03 mars 2011

Affaire Galliano (suite): qui a commandité la vidéo?

Je propose d’explorer deux autres aspects de cette affaire. L’un a été évoqué dans certains commentaires et mérite je crois d’être mis en avant. Je ne suis pas fan des théories de complots. S’il en existe, je ne veux pas m’encombrer l’esprit de choses que je ne peux pas vérifier. Je fais mon chemin selon mes convictions, mes appartenances ne recoupent pas les clivages habituels et c’est ainsi. Mais même si je ne reprends pas à mon compte les théories de complot, certaines affaires ont un drôle de parfum.


John Galliano a dit deux phrases qui vont le poursuivre longtemps. Je ne mets pas cela en question. Il est possible qu’il soit même condamné, non pas pour la supposée agression d’il y a une semaine pour laquelle il y a, selon la presse, cinq témoins en sa faveur. Ils n’ont pas entendu d’injures antisémites. S’il est condamné ce sera logiquement sur la vidéo. Concentrons-nous donc sur elle.


galliano2-2.jpgLa vidéo qui tombe à point

Beaucoup de choses ont été dites ça et là. Je résume (voir aussi mon précédent billet).

D’abord cette vidéo qui tombe à point, le lundi, six jours après que John Galliano ait été accusé. Le timing était parfait. Trop parfait? Comme de par hasard alors que Nathalie Portman vient de recevoir comme prévu l’Oscar de la meilleure actrice. Ce qui lui confère soudain une autorité morale formidable pour faire une déclaration par laquelle elle signe l’arrêt de mort de John: «Je ne veux plus travailler avec lui». Le message à la maison Dior est clair: c’est lui ou moi. Elle passe pour la victime en rappelant qu’elle est juive, et pour un ange grâce à sa victoire éclatante aux Oscar. C’est très manichéen tout cela, et très amalgamé. Elle est l’offensée pure et positive, lui est l’offenseur alcoolique que l’on jette dans la fosse. Je pense qu’elle n’aurait pas dû invoquer le fait d’être juive et ainsi provoquer un amalgame malheureux. Cela fera encore dire que les juifs (tous, forcément, puisqu’elle amalgame et parle quasiment en co-victime) utilisent à fond la victimisation. A mon avis elle a commis une faute. Je soutiens le droit d’exister à l’Etat d’Israel. Mais là je suis choqué.

Autre chose: cette vidéo a été diffusée après que cinq témoins aient disculpé Galliano des accusations du couple Géraldine Bloch et  Philippe Virgiti, qui se sont répandus dans la presse. Or cette vidéo n’a rien à voir avec la supposée altercation. Mais elle est bien utile: s’il a prononcé des paroles outrageantes sur la vidéo, il a forcément pu le faire il y a une semaine. C’est ainsi qu’on valide une accusation pour lequel on n’a pas de preuve.


La fin de la vie privée

Continuons sur la vidéo. Galliano a visiblement été filmé sans son autorisation. L’angle de vue au ras d’un verre d’eau le démontre. D’ailleurs il ne parle jamais à la caméra. Donc il y a un enregistrement illégal de la vie privée d’une personne. En France la jurisprudence est claire:
galliano2-4_conférence.jpg
«Le droit à l’image est le droit de chacun de s’opposer à la fixation et à la diffusion de son image. Il peut aussi être apparenté en plus au droit à la vie privée qui est l'atteinte à l'intimité de la vie d'autrui en fixant ou utilisant l'image d'une personne se trouvent dans un lieu privé. Si le sujet de la photographie est une personne, elle possède un droit absolu de s'opposer à l'utilisation de son image.»

Donc le fait de filmer (ou d’enregistrer en audio) et de reproduire les images doit être expressément autorisé. La jurisprudence admet que ce droit ne peut être exercé lorsque l’image sert à valider une actualité. Or la vidéo ne valide aucune actualité puisqu’elle ne concerne pas la situation de la semaine dernière. La liberté de diffuser des images, surtout si elles sont à charge, doit être très précisément délimitée. Sans quoi on entre dans une forme de dictature.

La presse relatait hier que l’auteur des images les a vendues et a touché 65% du prix de vente. Il a probablement gagné son année!

Mais la vidéo, que montre-t-elle? Elle peut être vue ici. En effet elle n’est plus disponible en lecteur exportable pour une question de droits d’auteur! D’abord on ne sait pas ce qui se passe avant. Ni après. Elle commence abruptement et finit tout aussi abruptement sans que l’on sache pourquoi. D’après les voix il y a deux femmes, l’une qui rit et relance Galliano, l’autre que l’on sent choquée, mais sans plus. Aucune agressivité particulière, on dirait qu’ils continuent un entretien qui a commencé depuis un moment et auquel les femmes ne se sont pas soustraites. Au contraire, elles alimentent.

Que cherchent-elles? Pourquoi, si elles sont insultées, restent-elles en riant pour l’une? Parce qu’elles ont compris que ce sont des paroles d’ivrogne auxquelles il ne faut pas donner suite? Comme quand on voit une personne ivre dans un café? Qui n’a pas connu cette situation? Plus on se met près de la personne, plus elle cherche à faire alliance ou au contraire à agresser. C’est l’alcool. L’alcool déforme. L’alcool amplifie. En restant près de lui et en alimentant, elles participent en co-responsabilité à ce qui se passe.

galliano2-5-.jpgEnsuite, pourquoi la personne qui a filmé a-t-elle gardé ce film pendant trois mois? Que comptait-elle en faire? Et comment a-t-elle trouvé les acheteurs? Tout cela n’est pas anodin.

Au vu de la tournure qu’a pris cette affaire, on peut se demander si cette personne a agi de son plein gré ou sur commande.

 

Indignation, indignation!

Dans cette époque où la mode est à l’indignation, parfois sur n’importe quoi pourvu qu’on s’indigne (comme si l’indignation était un but en soi), et bien je m’indigne contre le fait que n’importe qui peut filmer n’importe qui et le passer impunément sur le net. Je m’indigne contre une mentalité Big Brother qui peut casser une carrière pour deux phrases stupides et méchantes un soir de déprime et d’alcool. Je suis outragé que l’on ait fait savoir tout cela à la presse aussi vite, et que même le Parquet diffuse publiquement ses réquisitions.

