Après Tati et Céline, détruisons les pyramides!

«Nous respirons trop vite pour pouvoir saisir les choses ou en dénoncer la fragilité. Notre halètement les postule et les déforme, les crée et les défigure, et nous y enchaîne».

Cette phrase d’Emil Cioran tranche avec sa période d’admiration de Hitler. Comme beaucoup d’autres à cette époque trouble il a été tenté par un régime fort capable de reconstruire un semblant d’avenir. Il a fait son autocritique par la suite.

celine1.jpgCéline l’antisémite

Pourquoi citer Cioran, philosophe du «no future»? Parce que Frédéric Mitterrand vient de condamner l’écrivain Céline à cause de son antisémitisme. Certes Cioran n’a jamais écrit les monstruosités antisémites ni eu l’engagement politique de Céline. Pour ceux qui ne connaissent pas ce dernier voici un extrait repris de Wikipedia: «Les juifs, racialement, sont des monstres, des hybrides, des loupés tiraillés qui doivent disparaître. […] Dans l'élevage humain, ce ne sont, tout bluff à part, que bâtards gangréneux, ravageurs, pourrisseurs. Le juif n'a jamais été persécuté par les aryens. Il s'est persécuté lui-même. Il est le damné des tiraillements de sa viande d'hybride.» (L'École des cadavres, Paris, Denoël, 1938, p. 108).

Il a encore écrit après la guerre des textes particulièrement virulents, revendiquant haut et fort un antisémitisme idéologique très poussé dans l’ordurerie de la pensée. On peine même à comprendre une telle nullité intellectuelle et cette pure méchanceté chez lui. Pourtant l’écrivain des débuts a écrit sur l’absurdité de la condition humaine et de la guerre.

Ses romans ont une force exceptionnelle. Je me souviens avoir lu le Voyage au bout de la nuit à 16 ans. J’en ai été ébranlé, déstabilisé, pendant des semaines. Je ne pourrais pas rejeter Céline, son écriture, son talent, uniquement parce qu’il a été aussi ouvertement, aussi violemment raciste. Même si ce racisme me fiche la haine.

Celine3 - 1932 - voyage au bout de la nuit.jpg
La victoire posthume du stalinisme

Je comprends la difficulté qu’il y a à faire la part des choses. C’est le même problème avec le poète Brasillach, ou avec Aragon qui défendait le régime stalinien. Doit-on refuser à Aragon l’honneur dû à l’écrivain pour avoir soutenu une dictature et une idéologie totalitaire.

Ce que je vois, et qui m’inspire le titre de ce billet, c’est le grignotage progressif de la libre pensée. On a effacé la pipe de Jacques Tati sur des affiches récentes, afin de le rendre conforme à la doxa actuelle. On réécrit l’histoire passée pour la faire correspondre à la volonté du présent. C’est la victoire posthume du stalinisme.

Que l’Europe ait été le théâtre d’un antisémitisme déchaîné et dramatique, d’une violence exceptionnelle, et que cet antisémitisme ait largement gagné les sociétés de cette époque, c’est une réalité que nous ne devrons jamais oublier. Fascisme, stalinisme: les deux idéologies avaient une vision pour l’humanité - pas la même. L’une voulait libérer la société d’une race décrite comme exploitante. L’autre voulait libérer la société d’une classe décrite comme exploitante. Les deux idéologies ont eu leurs intellectuels pour les défendre. Les deux ont laissé une Europe délabrée. Mais nous devons faire la part des choses entre Céline l’écrivain et Céline le fasciste, entre Aragon le poète et Aragon le communiste.

Nous devons admettre la complexité de l’humain sans quoi de nouvelles terreurs nous attendent. On nous prépare à ne jamais accepter la part d’ombre qui est en nous. Refuser d'honorer la part de l'écrivain du Voyage c'est refuser aussi de mettre en pleine lumière sa part d'ombre. Refuser celle de Céline, d’Aragon ou d’autres, c’est refuser la nôtre. C’est s’angéliser à bon prix.


pyramides-gizeh.jpgTout détruire

Dans cette logique de réécrire le passé ou de l’évaluer à l’aune du présent, quelle sera la prochaine tendance?

Elle sera de plus en plus tirée vers l’absurde. Tout ce qui a été fait et dont nous ne voulons plus aujourd’hui devra être effacé, oublié, ôté de la carte géographique de la conscience et si possible de la mémoire. La nouvelle Terreur se met lentement en place. Ils ont compris qu’en procédant lentement l’obéissance s’incrusterait plus profondément. Ils vont réécrire le passé et nous enlever la mémoire. Ainsi le charbon et le mazout polluent: il faut détruire tous les chauffages centraux qui ont répandu leur chaleur, et tous les livres qui en parlent. La culture intensive détruit les sols: il faut éliminer autant d’humains qu’elle a permis d’en faire vivre.

