05 novembre 2010

Le grand chaos volcanique et la fin d’un monde

Je parlais ce matin du réveil probable ces prochaines semaines du volcan islandais Grimsvötn. Dans un commentaire j’ai reçu un lien d'aoki vers un documentaire vidéo sur l’explosion du Krakatoa en l’an 535. Cette éruption est moins documentée que celle de 1883, qui fut déjà énorme et causant un tsunami ressenti jusqu’en Europe. Je remets ce lien ci-après.


krakatoa1.jpgLe documentaire en trois parties fait le bilan supposé des conséquences de cette éruption majeure. En moins de 50 ans: début de la fin de l’Empire romain, invasions mongoles, arrivée de la peste. Cette théorie est controversée ainsi que la date de 535, toutefois de nombreux signes dont des carottes glaciaires valideraient cet épisode volcanique.

Des historiens ont mis en relation l’éruption du volcan islandais Laki et la révolution française, à cause d’une famine persistante: le nuage volcanique a gravement perturbé les cultures pendant plusieurs années. On sait aussi que l’éruption du Tambora en 1815 a produit l’année sans été de 1816, année où il pleuvait et neigeait toute l’année. La population mangeait des racines pour survivre. En Suisse on évalue qu’il y a eu 10’000  mort de maladie et malnutrition.

Plus anciennes sont les éruptions des supervolcans: Toba en Indonésie, Taupo en Nouvelle-Zélande et Yellowstone aux Etats-Unis. Il y a environ 70’000 ans Toba semble avoir plongé la terre dans un hiver nucléaire et réduit l’espèce humaine à quelques milliers d'individus: nous aurions frôlé l’extinction! Mais cette théorie ne fait pas l’unanimité.

Actuellement 2 volcans ont repris du service du côté de l’Asie: le Mérapi, et le fameux Krakatoa qui remonte en puissance depuis 2 jours (vidéo ci-dessous). Il s’agit du fils (Aanak) du Krakatoa, qui «repousse» jusqu’à une prochaine explosion.
Krakatoa_Tsunami_1883.jpg
A supposer qu’une méga-éruption survienne, ou des éruptions combinant plusieurs volcans majeurs, ou l’explosion de Yellowstone, la planète passerait en état d’hiver prolongé plus ou moins fortement. L’obscurcissement du soleil et le refroidissement pourraient empêcher la végétation de pousser, la famine et la maladie séviraient, et l’on peut imaginer la disparition prématurée de centaines de millions d’humains.

Il n’est pas certain que les structures économiques et sociales tiendraient. Une régression généralisée: culturelle, économique, institutionnelle serait envisageable. Cela ne durerait que quelques années ou dizaines d’années dans le cas d’un supervolcan, mais c’est suffisant pour modifier radicalement notre organisation de vie et les sociétés humaines.

Les religions actuelles seraient peut-être balayées car on ne croirait plus à un dieu qui n’aurait pas su protéger ses créatures. A moins que les humains, dans leur masochisme religieux, ne considèrent que tout cela est normal et ne soit que la punition divine. Il y a toujours ce catastrophisme sadique dans les religions, cette frustration humaine qui se traduit par un appel à une forme de punition-vengeance.

Et puis, l’humanité recommencerait, ou pas. La Terre elle, continuerait. Des espèces continueraient. Le système solaire, l’univers, continueraient. Possiblement. Jusqu’à l’éventuelle extinction de l’univers, une des théories avancée actuellement par les scientifiques.

Mais soyons optimiste: ici et maintenant nous sommes vivants, l’automne nous offre des journées délicieuses, et il y a toujours quelqu’un qui nous aime quelque part.

Plus d’infos sur le Laki, le Tambora, Yellostone, dans ma rubrique Volcans ici.



00:18 Publié dans Volcan | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : volcan, laki, krakatoa, eyjafjoll, islande, indonésie, séisme, fin du monde, grimsvotn, rome, europe, supervolcan, toba | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Merci d'avoir développé le thème de mon commentaire.

