Assange piégé? Vive la révolution antiféministe en Suède!

La Suède est un pays perdu pour les hommes. Le féminisme radical y triomphe. La sexualité masculine, la séduction, le désir, toute initiative venant de l’homme doit être contrôlée et validée par la femme, faute de quoi celle-ci actionne une justice qui est à sa botte. Le pire du radical-féminisme s’est emparé de ce pays.

ardin-340x_0823_assangeacc1.jpgOn savait déjà qu’un enfant peut porter plainte contre ses parents pour une gifle ou une remontrance qu’il jugera trop sévère. On sait maintenant que faire l’amour à sa copine pendant qu’elle dort, fut-ce une copine d’un soir, n’est admis que si la femme a signé une décharge morale (moi je conseille de le faire par écrit!). On est dans la dictature morale. L’homme est considéré comme un toutou qui doit demander avant de montrer son désir.

Mais qui est vraiment Ana Ardin, l’une des deux accusatrices de Julian Assange? On en sait un peu plus sur ce personnage pour le moins étrange. Elle est présentée en Suède comme une gauchiste, et féministe radicale issue des études de genre.

Un forum suédois rapporte cette information, jamais démentie par l’intéressée: lors d’un cours qu’elle donnait, un étudiant regardait ses propres notes plutôt que de la regarder elle. Elle déposa plainte contre lui pour «harcèlement sexuel» parce qu’il aurait voulu la rendre invisible en tant que femme en regardant ses notes plutôt qu’elle! Cet étudiant ayant appris le dépôt de cette plainte, il a voulu s’en expliquer. Elle a alors déposé une nouvelle plainte pour harcèlement, fondée cette fois sur le fait qu’il voulait minimiser ses sentiments en tant que femme.

La domination féministe autoritaire est en marche. La Suède est perdue car les lois y sont maintenant faite pour donner systématiquement raison aux femmes. Voilà exactement où mène le radical-féminisme: à une forme de fascisme rampant. Il est encore temps de résister ailleurs. Ou de déclencher en Suède une révolution libérale antiféministe qui balaie le féminisme et ses lois dignes d’un quelconque totalitarisme.

Il semble également qu’Anna Ardin a écrit des articles anti-castriste et s’est mobilisée aux côtés de groupes qui ont des liens connus avec la CIA et des financements américains. En particulier elle interagit avec le groupe féministe des Dames Blanches, qui serait financé par les USA .

Concernant Julian Assange, selon le quotidien Le Temps du 8 décembre sous la plume de Joëlle Kunz, Anna Ardin vantait sur Twitter les mérites de l’amant Assange, avant d’apprendre qu’il couchait aussi avec Sofia Wilen, qui elle aussi vantait les qualités d’amant de Julian avant d’aller à la police.
Assange-Sofia-Wilén-Wikileaks-Conference.jpg
Il s’est dit que ces deux femmes se sont rencontrées après coup sur Facebook. Il semble en fait qu’elles se connaissaient déjà. Madame Wilen a participé à la conférence de presse d’Assange organisée par Mme Ardin (image woman B). Elles étaient à deux mètres l’une de l’autre. Une vidéo devait les monter se parlant, mais apparemment le lien ou la vidéo ont curieusement disparus.

De plus Anna Ardin a été prudente: il semble qu’elle n’ait pas elle-même déposé une plainte, mais a dénoncé à la police le supposé comportement d’Assange en demandant conseil. La police a transmis à une procureure qui elle a qualifié les faits de viol. Ainsi ni Ardin ni Wilen ne risquent de plainte pour dénonciation calomnieuse.

Les deux femmes sembleraient également avoir communiqué par sms avant la visite à la police.


Quelques questions demandent aujourd’hui des réponses, car si l’on enquête sur Assange, il y a largement matière à enquêter sur Ardin et Wilen. Il peut y avoir des rumeurs non vérifiées dans tout cela, comme des vérités insupportables pour l’accusation. Je demande donc:

- Depuis quand les deux femmes se connaissaient-elles? Ont-elles échangé des sms, quand, et quelle en est le contenu?

- Qu’est devenue la vidéo où l’on peut voir les deux femmes se parler, apparemment pendant la conférence de presse de Julian Assange?

