12 novembre 2010

Choléra en Haïti: 800 morts à ce jour

Non seulement ils doivent apprendre à vivre de presque rien en temps ordinaire, non seulement le tremblement de terre les a jetés à la rue dans des abris de fortune, mais ils doivent maintenant faire face à l’épidémie de choléra, aggravée par le récent passage de l’ouragan Thomas.


cholera1_haiti.jpg"Au 8 novembre, nous avions environ 640 morts. Aujourd'hui, nous en sommes à 800 et chaque jour qui passe rend la situation plus terrible", a dit Ezra Barzilay, épidémiologiste des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

"Les Haïtiens font la queue, il n'y a plus de lits d'hôpital, les hôpitaux sont totalement débordés", a-t-il ajouté, notant que des équipes médicales étaient contraintes de choisir parmi les malades lesquels elles allaient pouvoir soigner.

Le dernier bilan communiqué par le ministère de la Santé faisait état de 724 décès confirmés au mardi 9 novembre pour un total de 11.125 cas. Dix décès ont été enregistrés à Port-au-Prince, la capitale, où les autorités redoutent la contagion dans les camps surpeuplés de rescapés du séisme.»


On peut mourir du choléra en quelques heures par la déshydratation. les enfants y sont très vulnérables. L’eau est le principal vecteur du bacille. En l’absence d’infrastructures il faut boire l’eau en bouteille, ce qui demande un cheminement en quantités jusque dans les coins les plus reculés. La lessive elle-même ne peut être faite avec de l’eau contaminée sous risque de continuer la propagation.

La principale prévention est l’hygiène: le pays doit avoir des infrastructures pour acheminer l’eau potable et éliminer les eaux usées. Ce qui n’est pas le cas en Haïti, où la reconstruction tarde. Une grande partie de l’argent promis n’est pas arrivé sur place. Et où et comment reconstruire, sachant que le pays est sur une faille active qui bouge régulièrement?

Une pensée pour les haïtiens ce matin, faute de pouvoir faire plus.


07:34 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : choléra, haïti, santé, séisme, ouragan, épidémie, pandémie, prévention, hygiène | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Dieu à dit, Dieu à créé l'univers, Dieu a dicté des lois, Si Dieu le veut, Dieu

Bon il sert à quoi?

"Qui aime bien châtie bien"

Écrit par : NOËL pierre | 12 novembre 2010

Le gouvernement du pays ne fait rien, c'est un gouvernement fantome. le dirrigents ne font pas de'efforts, ils n'ont aucune vision, ils dirigent comme des imbeciles....... Je pense toujours aux enfants de la rue, aux femmes enceintes, aux veillards, ils n'ont aucune chance d'avoir une vie normale.

Écrit par : Willy | 13 novembre 2010

...et où sont passés les millions envoyés par les charités internationales ???????

Écrit par : coucou | 13 novembre 2010

On se pose la question coucou, hélas. Car pas de nouvelles. On sait que sur place l'argent manque. Où est-il?

Écrit par : hommelibre | 13 novembre 2010

Qu'attendent tous les milliardaires qui se donnent bonne conscience en donnant des "piècettes" !

Qu'attendent les grands pays pour investir à long terme afin que plus un enfant du monde et en particuliers à Haïti meurt de maladie, de faim....

Mus'hu-l-maniser Haïti et y amener des "pétro-Euros" (Le dollar étant devenu de la monnaie de singe) la relecture du coran serait mieux comprise.

Les autres religions ( Catholiques et protestants ) n'ayant rien fait d'autre, qu'évangéliser ces pauvres gens, et, comme il n'y a rien à "gratter" ils les ont laissé à leur triste sort!

Amen....

Écrit par : NOËL pierre | 13 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.