He oui, notre mode de vie nous parait tellement évident que nous oublions que sur une simple poussée éruptive de la terre tout pourrait s'effondrer. C'est une réalité, nos acquis restent bien vulnérables.

Mais je suis aussi d'accord qu'il ne faudrait entretenir un pessimisme anxieux pour autant. Cependant je ne peux pas m'empêcher de songer depuis pas mal d'année, que dans notre environnement soft et aseptisé, nous ferions bien de rester en contact avec l'instinct de survie contenu dans notre corps. De le garder bien vivant. Quelque soit les causes, j'ai l'impression que les piliers de stabilités du système économique mondial ne donnent pas de grandes garanties pour les siècles à venir. Un retour à un épisode de jungle anarchique n'est vraiment pas exclu.

A part cela les couleurs de l'automne sont splendides, c'est bien vrai !

Écrit par : aoki | 05 novembre 2010

chic on sortira enfin des contes du petit chaperon rouge édulcoré par les églises pour donner une suite à l'histoire biblique,sans oublier la fameuse Mare au diable pour empécher les enfant de sortir seuls,puis andersen et ses contes de la Mère l'Oie qui marche au pas,maintenant avec les contes de Grimm sachons grimer les vérités pour en grimacer ensuite de peur en regardant grâce aux actualités historiques des volcans crachant leur fureur sur des humains prônant des changements climatiques sortis droit de leur cerveau endommagés par le stress,les médicaments ou autre endoctrinement,la grippe ne fait plus peur,il fallait bien trouver un substitut de remplacement pour les effrayer,ce qui arrive quand on ne veut plus dialoguer ouvertement avec ceux qui ont vécu et savent de quoi il retourne exactement!comme tout est cyclique humain compris sachons recycler en image positive ce qu'un éventuel volcan aurait envie de faire,c'est à dire dépolluerl'atmosphère,les volcans sont les seuls maitres ayant autorité dans ce genre de travail,aucun humain ne pourra même pas Mister Propre les remplacer!

Écrit par : Elena | 05 novembre 2010

les suédois sont maitres du polar noir,on a connu Abba et ceux souffrant d'autisme arrivent à décrypter des messages en français dans leurs textes ayant vampirisé bien des générations,le verbe abattre trouve bien son origine dans leur nom ,d'ou la fréquence en accéléré de nombreux abattages de bois et ce dans nos contrées,l'ouie fine de l'autiste permet de déceler des mots et sons là ou personne n'aurait pensé à chercher!et très étonnant le fameux volcan se mit en fureur dès le salon du livre ou les suédois étaient invités d'honneur,comme quoi même la météo a voulu se mettre en 4 pour les honorer!sans oublier la fameuse grève des aiguilleurs du ciel arrivant à pic au même instant ,cherchez l'erreur...

Écrit par : lovsmeralda | 05 novembre 2010

Hommelibre,
Je ne pense pas que les religions traditionnelles disparaîtraient. Au contraire. Et la raison pour laquelle elles ne disparaîtraient pas n'a rien à voir avec un quelconque catastrophisme sadique. Au contraire.
Les religions se porteraient mieux car elles seraient seules à permettre aux gens de donner un sens à leur vie. Elles seraient seules à permettre une espérance. Les personnes à intelligence spirituelle développée survivraient mieux. Elles se suicideraient moins. Elles verraient encore, par exemple, un sens à faire des enfants.
En revanche, ce qui assez certainement prendrait fin, c'est l'idéologie matérialiste et individualiste de la société occidentale. C'est cette idéologie-là qui décevrait définitivement ceux qu'elle n'a pas encore déçus, car elle ne leur laisserait rien. S'il devait y avoir, après la catastrophe, un dieu qui n'aurait pas su protéger ses adorateurs, ce serait bien le dieu individualiste et matérialiste que nous adorons tous plus ou moins...
Les religions de l'espérance et de l'attente, en particulier le judaïsme et le christianisme, intègrent dans leur mode de pensée un trait apocalyptique qui serait utile à la survie de leurs adeptes. 4000 ans de tribulations, d'attente, de persécutions, de fidélité, de trahisons, 4000 ans de tradition à laquelle l'individu peut aujourd'hui encore se rattacher... C'est cela qui manquerait aux électrons libres, aux "particules élémentaires" de la modernité occidentale.