Les pyramides sont un gaspillage incroyable: utiliser autant de place pour seulement deux personnes n’est plus admissible! De plus elles sont le modèle de la société inégalitaire: détruisons les pyramides!


Ou alors, si cette logique de la censure, de la réécriture de l’Histoire et de la pensée unique vous paraît aussi liberticide qu’à moi, procédons autrement. Rendons hommage aux grands écrivains, publiquement, Céline y compris. Mais rappelons en même temps à la télévision, devant le pays entier, quelle fut sa part d’ombre et sa monstruosité. Là est le vrai devoir de mémoire: ne pas l'ignorer. Il serait tellement plus fort, tellement plus pédagogique, de mettre les deux parts côte à côte en même temps.

L’oubli proposé par Frédéric Mitterrand est un pas de plus vers la prochaine intolérance, la prochaine Terreur. Ne pas prendre en compte la complexité et les contradictions de l’humain c’est ouvrir la porte aux idéologies absolues ou à leur masquage. C’est lancer la population dans leurs bras. La tactique? Escamoter les problèmes, faire consommer sans penser, faire penser que tout a toujours été comme maintenant.


Je termine avec cette autre citation de Cioran:

«Tout absolu - personnel ou abstrait - est une façon d'escamoter les problèmes.»

Catégories : Art et culture 23 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • J'ai trouvé ce commentaire utile concernant Céline:


    "Je recopie, dans la biographie d'Yves Buin:


    "Mais ses comportements ont emmuré, comme par anticipation, Céline dans l'opinion. Doit-on cependant ignorer que son voisin du quatrième étage, rue Girardon, Champfleury, et sa compagne Suzanne Mabille, une héroïne du livre de Roger Vailland, "Drôle de jeu" (1946), ont témoigné que Céline savait qu'au-dessous de chez lui, des résistants allaient et venaient, qu'on y accueillait et cachait des parachutises, des réfractaires au STO, qu'il soigna même un de ceux-là gravement torturé par la Gestapo et dit en substance à Chamfleury : "Vous n'avez rien à craindre de moi." Et il tint parole. Le commissaire de police de Bezons, Vanni, gaulliste et anticommunsite, dont le commissariat servait d'hébergement clandestin de juifs et de résitants pourchassés, a indiqué que Céline ne lui avait jamais refusé les certificats médicaux de complaisance, sachant, là encore, à qui ils étaient destinés. Emile Brami a révélé qu'un juif polonais, Oscar Rosembly, venait régilièrement consulter Céline et que Gen Paul le cacha de 1943 à la Libération."


    Cela n'enlève certes rien à l'abjection raciale qui habitait Céline et à la responsabilité morale de ses écrits, encore faut-il tout de même voir aussi le peu de lumière qu'il y a dans son gouffre.

    Quant à Frédéric Mitterrand, ses propres turpitudes avouées, et qu'elles ne fassent obstacle à sa carrière officielle, auraient dû l'inciter à ne pas revêtir comme ça la toge du censeur...

    Mais de toute manière, les distinctions, Céline il n'en voulait qu'une, la Pléiade, c'est fait et gagné ! Alors que la République commémore qui elle veut, le Diable en rigole !

    23/01/2011 19:17Par xavier bonaventure "

    http://www.mediapart.fr/club/blog/shadokskaia/210111/louis-ferdinand-celine-chasse-au-mechant

  • Il y a mille fois plus d'incitations a la haine raciale, a la violence, a la dépravation (inceste et pédophile, a l'esclavage dans chacun des trois livres dit sacrés (coran, bible et torah). Avant de censurer Celine commençons par ceux-la.
    Le Voyage au bout de la Nuit n'a jamais provoque la mort de qui que ce soit contrairement au précèdent.... et il est bien mieux écrit.

  • Avec l'affire de l'éviction de Céline de la célébration des princes de la littérature française, on a honte d'être français, citoyen de ce beau pays de liberté où celle de penser et d'écrire sans censure fait sa réputaion mondiale et un des atouts positifs et des espoirs de l'humanité actuelle.
    Si on interdit que Céline figure dans la célébration des gloires littéraires parce qu'il a parfois craché sur les juifs - de façon trop exagéré pour qu'elle ne soit pas aussi un procédé littéraire - , alors que tout le monde reconnaît la haute valeur - certains disent le génie - de ses écrits , alors interdisons Voltaire, lui qui parlait et écrivait sur la religion chrétienne de façon ignoble : "écrasons l'infâme", ouvrant ainsi la porte aux horreurs sanglantes de la Terreur à qui la shoa n'a rien a envier. Merci de nous donner la parole. Bertrand Bourel

