pour le pétrole, c’est un acte de brigandage colonialiste!

On laisse entendre que les raisons humanitaires ne sont qu’un paravent. Que le but est d’obtenir ultérieurement une rétribution: contrats, pétrole, etc. Peut-être, peut-être pas. Depuis que Freud a élevé la notion d’inconscient au rang de vérité absolue on se méfie de tout. On cherche des poux à tout le monde, suspectant de cacher volontairement ou non ses vraies motivations. La notion d’inconscient s’ajoute à celle d’hypocrisie et induit l’idée d’un mensonge potentiel permanent. On doute de soi, de l’autre, et cela devient un réflexe, un mécanisme mental qui se passe même de toute vérification: on ne vérifie pas les vraies raisons de l’autre, on croit les connaître mieux que lui et on les lui colle dessus sans vergogne. Ajouté à cela la jalousie endémique de l’administré envers ses gouvernants qui, dans une société du spectacle, passent au petit écran comme des personnages de téléréalité, tout est bon pour douter de tout.

Sarkozy_sale_tete_TGP.jpgEn vertu de cela l’archange qui demande à l’ONU une résolution contre l’armée de Kadhafi ne serait qu’un fieffé menteur, un voleur de pétrole. Un vulgaire marchand, un businessman, avec tout ce que ce mot contient aujourd’hui de sale et d’immoral.

Prenons le cas de l’archange Sarkozy, que les Sarkophobes primaires et les Sarkophages soupçonnent des pires turpitudes par principe. Est-il sincèrement humaniste dans sa volonté d’aider la Libye? Ou bien cache-t-il d’autres intentions moins avouables? Par exemple d’être intéressé par le pétrole libyen, ou de la signature ultérieure de contrats faramineux? Peut-être. Et pourquoi pas? En quoi une intention de nature plus commerciale serait-elle immorale?

J’y reviens plus loin.

On peut aussi imaginer qu’une guerre libératrice en Libye replace Nicolas Sarkozy dans la catégorie des humanistes sauveurs, alors qu’il y avait une fâcheuse tendance à le voir classé dans des catégories moins reluisantes. Non seulement il devient l’archange mais il se positionne pour l’élection présidentielle de 2012. D’où les critiques très acerbes contre lui depuis la décision de l’ONU. Il serait de gauche, soit du camp qui monopolise une certaine morale, il serait moins suspecté d’intention cachées.

Ne serait-ce que pour aller à contre-courant des réflexes qui servent de pensée, j’aimerais imaginer Nicolas Sarkozy honnête et limpide dans ses intentions. Je laisse de côté le Fouquet’s, sa Rolex, la lâcheté de s’en être prix aux Rroms pour faire écran de fumée, sa complaisance (comme tous les chefs d’Etats) envers Kadhafi dans un passé récent. Et s’il n’était pas honnête et limpide, je ne lui en ferais pas reproche, si au moins la décision qu’il a fait prendre par l’ONU est efficace.

Car je préfère l’efficacité à la sainteté. Je n’attends surtout pas d’un politique d’être un saint. Les saints sont dangereux.


A suivre dans le prochain billet: Business, morale et liberté.

15:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : libye, kadhafi, sarkozy, onu, france, archange, liberté, guerre, pacifisme, benghazi, business, morale, éthique | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Ces deux derniers billets sont brillantissimes hommelibre! BRAVO!
Là j'adhère, malgré que je trouve disproportionnée cette mise à l'épreuve de la Libye - aux dernières nouvelles - qui n'en reste pas moins un acte de guerre! Il n'a pas d'armée... ni en nombre ni en armes!Mais bon, j'espère qu'ils auront raison de ce fou furieux et que cette intervention calmera les esprits échauffés des gouvernements qui envoie l'armée contre des civiles qui n'ont pas eu la chance de s'armer comme les insurgés Libyens., notamment aujourd'hui en Syrie:

