Madame Salerno, maire de Genève, m’attaque en justice

Sandrine Salerno, Maire de Genève, n’a pas apprécié mon billet en réponse à ses propos sexistes. Madame Salerno avait traité les hôtesses d’objets sexuels et les hommes de chien. Elle ne l’a pas dit aussi explicitement mais c’est la déduction logique de ses propos.

salerno1.jpgSelon Le Matin du 2 mars, elle considère les hôtesses comme des femmes objets et des fantaisies pour les hommes en chaleur. Qui dit chaleur dit sexe, et objet de sexe c’est objet sexuel. Un objet sexuel qui travaille et se fait payer, ne serait-ce pas une péripatéticienne?  Oui, entre autres. Donc les hôtesses seraient des péripatéticiennes. (Et quand bien même! Elle-elle la police de la morale?) Et puisque les humains n’ont pas de chaleur, elle assimile les hommes à des animaux, les plus courants dans ce genre de digression étant le chien.

Ses propos ont choqué beaucoup de monde - femmes autant qu’hommes. J’en ai fait un billet d’humour un peu acide, que je termine par une pique (à lire ici), que l’on peut apprécier ou non. D’autres blogs ont également exprimé leur très mauvaise humeur suite à ces propos.

Sur auféminin.com, l’auteure n’y va pas de main morte:

«Quand bien même les féministes "pures & dures" estimeraient qu'il s'agit bien de Femmes-Objets, nul n'est permis de dire que ces Hôtesses sont (comme) des Poupées gonflables pour les Hommes !!!»

Et sur rasleblog, un billet et ce commentaire:

«Madame Salerno est doctrinaire jusqu'au bout des ongles, elle se veut authentique, une sorte de rôle modèle et tout ce qui sort de sa bouche n'est que vérité. Ce n'est pas de la gouvernance, c'est de l'autoritarisme mal placé. Quel affront pour ces jolies jeunes femmes qui officient et sont payées combien de l'heure ?»

Salerno.jpg
Sandrine Salerno m’attaque donc en justice. Pas elle directement, mais quelqu’un m’en menace, un nommé P-E. Buss et qui travaillerait possiblement à l’Etat de Genève. Il me l’a annoncé sous mon billet, et j’imagine qu’il fait cela en accord avec Madame Salerno. Voici le message de ce monsieur, qui au passage porte atteinte publiquement à mon honneur professionnel et dont on sent la rage et le désir de revanche:



«@ hommelibre

"heil" "SS".

J'espère que votre petite affaire de coaching minable vous permettra de payer les frais de justice dont vous aurez bientôt la charge, avec l'hébergeur du site.

Je porte plainte, et une association qui lutte contre l'antisémitisme est contactée.


Mr. Buss
Ecrit par : Buss | 05 mars 2011»


Je n’ai pas la prétention de plaire à tout le monde. Les personnes qui me lisent sont adultes. Elles prennent ce qui leur plaît et laissent le reste. Je peux aussi recevoir des critiques, certaines sont fondées. Je mets parfois de la passion dans mes billets, ou des piques. C’est le cas dans le billet concerné. Je le termine avec le mot «salut» en allemand, ce qui fait référence à un pays qui a connu l’un des systèmes autoritaires et policiers les plus connus du monde.

Cette référence à un système policier, caricatural dans un billet d’humour, mentionne cependant la tentation de faire la police que montre la magistrate. Je ne vois pas ce qu’il y aurait de pénal, surtout après les propos de la magistrate, et surtout dans un billet visiblement d’humour. Si Pierre Desproges vivait maintenant on le pendrait haut et court!

Sur la référence autoritaire on sait qu’il y a quelques années elle avait interdit une affiche montrant un sein. Je lis aussi sur les blogs, ou j’entends çà et là, les remarques qui vont dans ce sens.