- Peut-on vérifier tous les comptes de Madame Ardin en Suède ou à l'étranger ainsi que son train de vie pour savoir s’il elle a reçu de l’argent d’une source suspecte?

- Peut-on mettre à jour officiellement tous ses liens avec les groupes anti-castristes et les sources de financement de ceux-ci?

- Les témoins de l’accusation de harcèlement contre un étudiant peuvent-ils se manifester? Peut-on disposer du document de sa plainte?


Etant déjà au clair sur le fait que les fausses accusations de viol font partie de la stratégie féministe radicale de guerre contre les hommes, je demande à tous ceux et toutes celles qui ont des informations précises de les publier ou de les envoyer aux sites et blogueurs concernés. Ce n’est pas seulement Assange qui doit être défendu contre une accusation plus que douteuse, ce sont les hommes et les femmes qui doivent se débarrasser de ce féminisme totalitaire.

Car si certains ou certaines en doutaient, on a ici le vrai portrait et la finalité du féminisme radical.

Vive la révolution antiféministe et libérale à venir en Suède! Vive la liberté!

 

Précédent article d'hommelibre sur cette accusation ici.




Catégories : société 26 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "Un forum suédois rapporte cette information, jamais démentie par l’intéressée: lors d’un cours qu’elle donnait, un étudiant regardait ses propres notes plutôt que de la regarder elle. Elle déposa plainte contre lui pour «harcèlement sexuel» parce qu’il aurait voulu la rendre invisible en tant que femme en regardant ses notes plutôt qu’elle! Cet étudiant ayant appris le dépôt de cette plainte, il a voulu s’en expliquer. Elle a alors déposé une nouvelle plainte pour harcèlement, fondée cette fois sur le fait qu’il voulait minimiser ses sentiments en tant que femme."

    Ahahahahahahaahahahahahahaahh!! Mais elle est FOOOOOOOOOOOOLLE!!!!!! MDR ... ahlala

  • Hé oui Boo! Mais votre rire me rassure et me fait plaisir! Vous imaginez votre chouchou vous faire une scène parce que pendant 30 secondes vous ne l'avez pas regardé?

    - Tu as voulu me rendre invisible en ne me regardant pas! C'est un scandâââââââle!

    :-)))))))))))

  • A lire également:

    http://www.lepost.fr/article/2010/12/08/2333304_julian-assange-de-wikileaks-accuse-de-viol-par-un-personnage-lie-aux-groupes-anti-castristes-finances-par-la-cia_0_4960878.html#reaction_4960878

  • Dites plutot qu'elles sont en furie et qu'elles se sont fait prendre à leur propre piège!
    bonne soirée à vous!

  • Cet article documenté est plus éloquent que n'importe lequel de nos discours nourris à la becquée. Quand il n'y a pas d'arguments on en invente. Pratique quotidienne destructrice.


    Julian Assange de Wikileaks accusé de viol par un personnage lié aux groupes anti-castristes financés par la CIA



    Kirk James MURPHY - 08.12.2010



    Hier, Alexander Cockburn nous a rappelé l’information révelée par Israel Shamir et Paul Bennet dans Counterpunch au mois de septembre. Le principal accusateur d’Assange en Suède a un lourd passé de collaboration avec les groupes anticastristes dont au moins un est financé par les Etats-Unis et ouvertement soutenu par un ex-agent de la CIA condamné pour son implication dans l’assassinat de 73 cubains dans un attentat en plein vol contre un avion de ligne.

    Anna Ardin (la plaignante officielle) est souvent décrite par les médias comme une « gauchiste ». Elle est liée aux groupes anticastristes et anticommunistes financés par la CIA. Elle a publié ses diatribes anticastristes (voir ici et ici) dans le journal de langue suédoise Revista de Asignaturas Cubanas publié par Misceláneas de Cuba. A Oslo, le professeur Michael Seltzer souligne que ce journal est produit par une organisation anticastriste en Suède grassement financée. Il remarque aussi que le groupe est lié à l’Union Libérale Cubaine dirigée par Carlos Alberto Montaner dont les liens avec la CIA sont exposés ici.


    Quelle surprise, non ? Shamir et Bennet ont raconté le passé d’Ardin à Cuba où elle a collaboré avec une organisation qui est ouvertement soutenue par un véritable terroriste, Luis Posada Carriles.

