29 novembre 2010

Cantona et les banques: faut-il tuer le malade parce qu’il a la fièvre?

Le footballeur français est bien connu, même hors de la planète foot. Il est également peintre, grande gueule et engagé dans la lutte contre la pauvreté. Il soutient activement la Fondation Abbé Pierre - il va publier ces jours un livre de photos sur les actions engagées par cette fondation - et l’action Droit au logement.


malade-bl.jpgMais il va plus loin et met sa notoriété au service d’une idée qui fait trembler les banques. Il propose que le 7 décembre prochain tout le monde retire son argent de ses comptes bancaires.

«Pas d'armes, pas de sang, une révolution à la Spaggiari !» déclare-t-il.


Le but est de modifier le système en sortant du capitalisme financier, en ôtant aux spéculateurs les moyens de jouer avec l’argent des épargnants.

Si cette suggestion était suivie massivement, les conséquences seraient un krach probablement encore plus important que celui de 2008, mais un krach voulu par les citoyens en vue de casser le système actuel.

On peut prévoir les mêmes conséquences qu’un krach non voulu: le crédit et l’investissement se tarit, de nombreuses sociétés ferment leurs portes, chômage en masse. Déstabilisation de la société, mouvements sociaux, désorganisation générale. Sans projet nouveau déjà élaboré, ce pourrait rapidement être le retour à des régimes autoritaires. A court terme l’idée est amusante, à plus long terme je me demande si elle n’est pas simplement irréfléchie et suicidaire.

Une révolution, soit un changement radical de système, ne peut pas se faire uniquement par un ras-le-bol d’une situation. Elle doit prévoir la suite. Si l’on enlève le pouvoir aux banques, où sera le pouvoir? Qui le prendra? Sur quelle base d’organisation politique et sociale?

Un vrai changement de société, comme le passage de la monarchie à la démocratie, a été précédé de décennies de réflexions par des penseurs et philosophes, et suivi par un siècle et demi de troubles, soit jusqu’à la fin des nationalismes totalitaires.
cantona avant.jpg
Le capitalisme financier, dans lequel certains font des gains faramineux sans plus de production de biens en contrepartie, où l’on joue à la roulette avec l’argent des épargnants, où les errances des privés sont sauvées par l’argent public, et où les responsables de la débâcle ne sont jamais vraiment sanctionnés, est digne d’une hallucination.

Mais la solution de désavouer le système n’est-il pas pire que le mal? Faut-il tuer le malade parce qu’il a la fièvre? Ne vaut-il pas mieux  renforcer l’immunité du système contre la maladie?

Certes l’idée d’Eric Cantona est forte. Puisque les financiers font ce qu’ils veulent et sont prêts à recommencer leurs errances comme si la crise n’avait jamais existé, et puisque rien ne semble de nature à les ramener à la raison, une telle action les ferait cette fois vraiment trembler. Plus d’argent dans les banques, plus de bonus, plus de parachutes dorés, etc.

Je ne sais de combien d'argent un français moyen dispose sur son compte en banque. L’épargne est, d’après les chiffres que j’ai trouvés, à un niveau de plus de 3‘000 milliards d’euros. Pour que le coup de semonce suggéré par Cantona ait une efficacité et fasse plier le monde de la finance vers une répartition plus sociale de l’argent, il faut que beaucoup de monde retire ses avoirs. 10 ou 20 millions de personnes. Combien seront-ils à le faire le 7 décembre? Quelques dizaines de milliers à l’heure actuelle, France et Belgique réunies.

Ce sera un test: les gens veulent-ils massivement casser le système ou veulent-ils le réformer? Veulent-ils sauver le malade et le soigner ou le tuer?


16:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : eric cantona, banque, capitalisme, finance, fièvre, spaggiari, révolution, krach, démocratie, monarchie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Certes, hommelibre. Il y a toutefois un vice dans votre réflexion. C'est que, sans réaction aucune, le krach financier semble inévitable. De nombreux économistes assurent en effet que la prochaine crise, due au retour des bonnes vieilles habitudes, sera bien plus violente. Faut-il l'attendre la gueule ouverte, en laissant aux banques et aux traders l'intiative d'envoyer des millions de personnes dans le mur? Ou faut-il, à défaut de les convier au grand saut dans un souci d'équité, leur adresser un bon coup de semonce?

