Petite revue de presse: Merci Bernard Rappaz - Comète Hartley 2 - Tribunal du divorce

La semaine est chargée, pas facile de suivre toute l’actualité. Alors petit retour en quelques touches sur des sujets qui passionnent, divisent ou émerveillent.

Cannabis_01_bgiu.jpgMerci Bernard Rappaz

Les blogs et la presse font une large part à la mort prochaine du chanvrier. Les positions sont assez tranchées. En arrière-plan, le cannabis et d’un côté le rejet viscéral qui en est fait, de l’autre une position plus réfléchie. Probable que s’il avait cultivé illégalement de la bleue, il aurait été condamné moins lourdement. Je ne peux m’enlever de l’idée que l’on a voulu faire un exemple et marquer un coup d’arrêt u cannabis, alors qu’il y a à peine quelques années une commission fédérale recommandait sa dépénalisation, que 45% des Suisses qui y sont favorables et que les fumeurs qui l’assument ouvertement sont des gens normaux que la justice n’embête plus. Le lobby de l’alcool n’est peut-être pas étranger à ce repli frileux.

J’ai déjà exprimé plusieurs fois mon point de vue sur le cannabis, et sur l’échec lamentable de la prohibition, je n’y reviens pas. Aujourd’hui je veux seulement remercier Bernard Rappaz. Le remercier au nom de tous les malades que j’ai connus: fibromyalgiques, cancéreux, sidéens, hépatique. Il a produit un chanvre doux qui leur convenait très bien et a changé leur vie. Il a fait avancer la cause du chanvre dans la société. Merci au nom de ces malades pour lesquels la médecine n'avait pas de solution.

Que sa mort prochaine ne soit pas inutile et que l’on en finisse avec l’hypocrisie de la prohibition pendant que l’alcool coule à flot et bousille les neurones des jeunes gens qui finissent à l’hôpital, pour ne citer que cet aspect (je passe sur le coût social, les coût familial et le coût de santé de l’alcool).


divorce_separation.jpgTribunal du divorce

Excellente motion qui sera déposée par les socialistes au Grand-Conseil genevois: créer une instance juridique spécialement dévolue aux affaires de divorces. Avec des juges spécialisés et le regroupement dans un même cadre de tous les intervenants. Ils s’inspirent entre autre du modèle allemand de Cochem, dont les résultats sont extrêmement positifs pour les enfants et pour les couples.

Il n’y a certes pas de solution miracle: un divorce est une souffrance et une perte. Mais que l’on se mêle enfin de limiter les dégâts fait par des juges qui n’y connaissent rien et fonctionnent par préjugés.

 

Comete-Hartley-2.jpgLe coeur de la comète

Ça y est, la sonde Epoxi a photographié le noyaux de la comète Hartley 2, à quelques 700 km de distance. Cette sonde a déjà servi à la mission Deep Impact. Et voici la photo diffusée par la Nasa. (cliquer pour agrandir) Une grosse cacahuète!

Encore une belle prouesse technologique qui permettra de faire un peu mieux connaître notre système solaire.

Catégories : société 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il semblerait que vous ayez manqué celle-ci :

    "One should not promote the myth that this person is standing for Freedom of the Press. He is not. (Mr. Assange recently paid a visit to speak at the Geneva Press Club to promote this myth). He shows no respect of human life and safety of brave international troops engaged in a war. And no matter what you think of the US led war on Terror there is no reason that men and women suffer added, increased risk to their safety.

    He is NOT to be trusted. He should not be supported and Mr. Assange should definitely NOT be allowed to become a Swiss citizen!"

    Et bien sûr les commentaires sont fermés sur ce blog d'un étranger qui prétend nous donner des ordres sur qui accueillir ou non. Il y a des coups de pied au cul qui se perdent.

    Pas de chance pour lui, en ce moment il y a 63% des gens (389 votants) qui sont pour l'accueillir. Moi je proposerais bien d'échanger ce blum contre M. Assange.

    C'est quand même amusant (en fait: dégueulasse) qu'il parle du respect pour la vie humaine quand on sait ce qui se passe en Irak et en Afghanistan du fait des troupes d'invasion étrangères et des mercenaires.

    A ce propos:

    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/rendezvousavecx/

    samedi 6 novembre 2010
    Les sociétés militaires privées ou le néo-mercenariat (2)

  • @ MERCI BERNARD RAPPAZ.
    Enfin un commentaire documenté, et de surcroît élogieux, qui rend hommage au travail de qualité effectué par Bernard Rappaz. En adressant un grand merci à l'auteur, je forme le voeu que ce thème puisse faire rapidement l'objet d'un article de fond dans la TdG.

  • Rappaz est un détenu et donc être en principe maintenu en détention.

    Il doit être soigné (y compris alimenté) et dans toute la mesure du possible en détention.

    S'il s'avère que cela soit impossible, quelque soit les causes de l'impossibilité et les responsabilité du Valais ou de Genève, sa peine DOIT être suspendue si cela peut lui sauver la vie.

    Ne pas la suspendre constitue une violation crasse de l'article 92 du Code pénal suisse.

    Si les autorités cantonales valaisannes, qui sont compétentes en la matière, ne le faisait pas en temps utiles, elles seraient meurtrières.

    Quant je parle de MEURTRE je pèse mes mots.

    Pour le surplus, j'avoue être fatigué quant aux inepties que colporte la presse à ce sujet.

  • A lire:

    http://rappazbernard.romandie.com/

  • @ Anastase

    Art. 15 Admission
    1 Les cantons disposant d'établissements ou de sections d'établissements concordataires s'engagent à y admettre les personnes détenues des cantons partenaires.


    Art. 16 Procédure
    1 Les autorités compétentes désignées par le canton auxquelles incombe l'exécution du jugement ou de la décision (ci-après : canton de jugement ou celui dont la personne détenue dépend) procèdent selon leur libre appréciation au placement de la personne concernée dans l'établissement ou la section d'établissement approprié.

Les commentaires sont fermés.