  • Toutes les religions sont en fait des positions philosophiques et a ce titre devraient être critiquables et/ou opposables au même titre que toute autre doctrine philosophique. Il est clair que toutes les autorités religieuses ne souffrent aucune critique et de ce fait on inventé la notion de "sacré" qui amène toute critique a être appelée "blasphème, injure" et donc punie.
    Les religions n'étant pas une race on a parfaitement le droit de les critiquer et les trouver nocive. Bien entendu il fait bien garder a l'esprit la nature de la cible : la position philosophique et non la personne. ce qui fait qu'il est légitime de combattre avec les mots mais totalement proscrit d'utiliser les armes ou la violence. Celine est allé très loin dans la critique verbale mais a toujours respecté l'individu (voir plus haut) . Par ailleurs il était aussi médecin des pauvres surtout et la guerre il sait ce que c'est. Pour moi le "Voyage" est un immense hymne au pacifisme et a la défense du humble. et si les doctrines religieuses et politiques sont égratignées voir plus, et bien tant mieux.
    Il faut pas avoir peur des mot, mais du silence.

  • A une époque ou il est insignifiant de dire NTM , Nique ta mère, Il serait salutaire de dire NTP, Nique ton prophète ...ou NTR ou NTC

  • Il me semble que j'ai lû à quelque part, la bible je crois, que les juifs, peuple élu, seraient maudits jusqu'à la fin des temps...
    Alors...détruire la bible ?...sauf que la bible a prédit cela...c'est à dire qu'à un moment donné de son histoire, les gens se détourneraient d'elle (la bible)et de son dieu... qu'elle allait être détruite, sinon délaissée...

    L'avenir va se compliquer...car il n'existe pas de solution. Il est dit dans ce même bouquin que Dieu ne permettra pas l'extinction du "foyer ardent"...même s'Il nous laissera patauger quelques temps encore dans ce lac illusoire nommé "Liberté" ou encore "Laïcité"...

  • @ absolom:

    Et donc, que préconisez-vous???

    Abandonner la démocratie et embrasser à nouveau une forme de patriarco-théocratie vantée dans les livres "sacrés"??

    Très peu pour moi...!


    Quant aux prétendues prédictions de la bible, c'est vrai qu'en affirmant tout et son contraire, comme l'ont fait les auteurs de la bible, il y a, statistiquement parlant, une forte probabilité de "deviner" juste, à quelques rares reprises...


    D'autre part, je suis sidéré de constater votre (?) aversion pour les notions de Liberté ou de Laïcité... Vous ai-je bien lu??

    Cela indique-t-il que vous allez fuir nos cloaques démocratiques (occidentaux) et vous installer sous le soleil "bienfaiteur" d'une théocratie, genre République Islamique d'Iran? Peut-être au Vatican? Ou dans le quartier haredim (ultra-orthodoxe) d'une quelconque localité d'Israël?


    Décidément, les voies de Mme Soleil sont impénétrables...



    =:oB

  • Fichtre..!!!

    Y aurait-il multiplication des "hommelibre" (2,3,etc...)?!?

    Vous avez aimé "Rambo1"? Vous allez adorer "Hommelibre2"...!! Il revient, il n'est pas content et il va distribuer les pains!!! Beuarghhhh..! Adrieeêêeen..! ;o)

    Tant que ce sont des pains complets...


    =:oB

  • Oui Brian, j'ai trouvé cela bien amusant. Aurais-je fait des bébés à l'insu de mon plein gré? J'ai téléphoné à Maigret pour qu'il enquête, mais il paraît qu'il n'est plus très vivant. Je reste donc dans l'ignorance du visage et de l'identité de mes alter ego - ou mes enfants...

    :-))

  • « Aurais-je fait des bébés à l'insu de mon plein gré? »


    C'est marrant, ça me dit vaguement quelque chose, cette histoire de procréation par le saint-esprit....

    Marie... Est-ce vous que je sens là..?!? Ôtez vos mains de mon pantalon...! ;o)


    Bonne nuit!



    =:oB

  • Bonjour Brian

    J'avoue que parfois je m'y prends mal pour dire les choses...la question était simplement:
    La bible n'est-elle pas antisémite aussi, telle le bouquin de mme Céline ? Elle (la bible) condamne le peuple juif, irrémediablement, jusqu'à la fin des temps.

    Ce qui me soulève une autre question...la bible est-elle un livre fiable ?
    Admettez qu'il est tout de même étrange qu'un bouquin affirme avec force la "fin des temps" tel que connu par l'humain. Avez-vous remarqué que depuis la mort de Jésus, le peuple juif n'a plus connu de répit ? déjà qu'avant... Avez aussi remarqué que le peuple juif, peuple "élu", se trouve presque toujours au centre de l'actualité, sinon du monde ?

