Lapidation de Sakineh: qui faut-il croire?


Le bruit court dans les rédactions depuis hier: Sakineh Mohammadi Ashtiani, l’iranienne condamnée à mort, devrait être lapidée aujourd’hui.

sakineh.jpgSakineh lapidée?

«La République islamique d'Iran prévoit d'exécuter Sakineh Mohammadi Ashtiani très prochainement. La sentence sera appliquée mercredi 3 novembre, selon le Comité International contre la Lapidation. Cette date n'a pas été officiellement confirmée par les autorités mais une lettre de la Cour Suprême de Téhéran, envoyée il y a quelques jours à la prison de Tabriz, demanderait une exécution "rapide" de Sakineh. «Les exécutions capitales ont lieu seulement le mercredi, s’ils veulent l’exécuter dans la semaine, ils le feront demain» déclare la rédactrice Maria De França de La Règle du jeu.»


Aujourd’hui l’Iran dément formellement cette affirmation. Bernard Kouchner la dément aussi. Soit elle était réellement en danger, et la fuite de l’information fait reculer l’Iran. Soit l’information est inexacte et l’on se demande bien pourquoi elle circule. C’est très gênant. Mais peut-être vaut-il mieux pour Sakineh qu’elle ne soit pas oubliée.

J’ai replongé dans cette affaire, et hormis l’émotion suscitée il me paraît aujourd’hui difficile de faire la part des choses. Les versions diffèrent et les recherches que j’ai menées sur le net ne m’ont pas permis de trouver un historique du cas de Sakineh, avec des pièces datées et validées. Car il faudrait pour bien faire que les pièces, s’il y en a, soient traduites et que des personnalités reconnues pour leur objectivité en confirment la valeur. On pourrait aller plus loin: faire d’abord vérifier que ce ne sont pas de fausses pièces. Ce qui pose une question: pourquoi faut-il douter par principe de l'Iran?

lapidation1.jpeg
Refuser la lapidation

Et pourquoi ces précautions aujourd’hui, alors que j’ai écrit en septembre un billet de soutien à Sakineh?

D’abord, et afin d’éviter tout malentendu, la question de la lapidation est un problème majeur. Cette barbarie devrait être proscrite. J’en avais fait un billet suite à la position de Hani Ramadan il y a deux ans et demi.

J’ai fait d’autres billets sur ce sujet et écrit et composé une chanson en mémoire de Doa Aswad, lapidée en 2007. La lapidation est à tous points de vue inacceptable.

L’autre aspect du cas de Sakineh est la peine de mort, qui peut être considérée comme une sanction légitime selon la loi du talion (oeil pour oeil, dent pour dent, vie pour vie) ou comme un assassinat d’Etat qui interdit toute rédemption au criminel. Je soutiens la deuxième hypothèse.


lapidation4.jpgConnaître ce dossier

Ensuite il y a les charges pesant sur Sakineh. L’adultère: personne ne l’a remis en question. Sa condamnation pénale appartient à chaque pays, que l’on soit d’accord ou non. Il est malvenu d’invoquer la «liberté» des femmes d’avoir une relation adultère quand en même temps on considère les hommes adultères comme des salauds. Mais un tel point vaut-il la peine de mort? Assurément non!

Enfin il y a l’accusation d’assassinat contre son mari, ou de complicité d’assassinat. Ce n’est pas clair: l’a-t-elle empoisonné ou non avant que son amant ne l’achève? Cette charge était-elle portée contre elle dès le début de l’affaire en 2006 ou seulement récemment comme j’ai pu le lire dans la presse mais sans élément qui puisse le vérifier? On se base sur les propos d’un avocat réfugié en occident: mais était-il l’avocat de Sakineh, si oui jusqu’à quand, et quelles pièces a-t-il fourni à l’appui de ses dires? Je n’ai rien vu.

Donc on doit croire. Mais croire qui? Ceux qui disent que son procès est truqué ou ceux qui disent le contraire? De même est-il exact, comme paru dans un quotidien ce matin, que l’amant meurtrier ait été libéré?