"
Sur le terrain
Syrie : chronique d'une impossible révolution Twitter
Par Saena Sadighiyan et Nicolas Brien | Etudiants | 19/03/2011

Une centaine d'opposants blessés, quatre morts, plusieurs douzaines de manifestants arrêtés chaque jour… Pourquoi les grands médias boudent-ils la tentative de révolte des Syriens ? Vendredi, des milliers de personnes se sont rassemblées dans la ville de Deraa. Des manifestations ont aussi eu lieu à Homs et à Banias, sur la côte. (Voir la vidéo de la manifestation de Banias)


Ahed al Hendi (qu'on peut suivre sur Twitter) récemment libéré de prison, écrivait début mars sur son blog politique :

« Lorsque les militants prodémocratie syriens ont osé manifester leur solidarité avec les Egyptiens et Tunisiens tués parce qu'ils se sont révoltés contre leurs dictateurs, ils ont été attaqués par des sbires progouvernementaux […].

Un groupe de 200 manifestants a été violemment attaqué par les forces de sécurité syriennes pour avoir manifesté pacifiquement. »

L'espace virtuel aussi verrouillé que l'espace public

Vendredi, après la grande prière, les manifestations ont pris une nouvelle tournure, quand les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur les manifestants a Deraa, causant la mort de quatre civils.

Si les manifestants sont étouffés dans l'espace public, l'espace numérique n'en est pas moins étriqué. Les opérateurs de téléphonie mobile et d'Internet sont dirigés par des acteurs privés, tous proches du régime de Bashar al-Assad. De plus, ils travaillent en collaboration avec les services de renseignement et de sécurité, réduisant encore davantage l'espace de liberté potentiellement accessible aux citoyens.

En raison du retard significatif de la Syrie en matière d'accès aux nouvelles technologies de l'information, les manifestants ne peuvent prétendre utiliser largement les réseaux sociaux comme en Tunisie, dont l'audience reste aujourd'hui très limitée.

C'est pourtant Facebook qui sert de plateforme de contestation, via notamment une page intitulee « La revolution syrienne contre Bashar al Assad 2011 » qui compte au jour du 19 mars 2011 plus de 56 000 membres.

J'aimerais bien que cette force se déploie partout où on tue son propre peuple!

Écrit par : Patoucha | 19 mars 2011

Bonjour hommelibre, les infos me donnent décidément raison:


Le président Obama est perçu, nous le savons, comme un homme pour qui la défense des droits de l’homme est chère. Mais celui qui a autorisé le lancement de missiles Tomahawk sur la Libye, et son bombardement par des avions furtifs qui ont traversé l’océan à cette occasion, n’explique pas au monde, et notamment à ses citoyens, la chose suivante : Pourquoi les Etats-Unis aident les rebelles libyens, mais pas les yéménites, qui se soulèvent contre le régime du tyran Abdallah Ali Salah ? Ou encore : est-ce que les Etats-Unis vont apporter leur aide au soulèvement populaire contre Bachar Assad dans le Hauran syrien ? Comment est-ce possible que les Etats-Unis, en se gardant d’agir ou de réagir, aident en effet à préserver des régimes non moins obscurs que celui de Kadhafi ?

Écrit par : Patoucha | 22 mars 2011

Que vous disais-je Hommelibre! Le Printemps arabe des Egyptien tourne au cauchemar et la Libye en prend le chemin!

Samedi 26 mars 2011 6 26 /03 /Mars /2011 19:06
Armée égyptienne et Frères Musulmans même combat -

-

Dès le premier jour du « printemps arabe », de la révolte, de la révolution, de l’insurrection, j’ai posé, sur ce blog, les questions qu’il ne fallait surtout pas poser : qui remplacera les dictateurs laïcs ? Les quelques jeunes manifestants filmés - en gros plan - par nos chaines de télévisions, masquaient-ils d’autres manifestants, moins présentables et plus nombreux ? Aujourd’hui, je publie le témoignage d’un Egyptien. Un Egyptien qui n’est ni le premier, ni le dernier, à tenter de nous ouvrir les yeux.

