27 novembre 2010

Dérapage policier: la vidéo qui fait scandale au Canada

Au Canada, une loi permet depuis quelques années d’avoir accès aux informations intéressant le public. Ce qui ailleurs resterait secret sera porté à la connaissance du public . Même des vidéo sur ce qui se passe à l’intérieur d’un commissariat.


C’est le cas ici. La scène remonte à septembre 2008. Le 6 septembre, à Ottawa, une jeune femme de couleur est arrêtée pour ébriété sur la voie publique. Les policiers la conduisent au commissariat. Et là, ce qui se passe n’est pas tout-à-fait ce que l’on peut attendre de représentant de la société et de ses lois.

La jeune femme est purement et simplement molestée, maltraitée, jetée à terre, par 4 agents apparemment menés par une policière plutôt déchaînée.

La jeune femme ne se débat pas, son comportement n’est pas agressif, elle ne semble pas représenter un danger. Pas besoin d’user de contrainte ou de violence ni d’être à 5 sur elle. Le sentiment qui se dégage est celui d’une scène de défoulement arbitraire des policiers.

Le tout a été filmé par la caméra de vidéosurveillance du commissariat. Comme quoi, parfois la vidéosurveillance a de l’utilité!

Verrait-on cela en France ou en Suisse? Ce n’est pas certain. La loi sur l’information du Canada est un outil démocratique dont peu de pays disposent. C’est grâce à cette loi que l’Après-Rupture a pu démonter le mensonge des 300’000 femmes battues au Québec.

Une vague de protestations a déferlé sur le pays. Une enquête interne a été ouverte.

Voici la vidéo:


15:04 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : police, canada, ottawa, ontario, abus policier, vidéo, stacy bonds | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Excusez-moi Hommelibre. J'ai surement loupé un épisode. Et j'ai pas envie de polémiquer mais je ne vois pas ce que cette vidéo a à voir avec le mensonge de 300000 femmes au Québec ...

Écrit par : Loredana | 27 novembre 2010

Loredana, ah, vous me piquez au vif! Vous avez raison. Je dirais même plus: vous avez le droit de polémiquer. Même de me tacler! Bon je m'explique: d'une part c'est grâce à cette même loi sur le droit à l'information que ce mensonge a été mis à jour. Ça c'est pour le lien objectif. Tiré par les cheveux, sans doute. D'autre part c'est une piqûre de rappel vu les débats d'hier. C'est le lien subjectif.

Bon, allez-y Loredana, vous pouvez me tacler: j'ai mis mes protèges-tibias avant de vous répondre...

(ↀ∠ↀ)

Écrit par : hommelibre | 27 novembre 2010

Avec un temps de retard ;o)

J'suis pas au courant des débats d'hier et nan pas envie de tacler même si vous vous êtes protégé, sur un sujet, un de plus, tiré par les cheveux. Cela ne fait en rien avancer le schmilblick. Selon moi.

Bonne soirée

Écrit par : Loredana | 27 novembre 2010

Incroyable cette brutalité des "forces de l'ordre". Mais c'est aussi la brutalité d'êtres humains contre des êtres humains.

Écrit par : benpal | 29 novembre 2010

C'est abusé, j'espère qu'ils paieront cher!

Écrit par : gros seins | 01 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.