    A Cuba elle a collaboré avec une groupe de femmes anticastriste Las Damas de Blanco. Ce groupe reçoit des fonds du gouvernement US et est soutenu par le terroriste anticommuniste, condamné par la justice, Luis Posada Carriles. Wikipedia cite Hebe de Bonafini, président des Mères de la Place de Mai en Argentine qui déclare « Les soi-disant Femmes en Blanc défendent le terrorisme des Etats-Unis ».


    Qui est Luis Posada Carriles ? Un assassin notoire et ancien agent de la CIA.

    Luis Clemente Faustino Posada Carriles (né le 15 février 1928 – alias Bambi pour certains exilés Cubains) (1) est un Vénézuelien d’origine cubaine, et un anticommuniste extrémiste. Ancien agent de la CIA (2) il a été condamné par contumace pour différents actions et complots terroristes sur le continent Américain, dont : l’explosion d’une bombe à bord d’un avion de ligne cubain en 1976 qui a couté la vie aux 73 passagers ; (3) (4) l’aveu de son implication dans une série d’attentats en 1997 visant des hotels et des lieux touristiques à Cuba ; (5) (6) (7) implication dans l’invasion de la Baie des Cochons ; et implication dans l’affaire Iran-Contra.


    Luis Posada Carilles est un personnage si maléfique que même l’administration Bush voulait le voir en prison :

    En 2005, Posada Carriles a été détenu par les autorités US au Texas pour entrée illégale sur le territoire national mais le charges furent abandonnées le 8 mai 2007. Le 28 septembre 2005, un juge US a décidé que Posada ne pouvait pas être expulsé vers le Venezuela car il risquait d’y subir des tortures. (11) Sa libération sous caution le 19 avril 2007 a provoqué la colère des gouvernements Cubain et Vénézuelien. (12) Le Département de la Justice US avait demandé à la cour de le maintenir en prison car il « avait reconnu être l’auteur de complots et d’actions terroristes », et parce qu’il risquait de s’enfuir et représentait un danger pour la communauté. (7)


    Qui est le principal accusateur de Julian Assange en Suède ? Elle est une militante pour l’égalité des sexes à l’université d’Uppsula – et qui a choisi de s’associer avec un groupe financé par les Etats-Unis et ouvertement soutenu par un terroriste et assassin notoire. C’est le hasard si ses écrits sont publiés par un groupe grassement financé par les US et lié à l’Union Libérale Cubaine, dont le dirigeant, Carlos Alberto Montaner, est apparu par hasard sur une chaîne de télévision colombienne d’extrême-droite quelques heures seulement après le coup d’état au Honduras. Où il est allé rejoindre le dirigeant du coup d’état manqué en Équateur dirigé contre Correa. Montaner a aussi par hasard bruyamment défendu le coup d’état violent au Honduras et chanté les louanges de la junte militaire hondurienne. Jean-Guy Allard, un journaliste à la retraite qui écrit pour le quotidien cubain Granma, nous décrit le tableau :

    « Un couple étrange est apparu sur NTN 24, une chaîne de télévision colombienne d’extrême-droite alignée à la Fox Broadcasting Company aux Etats-Unis. Quelques heures seulement après la tentative de coup d’état à Quito, Equateur, l’agent de la CIA Carlos Alberto Montaner, recherché par le justice cubaine pour terrorisme, s’est joint à un des dirigeants du coup d’état manqué en Equateur, le lieutenant colonel Lucio Gutiérrez, pour attaquer le président Rafael Correa...

    Parallèlement à son activité dans les médias, Montaner est connu pour son soutien fanatique aux éléments les plus extrémistes de la mafia cubano-américaine.

    L’année dernière, au lendemain du coup d’état contre le président hondurien Manuel Zelaya, le 28 juin, il est devenu un fervent supporter du dictateur Roberto Micheletti, en compagnie de la députée US Ileana Ros-Lehtinen (future présidente de la Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des Représentants US - NdR), en compagnie aussi d’un autre terroriste cubano-américain et collaborateur de la CIA, Armando Valladarés.