Quant au catastrophisme sadique, à la punition-vengeance, à l'appel à l'auto-flagellation etc., vous savez très bien qu'il n'y a pas besoin de religions pour cela. Regardez le GIEC...

Écrit par : Lord Acton | 05 novembre 2010

Et ne parlons pas de L’Etna. Il n’est à ma connaissance rien de plus stupide que ce volcan. Outre qu’il éructe et crache à tout bout de champs, l’Etna se brûle régulièrement les flancs à grand coup de lave, l’imbécile. L’Etna possède un soeur, c’est l’Etna soeur qui, elle, bât le beurre, ce qui est beaucoup moins risqué, tout le monde en conviendra.
Les habitants de l’Etna s’appellent les Etnaliens, ils parlent essentiellement avec les mains lorsqu’elles ne sont pas bandées à la suite de graves brûlures. L’Etnalien conchie l’Etna tandis que l’Etna se bat les flancs de l’Etnalien. L’Etnalien le plus célèbre est Silvio Berlusconi qui, lui aussi, éructe et crache. L’Etnalienne la plus célèbre est Monica Belluci, très volcanique sur l’échelle de Richter mais aussi sur une descente de lit.
Quand l’Etna s’allume, l’Etnalien s’éteint et l’Italie pleure ses victimes innocentes en brandissant des photos du pape. Il n’y a pourtant rien de moins innocent qu’un Etnalien, cupide et veule jusqu’au reniement et toujours prompt à verser sa cotisation à la camorra. Les Etnaliens qui habitent le haut du volcan sont appelés les Etnaliens du haut et les Etnaliens qui habitent le bas du volcan sont appelés les survivants. Cruellement dépourvu d’intelligence, l’Etnalien se lave dans la lave pour économiser de l’eau chaude. En général, il en meurt. D’où la faible quantité d’Etnaliens dans la périphérie de l’Etna, alors que le Vésuvien, moins obtus, prolifère à tout va jusque dans nos bras.
Enfin, anecdote typique concernant cette région que je ne recommande à per-sonne. Un jour, m’y baladant par pur souci ethnologique, je tombe sur un vieillard parcheminé qui me tend un billet de 500 lires et me réclame en échange deux pièces de 10 lires. «Mais, Monsieur, vous allez vous faire rouler, m’offusque-je. Vous ne savez donc pas compter?» Sur quoi, l’ancêtre, le regard soudain méfiant et la canne prête à m’asséner un grand coup sur l’occiput, me rétorque: « Moi? Pas savoir compter? Alors que je sors tout juste de l’Etna... »

Écrit par : Zorg | 05 novembre 2010

Le petit chaperon rouge dans tous ses etna, dans les forêts Abba-tues par des autistes croyants!
Interesting ! l'effet des vapeurs sulfurées (-_-)

Écrit par : aoki | 05 novembre 2010

Difficile de prendre très au sérieux une traduction qui traduit "flee" par mouche.....tout en montrant une "flee" réelle, c-a-d une puce!
Mais enfin. on apprend quand même quelque chose...:=))
Bonne soirée
Ark

Écrit par : arkencielle | 05 novembre 2010

Vrai pour la traduction !
Flea ou fly, cela remet en cause la traduction pas le doc initial qui est quand même assez fouillé. Mais c'est vrai que la chaîne Planète alterne le bon et le moins bon.