    Il est tant d'exemples que je ne voudrais abuser...mais ne trouvez-vous pas bizarre que quelqu'un, n'importe qui (nous n'y étions pas, donc comment vraiment savoir ?), aie pû écrire de manière affirmative qu'à la fin des temps, le clair de l'humanité se détournerait de Dieu et de son livre...au profit du "Mal"...

    Ce qui me permet de vous répondre que dans l'immédiat, je ne préconise rien, au vu de l'absurdité de la situation.
    Je suis par contre pour une dictature douce, effectuée par un être sensé. En d'autres termes, si mon âme trouve Exemple en cet être, je me soumets de suite. De fait je me soumets à tout ce que je trouve "juste". Une forme de bonheur à mes yeux, positive.

    Liberté est un mot redoutable. Il signifie la folie. La bible nous a laissé ce joli dessin: Un homme, une femme, un arbre, une pomme, un serpent.

    "Oyez oyez braves gens...êtes-vous réellement et absolument certain de n'en vouloir savoir un peu plus ?"

    Aujourd'hui, que savons-nous réellement ? www va permettre à l'ensemble de la planète de comprendre cela...que savons-nous ? Tellement rien que je pense que nous ne trouverons pas la solution. Et ça, le bouquin le dit aussi.

    J'ai donc peur du mot liberté et du mot laïcité. Dieu ne me fait pas peur, je ne le redoute pas et l'ai demandé maintes fois. Cela dit, je ne pratique rien qu'une sévère discipline envers moi et j'essaye d'ennuyer un minimum, autrui. Je donne ce que je peux donner et aide ce que je peux aider. Pour le reste, appliquer gestes et rites d'avant Fée électricité devient difficile, je sais que je participe à la destruction aussi...et dois bien admettre que sans le serpent...nous ne serions pas à discuter.

    Pour clore, je ne saurai répondre à votre dernier paragraphe, n'ayant jamais eu de problèmes à l'étranger. Il faut vous dire que lorsque je vais chez autrui, je me soumets à son modus vivendi, quel qu'il soit. Je me suis aperçu qu'avec du respect et de la politesse, l'on pouvait discuter de presque n'importe quoi avec presque n'importe qui.

    Excusez ma tartine, mais je me posais juste cette question...la bible est-elle antisémite ? Y a t'il une bisbille sévère entre Dieu et son Peuple Elu ?

  • Absalom, il me semblait bien qu'il y avait eu un malentendu entre Brian et vous. Votre commentaire ne s'adresse pas à moi mais, si vous le permettez, j'aimerais m'y insérer un peu. Si cela ne vous vas pas, j'effacerai.

    Sur la question des temps où les humains se détourneraient du livre, pour moi ce n'est pas forcément une prophétie. C'est peut-être une manière de vouloir garder le contrôle sur les gens. D'ailleurs, combien de fois ne se sont-ils pas détournés depuis plus de 2'000 ans?! Notre époque n'est pas forcément pire.

    Et puis se détourner des croyances n'est peut-être pas la fin du monde. Si l'on proposait un dieu plus métaphysique, ce serait tellement plus simple. Mais non: on propose un dieu en train de s'occuper du moindre détail de notre vie. Comme s'il avait à se soucier des jurons que l'on dit en secret ou du désir qu'une femme nous inspire. Qu'est-ce que ce dieu centré sur nos comportement? N'a-t-il vraiment pas mieux à faire avec tout ce qui vit sur Terre, et avec tout l'univers?

    J'ai en moi l'écho du dieu de mon enfance. Mais je ne peux y retourner comme à l'époque. Bref, ce concept de dieu est compliqué.

    Sur l'antisémitisme de la bible, cela pose question. Mais comme je déteste le système de punition-récompense instauré dans les relations entre le supposé dieu et les humains, je me dis que tout cela n'est que fantasmagorie. Mais s'être attribué la place de peuple élu au travers d'un dieu et d'une religion, cela fait des jaloux. Par instinct on rejette celui qui monte et on protège le petit. Vieux mécanisme universel. Donc on rejette le peuple juif à cause de son "élection". En plus les chrétiens sont en compétition sur ce point: le salut du christ est supposé sauver tout le monde, pas seulement les élus.

    ...

    Je crois qu'il y a encore matière à quelques années-lumière de débat sur ce sujet!

  • Bonjour hommelibre...

    Effacer ? Jamais ! s'il vous plaît...

    J'allais vous raconter de l'autre côté, niveau 31 & suites, que ma compagne a failli mourir de rire en lisant votre billet hahaha. Excellent !

    Pour le reste, c'est bien volontiers que j'entrerais en matière avec vous, si vous me permettez le temps de réflexion. Parfois je fonce tel l'abruti et paf...encore l'erreur, comme quoi, même avec le temps...