On assiste en direct à un plein dérapage de l'Etat de droit. Big Brother? Nous y sommes! Et regardez comme tout cela s’est mis en place. On dirait un spectacle bien préparé. Galliano aura peut-être des comptes à rendre. Mais j’espère qu’il ne sera pas le seul. Car Galliano a déconné. Il n’est pas le premier. Mais là on vient de le flinguer. Et autour de ce flingage flotte une curieuse odeur.


Le lynchage

Le second point à mettre en évidence est le lynchage express de Galliano. C’est incroyable le nombre de personnes qui se sont érigées en juges. Que de gens parfaits derrières ces écrans anonymes! Des purs qui jugent et assassinent plus vite que l’éclair. La société du spectacle alliée à la justice populaire. Les pogroms ne sont plus très loin. Ils sont même déjà. C'est le cyber-pogrom.

Je récuse tous ces juges parfaits qui ont déjà condamné. Je les récuse non parce que c’est Galliano. J’en ai récusé d’autres pour des inconnus. Et tant mieux si Galliano est connu. Cela permet de montrer en clair ce qui se passe dans ce monde.
Galliano2-3-Christian Dior by John Galliano 2011 paris fashion week 3.jpg
Je constate qu’une partie d’internet a tué la vie privée. C’est fini, Messieursdames, cachez-vous dorénavant. Rasez les murs, baissez les yeux, ne crachez plus, ne rotez plus, ne pétez plus, ne dites plus, un jour de colère: «Merde au cons, aux riches, aux pauvres, aux arabes, aux chinois, aux ricains, aux juifs, aux musulmans, à vos parents, à vos collègues». Taisez-vous, vous n’avez plus droit à la colère, à la connerie, à la dépression, à la parole.

Pétez: vous serez sur le net et des millions de cons seront pliés en deux comme des baleine sur un bateau japonais. Traitez votre voisine de pétasse ou votre voisin de connard: vous serez sur le net et des millions de juges derrière leur écran vous condamneront et vous mettront à mort, du haut de leur perfection et de leur pureté, avant qu’une convocation d’un juge ne vous parvienne à six heures du mat’.

L’histoire du bouc émissaire recommence. Mais enfin, on est en train de faire une affaire mondiale d'un homme qui souffre, boit, et sort une connerie qui fait rire celles qui le filment. On en est où, là?

L’affaire Galliano cache une dérive beaucoup plus grave. La police de la pensée gagne du terrain. C’est pourquoi il faut en parler. La tournure prise est démesurée par rapport aux supposés faits. On avait besoin d’un diable. On a pris un homme qui gère mal sa souffrance et dit une connerie d’ivresse. Allez, cela fera l’affaire. En plus il est célèbre, riche, cela fera plaisir au petit peuple. Massacrez, massacrez! Avant que ce ne soit votre tour. Car dans cette mort de la vie privée, personne ne sera plus épargné. C’est fini.

Heureusement il y a une arme contre la police de la pensée et du comportement: être soi-même, fièrement, librement, en se foutant pas mal de ce qu’en pensent les autres. Provoquer le monde, rire, s’éclater, mettre des couleurs partout comme Galliano le faisait. Ne ressembler à personne. Ne surtout pas penser selon les clivages. Repeindre ce putain de monde gris, rigide, judiciarisé à outrance, dans lequel certains voudraient nous enfermer.

19:42 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : john galliano, accusation, dior, portman, juif, injures, vidéo, alcool, israël, vie privée, indignation, big brother, 1984 | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Article vraiment très intéressant, très bon décryptage !!!
Ca fait nous rendre compte que cette société peut broyer de l'individu à la moindre "faiblesse"...

Écrit par : IDG | 03 mars 2011

c'est clair !!!

Écrit par : karim | 03 mars 2011

c'est clair !!!

Écrit par : karim | 03 mars 2011

Magnifique et magnifiquement optimiste votre article.
Il traite de la liberté, il fait l'éloge de la liberté.
L'Affaire Galliano est un révélateur du monde d'aujourd'hui, "ce putain de monde gris, rigide, judiciarisé à outrance...".
L'affaire Galliano est la chronique d'un traquenard annoncé. Du traquenard du vol de la liberté individuelle qui nous menace.
Le montage est bien ficelé comme contenu. S'il avait chanté "I love Staline" au lieu de Hitler ou si le couple "insulté" était un couple de Roms, l'effet médiatique aurait été négligeable voir nul. Et s'il est maladroit dans le séquencement, il passe bien dans ce monde ultrarapide du prêt à penser où la réflexion est devenu un luxe. Combien de gens vont se poser des questions comme :
Pourquoi la première vidéo, celle de la première altercation supposée est filmée en octobre 2010, celle avec Hitler en décembre 2010 et les deux sont diffusées pour la première fois en mars 2011 ?
Je connaissais peu Galliano avant. Il a beaucoup de talent. Et il est la victime maladroite d'un système odieux.
Save private John !
P.S. Si je peux aider en quoi que ce soit faites moi signe
Ion Galleriu

Écrit par : Galleriu | 03 mars 2011

Magnifique et magnifiquement optimiste votre article.
Il traite de la liberté, il fait l'éloge de la liberté.
L'Affaire Galliano est un révélateur du monde d'aujourd'hui, "ce putain de monde gris, rigide, judiciarisé à outrance...".
L'affaire Galliano est la chronique d'un traquenard annoncé. Du traquenard du vol de la liberté individuelle qui nous menace.
Le montage est bien ficelé comme contenu. S'il avait chanté "I love Staline" au lieu de Hitler ou si le couple "insulté" était un couple de Roms, l'effet médiatique aurait été négligeable voir nul. Et s'il est maladroit dans le séquencement, il passe bien dans ce monde ultrarapide du prêt à penser où la réflexion est devenu un luxe. Combien de gens vont se poser des questions comme :
Pourquoi la première vidéo, celle de la première altercation supposée est filmée en octobre 2010, celle avec Hitler en décembre 2010 et les deux sont diffusées pour la première fois en mars 2011 ?
Je connaissais peu Galliano avant. Il a beaucoup de talent. Et il est la victime maladroite d'un système odieux.
Save private John !
P.S. Si je peux aider en quoi que ce soit faites moi signe
Ion Galleriu

Écrit par : Galleriu | 03 mars 2011

Tout est dit.
Formidable. Merci.