Écrit par : aoki | 05 novembre 2010

Je voulais juste féliciter l'internaute LORD ACTON pour son commentaire, ci-dessus, parfaitement éclairé et courageux en réponse aux quelques phrases de l'article évoquant un mépris des religions.

L'obscurité domine de nos jours et pas encore en raison des cendres des volcans mais c'est un grand bonheur que de trouver des traces de lumière, celle que l'on reconnaît pour l'avoir déjà connue, dans certains esprits.

Bravo pour l'analyse et bravo pour le courage qui consiste à énoncer un point de vue complètement à contre-courant de l'opinion majoritaire.

Écrit par : bfstockage | 05 novembre 2010

L'Apocalypse de St Jean est un texte narratif traitant des modalités par lesquelles le mystère de Dieu sera révélé sur la terre et de quelle manière le Christ effectuera son retour annoncé pour établir son règne éternel. Dans chaque narration il existe une progression littéraire avec une situation initiale, contenant un problème de départ, une situation finale avec la résolution du problème, et entre les deux des péripéties ou des rebondissements marquant la progression de la narration. Concernant la situation initiale l'apôtre Jean se trouve dans une grotte sur l'île de Patmos et reçoit une révélation par un ange. La première scène se déroule dans une grotte où Jean y aperçoit un ange qui s'avère en fait être le Christ en personne. Il est demandé à Jean de retranscrire un message provenant du Messie sous forme de lettre pour les transmettre aux 7 églises d'Asie Mineure. Dans la seconde scène Jean est enlevé en esprit. Il aperçoit dans un premier temps Dieu sur son trône, en présence de 4 animaux étranges, 24 sages et ses 7 esprits. Dans un second temps il lui est montré le livre de l'Apocalypse scellé par 7 sceaux. Personne ne peut ni le lire, ni le toucher, ni le regarder, sauf celui qui est vraiment saint et le mérite vraiment, c'est à dire le Christ uniquement. Jean aperçoit alors sur le trône l'Agneau de Dieu immolé portant 7 cornes sur la têtes et 7 yeux. L'Agneau de Dieu ouvre les 7 sceaux. Les 4 premiers sceaux sont les 4 cavaliers de l'Apocalypse : un blanc, un rouge, un vert, un noir. Au 5ème sceau on aperçoit la prière des saints attendent le jugement de Dieu sur la terre et à qui il est demandé de patienté encore un peu. Le 6ème sceau concerne la description eschatologique de l'accomplissement du règne de Dieu sur la terre, dont l'avènement est reconnaissable par deux signes astronomiques majeurs : d'une part, le soleil qui s’éteint et d'autre part, la lune devant purpurin. La troisième scène dans la progression de l'Apocalypse concerne le 7ème sceau. Un ange apparaît à Jean devant l'autel de Dieu. L'ange tient dans sa main un encensoir qu'il remplit des prières des saints de la terre et d'encens. L'ange prend alors le feu qui est présent sur l'autel de Dieu, enflâmes l’encensoir, distribue 7 trompettes à 7 anges qui se tiennent prêts sur la terre, et jette l'encensoir sur la terre. C'est le début des 7 Trompettes de l'Apocalypse synonymes des catastrophes humaines majeures sur la terre précipitant la fin du monde. La progression du texte n'est pas linéaire. Nous assistons au départ à des visions scène 1 et scène 2 qui s'adressent aux sensations de l'être humain. Il s'agit d'un message métaphorique sollicitant essentiellement la vue donnant une représentation fulgurante sous forme de vision des évènements à venir. On constate une rupture dans le texte concernant le passage avec les Trompettes. Le texte devient de plus en plus concret avec des indices chronologiques permettant de reconnaître les signes des temps. La Trompette 1 et la T2 occupent quelques lignes. Mais plus on s'achemine vers la fin du monde plus les détails se font nombreux et précis. Comme si l'apôtre Jean nous donnait les moyens de nous préparer avant l'heure fatidique des évènements. La T5 et la T6 occupent chacune 2 paragraphe au sein du chapitre 9. La T7 occupe quant à elle plusieurs page. C'est elle qui décrit la 3ème Guerre Mondiale et l'avènement du règne de l'Antéchrist avec la marque du diable. Il s'agit de l'ultime catastrophe humaine sur la terre avant l'avènement des 7 coupes de la colère de Dieu sur la terre (chp 14 à 16). L'énigme du titre REVELATION, Apocalypse en grec, est donné juste avant le déclenchement de la T7. La Révélation concerne le dévoilement du Mystère de Dieu sur la Terre suivit de l'enlèvement de l'Eglise (Parousia). Le signe précurseur de ce dévoilement attendu est celui du Tremblement de Terre de Jérusalem (Ap chp 10 v 7 ; chp 11 v 13 - 15 ; Corinthiens I chp 15 v 52 ; Thessaloniciens 1 chp 4 v 16-17).