Bon. J’ai répondu ceci à Monsieur Buss:


salerno3-hotesse-geneve-09-07.jpg«Monsieur Buss,

Fort bien. Nous verrons ce qu'il en résultera. Nous verrons si l'humour et la caricature sont encore de mise ici ou si la police de la pensée continue ses ravages. En l'état, il faut inventer ce que je n'écris pas pour voir dans ce billet d'humour de l'antisémitisme. Ai-je écrit un seul mot contre des juifs? Non. Est-il question des juifs ici? Non. Madame Salerno est-elle juive? Je n'en sais rien, et cela n'aurait rien à voir.

SS est-il porteur d'antisémitisme? Non: ce sont les initiales de Sandrine Salerno. Heil est-il un mot porteur d'antisémitisme? Non. Cela signifie "salut" en allemand, et fait en l'occurrence référence à l'un des pays le plus policier que l'on ait connu en Europe. Quand Madame Salerno parle de ses a priori, j'assimile cela à une forme de police, surtout quand on sait qu'elle a déjà interdit une affiche montrant un sein. Il y a là plus qu'une réflexion: c'est une pratique répressive récurrente. Elle fait la police d'une manière qui ressort de la morale personnelle, non de la politique, puisque la loi n'interdit pas par principe qu'un élément de la poitrine féminine soit visible sur une affiche.

Quand Madame Salerno mentionne "les hommes en chaleur" elle porte atteinte à la moitié masculine de la population - dont moi aussi donc - en laissant entendre qu'ils viennent simplement satisfaire des pulsions sexuelles sur les hôtesse, à l'instar d'animaux.

Elle porte gravement atteinte à l'honneur des hommes et donc du mien et fait preuve d'un sexisme navrant, surtout pour une magistrate. Et bien sûr contre l'honneur de femmes qui travaillent honorablement, en les traitant d'objets sexuels des hommes. Je vous informe de mon intention de porter plainte contre Madame Salerno.

Quand à vous-même en qualifiant mon activité professionnelle de "minable", vous portez également et publiquement atteinte à mon honneur. Je vous informe donc de mon intention de porter plainte contre vous.

Toutefois, dans un gain de paix, je suis disposé à transiger, soit retirer le mot incriminé dans mon billet d'humour, si Madame Salerno présente des excuses publiques pour les propos sexistes qu'elle a tenus dans Le Matin à l'encontre des hommes en général et des hôtesses du salon de l'auto en particulier.»

salerno4.jpg

Je vais donc étudier moi-même le dépôt d’une plainte pénale contre Madame Salerno. En disant «les hommes» elle parle de tous les hommes, donc de moi, et donc de chacun de vous messieurs. Si vous souhaitez aussi déposer une plainte pour atteinte à l’honneur, faisons-le ensemble.

J’ai aussi besoin de témoignages sur Madame Salerno, afin de démontrer ses manières s’il y a procès. On peut me joindre sur mon adresse courriel (colonne de droite). Enfin, si un avocat est intéressé par ce combat, j’en discuterai volontiers avec lui.

Un dernier mot à propos des hôtesses. La publicité ne vend pas un produit uniquement pour lui-même. Elle met un plus. La lessive écolo est souvent vendue sur un fond de nature, alors pourtant qu’elle ne lave pas les arbres ni les fleurs. Pas de quoi fouetter un chat, sauf quand on est dogmatique. Et puis les hôtesses ne sont pas ces objets sexuels que le Maire de Genève décrit avec mépris. Un reportage réalisé par un média français en donne une image très sympathique (voir vidéo 1 ci-dessous).

Bien s’il y a procès, il sera âpre. J'ai bien compris qu'il faut faire taire ce qui dérange. Je ne suis pas prêt à me laisser faire. Et comme Madame Salerno aime les débats corsés (elle le dit elle-même sur le site de la ville de Genève transformé en tribune à sa gloire), elle ne sera pas déçue.


PS: pour agrandir le tract (image 2) cliquer dessus. Si quelques personnes, hommes et femmes, souhaitent aller le distribuer aux hôtesses sur le salon, par exemple samedi ou dimanche matin, je suis partant.

PS2: J’ajoute une courte vidéo de Desproges. De nos jours il serait taxé d’antisémitisme et serait déjà en prison...