-

Un Egyptien témoigne (extraits adaptés) : « Les manifestants célébrés il y a quelques semaines sont en passe d'être criminalisés. L'armée a annoncé une loi criminalisant les manifestations et les grèves. Celle-ci sera sans doute passée dans les jours à venir à moins qu'il se passe quelque chose tout à l'heure, et ce n'est pas impossible. Depuis l'euphorie (injustifiée) du référendum du 19 mars, certains commencent à regarder la réalité telle qu'elle est et non telle qu'ils la rêvent ».

-

« On ne connaît pas leur nombre car depuis que l'armée casse les manifestations en torturant ceux qu'elle arrête, mes concitoyens ont tendance à préférer le salon, surtout les femmes qui, si elles se font arrêter par l'armée, risquent de subir mille humiliations dont des "tests de virginité" effectué par des hommes. Les femmes qui affirmaient être vierges et dont les tests étaient négatifs ont reçu, d'après rapport d'Amnesty, des chocs électriques et ont été accusées de prostitution. Les bureaux de vote sans isoloir se comptaient par centaines ».

-

« Les zones à forte communautés coptes ont vu leur bureaux fermés, ouverts, fermés - notamment les bureaux de la ville de Naga Hammadi. La télévision nationale diffusait, non, elle martelait que le devoir patriotique de chacun était de voter "oui" à la stabilité. La première page du premier quotidien national, Al Ahram, a publié un encadré expliquant que voter "oui" était un devoir qui incombait à tout citoyen. Des Frères Musulmans et des salafistes en bandes, que nulle autorité n'empêchaient, accaparaient les bureaux de votes et vociféraient qu'en votant "oui" on irait au paradis et qu'en votant non… ».

-

« Pour comprendre l'ampleur des dégâts, il faut imaginer des villages ou le taux d'analphabétisation atteint parfois 70 ou 80%. L'accélération du processus électoral voulu par l'armée - allant contre toutes les demandes et mises en garde du camp pro-démocrate - donne bien sûr l'avantage aux partis et aux mouvements déjà constitués : le Parti National Démocratique et, donc, les Frères Musulmans avec lesquels il semble clair que l'armée ait passé un accord. S'il l'on ignore les termes de l'accord, on semble déjà en connaître les conséquences : 30% des sièges au prochain parlement dit, à qui veut l'entendre, Essam El Erian, porte-parole de la confrérie ».

-

Correspondance de Michel Garroté à Tel Aviv

-

http://crisdegypte.blogs.liberation.fr/cairote/2011/03/egypte-.html

Écrit par : Patoucha | 27 mars 2011

Hani Ramadan a modéré mon commentaire que, si vous le permettez John, je poste ici et maintenant, car, pour justifier le crime d'ITAMAR, il a dressé une liste des enfants palestiniens tués dans un billet intitulé: "Des prisonniers et des enfants". Taqiyya oblige, il ne nous dit pas combien dans cette liste se trouvaient être des boucliers humains.

La vérité toute crue l'insupporte d'autant qu'elle n'est pas son fort, et ma foi ce que je lui ai balancé....:



Ils n'ont pas été égorgés en plein sommeil, dans leur lit! Si je vous faisais la liste de tous vos assassinats il me faudrait des mois à noircir des pages!

Vous dépassez les bornes! Votre haine n'a d'égale que votre mauvaise foi et votre fourberie!

Soyez honnête UNE FOIS dans votre vie si ce n'est trop vous demander et postez le nombre d'enfants palestiniens qui ont été opérés en cardiologie gratuitement ne serait-ce que cet exemple!

Israël a aidé le Japon quelle est l'aide apportée des pays arabo-musulmans?