Écrit par : Zorg | 29 novembre 2010

Merci de ce complément, Zorg. Je ne saurais avoir une vision globale de situations aussi complexes, le débat est donc utile. Mon questionnement est: une action radicale, sans projet pour prendre le relai, peut-elle marcher, et quels sont les risques à plus long terme? Et si en face un nouveau krach plus violent a lieu c'est tout aussi radical. Et dans les deux cas il n'y a pas de projet de remplacement.

Un objectif raisonnable serait une réforme politique sérieuse du système.

Je suis partagé sur le coup de semonce, dont je comprends l'esprit mais qui ne me convainc pas. Mais bon, qui peut dire? Peut-être avez-vous raison.

Écrit par : hommelibre | 29 novembre 2010

De toutes façons, il est peu probable que l'initiative soit suivie. Las, c'est ceux qui n'ont plus rien qui, justement, seraient le plus motivés par des mesures de rétorsion à l'égard des banques.

Écrit par : Zorg | 29 novembre 2010

Oui..... la vérité c'est que rien de ce qu'on nous a dit au sujet de la crise est vrai; ce sont les banques qui fabriquent la monnaie et les Etats empruntent auprès des banques; alors je comprends que les médias aient envie de défendre encore une fois de plus le système monétaire actuel ainsi que les banques, mais une réforme de ce système s'impose d'urgence et le public doit en être informé.

Écrit par : Guy | 29 novembre 2010

je pense que cantana a raison,les banques jouent en permanence avec l'argent de monsieur tout le monde,il faudra bien un jour que messieurs les financiers pense aussi au monde du travail. la crise a bon dos ,mais ou est donc la place du salarier qui se leve tot et qui voit sans appressier toute ces gesticulations financieres?

Écrit par : bontemps | 29 novembre 2010

"Ne vaut-il pas mieux renforcer l’immunité du système contre la maladie?"

Le problème c'est que rien, je dis bien, rien n'est fait dans ce sens.

Et l'immense mérite de l'initiative de Cantona est de montrer très simplement que la finance mondiale repose entièrement sur du vent, et finalement que nous subissons tous un formidable bluff, dont un petit monde profite pour spolier la grande masse de ceux qui n'ont que leur force de travail à vendre, dont vous-même faites partie. Les 90% (le vrai pourcentage doit être encore plus élevé) des échanges financiers ne reposent pas sur une production matérielle. Ce sont juste des bouts de papier (et encore, avec les ordinateurs ce ne sont plus que des successions de bits) qui n'ont que la valeur qu'un consensus s'évertue à leur attribuer comme à des fétiches.

Quand à la réforme du système bancaire, il ne faut pas rêver. Ou alors on propose une politique marxiste.

Écrit par : Johann | 29 novembre 2010

Pas mal ton article, un des mieux que j'aies vu: mais

Nous sommes déjà plus d'une centaine de milliers dans le monde entier sur des dizaines d'évènements sur Facebook. En europe il y-a 650 milliard de liquide, il suffit d'en retirer une infime partie du système pour tout faire s'écrouler, à quel pourcentage, c'est la question, mais, autant tester, et la médiatisation et l'effet boule de neige nous aidera bien.
Il y-a beaucoup de gens qui réfléchissent à des alternatives, seulement, elles ne sont pas médiatisés, et sont limites censurées, car elles ne vont pas dans le sens de l'économie de marché et demandent une révision totale de la société et des privilèges.
Je préfère tenter de créer une société meilleure quite à avoir quelques problèmes, plutot que de continuer à voir la planète ainsi pillée et dégradée, ainsi que de voir des gens qui MEURENT DE FAIM. Quand nou, nous vivons dans une société en apparence d'abondance. Stop

Écrit par : moimeme | 29 novembre 2010

Et d'où vient l'argent de Cantona? A-t-il retourné la terre, semé du blé, cuit des petits pains pour nourrir les pauvres? A-t-il jamais produit quelque chose qui est utile pour l'humanité. Il a prix l'argent que les fanatiques du foot et l'industrie de divertissement lui ont procuré.
La peinture ? Il se fait payer pour son passe-temps. Peut-on manger ses peintures, créent-elles des valeurs tangibles, des postes de travail ?

De panem et circenses, il n'a produit que le cirque, durant toute ça vie.
Sur la pyramide des besoins de Maslow (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow), il ne joue que sur la plate-forme panoramique, tout en haut. Ce qui se trouve aux étages inférieures ne le concerne pas, il ne comprend même pas comment son édifice tient debout. Est-qu'il croit vraiment que son salaire et les énormes sommes de transfert auraient pu être payés sans sans l'aide de banques ?

