02 mars 2011

Faut-il sauver le soldat Galliano?

Parfois les soldats sont fatigués. Gagner des batailles n’est pas de tout repos. Et il en a gagné, des batailles. Pendant les quinze ans où il a collaboré avec la maison Dior, celle-ci a vu son chiffre d’affaire multiplié par six. John Galliano est un bon soldat. Et comme tout soldat on le retrouve parfois à la cantine. Fatigué. Une peine dans le coeur, à ce qui se dit. Alors il boit. Il boit comme on peut boire parfois: trop. Et quand on boit trop - ou que l’on a mélangé l’alcool avec autre chose - on dit des conneries. Alors il dit des conneries, le soldat Galliano.


Galliano2.jpgLa vidéo stupide

Comme sur cette vidéo qui est passée en boucle sur le net. On le voit assis à une table de café, pochtron décalé. Dans cette forfanterie dérisoire que son statut de star lui fait porter, alors que l’on se demande s’il pourra quitter son siège sans tomber, il se laisse filmer par un téléphone portable. Et là - provocation ou profession de foi réelle? - il affirme aimer Hitler, à des gens qu’il ne connaît pas. Accablante cette vidéo, dit-on. Quoique, à la manière détachée et peu convaincue avec laquelle il parle, faut-il vraiment le prendre au sérieux? N'en fait-on pas trop?

Dans cette époque de police de la pensée, je me demande parfois si l'on n'a pas perdu la raison.

Pour l’incident de la semaine dernière, celui qui lui vaut la une des médias et une procédure en licenciement, on ne sait pas où est la vérité. D’un côté un couple l’accuse d’avoir proféré des insultes antisémites. De l’autre il nie totalement ce qui lui est reproché. Et cinq témoins lui donnent raison:

«Dans des lettres, deux vigiles et le gérant du bar La Perle, situé dans le quartier du Marais, ont indiqué ne pas avoir entendu de tels propos. Ce fut également le cas de deux clients, présents au moment des faits et entendus par la police lundi.»

Cinq personnes, dont deux vigiles et deux consommateurs: cela fait beaucoup.
Galliano4.jpg
Ce qui le charge est donc cette vidéo qui n’a rien à voir avec l’affaire récente. Mais cette vidéo fait question:  John Galliano est-il vraiment pro nazi et antisémite.

Soit c’est le cas et il cache son jeu. Tant qu’à faire allons dans l’obscur: peut-être alimente-t-il financièrement des groupes néo-nazis? Mais quelqu’un l’a-t-il une fois entendu faire l’apologie du régime nazi comme si c’était sa philosophie? A-t-il défendu ouvertement et régulièrement des positions racistes? Je n’ai rien trouvé de tel à son sujet.

Soit il a un fond de rejet à l’égard du monde et cela tombe dans le fossé le plus couru, celui de l’anti-sémitisme. Il suffit alors d’une période de tension ou de mal-être pour amorcer la pompe à connerie. Et que l’on aime ou non Galliano, il est visiblement mal dans sa peau.

 

Le provocateur

Soit il aurait dû choisir un autre monstre à admirer en guise de provocation. Hitler, ça ne passe pas. Le personnage cristallise le pire de ce que l’humanité a pu produire. Ce qui reste de la vidéo sont ces mots: «J’aime Hitler». Cela pourrait n’être qu’une intention provocatrice dans un contexte personnel de mal-être et sous l’influence de substances perturbantes. Dans son cas cela semble plausible. Mais aujourd’hui la lettre prime sur l’esprit, les mots priment sur l’intention. Les tribunaux jugent hors contexte, comme on l’a vu avec Zemmour.

Galliano3.jpgIl y a pourtant d’autres sujets de provocation. Il pourrait par exemple s’en prendre aux riches, contre lesquels les insultes ne sont pas considérées comme une discrimination. Ou mieux: à des tyrans du passé. S’il avait dit: «J’adore Gengis Khan et je pourrais vous passer par le fil de l’épée», il aurait fait rire et n’aurait jamais été accusé de racisme. Pourtant Gengis Khan a été l’un des empereurs les plus sanglants que le monde ait porté. La conquête de l’Asie, jusqu’aux portes de l’Europe, a été un bain de sang avec des centaines de milliers de morts, souvent tués de manière cruelle et gratuite. La civilisation perse a été détruite pour des siècles à cause de ses armées. Et il n’y a pas que la Perse. Les Mongols ont envahi et occupé la Chine après avoir rasé Pékin et tué tous ses habitants. Ensuite ils ont pratiqué dans le pays une politique raciste de ségrégation en interdisant les mariages entre l’ethnie occupante et les vaincus. Mais admirer Gengis Khan ne tombe sous le coup du racisme: tout cela est trop ancien, trop éloigné de nous.