    Je peux toutefois vous dire ceci: jamais il n'a existé sur terre un aussi grand
    potentiel de destruction, sans parler des stocks nucléaires us qui à eux seuls pourraient quasi fissurer la planète, non je parle de nous, humains...

    C'est comme même nouveau ça, non ? Comme lorsqu'on a appris la rondeur de la terre...? Nous n'avons jamais été autant...je suis certain que vous connaissez l'exponentionelle et ses fâcheuses habitudes...

    La Terre se couvrira d'airain dit encore ce bouquin...avez-remarqué la multiplication inouïe de métal en tout genre ? Ne serait-ce que pour www...

    Je pense que 2000 ans ne sont que poussière ridicule à l'oeil de Dieu et que tout cela s'est fait lentement mais sûrement...à notre niveau.

    Je pense aussi et pour ces raisons que nous allons être confronté, l'ensemble de la planète, à quelques petits soucis comme aiment à dire les français...vous remarquerez que certains politiciens essayent quand même de nous faire passer le message...

    Concernant Dieu, j'y reviendrai s'il vous plaît, car je vous donne raison, Il est mal enseigné. Bien des fois je me dis que si Son Honneur se montrait un peu plus souvent, cela simplifierait bien des choses question remise en place, mais d'un autre côté, plonger ses petits dans la stupéfaction quasi totale leurs enlèverait toute liberté ou presque...car là est Son dilemme...

    En clair, Il laisse le choix,la liberté, et nous l'utilisons mal, par ignorance. Notre dilemme...

  • "Je crois qu'il y a encore matière à quelques années-lumière de débat sur ce sujet!"

    Voilà voilà mais avec humilité.

    "Mais s'être attribué la place de peuple élu au travers d'un dieu et d'une religion, cela fait des jaloux."

    Juste mais le statut de "peuple élu" est un concept repris et corrompu par les théoriciens nazis qui lui on adjoint la notion de supériorité raciale.

    Les écrits parlent de peuple choisi (celui qui les a reçu) voire de peuple guide (comme un parent bienveillant guiderait son enfant). Le terme guide contient la notion de sacrifice.

    Aujourd'hui, pour justifier de son ignominie, l'antisémite reprends la formule, distordue par ses prédécesseurs nazis, et l'attribue aux juifs.

  • Merci pour ces précisions Giona. Cela change singulièrement l'éclairage en effet. C'est bien de le redire car je pense que bien des gens restent sur une information inexacte quant au terme d'élu.

  • Absolom: "Y a t'il une bisbille sévère entre Dieu et son Peuple Elu ?"

    Les Juifs ne calquent pas leur vie sur la Bible, contrairement à vous qui êtes assujettis au coran. Je crois plutôt, vu ce qui se passe actuellement, que c'est le peuple musulmans qui est maudit par le Coran, qui vous fait croire que vous êtes plus propres, plus saints, donc supérieurs... à nous les "mécréants" Juifs et Chrétiens, qui vous fait croire aussi, et seul lui, que Dieu a maudit les Juifs! La Bible a plus de 3500 ans, le Coran 1600 et encore... qui se traduit par "lève-toi que je m'y mette"!LOL

  • Pour en revenir au billet au risque de faire un doublon, je passe ce commentaire fait à l'attention de Djemâa, sur un autre blog:

    djemâa : "Je n'aime pas la haine de Céline même joliment enrobée !!!"

    Joliment enrobée? Que vous croyez djemâa! Il vous suffit de lire sa biographie sur Wikipédia dont je vais mettre des extraits sur ce collaborationniste, racisto-antijuif qui a la sale gueule de l'emploi:

    "Je me sens très ami d'Hitler, très ami de tous les Allemands, je trouve que ce sont des frères, qu'ils ont bien raison d'être racistes. Ça me ferait énormément de peine si jamais ils étaient battus."

    Dans les "Les Beaux Draps, publié en 1941, son troisième et dernier pamphlet antisémite il exprime clairement sa sympathie pour les nazis:

    «C’est la présence des Allemands qu’est insupportable. Ils sont bien polis, bien convenables. Ils se tiennent comme des boys scouts. Pourtant on peut pas les piffer... Pourquoi je vous demande ? Ils ont humilié personne... Ils ont repoussé l’armée française qui ne demandait qu’à foutre le camp. Ah, si c’était une armée juive alors comment on l’adulerait ! »

    L'amour de sa vie l'a quitté en 1933 après huit années de vie commune. quand, parti à sa recherche en Californie, il apprit qu'elle avait épousé un Juif. Son antisémitisme (né à ce moment? ces trois pamphlets violemment antisémites ont été écrit en 37, 38 et 41) exacerbé lui fait dire:

    "Les Juifs exercent la même fascination sexuelle sur les femmes que les Noirs : “La femme est une traîtresse chienne née. [...] La femme, surtout la Française, raffole des crépus, des Abyssins, ils vous ont des bites surprenantes.”