(Article du Matin ici)


Vidéo 1:




Vidéo 2:

 

Catégories : Politique 29 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • A L'après-rupture nous aimerions être poursuivis en justice pour diffamation. Cela permettrait que la vérité devienne vraiment publique avec une couverture médiatique large et reproductible...quelle aubaine ce serait!

    Je rêve déjà des titres dans les journaux.

    Poursuivez, chères féministes radicales, mais poursuivez donc! Nous avons besoin de tribunes!

    JCB

  • @ JC: Oui ce sera une tribune. Les propos récents de Madame Salerno s'inscrivent dans un discours récurrent, qu'elle tient ouvertement, où l'homme est mis en accusation. Elle mène clairement un combat contre les hommes. Pas étonnant qu'elle ait dérapé à propos du salon de l'auto.

  • "Je porte plainte, et une association qui lutte contre l'antisémitisme est contactée.


Mr. Buss"

    Je ne comprends pas, Mr Buss pousserait-il le bouchon un peu loin ?

    "Je vais donc étudier moi-même le dépôt d’une plainte pénale contre Madame Salerno. En disant «les hommes» elle parle de tous les hommes, donc de moi, et donc de chacun de vous messieurs."

    Bé alors ? Vous faites quoi là ? Syndrôme post gallianette ?

    Cela dit, les diablesses de la vidéo sont mimi tout plein, merci.

  • Giona, je ne vois non plus pas du tout ce que vient faire l'antisémitisme ici.

    Non, pas de syndrôme post gallianette! :-)) Enfin je ne crois pas. Mais en tant qu'homme jusqu'où faut-il accepter ce genre d'injures publiques? Et ce qu'elle dit des hôtesses est vraiment déplacé.

    Oui, elles sont chouchou les hôtesses. Pas de quoi faire s'exorbiter les yeux des mâles libidineux...

  • Encore une féministe sexiste, misandre, qui aura dû voir le film de Patric Jean : « La Domination Masculine » ? MDR

  • des conneries !

  • Hommelibre,

    Où lisez-vous que M. Buss, fait référence à Mme Salerno. J'ai l'impression qu'il a juste vu le double S et le ciao allemand.
    Que ses propos soient diffamatoires à votre égard, effectivement. Vous devriez porter plainte contre lui et non contre Mme Salerno ...

  • Loredana:
    Comment pourrait déposer plainte la concernant sans son accord?

    J'ai vérifié par la bande son adresse courriel qui est à etat-ge, l'adresse semble réelle. J'ai un doute car je ne le trouve par dans l'organigramme de l'Etat. De plus il existe un homonyme qui travaillait ou travaille au Temps.

    Mais quoi qu'il en soit je pars du principe que par les temps qui courent c'est possible. Mieux vaut donc préparer les armes que faire comme si de rien n'était. Et ce billet je l'espère permettra d'éclaircir les choses, je l'espère.

    Si je n'ai pas de retour validant ou invalidant une attaque en justice, je suivrai certainement votre suggestion, pour forcer à éclaircir. Il y a pas mal de troll ces temps, et si c'en est un autant le savoir.

  • Bof. Tempête dans un verre d'eau. Tant que la plainte n'a pas été déposée en mains du procureur, ce n'est que du vent. Mais si effectivement plainte il y avait, une contre-plainte est la chose à faire. Politiquement certains auraient plus à perdre de cette affaire qui serait une formidable contre-publicité en cette période électorale. Alors calmos. Les menaces ne sont pour l'instant que des menaces en l'air, et n'émanent pas de la principale intéressée. Qui sont ces M. Buss et Philippeau après tout?

    Il est malheureusement connu que les personnes les plus autoritaires sont celles qui manquent le plus d'humour.

    Cette judiciarisation de la vie politique est détestable. C'est pratique courante de l'autre côté de l'Atlantique. C'est une forme déguisée de censure qui veut inciter à l'auto-censure. Remarquez que ça marche trop bien parfois: nous avons l'exemple de Sami Aldeeb.

    Quant à traiter votre affaire de coaching de "minable", c'est un commentaire particulièrement minable et qui veut faire mal. Il transpire la haine.