Bref. La maison Dior a décidé de licencier son directeur artistique. La clientèle riche ne comprendrait pas qu’il reste en place. Commercialement c’est logique. Mais voilà, l’Histoire réserve parfois quelques surprises. En 1963, Françoise Dior, nièce de Christian Dior, s’était faite remarquer lors d’une interview restées dans les anales. Elle présente son fiancé, le chef du parti nazi anglais; elle affirme son allégeance aux théories racistes du national-socialisme; et au final proclame qu’elle vénère Adolf Hitler. La vidéo est ici.


Le soldat de talentgalliano.jpg

La collision des deux affaires frappe les esprits. Certes les propos de Mademoiselle Dior  n’engagent pas la maison de couture à laquelle elle n’était pas liée. Et ne devraient même pas être évoqués, au risque de dédouaner un peu trop vite John Galliano s’il est vraiment raciste. Mais cette information faisant le tour du net, il est normal de la mentionner en précisant l’absence de lien commercial entre Christian Dior et sa nièce.

Indépendamment de cette affaire je ne sais pas qui est John Galliano. Je vois l’image publique, provocatrice et excentrique, dandy psychédélique, qu’il donne de lui-même. Je ne connais rien de sa personnalité. Je n’ai donc aucun avis sur lui en tant que personne. Sur le plan juridique la justice décidera des suites à donner à l’affaire. En attendant John Galliano n’est pas condamné. Et en tant que soldat de la haute-couture il reste libre de travailler. Et de se faire engager ailleurs. Car il faut considérer l’audace, la fantaisie et la provocation créatrice qu’il a apporté dans son métier. Il en a fait une sorte de théâtre où il met en scène les images les plus étonnantes sorties de son imaginaire prolifique. Quelle générosité artistique! (Images tirées de la collection Dior printemps-été 2007. Cliquer sur les images pour les agrandir.)

Je me fiche de la haute couture, n’ayant ni les moyens ni le goût d’en être client. Mais sur le plan professionnel, oui, il faut sauver le soldat Galliano. Peut-être sera-t-il plus tard condamné en justice. Peut-être restera-t-il marqué par cette vidéo stupide et cette attitude pour le moins détestable, voire criminelle. Peut-être a-t-il besoin d’une aide pour remettre ses idées en place. Mais son jaillissement jouissif devrait encore pouvoir illuminer les plateaux des défilés. Oui, il faut sauver le soldat Galliano, et l’engager dans une autre maison pour qu’il continue à jeter des étincelles dans les yeux.


Pour s’en convaincre, quelques images de la collection printemps-été 2004:


17:29 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags : dior, john galliano, mode, haute-couture, racisme, hitler, mongol, zemmour, alcool, mademoiselle dior, vidéo, antisémitisme, chine | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Non ! il faut l'enfoncer ! il se défonce tout seul de toute façon !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02 mars 2011

L'autre question aussi "Qui veut la peau de John Galliano ?"

Le suicide de ses proches (Alexander McQueen entre autres) l'a apparemment déglingué d'où son alcoolisme ?

Écrit par : prettyzoely | 02 mars 2011

Aller à contre-courant est un exercice dangereux John. Vous prenez des risques...Pour une très grande majorité d'individus (y compris parmi les journalistes) il est tellement plus facile de hurler avec les loups. Ca évite de se poser les bonnes questions.

Cela dit, je ne peux pas dire que le soldat Galliano me soit vraiment sympathique pas plus que le milieu plutôt ambigu dans lequel il évolue.

Écrit par : MIchel Sommer | 02 mars 2011

Ok puisque vous manipuler la censure on va dire les choses autrement. Si un arabe ou un noir étaient à la place de Gallianno, votre appréciation aurait été tout autre chose.

Écrit par : cossarello | 02 mars 2011

@ cossarello: insultez moins, argumentez plus!