Y voir clair

Il serait bienvenu que quelqu’un puisse refaire l’historique sur la base de documents authentiques afin d’y voir plus clair. Je n’y suis pas parvenu.

Alors oui, dénonçons inlassablement la lapidation, pour ce qu’elle a de barbare, et qui pénalise bien plus les femmes que les hommes. Refusons la peine de mort au nom de la possibilité pour un humain de s’amender sincèrement et de payer une dette, et au nom du refus de l’assassinat d’Etat.
lapidation3.jpg
Pour le reste, dans la situation de tension entre l’Iran et plusieurs nations occidentales, je me demande aujourd’hui si le cas de Sakineh ne serait pas manipulé par… par ceux qui pourraient en tirer un bénéfice.

Je n’ai aucune sympathie pour une théocratie, pour les religieux qui veulent diriger entièrement la vie des gens. La dictature religieuse n’est jamais qu’une dictature. Les mollahs ne sont pas mes amis. Ahmadinejad niant la shoah se range du côté des fascistes en tant que dirigeant politique du régime iranien.

Mais on parle régulièrement d’une intervention militaire contre ce pays, à cause du nucléaire possiblement militaire qui y serait développé. Alors je me dis, bêtement peut-être, que tout ce qui peut justifier dans l’opinion publique une telle intervention est bon à prendre. Et je me demande, toujours bêtement, si le cas de Sakineh ne ferait pas partie d’une campagne visant à préparer une intervention. Personne n’en voudrait aux avions alliés d‘aller bombarder un pays aussi barbare!

Avoir des certitudes est plus agréable que douter. Mais dans cette affaire je n’ai aucune certitude sur la légitimité ou non des accusations contre Sakineh. Je suis obligé de croire. Et croire ne me suffit pas. J’aimerais croire Sakineh innocente. Je préfère certainement l’imaginer martyre. Mais si ce n’était pas le cas? Quelle preuve formelle, indiscutable, avons-nous d’une version ou de l’autre? Je n'en ai pas trouvée. Quelqu'un peut-il m'éclairer?

Catégories : société 27 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Rien à dire. Excellent. Témoigne d'un souci de s'informer au-delà du battage médiatique et, surtout, de réfléchir. La lapidation est indéfendable, tout comme le régime actuel. Mais l'usage militant à seule fin de préparer une intervention militaire relève de la même indignité. Car, au final, ce seront encore les civils qui tiendront le rôle des victimes.

  • La lapidation est deffendable et le gouvernement Iranien aussi.

    Contentez vous de vous occuper des lapidations de masse avec vos missiles et vos avions dont l'occident est coutumier dans cette partie de monde et laisser les iraniens s'occuper de leur lapidation pour les pervers et les meurtrier.

    Personne en iran ne lèvera le petit doigt pour sauver ce genre de pervers meurtrier.

    Faites votre monologue mais en Iran nous n'avons que faire de vos états d'ame et de vos moeurs de détraqués....

    Un Iranien.

  • Omid, Hafez vous dit bien des choses...

  • Je lapide, tu lapides, il lapide, nous lapidons, vous lapidez, ils lapident... Quel beau spectacle pour Celui qui nous a créés!

  • @ omid: le fait que vous portiez un jugement de valeur négatif sur nos moeurs n'est pas différent au fond de ce que vous nous reprochez. Si vous admettez de nous critiquer, admettez que l'on critique l'Iran - ou du moins la forme de régime politique tel qu'on le voit dans votre pays, et que l'Europe a déjà connue à sa manière.

  • J'ajoute, Omid, cette phrase célèbre qui à mon avis reste d'une totale actualité, que l'on soit croyant ou non, que l'on soit chrétien ou autre: "Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre".

    Cela veut dire: que celui qui se prétend parfait prenne la responsabilité de tuer, de sacrifier une vie au nom de la morale d'Etat ou de la religion. Que celui qui jette la première pierre n'ait absolument aucun reproche à se faire sur la conduite de sa vie présente ou passée.

