Ségolite la Grenouille ou le chant solitaire des nuits de pleine lune...

Il faut reconnaître une qualité à Ségolène Royal: elle ne trompe pas sur ses intentions. «Je veux être calife à la place du calife!», semble-t-elle répéter du haut des tribunes politiques, en priant secrètement pour que le vent porte ses propos jusqu’à la caverne des miracles que l’on nomme l’urne. Elle a aussi une autre tendance irrépressible: dès qu’elle commence à parler elle dit des énormités.

SégoEnto5.jpgDepuis quelques temps elle se dépêche d’occuper le terrain pour tenter de prendre de vitesse les mammouths du Parti Socialiste français. L’inconvénient est qu’une fois de plus, elle cause toute seule et prend ses rêves pour la réalité universelle.

Ainsi ce week-end a-t-elle fait coup sur coup deux déclarations pour se mettre en avant, déclarations qui impliquent d’autres gens auxquels elle n’a rien demandé et qui ne lui ont confié aucun mandat ni donné aucune caution pour parler en leur nom.

Il y a d’abord l’héritage de Mitterrand. Ah, il fallait les voir samedi à Jarnac, les prétendants à l’héritage, venus manger les restes du présidents - soit quelques asticots - pour le 15eme anniversaire de sa mort. On a les héros qu’on peut, et quand il n’y en a plus parmi les vivants on devient nécrophile. Ségolène donc se voit bien en héritière de l’ancien président de la république. Ce qui signifie précisément: «Je suis l’unificatrice de la gauche et je serai présidente», puisque c’est cela l’héritage de Tonton François.

Unificatrice de la gauche? Echec total. Mitterrand avait bien combattu d’ex-leaders d’une partie de la gauche pour prendre le pouvoir. Mais lui avait réussi à le prendre, le pouvoir au PS. Ségolène, elle, a réussi à... échouer totalement! Elle continue d’ailleurs à diviser en tenant des propos qui ne figurent encore dans aucun texte ou programme du parti. Elle fonctionne toute seule, comme d’hab. A noter, à propos d’héritage, que dans un tout récent sondage 40% des français jugent que DSK est l’héritier le plus fidèle de Mitterrand contre seulement 11% pour Ségolène. La baffe!

Sera-t-elle présidente? C’est son ambition criante, son obsession, bien sûr: être la première femme présidente. Alors ce week-end, dans une émission de RMC-le Point, elle n’a pas hésité à impliquer Dominique Strauss-Kahn, chouchou des sondages:

«La candidate aux primaires socialistes, Ségolène Royal, a indiqué dimanche dans l'émission BFMTV 2012 RMC-Le Point qu'elle fera "équipe" avec Dominique Strauss-Kahn s'"il revient" à condition qu'il intègre ses propositions dans son programme.»

Amusant. D’abord on ne savait pas qu’elle avait un programme. Ensuite elle se place en leader du parti et des français de gauche, envisageant d’englober DSK dans son aventure ou de faire jeu égal avec lui tout en y posant ses conditions. Bien, bien. Sauf que l’état de grâce de Ségolène est terminé depuis longtemps. Elle ferait bien de lire les journaux plutôt que regarder sa boule de cristal: DSK est aujourd’hui à 36% d’intentions de vote (-5 points) et Ségolène Royal à 15% (- 3 points alors qu’elle vient d’annoncer sa candidature.). C’est la grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf. Logiquement ce serait à DSK de dire s’il veut bien prendre Segolite la Grenouille dans ses secrétaires d’Etat éventuels. Et le pire pour elle, c’est son ex:
Segolite1.jpg
«Chez les seuls sympathisants du Parti socialiste, François Hollande est en deuxième position. Ils sont 18% à en faire leur candidat préféré, soit un bond de 13 points, loin derrière Dominique Strauss-Kahn, à 47% (- 5 points).»