Pour votre opinion, je ne vois pas sur quoi vous la fondez. Cela n'aurait rien changé.

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2011

Pas besoin d'argumenter. Il suffit de vous lire en piochant dans vos archives pour me donner raison. On verra quels seront vos arguments quand un étranger noir ou arabe commettra la même saloperie.

Écrit par : cossarello | 02 mars 2011

Si, besoin d'argument, vu que vous lisez de travers et de manière très sélective.

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2011

Je réserve mes arguments pour le moment opportun mais pour l'instant, j'ai envie de changer d'air. A+

Écrit par : cossarello | 02 mars 2011

Il n'y a pas à ma connaissance un alcool spécifique qui, une fois que l'on a dépassé la surdose, permet au cerveau de hurler des propos antisémites et d'adorer le monstre du 21ème siècle?

Nous avons dans l'inconscient nos haines, nos désirs, la mémoire des coups de pieds au cul, les bonnes notes etc...

Un psychiatre pourrait nous en dire plus à ce sujet. Ce n'est pas un soldat, c'est un homme publique et artiste dans sa matière.

Les propos tenus sont à condamner avec toute la fermeté nécessaire, car l'alcool n'excuse pas tout. Trop de tarés alcoolisés ou non, cinglés ont comme idole ces sanguinaires antisémites, anti-mécréants, anti-arabes, anti ceci ou cela.

L'alcool dans son cas à joué le rôle d'amplificateur de sons (mots et phrases) désordonnés, issus de son inconscient...mais bien "encrés"

Lorsque l'on tient un "rang" une place dans cette société médiatisée, avec des caméras en guise de téléphone et autres moyens de communication, il faut être CLEAN.

J'ai beau chercher les circonstances atténuantes, elles n'existent pas! Si quelqu'un en trouve, alors c'est la porte ouverte à tout et n'importe quoi. Les appels aux meurtres contre les mécréants, les Juifs et autres, sont déjà le grand danger que nous aurons à combattre, afin que nos enfants soient LIBRES.

Trop de gens sont mort pour que nous soyons en "paix" avec la liberté individuelle et collective...Ne laissons pas passer cela, les mots régissent nos comportements, ils sont issus de nos savoirs être et savoir faire, notre culture etc, cher John vous le savez, les mots sont terroristes, il faut être prudent. N'oublions jamais que les révoltes dans les pays Arabo-musulmans ont été déclenchées par le geste d'un unique être humain qui c'est immolé. Cela a eut pour effet de faire entrer en révolte plusieurs pays.Quel est le rapport?

Tout simplement pour dire qu'un individu par des mots, par des comportements est capable de bouleverser des millions d'autres personnes, et ça peut partir dans tous les sens...L'Iran avec le barbu qui, avec ses mots,son livre religieux, son comportement, à fait chavirer la monarchie tyranique.

Ce monde très médiatisé et très informatisé, (arborescence de moyens de communication) à fait naître de nouvelles formes de réactivités à la fois bonnes comme dangereuses. Et puis il faut en finir avec ces individus qui veulent la peau de l'autre.Quel monde voulons nous?

Écrit par : Pierre NOËL | 02 mars 2011

Pierre,

Un monde où un mot dit en état d'ivresse devient une affaire d'Etat (ou d'état...) est dangereux parce que trop fragile. Ici on n'analyse plus, on réagit émotionnellement, en jugeant et en lynchant avant même qu'il soit jugé. Ce ne sera simplement bientôt plus vivable, et la pression sur les individus va conduire à une nouvelle barbarie.

Oui chacun a son inconscient. Mais quand Anne Lauvergeon, présidente d'Areva, peut discriminer les mâles blancs, comme je le rappelais encore récemment, elle n'a pas de condamnation pénale. Les mâles blancs n'ont donc plus d'existence légale puisqu'on peut les discriminer impunément du fait de leur genre et de leur couleur. Je veux dire aussi que la guerre à l'autre, tout le monde la fait. Il faut arrêter de jouer aux anges. Personne n'est meilleur.

Maintenant pour ceux qui pensent que l'alcool révèle notre fond, je réponds que je me refuse à juger une personne sur des conneries dites sous l'emprise de l'alcool. Ce qu'il dit et fait à jeun est 100 fois plus important et signifiant car c'est ce qu'il choisit de dire et de faire.