    Montaner s’est souvent rendu à Tegucigalpa pour « défendre les droits de l’homme » et en même temps applaudir le régime fasciste hondurien lorsque celui-ci a envoyé sa police pour réprimer les manifestations du Front National de Résistance. »


    Oh, et l’accusation de « viol » qui a entâché la réputation de Julian Assange dans le monde entier ? Jeudi, James D. Catlin, l’avocat de Melbourne qui représente Assange à Londres, a écrit :

    « Apparemment, avoir des rapports sexuels consentants sans préservatif est punissable d’une peine d’emprisonnement de deux ans minimum pour viol. C’est sur cela que se fondent les accusations de viol contre le représentant de Wikileaks, Julian Assange, et qui feront de la Suède et son système judiciaire la risée du monde entier et endommagera sa réputation de pays modèle.

    Le bureau du procureur général suédois était embarrassé au mois d’août dernier lorsque la presse a su qu’il voulait faire arrêter Assange pour viol, et a retiré la mandat d’arrêt le jour même parce que, selon ses propres mots, il n’y avait « aucune preuve ». La réputation d’Assange a été salie de manière incalculable. Plus de trois-quarts des références à Assange sur Internet font référence au viol. Trois mois plus tard et trois procureurs plus tard, les suédois semblent avoir enfin accordé leurs violons : un rapport sexuel avec consentement qui a commencé avec un préservatif s’est terminé sans préservatif, ergo, le rapport était sans consentement. »


    J’ai passé une bonne partie de ma vie professionnelle comme psychiatre à aider les femmes (et hommes) victimes de violences sexuelles. Le viol est un crime horrible. Et pourtant, dans le cas d’Assange, sa présumée victime – militante féministe à l’université d’Uppsala – a choisi d’organiser une fête en l’honneur de son présumé agresseur – après qu’ils eurent eu des rapports sexuels que même les procureurs suédois qualifient de consentants. L’avocat Caitlin de nouveau :

    « Le phénomène des réseaus sociaux via internet et les téléphones mobiles empêche les autorités suédoises de charger le dossier contre Assange parce qu’ils seraient encore moins crédibles devant les tweets d’Anna Ardin et les SMS de Sofia Wilen vantant leur conquêtes respectives après les « crimes ». »

    Dans le cas d’Ardin, il est clair qu’elle a organisé une fête en honneur d’Assange dans son appartement après le « crime » et a envoyé un tweet à ses amis pour leur annoncer qu’elle était en compagnie « des gens les plus intelligents et cools de la planète, c’est incroyable ! » Vous pouvez consulter le tweet vous-même sur internet. Le fait qu’Ardin ait tenté de faire effacer ces messages révélateurs est grave. Le fait qu’elle a publié sur Internet un guide sur « comment se venger contre ton petit ami qui te trompe » est encore plus préoccupant. Le contenu exact des SMS du téléphone portable de Wilen n’est pas encore connu mais leur caractère orgueilleux et enthousiaste a été confirmé par les procureurs suédois. Ni Wilen ni Ardin se plaignent de viols. »


    Le monde est petit, n’est-ce pas ? Julian Assange est le visage public de Wikileaks – l’organisation qui a permis à des donneurs d’alerte de révéler au monde entier d’horribles crimes de guerre et une partie de la politique étrangère des Etats-Unis.

    Il rencontre par hasard une suédoise qui par hasard publie dans un groupe anticastriste grassement financé et qui par hasard a des liens avec un groupe dirigé par un homme décrit par au moins un journaliste comme un agent de la CIA, c’est-à-dire le bras violent et secret de la politique étrangère des Etats-Unis.

    Et – malgré son action en Suède pour l’égalité des sexes – à Cuba elle est associée par hasard à un groupe ouvertement soutenu par un agent reconnu de la CIA, lui-même un assassin qui a participé à un attentat terroriste contre un avion de ligne cubain... un acte qui faisait partie de la politique étrangère secrète et violente des Etats-Unis contre Cuba.

    Et maintenant – après avoir avoué avoir eu des rapports consentants – elle se présente aux autorités suédoises pour expliquer que les rapports se sont terminés sans préservatif... qui est par hasard le motif invoqué par Interpol pour émettre une « Alerte Rouge » contre Julian Assange.

    Qui, par hasard, est l’homme que la classe politique US – ceux qui dirigent la politique étrangère des Etats-Unis – tentent de réduire au silence. Et qui, par hasard, se trouve être le même homme contre lequel certains appellent au meurtre

    Avec une telle soif de vengeance, on peut comprendre qu’ils aient décidé par hasard de consulter une page du guide de la vengeance d’Anna.