Écrit par : Patricia | 03 mars 2011

A l'exception de votre remarque sur N. Portman, dont on peut humainement comprendre qu'elle soit choquée et blessée par cette déclaration, je trouve que vous avez tout à fait raison dans cet article et le précédent. Ce n'est pas possible que des paroles proférées en état d'ivresse, si horribles soient-elles, amènent à de telles conséquences.

Écrit par : Маруся | 03 mars 2011

Rien à dire, c'est ce que pense TOUS les gens sérieux de la mode.
Je précise car, à en croire les médias, le monde de la mode est "silencieux" face à cette mascarade ! M D R comme on dit c'est ça ?

Écrit par : Elikakoo | 03 mars 2011

John Galliano a fait gagner des dizaines de millions d'euros à la maison Christian Dior. C'est assez étonnant cette brutale réaction. A croire que tout cela était prémédité pour se séparer du directeur artistique.

Écrit par : geoffroy | 04 mars 2011

Mais oui geoffroy, un espion de la maison Dior lui a soufflé les mots effroyables qu'il a tenus!

Cela s'est passé par deux fois dans un lieu public des Marais, faut-il vous le rappeler hommelibre?!

La plainte émane du couple à qui il a proféré des insultes antisémites. Cela a fini par des claques et une plainte! Hommelibre. Cette vidéo est apparu pour démontrer qu'il n'en était pas à sa première tentative car il a nié avoir tenu des propos antisémites au couple qui dînait tranquillement.

Tout de même incroyable qu'on s'essaie à lui trouver des circonstances atténuantes!

Écrit par : Patoucha | 04 mars 2011

Une chose est certaine plus on parle de tolérance, plus les affaires nous montrent le contraire, on n'a pas le droit à l'erreur, de plus on ne connait pas le contexte de cette invective, visiblement M. Galliano est ivre mais quel était le comportement des personnes victimisées ? La Maison Dior se sent attaquée mais qui cherche à déstabiliser ce fleuron de la couture française ? Quel est le vrai enjeu ?Aujourd'hui, on fait des caricatures, on lance une fatwa, on émet son opinion tranchée (m.Zemmour/Dieudonné), on fait un gag (M.Delarue) c'est terminé, la rumeur enfle et la machine médiatique se met en branle pour vous broyer. On oublie le génie, l'excellence et les côtés positifs de la personne.

Écrit par : Sirène | 04 mars 2011

Geoffroy : Je te le souhaite pas mais si un jour, tu te retrouve avec la meme stabilité mental du au passé de Galliano, avec 1.1 d'alcool dans le sang et défoncé à je ne sais quoi, j'aimerai etre la pour te faire dire n'importe quoi, et pourquoi pas, te filmer. Regarde un peu tout ce qui a été fait sur cette affaire. Je trouve ça completement disproportionné au regarde du fait qu'il soit quelqu'un de connu. N'importe quoi vraiment.

Écrit par : Elikakoo | 04 mars 2011

Patoucha pardon, pas geoffroy haha dsl l'ami.

Écrit par : Elikakoo | 04 mars 2011

@ Elikakoo:

En effet, on peut faire dire n'importe quoi à quelqu'un dans ces conditions. On peut même le piéger. Ce ne serait pas la première fois. L'ambassadeur de Suisse à Berlin avait été piégé par une femme, qui a fait de l'argent sur l'affaire pendant que lui perdait son poste.

Rien de nouveau sous le soleil.

Le fait que l'auteur du film l'ait vendu - et on imagine aisément les zéros après le premier chiffre - le rend particulièrement antipathique. Et suspect.


@ Ion:

Ok. Je n'en sais pas plus, mais je pense que ses proches lisent les blogs et lui communiquent. Je l'espère. Car encore une fois, quelque soit l'empathie que j'ai pour la très longue souffrance des juifs, et quelque soit le désaccord que j'ai pour les mots prononcés, je ne peux donner de valeur à des paroles dites sous alcool.


@ Patricia: merci.


@ Маруся:

Vous avez peut-être raison à propos de Madame Portman, je ne sais pas. Elle a peut-être été utilisée.

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2011

Zemmour, sors de ce corps !! ;))

Écrit par : Fufus | 04 mars 2011

Comme par hasard, toujours.... (il a bon dos, le hasard) une égérie de la maison Dior, juive, soit Natalie Portman, se fait la porte-parole de Dior. Et, toujours le hasard, n'est-ce pas, on impose le silence à une autre célébrissime égérie, Marion Cotillard! Et, encore le hasard, je présume, on entend l'ancien directeur artistique de l'avenue Montaigne dire : "J'aime Hitler". Mais quelle question avait été posée par ces deux femmes pour avoir une telle réponse? Cela, on ne l'entend pas. Le hasard, encore une fois...

Écrit par : geoffroy | 04 mars 2011

@ Geoffroy:

"quelle question avait été posée par ces deux femmes pour avoir une telle réponse?"

C'est bien l'un des problèmes de cette séquence vidéo. On entend qu'elles relancent Galliano, elles ont visiblement commencé avant.

Franchement, l'impression de traquenard est persistante dans cette affaire.

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2011

Vous semblez admirer éperdument son travail, ce n'est pas mon cas. Il n'a pas été piégé, il s'est piégé tout seul! A force de répéter partout j'aime Hitler il fallait bien que ça lui arrive. On fait bien payer des amendes si on ne prends pas son ticket de train... Mr Galliano n'a qu'à garder ses réflexions pour lui, au lieu de les asséner pour faire mal! Il n'a pas l'air gentil, ni à plaindre sur cette vidéo, ni sur toutes ses photos d'ailleurs. Je le trouve horrible et ce qu'il fait est de provoquer les gens dans la rue (pas chez lui mais en France c'est sûrement + facile) pour leur cracher sa haine au visage, sous prétexte qu'il a déjà une gueule de diable! Mais c'est bien fait que pour une fois il se fasse avoir! C'est d'abord son boulot qu'il perd car il n'a pas de dignité pour aller dire aux gens j'aurai gazé vos parents! C'est une perte minime pour la mode! Ce qu'il fait est nul!