Ceux qui ont déjà été en ébriété, même pas trop avancée, savent qu'ils peuvent déraper. Je refuse de donner à l'alcool une valeur de vérité de la personnalité. L'alcool est une substance qui change les perceptions et les pensées. On le sait! Sinon on conduirait sa voiture ivre, sans déformation des perception de distance, de vitesse et de danger, sans baisse des réflexe. Et quand un alcoolique voit des petites bêtes, c'est une invention de son cerveau. Tous les alcooliques ont les mêmes déformations et perturbation et donc cela ne tient pas à la personnalité.

Alors pourquoi ces propos-là justement ce soir-là devant le téléphone portable, en étant filmé? Que s'est-il passé avant puisque visiblement l'échange ne vient pas de commercer et que la partie filmée n'est qu'un petit bout?

Ce serait intéressant de le savoir. Quand à devoir se contrôler parce qu'on est un personnage public, c'est juste l'enfer. Les inconnus peuvent déconner tant qu'ils veulent dans le bistrot du coin, et par les autres. Il se joue quoi là? La vengeance des anonymes? Il faut s'en prendre à ceux que l'on a placés plus hauts que soi? Alors, triste humanité.

Je ne fais pas alliance avec cela.

Pour autant, mon billet ne déroule pas le tapis rouge sous les pas de Galliano.

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2011

Michel, je vous entends. Mais l'enjeu va plus loin que la personne de Galliano. Comme vous dite il y a là une meute hurlante avec laquelle je refuse de faire alliance. Et pourtant j'aime les loups. Mais là ce serait une alliance de lâcheté.

Tout mon effort va vers une réflexion plus poussée que le bruit public ou que la pensée préfabriquée. Je peux me tromper, je l'assume. Mais au moins je ne serai pas parmi ceux qui dressent la potence alors que l'affaire mérite un sérieux approfondissement.

On décontextualise de plus en plus. La justice, qui devrait tenir compte des circonstances, devient rigide. Une terreur rampante s'insinue. On recommence la même histoire que Ponce Pilate, qui ne prend aucune responsabilité et livre un homme à la foule.

Cela, je ne peux m'y résoudre.

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2011

John votre point de vue est fiable, je serais presque d'accord avec vous s'il n'y avait pas eut ce rappel au passé nazi, accompagné de propos racistes et antisémites.

Je ne suis pas Juif, juste -sioniste- pour mes libertés, mais je connais comme beaucoup, l'histoire de ce peuple pendant la période de 1933 à l'après guerre.J'ai beaucoup d'admiration dans l'évolution de sa démocratie, seule -existente- dans cette région du proche Orient.

Je ne fais pas de paralèle avec Zémmour mais encore une fois il y a des mots qui sont terribles à entendre vous en conviendrez?

Je ne suis pas juge, mais citoyen choqué.Encore une fois, notre monde est très réactif et remonté contre toutes les misères qu'il subit.Ce n'est que le début.

Voilà c'est mon point de vue, peut-être que j'ai trop de sensibilité dû au passé...Allez savoir.

Bien à vous.

Entre nous,ce type a dû faire plaisir à plus d'un titre, à tous ceux qui veulent la destruction d'Israël.

Écrit par : Pierre NOËL | 02 mars 2011

Pierre, je suis aussi sensible que vous à l'histoire du peuple israélien. D'ailleurs cela entre en compte dans mon dernier roman. Croyez-moi, je pense comme vous à ce sujet, et je soutiens l'existence de l'Etat d'Israël même si je critique sa politique de colonisation.

Mais cela c'est un thème qui demanderait plus de temps à développer et qui suscite là aussi tant de réactions viscérales que c'est difficile.

Mais il n'y a en l'état aucune preuve de propos antisémites. Aucune.

De plus je trouve tout cela très expéditif. Le texte de la citation à comparaître circule dans la presse. Qui a intérêt à cela? Qui le jette en pâture, alors que les milliers de prises de bec avec injures ne finissent jamais de cette manière? Et avec quelle facilité la femme supposée victime, qui donne abondamment son nom dans la presse (on la verra ressortir celle-là, je prends le pari) parle, sans stress, et avec une mémoire aussi précise de toutes les phrases qu'il aurait prononcé.

Quelque chose ne colle pas.

