Tunisie: de la douceur de vivre aux morts dans les rues

On peine à imaginer ce qui se passe en Tunisie, la douce Tunisie, accueillante, amicale, où la gentillesse semble être une marque de fabrique. Je l’ai traversée du nord au sud trois fois, dont deux pour donner des stages dans le désert du Chott El Jerid, le grand désert salé, au sud-ouest du pays près de l’oasis de Nefta.

tunis1-dunes-villages-vestiges-ruines-nefta-tunisie-636407733-10565.jpgTunis, Hammamet, Sousse, Gafsa, des noms qui restent comme des musiques dans mon oreille. Partout un accueil exceptionnel. Sauf peut-être à Kairouan, seule ville où nous avons ressenti de l’agressivité.

Et des paysages d’une grande beauté dans leur simplicité. De grandes plaines en terre dure, des vagues de dunes à Ksar Ghilane. Les routes droites bordées d’eucalyptus. Les postes à essence qui font parfois penser à l’ouest américain - enfin pour ce que j’en ai vu dans les films. Le périple a dos de dromadaire, le pain cuit dans le sable au soir près des tentes.

Tunisie. Les hommes serviables, les femmes souriantes, tête nue ou voilée. Le parfum entêtant des fleurs d’orangers que des enfants vendent dans la rue en petits bouquets liés.

Et aujourd’hui Tunisie qui saigne: 8 morts officiellement ce week-end, une vingtaine selon l’opposition. Faut-il que cette population si pacifique soit à bout pour oser braver un gouvernement violent, autoritaire et inefficace. Pas d’avenir, pas de travail, et comme en Algérie des libertés publiques bafouées.
tunis4.jpg
«Des deux côtés, c'est l'échec économique et politique évident de deux régimes qui vivent, de plus, une crise de succession. Les deux chefs d'État sont vieillissants et malades. Zine Ben Ali détient depuis 1987 un pouvoir chaque année plus policier et plus prédateur. Abdelaziz Bouteflika est président depuis 1999 et son troisième mandat s'accompagne d'un immobilisme croissant. Des deux côtés, le malaise est grand face au manque de liberté. En Tunisie surtout, la presse indépendante a disparu, les intellectuels sont pourchassés et bastonnés, les internautes embastillés.

Ces émeutes peuvent-elles faire vaciller les pouvoirs ? C'est douteux. En Algérie, la guerre civile des années 90 a laissé la société exsangue. Les partis politiques sont des coquilles vides, les organisations inexistantes. Les jeunes sont dans la rue et cassent, mais aucune organisation n'est aujourd'hui capable de canaliser leur colère pour le meilleur ou pour le pire. En Tunisie, par contre, la société civile bouge à ses risques et périls. Pour la première fois, la quasi-totalité des avocats du pays est descendue dans la rue pour organiser une marche pacifique où les objectifs économiques se sont doublés d'une protestation politique contre l'absence de liberté et le pouvoir policier. Les autorités semblent l'avoir compris et le chef de l'État a fait sauter des têtes. Il n'est pas sûr que cela soit suffisant.»



En même temps ces manifestations sont un signe de la vitalité de la jeunesse, du refus de la fatalité et du besoin grandissant de liberté. Ce sera difficile de prendre en main sa vie quand aucune structure politique ne le permet vraiment. Tout est à faire, tout est à inventer. Il faut suivre et soutenir ces pas vers une démocratie plus réelle que le système actuel.

Tunisie la belle, courage!




Tunisie - Emeutes partout dans le pays
envoyé par mirelle67. - L'info internationale vidéo.

Catégories : Politique 12 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • La tribune de Genève et les évènements en Tunisie: le degré zéro du journalisme.

  • Bravo pour votre article, en tant que tunisienne je vous remercie au nom des tunisiens de l'intérieur pour votre franchise et votre soutien à tous les pauvres, les oubliés, les détenus politiques...etc
    Un grand bravo

  • Bravo pour votre article, en tant que tunisienne je vous remercie au nom des tunisiens de l'intérieur pour votre franchise et votre soutien à tous les pauvres, les oubliés, les détenus politiques...etc
    Un grand bravo

  • "On peine à imaginer ce qui se passe en Tunisie,"

    Hommelibre, en 84 elle n'était pas aussi douce que cela... ni dans les années 60 où Chrétiens et Juifs ont fait l'objet d'une chasse aux sorcières à l'insu du Président, pour certaines décisions prises par certains ministres. Quant au président Ben Ali, il faut lui reconnaître son combat contre l'islamisation de son pays.

