Yo man, la fin du monde est proche!

Il manquait vraiment plus qu’une seule catastrophe: le déluge! Et bien nous l’avons. Le déluge est là, il nous emporte et va bientôt nous engloutir. Des millions d’humains à travers le monde sont déjà pris dans son flot, fracassés par son courant. Le flot monte, il n’y a bientôt plus rien à quoi s’accrocher, plus rien d’autre que sombrer dans le désespoir le plus noir. Tout est foutu, c’est la fin, (ici, on place un râle virtuel).

apo-2-end-of-the-world.jpgMais quel est ce déluge? C’est le déluge des mots, des prédictions, des incantations morbides, des peurs, des alarmes extrêmes, du catastrophisme, de l’apocalypse! Ce déluge en emporte de plus en plus. C’est un tsunami de l’information, des experts et contre-experts, de ceux qui le savaient bien, de ceux qui l’ont lu dans la bible ou chez les mayas. C’est une vague géante d’insultes et d’anathèmes contre ceux qui ne cèdent pas à la panique et l’urgence mais qui essaient encore un peu de réfléchir.


Séismes en augmentation?

Le stress mondial tourne autour de la Terre à toute vitesse, c’est un ouragan mélangeant en vrac un peu de tout.

Dans ce vrac on trouve les fin-du-mondistes. Ils font des liens abracadabrantesques. Par exemple ils additionnent les dates du 11 septembre avec celle du séisme au Japon: 11/09/01 + 11/3/11 = 22/12/12, la date de la fin du monde telle que quelques illuminés croient la trouver dans le calendrier maya. Ils ont juste oublié de mettre en entier la date de l’année... Et oui, soyons logiques: on additionne tout ou on n’additionne pas. Et si l’on additionne tout voici le résultat: 11/09/2001 + 11/3/2011 = 22/12/4012. Cela ne fait que 2‘000 ans de différence! (Ici on place des rires virtuels).

D’autres tirent quelques versets du nouveau testament:  «Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume; il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel (Luc, 21, 10-11)».

Le problème est que ce n’est pas du tout, mais pas du tout nouveau! L’apocalypse durerait depuis des milliers ou des millions d’années. Pas sérieux.

Selon un pasteur évangélique américain, Cécil Boswell, il y aurait de plus en plus de tremblements de terre, ce qui serait un signe envoyé par Dieu. «Faux, répond l'Institut géologique américain, qui affirme que le nombre de séismes majeurs est «relativement stable» sur les 100 dernières années, proche des prévisions de 18 annuels supérieurs à 7.0 sur l'échelle de Richter. S'il y a une hausse du nombre de victimes, c'est que les populations dans les zones à risques sont bien plus nombreuses qu'au siècle dernier, explique l'USGS. Sans compter qu'à l'heure de Twitter et des smartphones, le bruit médiatique des catastrophes explose.»

Apo-1.jpg
Le stress des uns

Alors que les japonais restent zen malgré leur douleur, à l’étranger on vocifère, on s’admoneste, on stigmatisme les dirigeants. Le monde est forcément dirigé par des cons, manipulé par des salauds qui frottent leurs semelles sur notre dos, il est l’enjeu de multiples complots mêlant en vrac les illuminatis, les francs-maçons, la CIA, les lobbys en tous genre, etc, etc.

C’est l’occasion de se défouler, de cracher les frustrations, d’exprimer ses flips, de mélanger l’état du monde avec la politique de gauche ou de droite selon son appartenance. L’avenir est pourri, le passé est derrière nous, et le présent n’en mène pas large. Allez, fouettons-nous, fouettons-nous encore!

Et il y a de quoi se fouetter et se faire peur. Le nuage radioactif va passer sur l’Europe: vite des comprimés d’iode! Alors qu’il sera très probablement inoffensif à ce moment-là. Et l’iode, préventivement, cela ne sert à rien. De plus cela protège - éventuellement - d’une des formes de cancer, pas des autres. Donc si vous n’avez pas le cancer de la thyroïde, vous aurez peut-être celui du foie! Et puis les français n’ont rien à craindre: on sait depuis Tchernobyl que les nuages radioactifs contournent les frontières...


Le galop des autres

Cette crise actuelle révèle le niveau de stress dans la population. Et cela part souvent dans tous les sens, avec grosses angoisses, insultes, bref certains donnent franchement dans la démesure. Parce qu’une colère, ok, mais quand on lit certains commentaires sur les forums du net on n’est plus dans la légitime colère ou la compréhensible angoisse.

