Sarah Palin, la prochaine cible?

Le débat est vif aux Etats-Unis, après la tuerie de Tucson où six personnes ont été tuées et une politicienne démocrate gravement blessée à la tête. Débat qui tourne moins sur la détention d’armes à feu que sur Sarah Palin et la nouvelle droite américaine.

palin.jpgCette droite qui se retrouve dans les Tea Party a déjà montré à différentes reprises le peu d’analyse politique dont elle fait preuve. Quand aux capacités intellectuelles visibles et/ou à la culture de ceux et celles qui parlent en son nom, c’est tout simplement un désastre.

Pour ces gens, les représentants démocrates ne sont pas de simples adversaires que l’on contre à coups de grands principes fondamentaux ou d’argumentation: ce sont des cibles, et qui dit cible dit: à abattre.

C’est bien ce qui s’est passé à Tucson. La représentante du Congrès Gabrielle Giffords a été l’une des cibles du tireur.

Or Madame Palin a cru bon depuis quelques temps de faire figurer sur son site une carte des Etats-Unis avec des cibles dans chaque Etat où il y a un adversaire à «abattre». Il de trouve que l’élue blessée figure sur cette liste. Curieux hasard. (Cliquer pour agrandir l’image).
palin4 copie.jpg
La violence de cette carte et des propos habituels de cette droite cow-boy est-elle pour quelque chose dans cette tuerie? C’est la question qui se pose, et c’est ce que certains affirment. Un peu comme si Sarah Palin tenait moralement l’arme qui a tué, comme si elle avait tué par personne interposée. Il y a des paroles qui peuvent faire des dégâts sur des esprits déjà troublés.

Il n’y a guère d’argumentation à opposer à la carte des cibles de Madame Palin. Avec certaines personnes peu enclines à argumenter avec intelligence, il peut être intéressant de les mettre dans la même situation que celle où ils mettent les autres.

Par exemple, que penserait Sarah Palin de devenir à son tour une cible?

Catégories : Politique 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Nous avons ici à Québec une radio dite radio-poubelle qui véhicule ces propos haineux influencés par la droite américaine, des propos homophobes, xémophobes et anti-intellectuels. Elle conspue tout ce qui est progressiste. Elle fait l'éloge du militarisme et du néolibéralisme débridé.
    Cette radio ne s'adresse pas à l'intelligence de ses auditeurs mais à leur tribalisme primaire, à leurs bas instincts et leurs préjugés.
    En ce qui a trait à la culture américaine en général; cette culture en est une de violence et d'obcession pour les armes à feu. Écoutez la chaîne de télévision FOX NEWS et regardez le cinéma américain, vous serez convaincu de mes propos.Les américains du farwest préfèrent que leurs impôts servent à la police et l'armée plutôt qu'à instruire et soigner leur propre peuple.D'ailleurs, les prisons sont pleines à craquer aux USA.C'est encore là, l'obcession de la sécurité! Cette influence commence à déborder sur le Québec. C'est désolant!

  • La question du comportement à adopter vis-à-vis de ceux qui prônent la violence est pour moi une question épineuse. S'il n'y avait pas risque de contamination, je les laisserais se noyer dans leur vomi intellectuel, mais le problème, c'est que leurs propos sont complaisamment relayé par des conglomérats médiatique aux mains d'industriels sans morales, et les appels au meurtre non-poursuivi par la justice comme cela devrait être le cas.

    Que faire ?

  • Cette dame (Sarahpac) a l'âge où tout le monde jouait à Pacman, aux Etats-Unis, il y a 25 ans. Le jeu consistait à faire manger des petites têtes par d'autres petites têtes. N'est-ce pas symptômatique?

  • Hommelibre, c'est encore pire que vous ne le croyez:

    "Un homme armé a surgi devant elle et lui a tiré une balle dans la tête, avant de viser la foule, tuant 6 personnes dont un juge fédéral,ainsi qu'un enfant de 9 ans.

    Un "mémo" du département de la sécurité intérieure américaine précisait dimanche soir que la religion de la députée "n'était pas étrangère" aux mobiles du tueur" arrêté, Jared Lee Loughner.

    L'acte d'accusation rédigé contre lui mentionne son appartenance au groupe "American renaissance", dont l'idéologie est "anti-gouvernement, anti-immigrés,anti-sioniste et antisémite"; il semble avoir agi avec un ou plusieurs complices qui sont activement recherchés.
    Des documents retrouvés dans un coffre à son domicile établiraient la préméditation : une enveloppe sur laquelle figurent les inscriptions manuscrites "J'ai préparé", "Mon assassinat" et "Giffords", avec la signature du tueur.

    Gabrielle Giffords est la première femme juive élue députée de l'Arizona,en 2006, surfant sur la vague démocrate qui a suivi l'élection d'Obama.

    Elle avait fait de son identité juive un des piliers de sa campagne, affirmant notamment "si vous voulez que quelque chose soit fait, demandez le à une femme juive", expliquant que son identité la poussait à faire ce qui devait être fait et à le réussir.

    Elle est, depuis plusieurs mois, la cible d'attaque violente du "Tea party" et de la leader de la droite populiste, Sara Palin, qui n'a pas hésité à la faire représenter sur une affiche, au milieu d'une cible, en raison de l'engagement de Giffords en faveur de la réforme du système américain de santé."

Les commentaires sont fermés.