Fort de ça notoriété, il veut maintenant animer ceux qui n'auront jamais la chance d'atteindre l'attique de cette pyramide, de détruire le fondement de l'édifice économique dont ils dépendent.

A tout ceux qui croient qu'une vie sans banques serait meilleure : essayez de créer votre propre entreprise ! Vous aimeriez ouvrir une petite boulangerie ? Il vous faudra au moins un local pour la vente et la fabrication, un four professionnel, une machine à pétrir, de la farine en quantité (payé comptant). Je présume qu'il vous suffit de soulever le matelas pour trouver les moyens financiers pour démarrer votre commerce, non ? Alors d'où vient cet argent si ce n'est pas un prêt ?

Cantona nous prouve que taper dans un ballon n'est pas forcément bon pour les aptitudes mentales. Un ballon en cuire ne peut pas servir de cerveau.

Écrit par : benpal | 29 novembre 2010

Johann: en effet, d'accord avec vous: rien n'est vraiment fait pour encadrer les excès et stopper les dérives. Faire de l'argent sans contrepartie matérielle est une aberration.

Mais je rejoins aussi benpal ci-dessus.

@ moimeme: il faut encore creuser pour améliorer les choses. Perso je suis en accord avec un libéralisme raisonné, celui qui a amené de la démocratie et de la liberté. Une poignée de flambeurs l'ont hélas dévoyé.

D'accord aussi avec vous: les privilèges sont une plaie. Sur ce point je suis profondément démocrate.

Mais il faut faire évoluer le système sans le remplacer par une nouvelle oppression. Vaste chantier.

Écrit par : hommelibre | 29 novembre 2010

Le Run on The Bank.

Afin de rendre notre action plus efficace je vais plus particulièrement axer mon action sur la banque Française la plus fragile de part sa position sur les marchés dérivés, la Société Générale.

Je me fout de ce que tu penses tant que tu parles du plomb mou.

Je ne suis pas un homme, je suis Cantona.

Écrit par : V07768198309 | 29 novembre 2010

Alors un surhomme ?

Écrit par : benpal | 29 novembre 2010

les banques ont déjà réagi sur Romandie ce matin à 9h jusqu'en 2012 les petits épargnants sont protégés,au fait est-on sûr des sources de monsieur Cantona ?

Écrit par : lovsmeralda | 29 novembre 2010

Lovsmeralda, le comm est une formule type recommandée par le site run on the bank, qui soutient l'action de Cantona. Donc ce n'est pas spécialement lui qui écrit.

Écrit par : hommelibre | 29 novembre 2010

A ceux qui croient avoir des aptitudes mentales parce qu'ils parlent d 'économie et de Maslow: retournes encore une fois dans tes cours (ca doit d'ailleurs pas faire très longtemps que tu les a quittés pour n avoir rien d'autre a citer), et comprends sur quoi se fonde ce que l'on appelle crânement la 'science économique".
Autrement dit, essaie de sortir du moule dans lequel on t a fait rentrer en te bottant l'cul, et tu comprendras que tu n'es toi meme, comme tous les autres, qu'un "facteur de travail" qui se compte, s'évalue et dont il faut trouver la meilleure technique pour en améliorer le rendement.
L économie ne se fonde sur aucune base tangible et fiable parce qu'elle n'admet pas qu'on lui refuse notre participation, ou que l'on conteste sa suprématie sur le monde.Ce n'est pas une science, c'est une doctrine.
Je refuse d'être dans une "entreprise", d'avoir un patron qui gagne plus de 5 fois mon salaire parce qu'il a la prétendue responsabilité de gérer ce que, nous, ouvriers, nous produisons.Sans nous ils ne sont rien, mais sans eux, nous, on produira quand meme de quoi vivre.
Le pouvoir appartient au peuple.
Je refuse aussi que nous soyons manipulables a merci par des lois qui s'adaptent aux vices des tares humaines qui les édictent.
L'ère industriel n'est déja plus qu'un leurre, et toi qui parle un peu plus bas de démarrer ton commerce par un prêt, si tu crois encore a ca dans ce contexte là, alors que tous les larbins de ce pays t'élisent leurs chefs.
Bonsoir a tous

Écrit par : lolo | 29 novembre 2010

Annonce: à la demande de Géraldine Feuillien je me suis dissocié du BankRun 2010 dans le but de lui laisser jouir pleinement du fruit de son travail. Désormais j'appelle mon mouvement Le Run on the Bank. et son objectif est le 6 Janvier.

