31 décembre 2010

A propos de mes billets sur Marine Le Pen et le nationalisme

Un peu d’auto-critique. Je souhaitais qu’un débat suive ces différents billet sur Marine Le Pen et le nationalisme (début ici). Cela ne s’est pas vraiment passé. Je n’ai donc pas réussi à inciter à ce débat. C’est peut-être la forme que j’ai utilisée, qui n’était pas offensive: cela a pu dérouter de parler du FN et de MLP sans sortir automatiquement l’artillerie lourde.


nationalisme1.jpgJe rappelle que je ne suis pas favorable au nationalisme, et que donc mes billets ne sont pas des soutiens à Marine Le Pen. Pour autant je veux en finir avec la diabolisation inadéquate faite à son sujet. Je reste convaincu que cette stratégie de diabolisation est inefficace alors qu’il faut mener un vrai débat sur le nationalisme, sur le degré de nationalisme représenté par le FN, évaluer ce qui est éventuellement utile dans cette démarche et critiquer ce qui nous semble à critiquer, mais de manière argumentée. Nous sommes dans des pays de débat, ne nous en privons pas.

Or je découvre des commentaires de soutien à MLP, et ailleurs de nouveaux anathèmes. Le débat sur le courant politique représenté par MLP n’a pas lieu. Encore une fois.

Les anathèmes renforcent le FN, et les soutiens sans regard critique (comme on devrait avoir envers toute formation ou théorie politique) ne le font pas évoluer. Je dis clairement qu’il n’y a pas de honte ni d’adhésion automatique à parler du FN, voire de comprendre certaines positions et analyse. Il y a longtemps de cela, quelqu’un disait: «Le FN pose les bonnes questions mais propose de mauvaises réponses». Dans ce même esprit je pense qu’il faut étudier ses positions, ses thèmes, comme celles de Mélanchon et son parti de gauche, ou comme d’autre. Une démocratie qui exclut s’affaiblit.
nationalisme2-ni_droite_ni_gauche_francais.jpg
Le Front National a respecté la démocratie jusqu’à ce jour, comme les autres partis. Sa charte est intéressante à lire ne serait-ce que pour s’informer, et vaudrait bien un débat de fond. Ce dont je me distancie clairement est de vouloir peindre le diable et de refuser de dialoguer avec des représentants de ce parti. J’aurai la même attitude avec l’extrême gauche. Quand les courants politiques rompent tout dialogue, on avance vers la confrontation, y compris la confrontation civile. Ma position est donc: dialoguer, débattre, user de la critiquer si nécessaire, mais pas de l’insulte ni de la diabolisation. Ces fixations émotionnelles ne servent à rien qu’à renforcer celui qu’on attaque.

Je regrette qu’en France le débat soit si clivé, et que chacun soit enfermé sur ses certitudes sans capacité à dialoguer. Les choses sont dites une fois pour toutes.

Pour moi, les choses ne sont jamais dites une fois pour toutes. Il faut donc débattre, revenir sur les sujets, bref, rien n’est jamais vraiment acquis. Quelles que soient les postures émotionnelles des uns et des autres.

12:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : homme, société, hominidés, empires, territoire, nationalisme, le pen, fn, gauche, droite, histoire, étranger, coutume | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Débat rationnel et serin impossible, car les positions sont aussi émotionnellement et idéologiquement chargés que les débats sur les religions.

Écrit par : Mère-Grand | 31 décembre 2010

Il est difficile de débattre par écrit sur des idées si intéressantes qui concernent l'avenir de notre nation et de notre civilisation.

Écrit par : Celeste | 31 décembre 2010

Juste de passage pour vous souhaiter un merveilleux réveillon et une excellent Année 2012 John

Écrit par : Patoucha | 31 décembre 2010

La charte dont vous parlez est celle du FN belge. Rien à voir avec le FN de Marine Le Pen. Cordialement.

Écrit par : Nikki | 31 décembre 2010

http://www.libertyvox.com/article.php?id=178

Écrit par : objectif | 31 décembre 2010

Je crois simplement que les discours sont maintenant bien tranchés. A voir comment suivront les électeurs, et surtout les indécis de ce moment.
Il n'y a que deux tendances qui s'opposent à l'Europe et à la mondialisation, de mon point de vue: l'extrême gauche et MLP, qui n'est pas quoique certains essayent de le faire croire, l'extrême droite... Il faut attendre, la situation se décantera peu à peu. En tour cas Sarko n'est pas près de retrouver des électeurs avec sa présentation des vœux ce soir.

Écrit par : Eddie Constantine | 01 janvier 2011

Au fait, si tu n'es pas favorable au nationalisme, ça voudrait dire que tu es pour la mondialisation?

Écrit par : Eddie Constantine | 01 janvier 2011

Pas de marteau sans enclume

Marine : « c’est une histoire insensée non ? Tu m’entends petit mesquin ?
Je suis en train d’enfoncer un clou dans le dos d’un clandestin, autrement dit, je suis dans mon droit …
Et cette givrée, je dis ça avec le temps qu’il fait, arrive de Lille avec une tenaille
et arrache mon clou avec la conscience tranquille.
Tu as dû ressentir de ces douleurs. Mon père qui est un expert en la matière, m’a prévenu :
celui qui te rend service, ne te rend pas service !
Pourquoi est-ce qu’elle l’a arraché ? Pourquoi ? Parce que figure-toi,
je vais devoir le réimplanter. Que je me retape de nouveau cette corvée…
et dire que ce n’est pas mon métier… je ne suis ni juge, ni policier mais un digne représentant de l’Etat nation
qui estime que pour mettre un terme à ce bourbier, chacun a son rôle à jouer.

http://www.tueursnet.com/2010/12/pas-de-marteau-sans-enclume/

Écrit par : le journal des tueursnet | 01 janvier 2011

Bonjour,
Le sujet que vous avez proposé pour un débat pourrait être intéressant s'il ne s'agissait pas d'un autre pays. Débattre de personnalités étrangères est à quelque part stérile et inutile puisque le majorité, je suppose, des lecteurs des blogs de la TDG sont suisses et donc en fait peu concernés, même si ils la suive, par la politique française (idem pour la politique allemande ou italienne). Lorsque nous avons à décider par nos suffrages, nous sommes concernés et peut-être, apte à modifier le vote de l'un où l'autre par les arguments portés sur les blogs ou leurs éventuels commentaires.

Écrit par : salegueule | 02 janvier 2011

Qu'est-ce-qu'une nation?...
C'est quelque chose d'aussi simple à comprendre, et à la fois aussi difficile à définir que si on demandait: ''qu'est-ce-que l'air, l'eau, la terre, l'homme, une famille, un peuple...''
On pollue l'air, on pourrit l'eau, on surexploite la terre, on méprise l'ètre humain,on casse la famille, on asservit les peuples. Et on appelle ça le ''progrès''. Mais le progrès VERS QUOI?????????????? On va OU ??????????????????? ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Écrit par : Thésée | 02 janvier 2011

Mauvais signe, son père anticipe 2012 et fanfaronne sur le succès du FN!

Écrit par : Patoucha | 07 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.