    Seul un être parfait devrait pouvoir lapider, jeter la première pierre (les suivantes n'étant plus que celle du troupeau lâche et irresponsable qui se repose sur le premier).

    Seul un être parfait ne serait pas atteint, amoindri, par le fait d'ôter une vie - fut-ce par vengeance ou réparation. Seul un être parfait peut sacrifier un "pécheur" et donner ainsi une rédemption dont toute vengeance est exclue.

    Y a-t-il un seul "parfait" sur Terre?

    Triste réparation que celle qui fait tuer une deuxième fois là où il y a déjà un cadavre. Un cadavre plus un cadavre, cela ne fait pas une réparation: cela fait deux cadavres.

    J'espère que vous comprenez que ce n'est pas vous, personnellement, que je critique. C'est le principe de la peine de mort, c'est la méthode faite expressément pour faire souffrir, c'est l'absence de pardon et de rédemption. D'ailleurs, s'il y a toujours des crimes malgré la mise à mort, c'est que cette sanction n'a pas de valeur pédagogique ou anticipative.

  • "Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre".

    Vous ne savez même pas ce qu'a dit Jésus (que la paix et la miséricorde d'Allah soit sur lui et sa mère) qui se dissocie de ce genre de mensonge.

    Ceci n'est pas de lui, c'est un ajout comme beaucoup d'autres choses et dont vous vous en moquez royalement. Cet ajout est maintenant universellement connu est accepté par tous les théologiens et ce passage ne figure pas dans les anciens manuscrits. Jamais un prophète de Dieu ne pourra admettre l'adultère ou le meurtre.

    Je ne vous reproche rien, vous êtes une génération d'adultérin né d'adultère et adultère vous même. Le mensonge et la duperie sont présentés comme vertu, tout l'occident repose sur l'hypocrisie et sur le mensonge.

    Mais en Iran, hommes et femmes nous sommes éduqués a ne jamais commettre ce crime car le crime est l'adultère ou le meurtre et non pas sa sanction aussi horrible qu'il soit qui est la pour montrer la gravité du crime.


    A vous vos mœurs et votre religion, à nous le notre.
    Iran doit se faire un point d'honneur d'appliquer la peine.
    1: Car elle et juste et nous ne reconnaitront jamais le droit a l'adultère.
    2: Pour montrer que vous n'avez pas votre mot à dire et que si évolution il y a, elle ne sera qu'iranienne.

  • "Omid, Hafez vous dit bien des choses..."

    Hafez aurait mis a mort les adultérins et vous cracherait a la figure si vous pensez qu'il serait de votre coté contre Allah, Hafez signifiant celui qui connait le coran par coeur.

  • "omid: le fait que vous portiez un jugement de valeur négatif sur nos moeurs n'est pas différent au fond de ce que vous nous reprochez. Si vous admettez de nous critiquer, admettez que l'on critique l'Iran - ou du moins la forme de régime politique tel qu'on le voit dans votre pays, et que l'Europe a déjà connue à sa manière."

    Mes messages n'est qu'un réaction a votre arrogance.

    Ce n'est pas l'Iran qui vous dit comment vivre votre vie. C'est vous qui voulez dicter notre façon de vivre la notre pensant que vos valeurs de détraqués sont universellement acceptése.

  • Omid, votre haine apparente des adultérins résulte certainement du fait que vous en êtes issu... On ne peut haïr à ce point que ce qu'on cache être et dont on a honte et qui a ses profondes racines chez ses parents.

    Que ceux-ci soient adultérins excuse vos mots peu délicats.

  • "Omid, votre haine apparente des adultérins résulte certainement du fait que vous en êtes issu... On ne peut haïr à ce point que ce qu'on cache être et dont on a honte et qui a ses profondes racines chez ses parents.

    Que ceux-ci soient adultérins excuse vos mots peu délicats"

    Oh mais nous avons la un Freud ou un devin...
    Si ca vous plait de disserter sur moi et pouvoir dormir mieux, faites le donc...