Afin de rendre notre action plus efficace je vais plus particulièrement axer mon action sur la banque Française la plus fragile de part sa position sur les marchés dérivés, la Société Générale.

Je me fout de ce que tu penses tant que tu parles du plomb mou.

Je ne suis pas un homme, je suis Cantona.

Écrit par : V07768198309 | 30 novembre 2010

@Hommelibre,c'est en effet ce pensais sans oublier de mentionner que ce genre d'article peut très bien avoir été écrit par la Scientologie aussi,ou autres églises, privées de la dîme des cigarettiers!

Écrit par : lovsmeralda | 30 novembre 2010

@lolo: "Je refuse aussi que nous soyons manipulables" ... et tu ne te rends pas compte que tu te fais manipuler par ceux qui croient être plus intelligents que le "peuple".

Écrit par : benpal | 30 novembre 2010

"L'économie ne se fonde sur aucune base tangible et fiable parce qu'elle n'admet pas qu'on lui refuse notre participation"
L'économie ne demande la participation à personne. Elle ne demande rien du tout, elle n'est même pas à même de demander quoi que ce soit.
Mais si tu ne veux pas dépendre d'une économie, tu n'as qu'à planter tes propres patates et à fabriquer tes propres vêtements. Mais tu devrais surtout renoncer à ton PC et à Internet, une pure produit de l'économie et du partage du travail. Ou alors tu peux aller taper dans un ballon, il y en a qui peuvent en vivre, apparemment sans faire appel à l'économie et aux banques.

Écrit par : benpal | 30 novembre 2010

Et une fois que les banques auront fait faillite et que l'argent ne sera plus disponible, on fera comment? Du troc?

Écrit par : Nom de chien | 30 novembre 2010

Personne n'est obligé de déposer son argent dans une banque. On n'est même pas obligé d'avoir de l'argent, sauf pour les impôts, la sécurité sociale et les obsèques.

Écrit par : benpal | 30 novembre 2010

Bonjour voici une news importante à faire suivre... :

" 29/11/2010 L’UE a recemment prié les grands médias de ne pas évoquer le retrait massif d’argent (des milliards) des banques irlandaises. le bank run a commencé dans ce petit pays de 4,5 millions d’habitants. On n’en parle pas pour que le mouvement ne s’étende pas ailleurs.

les clients de la banque Anglorish Bank ont retiré 13 milliards.

Le gouvernement a modifié ses plans pour le cas ou la crise empirerait. Dans le cas d’un collapsus de l’euro ou de la sortie de la zone euro d’un des pays membres, les banques devront fermer, les bancomats devront etre mis hors-service, les bourses seront fermées, l’internet sera en partie hors service, pour éviter les actions citoyennes spontanées.

le ministère de l’intérieur a confirmé l’existence de ces plans, sans donner plus de détails.

On veut éviter une situation comme l’assault des banques en Argentine en 2002 ou une panique générale, avons nous appris lors d’une conversation informelle.

L’armée fait également partie des plans. [...] En cas de crise, l’armée doit aider à protéger les banques d’un bank-run...".

................... .

c’est merveilleux que cela ai déjà commencer avant la date du 7 décembre 2010, vous remarquerez que les états serait prêt à couper en partie internet et cela pour éviter toute concertations amenant à des actions citoyenne… .

mouarfff, soit pourquoi pas, les peuples utiliseront d’autres moyens de communication pour se concerter et mettre en plan d’autres action virulente… .

Il existe un bon vieux moyens (parmi tant d’autres bien sur) :

les SMS…!.

A moins aussi bien sur qu’ils décident de couper tout les réseau téléphonique de communication…, mais sur ce dernier point cela m’étonnerai grandement qu’ils fassent cela…, quoi que va savoir ils seraient bien capable de couper tout moyens de communication téléphonique pour tuer dans l’œuf toute conspiration visant à anéantir leur plans d'esclavagiste… .

Dans le combat des peuples contre les états esclavagiste et les bankster tout les moyens sont bon pour leur faire la nique… .

Alors si il faut, pour se concerter en masse, agir dans l’ombre du silence invisible…, pourquoi pas si cela permet de leur en mettre plein la face et leur casser quelque dents voir même la mâchoire en entier.