Écrit par : atlan | 04 mars 2011

Much ado about nothing.

Juste une petite question: à partir de quel taux d'alcoolémie a-t-on le droit de dire impunément n'importe quelles insanités?

Écrit par : Azrael | 04 mars 2011

Il était bourré, il a dit des c*nneries et, comme il est connu, le système des médias a amplifié.

Les deux questions sont séparées.

Ce qu'il a dit est franchement inacceptable mais il importe de préciser que la diffusion large n'est pas son propre chef (contrairement à ce que peut dire un tribun). Le pire qu'on puisse lui reprocher est une agression verbale et raciste envers une ou deux personnes dans un lieu public. C'est moche mais vraiment pas de quoi en faire un fromage. Et la prise de position de Nathalie Portman est recevable (c'est sa liberté) et il n'y a pas besoin d'en faire un complot.

La question de la puissance de diffusion des médias est autrement plus intéressante. C'est en général un fragment choisi de l'information qui est diffusé. Fragment, donc information partielle. Choisi, donc information partiale. Par contre, dès lors que l'info diffuse, le public absorbe, juge, voire lynche, et influence tout un système sans capacité de recul ou sens de la nuance.

C'est dangereux et cela peut nuire de façon totalement disproportionnée !

Exemple vécu dans un tout autre domaine. Un ami a été licencié un jour pour un motif un peu boîteux de dates de vacances. Les syndicats se sont emparés de son cas et l'ont exposé publiquement alors que lui ne le voulait pas. Résultats: les syndicats étaient très fiers de leur combat et plus personne n'a voulu engager ce dangereux personnage durant quelques années.

Sans donner la moindre excuse à l'auteur des injures, je souscris totalement à l'opinion que la diffusion large de cette affaire et le lynchage médiatique de l'auteur sont disproportionnés et préjudiciables.

Écrit par : gerardh | 04 mars 2011

@ Azrael:

"à partir de quel taux d'alcoolémie a-t-on le droit de dire impunément n'importe quelles insanités?"

1. Vous-même avez peut-être été en état d'ébriété une fois ou l'autre dans votre vie. Suffisamment pour commencer à dire des conneries, même peut-être pour blesser moralement ou agresser verbalement. Etait-ce ce que vous pensiez vraiment?

2. Si ce n'est vous cela peut être une de vos connaissances, que vous avez entendu proférer des choses inacceptables sur une autre personne, ou monter les tours dans un bistrot parce que quelqu'un le cherche. Etait-ce son comportement normal? L'a-t-il revendiqué le lendemain?

3. Peut-être avez-vous vu dans un bistrot ou dans la rue une personne ivre s'en prendre à quelqu'un d'autre, ou à vous-même. Avec des jurons, des insultes. Auriez-vous été porter plainte?

4. Imaginons que la personne du point 3 soit en plus sous médicaments, en dépression, passage noir et sombre où le monde devient ennemi. N'importe quoi qui pourrait exprimer notre désamour du monde pourrait faire l'affaire.

5. Qui, dans un moment de déprime, d'injustice, de mal-être, n'a pas imaginé mettre une bombe pour raser ce monde imbécile?

Evidemment, Hitler, c'est le sommet. C'est l'expression la plus violente de la haine du monde dans notre société. (On oublie Staline, que beaucoup vénèrent encore sans être poursuivis moralement).


Alors peu importe votre question à laquelle je n'ai pas la réponse.

Comme si tout était si simple, comme s’il y avait les bons d’un côté - ceux qui, par extraordinaire, n’ont jamais pesté contre un étranger quelle que soit son origine, n’ont jamais trouvé que les femmes sont des connes et les hommes des salauds, n’ont jamais voulu voir crever un salaud de riche, etc, etc...

Si vous estimez faire partie des purs, bien sûr, vous ne pouvez pas comprendre.

C'est fou ces jours, d'ailleurs, le nombre de gens qui n'ont jamais rien pensé de mal des juifs!

L'affaire Galliano a ceci de bon: elle provoque des conversions massives à l'angélisme! Il est le sauveur noir, celui qui, par sa noirceur, nous fait enfin nous voir blancs!

:-(((

(C'est d'ailleurs un aspect de mon prochain billet).

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2011

Merci !

Écrit par : reikens | 04 mars 2011

Que celui qui n'a jamais pèché... je sais.

Permettez-moi cependant de ne pas trouver anodin qu'entre toutes les formes d'agressions verbales possibles que provoquent l'ivresse, la déprime ou la chimie bâloise, cette pauvre âme en peine ait spontanément choisi de présenter en admirateur du Fürher.

Désolé, mon "empathie" a des limites...nobody's perfect!

Écrit par : Azrael | 04 mars 2011

Vous dites : "Je soutiens le droit d’exister à l’Etat d’Israel. Mais..."

Vous êtes à côté du sujet. Vous n'avez pas besoin de prévenir que vous êtes amoureux d'Israël pour exprimer votre indignation dans cette affaire. En effet, il n'est pas requis d'être anti-raciste pour être sioniste : la preuve, Marine Le Pen : "After all, the National Front has always been Zionistic and always defended Israel's right to exist" (Haaretz, 7 janvier 2011).

Écrit par : JGj | 04 mars 2011

Nuance, Hitler est le sommet pour les occidentaux d'aujourd'hui !(combien de morts à part le 6.000.000 de juifs)
Pour moi, est européen, le sommet aurait pu être Staline (60.000.000 de morts)
Mais il y a pas de sommet unique, de diable ou monstre absolu.
Pour des chinois le sommet était peut être MAO (+ de 100.000.000 de morts)

Même si l'homme est fait de presque 90% d'irrationnel, utilisons les presque 10% restant pour analyser la situations.