Dans ceux qui galopent ou qui surfent sur la catastrophe actuelle, il y a un physicien nucléaire suisse, Pierre Lehmann. Ses propos rapportés dans le quotidien Le Matin sont étonnants. Dans les années 1950 il était pour le nucléaire. Aujourd’hui il chauffe sa maison au bois. Je ne sais pas si son bois lui génère de l’électricité, ni combien de gens peuvent se chauffer au bois.

«J’étais imprégné du discours ambiant de l’après-guerre, où l’on se disait qu’il nous fallait beaucoup d’énergie pour se développer. Et j’ai avalé les bobards du miracle nucléaire: très peu de matière pour énormément d’énergie. Je suis même allé jusqu’à défendre le projet pilote d’une centrale sous l’Ecole polytechnique de Zurich! Aujourd’hui, je plaide coupable: nous n’aurions jamais dû commencer à exploiter l’atome.»

Comme beaucoup, de bonne foi il a été pour. Aujourd’hui il plaide coupable. Mais coupable de quoi? Que vient faire la culpabilité ici? Veut-il la transmettre et rendre coupable le monde entier avec lui? Il a été pour le nucléaire, il a changé d’avis: pas besoin de se renier pour autant en se déclarant coupable. Et s’il a cru aux «bobards» c’est sa responsabilité. Personne ne lui a mis le pistolet sur la tempe. Quelle détestable attitude que de rendre les autres responsables de ses propres choix - ou de ses erreurs. «C’est la faute aux autres, c’est le système, c’est l’oligarchie, c’est les illuminatis, c’est les extraterrestres!». Comment donner du crédit à quelqu’un qui se renie et qui ne peut tenir un discours raisonné en faisant la part des choses?

On a aussi, à Genève, une femme maire, Sandrine Salerno, qui s’est faite remarquer il y a deux semaines pour avoir tenu des propos particulièrement sexistes contre les hommes et contre certaines femmes dans un journal. Veut-elle faire oublier son dérapage et corriger le tir en vue des prochaines élections, où son mandat sera remis en jeu? Toujours est-il qu’elle veut écrire une lettre aux autorités suisses pour les enjoindre à renoncer au nucléaire. Elle ne dit pas comment à part quelques généralités vagues. On est là devant l’étalage impudique de l’opportunisme politique.


apo6-nuage.jpgLe niveau de stress collectif

Ces deux exemples sont ceux du jour mais il y en a d’autres.

Sur la question de la fin du monde, il y aurait eu de quoi y croire avec l'éruption du Krakatoa en 1883. Mais il n'y avait pas encore la chambre d'écho médiatique immédiate: télé, radio, internet, pour amplifier et rapprocher de nous les catastrophes. Plus encore en 1815 l'explosion du Tambora en Indonésie changea le climat et 1816 et est connue dans l'hémisphère nord comme l'année sans été. La famine tua 200'000 personne en Europe.

Revenons un peu sur Terre. L'un des problèmes que pose le nucléaire est sa dangerosité à long terme (j’inclus la question des déchets) et le fait que le risque n’est pas entièrement maîtrisé. On le constate pour la troisième fois avec l’accident de Fukushima.

Mais il faut aussi remarquer que les trois accidents graves depuis le début du nucléaire civil sont dus à des facteurs humains. J’inclus dans ce facteur humain le fait que pour la centrale de Fukushima les constructeurs n’ont pas pensé à un risque naturel de cette gravité, dans un pays où pourtant ils sont possibles. Il y a eu d’autres incidents sur diverses centrales mais jamais de nature à mettre en danger durablement la santé de populations nombreuses et de condamner des territoires. A l’échelle planétaire, ce n’est rien d’imaginer un territoire inhabitable pendant 30‘000 ans. Les chocs géologiques du passé ont rendu impraticables d’immenses territoires voire la Terre entière, et ce pendant de très longues périodes. La planète s’en est toujours remise. Mais à l’échelle humaine, 30‘000 ans c’est très long. C’est le temps qui nous sépare de la fin de l’homme de Néandertal.

Le niveau actuel de stress tel qu’on le voit dans les médias et les forums est très élevé. La réactivité émotionnelle prend le pas sur la rationalité. Mais que peut-on dire rationnellement?
TuL'attendsEncore.jpg
Que le degré de dangerosité du nucléaire dépasse la notion de risque raisonnable - toutefois il faudrait redéfinir le risque raisonnable et le point d’équilibre entre avantages et risques. La rupture d’un barrage hydro-électrique peut tuer des milliers de personnes et raser une ville. Mais la vie peu y reprendre relativement rapidement. On peut dire que le degré de maîtrise de la technique ou de contrôle ne sont pas satisfaisants. Que la question de la dépendance énergétique demeure. Que la rentabilité d’un réacteur est sujette à critique.