    "Bagatelles pour un massacre" et "L'École des cadavres" sont fortement marqués par un antisémitisme virulent, au point d'être controversés jusque chez les nazis:

    " si Karl Epting, directeur de l'Institut allemand de Paris décrit Céline comme « un de ces Français qui ont une relation profonde avec les sources de l'esprit européen » (la raison sans doute du succès de ces livres où il y étale un racisme et un antisémitisme radicaux, mais aussi le désir de voir se créer une armée franco-allemande et une apologie de Hitler qui n'aurait aucune visée sur la France), Bernard Payr, qui travaille au service de propagande en France occupée se plaint du fait que Céline « gâcherait » son antisémitisme par des « obscénités » et des « cris d'hystérique »

    Jusqu'à son dernier souffle il a craché son racisme et sa vulgarité dans "Rigodon".

    Sur les Chinois et les noirs:

    — Cette fouterie ! qu'ils viennent ici seulement un an ils baisent tout le monde ! le tour est joué ! plus un blanc ! cette race n'a jamais existé... un “fond de teint” c'est tout ! L'homme vrai de vrai est noir et jaune ! l'homme blanc religion métisseuse ! des religions ! juives catholiques protestantes, le blanc est mort ! il n'existe plus ! qui croire ? »

    « ... mais on a vu pire, bien pire... et on verra je vous assure encore bien plus chouette... les Chinois à Brest, les Blancs en pousse-pousse, pas tirés ! dans les brancards ! ... que toute cette Gaule et toute l'Europe, les yites avec, changent de couleur, qu'ils ont bien fait assez chier le monde ! ... elle et son sang bleu prétentieux, christianémique ! »

    Le salaud a craint pour sa vie après le débarquement des alliées.Il a quitté la France le 14 juin 1944. Il" est amnistié en 1951 grâce à son nouvel avocat Tixier-Vignancour, qui induit le tribunal en erreur sur l'identité de son client" ? Mais où était donc Serge Klarsfeld en 51? Pourquoi n'a-t-il pas été dénoncé pour cette supercherie? Je l'aurais bien vu finir, ces dix années vécues en trop, croupir en prison!


    Au bout du compte c'est quoi son oeuvre? Un seul et unique prix pour "Voyage au bout de la nuit", son premier roman (humaniste) le plus connu, pas encore marqué par son antisémitisme, et "Mort à crédit" qui a essuyé des critiques par ceux qui ont encensé "Voyage...." dont Élie Faure, qui a dit de Céline qu'il "piétine dans la merde, et le tandem Simone de Beauvoir/Jean-Paul Sartre ont bien cerné le personnage qui se radicalisait: "un certain mépris haineux des petites gens qui est une attitude préfasciste". Ce sont les trois pamphlets antisémites qui ont rencontré le plus de succès auprès des antisémites cela va de soi, les milieux d'extrême droite français pro-nazis dans lesquels il évoluait.

    Il a été boycotté par le monde littéraire, condamné pour collaboration en 1950 et, aujourd'hui, des snobs du monde littéraire sont scandalisés que ce salaud soit écarté du programme des Célébrations nationales pour 2011? Et bien, soyez-le Messieurs!
    Ce qui est scandaleux , Messieurs, c'est qu'on ait eu l'idée scabreuse de l'inclure dans ce programme!

  • "Si on interdit que Céline figure dans la célébration des gloires littéraires parce qu'il a "parfois craché sur les juifs" - de façon trop exagéré pour qu'elle ne soit pas aussi un procédé littéraire......."


    Le snobisme a la mémoire courte!

    Des extraits glanés chez "wiki" pour ceux qui vantent son mérite littéraire. J'étale donc le racisme et l'antisémitisme célinien. Il n'y a pas à dire, c'est DE LA GRANDE LITTERATURE...ordurière. DU GRAND CELINE.... :

    "L'École des cadavres (1938) :

    « Les juifs, racialement, sont des monstres, des hybrides, des loupés tiraillés qui doivent disparaître. […] Dans l'élevage humain, ce ne sont, tout bluff à part, que bâtards gangréneux, ravageurs, pourrisseurs. Le juif n'a jamais été persécuté par les aryens. Il s'est persécuté lui-même. Il est le damné des tiraillements de sa viande d'hybride. » (L'École des cadavres, Paris, Denoël, 1938, p. 108).
    Ou encore :