Si Dior voulait virer Galliano à moindre prix ils devaient chercher la faute.
Or en Occident et particulièrement en France l'insulte "antisémite" est ce qui marche le mieux. En France elle est quasiment assimilé à un crime contre l'humanité, par ricoché ou rappel.
Alors il a suffit de trouver 2 couples de juifs consentants et quelques sommités, ou sommets artistique juifs comme Lagersfeld ou le cygne noir désir, pour condamner avant enquête des propos "immaginaires" - les insultes ou sorties de leur contexte (I love Hitler) ; pour rappel il a été filmé à son insu et n'a jamais demandé la diffusion de ce clip

Écrit par : Troglodyte007 | 04 mars 2011

Bien dit Azrael! Mais Hommelibre voit là un "traquenard"? L'idée ne lui est pas venu que le café était probablement muni d'une vidéo surveillance? Mais hommelibre, préfère conjecturer et imaginer une série à la James Bond...

"Je te le souhaite pas mais si un jour, tu te retrouve avec la meme stabilité mental du au passé de Galliano, avec 1.1 d'alcool dans le sang et défoncé à je ne sais quoi, j'aimerai etre la pour te faire dire n'importe quoi, et pourquoi pas, te filmer."

Elikakoo, le hic c'est qu'il était seul! J'ignorais que l'alcool ou le fait d'être défoncé... - pas assez en l'occurrence pour se souvenir du gazage des camps de concentration - rendait antisémite?


Mais la vidéo, que montre-t-elle?"

hommelibre, je vous invite à aller sur ce lien http://www.youtube.com/watch?v=Lt5xbZ-jVz4 (contrairement à celui que vous nous donnez) où on entend très clairement John Galliano dire:

"I like hitler" ou encore "your parents should have been gazzed !"

Celle -là même vue sur BFMTV et iTELE mais sous-titrée.

"...Comme de par hasard alors que Nathalie Portman....Elle passe pour la victime en rappelant qu’elle est juive, et pour un ange grâce à sa victoire éclatante aux Oscar. C’est très manichéen tout cela, et très amalgamé. Elle est l’offensée pure et positive, lui est l’offenseur alcoolique que l’on jette dans la fosse. Je pense qu’elle n’aurait pas dû invoquer le fait d’être juive et ainsi provoquer un amalgame malheureux."

Ben.. dites-moi donc? N'est-ce pas vous qui amalgamez?

""Je suis profondément choquée et dégoûtée par les commentaires de John Galliano sur cette vidéo parue aujourd'hui (lundi, ndlr), a déclaré la star oscarisée. À la lumière de cette vidéo et en tant que juive et fière de l'être, je refuse d'être associée à M. Galliano de quelque manière que ce soit. J'espère qu'au moins, ces terribles commentaires nous rappellent à quel point il est important de combattre et d'agir à l'encontre de ces préjugés !

Je reprends ces dernières lignes qui ont leur importance:

"J'espèpre qu'au moins ces terribles commentaires nous rappellent à quel point il est important de combattre et d'agir à l'encontre de ces préjugés !"

C'est notre combat hommelibre!

"Cela fera encore dire que les juifs (tous, forcément, puisqu’elle amalgame et parle quasiment en co-victime) utilisent à fond la victimisation. A mon avis elle a commis une faute. Je soutiens le droit d’exister à l’Etat d’Israel. Mais là je suis choqué."

Vous vous dites choqué hommelibre? Désolée, mais c'est moi qui le suis dans tout ce que vous projetez avec exagération et en rajoutez avec Israël.
Seule une personne ignorant tout des reportages sur les exactions commises durant la guerre - La découverte des Camps de concentration qui furent la prise de conscience de l’ampleur des crimes nazis. Le 12 avril, les généraux Eisenhower, Patton et Bradley visitent le camp d’Ohrdruf.. À la fin de la visite, Eisenhower déclare : « On nous dit que le soldat américain ne sait pas pourquoi il se bat. Maintenant, au moins, il saura contre qui il se bat », le procès Nuremberg, le film Shoah, Shoah par balles, les témoignages de ceux qui ont assisté impuissants à ce carnage etc - sur le peuple Juif peut tenir de tels propos, et de ce fait banaliser la Shoah!

Vous avez dit "utilisent à fond la victimisation."?!!!!!!


http://www.youtube.com/watch?v=Lt5xbZ-jVz4 (bien disponible)

YouTube - La femme insultée par John Galliano témoigne sur Europe 1

www.youtube-nocookie.com/watch?v=MSmQzE0Atqc&feature=related

Écrit par : Patoucha | 04 mars 2011

Le licenciement, la mise à mort de Galliano sont des faits sans aucune mesure avec ce qu'il a dit. Oui, en état d'ébriété, on peut dire des c*nneries. Oui, en étant sain d'esprit, cela peut arriver de dire à quelqu'un : "sale j*if, ou sale ar*be, ou sale p*te, ou sale c*n". Est-ce une raison pour être filmé, être diffusé dans le monde entier, être jeté en pâture, être jeté? Etrange que Monsieur Guerlain n'ait pas été mis derrière les barreaux! Et vous, vous n'avez jamais été traité(e)s de sale blanc, ou de sale français par des gens de couleur? Avez-vous été déposer plainte? Cela sent l'arnaque, le traquenard. Il ne faut pas oublier que Sidney Toledano est le fils de Boris Toledano, ex-industriel et Président de la Communauté juive de Casablanca. Etait-ce une cabale pour faire tomber le styliste anglais?

Écrit par : geoffroy | 04 mars 2011

" Est-ce une raison pour être filmé, être diffusé dans le monde entier, être jeté en pâture, être jeté?"

Oui, en vertu de la loi Gayssot.

" Il ne faut pas oublier que Sidney Toledano est le fils de Boris Toledano, ex-industriel et Président de la Communauté juive de Casablanca."

Commissariat général aux affaires juives ou free lance ?

Écrit par : Giona | 04 mars 2011

"diffusé dans le monde entier en vertu de la loi Gayssot"............elle est bonne celle là.