Mais ne peut-on pas faire la part des choses? Ne peut-on inclure dans une réflexion ce qu’il a d’utile? Pour ma part je me refuse à faire un choix sur la seule impulsion émotionnelle. J’ai besoin de connaître rationnellement le pour et le contre. Je souhaite arriver à une vision concertée non partisane et non clivée. Il y a des pays où le clivage mental fait partie de la culture. C’est le cas en France. Moi je m’y sens trop enfermé.

Sortir du nucléaire, si cela se fait, prendra quelques décennies. On a donc le temps d’ouvrir de vastes et longs débats. Pour que ces débats soient réellement utiles à l‘humanité et que les choix se fassent en connaissance de cause, on ne peut pratiquer comme actuellement une politique de l’émotion et du stress collectif.

Il est donc urgent de prendre le temps de réfléchir, quelle que soit la gravité de l’accident au Japon.

Catégories : société 16 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • c'est vrai que la panique prend souvent le dessus en ce moment.

    personnellement j'ai les neurones en révolution, ça part dans tous les sens, et dans ma tête j'ai jamais autant voyagé purée... Japon, libye, tunisie, asie, europe, pacifique...tout ça en même pas 5 secondes, record battu !

    on doit vraiment se calmer, mais est-ce possible ? la réalité nous rattrape, et se dire qu'on ne veut plus regarder la télé c'est pas une solution, on doit se tenir au courant de ce qui se passe dans le monde.

    sans rejeter la faute à chaque fois aux dirigeants pour un oui ou pour un non, il faut quand même reconnaitre qu'ils sont pour beaucoup dans les galères actuelles : décisions irrespondables, privation de liberté , corruption, mensonges et crimes.... on s'en passerait bien quand même !

    c'est sûr que la notion du temps chez l'homme est fonction de sa durée de vie moyenne, mais pour le cosmos c'est rien du tout. alors forcément il arrive qu'une ou deux générations passent à travers les "mailles" de grandes catastrophes, alors on s'installe près du danger en se disant , "il n'y a jamais eu de problèmes jusqu'à maintenant alors pourquoi quitter cet endroit si beau...", jusqu'au jour où crack boum....

    comme je l'ai dit l'autre fois, la planète ne nous a pas attendu pour rugir et se détruire plusieurs fois de suite, on a de bons exemples en voyant les fossiles, les vallées glaciaires, les canyons aux usa et ailleurs, autrefois occupés par la mer, donc les apocalypses la terre en a connu pas mal, à savoir si l'homme était déjà sur terre ou pas à ces moments là ???

    maintenant on y est, et on flippe, c'est un peu normal quand même, non ?
    je suis néanmoins d'accord avec vous sur le fait qu'on délire peut être un peu trop, eheh, on se fait des films, c'est humain. faut dire aussi qu'après avoir vu et revu toutes les vidéos de la catastrophe au japon, c'est l'état de choc.

    pour les signes bizarres aperçus dans le ciel l'année dernière, on peut encore avoir des doutes sur la véracité de la chose, pareil pour les signes au dessus de l'église copte en égypte, c'est pourtant troublant. alors forcément quand les choses bizarres et les catastrophes s'additionnent, les esprits s'échauffent.

    restons quand même confiants en la vie, et profitons en au max pour vivre en bonne harmonie avec nos amis, nos voisins, se rapprocher de la famille, etc, apprécions notre environnement, même les tous petits trucs simples de la vie, ça peut être beau. La nature est belle, elle peut nous apporter de la sérénité si nous savons la découvrir, et ça ne coûtera rien.

  • Merci de votre billet anti-catastrophisme. Je ne suis pas toujours d'accord avec vous, mais là oui!

  • enfin un peu de bon sens Merci!

  • @ Marie-Jo:

    Rien n'est tout blanc ou tout noir. J'entends donc aussi ce que vous dites. Dans le cas de la centrale de Fukushima, les exploitants avaient été prévenus du risque réel de tsunami. Les Etats-Unis en 2000 leur avaient mis en gros ce risque, et d'autres aussi. La Tepco n'a rien fait. Or ce qui était redouté et annoncé s'est bel et bien réalisé. Les responsables ont en effet manqué à leur mandat. Et si le gouvernement n'a pas imposé une amélioration de la sécurité, on peut aussi se demander pourquoi.