Vous êtes axés sur les "Palestiniens" mais aucun pays arabo-musulman n'a bougé pour venir en aide à ses "frères"? Inutile de vous dire que les Palestiniens vous vous en balancez comme l'an 40, vous le savez très bien. car c'est Israël que vous voulez rayer de la carte du monde pour assouvir la haine des Juifs ancrée dans votre famille avec en plus de voler la Révolution des jeunes qui ont donné leur vie pour la liberté de leur pays. L'Egypte en est déjà une preuve bien prévisible pour les esprits clairvoyants.

Écrit par : Patoucha | 27 mars 2011

Bonjour Patoucha..

Sourate V,51: "Ö vous qui croyez! Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens; ils sont amis les uns les autres. Celui qui parmis vous les prends pour amis, est des leurs. Dieu ne dirige pas le peuple injuste."

Sourate XLV11 Verset 4: " Partout ou tu trouve des incroyants, bats leur la nuque jusqu'à les abattre, alors attache les solidement. Apartir de là c'est la grâce ou la rançon que tu négocie avec eux."

Oh qu'il est beau ce criminel qui a écrit cela...C'est un bon musulman modéré , dont ce petzouille de RAMADAN fait référence? Martine Aubry et Sarko sont les amis de ces gens là! Des CHRETIENS SONT AMIS AVEC CES GENS LA...Mme deux neurones adore ces gens là...Dieu la dedans c'est qui ?

Qu'elle est belle la religion musulmanne....

Écrit par : NOËL Pierre | 27 mars 2011

NOËL Pierre, dans la continuité de votre commentaire j'ajoute ici celui de la plagiaire islamiste qui nous abreuve de maudissements pour la énième fois dans ses commentaires haineux au double langage repris du Coran: (même billet de HR)

"Les enfants des palestiniens et des israéliens tués iront tous au Paradis mais les criminels et les assassins sans foi ni loin goûteront à l'enfer terrestre avant celui de la Gehenne si Dieu le veut, dussent-ils vivre 200 ans sur cette terre salie par les crimes des suppôts de Satan. Ils ne connaitront jamais ni tranquillité d'esprit, ni joie de vivre ni bonheur suprême!

Ecrit par : zakia | 23.03.2011


"Les enfants des palestiniens et des israéliens tués iront tous au Paradis"

Faut pas se leurrer elle aimerait par là nous faire croire à son "humanité"... dans un double langage que nous retrouvons ci-après et qui ne concerne que les Juifs israéliens:

"mais les criminels et les assassins sans foi ni loin goûteront à l'enfer terrestre avant celui de la Gehenne si Dieu le veut, dussent-ils vivre 200 ans sur cette terre salie par les crimes des suppôts de Satan."

Les "suppôts de Satan" soit les Juifs et accessoirement les Chrétiens dont un aperçu par Cherkaoui Abderrahim. (comm. séparé)

" Ils ne connaitront jamais ni tranquillité d'esprit, ni joie de vivre ni bonheur suprême! "

Je l'espère bien pour les égorgeurs des arabes de Palestine. EGORGER n'a rien de comparable avec les morts, - pour la plupart des boucliers humains sacrifiés pour s'attirer la compassion de la Communauté internationale et des antisémites dont on connaît le but à atteindre, - dans une guerre qu'on provoque et qui sont des dommages collatéraux donc occasionnés involontairement.

géhenne:

1.l'enfer de la Bible.

2.(figuré)torture, sévices inhumains.

Écrit par : Patoucha | 27 mars 2011

Intolérance, insultes, racisme
et violence dans le Coran

Les textes publiés dans Vos contributions (" - "rouge dans le texte) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.


[Attention, selon les versions et traductions du Coran, les numéros de versets indiqués ci-dessous peuvent varier de quelques unités.]