Moi qui aimerais bien savoir qui se cache avec courage derrière cette vidéo filmée à hauteur de verre, je sais au moins grâce à vous qu'il s'agit d'une part, d'une jeune femme organisée qui ne perd pas ses affaires, d'une jeune femme moderne qui maitrise bien les nouvelles technologies, mais également d'une jeune femme responsable, une citoyenne modèle qui prend à coeur son devoir civique en luttant contre toutes les formes de racisme.
On peut ajouter qu'il s'agit également d'une jeune femme pratique : défendre les opprimés c'est bien, mais si on peut au passage attraper de quoi se payer un sac Dior, ça le fait aussi..........

Écrit par : Patricia | 04 mars 2011

bravo pour votre commentaire etle soutien que vous apprte àjohn galliano
nous vivons ds une societe lamentable!!! comment peut on encenser SERGE ;que seraient devenus VERLAINE RIMBAUD BAUDELAIRE ds cette societe qui aime la FANGE GAINSBOURG en passe de devenir notre plus grad poete de ce siecle alors qu'il etait loin d'etre un pur et bafoue MR GALLIANO de la sorte;Dans notre pays on se delecte actuellement de la mediocrite voire de la bassesse;car tous ces gens qui ont tenu des forums sur des sites de journeaux bien en vue ne sont ils pas honteux de se comporter de la sorte;que seraient devenus BEAUDELAIRE VERLAINE ET RIMBAUD dans cette societe qui aime se trainer ds la fange....et comment se fait il que cePDG de DIOR "vie" MR GALLIANO Àà la veille des defiles a t il oublié que GALLIANO a rapporte 500millions d'euros à DIOR en 2010.Comme vous monsieur ,il fallait probablement trouve un pretexte pour licencier GALLIANO .que de puritains ds cette pauvre FRANCE qui ne sait pas reconnaitre ses "ETOILES" MR GALLIANO A ERIGE LA MODE EN OEUVRE D'ART mais notre societe est trop basse pour le savoir

Écrit par : helene | 04 mars 2011

"et comment se fait il que cePDG de DIOR "vie" MR GALLIANO Àà la veille des defiles a t il oublié que GALLIANO a rapporte 500millions d'euros à DIOR en 2010."

Il est donc probant que la cupidité ne soit pas le motif de son renvoi. S'pas ?

"Comme vous monsieur ,il fallait probablement trouve un pretexte pour licencier GALLIANO ."

Inutile de rechercher un prétexte dès lors que le nazillon enhardi fourni le juste motif à son renvoi, tel un laquais indélicat.

Ne dit-on pas "in vino véritas" ? Ainsi soit-il !

Écrit par : Giona | 04 mars 2011

@ Giona: non, justement non. "nazillon": mais non. Galliano n'a rien d'un nazillon. Un nazillon ce n'est pas une personne ivre qui ne tient pas debout dans un bistrot, et qui raconte n'importe quoi à quelqu'un qui rit en face.

Un nazillon est à jeûn, récite Mein Kamp plutôt que de dire "I love Hitler". Il est engagé dans un groupe, est raide, pas de fantaisie, et il ne va pas perdre son temps tout seul dans un bistrot chic.

Galliano n'a justement rien d'un nazillon et c'est pour cela que cette affaire est démesurée.

Il faut faire attention de ne pas utiliser le mot nazi pour si peu et à tout bout de champs. Car le problème c'est qu'en criant "au loup" si fort pour si peu, pour un homme mal dans sa peau, ivre, qui visiblement déconne, le jour où il y aura un vrai nazi on ne vous écoutera pas. On se dira: encore une exagération.

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2011

Patoucha, j'ai bien entendu la même chose sur la vidéo. Mais je regrette je ne peux pas èrendre cela comme un véritable discours nazi ou antisémite. J'ai vu les films dont vous parlez sur la Shoah, je suis très touché par ce drame immense. Alors justement, Galliano n'a rien d'un nazillon.

J'ai bien écouté la vidéo, la première femme dit au dobut, en riant: "Etes-vous blonde"? Elle avait bien compris qu'il déconnait. Elle rit jusqu'au bout.

Mais bon je ne veux pas revenir là-dessus. je maintiens ce que je dis sur l'exagération, et sur l'hystérie médiatique. Ce qui ne signifie pas que je donne mon accord aux propos de galliano.

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2011

"à quelqu'un qui rit en face."

Un rire nerveux. Vous savez ce qu'est un rire nerveux hommelibre? Et comment pouvez-vous dire qu'il n'a rien d'un nazillon? Vous le connaissez personnellement? Nous le jugeons sur des faits!

geoffroy, inutile de plagier hommelibre!

Écrit par : Patoucha | 05 mars 2011

Patoucha: pas plus nerveux que n'importe qui à côté d'une personne ivre. On n'y est jamais totalement à l'aise. Mais si l'on passait à l'audiogramme, le rire, le premier surtout, est dans un registre assez vaste, signe que le stress n'est pas excessif.

D'ailleurs à voir son langage corporel, sa nonchalance, comment pourrait-il inspirer la terreur?

Les faits? Des mots en état d'ivresse dans des circonstances non éclaircies. Vous, le connaissez-vous personnellement? Quelqu'un a-t-il témoigné de décorations nazies chez lui? D'une appartenance à un mouvement nazi? D'un prosélytisme national-socialiste? D'une bibliothèque fournie en oeuvres d'inspiration nazies, de musiques, etc? Etc?

Rien. Pourtant il en connaît du monde.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2011

bravo

Écrit par : dede83 | 05 mars 2011

"@ Giona: non, justement non. "nazillon": mais non. Galliano n'a rien d'un nazillon."

Bon, disons que j'ai un point de vue différent mais je constate tout de même que ce type de dégénérés ont cela en commun qu'à un moment ou un autre de leur vie ils tangentent tous avec la pensée nazillonne, certains d'ailleurs y sombrent. Fascination pour le sordide ? Recherche de la transgression suprême érigée en mode d'expression artistique ? Leni Von Riefenstahl, elle aussi, a invoqué ce statut pour tenter de minimiser la portée de son œuvre, apolitique avait-elle osé prétendre. Je ne sais pas ce qu'aura invoqué l'individu en question pour sa défense mais l'alcool me semble être une excuse un peu courte.