    Kirk James Murphy

    http://my.firedoglake.com/kirkmurph...

    Traduction VD pour le Grand Soir, avec probablement les fautes et coquilles habituelles



    URL de cet article 12172
    Date: 2010-12-08

  • Je viens de voir après coup le lien que vous indiquez pour lire l'article que j'ai reproduit en copé/collé. Merci de ne pas le publier inutilement.

  • Merci Nepotin pour votre comm. Anna Ardin la facho-féministe va devoir commencer à trouver des gardes du corps. Il y a des limites à la saleté. Elle les a dépassées.

  • Tout concourt donc à certifier la thèse du complot. C'est tellement grooos!
    Merci Hommelibre pour ce beau travail fouillé!

  • Oui, beau travail de la part d'Homme libre. On savait déjà qu'une épouse pouvait facilement déposer plainte, contre son propre mari, pour "viol conjugal". C'était déjà assez gros. Mais dans le cas de J. Aussange, c'est vrai que cela devient éléphantesque... ;-)

  • Oups... J. Assange, pas Aussange !

  • Ne coupez les cheveux en quatre, nous avions tous compris que vous parliez de Jacques Dessange

  • @ Figaro : Elle n'est pas mal du tout, celle-là ! :-)

  • @Kissa :-)bonne nuit

  • @Kissa :-)bonne nuit

  • Kissa, Micheline et les autres, merci de ne pas être dupes. Il y a de vraies souffrances et violences dont il faut déjà s'occuper avant d'aller vérifier les préservatifs de ces dames qui triomphaient d'avoir couché avec Assange avant de le salir.

  • @ Kissa: éléphantesque? Serait-ce donc une éléphantiasis féministe? ...

  • Anna Ardin-Bernardin a cessé toute coopération avec la police Suédoise et s'est enfuie en Israël dans une des nombreuses implatations des colons juifs parmis les plus radicaux !!!
    Anna Ardin-Bernardin, la principale des deux plaignantes qui ont déposées plaintes contre Julian Assange rédacteur en chef de Wikileaks, pour viol et agression sexuelle..., a quitté la Suède, et cessé activement de coopérer avec le parquet suédois et son propre avocat.
    Cette décision intervient au milieu d'une campagne de plus en plus virulente, reprise par les plus grandes féministes occidentales (Naomi Klein) concernant l'enquête, et plus précisemment la confusion entretenue quant à savoir si la Suède a effectivement émis des accusations contre Assange.
    Anna Ardin, qui utilise aussi le nom de Anna Bernardin, est partie définitivement en Israël, à Yanoun, dans les Territoires palestiniens occupés de Cisjordanie par Israël, dans le cadre d'un groupe de Christian Outreach qui vise à apporter la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens (sic !).
    La petite ville de Yanoun, qui se trouve dans la zone de sécurité d'Israël est un des bastions des colons fondamentalistes juifs, sur-protégés par les forces armées Israéliennes : Tsahal !
    Les tentatives entreprises pour contacter Anna Ardin-Bernardin par téléphone, fax, e-mail et Twitter ont échoué aujourd'hui.
    Anna Ardin-Bernardin a effacé toutes les données et les messages de ses blogs et sites et a redémarré son blog http://annaardin.wordpress.com/ expurgé de tout ce qui tournait autour des dates de son soi-disant viol par Julian Assange...
    Le flux Twitter d'Anna Ardin-Bernardin a également été modifié...