  • Pierres

    Pierre aimante
    Pierre aimée
    Fille pierre
    Du jour enfanté,

    Pierre priée
    Pierre vénérée
    Femme pierre
    D’un jour répudié,

    Pierre d’amants
    Pierre d’aimés
    Homme pierre
    D’obscurité.


    De Anick Roschi – 01.09.10

  • De quoi parle t on? du "droit" des barbares abrutis de tuer gratuitement au nom d'un dieu qui n'existe que dans la tête de tous ces pseudos-croyants qui ne respectent pas la vie, ni l'humanité? Et se croient les vertueux des vertueux? Bandits, canailles, pervers et pédophiles qui violent des jeunes filles de 9 ans contre leur gré, " parce que c'est l'âge ou le prophète aurait eu des relations sexuelles avec une gamine qu'il a épousé à l'âge de six ans!!!!! Une religion faut t il le rappeler n'est pas une vérité mais seulement une simple croyance, c'est à dire une fable! et ces gens qui refusent tout progrès toue science si ce n'est le nucléaire pour exercer un chantage et essayer d'exercer un leadership? qui tuent leurs opposants par centaines en les qualifiant de façon bien pratique de " criminels" Massacrent les homosexuels parce que " c'est écrit dans le coran" Stupide. Et l'iranien qui sur ce forum nous traite de "détraqués", s'est t il regardé, y croit il vraiment lui dans son dieu pervers à qui ils font tous dire ce qu'ils veulent. Que Sakineh soit coupable ou non ne change rien à l'état de la nation iranienne et de son peuple volé de sa souveraineté par une poignée de psychopathes. D'ailleurs comment peut on sans éclater de rire s'appeler " République islamique??????" Res publica= chose publique donc qui ne peut pas être islamique, ou inversemment islamique ne peut pas être chose publique, et d'autant plus que depuis Averoes, il ont choisi la voie de l'ignorance comme dogme. l'un ne peut pas aller avec l'autre. Il faut faire rentrer les mollah à coups de pieds aux fesses dans leurs mosquées et qu'ils arrêtent de dicter à la société ce qui est bon ou mauvais.

  • J'ajoute que le courageux " iranien" n'a rien d'autre à faire valoir que sa nationalité. C'est à dire un simple état pour lequel il n'a aucun mérite, il n'a rien fait pour l'être. ( il aurait pu naitre juif, chrétien, boudhiste ou athée, comme une grande partie de l'humanité). La nationalité c'est la vertu des médiocres, ceux qui n'ont rien d'autre à faire valoir d'eux-mêmes, tout comme la religion subie sans être avoir été choisie. Facile de brandir un livre et de dire aux autres, j'ai toujours raison. Pas facile de discuter en dehors de ce livre et d'admettre par exemple que l'adultère n'est qu'un simple concept pauvrement humain, inventé par les jaloux de tout bords, anxieux de la liberté des autres.

  • Omid: Vous voulez faire détester les iraniens? Parce que vous allez y réussir. Critiquer la justice, ce n'est pas insulter les gens comme vous le faites. Si votre dieu vous autorise à montrer autant de mépris pour d'autres humains, gardez-le bien.

  • Mon pauvre Omid, je ne vais pas dormir mieux ou moins bien pour un fils d'adultérins.

  • Je suis d'accord avec votre propos, si la lapidation est monstrueuse, pourquoi dénoncer celle-ci plutôt qu'une autre (ou les circonstances sont troubles ou méconnues quant à sa responsabilité sur le meurtre de son mari)?

    Ce qui ne l'était pas pour cette fille de 13 ans en Somalie:
    http://www.vivrefemme.net/Somalie-l-Unicef-denonce-la-lapidation-publique-d-une-adolescente-violee_a1952.html

    Et qu'en dit Omid de cette lapidation-là avec ses beaux discours? D'une fillette violée puis condamnée à l'adultère!!!!