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2011

A lire pour plus d'infos:

http://www.causeur.fr/antisemitisme-galliano-porte-le-chapeau,8822

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2011

John j'ai vu et entendu deux propos filmés dont je ne peut reproduire les extraits afin de ne pas en rajouter.

1 sur France 24 et le 2ème sur bfm télé. Deux propos différents, un sur son amour à Hitler et l'autre antisémite..Très grave puiqu'il disait à une personne "qu'elle devait être cramée comme ses vieux" si j'ai bien compris.

Alors attendons la suite....Appaisons les choses, je commence à vous connaître et loin de moi, de mettre en doute votre intégrité. Mon, et notre estime que nous avons pour vous est trop importante, le sujet est encore brûlant, laissons le refroidir...Bonne nuit.

Écrit par : Pierre NOËL | 02 mars 2011

Hommelibre, je n'ai pas lu votre billet car je tomber de sommeil. Qu'est-ce qui ne colle pas? vous auriez dû mettre la vidéo dont vous parle Pierre NOËL où le nabot a tenu ses propos dans le même café des Marais à Paris. Cette vidéo est venue se greffer à une autre provocation et «insultes à caractère antisémite» "Il était attablé à un restaurant, rue de la Perle, lorsqu’il a proféré des offenses, visiblement empreintes d’ostracisme, à l’égard d’un couple qui dînait, paisiblement. Le ton est monté et des claques ont été échangées. Les deux victimes ont porté plainte."

À une jeune fille: (Vidéo)

"J'aime Hitler" "Vous n'auriez pas dû être là.. mais cramée comme votre mère (ou grand mère) vous êtes moche... Je vous rapporterai mot pour mot ce qu'il a dit!

Il passe en correctionnel et cela lui fera les pieds!

Bonne nuit

Écrit par : Patoucha | 03 mars 2011

"Je réserve mes arguments pour le moment opportun mais pour l'instant, j'ai envie de changer d'air. A+" ... dit-il en quittant la scène, visiblement en manque d'arguments.

Écrit par : benpal | 03 mars 2011

Merci, vraiment, de prendre la "défense" de Galliano, vous êtes bien rares ces derniers jours... Effectivement, le garçon paraît surtout à côté de ses pompes... en croco doré. D'un coup, on crie haro sur le baudet après avoir si longtemps crié au génie. Laissons-lui le temps de se reprendre et de s'expliquer. La création de mode est un métier fascinant mais qui bouffe ses plus fidèles sujets, et Galliano a beaucoup donné. Un peu de répit, maintenant, serait le bienvenu.

Écrit par : ASD | 03 mars 2011

L’étoile de David

Je suis juive…
Et je m’apprête à subir
Un affreux débat sur mes signes distinctifs
Un débat sur les juifs en France ou sur les juifs de France
Je ne vois pas très bien la différence…
De… manquer de clarté ?
Un défaut de… transparence ?
De profiter de la laïcité pour dissimuler notre identité, notre judéité ?
D’occuper des postes clés ?
D’être premiers, premiers, premiers…
Sans jamais afficher le secret de notre primauté
Va-t-on nous obliger encore à arborer l’étoile de David ?
Ou quelque accoutrement ridicule ?
De dissimuler notre double nationalité ?
Et de ne pas justifier tous les dons que Dieu nous a faits ?

Un débat sur le judaïsme…
Pour éviter toute confusion avec le sionisme…
C’est du bon vieux catéchisme… plutôt mourir…
On ne va pas demander pardon à notre terre d’accueil
D’avoir plus de chercheurs que de recherchés
D’enviés que d’envieux
D’élus que d’électeurs
Doit-on forcément s’exposer pour prier, s’arrêter devant chaque mur pour se lamenter ?
Nous avons… en effet… quelque chose de plus que les autres
Parce que nous sommes les seuls à vouloir rester nous-mêmes
C’est mon visage… qui a crée ce dérapage ?
Visage, sans masque ni voile, ni maquillage
Je peux en effet, me retrouver demain à la tête de votre équipage
Disposant de tous vos suffrages
Rien que pour vous faire changer d‘image
Que nul ne doit être jugé selon son plumage…


http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/david/

Écrit par : le journal de personne | 03 mars 2011

Personne, personne ne doit être condamné pour ces pensées et opinions. Le contraire serait indigne d'un état de droit et contre les Droits de l'homme.
Nous sommes tous nés libres, sans condition préalable.