Peuples du monde entier qui combattez pour votre liberté, utiliser d’autres moyens de communication, car ceux que vous utilisez actuellement par le biais d'internet sont bientôt mort…!.

N’hésitez pas à étendre vos actions sur toute l’année 2011 au lieu de vous en tenir à un seul jour…!.

Cette article daté du 29/11/2010 nous montre ouvertement que les actions de ce genre font terriblement peur aux état esclavagiste et aux bankster en puissance, alors il faut continuer toute l’année 2011 à agir
« sans violence » pour anéantir toutes leur structures qui sont les pilier des voyous esclavagiste en col blanc.

Écrit par : manipadmehum | 30 novembre 2010

@ manipadmehum:

Vous faites des gouvernements vos ennemis. Je ne vous suivrai pas sur ce chemin. Ils sont élus, peuvent être changés. Je comprends que ces gouvernement prévoient de préserver non pas simplement les biens des dirigeants, mais les biens des épargnants. L'argent de renflouement des banques était un prêt, pas un don. Et sans ce renflouement il y aurait peut-être beaucoup plus de gens à la rue.

Il faut arrêter de montrer les gouvernements comme des esclavagistes! C'est quoi cette histoire. L'esclavage est autre chose. La démocratie serait-elle devenue un luxe de riche pour aussi facilement tenter de la renvoyer aux poubelles de l'histoire?

Les pousse-au-crime sont à la fête ces temps. Cantona vous a bien chauffés. Il manipule bien avec son argent certainement bien placé. Il manipule en jouant sur la culpabilité. Mais ce n'est pas en appauvrissant tout le monde que l'on résoudra la pauvreté.

La question n'est pas de casser le système mais d'y remettre de l'ordre. J'entends des gens qui ont sincèrement envie d'envoyer un signal. Vous, je vous entends jouir de la chienlit.

Écrit par : hommelibre | 30 novembre 2010

C'est fou à quel point les gens se laissent manipuler, au point où ils perdent toute raison et tricotent des histoires de conspiration où il n'y en pas.

Si des clients d'Anglo Irish avaient vraiment retiré 13 milliards (aucune preuve d'une "conspiration"), c'était après avoir appris que l'AI avait accumulé un déficit énorme. Et ces 13 milliards ont été immédiatement replacés dans d'autres banques et non pas sous des matelas.

Écrit par : benpal | 30 novembre 2010

______________________________________________________
Attention: BankRun 2010.

J'ai pensé comme beaucoup que le mouvement initié par Eric Cantona était un mouvement spontané et naïf et j'ai pensé que je pouvais m'y accrocher afin d’établir La Nouvelle Économie.Après une discussion par Skype avec Géraldine Feuillien je suis arrivé à la conclusion qu'il s'agissait d'un mouvement dont le cerveau manipulateur reste inconnu mais dont le but et d’établir un système économique probablement fasciste qui émergerai par la terreur plutôt qu'un mouvement qui irai dans les intérêts économiques et autres de chacun d'entre nous.
______________________________________________________

Écrit par : V07768198309 | 30 novembre 2010

Il y a encore du monde pour penser que les profiteurs, politiques, banquiers, trust, ect vont reformer quelque chose un jours ?
on ne tue pas la poule au oeufs d'or, on ne fait que cacher les oeufs en n'en voulant toujours plus et si possible on la fait soigner par ceux qui n'en profitent pas.

Et ce sont les coups d'etat qui sont reflechit pas des opresseurs qui veulent en remplacer d'autres, pas les revolutions, qui sont faites par le peuple qui veut juste se librérer sans anticiper les consequences .

je sais pas si Canto a raison ou pas, mais en tout cas il agit
et ceux qui ne font rien sont complice de ce systeme.

Écrit par : Patarin | 03 décembre 2010

Sur le site Solidarité et Progrès du 2 décembre, un article sur l'Islande.

Le président islandais, Ulafur Grimsson, a laissé les banques faire faillite pour préserver l'intérêt général.

Par référendum, le peuple islandais a rejeté à 93% le plan de renflouement des banques.

Ainsi l'Etat n'a pas porté la responsabilité de la faillite des banques privées. Enfin un vrai homme politique d'une sagesse et d'un courage uniques parmi les autres politiciens. Lui au moins pense d'abord à son peuple.

Pour notre plus grand malheur, les politiciens de tous les pays occidentaux font exactement le contraire du président islandais.