    Je souhaite seulement que l'on impute des responsabilités réelles à ceux qui ont fauté. Ne pas charger tous le monde pour les fautes de certains. Je n'imagine pas qu'on soit un enfant de coeur si l'on arrive au pouvoir. mais entre les défauts égotiques d'une personnalité et ses fautes réelles il y a un pas que je trouve même dangereux de franchir.

    Je vois des réactions en France suite à la résolution de l'ONU. Il y a deux jours on se plaignait que les libyens soient abandonnés. Aujourd'hui on reproche à Sarkozy de ne pas s'occuper des français!

    Que de désordre et d'irrationalité dans nombre de comportements.

    J'entends bien aussi ce que vous dites sur le choc des images, j'y ai succombé aussi, de même que je suis touché par ce qui se passe en Libye. Donc mon "retour sur Terre" s'adresse aussi à moi au cas où je céderais trop à l'émotion.

    Merci pour votre parole et votre spontanéité.

  • @ l'Acratopège:

    J'ai pu constater que nous nous apprécions mutuellement sur certains points. Nous avons aussi en commun la passion de l'espace et des étoiles. Nous pouvons donc avoir des désaccords! Le respect reste.

  • @ L'Acratopège:

    hum hum... non... si...... m'enfin.... mais non ce ne sont pas les étoiles que nous avons en commun: c'est la mer du Nord! Les étoiles c'est avec Anaxagore... Pffff.....

    Crcrcrcrcrcrcr ( je grince des dents).

    Cela n'enlève rien au reste.

  • @Hommelibre,le Grand Manitou devant lequelle chacun se prosterne en allumant son ordinateur jour après jour s'est associé à Monsanto et Rockfeller afin de créer une arche de semence sous le pôle controlé par la Norvége,en effet cet article accompagné de photo très parlante a échappé sans doute à beaucoup,elle paru peu de temps après les soi-disants fuites en provenance du Cern,alors au nom du très Saint Père Bill Gates celui -ci ayant déjà prévu tout comme Hitler de repeupler la planète sans doute d'humains synthétisés, moi je retourne vérifier une éventuelle fuite de gaz qui elle ne sera jamais prise en compte par la presse mais reste tout de même dangereuse,pour moi naturellement,et ces catastrophes planétaires sont dangereuses pour tout le monde,car l'essentiel de votre vie vous échappe et rebelote aux ennuis qui demeurent sous votre vigilence et non celle d'autrui,les autres Japonais et Chinois ayant leurs propres chats à balayer,je suis de tout coeur avec eux,mais mes soucis en premier et les autres après,conseils judicieux dont beaucoup devraient se souvenir
    toute bonne journée à vous

  • S'il n'y avait que les tremblements de terre, qui se succèdent quand même plus souvent qu'auparavant, il y a aussi les hécatombes d'animaux dont on n'a pas vraiment eu d'explications, il n'y a pas si longtemps. Ajouter à cela le danger du nucléaire, ce qui se passe en Egypte, Tunisie, Libye, Bahrein, Yemen et j'en oublie. Sans parler de la crise économique qui n'est pas finie pour le citoyen lambda à contrario des entreprises et banques. Bref, il y a de quoi se sentir stressé. L'agressivité ne résoud rien d'accord. N'empêche, un ptit défoulement sur les forums ça fait pas de mal pour ceux qui y arrivent. Je les envierai presque !

  • Loredana, j'aurais mauvaise grâce à vous reprocher une colère ou un mouvement d'humeur. Vous connaissez les miens...

    (=_=)

  • N'est-pas notre humilité qui en prend un coup? Toujours vouloir tout savoir, tout avoir, tout gérer, tout contrôler......!
    Que nenni, nous sommes petits et nous n'avons rien devant les grands éléments, que nos mains et notre foi.....pour recommencer....mais il faudrait penser à faire mieux....ma foi!

  • Corélande, faire mieux est un bon plan. Mais si cela se fait c'est aussi grâce à nos erreurs.

    J'imagine d'ailleurs l'évolution de l'espèce bardée de certitudes et d'erreurs. J'imagine parfois les premiers humains quittant l'Afrique. Pour aller où? Ils n'en savaient rien. Quelle folie! Quel mélange de confiance aveugle et d'inconscience!

  • Oui je connais les vôtres Hommelibre. Je me rappelle aussi des miens :o) Je me demande où ils sont passés … Serais-je devenue raisonnable ? Aurais-je atteint la sagesse ? M’étonnerais ! ;o)
    J’ai plutôt l’impression que là il y a trop de choses qui ne tournent pas ronds. Que cette chape de plomb est devenue tellement oppressante que je n’arrive plus à la soulever pour laisser s’échapper la pression et respirer un peu d’air frais. J’espère quand même que je ne vais pas imploser ! ;o))

    (^_^)

  • C'est vrai que c'est beaucoup, là. Beaucoup à la fois et du dur.