Chp 10 v 7 mais qu'aux jours où se ferait entendre le septième ange, lorsqu'il viendrait à sonner de la trompette, alors s'achèverait le mystère de Dieu, comme il en a fait l'annonce à ses esclaves les prophètes. Chp 11 v 13 Et à cette heure-là, il y eut une grande secousse, et le dixième de la ville tomba, et dans la secousse furent tuées sept milliers de personnes. Et les autres furent saisis de peur, et ils rendirent gloire au Dieu du ciel. V 15 Et le septième ange sonna de la trompette, et il y eut dans le ciel des voix fortes qui disaient : "la royauté du monde a passé à notre Seigneur et à son Christ, et il régnera pour les éternités d'éternités !". Thessaloniciens I chp 4 v 16 Car, à un signal donné, à la voix d'un archange, au coup de trompette de Dieu, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront d'abord. v 17 Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons emportés ensemble avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs ; et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Corinthien I chp 15 v 52 En un instant, en un clin d'oeil, au dernier coup de trompette ; car elle sonnera la trompette, et les morts seront relevés incorruptibles, et nous, nous serons changés. v 53 Il faut, en effet, que cet être corruptible revête l'incorruptibilité, que cet être mortel revête l'immortalité.

Voici notre version de la chronologie de St Jean :

Chp 1 : a) Vision de l'Ange envoyé du Seigneur dans une île grecque dénomée Patmos. b) Vision du Christ -visage de lumière brillant comme le soleil, épée à double tranchant sortant de la bouche, 7 étoile dans la main (symbole des 7 anges des 7 églises d'Asie Mineure), pieds de cuivre embrasés, yeux de braise, cheveux blancs, voix de foule ou de fleuve et de grand torrent).

Chp 2 : Jean est désigné comme messager pour porter une lettre aux 7 églises. Indication concernant les adversaires du Bien dans l'Apocalypse : Faux juifs, Synagogue de Satan. Commandement : rester ferme dans la foi. Garder l'oeuvre de Dieu (la Bible) jusqu'à la mort. Condamnation envers les tièdes et les Nicolaïtes. Le Christ rend à chacun selon ses oeuvres.

Chp 4 : Vision de la Majestée dans les cieux (Dieu et son trône). Pierre de jaspe, arc en ciel entourant le trône, 7 esprits émeraude, éclairs, voix de tonerre. Autour du trône 4 animaux (visage d'Aigle, Boeuf, Lion, Humain). Devant le trône 24 sages assis sur 24 trônes qui se prosternent devant Dieu.

Chp 5 : Vision du Livre de l'Agneau : le Livre de l'Apocalypse. 7 sceaux. Seul digne pour lire, regarder, toucher et ouvrir le Livre : le Christ. 4 premiers sceaux = 4 cavaliers de l'Apocalypse. Blanc, Rouge, Vert, Noir. Noir = 3ème Guerre Mondiale. Chp 6 v 8 Celui qui était monté dessus, se nommait la Mort, et l'Enfer marchait à sa suite. 5ème sceau : prière des saints. 6ème sceau : la Puissance des Cieux est ébranlée (3ème Temple de Jérusalem : Abomination de la Désolation ; le soleil s'éteind, la lune devient purpurin).