  • Hommelibre, il ne mentionne pas qu'il dépose plainte à propos ou pour Mme Salerno. Il écrit qu'il va porter plainte et faire intervenir une association qui lutte contre l'antisémitisme. Rien de plus.
    Enfin c'est comme cela que j'ai compris son comm. ....


  • Loredana, aurais-je mal compris? Ah, alors ça, si c'est vrai, je vais me manger le nez!

    Mais cela me semble si incongru d'imaginer invoquer l'antisémitisme dans ce billet que je ne peux pas le lire ainsi. J'ai laissé passer un jour et demi avant de proposer ce billet, et je n'ai pas vu autre chose. Mais votre suggestion est à prendre en considération. Auquel cas mon billet n'aurait plus vraiment lieu d'être, ou demanderait un correctif si j'incrimine par erreur.


    @ Johann: vous avez raison sur le fait que tant que rien ne vient je ne peux être sûr de rien. Mais je préfère pousser celui qui menace à sortir du bois. Je préfère savoir où je vais.

    Cela dit je suis serein.

  • "Je préfère savoir où je vais."

    A mon avis, nulle part en ce moment. J'y vois du bluff pour vous intimider. Mais je peux me tromper bien sûr. Wait and see. Le pire n'est jamais sûr.


    "Cela dit je suis serein."

    Tant mieux. Car vous savez que les tribunaux ne sont pas un lieu où votre santé peut s'épanouir.

    Sur ce, bonne nuit!

  • Respirez un grand coup, attendez quelques jours. Après vous pourrez vous mangez le nez ! ;o)

  • Johann, Loredana: je prends vos avis et conseils. Demain je passe à autre chose. Bonne nuit.

  • "Je porte plainte, et une association qui lutte contre l'antisémitisme est contactée.


Mr. Buss"

    Que vient faire l'antisémitisme dans ce billet? Si ce Monsieur veut porter plainte contre l'antisémitisme, je lui conseille le blog de Mohamed Ftelina, Hani Ramadan et"Regards de femmes musulmanes". Mais surtout les commentaires de la principale détentrice de ce blog Zakia qu'il pourra lire sur les blogs sus-nommés, sans parler des commentaires antisémites des racistes dont il n'aura aucun mal pour les trouver également dans les blogs de Maurice-Ruben Hayoun, Rose de Tel-Aviv et D.J!

    Quant à Madame Salerno, elle ne fait pas honneur à la place qu'elle occupe. Je suis une femme et il ne me viendrait pas à l'esprit de traiter de jolies femmes en présentation qui se lèvent tôt pour passer des journées éreintantes à Palexpo, ce qui ne doit pas non plus faire exploser leur compte en banque, de "Femmes-Objets" qui est une insulte gratuite! Sous-entend-t-elle que les belles femmes ne seraient bonnes qu'à attirer des "hommes en chaleur"? Leur place serait donc à la rue de Berne?! C'est lamentable et inadmissible tout comme ses réponses car indigne de sa fonction de Maire de Genève.

    J'enjoins les hôtesses du Salon de l'auto à porter plainte pour atteinte à la dignité des femmes et discrimination de leur apparence physique dans un lieu de travail temporaire.

    Les menaces et intimidation de ce Monsieur ne sont pas crédibles et sa plainte - s'il y en aura une - sera irrecevable en vu des propos outrageants tenus par Madame Salerno envers des jeunes femmes dont le seul crime est d'être belles ce qui est aussi une forme de racisme.

    Suite à des propos racistes il m'est arrivé de saluer avec un Heil tartempion! Et même sur un billet carrément anti-Israël dans le blog de SolidaritéS d'écrire SolidaritéSS!
    Il faut savoir reconnaître les racistes et ceux qui combattent toute forme de racisme Monsieur Buss!

    Je laisse les commentateurs apprécier les "gentillesses"(que je commente) dont nous abreuve la féministe - Maire de la Ville de Genève?!


    Sandrine Salerno: "À quoi sert l'hôtesse?"

    Les hôtesses du Salon de l'auto de Genève

    Maire socialiste de Genève, Sandrine Salerno se rend pour la première fois à cette manif. La féministe ne comprend pas «le mythe des hôtesses qui attirent le chaland».