  • Anna Ardin-Bernardin a cessé toute coopération avec la police Suédoise et s'est enfuie en Israël dans une des nombreuses implatations des colons juifs parmis les plus radicaux !!!
    Anna Ardin-Bernardin, la principale des deux plaignantes qui ont déposées plaintes contre Julian Assange rédacteur en chef de Wikileaks, pour viol et agression sexuelle..., a quitté la Suède, et cessé activement de coopérer avec le parquet suédois et son propre avocat.
    Cette décision intervient au milieu d'une campagne de plus en plus virulente, reprise par les plus grandes féministes occidentales (Naomi Klein) concernant l'enquête, et plus précisemment la confusion entretenue quant à savoir si la Suède a effectivement émis des accusations contre Assange.
    Anna Ardin, qui utilise aussi le nom de Anna Bernardin, est partie définitivement en Israël, à Yanoun, dans les Territoires palestiniens occupés de Cisjordanie par Israël, dans le cadre d'un groupe de Christian Outreach qui vise à apporter la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens (sic !).
    La petite ville de Yanoun, qui se trouve dans la zone de sécurité d'Israël est un des bastions des colons fondamentalistes juifs, sur-protégés par les forces armées Israéliennes : Tsahal !
    Les tentatives entreprises pour contacter Anna Ardin-Bernardin par téléphone, fax, e-mail et Twitter ont échoué aujourd'hui.
    Anna Ardin-Bernardin a effacé toutes les données et les messages de ses blogs et sites et a redémarré son blog http://annaardin.wordpress.com/ expurgé de tout ce qui tournait autour des dates de son soi-disant viol par Julian Assange...
    Le flux Twitter d'Anna Ardin-Bernardin a également été modifié...

  • Je crois avant tout qu’on a faire a deux femmes qui ont des égo surdimensionné, et qui n’ont pas supporté le fait que Assange les considères comme un coup d’un soir.
    D’ailleurs Sofia Wilen a carrément tout fait pour se retrouver en compagnie de Assange (un homme qui aurait fait autant qu’elle se serait retrouvé en prison pour harcèlement sexuel).
    Et le plus drôle c’est Anna Ardin la misandre qui fait tout pour rabaisser les hommes mais qui ne peut pas vivre sans eux (leurs regards, désirs) a cause de son ego surdimensionné qui doit être alimenté en permanence au risques de finir dans une dépression monstrueuse..

    Bon sinon les deux narcissiques égocentrique elles seront tondus ou mis en prison ?

  • Je ne voudrais pas offenser le rédacteur (et non pas rédactrice parce que je pense bien que cet article n'a pu être écrit que par un homme) de l'article mais je trouve qu'il y a dans celui-ci une connotation explicitement anti-femme. Il ne faut pas confondre comportement humain qui, je le conçoie, n'est pas très réjouissant : ces femmes ne sont pas blanches comme neige et ont eu des comportement HUMAINS puérils et il est dommage que Julian ASSANGE en ait subi les conséquences.
    Cependant, il ne faut pas non plus exagérer et profiter de l'occasion pour oser dénoncer un soi-disant féminisme radical qui haïrait les hommes : il ne faut pas prendre ses désirs pour une réalité ! Les femmes, depuis la nuit des temps, ont suffisammment subi les violences physiques, morales, sociales de la part des hommes pour oser au XXème siècle tenir ce genre de discours !
    Par ailleurs, vous tomber exactement dans le piège du véritable but sous-jacent de cette accusasion pour viol contre Assange : vous prenez la fausse piste en dénonçant un féminisme radical ! Il faudrait à la place dénoncer des gouvernements qui portent atteinte à la liberté d'expression usant tous les moyens pour faire taire des personnes qui dénoncent des actions pas très reluisantes de la part des dirigeants.
    De part ce commentaire, je ne cherche en rien (loin de moi cette intention) à déculpabiliser ces deux femmes : elles se sont comportées de façon puérile (avec les tweets par exemple) et d'après certains auraient des liens assez douteux avec les Etats Unis
    Je cherche seulement à pointer un phénomène qui ne perd pas de son importance en Occident : le machisme. Les femmes se sont battues pour essayer d'avoir les mêmes droits que les hommes et la battaille est loin d'être gagnée !
    Les humains ont la mémoire courte et je crains que toutes les luttes pour la libération de la femme ne soient plus efficaces de nos jours car on pense que les droits dont nous jouissons sont acquis alors que sans que l'on s'en aperçoive, ils s'annhilent petit à petit ( ce phénomène est valable pour toute autre liberté : la liberté d'expression par exemple.)
    Donc soyons sur nos gardes !