- Dans la seule sourate II "La vache", figurent plus de quarante versets imprécateurs d’incroyants, dont on répète facilement les multiples expressions violentes et intransigeantes :

"A eux le tourment, qualifié selon le cas de sans borne (verset 7 ; 114), d’affreux (10 ; 85 ; 104 ; 174), de terrible (165 ; 174), de honteux (90 ; 114). A eux la perdition (27), le malheur (79). Qu’ils soient les hôtes du feu (39 ; 83 ; 167 ; 217 ; 221 ; 257), de la combustion (24), de la fournaise (119), de la Géhenne (206). Ils sont dignes des pires insultes : ils sont comme des signes que l’on rejette (65) ; comme des bêtes (171), stupides (13), aveugles (18), à humilier (65), sans recours (270). Voués à la malédiction de Dieu (88 ; 159 ; 161), à la colère de Dieu (61), à la haine de Dieu (98), à la colère du Ciel (59). Chassez-les, combattez-les, tuez-les (191 ; 194 ; 244), appliquez-leur la loi du talion (178 ; 179)." […]

- D’emblée la page 2 de la sourate II donne le ton avec pas moins de 6 versets colériques (7-10-13-18-24-27). La quarantaine de versets de cette sorte que l’on recense au total dans la sourate, qui en contient 286, donne le ratio moyen de 14%, soit 1,6 par page. On voudrait croire que cette première et principale sourate n’est pas représentative de l’ensemble et que le ton change dans celles qui suivent. Or, on a vite fait de se rendre compte que ce n’est pas la pire, que le livre entier est émaillé des mêmes menaces et que la verve pour en exprimer l’âpreté ne cesse de s’amplifier.

"Qu’ils meurent de rage (III 119), soient taillés en pièces (III 127), détruits (III 141) ; jetez l’effroi dans leur cœur (III 151), combattez les clients de Satan (IV 76), saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez (IV 89-91), leur salaire sera d’être tués ou crucifiés ou d’avoir une main et le pied opposé coupés (V 33), âme pour âme, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent, le talion pour les blessures (V 45) ; ils auront droit au breuvage bouillant de l’affreux tourment (VI 70), aux abîmes de la mort (VI 93) ; le seigneur détruit les villes quand les habitants restent païens (VI 131), extermine ceux qui nient les signes (VII 72) ; frappez les sur la nuque, frappez-leur les doigts (VIII 12), vous ne les avez pas tués, c’est Dieu qui les a tués (VIII 17) ; ils leur frapperont la face et la base du dos (VIII 50), un prophète n’a pas à faire de prisonnier avant d’être prévalu (VIII 67) ; les incroyants ne sont que souillure (IX 28) ; l’or et l’argent seront surchauffés au feu de la Géhenne pour leur marquer le front, les flancs et le dos (IX 35) ; à eux le carcan (XIII 5), nous envahissons leur pays et les réduisons de toutes parts (XIII 41), nous allons détruire les coupables et vous installer à leur place sur cette terre ((XIV 13-14) ; la Géhenne guette l’insolent, il n’y boira que du pus, à petites gorgées qu’à grand peine il avalera (XIV 16-17) ; ils auront les yeux exorbités (XIV 43) ; tu les verras avec des tuniques de goudron et la face dans le feu (XIV 50) ; une flamme éclatante les frappe (XV 18) ; Dieu les enveloppera de faim et de peur (XVI 112) ; tu seras un infâme rebut (XVII 22), Dieu déchaîne su eux un ouragan, une tornade (XVII 68), une eau comme du bronze en fusion leur brûlera la face (XVIII 29) ; nous ferons d’eux une moisson sans vie (XXI 15) ; on taillera des vêtements de feu pour les incroyants, on leur versera de l’eau bouillante sur la tête, leurs entrailles et leur peau en seront consumées. A eux les fouets de fer ; chaque fois qu’ils voudront en sortir, poussés par la souffrance, on les y ramènera (XXII 20-21-22) ; le débauché et la débauchée, fouettez-les chacun de cent coups de fouet (XXIV 2-4) ; quand vous rencontrez des incroyants, frappez-leur la nuque jusqu’à les abattre et liez-les bien fort (XLVII 4)."