    Fabiano Citroni - le 02 mars 2011, 22h42
    Le Matin

    FC: "Confidence étonnante de Sandrine Salerno: «Tous mes cauchemars sont liés à la voiture. Je rêve que je n'arrive pas à freiner et que je renverse un gars.»

    Cela n'est pas une raison pour faire de notre vie un cauchemar avec son combat de féministe. Ce n'est pas le rôle du Maire!

    FC:"(...) Les bagnoles, ce n'est donc pas vraiment son dada, à la socialiste. "D'ailleurs, elle n'a jamais mis les pieds au Salon de l'auto." Mais aujourd'hui, elle n'y échappera pas. En sa qualité de maire, elle doit représenter la Ville lors de l'inauguration officielle."

    Ceci explique cela! Elle n'a hélas pas été à la hauteur et il est temps que la ville change de "mains"....Les femmes et les hommes qui se sont sentis offensés par cette magistrate, s'en souviendront aux prochaines élections.

    FC: Sandrine Salerno, lancer le Salon, plaisir, punition ou devoir?

    "A titre personnel, je n'ai aucun intérêt pour cette manifestation. Mais en tant que maire, j'y vais. Mon plaisir, c'est de savoir que je pourrai voir Micheline Calmy-Rey."

    C'est d'une élégance?!! Merci aux représentants étrangers présents au Salon ainsi qu'aux visditeurs venus des quatre coins du monde....

    FC: Vous auriez pu faire comme l'ancien maire Christian Ferrazino, antibagnoles notoire: boycotter la cérémonie d'ouverture.

    "J'y ai songé, mais ça déclencherait une polémique inutile."

    Sûrement moins que ce malheureux passage.

    FC: Le Salon est truffé d'hôtesses. En tant que féministe, qu'en pensez-vous?

    "Je ne comprends pas ce mythe des hôtesses qui attirent le chaland. Soit on est dans la caricature sexiste, la représentation de la femme-objet, soit on est dans l'insulte à l'amateur d'automobiles. Il serait un Néandertalien qui a besoin d'avoir de la chair pour s'intéresser à la voiture? Je ne le pense pas."

    Madame Salerno en est encore à considérer le Néandertalien comme un être simiesque, fruste, laid et attardé et les Hôtesses de la "chair"? J'oubliais que nous avons là affaire à une féministe dont l'emploi des mots de charretier doivent faire partie de son langage.

    FC: Mais l'hôtesse fait partie du Salon, non?

    "Cela voudrait alors dire que la voiture n'est pas suffisamment intéressante. C'est ridicule. Si vous allez au Salon de l'agriculture, vous ne trouvez pas des hôtesses en minijupe et talons aiguilles prélassées sur des vaches."

    Rhoo, ce qui est ridicule c'est de ne pas savoir différencier les deux salons!

    FC: Vous êtes fâchée?

    "Pas du tout. Mais on est au XXIe siècle. Je me demande ce que l'hôtesse vient faire dans cette manifestation. A quoi sert-elle? Si j'étais un mec, je viendrais voir les voitures, pas les femmes. Après tout, elles représentent peut-être une fantaisie pour les hommes en chaleur (rires).

    Le siècle de l'autoritarisme, des interdits et de la bêtise!
    "mec"..pas les femmes (mais vous ne l'êtes pas) Voilà les belles hôtesse devenues une "fantaisie" pour les hommes en chaleur ? Mais c'est d'une vulgarité innommable! Je viens de découvrir une féministe intégriste en la personne de Sandrine Salerno!


    FC: Le concept de femme-objet, vous le rejetez sans discussion?

    Je n'ai pas de position dogmatique. J'ai un a priori sur l'usage du corps à des fins commerciales. Pour vendre un jean, par exemple. J'ai moins d'a priori sur l'usage du corps à des fins politiques ou idéologiques. Des femmes nues pour dénoncer le port de la fourrure, pourquoi pas.

    Madame le Maire va-t-elle nous interdire le "port" de la fourrure? Sont-ce ces mêmes hôtesses qu'elle aimerait voir se ridiculiser nues mais surtout pas en talons aiguilles et mini-jupes?