"Un nazillon est à jeûn, récite Mein Kamp plutôt que de dire "I love Hitler". Il est engagé dans un groupe, est raide, pas de fantaisie, et il ne va pas perdre son temps tout seul dans un bistrot chic."

Là, vous me donnez plutôt le profil du nazi abouti et non pas celui du nazillon, avec, dans le sens que j'ai employé ce qualificatif, cette charge de mi-mépris mi-commisération que je destinerai plutôt à un pauvre diable.

N'avez-vous pas humé l'air du temps, remarqué que tout artiste ou tout politique tombant se raccroche presque immanquablement à la même branche pourrie sur laquelle ils fondent leurs derniers espoirs ?

"Il faut faire attention de ne pas utiliser le mot nazi pour si peu et à tout bout de champs."

Raison pour laquelle je ne l'ai pas utilisé.

"Car le problème c'est qu'en criant "au loup" si fort pour si peu, pour un homme mal dans sa peau, ivre, qui visiblement déconne"

Il était donc impératif qu'il soit éloigné.

"le jour où il y aura un vrai nazi on ne vous écoutera pas."

Comme le grand méchant loup ? Je ne suis pas la conscience du monde, ce n'est pas ma vocation.

"On se dira: encore une exagération."

Raison de plus pour n'en rien attendre et de s'en être donné les moyens. Je vous crois suffisamment fin pour savoir avec certitude que "plus jamais ça" n'est pas un vain slogan.

Écrit par : Giona | 05 mars 2011

C'est tellement gros que tous les sans cerveau tombe dans le panneau.
il se défend d'être antisémite et condamne ce fléau.
Le problème en France aujourd'hui c'est celui la pensée unique. Galliano sous couvert de la liberté d'expression et en vertu de la déclaration universelle des droits de l'homme a le droit de dire ce qu'il veut sur n'importe quel sujet. Comme tout homme et toute femme. Les paroles restent des paroles.
Il n'y a pas d'exception.
En vertu de cette déclaration, vouloir faire un procès à un homme pour des paroles est dignes des pires dictatures
La France n'a jamais été un pays raciste. Pendant la guerre c'est le pays qui a le plus caché de Juifs.
Des lois iniques ont été votées récemment pour défendre l'opprimé, mais quel opprimé. Ici c'est Galliano qui est opprimé et non pas une nana qui rigole en filmant un mec bourré. Ces lois restreignent les droits de l'homme.

Quant à l'affaire précédente Galliano porte plainte pour diffamation. Il va gagner il a 5 témoins qui démontent l'argumentaire de la plaignante.
En plus on peut déplorer le faible niveau d'anglais de tous les pseudos commentateurs dans sa phrase il emploie WOULD et non SHOULD.
SHOULD aurait pu faire penser à de l'antisémitisme. WOULD ne veut rien dire à par qu'il joue un rôle.

Galliano devrait gagner tous ses procès y compris celui de licenciement abusif.

merci homme libre, ca me fait plaisir de voir que dans ce pays il y a encore des QI qui dépassent la moyenne

Écrit par : alto113 | 05 mars 2011

En effet, il n'est pas requis d'être anti-raciste pour être sioniste : la preuve, Marine Le Pen : "After all, the National Front has always been Zionistic and always defended Israel's right to exist" (Haaretz, 7 janvier 2011).

Ecrit par : JGj | 04 mars 2011

@JGj
Vous sortez une phrase d'un texte... d'un contexte...

Marine Le Pen a beaucoup de talent et elle est déjà en campagne.
Dans son entretien à Haaretz, elle a dit aussi : "Those Arabs are Israeli, aren't they? And in that case, they should be treated the same way as all the citizens. The country must decide if it is granting citizenship to its inhabitants or not, but from the moment it has done so, they must be treated equally."

-----------------

hommelibre,
Merci pour votre texte que j'ai eu plaisir à lire : c'est celui d'un Homme Libre, qui parle de nos libertés à travers le manquement d'un homme qui n'a pas un pétage de plomb ordinaire puisqu'il n'est pas ordinaire.

Écrit par : Marie-Hélène | 05 mars 2011

@ Giona: j'entends bien le "Plus jamais ça" et je le partage sans aucune réserve. D'autant plus que depuis il y a eu une banalisation des génocides: Rwanda, Cambodge, ex-yougoslavie.

C'est très difficile d'être dans ce monde où le plus haut degrés de science et de civilisation côtoie la pire horreur.

Mais je reste persuadé que dans cette affaire on en fait trop. Je copie et colle à votre intention ce comm que je viens de poster ailleur pour Paroucha.

Bien à vous.


"Sur la discrimination et les persécutions contre les juifs, je ne dis pas autre chose que vous. J'abonde dans ce sens et suis convaincu de la violence vécue de manière systémique par le peuple juif.

Mais je ne peux associer les propos de Galliano à cela. Je suis thérapeute, aussi, et je vois un homme qui souffre et qui déverse - mal - sa souffrance sur d'autres. Je reste convaincu de la provocation chez Galliano, et non de la profession de foi. Ou peut-être d'une hargne personnelle qu'il généralise. C'est à la foi mon sentiment à voir cette vidéo, à comparer avec le fait qu'il n'a aucun passé connu dans ce domaine (cela se saurait!), et c'est mon expérience de thérapeute: on se trompe de cible. Galliano est un homme qui souffre et qui dérape. Et on tape dessus comme si c'était un bataillon de SS.

Dans cette affaire le sens de la mesure est perdu, et c'est bien ce qui m'inquiète."

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2011

"Mais je ne peux associer les propos de Galliano à cela. Je suis thérapeute, aussi, et je vois un homme qui souffre et qui déverse - mal - sa souffrance sur d'autres. Je reste convaincu de la provocation chez Galliano, et non de la profession de foi."

Nous sommes d'accord, ce n'est ni un des frères Ramadan ni Dieudonné mais je ne crois ni au hasard ni au prétexte de l'alcool.