C'est toute la différence entre un taureau et des boeufs.

Et l'Islande, c'est certain ou je l'espère, s'en sortira au final bien mieux que nous en France.

Écrit par : manipadmehum | 03 décembre 2010

Bravo homme libre, je voix que vous n'avez même pas eu la franchise de publier ma réponse à celle que vous avez faite quand à mon premier message..., pourtant elle n'était pas agressive ou autre de ce genre mais pousser à réflexion avec divers lien pour étayer mes dires.

Écrit par : manipadmehum | 04 décembre 2010

Bonsoir hommelibre,

vous me signalez ceci en réponse au message que j'ai posté :

"Vous faites des gouvernements vos ennemis. Je ne vous suivrai pas sur ce chemin. Ils sont élus, peuvent être changés. Je comprends que ces gouvernement prévoient de préserver non pas simplement les biens des dirigeants, mais les biens des épargnants. L'argent de renflouement des banques était un prêt, pas un don. Et sans ce renflouement il y aurait peut-être beaucoup plus de gens à la rue...".

Pour y répondre :

je n'ai nullement besoin d'en faire mes ennemis, ils ce placent eux même dans cette position par leur magouilles, magouilles qui soit dit en passant sont de plus en plus visible et mis à jour par certain médiat alternatif qui ne sont pas à la solde de ces même états et bankster.

Soit disant les renflouement des banques obtenu par des prêts sont fait pour préserver l'argent des contribuables épargnant(es)..., mais qui va payer la note principale...? :

les contribuables épargnant(es)... .

Vous me signalez ceci :

"Il faut arrêter de montrer les gouvernements comme des esclavagistes! C'est quoi cette histoire. L'esclavage est autre chose. La démocratie serait-elle devenue un luxe de riche pour aussi facilement tenter de la renvoyer aux poubelles de l'histoire?...".

Pour vous répondre :

ci nous ne pouvons plus les montrer sur leur véritable visage esclavagiste, il faut les montrer sur un visage angélique œuvrant pour le bien commun des peuple...?, non car il ne sont en rien des anges qui œuvrent pour le bien des peuples.

selon vos dire :

"l'esclavagisme c'est autre choses...",

êtes vous aveugle ou avez vous oublié que l'esclavagisme dans le monde entier prend de multiple formes...?, et celui ci n'est en rien soumis, pour la France, à la forme d'esclavagisme des anciens vendeur esclavagiste des peuple noir.

Vous me parlez de la dite "Démocratie...", mais la Démocratie est morte depuis belle lurette, et les états excelles dans l'art de nous faire croire le contraire.

Les états préfère sauver les banksters à coup de milliard de milliard..., alors que pour la faim dans le monde, et la pauvreté en France, ils ne fond rien car cela ne sert pas leurs profits...!!!.

Avec toutes les sommes fournis pour sauver les banques du monde entier, nous aurions déjà pu exterminer la faim dans le monde au moins 3 ou 4 fois de suite, et nous aurions pu créer des solutions visible pour œuvrer dans le sens de l'égalité au logements etc etc..., mais cela ne fait pas partie de leur ambitions ni de leur désir, et c'est un état de fait que personne ne peut ignorer... .

http://blog.dalipas.fr/archives/6777

Ceux qui croient encore à la démocratie, telle que définie par les Pères de la Confédération américaine, à savoir qu’il s’agit d’un gouvernement du peuple, élu par le peuple, pour servir le peuple, devraient y penser deux fois avant d’affirmer que nous vivons dans une véritable démocratie. La mondialisation a sonné le glas de la démocratie. Les traités internationaux ont priorité sur les politiques gouvernementales et quelques individus du monde des affaires, peuvent renverser une loi adoptée par une Assemblée nationale et forcer un gouvernement à retirer cette loi, en plus de payer des sommes astronomiques, en compensation pour les pertes de profits actuels, futurs ou potentiels.

http://albertportail.info/article.php3?id_article=281

La Démocratie c'est aussi le libre droit de manifester n'est-ce pas...?,

et bien même ce droit n'est plus un droit inaliénable :

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=13772

Écrit par : manipadmehum | 04 décembre 2010

Vous me signalez ceci :

"La question n'est pas de casser le système mais d'y remettre de l'ordre. J'entends des gens qui ont sincèrement envie d'envoyer un signal. Vous, je vous entends jouir de la chienlit...".