Et pourquoi il ne serait pas condamnable de dire qu'on admire Stalin, Che Guevara, Saddam Hussein, Erich Honecker, Kaddafi, Gaddafi ?

Il n'y a pas longtemps Gaddafi était encore l'enfant bien aimé de l'U.E., aujourd'hui il n'est plus politiquement correcte de dire qu'on l'admire.

Écrit par : benpal | 03 mars 2011

Il est clair qu'il a dit une connerie détestable.

Mais quand-même, réfléchissons un peu. Cette vidéo anonyme qui sort juste au bon moment: juste quand l'égérie de Dior reçoit l'oscar de la meilleure actrice, et qui s'exprime avec encore plus de force.

Cette vidéo toujours: elle s'arrête on ne sait pourquoi. On entend une voix choquée, une autre qui rit: pas vraiment une ambiance de skinhead agressif, pas vraiment un mec prosélyte de l'antisémitime. Un mec saoul, qui comme tous les mecs saouls fait de la surenchère si on lui répond ou si on le contre. Tout le monde sait cela. On ne répond pas à un mec saoul. Tout le monde le sait. De là à imaginer que c'est fait exprès...

Parce qu'il manque le début de la discussion. Le ton n'est pas agressif, alors que s'est-il passé avant? Et après? Hors contexte, et malgré ces mots détestables, on peut tout tirer en épingle.

C'est bien l'époque. D'abord, en effet s'il avait dit "J'adore Staline", on lui aurait proposé un poste de secrétaire général de SOS Racisme. Ensuite, le net est devenu la république des juges. Derrière chaque écran il y a un juge parfait qui condamne à la vitesse de l'éclair. Le net veut du buzz, peu importe comment et sur qui. On est entré dans l'ère du terrorisme médiatique avec le net.

Pour ma part je ne peux confondre les propos d'un mec saoul, qui plus est mal dans sa peau comme on le sait (2 amis suicidés, un milieu où on vous démolit pour un rien), avec une intention antisémite réelle. Là il faut arrêter.

Ou alors il faut une police de la pensée qui va dans tous les bistrots et prend les pend saoul pour les brûler dès qu'ils disent un mot de trop.

Ca va faire du monde.

Le lynchage a encore de beaux jours devant lui.

Écrit par : hommelibre | 03 mars 2011

Au fait combien se vend une vidéo comme celle-ci, avec une star piégée? 10'000€? Probablement beaucoup plus, car c'est de la dynamite: on vient de casser sa carrière. Probablement 50'000€ au minimum. L'auteur a touché 65% (c'est relaté dans la presse).

Il a gagné son année!

Big Brother gagne du terrain.

Un mec ivre: on change de table, on ne répond pas, ou on lui lance son verre à la figure. Mais déposer plainte et répondre aux interview, en faire une affaire mondiale! C'est une forme de terrorisme.

Après tout on a le monde qu'on mérite. Si nous sommes capables de jouer aussi vite aux juges, alors notre culture est cuite. Et peu importe que demain nous soyons envahis ou rayés de la carte. Nous n'en valons plus la peine.

Écrit par : hommelibre | 03 mars 2011

Il me semble que le précédent à avoir dit une connerie dans ce genre c'est... David Bowie.Mais cela a à peine fait scandale à l'époque, et aucunement nuit à la carrière de l'artiste.

Écrit par : Zorg | 03 mars 2011

John, le fait n'est pas ce que les victimes auraient dû faire, mais ce que Galliano a fait ou dit.

La liberté de boire un pot ou de manger sans être importuné par un fêlé, mais moi je lui casse sa gueule, quitte à payer. Ou mieux encore je l'attends dans un coin toute la nuit s'il le faut....

Il me semble qu'il faut séparer l'être humain Galliano, créateur génie de la mode. C'est un peu comme un bon père de famille qui un jour tue ces enfants, le coup de folie est soit non condamnable car il est reconnu fou, de ce fait, c'est du domaine psychiatrique pour le restant de ses jours, soit c'est un geste qui ne relève pas de la folie et là il est condamné.

Les victimes et les gens concernés qui ont tant souffert, n'ont pas à supporter des propos qui font référence à l'histoire contre un peuple, et son identité.