Chp 8 : Ouverture du 7ème sceau. 1 Ange met dans un encensoire en or la fumée des parfums qui sont sur l'Autel de Dieu et les prières des saints de la terre. L'Ange prend le feu sur l'autel de Dieu pour enflâmer l'encensoire. L'Ange distribue 7 trompettes (symbole des catastrophes humaines) à 7 anges qui se tiennent prêts sur la terre. L'Ange jette l'encensoire enflâmé sur la terre. Début des 7 trompettes. T1,T2, T3, ..., T7 = 1ère GM, 2ème GM, Tchernobyle, Puits de pétrole iraquiens, 2ème Guerre du Golfe, 3ème Guerre du Golfe. Plus on avance dans la succesion des trompettes plus les détails se font précis et nombreux. Les T1,T2,T3 occupent quelques lignes ; La T5 et la T6 deux pages ; La T7 plusieurs chapitres. Plus on s'approche de l'instant T de la REVELATION, plus l'Apôtre Jean nous donne des pistes d'interprétation pour reconnaître les signes des temps et nous tenir préparés.

Chp 10 et 11 : Instant T de la REVELATION (lire chp 10 v 7 ; chp 11 v 13 - v 15). A la T7 tout s'entrecroise, unicité parfaite du texte de Saint Jean. Ceux qui sont préparés sont sauvés à la dernière trompette (T7) ! C'est la PAROUSIA ou l'ENLEVEMENT DE L'EGLISE : Thessaloniciens I chp 4 v 16-17 ; Corinthiens I chp 15 v 52.

Chp 12 - 13 - 14 = début et fin de la T7. 3ème Guerre Mondiale (3,5 ans) ; instauration du Gouvernement Mondial (Nouvel Ordre Mondial) ; Marque 666 (chp 13 v 16-17-18, Puce RFID et contrôle biométrique des populations).

Chp 14 : retour du Messie sur la montagne de Sion.

Chp 16 : 7 coupes de la colère de Dieu, synonymes de la fin du monde. C1 = ulcère malin ; C2 = pétrole, sang de la terre qui se répend dans les océans ; C3 = eaux potables de la terre contaminées ; C4 = cataclysme solaire ; C5 = ténèbres sur le royaume de la Bête ; C6 = Euphrate asséché ; C7 = Grand Tremblement de terre planétaire et préparation de l'Harmaguêdon (Armées Terrestres vs Armées Célestes; Grand Débarquement Interstellaire).

Chp 18 = ruine de Babylone, mère des prostituées.

Chp 20 = début du règne du Christ de 1000 ans : le millénium. C'est le premier règne avant le Jugement Dernier et la resurrection de tous les morts.

Chp 21 = La terre est refaite. Nouvelle Terre et Nouveau Ciel, il n'existe plus de mer. Dieu dit : chp 21 v 6 : "C'en est fait ; Je Suis l'Alpha et l'Omega, le commencement et la fin".

Avènement de la Nouvelle Jérusalem (forme cubique, descendant du ciel). Capitale mondiale et internationale de la paix et de la réconciliation des nations. Pas besoin du soleil, ni de la lune pour l'éclairer. Elle s'illumine d'elle même par la présence de Dieu. Il y a un fleuve d'eau de vie qui sort du trône de Dieu. Au milieu se trouve une place centrale avec l'Arbre de Vie de la Génèse ; sur lequel pousse les 12 mois de l'année les fruits et les feuilles de la guérison des nations.

Début : Moïse reçoit de Dieu les tables des 10 commandements au mont Horeb.

Ces Lois sacrées sont placées dans l' Arche d' Alliance par le peuple Juif.