  • Je ne voudrais pas offenser le rédacteur (et non pas rédactrice parce que je pense bien que cet article n'a pu être écrit que par un homme) de l'article mais je trouve qu'il y a dans celui-ci une connotation explicitement anti-femme. Il ne faut pas confondre comportement humain qui, je le conçoie, n'est pas très réjouissant : ces femmes ne sont pas blanches comme neige et ont eu des comportement HUMAINS puérils et il est dommage que Julian ASSANGE en ait subi les conséquences.Cependant, il ne faut pas non plus exagérer et profiter de l'occasion pour oser dénoncer un soi-disant féminisme radical qui haïrait les hommes : il ne faut pas prendre ses désirs pour une réalité ! Les femmes, depuis la nuit des temps, ont suffisammment subi les violences physiques, morales, sociales de la part des hommes pour oser au XXème siècle tenir ce genre de discours ! Par ailleurs, vous tomber exactement dans le piège du véritable but sous-jacent de cette accusasion pour viol contre Assange : vous prenez la fausse piste en dénonçant un féminisme radical ! Il faudrait à la place dénoncer des gouvernements qui portent atteinte à la liberté d'expression usant tous les moyens pour faire taire des personnes qui dénoncent des actions pas très reluisantes de la part des dirigeants. De part ce commentaire, je ne cherche en rien (loin de moi cette intention) à déculpabiliser ces deux femmes : elles se sont comportées de façon puérile (avec les tweets par exemple) et d'après certains auraient des liens assez douteux avec les Etats Unis Je cherche seulement à pointer un phénomène qui ne perd pas de son importance en Occident : le machisme. Les femmes se sont battues pour essayer d'avoir les mêmes droits que les hommes et la battaille est loin d'être gagnée ! Les humains ont la mémoire courte et je crains que toutes les luttes pour la libération de la femme ne soient plus efficaces de nos jours car on pense que les droits dont nous jouissons sont acquis alors que sans que l'on s'en aperçoive, ils s'annhilent petit à petit ( ce phénomène est valable pour toute autre liberté : la liberté d'expression par exemple.) Donc soyons sur nos gardes !

  • @ Catherine

    beau déni de la réalité dans ton texte.

    " Les femmes, depuis la nuit des temps, ont suffisammment subi les violences physiques, morales, sociales de la part des hommes pour oser au XXème siècle tenir ce genre de discours ! "

    affirmation qui n'a aucune base concrête et même si elle en avait ne justifirait
    pas une quelconque vengeance.

    "Je cherche seulement à pointer un phénomène qui ne perd pas de son importance en Occident : le machisme. "

    donc selon toi dénoncer la réalité du féminisme radical serait du machisme Ah bon premiére nouvelle.

    "je crains que toutes les luttes pour la libération de la femme ne soient plus efficaces de nos jours car on pense que les droits dont nous jouissons sont acquis alors que sans que l'on s'en aperçoive, ils s'annhilent petit à petit ( ce phénomène est valable pour toute autre liberté : la liberté d'expression par exemple.) "

    des exemples concrets seraient les bienvenus, parce que là a part des affirmations péremptoires rien.

    http://www.pensamientocritico.org/elisbad0105.htm

    une vrai féministe qui explique ce qu'est le féminisme radical.

    suite plus tard

  • "On savait déjà qu’un enfant peut porter plainte contre ses parents pour une gifle ou une remontrance qu’il jugera trop sévère."

    la suéde est devenue une société maternante où l'homme n'a aucun droit dans l'éducatif de ses enfants.

    http://www.liberation.fr/evenement/0101108464-la-suede-royaume-de-l-enfant-roi

    " Les femmes se sont battues pour essayer d'avoir les mêmes droits que les hommes"

    serait ce pas plutôt l'anvancée de la laïcité.

    http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?rubrique11
    Michelle Perrot : "La laïcité, un atout pour les femmes" (extrait). Valeurs mutualistes, n°231, mai 2004

    [Nous souscrivons tout à fait à l’analyse de l’historienne féministe Michelle Perrot . Elle montre ci-après comment, au début du XXe siècle, alors que le mouvement des femmes était balbutiant, c’est l’action d’un certain nombre d’hommes qui, instaurant la laïcité et l’accès égal des deux sexes à l’école, a fait faire des pas de géant à la condition féminine.]

    lis du coté des hommes de marie Rouanet. la réalité du temps passé.
    là on s'aperçoit que la domination patriarcale rabachée par les féministes est une fumisterie, comme le sois-disant plafond de verre.

    http://2parents.net/article44.html

    http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article312&var_mode=calcul

    la sois disant double journée de la femme.

    http://justice.pa-pa.normandie.over-blog.com/article-31512256.html

    "quand « 80% du noyau dur des tâches domestiques (cuisine-vaisselle-ménage-linge) » devient « 80% des tâches domestiques » ou « 80% du travail à la maison » ou « les femmes travaillent deux fois plus que les hommes » ?