Écrit par : Pierre NOËL | 03 mars 2011

"C'est un peu comme un bon père de famille qui un jour tue ces enfants, le coup de folie est soit non condamnable car il est reconnu fou, ..."

Tu délires? Tu projettes tes phantasmes sur quelqu'un d'autre?

"Les victimes et les gens concernés qui ont tant souffert, n'ont pas à supporter des propos qui font référence à l'histoire contre un peuple ..."

Galliano, a-t-il parlé directement à une victime, ou publiquement à tous les victimes? A-t-il parlé de l'holocaust?

Depuis quand peut une communication privée faire l’objet d'une plainte pénale? Depuis quand est-il permis de divulguer le contenu de communications privées? Ah, je sais: Wikileaks l'a fait ....

Écrit par : benpal | 03 mars 2011

Benpal, en effet. En fait la divulgation publique d'une communication privée tombe elle sous le coup pénal. Et l'étalage de l'image aussi, même s'il est connu. Car là il n'était pas en travail.

Donc on a un délinquant de plus: celui qui prend la vidéo sans l'accord, et qui la vend sans l'accord.

Il faudra qu'il paie. Sinon, c'est tout simplement la fin de la vie privée.

Et cela quel que soient les propos de John Galliano.

Écrit par : hommelibre | 03 mars 2011

Regardé rapidement la question du droit à l'image en France:

« toute personne a, sur son image et sur l’utilisation qui en est faite, un droit exclusif et peut s’opposer à sa diffusion sans son autorisation ».

Une des exceptions: "- un sujet d’actualité : Le droit à l’image ne peut pas faire échec à la diffusion d’une photographie rendue nécessaire pour les besoins de l’information. "

La vidéo est-elle de nature à éclairer sur l'affaire initiale? Non, elle ne concerne pas l'incident dénoncé et contesté. Elle tend par contre à démontrer que s'il a dit une fois cela, il l'a forcément redit la semaine dernière! Et là on n'est plus dans un Etat de droit. Tout simplement.

D'ailleurs qui a rendu public l'incident? Tiens, on ne le sait pas. Qui y avait intérêt? Mystère...

Écrit par : hommelibre | 03 mars 2011

Le pettzouille j'ai pas gardé les cochons avec toi...Et sois sûr que je n'ai pas de fantasme espèce de couille molle!

Écrit par : Pierre NOËL | 03 mars 2011

Pierre NOËL: Tu t'exposes au risque d'être poursuivi pour propos calomnieux publics.
Heureusement qu'on n'a pas gardé des cochons ensemble. Pour clarifier, ce ne sont pas les cochons qui m'auraient dérangé ....

Écrit par : benpal | 03 mars 2011

Je réitère et tu es un pauvre con! Fin de la discussion avec le pettzouille.

Écrit par : Pierre NOËL | 03 mars 2011

A qui exactement la maison Dior compte elle faire croire qu'elle n'était pas au courant des débordements et des addictions de John Galliano ?????
Je n'excuse pas ses propos ( bourré comme un coing, en plein délire dans la plus pure provocation punk bien anglaise qui ne mérite q'un rigolard "t'es complètement con toi ce soir") mais je trouve cette curée intolérable.
L'exploitation financière de cette vidéo gardée savamment au chaud me dégoute.....Quelle attitude opportuniste pour des personnes se revendiquant "détentrices de la morale".. je vais même aller plus loin et me payer le luxe d'apparenter ça à de la dénonciation. Tiens, ça me rapelle quelque chose......

Écrit par : Patricia | 04 mars 2011

"Pour ma part je ne peux confondre les propos d'un mec saoul, qui plus est mal dans sa peau comme on le sait (2 amis suicidés, un milieu où on vous démolit pour un rien)"

Et cela en fait un antisémite?!!! La plainte émane du couple à qui il a proféré des insultes antisémites. Cela a fini par des claques et une plainte! Hommelibre. La vidéo a circulé pour le confondre à son antisémitisme. De plus, "la voix qui rit" n'était pas un rire joyeux ni de bon coeur.

"Galliano, a-t-il parlé directement à une victime, ou publiquement à tous les victimes? A-t-il parlé de l'holocaust?

Depuis quand peut une communication privée faire l’objet d'une plainte pénale? "

Voilà un qui qui a raté l'occasion de se taire!

Une "communication" (mais qui est benpal?) ne peut être privée du moment que les propos - innommables - ont été tenus dans un lieu PUBLIC par un récidiviste.