Pour vous répondre hommelibre :

cela sert à quoi de remettre de l'ordre dans un système monétaire qui s'effondre inexorablement...?, à rien..!.

A rien car tout recommence ensuite, on en à la preuve visible avec les banques.

Le système monétaire basé sur le dollar est mort, et cela va pas trainer pour que l'on découvre sa dépouille, ce n'est qu'une question de temps désormer, et certain pays l'on parfaitement compris et cherchent à se mettre à l'abri :

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=13492

bien que le prochain crack boursier touchera le monde entier et le mettra à plat ventre dans un état de kao inexorable..., mais à chaque mort il est une nouvelle naissance, donc il faut souhaiter que la prochaine naissance amènera un système basé sur le partage équitable envers tous et toutes et l'entraide..., et non sur l'asservissement pour le profit d'une minorité, comme c'est le cas actuellement.


Quand au fait que pour reprendre votre dire "je jouisse de la chienlit...".. :

hahaha, non je n'en jouis point.

La chienlit n'est pas encore pleinement présente, elle n'en est qu'à son balbutiement, et quand elle sera pleinement présente, j'aurais d'autres choses à faire que d'en jouir (ou d'en pleurer).

Par contre je constate juste que de plus en plus d'êtres veulent agir de manière non conforme aux normes pré formater par les bonne mœurs mondial actuel..., et je salut cette état de fait, rien de plus rien de moins.

Voila, hommelibre, quand à ma réponse à votre dire.

Je souhaite que vous remarquiez que cette réponse n'est en rien agressive quand à votre personne et ce site dont j'apprécie certains articles.

Écrit par : manipadmehum | 04 décembre 2010

@ manipadmehum: Je n'ai freiné aucun commentaire, ni empêché de publication. Nous sommes dans un débat, pas dans une agression. Nous pouvons ne pas être d'accord. Mais je n'ai supprimé ou empêché aucun de vos comm.

Écrit par : hommelibre | 04 décembre 2010

Ah, le sauveur du monde ....
@ manipadmehum: "de plus en plus d'êtres veulent agir de manière non conforme aux normes pré formater par les bonne mœurs mondial actuel"

Allez-y, on aimerait pouvoir imaginer votre nouvel ordre du monde, donnez nous des détails. Mais pour que ça fonctionne, il faudra que tout le monde agisse conforme ... à cette nouvelle norme, votre norme.
Montrez-nous que vous êtes plus savant que des centaines de générations avant vous.
D'une norme à l'autre ? Qui dit mieux?

Écrit par : benpal | 04 décembre 2010

Bonjour Benpal,

en aucun cas je me pose en sauveur du monde, je n'ai point cette prétention... .

Mais vous devriez comprendre et savoir que pour changer le monde, cela commence obligatoirement par changer soit même, en soit même.

Hahaha non je ne cherche pas à imposer ma norme pour un nouvelle ordre mondial comme vous le dite si ouvertement.

et aucunement je n'ai la prétention d'être plus savant que d'autres...!, mais moi au moins je me bouge, tant sur le plan intérieur à moi même, qu'extérieur.

Votre réaction est bien représentative d'une personne moutonneuse qui vie dans un système qu'il n'aime pas toujours mais qui ne fait rien pour en sortir car en faite cela lui convient très bien.

Mais ceci dit cela montre bien que quand des êtres sorte de la vision lambda, cela dérange ouvertement.

Écrit par : manipadmehum | 04 décembre 2010

Je vous accorde bien le droit d'avoir une vision zeta qui se distingue de ma vision lambda. Mais je me refuse de devenir mouton dans votre vision zeta.

Au fait je peux vivre dans n'importe quel system, de alpha à zeta, tant que ce système me laisse la liberté de vivre ma vie avec un minimum de contraintes, un maximum de opportunités, sans peur, sans menaces, et en harmonie avec mon entourage.

Écrit par : benpal | 04 décembre 2010

les banquiers sont sur les dents, en tout cas cette idée semble en déranger quelques un.

Je crois que Cantona a touché ici un point sensible et vient de créer une sacrée polémique.

Je trouve ça drôle que plein de gens, souvent les mieux nantis, essaie de décourager ceux et celles qui veulent participer à cette action, tant qu’on ne l’aura pas essayé, on ne saura pas son efficacité.

Il faut oser dans la vie, foncer, aller vers l’inconnu, et cela sans avoir à chaque fois tenter de prévoir tout les scénarios possibles avant d’agir, pendant ce temps là on ne fait rien, et on risque de se décourager.