    « Je me sens très ami d'Hitler, très ami de tous les Allemands, je trouve que ce sont des frères, qu'ils ont bien raison d'être racistes. Ça me ferait énormément de peine si jamais ils étaient battus. Je trouve que nos vrais ennemis c'est les Juifs et les francs-maçons. Que la guerre c'est la guerre des Juifs et des francs-maçons, que c'est pas du tout la nôtre. Que c'est un crime qu'on nous oblige à porter les armes contre des personnes de notre race, qui nous demandent rien, que c'est juste pour faire plaisir aux détrousseurs du ghetto. Que c'est la dégringolade au dernier cran de la dégueulasserie"

    "« Je veux les [les Juifs] égorger... [...] Lorsque Hitler a décidé de “purifier” Moabit à Berlin (leur quartier de la Villette), il fit surgir à l'improviste dans les réunions habituelles, dans les bistrots, des équipes de mitrailleuses et par salves, indistinctement, tuer tous les occupants ! [...] Voilà la bonne méthode. » (Lettres à Marie Canavaggia, Du Lérôt éd., 1995).

    « Selon Céline, les Juifs ne se bornent pas à dominer la France sur les plans politiques, économique, social et culturel ; ils constituent en plus une menace sur le plan sexuel, et plus précisément homosexuel. Selon Céline, les Juifs sont des “enculés” qui prennent de force les Aryens par derrière. Se montrer docile avec les Juifs, c'est courir le risque de se faire violer par eux. [...] Ses envolées contre les Juifs expriment beaucoup de craintes et aussi une jalousie de nature sexuelle. D'après lui, les Aryens sont souvent violés par des Juifs dominateurs ; quant aux Aryennes, elles trouvent les Juifs particulièrement attirants. Les Juifs exercent la même fascination sexuelle sur les femmes que les Noirs : “La femme est une traîtresse chienne née. [...] La femme, surtout la Française, raffole des crépus, des Abyssins, ils vous ont des bites surprenantes.” Ainsi, dans l'univers mental de Céline, la misogynie et le racisme se renforcent mutuellement."


    "Après la défaite et l'occupation de la France, Céline rédige un troisième pamphlet : Les Beaux Draps, où il dénonce non seulement les Juifs et les francs-maçons mais aussi la majorité des Français, soupçonnés de métissage. Le pamphlétaire demande également, entre autres considérations, une réduction du temps de travail (à trente-sept heures, pour commencer) et s'en prend assez clairement au maréchal Pétain. Cela déplaît tant au régime de Vichy que, au même titre que Les Décombres de Lucien Rebatet, le livre est mis à l'index (sans pour autant être interdit de publication). L'écrivain adresse ensuite une quarantaine de lettres ouvertes publiées par les organes les plus virulents de la collaboration tout en restant en marge des différents mouvements collaborationnistes créés à la faveur des événements. Dans ces lettres, il se présente comme le pape du racisme et déplore l'insuffisance de la répression contre les Juifs, les francs-maçons, les communistes et les gaullistes. Il écrit en mars 1942 une lettre à Jacques Doriot dans laquelle il déplore le sentiment de communauté des Juifs, qu'il estime responsable de leur « pouvoir exorbitant » : « Le Juif n'est jamais seul en piste ! Un Juif, c'est toute la juiverie. Un Juif seul n'existe pas. Une termite, toute la termitière. Une punaise, toute la maison ».

    Ce qui fait dire à Phillippe Burin:

    Ainsi, selon l'historien Philippe Burrin : « Ses pamphlets de l'avant-guerre articulaient un racisme cohérent. S'il dénonçait en vrac la gauche, la bourgeoisie, l'Église et l'extrême droite, sans oublier sa tête de Turc, le maréchal Pétain, c'est pour la raison qu'ils ignoraient le problème racial et le rôle belliciste des juifs. La solution ? L'alliance avec l'Allemagne nazie, au nom d'une communauté de race conçue sur les lignes ethnoracistes des séparatistes alsaciens, bretons et flamands. »


    "Burrin écrit encore : « Autant qu'antisémite, il est raciste :

    "l'élimination des juifs, désirable, indispensable, n'est pas le tout. Il faut redresser la race française, lui imposer une cure d'abstinence, une mise à l'eau, une rééducation corporelle et physique. […] Vichy étant pire que tout, et en attendant qu'une nouvelle éducation ait eu le temps de faire son œuvre, il faut attirer par le “communisme Labiche” ces veaux de Français qui ne pensent qu'à l'argent. Par exemple, en leur distribuant les biens juifs, seul moyen d'éveiller une conscience raciste qui fait désespérément défaut."