- Ce n’est plus seulement de la contrariété que l’on éprouve, au fur et à mesure que l’on progresse dans cet impressionnant inventaire, mais de la consternation et de l’effroi. Le nombre de versets colériques repérables est au bas mot de 550 pour l’ensemble du livre, auxquels s’ajoutent une centaine d’autres versets moins outranciers, mais plutôt désobligeants pour ceux auxquels ils s’adressent. Ces quelques 650 versets plus ou moins colériques conduisent au ratio global de 10 % des 6235 versets du livre et de 1,8 en moyenne par page. Une telle fréquence confère au livre son caractère très particulier d’ouvrage d’intense et violente propagande.

- P.S. La traduction utilisée par Mr Lagartempe est celle de Monsieur Jean Grosjean, Editions Philippe Lebaud, collection Point-Sagesse 1979. Cette traduction est distribuée par l’Institut du Monde Arabe à Paris et a reçu l’aval de l’Institut de Recherches Islamique Al-Azhar, université islamique fondée au Caire en 973 par les fatimides, la plus ancienne du monde et la plus prestigieuse dans la communauté arabe et musulmane.

La table V. 17 : "sont assurément infidèles ceux qui disent : "Dieu est l’Oint, fils de Marie". Dis : "Qui pourrait empêcher Dieu d’anéantir le Messie, fils de Marie et sa mère et jusqu’au dernier des terriens..."

L’interdiction, V. 9 : "Mahomet, combats les mécréants et les hypocrites. Sois rude à leur égard. Que leur asile soit la géhenne."

IX.29-30 : "Combattez : ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour Dernier ; ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son Prophète ont déclaré illicite ; ceux, qui parmi les gens du livre, ne pratiquent pas la vraie religion Combattez-les jusque-là ce qu’ils payent directement le tribut après s’être humiliés. Les juifs ont dit : Uzaïr est fils de Dieu !les chrétiens ont dit : le Messie est fils de Dieu ! Telle est la parole qui sort de leur bouche ; ils répètent ce que les incrédules disaient avant eux. Que Dieu les anéantisse ! Ils sont tellement stupides !"

II.61 : "ils furent frappés par l’humiliation et la pauvreté. La colère de Dieu les éprouva parce qu’ils n’avaient pas cru aux signes de Dieu, parce qu’ils tuaient injustement les prophètes, parce qu’ils étaient désobéissants et transgresseurs."

IV.160 : "Nous avons interdit aux juifs d’excellents nourritures qui leur étaient permises auparavant : c’est à cause de leur prévarication; parce qu’ils se sont souvent écartés du chemin de dieu, parce qu’ils ont pratiqué l’usure qui leur était pourtant défendue, parce qu’ils ont mangé injustement les biens des gens. Nous avons préparé un châtiment douloureux pour ceux d’entre eux qui sont incrédules."

V.73 : "Oui, ceux qui disent : Dieu, est en vérité le troisième de trois, sont impies. Il n’y a de Dieu qu’un Dieu unique. S’ils ne renoncent pas à ce qu’ils disent, un terrible châtiment atteindra ceux d’entre eux qui sont incrédules."

XXII.19 : "Des vêtements de feu seront taillés pour les incrédules, on versera sur leur tête de l’eau bouillante qui brûlera leurs entrailles et leur peau. Des fouets de fer sont préparés à leur intention."

XLVII.4 : "Lorsque vous rencontrez les incrédules, frappez-les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus : liez-les alors fortement."

Les coalisés V. 60 "Les hypocrites … partout où ils sont, emparez-vous d’eux, exterminez les."

La repentance, V. 123 : "O vous qui croyez ! Attaquez ceux des infidèles qui vivent dans votre voisinage immédiat ! Qu’ils éprouvent votre rudesse ; Sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent."

IX.5-6 : "Tuez les polythéistes, partout où vous les trouverez."