Tentons le coups une foi, et on verra bien après! On s’ajustera! mais une chose est certaine, ça ne fait que commencer. Les jours des banquiers son compté.

« Cette action sera l’occasion au moins de se rendre compte que l »Argent » n’existe pas. Si cela permet à la majorité silencieuse d’en prendre conscience, c’est déjà pas mal »

Les Français et les classes moyennes européennes et américaines sont en train de payer les conséquences d’une spéculation a tous va. Les marchés menacent les États et dicte leurs conduites.

On trouve de l’argent pour « sauver » une banque
( c’est-à-dire une entreprise privée), mais il y a toujours des gens qui meurent de froid en hiver, qui n’ont pas de logement décent, les restos du cœur sont saturés , les gens aussi.

Dans les années 80, le rêve commun était d’éliminer la faim dans le monde. Même si elle a baissé de près de moitié selon l’O.N.U, il reste environ 20 % de la population du monde qui meurt de faim.

Cela couterait environ 5 milliards par an. À ce prix, il y aurait des repas gratuits dans les écoles pour les enfants du monde entier !!

Pendant ce temps, on dépense 700 milliards pour sauver les banques eux U.S.A., 4 500 milliards pour les plans européens depuis le début de la crise.

Ne pourrait-on pas régler cette histoire de faim dans le monde avant d’aider nos banquiers ?.

Il y aura toujours des économistes pour tenter de prouver que cela ne coute « rien » aux contribuables, sauf les réformes, et l’assèchement des crédits aux P.M.E.

et aux particuliers, sans compter les victimes de la bulle immobilière, endettées au-delà de la valeur de leur bien.

En attendant, le chômage les touches, l’électricité flambe, le pétrole aussi, on crée des taxes tous les jours, mais on garde le bouclier fiscal.

Ah ! ce temps bénit des seigneurs tout puissants protecteurs du pauvre petit peuple.

Ce peuple qu’on infantilise, qu’on maltraite quand il manifeste ou s’exprime, qu'on signale être manipuler quand il décide d'agir de manière totalement différente, qu’on fait revoter lorsqu’il se trompe (traité de Lisbonne) en a marre de jouer..., les peuples ont décider de mettre fin aux jeu par eux même sans attendre que ce soit les états, les bourses et les banques qui le face..., jeu est fini...!.

Écrit par : manipadmehum | 05 décembre 2010

Et puis m..de, je ne cherche rien, chacun(es) sa vie, je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit, je donne juste mon opinion des choses quand à ce sujet précis..., mais c'est peine perdu et je vient de le comprendre en cette instant précis d'écriture..., chacun(es) s'accrochent à leur privilège sans chercher à aider ceux qui souffre..., ils vivent juste en penssant à leur petite gueule et cela me débecte.

L'économie mondial est définitivement morte et cela va ce savoir de manière fracassante d'ici peu..., donc ils s'accrochent à un cadavre qui les entrainera par les fond..., chacun(es) sa m..de...!.

Écrit par : manipadmehum | 05 décembre 2010

Il a raison le Cantona, mais il oubli que l’essentiel de l’argent des banques sont des dettes. on ne peut pas juste aller à une banque annuler sa dette. Une autres solution serai que la présidence française explique aux banques luxe and Bourgeoises et consoeurs, que comme c’est nous qui avons le chapignon rouge, on va tout simplement se passer de nos dettes chez eux… C’est un peu extrémiste, mais ça marchera très très bien.

aussi, une journée ou une semaine sans consommation est illusoire. tout le monde ira consommer plus, avant pour se préparer et après pour remplacer les consommables. N’oubliez pas que vous êtes un consommateur au long terme avec beaucoup de dettes (les banques gagnent plein d’argent avec les pauvres mais si mais si!)…

une solution viable au long terme est d’arrêter de contracter des dettes. Par contre la révolution prendra 20 ans.

Écrit par : sextoy | 07 décembre 2010

L'idée est bonne , mais quand ca femme travail pour une banque elle risque d'être mal vue ...

Écrit par : Gigi | 21 janvier 2011

Cantona a parfois des idées intéressantes mais là sur le coup c'était une grosse bétise ou un gros coup de pub...Qu'il s'occupe plutôt du logement.

Écrit par : Loto bingo | 07 mars 2012

Les commentaires sont fermés.