Satie, samedi matin, et jazz

Après une semaine chargée en événements et débats intenses, une belle journée me rappelle au ciel, aux arbres et au vent léger.

soleil-leverf.jpgNe rien en dire. Laisser la musique parler. Inattendue: la Gymnopédie No 1 d’Eric Satie en version jazz.

 

 

 

 

 

 

Catégories : Art et culture 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je me laisse bercer par Satie le magnifique.
    Merci pour tant de douceur, mon corps en a bien besoin.
    Bonne soirée Homme Libre.

  • MERCI !!! Quelle magie !!!

Les commentaires sont fermés.