Cela dit, si ce monsieur a voulu provoquer, transgresser, vous pensez bien qu'il n'a pas du aller bien loin pour s'inspirer de l'air du temps, eh bien je trouve normal qu'Icare rencontre parfois ses limites et, si j'ose dire, se fasse carboniser par un retour de flamme.

Il est vrai que la France continue de souffrir collectivement de son passé qui ne passe pas car occulté et ainsi donc même l'imaginaire des nouveaux arrivants se construit bien trop souvent sur des strates d'affabulations et de non-dits. Je ne suis ni thérapeute ni un sage et c'est donc pour ces raisons que je réserve l'intégralité de ma compassion à la mémoire d'authentiques victimes plutôt qu'au sort d'un excentrique capricieux et suicidaire.

Bref, il lui faudra, à l'avenir, rechercher dans son inconscient une autre soupape pour évacuer son trop plein de souffrance (sic), de mal-être ou d'alcool.

Écrit par : Giona | 05 mars 2011

Doit on aussi arrêter la personne qui rit sur la vidéo ?
Rit elle de Galliano ? Ou des propos vaseux de Galliano ?
On dépasse l'entendement. Je suis en phase avec vous

Écrit par : alto113 | 05 mars 2011

@ Patoucha : où voyez-vous que je plagie hommelibre? Quand bien même... Je comprends dès lors la raison pour laquelle vous voulez enfoncer Galliano à tout prix!

Écrit par : geoffroy | 05 mars 2011

Parlons en de Marine le Pen et sa campagne.
Elle s'est positionnée avant hier sur l'affaire Galliano.
Dans un élan d'opportunisme, elle se félicite de son licenciement et tire sur l'ambulance histoire de recuperer de l'electorat au passage et de lisser les anciens propos de son père.
Le must : elle ponctue son discours par "mais quelles sont toutes ces ivrogneries du milieu du show bizz ?"
C'est mon deuxième éclat de rire depuis le début de la semaine (après le chanteur Stromae qu'on compare à Jacques Brel.je dirais plutôt Jack Brèle..bref)
Elle doute vraiment de rien Shocking Marie Chantal.

Écrit par : Patricia | 05 mars 2011

Encore une chose - aux USA, Galliano n'aurait pas été condamné pour ce genre de propos, parce que là-bas il n'y a pas de loi qui entrave la liberté d'expression. Les USA peuvent se le permettent, vu qu'ils n'ont jamais fricoté avec Hitler. A la différence de la France Vichyssoise et largement collabo, qui n'en finit pas de poursuivre aujourd'hui des gens totalement inoffensifs pour faire oublier qu'elle a encensé il n'y a pas si longtemps ceux qui avaient copieusement fourni les chambres à gaz en enfants juifs.
Même sur cette vidéo, on voit bien que Galliano dit tout simplement n'importe quoi, les premières conneries qui passent par la tête du moment qu'elles sont bien énormes, qu'il ne fait pas la différence entre "vos parents auraient du être gazés" et "vous êtes moche", qu'il n'y a pas d'idéologie derrière (quand la fille lui dit demande s'il a un problème, il ne dit pas qu'il a un problème avec les juifs, il dit "avec les moches", d'ailleurs ses interlocuteurs à ce moment ne sont pas juifs), qu'effectivement il s'est inspiré d'influences juives dans ces défilés au même titre que les autres (superbe musique ashkenaze dans celui de la collection été 2011), qu'il avait justement choisi Natalie Portman, citoyenne israélienne, pour représenter le dernier parfum Dior, etc, etc.
Seule réaction normale, celle de Natalia Vodianova, parce qu'elle est russe et qu'elle sait, pour l'avoir vu autour d'elle dans sa jeunesse, ce que veut dire avoir des problèmes avec l'alcool, que ce que l'on fait ou dit dans cet état d'ivresse là n'a rien à voir avec notre personnalité réelle, que l'on peut abîmer et détruire ce que l'on aime le plus au monde. C'est aussi quelque chose que j'ai vu de près, et je peux vous assurer qu'à côté de ça Dr Jekill et Mr Hide est un conte pour enfants.

Écrit par : Маруся | 05 mars 2011

@ Patricia : seulement deux éclats de rire en une semaine? Dommage pour vous. C'est marrant, je ne l'avais lu nulle part, mais quand Stromae faisait du slam sur sa chanson aux Victoires de la Musique, avec l'orchestre symphonique, j'ai pensé immédiatement à Brel...

Écrit par : geoffroy | 05 mars 2011

ca me rappelle "N T M".
Nous savons tous que le danger vient souvent de la presse et des médias, le véhicule de l'information et de la désinformation, commandité.
Merci de cet article qui laisse à chacun le libre arbitre, et merci de nous avoir encore une fois ouverts les yeux davantage pour nous qui pensions pourtant les avoir bien ouverts ( à priori pas suffisament)
espérons que votre article passera loin très loin dans le Monde, pour réagir et aller contre le chemin que l'on veut bien nous faire prendre.

Écrit par : titus | 05 mars 2011

@ Titus: merci, c'est très aimable de votre part. Et j'avoue que cela fait du bien, parce que la bagarre laisse parfois bien seul et en proie au doute.

Mais il me semble que l'analyse que moi et d'autres proposent a sa raison d'être. Je suis très heureux que vous sentiez intact votre libre arbitre, c'est très important pour moi, même si parfois je mets de la passion dans ce que j'écris.

Bien à vous.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2011

LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://aec89.site.voila.fr

http://www.feracheval.com/petitions.php

http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html

Rejoignez la groupe sur :

http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.

Écrit par : aec | 06 mars 2011

effectivement miss culotte aurait du se taire Mr X de chez Dior aussi sur aujourdhui la france des declarations choquantes de Mr Donalt POTARD sur Paul Poiret cause CHANEL, les ponts pour Mr GALLIANO mais oui il aurait des vrais amis, et puis Hitler c est l histoire, la sto, les resistants, les civils eux ils comptent pas.....etc

Écrit par : bordier | 07 mars 2011

Les commentaires sont fermés.