La table, V. 33 : "Ceux qui font la guerre à Dieu et à Mahomet et sèment le désordre seront punis par l’exécution ou la crucifixion ou l’ablation des mains et des pieds opposés ou le bannissement de leur pays, à l’exception de ceux qui seront repentis avant que vous les ayez en votre pouvoir."

Le butin, V. 65 : "Mahomet exhorte les croyants à combattre. Vingt combattants croyants, fermes, vaincront deux cents infidèles. S’il s’en trouve cent, ils en vaincront mille."

VIII.12 : "Je vais jeter l’effroi dans le cœur des incrédules : frappez sur leur cou ; frappez les tous aux jointures."

VIII.38-39 : "Dis aux incrédules que s’ils cessent, on leur pardonnera ce qui s’est passé. S’ils recommencent, qu’ils se rappellent alors l’exemple des Anciens. Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition, et que le culte soit rendu à Dieu en sa totalité."

VIII.15-16 : "O vous qui croyez ! Lorsque vous rencontrez les incrédules en marche pour le combat, ne leur tournez pas le dos. Quiconque tourne le dos en ce jour encourt la colère de Dieu ; son refuge sera la géhenne. Quelle détestable fin !"

IV.74 : "Que ceux qui troquent la vie présente contre la vie future combattent dans le chemin de Dieu. Nous accorderons une récompense sans limite à celui qui combat dans le chemin de Dieu, qu’il soit tué ou qu’il soit victorieux."

V. 56 "Ô vous qui croyez ! Ne prenez point les juifs et les chrétiens comme "amis". Ils sont "amis" les uns avec les autres."

Les prises de guerre V. 12 : "Dieu inspire aux anges d’affermir les cœurs des croyants. Lui même jette la panique chez les mécréants. Il ordonne aux anges de les frapper sur le haut du cou et de leur faire sauter un doigt après l’autre."

IX. 30 "Le Christ est le fils d’Allah. (...) Qu’Allah les tue !"

- Ceux qui pensent que l’islam est une religion d’amour comme d’autres, se trompent lourdement et pêchent tant par ignorance que par naïveté. Il ne faut pas confondre convaincre et conquérir.


Cherkaoui Abderrahim - 24/11/2006

Écrit par : Patoucha | 27 mars 2011

Merci patoucha, il faut effectivement leur répondre avec un rappel de leur religion -qu'ils adores au nom d'un dieu!

Bonne nuit je m'abscente...

Écrit par : NOËL Pierre | 27 mars 2011

Tant de pollution dans ces commentaires...

Écrit par : Johann | 27 mars 2011

Le coran et ses adeptes sont effectivement la plus grosse pollution mentale de l'être humain!

Écrit par : NOËL Pierre | 28 mars 2011

Il est trop lâche pour vous répondre NOËL Pierre. Mais depuis l'air est plus respirable. C'est qu'à chacun de son passage avec le Dji, Djinius par dérision, le Troll invité d'honneur aux mille sobriquets comme le tdc ci-dessus, laissent une trainée de relents qu'ils mettent sur le compte des autres. Ils devraient se laver plus souvent et surtout se rincer la bouche avec de l'eau de javel avant de l'ouvrir pour commenter leur antisémitisme galopant et nauséabond.

Écrit par : Patoucha | 01 avril 2011

Pierre NOËL, vous voulez bien donner votre adresse e mail à hommelibre qui me le transmettra, afin que je puisse vous écrire pour donner suite au commentaire que je vous ai laissé chez M.Ftelina.

Hommelibre, vous seriez d'accord de me rendre ce service? D'avance, je vous en remercie.

Bonne nuit à vous deux

Écrit par : Patoucha | 02 avril 2011

err "la" transmettra :)

Écrit par : Patoucha | 02 avril 2011

OK Patoucha....A+

Écrit par : Pierre NOËL | 02 avril 2011

Les commentaires sont fermés.