    Lisez ce premier lien:

    "#
    Habib Bourguiba: la trace et l'héritage - Résultats Google Recherche de Livres
    Michel Camau, Vincent Geisser, Michel Camau - 2004 - Biography & Autobiography - 663 pages
    Lorsqu'il ya eu cette révolte, Bourguiba m'a téléphoné pour me demander mon avis. Il envisageait de réduire le montant de l'augmentation du prix du pain à ...
    books.google.ch/books?isbn=2845865066...
    #
    Dailymotion - Emeutes du pain- Tunisie 1984 - une vidéo Expression ...
    16 juin 2009 ... ezza7 el bled nekktoulha weldiha pour 10 centimes d'augmentation du pain ! allah! lé trabe7koum ye ouled el 97eb ! yahya bourguiba ya dine ...
    www.dailymotion.com/.../x9lseb_emeutes-du-pain-tunisie-1984_webcam - En cache

  • l'hypocrisie encore une fois fait-elle partie du peuple suisse,en effet ils sont nombreux a avoir découvert ce magnifique pays,en sont revenus enchantés,et ce sont les mêmes qui quelques mois plus tard se retrouveront critiquant méchamment les pays du Magreb,expliquez-moi docteur Tournesol,il doit bien y avoir une réponse logique à ce fatras haineux envers des gens dont les pays attirent moults touristes Suisses et européens,haine et jalousie seraient-elles devenues les mamelles de la plupat d'entre eux?
    bien à vous et bonne journée

  • Les touristes ne voient pas les problèmes locaux ou politiques, ils ne sont pas hypocrites, ils sont juste là pour se reposer et profiter. En 1983, à Noël, nous étions enTunisie comme touristes et il y a eu des émeutes du pain avec bus brûlés, morts et répression et surtout couvre-feu, on a pu visiter mais avec des restrictions. Effectivement, à ce moment en tant que touristes, on s'est rendu compte que des problèmes existaient.La critique de la plupart des pays arabes (y compris la Turquie) tournent aujourd'hui tourne autour d'un problème réel et palpables : l'islamisation par les gouvernements de leurs pays et l'intolérance face aux minorités chrétiennes et ethniques.

  • @smeralda machin chose

    Un problème c'est la liberté des tunisiens, un autre leur subsistance économique, le tourisme est là pour répondre à la deuxième préoccupation, pas à la première... Vous voulez qu'en plus d'avoir un Gouvernement de merde ils perdent l'un des gagne-pains principaux du pays? C'est quoi ce raisonnement à la con?

    Quant aux insultes contre le peuple suisse vous pouvez vous les mettre bien profond dans votre trou du cul béant...

  • @Carlitos ,oulala mes amis scouts Tunisiens doivent bien rire en lisant votre réponse ,car je pensais au ramdam fait au sujet des minarets,et loin de moi la pensées de ne pas conseiller d'aller dans ces pays qui ont fait la renommée aussi de notre pays mais sans doute n'étiez-vous pas né,alors vous reprendrez bien une tasse de thé vert?
    bonne journée à vous

  • "car je pensais au ramdam fait au sujet des minarets"

    Quel rapport avec la posture morale que devraient avoir els touristes en Tunisie?...

    "loin de moi la pensées de ne pas conseiller d'aller dans ces pays"

    Aucun risque, je les ai déjà tous rayé de ma liste de destinations de vacances potentielles... Depuis 1991 après les attentats de Louxor...

    "dans ces pays qui ont fait la renommée aussi de notre pays "

    Je ne vois absolument pas en quoi!

  • Le connais des ami(e) tunisien(ne)s qui ne sont pas d'accord avec la politique actuelle mais redoutent encore plus les islamistes qui ne perdent pas une occasion pour monter au front. De nombreux pays arabes sont aujourd'hui séduits par le chant des sirènes et s'appuient sur les religieux pour asseoir leur pouvoir. C'est dangereux pour eux mais surtout pour l'Europe car les revendications des extrémistes ne s'arrêtent pas aux frontières du Maghreb car en cherchant à anéantir toute trace de chrétienté sur leur sol, leur combat sera de se confronter aux croisés en Europe par des attentats, des droits de la communauté musulmane en lien avec les préceptes du Coran quitte à mettre en périlleux nos sociétés.

  • Comme prochaine destination je vous conseille, vivement, l'Afghanistan. Prenez Patoucha avec vous, et faites en sorte qu'elle reste là-bas, on vous en saura gré.

  • Courageux Rambam, le péteux planqué aux kyrielles de pseudos dont briand, J.S retournez à vos recettes. Vos amis les Terroristes Talibans attendent vos pâtisseries.

    Hommelibre, à votre karcher pour un nettoyage par le vide. Merci!
    (mon commentaire aussi. LOL)

Les commentaires sont fermés.