    FC: Pourquoi n'avez-vous pas de voiture?

    Un véhicule pollue, coûte cher, fait du bruit, est dangereux et empiète sur l'espace public.

    Moralité: Madame le Maire est contre les Hôtesses, Les belles femmes, les Hommes avec un grand H, et les voitures qui la font cauchemarder, ce qui ne l'empêche de se déplacer en car postal.... qui lui n'empiète pas sur l'espace public, ne pollue ni n'est dangereux, coûte des clopinettes, est silencieux et transparent.... Quelle vie?!!!
    ---
    ---

    Sandrine Salerno, Carlo Sommaruga et leurs filles se déplacent souvent en train ou en car postal.

  • "«@ hommelibre

"heil" "SS".

J'espère que votre petite affaire de coaching minable vous permettra de payer les frais de justice dont vous aurez bientôt la charge, avec l'hébergeur du site.

Je porte plainte, et une association qui lutte contre l'antisémitisme est contactée.


Mr. Buss
    Ecrit par : Buss | 05 mars 2011»"

    I/Il dit bien qu'il porte plainte contre vous et la TdG. "...vous permettra de payer les frais de justice dont vous aurez bientôt la charge, avec l'hébergeur du site"

    II/ Et qu'il vous a dénoncé (le "Heil" "SS") pour antisémitisme où il sous-entend que là aussi devriez passer à la caisse avec l'hébergeur du site en l'occurence la TdG.

    Ce n'est pas recevable au vu des explications que vous avez données. Je ne crois pas que le procureur y donnera suite. Dans le cas contraire, vous serez convoqué, vous vous expliquerez et ce sera tout!

    Bonne nuit

  • Patoucha: Je n'avais pas insisté sur le déshonneur qu'elle fait à Genève et le mépris avec lequel elle traite les hôtes étrangers par ses propos d'une désinvolture étonnante. C'est son job d'être présente, on ne lui demande pas son avis personnel. Si elle n'aime pas, elle démissionne et laisse la place à quelqu'un qui saura respecter la fonction, les citoyens, les femmes et les hommes.

    Dire qu'elle a fait écrire sur le site de la ville de Genève:

    "Cela fait quatorze ans qu’une femme n’avait plus été maire de Genève. L’arrivée de Sandrine Salerno à la mairie de la Ville est donc un événement important. Tout au long de l’année, la magistrate socialiste ira à la rencontre de ceux qui «font Genève». "

    http://www.ville-geneve.ch/mairie-geneve/maire/

    C'est juste se foutre du monde! En effet événement important: on n'avait pas vu en politique une femme aussi désinvolte et aussi peu respectueuse des citoyens! Auand à rencontrer le genevois . qui vont aussi au salon de l'auto, c'est surtout sa copine Calmy-Rey qu'elle veut rencontrer!

    Navrant.

  • Il veut t'impressionner avec la menace et la confusion de faits historiques qui n'ont pas de rapport. Je crois que c'est à nous de saisir les tribunaux pour le mal dilué dans la société, et que certains paient en conséquence, et injustement... Porter la question devant les tribunaux que nous faisons peu...

  • A l'heure où nous vivons soi disant en "Hommes libres" on voit qu'on nous tient par la peur , peur de la plainte , peur des propos déplacés , peurs des hommes , peurs des femmes , peurs de l'état , peur de la répression , peurs des féministes 'Ah celles qui interdisent un sein ", elles ressemblent étrangement à ceux qui voilent leurs femmes je trouve , ah la liberté , Liberté chérie , battez vous pour celle là plutot que ces pseudo "Rôle modèle" qui semble avoir si peur des "Autres" ...
    Une française libre

  • "Heil!" "SS".....vous avez provoqué la fureur......

    "Heil", "Ciao", "Salut" "Bye", je ne connais aucune loi qui interdit de saluer en langue étrangère.
    SS : diminution formée à partir d'initiales employée communément dans le langage populaire pour désigner des personnes au même titre que PPDA, MAM ou bien encore DSK...........La liste est longue.
    "Heil,SS !!!" est aussi correct que "Bye, JFK !!"
    Réglementons donc les fameux "servez moi un petit jaune ou bien encore "il travaille au noir" "ha,bon, il se fait du black ???".........
    Je précise au passage : "fureur", nom commun féminin désignant une colère extrème.