    (⸞/⸟)

  • A qui la faute sinon aux médias de tous bords!

    Et cette vision de "guerre mondiale".... a voir les forces déployées sur la Libye? Rien que la France: Une vingtaine de chasseurs et le porte avions Charles de Gaulle? Je viens de voir ce compte rendu (après BMVTV et iTELE) des évènements par Michel Garroté de Tel-Aviv..


    Samedi 19 mars 2011 6 19 /03 /Mars /2011 18:29
    18:05 Samedi / Opérations militaires en Libye – Michel Garroté à Tel Aviv

    -

    3632276546_f9d5712f01.jpg

    -

    18:05 – On apprend que six chasseurs F-16 danois ont atterri sur la base aéronavale de Sigonella, en Sicile. Ces appareils seront prêts pour des opérations en Libye d'ici demain dimanche. La base de Sigonella est une possible base stratégique pour lancer d'éventuelles frappes internationales. D'autres bases sont prêtes, comme celle d'Aviano dans le nord de l'Italie. Cinq nouveaux F-18 américains, deux C-17 et un avion-cargo Hercules C-130 ont atterri à Aviano aujourd’hui. L'Italie offre l'usage de sept bases militaires. Le Canada envoie six chasseurs Hornet CF-18. Des appareils canadiens ont atterri à l'aéroport Prestwick, de Glasgow, en Ecosse - pour se ravitailler en carburant - avant de repartir vers le sud. Il faudra deux jours au Canada pour se préparer à toute mission. La Norvège enverra six chasseurs F-16 qui ne seront pas opérationnels avant cinq à six jours. Akrotiri, l'une des deux bases de l'armée de l'Air britannique à Chypre servira de base de soutien aux appareils AWACS chargés de surveiller la zone d'exclusion.

    -

    18:03 – Un avion français tire sur un véhicule militaire libyen.

    -

    17:59 – Une vingtaine d'appareils sont actuellement engagés dans l'opération déclenchée par l'armée française en Libye.

    -

    17:24 – A ce stade, la France engage quatre avions de combat (deux Rafale et deux Mirage) ainsi qu’un avion de surveillance Awacs dans l'opération militaire au-dessus de la Libye.

    -

    16:45 heure de Paris – Les navires et avions américains sont cent pour cent opérationnels pour toute action militaire contre la Libye. Ils ne participent pas aux missions aériennes françaises initiales. Cela dit, la Marine américaine planifie une attaque aux missiles qui sera lancée depuis la mer Méditerranée contre les défenses aériennes côtières de la Libye.

    -

    16:32 heure de Paris – Le Qatar, la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège confirment leur intention de participer aux opérations militaires en Libye à l’issue du sommet qui vient de se terminer à Paris.

    -

    16:28 heure de Paris – Des avions italiens entament une mission de reconnaissance dans l’espace aérien libyen.

    -

    16:00 heure de Paris – Sarkozy informe que des avions français survolent déjà la Libye pour empêcher des attaques aériennes – des forces de Kadhafi – sur la ville libyenne de Benghazi. Et Sarkozy ajoute que ces avions français sont prêts à intervenir contre les blindés de Kadhafi. Sarkozy précise : « en accord avec nos partenaires, nos forces aériennes s'opposeront à toute agression des avions du colonel Kadhafi contre la population de Benghazi. D'ores et déjà nos avions empêchent les attaques aériennes sur la ville (ndmg – de Benghazi). D'autres avions français sont prêts à intervenir contre des blindés qui menaceraient des civils désarmés », conclut Sarkozy.

    -

    Correspondance de Michel Garroté à Tel Aviv.


    Quelle sera la suite?! Restons zen..... Hommelibre, nos islamistes de service nous annoncent la fin du monde depuis 2010.......... Les gens ont la mémoire courte!

  • Allez Zu! !

    Vidéo aztèque en cadeau ! (Elle a déjà le look d’enfer cette fille) elle est « assortie » à nos futures visiteurs…de 2012 (verde et caliente!) MDR

    http://www.youtube.com/watch?v=6HFctj6bluM

  • Merci Barbie. Vivement 2012!!!

    Il semble en tous cas que la femme latina est l'avenir de l'Homme...

    (hum ... J'espère qu'on ne va pas être en concurrence, là...)...

    :-)))

Les commentaires sont fermés.