Mais oui Patricia! Cette vidéo est apparu pour démontrer qu'il n'en était pas à sa première tentative car il a nié avoir tenu des propos antisémites au couple qui dînait tranquillement.

Tout de même incroyable qu'on s'essaie à lui trouver des circonstances atténuantes!

Écrit par : Patoucha | 04 mars 2011

Si la société se met à avoir si peur des délires d'un alcoolique, c'est qu'elle est malade.

Écrit par : Patricia | 04 mars 2011

@ Patricia: la démesure de cette affaire montre bien la fragilisation psychologique de nos sociétés. Je suis d'accord: il y a là une sorte de maladie.

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2011

Encore une fois c'est un homme pulique et médiatique travaillant pour un grand couturier. L'écho n'a pas le même impact.

D'autre par, il a fait l'apologie du nazisme et tenu des propos plus qu'antisémites, en référence à l'histoire douloureuse d'un peuple marqué pour toujours.

Ce n'est pas de la peur, c'est une réaction très hostile car il n'est pas le seul à vomir, il y en a plein les blogs et ailleurs.Un mouvement antisémite fait rage actuellement avec boycott des produits Israëliens, ce qui est interdit par la loi sur le commerce international.(les produits sont pourtant excellents pour le prix!)

Il faut donc comprendre les réctions très vives. C'est comme toucher aux libertés il faut être vigilent, et avoir de la réactivité. Ceci dit, ma liberté s'arrête lorsqu'elle empiète celle des autres....
Chrétien malgré moi, les mêmes insultes me choquent et me révoltent, c'est dire!

C'est mon dernier post sur ce sujet.

Écrit par : Pierre NOËL | 04 mars 2011

"Si la société se met à avoir si peur des délires d'un alcoolique, c'est qu'elle est malade."

Patricia, parce que pour vous l'alcoolisme est le corollaire de l'antisémitisme?


Je rejoins Pierre NOËL dans son commentaire, et ce sera également là ma dernière intervention sur ce billet.

Écrit par : Patoucha | 04 mars 2011

Une vidéo très parlante sur la race arienne et les juifs
http://www.dailymotion.com/video/xhd4c6_francoise-dior-un-modele-pour-galliano-doc-ina-1963_news#from=embed

Écrit par : vérité | 04 mars 2011

@Patoucha

Je dis qu'on exagère trop les propos débiles d'un homme complètement ivre qu'on livre à la vindicte populaire.
Le tout avec une bonne dose de mauvaise foi : qui plaide la cause de ce "batard asiatique" que Galliano voulait semble t'il "tuer"??????
Personne ici en tout cas,ça n'a pas l'air de déranger grand monde.
Vous êtes bien sélectifs pour des redresseurs de torts.
A moins qu'un asiatique vale moins qu'un juif. Il doit y avoir une hiérarchie.

Écrit par : Patricia | 04 mars 2011

Patricia, moi-même je l'avais oublié, l'asiatique. Vous faites mouche.

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2011

@ Pierre NOËL:

« Un mouvement antisémite fait rage actuellement avec boycott des produits Israëliens, ce qui est interdit par la loi sur le commerce international. »


Quelle malhonnêteté intellectuelle! En quoi le fait de boycotter des produits d'un pays, engloberait ipso facto une quelconque discrimination raciale?!? Si machin ou machine décide de boycotter les produits iraniens, libyens, birmans, etc..., est-il/elle également de fait un(e) raciste??

J'espère qu'il est encore permis de critiquer la politique d'un gouvernement, d'un état sans être taxé de raciste... n'en déplaise à la police de la pensée, qui dans le cas précis, ressemble trait pour trait aux ayatollahs anti-blasphèmes!

Les appels au boycott de la maison Dior seraient donc de la discrimination raciale anti-néonazis (sic!)... Et Natalie Portman une horrible raciste?!? On marche sur la tête!



=:oB

Écrit par : L'avis de Brian | 08 mars 2011

@ L'avis de Brian

Si vous ne savez pas à quoi servent les points dans un commentaire, retournez à l'école.

Ou bien vendez des PULLS car vous savez tricoter. Votre commentaire n'a rien à voire avec le mien.

Écrit par : Pierre NOËL | 08 mars 2011

Les commentaires sont fermés.