    "Sous l'Occupation, Céline envoie des lettres aux journaux collaborationnistes, certaines y sont publiées, d'autres pas. Il y fait preuve d'un antisémitisme violent. Par exemple, le 4 septembre 1941, le journal collaborateur Notre combat pour la nouvelle France socialiste publie un article intitulé « Céline nous parle des Juifs » : Céline y déclare « Pleurer, c'est le triomphe des Juifs ! Réussit admirablement ! Le monde à nous par les larmes ! 20 millions de martyrs bien entrainés c'est une force ! Les persécutés surgissent, hâves, blêmis, de la nuit des temps, des siècles de torture ".


    A vomir! Mais comme le dit Millière "Je pense que les textes antisémites de Céline devraient être rendus largement disponibles aux fins que le public puisse se rendre compte par lui-même de leur ignominie absolue. Et si on me dit que certains s’en délecteront, je dirai qu’ils s’en délectent déjà (un éditeur d’extrême droite les a réédités), et qu’ils n’ont pas besoin de Céline pour avoir déjà des saletés dans la tête.

    @ Bertrand Bourel : "Voltaire, lui qui parlait et écrivait sur la religion chrétienne de façon ignoble : "écrasons l'infâme", ouvrant ainsi la porte aux horreurs sanglantes de la Terreur à qui la shoa n'a rien a envier."

    C'est là qu'il faudrait avoir honte de faire un tel amalgame!

  • Hello Patoucha...

    Longtemps que l'on ne s'est croisé...

    J'aimerai vous dire ceci...
    Mon père était bâlois, ma mère est autrichienne. C'est vrai, je suis né au Liban en 56 dans un hôpital militaire us, mes parents vivaient en cet endroit pour son charme légendaire...à l'époque. En 1959, la petite famille est rentrée en suisse, la guerre démarrant là-bas.

    Vous me semblez mordre à peu près tout ce qui bouge dans un sens autre que celui du juif...molomolo s'il vous plaît...soyez assurée que je n'ai pas de parti pris, je ne fais en quelque sorte que de poser des questions, peu courantes parfois je l'admets, ou alors j'apporte ma petite touche lorsque j'approuve...ou non. Essayez de ne pas qualifier les gens trop vite, vous seriez fortement étonnée bien souvent...

    J'en profite pour répondre à votre question d'il y a longtemps déjà, et hors sujet ici...

    Je ne pouvais vous offrir de dessin parce que chacun de ces tableaux a été offert à la personne y figurant dessus. Chaque femme représentée existe réellement et a reçu son dessin...voilà.

    L'on dit que le buffle sauvage combat son ombre...alors méfiant(e) je comprends, mais là tout de même...

    ++

  • J'ajoute...

    Il y a longtemps déjà, quelqu'un m'avait mis un petit bouquin dans les mains...il devient difficile à trouver, mais pas impossible je pense...puisque j'en ai retrouvé trace sur le net.

    Ses auteurs sont:

    Hal Lindsey & C. Carlson...
    Lindsey se décrit comme universitaire, juif.

    Le titre de ce livre :

    "L'agonie de notre vieille planète", tirage 4.000.000 exemplaires. Ecrit plus ou moins en 1968 si mes souvenirs...

    Je suis d'un naturel curieux, et c'est tout.

    ++

  • absolom, à votre âge, poser cette question, est pure provocation, d'où ma réaction.

  • Vous trouvez ? moi non...je trouve cette question même fort intéressante...

  • @ Patoucha
    Vous ne vous arreterez donc jamais sur le sujet......on ne peut pas vous lire sans vous imaginer hurler. C'est anxiogène.
    j'ai "découvert" Céline en faisant des recherches sur Semmelweis, sachant qu'il lui avait consacré sa thèse lors de son doctorat de médecine, thèse dont la fin est controversée d'ailleurs. Céline aurait imaginé une version romanesque de la mort de Semmelweis, remise depuis en question.
    Je me suis demandé ce que j'allais faire de Céline et si je pouvais le "découper" : garder voyage au bout de la nuit par exemple et jeter le reste.....Bref, au fil de mes lectures, j'ai comme vous découvert qu'il avait éprouvé une passion dévorante pour Elisabeth Craig qui le quittat, effectivement pour un juif, Ben Tankel.
    Face à mon incompréhension globale d'une telle haine, m'est venu à l'esprit une phrase qu'un professeur de la fac de médecine de Jussieu avait inscrit en introduction d'un polycopié de virologie : "lorsque vous établirez un diagnostic, commencez toujours par le plus simple, le plus probable et le plus fréquent puis procédez par élimination jusqu'au plus rare et au plus compliqué."

    "je suis l'ennemi numéro 1 des juifs", "ils exercent la même fascination sur les femmes que les noirs, la femme est une traitresse chienne".
    Céline a surement tout bonnement projeté l'image de son ennemi et deversé sa haine d'un seul homme sur tout un peuple.

    Il va vraiment falloir que vous songiez à poser votre fardeau, ça vous liberera.

Les commentaires sont fermés.