On ne gagne pas une élection présidentielle par hasard ou parce que l’on crie «fraternité» sur une scène ou «bravitude» sur la muraille de Chine, ni en vantant les mérites de la justice chinoise - nettement plus rapide et efficace qu’en France, on le sait. Les chinois n’assument pas l’héritage de feu Tonton, eux qui manient la peine de mort comme de vrais pros. Il ne suffit pas de tenter un putsch et une appropriation du leadership, ni de tenter d’utiliser la notoriété de DSK pour faire remonter la sienne, pour faire une bonne candidate. Pierre Joxe, ancien ministre socialiste, est doté d’un peu plus de lucidité que la moyenne:

«Ce ne fut pas l’élection d’un champion ayant gagné des éliminatoires ! Ce fut l’élection d’un chef de parti qui a mis dix ans à bâtir notre parti, certes, mais sur la stratégie d’une alliance extrêmement large et avec un programme commun qui manifestait cette alliance", a-t-il lancé. (...) A gauche certains pensent qu’en 2012, ce sera mécaniquement leur tour. Qu’il suffit d’attendre, comme devant un grand pendule de Foucault, le balancier naturel de l’alternance. Ceux-là se trompent ! Ils méconnaissent l’histoire de France. Les victoires de la gauche sont rares - et jamais improvisées !»


Et puis n’oublions l’une des dernières grande sortie de Ségolite la Grenouille en 2009, à deux reprises: elle annonçait avoir reçu du Programme des Nations-Unies pour le Développement (le PNUD) un mandat représentatif spécial (voir vidéo ci-dessous). A deux reprises le PNUD a dû démentir cette information. Selon l’AFP citée par Libération:

«Interrogée par l’AFP, la directrice du PNUD à Genève, Cécile Molinier, a démenti que Ségolène Royal jouisse d’une fonction ou d’un titre particulier accordé par le PNUD, expliquant que le département des partenariats du PNUD avait pris contact avec elle en sa qualité de présidente de région, comme il le fait avec d’autres responsables, «ni plus ni moins».

Mme Molinier s’est déclarée «étonnée» de ces nouvelles déclarations car Mme Royal s’était déjà prévalu d’une relation privilégiée avec le PNUD qui avait fait une mise au point.»


Il est utile aussi de rappeler aux hommes qu’à cause de Madame Royal, entre 1997 et 2002 des centaines d’instituteurs furent accusés de viol, envoyés en procès, en prison, certains se suicidant, alors qu’une enquête fouillée de Marie-Monique Robin dans «L’école du soupçon» a démontré que 73% de ces accusations étaient fausses. Royal avait recommandé de dénoncer même les simples rumeurs. De l’excès de zèle à l’époque de Dutroux, elle n’est pas la seule à en avoir fait. Mais à son poste c’était irresponsable. Et quand on connaît sa haine contre son père, les hommes devraient se méfier de cette femme.

Je pense que Ségolite  la Grenouille serait très bien à chanter toute seule dans les forêts profondes, au bord des mares, les nuits de pleine lune. Pour le coup les français auraient peut-être envie de l’écouter à nouveau.



Ségolène Royal, ambassadrice de l'ONU - La preuve
envoyé par asi. - L'info video en direct.

Catégories : Politique 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Elle est grave ridicule ! ! !

  • Une vraie Bécassine!
    http://leschroniques.net/humour/images/Becassine-Segolene-Royal.jpg

    Bécassine à Jarnac
    http://3.bp.blogspot.com/_pA-_7MPS8rI/RwaT1kkA4OI/AAAAAAAAAo8/nYiN69Xsj7k/s400/becassine20tempete.jpg

    DSK? Bof!
    Sarko? Pfff!
    Le Pen? Niet!

    Léo Ferré, Les anarchistes? Oui.

    Les anarchistes
    Ils ont un drapeau noir
    En berne sur l'Espoir
    Et la mélancolie
    Pour traîner dans la vie
    Des couteaux pour trancher
    Le pain de l'Amitié
    Et des armes rouillées
    Pour ne pas oublier
    Qu'y'en a pas un sur cent et qu' pourtant ils existent
    Et qu'ils se tiennent bien bras dessus bras dessous
    Joyeux et c'est pour ça qu'ils sont toujours debout

    (Aïe! Pas la tête;-))

  • Mon commentaire est à lire avec humour évidemment (mais reflète mon état d'esprit). C'est très juste ce que vous dites sur l'anarchisme. Il faut une grande force intérieure pour se gérer soi-même.

  • Félicitations. Texte bien écrit, agréable à lire, et tellement... heu... JUSTE !

Les commentaires sont fermés.