28 novembre 2010

Le soleil privatisé: des plaintes en vue contre la propriétaire

On a privatisé le soleil. Mais oui, et avec un acte notarié! Cela s’est passé en Espagne. Une juriste, Angeles Duran, a constaté que notre étoile n’avait pas encore été revendiquée. Elle a décidé de faire établir un acte notarié en sa faveur.


soleilduran.jpg«Je suis la propriétaire du Soleil, l'étoile de type spectral G2, qui est au centre du système solaire, situé à une distance moyenne d'environ 149,6 millions km de la Terre», indique l'acte notarié cité par le quotidien La Voz de Galicia.

(...) il y a un Américain qui a passé un acte devant notaire pour s'approprier la lune et presque toutes les planètes, mais pas le soleil», a-t-elle déclaré au quotidien.

Mme Duran, qui vit dans la commune galicienne de Salvaterra de Miño, dans le nord-ouest de l'Espagne, affirme être devenue propriétaire de l'astre solaire «par usufruit» et «parce qu'il n'existe pas un seul propriétaire qui soit connu depuis 5 milliards d'années».

La Voz de Galicia rappelle que désormais la propriétaire du soleil doit inscrire son acquisition sur le cadastre espagnol, mais que celui-ci est un organisme «qui n'a pas compétence sur le système solaire».

Est-ce bien raisonnable? Parce que cela pourrait lui poser quelques problèmes. On peut s’attendre d’ici quelques temps au dépôt de nombreuses plaintes et demandes de dédommagement. En effet, les coups de soleils, les mélanomes, les allergies photosensibles, pourraient faire incriminer la nouvelle propriétaire. Les dépressions hivernales par manque de soleil aussi. Et l’on n’ose penser à ce qui se passera au prochain été de canicule...

En tous cas nous sommes prévenus: s’il nous prend l’envie d’aller se promener à la surface du soleil ce sera une violation de propriété.

Blague à part un organisme vend des certificats d’appartenance d’étoiles, auxquelles il est possible de donner son nom. Trois possibilités: le coffret deluxe, le coffret premium et le coffret étoiles doubles. Avec les cartes d’identité des étoiles, le sceau officiel de l’organisme d’enregistrement, une carte du ciel précisant l’emplacement de l’étoile, etc.

C’est assez étrange d’imaginer que l’on puisse individuellement être propriétaire d’une planète ou d’une étoile, qu’en plus on ne visitera jamais. Mais ce qui est étrange ailleurs ne l’est pas sur Terre: on y est propriétaire de bouts de terrains.

Les humains sont décidément bien paradoxaux...

00:37 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ciel, espace, galaxies, étoiles, planètes, soleil, lune, angeles duran | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.