  • Et moi qui croyait le féminisme sur le déclin ...

    Erreur, çà et là gisent encore des poches de résistance prêtes à mordre !

    Résumer les hommes à "des bêtes en chaleur", c'est avant tout une insulte faite à la moitié de l'humanité !

    Une telle insulte n'est-ce pas le déni même de l'égalité des sexes ?

    Quant à ces menaces de plainte pénale, c'est tout simplement ridicule, une tentative d'intimidation qui risquerait fort de se retourner contre la plaignante, compte tenu de ses propos sexistes androphobes consignés dans l'interview.

  • John, si l'adresse couriel de celui qui vous menace est à l'Etat, cela n'a à priori rien à voir avec la mairesse de la ville ! Donc vous pouvez sans doute dormir tranquille.
    Ce Heil n'était certainement pas du meilleur goût, mais de là à aller au procès, il y a de la marge.
    Petites infos à l'intention de Sandrine Salerno:
    1) Il n'y a aucune raison de penser que les néanderthaliens étaient davantage portés sur la chose que nous autres cro-magnons. Si ce sont eux qui ont disparu, et pas nous, c'était même sans doute l'inverse.
    2) Les filles alanguies sur les capots des voitures, c'est juste à la journée de la presse avant l'ouverture du salon. Elles sont là pour les photographes et ce ne sont pas des hôtesses, mais des mannequins. Les hôtesses sont elles souvent des étudiantes qui restent certes joliment habillées et maquillées durant tout le salon mais qui ne font en rien profession d'exposer leurs chairs.
    3) Les hôtesses sont sur les stands pour renseigner, comme d'ailleurs un certain nombre de jeunes hommes, eux aussi élégamment vêtus, ce sont les lois du commerce. Vendre une caisse à 100 000 balles en salopette, ça le fait pas trop. Mais ces jeunes hommes, les traite-t-on pour autant d'hommes objets ?
    4) Vu le nombre de genevoises qui ont fait hôtesse au salon durant leurs études depuis quelques dizaines d'années, pour se payer des vacances ou autres, à savoir au minimum une centaine par an, auxquelles ont peut ajouter leurs parents et sans doute leurs maris, Mme Salerno s'est sans doute privé d'un coup, d'un seul, de quelques milliers de voix aux prochaines élections pour le Conseil administratif. Et ça, c'est une excellente nouvelle :-)

  • Mme Salerno a répondu sur son blog (www.maire-de-geneve.ch) à une lettre ouverte de Peter Rothenbühler que je n'ai pas lue, mais qui traitait vraisemblablement des hôtesses du salon. Mme Salerno rétablit la parité en disant (dans une parenthèse) ne pas voir non plus pourquoi un homme serait d'une quelconque utilité pour vendre une voiture. Attrapant au vol le propos d'un quidam selon lequel l'hôtesse jouerait pour une voiture le rôle du ruban qui entoure une boîte de chocolat, elle essaie de mettre en exergue son propre respect de l'être humain: "Pour moi, les hommes et les femmes ne sont pas des rubans. Et pour vous?" Facile...

    On pourrait se poser quantité de questions sur le rôle du physique dans la vie sociale, sur les sociétés qui cachent la beauté des femmes, sur l'exploitation de l'être humain à des fins mercantiles, sur l'étendue du règne de la prostitution, sur les injustices de la nature, sur la liberté, sur le rôle des personnalités politiques.

    Mais ce qui me paraît le plus intéressant, finalement, dans cette histoire, c'est tout simplement qu'une fois de plus:
    - une femme critique ce que font d'autres femmes,
    - la critique n'est pas exempte d'un lien avec le physique,
    - les hommes sont vus comme responsables d'un problème purement inter-féminin.

  • err: car "indignes" de sa ...

    Navrant! Pas d'autres mots Hommelibre!