    D’après les mêmes chiffres si les femmes font effectivement 80% du noyau dur des tâches ménagère, elles ne font plus que 65,2% de l’ensemble des tâches domestiques (et les hommes 34,8%). Si l’on additionne le temps passé pour l’ensemble des tâches domestiques et pour les activités professionnelles, les femmes font 51,8% de l’ensemble du travail contre 48,2% pour les hommes. La différence existe bien mais on est loin des 80% - 20%."

  • Quelques perles du féminisme radical

    Extraits du livre "la violence faite aux hommes" de Yvon Dallaire.

    "Je crois que haïr les hommes est honorable et politiquement correct, que les opprimés ont le droit de haïr leurs oppresseurs"
    Robin Morgan - Éditrice de MS Magazine

    "L'homme est le résultat d'un gène endommagé. Les hommes prétendent être normaux, mais tout ce qu'ils font, assis là avec de sourires insignifiantes dans leur face c'est de produire du sperme. C'est ce qu'ils font tout le temps. Et ils ne s'arrêtent jamais"
    Germaine Greer


    "Le mâle représente une variante ou une déviation d'une catégorie de femelles. Les premiers hommes étaient des mutants... Le mâle représente une dégénération et une déformation de la femelle... L'homme : une forme de vie dépassée... Une créature ordinaire à surveiller... Un homme-bébé"
    A Feminist Dictionary éd Kramarse Treichler.
    Pandora Press - 1985


    "Tous les hommes sont des violeurs et rien d'autre"
    Marilyn French - The Women's Room.


    "Plus j'ai de renommée et de pouvoir, plus j'ai des possibilités d'humilier les hommes"
    Sharon Stone à une émission de David Leterman


    "Les hommes ont eu 2000 ans de domination et regardez le gâchis qu'ils ont fait. C'est maintenant à notre tour. Mon seul commentaire face aux hommes qui n'aiment pas mes propos, c'est : tant pis pour vous". Et si vous vous mettez sur mon chemin, je vous écrase.
    Liberated Women, Boronia - Herald-Sun,
    Melbourne, 09.02.1996


    "Votre jury doit condamner les hommes, détenteurs de tous les pouvoirs, donc source de tous les maux"
    Béatrice Majnoni d'Intigano. Le sexe médiator.

  • Le féminisme radical existe. Ce n'est plus du féminisme, qui veut défendre la condition de la femme, c'est de la misandrie. Il faut le condamner au même titre que la misogynie mais pas le stigmatiser ni le généraliser sinon, on tombe dans le même travers et la boucle est sans fin.

    Oui, il existe un féminisme extrême, inacceptable, qui nuit au combat féministe. Cela ne veut pas dire que tout le combat féministe est mauvais et que tout le discours féministe n'est qu'affabulations.
    Gardons la tête froide ;)

    Quand je lis les extraits ("perles") de féminisme radical de Lunatu, je suis à la fois horrifiée et amusée. Horrifiée car je trouve qu'on tombe bien bas.
    Amusée car des horreurs du même acabit et d'autres beaucoup plus violentes ont été écrites et proférées en prenant les femmes pour cibles depuis des siècles et continuent de l'être. Ce que Lunatu met en avant comme particulièrement choquant possède un pendant presque identique. Il n'y a que la cible qui change !

    Le vrai problème, au fond, ce n'est pas la misogynie ou la misandrie. C'est l'altérité. S'il n'y avait que des problèmes de genres, et pas par ailleurs des problèmes de confessions, de nationalités, d'appartenances politiques, *futballistiques, etc, les choses seraient différentes. Mais nous sommes dans un monde dans lequel le conflit entre les choses qui sont différentes est permanent.

    Comment apprendre à gérer l'altérité (qui est manifeste, se voit vite) en y associant l'égalité (qui elle, est invisible et souvent inexistante) ?
    Peut-être la clé du problème...

  • Le féminisme radical existe.

    J'en suis une victime. La misandrie est devenue la norme. Le phénomène ne s'est pas arrêté à la Suède au au Canada. Elles sont en France aussi.

Les commentaires sont fermés.