    :-B

  • "je me demande aujourd’hui si le cas de Sakineh ne serait pas manipulé par… par ceux qui pourraient en tirer un bénéfice."

    Il est vrai que depuis cette affaire, le problème nucléaire est passé nettement en arrière plan. En apparence toutes fois, car aujourd'hui il est effectivement difficile de savoir qui manipule qui.

    Autre fait qui me laisse songeur, en 2005, Jamal Karimi-Rad porte parole de la justice iranienne, affirmait que les sentences d'exécution par lapidation étaient systématiquement annulées par la cour suprême. D'autre site relaient l'affirmation que cette forme d'exécution n'a plus cours en Iran.
    Ce serait une organisation américaine qui aurait lancé l'affaire de la lapidation de Sakineh en juillet dernier alors qu'elle aurait été en fait condamnée à mort par pendaison.
    Oui mais seulement voilà, le démenti irannien est survenu quelque semaines après l'exécution à coup de pierre de Hajiyeh Esmaelvand en décembre 2004. Ce qui semble être contradictoire.
    D'autre part, certains sites mentionnent une manipulation en argumentant que la photo de Sakineh est fausse puisqu'elle aurait déjà servi pour alerter les médias pour l'affaire Hajiyeh Esmaelvand . Ce qui ne semble pas exacte lorsque l'on fait des recherches sur le net !

    Donc beaucoup d'intox de part et d'autre et finalement il est très difficile de démêler l'écheveau.

    En dernier lieu, je trouve qu'Omid, peut être piqué au vif dans sa fierté national, arrose sans discernement et met tout le monde dans le même paquet.
    Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas la raison qui s'exprime

  • Pascale: il y a des choses qui donnent envie de prendre les armes.

  • @Aoki
    Selon cette liste de personnes lapidées en Iran de 1989 à 2010, il n'y a que les années 2003-2004-2005 où aucune lapidation n'a pu être comptabilisée (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en ait pas eu...):

    http://stopstonningnow.com/wpress/list-of-stoning-victims

  • aoki: J'ai vu cette histoire de photo déjà utilisée, qui me paraît peu probante. Il y a un gros problème d'information, car aucune source n'est vraiment vérifiable.

    Maintenant, pourquoi se mêler de ce qui se passe en Iran? Parce que ce sont des humains, comme nous, quelles que soient les différences de cultures. Parce que quand le tremblement de terre qui a détruit la ville de Bam en 2003, avec près de 40'000 morts, de nombreux soutiens ont été demandés à l'occident: médecins, hôpitaux, chiens pour les recherches, argent, vivres, et que les occidentaux, avec d'autres ont répondu présent. Parce que les règles de vie ne sont pas si éloignées: quand un iranien fait du commerce avec un suisse, les contrats se basent sur les mêmes règles, et les sanctions en cas de non-respect sont les mêmes.

    C'est un dilemme ancien: ou bien chacun chez soi et l'on ne regarde pas ce que fait le voisin. Ou bien on s'en mêle un peu au risque de provoquer sa fermeture et d'être traités d'intrusifs ou pire. Mais omid a raison sur une chose: l'Iran évoluera par les iraniens. Cela ne nous empêche pas d'approuver ou non une législation.