    Je continue ma balade :)

  • Michael:

    En effet dans Le Matin Peter Rothenbühler fustige de manière vigoureuse les propos de Madame Salerno, aussi bien concernant les voitures et la mauvaise image qu'elle donne de Genève, qu'au sujet des femmes et des hommes en chaleur.

    En effet sa réponse sur son blog ne vaut pas tripette. De quelqu'un qui sait aussi bien parler au Matin sur les hommes en chaleur et les femmes objets, c'est assez décevant. Mais c'est vrai qu'on ne demande pas aux politicien-ne-s d'être les enfants d'Einstein et de Victor Hugo. Il ne faut jamais rien attendre des gens! (Comme ça on n'est jamais déçu)... :-))

    Votre deuxième paragraphe ouvre la porte à de nombreux débats de société, peut-être y puiserai-je de l'inspiration si vous m'y autorisez.

    Enfin le 3e paragraphe propose un point de vue terriblement cruel... Mais comme disait Antonin Artaud, la cruauté est une force de vie!

    Bien à vous.

  • Une chose m'intrigue :
    Je reviens sur le fameux "Heil" et sa polémique.
    Faut il penser, suite aux "accusations" que la langue allemande est directement associée à une histoire précise ?
    Une histoire tellement précise qu'il deviendrait pour le moins suspect d'utiliser le moindre mot de cette langue,y compris un simple salut ?
    Dans ce cas, comment peut on expliquer qu'en France,connaissant son histoire, cette langue soit non seulement enseignée dans les écoles mais en plus réservée en "langue vivante 1" aux classes dites élites ?

  • Hommelibre:
    Bien sûr que je vous y autorise (dans l'hypothèse peu probable où une telle autorisation serait nécessaire). En période électorale, on pourrait par exemple se demander si le physique des candidat-e-s a un impact sur le résultat des élections. Il s'agirait de prendre tous les candidats sans niveau de compétence connu (c'est-à-dire, notamment, tous ceux qui n'ont jamais été élus ou qui se présentent pour la première fois), de les diviser en deux groupes: physique au mieux normal et physique agréable, et d'attendre dimanche soir pour voir si, au sein d'une même liste, une tendance se dessine (tel candidat-e au physique accrocheur a-t-il/elle grappillé des voix dans d'autres partis, a-t-il/elle été biffé moins souvent?). Cela dit, il serait intéressant de connaître le sexe des électeurs (ceux/celles qui rajoutent les belles/beaux, et ceux/celles qui les biffent...)

  • Il faudrait être très fort ou être torturé du cigare pour parvenir à déceler un zeste d’antisémitisme intentionnel, involontaire ou même inconscient dans la vidéo de Desproges liée à cet article. A moins d’être un juif inintelligent ou beaucoup plus probable une association bien de chez nous à l’affut pour dézinguer à mort tout ce qui fait prout-prout. Cyclopède fait tout simplement une proposition de réflexion sur la nature de l’esprit. Il touche à la philosophie bouddhiste et à la « compassion » qui se définit de manière plutôt complexe en dehors de toute idée de « pitié » « pardon », « sensiblerie » …et qui n’excuse aucunement les actes négatifs. Le bouddhisme prône la « compassion » envers tous les êtres sensibles sans exception, de l’abbé Pierre au pire des bourreaux nazis en passant par les cafards planqués sous nos éviers. Étonnant non ? Cette philosophie rappelle entre autre que l’être humain pouvant être considéré par ses pairs comme la plus abjecte des ordures terrestres, a des émotions liées à la souffrance ou au bonheur comme tout un chacun, ce qui est évident. Hitler né d’un père et d’une mère était un être sensible (percevant émotions et souffrances) ni plus ni moins que l’abbé Pierre. L’un avait l’esprit sur la voie de l’éveil l’autre avait l’esprit égaré dans l’erreur et la monstruosité. Qu’y a-t-il d’antisémite dans ce constat ?

  • Il n'y a pas de monsieur Buss dans l'annuaire de l'état de Genève ni à la ville de Genève. Pas non plus au Service pour la promotion de l'égalité entre homme et femme non plus car il n'y a que des femmes.....

Les commentaires sont fermés.