Ampoules fluo-compactes: danger!

La mise en garde de ce 22 février est officielle et faite par un organisme d’Etat. Les ampoules fluo-compactes, ces lampes à basse consommation qui remplacent nos anciennes ampoules à filament, sont dangereuses. Elles contiennent du mercure et émettent des radiations pouvant être nuisibles à la santé. Des précautions doivent être prises.

ampoules-fluocompactes.jpgQu'est-ce que la CSC?

C’est la Commission de Sécurité des Consommateurs (CSC) qui lance le cri d’alerte. Examinons d’abord quelle est cette Commission. Selon le Répertoire législatif français:

«Elle comprend en outre des personnes appartenant aux organisations professionnelles, aux associations nationales de consommateurs et des experts. Ces personnes et experts sont désignés par le ministre chargé de la consommation après avis des ministres intéressés et sont choisis en raison de leurs compétences en matière de prévention des risques.»

Elle est composée de personnes disposant d’une expertise professionnelle dans des domaines comme la santé, le bâtiment, l’énergie, la recherche, ainsi que de hauts fonctionnaires. Elle est indépendante et se saisit elle-même ou est saisie par des particuliers. Elle étudie la dangerosité de produits et peut accéder à toute documentation disponible.

Ampoules fluo-compactes

En ce qui concerne les ampoules cette suspicion n’est pas nouvelle. Elle vient cette fois d’un organisme d’Etat, ce qui lui confère une force particulière. L’alerte lancée par la CSC demande encore d’autres investigations scientifiques pour vérification. Toutefois leur nocivité fait maintenant ouvertement débat. Que dit la Commission?

ampoule led.jpg
«La Commission de la sécurité des consommateurs (...) a procédé à des recherches sur les niveaux d’émission d’ondes électromagnétiques autorisés et sur les teneurs acceptables de mercure dans l’air. Plusieurs tests ont également été réalisés par un laboratoire spécialisé et indépendant afin de mesurer les concentrations de mercure dans l’air d’une pièce suite au bris d’une lampe fluocompacte.»


La CSC constate en particulier que la réglementation ne définit pas la teneur en mercure dans l’air considérée comme dangereuse pour le public. Le plus important pour le consommateur est ici:


«En cas de bris, les occupants du logement sont invités à ventiler longuement la pièce et à la quitter. Ensuite, les débris doivent être ramassés soigneusement, par exemple à l’aide de gants et de papier absorbant, et placés dans des sacs en plastique en évitant que les débris de verre ne les percent. L’utilisation de l’aspirateur, qui contribue à mettre en suspension dans l’air des particules de mercure, est proscrite.

Par ailleurs, le consommateur est invité à participer au recyclage des lampes fluocompactes usagées en les déposant dans un des points de collecte prévus à cet effet dans de nombreux magasins ou en déchetterie.

Enfin, la CSC recommande, selon le rapport de l’ADEME rendu public en juin 2010, de se tenir à une distance minimale de 30 cm d’une lampe fluocompacte en cas d’exposition prolongée, par exemple lors d’une lecture à la lumière d’une liseuse.»


Il ne s’agit pas ici de condamner ces ampoules. Ce qui va dans le sens d’une diminution de la consommation d’énergie doit être développé et se substituer aux anciennes technologies. Mais tout n’est pas sans risques, et l’humain apprend de ses expériences. Il fait, voit le résultat et si besoin corrige.

mercure.jpgRecyclage indispensable

Des nouvelles ampoules vont venir sur le marché, en particulier les LED (diodes électroluminescentes). Actuellement la technologie ne permet pas encore le remplacement de toutes les ampoules, qu’elles soient à filament ou fluo-compactes, et le spectre d’émission en lumière bleue est suspecté d’être lui aussi nuisible.

En attendant une évolution technologiques les lampes fluo-compactes sont devenue la référence et continueront à l’être pour des années. Même si elles n’éclairent pas comme les anciennes ampoules et modifient la perception des couleurs. Mais il faut être très prudent dans leur utilisation, en particulier en cas de bris d’une ampoule, comme recommandé plus haut. Leur recyclage, donc la récolte des ampoules usagées, est absolument indispensable pour ne pas relâcher du mercure dans l’air.

Pour information, les risques de l’exposition au mercure dépendent de l’intensité et de la durée de cette exposition: troubles pulmonaires, cutanés, dégénérescence nerveuse, entre autres.

Catégories : Science 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Slt a tous. Tout d'abord je vous remercie pour vos recherches et vos informations.
    Ensuite j’aimerais que vous renseignez réellement le public sur les risques encourus avec l'utilisation de ces lampes, faire en sorte que vos informations soient plus accessibles pour la grande majorité du public etant donné que internet n'est pas d’accessible par tout le monde surtout dans nos pays et le mal est que ces lampes se sont forgées une grande réputation ici en Afrique particulièrement au Sénégal parce que soit disant basse consommation, ils sont promus par la société d'électricité(Senelec)qui le distribue a tous les foyers(mais pas gratuitement)pour lutter contre les délestages et réduire la facture d'électricité. Ils sont préférés a leurs homologues a incandescence car chacun pense a sa facture d’électricité même si ce produit est devenue rare en ces temps.
    Merci

  • Hommelibre merci à vous ,en effet le mercure jugé trop dangereux pour les thermomètres on le retrouve ensuite dans des ampoules montrées du doigt maintenant,tout comme le fameux Mont D'Or recommandé à nouveau avec ses bactéries,sans oublier et j'en profite aussi pour dénoncer le changage commercial de Monsanto ,au sujet des cotons Indiens et dénoncé par lui-même car rempli d'insecticides,de qui se moque les grandes surfaces,sans doute pour faire couler l'économie de marché Suisse en premier et européens ensuite,quelle honte et si nos politiciens pouvaient se pencher sur ce qui est vendu aux consommateurs sans oublier les images d'un matelas vendu qui gonfflé relié à une prise électrique,fait exploser l'appartement en entier,mais ou les gens ont-ils la tête,trop pressés et croyant encore tout ce qui est vanté dans les médias,nous avons été nombreux à taper sur la table pour interdire la vente de ces ampoules soi-disant économiques, ,car écrire on le sait ne sert à rien
    bien à vous et bonne journée

  • informations à diffuser davantage dans la mesure où notre gouvernement exige l'utilisation de ces ampoules

  • @ Papa Bécaye Traoré:

    Merci pour votre commentaire. Je vais voir comment diffuser cette info vers le Sénéral, par des forums.

    N'hésitez pas vous-même à copier et coller l'info où vous le pouvez, ou à donner le lien vers l'URL de la page. Chacun peut aussi l'envoyer à ses connaissances par e-mail, en demandant à chacun de l'envoyer plus loin.

    Bonne journée dans votre beau pays!

  • @Hommelibre,je me permets de vous donner le nom du site ou Monsanto lui-même dévoile ses *encanailleries*très intéressant!
    /les mots ont un sens/

  • Je trouve important d'aborder les sujets de la vie courante du point de vue ecologique et quand j'use de ce mot c'est hors toute récupération et partis politique, le mercure est un danger et il est bon de le faire savoir...

Les commentaires sont fermés.