  • Oui vous avez raison, l'Iran évoluera quand le peuple iranien le décidera, mais surtout quand ce peuple admettra de mettre la sharia hors la-loi et instaurera la séparation islam-état. Quand il mettra en prison pour les juger à leur tout, tous ces penseurs théoriciens criminels de l'islam qui s'arrogent le droit de vie et de mort sur leurs concitoyens. Maintenant je ne suis pas d'accord de dire que cela ne nous concerne pas vraiment. c'est faux toute l'humanité entière est concernée par le traitement des femmes en Islam. Quand on voit que les musulmans dans leur ensemble sont quasi -muets sur le sujet, que rien n'est débattu si ce n'est pour défendre un pseudo-droit de se conduire de façon inhumaine au nom du coran, je dis qu'il faut imposer des règles de pratique à cette religion qui refuse de s'adapter au monde moderne et aux progrès. Par exemple et entre autre refuser l'abattage rituel des animaux qui inflige selon les vétérinaires plus de 180 secondes de soufrance intense aux animaux abattus. Il n'y a encore là aucune justification quelconque que l'ignorance et le dogme aprement défendus. Quand à la "tolérance" de l'islam, elle est à sens unique, ils crient à la discrimination et l'injustice si on les empêche de construire une mosquée en Europe, mais par exemple en Arabie Saoudite, il n'y a pas d'église. Quand aux droits de l'homme et islam, ce sont deux concepts totalement antagonistes. Il faut simplement libérer le peuple iranien de cette dictature. Dans tout le monde arabe, il n'y a pas que des musulmans, il y a trop de gens à qui on ne demande pas leur avis. Le droit d'ingérence quand il y a des crimes contre l'humanité concerne tout le monde.

  • Avec la science, les découvertes d'aujourd'hui, il est inadmissible de laisser aux Religieux le moindre pouvoir. Comment un individu doué d'intelligence et de raison peut se laisser influencer par leurs théories ridicules?

    REGARDEZ le site *TROIS ENFANTS A LIULLAILLACO" Ces trois enfants ont été sacrifiés par les prêtres INCA. La barbarie de ces prêtres n'est pas une fable, puisque ces innocents ont été retrouvés, presque intacts, 500 ans après leur mise à mort. La Nature les a conservés, et cette découverte démontre la bêtise, la cruauté, l'horreur.

    L'Homme n'a donc rien appris puisqu'il continue avec la lapidation et bien d'autres crimes. Aujourd'hui, il ne peut ignorer ce qui se passe, il est donc deux fois coupables.

  • océane, je viens de regarder. Ces prêtres sacrifiaient les enfant en y croyant vraiment, visiblement. Les croyances ont de dangereux que rien ne peut les atteindre. Ce sont des systèmes fermés, imperméables. Ce n'est que par l'abandon pur et simple, le retrait, que l'on peut commencer à voir le monde autrement, libéré de tout cela.

    On peut observer comme les croyants de toute religion donnent une vision simpliste du monde: les bons et les méchants, et appuient leur développement sur ce manichéisme enfantin.

  • Quelle voix s'est fait entendre aujourd'hui pour venir au secours de Sakineh et suspendre (provisoirement) le dénouement de cette affaire ? Probablement, comme il est rapporté dans la presse, celle du président de la République, celle de Bernard-Henri Lévy ou celle de Lauriane Stengers, mais plus certainement encore celle de la multitude. La "démocratie 2.0" est en ordre de marche. Et c'est une bonne nouvelle.

  • La nationalité c'est la vertu des médiocres, ceux qui n'ont rien d'autre à faire valoir d'eux-mêmes, tout comme la religion subie sans être avoir été choisie. Facile de brandir un livre et de dire aux autres, j'ai toujours raison. Pas facile de discuter en dehors de ce livre et d'admettre par exemple que l'adultère n'est qu'un simple concept pauvrement humain, inventé par les jaloux de tout bords, anxieux de la liberté des autres.

    @ Alain Gallux... MERCI :)

  • Je suis fort sidéré du sort de Sakineh! Une question que je me pose: est-ce que tous ceux qui ont lapidé Sakineh Mohammadi Ashtiani sont dignes devant le Créateur Dieu? Pourquoi quand Jésus-Christ a dit: "...Que celui qui n'a pas péché jete la pierre sur cette personne...et personne d'autre n'a pu lapider l'incriminé". Pourquoi la communauté internationale n'a-t-elle pas pésé de tout son poids pour épargner Sakineh du courroux des Iraniens?

    David Muteba Kadima,
    Journaliste et Editeur de l'hebdomadaire rd-congolais "LES POINTS SAILLANTS" paraissant à Kinshasa. Tél. 00 243 9 98 59 90 30 - 00 243 81 62 62 774

Les commentaires sont fermés.