700 av JC le Roi Salomon bâtit le Ier Temple de Jérusalem et place l' Arche d'Alliance dans le sanctuaire le plus sacré : le saint des saints.

585 av JC le Temple de Salomon est détruit par les armées babyloniennes et le peuple Juif est déporté à Babylonne durant 70 ans. Babylonne est appelée dans la Bible la mère de toutes les prostituées. Le peuple Juif entre en contact avec le culte de Baal.

19 av JC le 2ème Temple de Jérusalem est construit par Horeb le Grand. Jésus marche devant ce temple en compagnie de ses disciples et fait la prédication de la destruction du Temple de Jérusalem et de la Fin du monde. Il dit que de ce Temple si beau si majestueux il n'en resterait pas pierre sur pierre et que le jour de la Fin du monde commencerait dès que l'Abomination de la désolation sera placée là où elle ne doit pas être. C'est à entendre que la Fin du monde interviendra lorsqu'on placera dans le lieu saint un objet, l'Abomination de la désolation, qui n'aurait pas du s'y trouver (Lire à ce sujet Matthieu 24 et prophétie de Daniel concernant la fin du monde).

70 ap Jésus Christ la prédication du Christ concernant la destruction du Temple est réalisée. Lors de la révolte juive les armées romaines commandées par Titius détruisent le deuxième Temple. Depuis sa destruction il ne reste que le mur des lamentations qui reste un haut lieu de pélerinage du peuple juif.

Durant toute l'histoire de l'humanité Jérusalem est le carefour des trois grandes religions monothéistes et le Mont du Rocher où siégeait le Temple de Jérusalem l'objet de toutes les convoitises.

Le Mont du Rocher devient le 3ème lieu saint de l'Islam. Deux mosquées y sont construites. Celle d'Omar et celle d'El Quebir.

Après la Reconquista, les occidentaux lancent 4 croisades. Ils parviennent à s'emparer de Jérusalem ainsi que des ruines du Temple de Salomon.

On y découvre le trésor de Babylone. C'est le début de la Franc Maçonnerie.

1789 c'est la Révolution française.

1917, la Révolution soviétique.

1945, la Seconde Guerre Mondiale.

1948 c'est renaîssance de l' Etat d'Israël en terre de Judée.

L'esplanade des mosquées est le lieu d'affrontement entre juifs et musulmans. Des travaux et des fouilles sont organisées à proximité du Mont du Rocher.

Si comme prévu la construction du 3ème Temple de Jérusalem a lieu, alors la prédication du Christ devient réelle. Selon cette prédication et la prophétie de Daniel on placera donc une abomination, à la place de l' Arche d' Alliance, qui marquera la Fin des temps.

La Loi de Moïse sera abrogée devant Dieu. Par conséquent elle devra être remplacée par la promesse de la Foi en Jésus Christ.

La puissance des cieux sera ébranlée et le Messie apparaitra comme un éclaire qui jaillit de l'Orient à l' Occident à la tête des armées céleste pour l' Harmaguedôn.

Et les nations toutes entières se frapperont la poitrine de lamentation pour ne pas avoir cru en Lui.

Écrit par : timocles | 06 novembre 2010

@ Lors Acton: je conviens que le catastrophisme ou "l'apocalyptisme" est partagé de manière assez générale, et bien sûr le Giec y souscrit. Mais peut-être est-ce à force d'avoir été imprégnés par le mythe du jugement dernier. Il est passé dans l'inconscient collectif. Ou bien les religions ont repris à leur compte l'angoisse existentielle des humains.

Jamais, jamais je ne pourrai adhérer à une cosmogonie qui joue sur la peur, la punition et l'enfer. Jamais, définitivement jamais. Pour moi cela tient d'une escroquerie intellectuelle organisée, d'autant plus que rien n'est démontrable et prouvable. C'est un acte de foi, pas une conscience objective.

