20 novembre 2010

Une petite couche d’ɐɭƥɧoⁿʂɛ Ⓐⓛⓛⓐⓘⓢ

Une page d’humour à la sauce Alphonse Allais. Lire ici la précédente livraison.


Quelques citations pour commencer.


Allais.JPG«Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Etre de quelque chose, ça pose un homme, comme être de garenne, ça pose un lapin.»

«Les familles, l'été venu, se dirigent vers la mer en y emmenant leurs enfants. Dans l'espoir, souvent déçu, de noyer les plus laids.»

«Le rire est à l'homme ce que la bière est à la pression.»

«C'est probablement parce que les ardoises viennent d'Angers que le métier de couvreur est dangereux.»

«Ce n'est pas parce que les malais sont laids, les portugais gais, les colombiens biens que les espagnols sont gnols.

«J'ouvre une parenthèse. Si vous avez un peu trop d'air, je la fermerai tout de suite.»

«Je me suis toujours demandé si les gauchers passaient l'arme à droite.»

«La bonne de Gaston mentait tellement - Que le pauvre aima mieux trancher sa destinée. - Morale: - Les personnes dont la bonne ment - Expirent avant la fin de l'année.»


Un poème maritime ensuite.

Un drame de l'amer

Lors d'un voyage en mer que fit Allais Alphonse,
Il se passa ce fait qu'au public je dénonce:
A l'heure de l'absinthe, au mât du perroquet
Comme pour l'étrangler, on l'vit qui s'accrochait.
...........................................................................
...........................................................................(1)
Le lieutenant, qui l'avait vu monter, crie: Stop!
Rassemblant ses trois mousses, leur dit:

"Qui est-c' qui a vu Allais d'sendre du mât? "

Et ne purent les trois mousses qu' s' taire!

(1). Ces deux vers ont été faits à coups de poing dans le but non dissimulé d'intriguer le lecteur.

SEMBAD LE MALIN
 (ALPHONSE ALLAIS)
 Le Sourire, 2 février 1901.


Enfin, l’humour d’Alphonse Allais ne s’arrête pas à la littérature. Il a également écrit une marche funèbre:

Allais1.jpg«L'auteur de cette marche funèbre s'est inspiré dans sa composition, de ce principe, accepté par tout le monde, que les grandes douleurs sont muettes.

Ces grandes douleurs étant muettes, les exécutants devront uniquement s'occuper à compter les mesures. au lieu de se livrer à ce tapage indécent qui retire tout caractère auguste aux meilleures obsèques.»

16:03 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : alphonse allais, humour, citations, noble, lapin, famille, rire, bière | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Pour celles et ceux qui veulent être au diapason, je signale que la clé de cette partition se trouve au sous-sol dans le tiroir marqué « Gymnopédie » dont la clé est chez Monsieur Satie qui lui, gère les clés de répartitions musicales.
Inutile de chercher la clé de Fa, car elle a été subtilisée en fin de portée par un baryton malveillant.
Pas mieux pour la clé de Ruth. Les verres à trois pieds sont passé de modes.
Toutefois, il reste pas mal de clés d’art dans les pâturages des Franches-Montagnes.

Écrit par : Benoît Marquis | 20 novembre 2010

:))

Écrit par : hommelibre | 20 novembre 2010

Jolies citations pleines d'humour. :-)

Écrit par : Kissa | 20 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.