Or la foi, à mon avis, est une déclinaison de l'affectivité, un abandon de l'esprit critique, un besoin de merveilleux - trace de l'enfance. Bon, il y aurait beaucoup à dire encore sur le mécanisme de la foi mais ce n'est pas l'objet.

Donner un sens à sa vie? Avons-nous vraiment besoin d'un dieu pour cela? S'il procure une espérance, d'accord, c'est un médicament. Mais il y a d'autres manières de donner un sens à sa vie. La quête de la vérité en est une majeure.

Je reconnais aux religion la création d'une communauté d'esprit donnant des repères communs à un groupe humain. Mais pas besoin d'inventer l'enfer pour cela. Ni de contraindre les humains à fonctionner à la croyance sur un sujet aussi important. Si dieu existe, il mérite mieux que la foi.

Écrit par : hommelibre | 07 novembre 2010

@ homme libre

Bon faut que je t'explique. Après cette vie tu vas revivre. Précisément dans 1000 ans tu seras toi et tous les tiens ressuscité même ceux de ta famille que tu n'as pas connu. Vous pourrez vous parler, vous toucher et vous voir pour de vrai. Par contre autour de vous il aura une foule immense. Puisque toute l'humanité sera présente. Pour apprendre tout ce qu'elle a cherché désespérément comprendre depuis qu'Adam et Eve ont croqué la pomme. Alors l'humanité formant une foule immense se trouvera sagement installée devant son propre créateur assis sur un trône. Dieu sera là face à nous et nous pourrons savoir enfin qui Il est. Dans le ciel il y aura des trompettes et des archanges. Et du ciel ou ouvrira les Livres que la plupart des hommes ont refusé ou négligé de lire attentivement. Il s'agit de tous les livres de la Bible, 64 ou 72 au total. A la lecture de tous ces livres l'humanité comprendra enfin ce que signifiait vraiment le bien et le mal. Parce qu'avant le péché originelle cette connaissance était naturellement dans le coeur du premier homme et de la première femme, Adam et Eve. Mais après le péché originel cette connaissance innée du bien et du mal s'est en allée avec la perte de l'innocence. Tous les hommes qui naissent désormais sur cette n'ont pas nécessairement inscrit dans le coeur la vraie nature du bien et du mal. Donc ils doivent l'apprendre en lisant les Livres que Dieu nous a donné par ses messagers les prophètes et son fils Jésus Christ. Alors l'occasion de retenir la leçon se sera lorsque l'humanité sera rassemblée en une foule immense devant Dieu une fois l'histoire de l'homme passée sur la terre avec tous ses hauts et tous ses bas. Lorsqu'un passage du texte biblique dans les Livres ne sera pas bien compris il pourra peut être même y avoir commentaire de texte avec l'aide de Dieu Lui-même. Puis une fois que la lecture et la leçon collective comme à des petits enfants sera terminée le temps de faire chacun son propre examen de conscience nous serons jugés selon nos oeuvre d'après ce qui est écrit dans les livres (tu ne tueras point, tu ne maudira pas tes ennemis, tu honorera ton père et tu glorifiera ta mère, tu partagera le pain quotidien etc...). Puis un dernier Livres descendra du ciel. Ce sera le livre de vie. Tous ceux dont le nom est inscrit dessus seront sauvé et pourront vivre avec Dieu comme un père avec la vie éternelle. Ceux dont le nom ne sera pas trouvé inscrit dans le livre de vie seront jeté malheureusement dans l'étang de feu pour l'éternité, ce sera la seconde mort. Cette explication est celle du Jugement Dernier qui figure dans les tous dernier chapitres de l'Apocalypse de St Jean. J'oubliais il y aura aussi la reine de Sabba et les habitants de Ninives qui se lèveront contre nous devant pour nous accuser pour n'avoir pas cru au Christ. Alors à dans 1000 ans ! Que Dieu te bénisse.

Écrit par : timocles | 10 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.